THIEVILLE




NOTES sur THIEVILLE

1 – Bibliographie.
2 – Pièces Justificatives.
3 – Archives ShL.

1 – Bibliographie:

CAUMONT Arcisse de : Statistique monumentale du Calvados réédition Floch, tome III, page 527.

Editions FLOHIC : Le Patrimoine des communes du Calvados page 1382.

MANEUVRIER Christophe : le château de Thiéville. Bulletin du Foyer rural du Billot n°57 Mars 1997

PANNIER Arthème : voir Archives SHL, NE12, 2e carton.

VASSEUR Charles : l’église de Thiéville Bulletin du Foyer rural du Billot n°57 Mars 1997

(voir Vasseur : paroisses hors évêché)

BULLETIN du FOYER RURAL du BILLOT n°59 Sept. 1997 – Petite chronique judiciaire année 1897.

MANEUVRIER Jack et HAVIN F. : J’étais cardeuse à Thiéville, ; Bulletin du Foyer rural du Billot n°40.

MANEUVRIER Christophe : Un caveau funéraire sous l’église de Thiéville. ; Bulletin du Foyer rural du Billot n°35, page 47.
.
PAUMIER S. et H. : Herbages, labour et animaux à Thiéville depuis 274 ans. Bulletin du Foyer rural du Billot n°25, page 49.

L’EXPLOITATION ANCIENNE DES ROCHES DANS LE CALVADOS : HISTOIRE ET ARCHEOLOGIE. Serv. dep. d’Archéologie 1999. page 166.

voir :
Chevillard 6
Annuaire Normand 1849 p.149,
Annuaire Normand 1853 p.42,
Annuaire Normand 1865 p.139
Histoire de St Pierre sur Dives par l’Abbé Denis p.172 – 180.

2 – Pièces Justificatives:

1371, 1er octobre – Saint-Lô
Lettre d’envoi de Henri, sieur de Thiéville, commis par les maréchaux de France à recevoir les montres du Connétable de France et des siens concernant la montre de Johan Bacon, chevalier et de deux écuyers reçue ce jour.
= Bibl. mun. de Rouen. Y 29, t. III, n° 62.
+ IND. M. NORTIER, Cahiers L. Delisle, XIII, fasc. 2, 1964, p. 47.

1381, 1er décembre
Information de Michel Jourdain, lieutenant de Guillaume Mauvinet, bailli de Caen, et de Regnaut Bigaut, vicomte de Falaise, sur la diminution de valeur des biens tenus en fiefferme par Henri de Thiéville: moulin d’Ouville-la-Bien-Tournée et bois Frémin Le Picart en la sergenterie de Saint-Pierre-sur-Dives.
= Arch. nat. Dom Lenoir, 7, p. 159.
+ IND. M. NORTIER, Cahiers L. Delisle, XVI, fasc. 1-2, 1967, p. 17.

Henry de Thiéville.

Thiéville forme une agglomération de maisons assez importante sur le bord de la Dive. Au centre s’élève l’église entourée de son cimetière et au nord un manoir important qui suivant la tradition aurait appartenu aux Templiers
Suit une description de l’église du 5 novembre 1857 et une description du manoir.

Recherche de 1666
Michel Billard, seigneur de la Retoutière, issu de Maurice, ennobli en 1594
Louis Tiret, seigneur du Rouvray, chevau-léger.

STATISTIQUE MONUMENTALE DU CALVADOS PAR ARCISSE DE CAUMONT

Thiéville, Teuvilla.
J’ai cité plusieurs fois l’église de Thiéville pour l’ordonnance simple et gracieuse de sa façade occidentale, qui offre une porte ogivale surmontée de deux fenêtres-lancettes séparées par une rose.
Cette église doit avoir été construite vers le milieu du XIIIe siècle, au moins sa jolie porte occidentale et sa rosace entre deux lancettes sembleraient l’annoncer; mais ce sont les seuls caractères qui nous permettent de fixer une date ; les murs latéraux, repris en sons-oeuvre ou recimentés à diverses reprises, ne peuvent apporter de lumière sur les dates; toutefois, ils sont encore garnis de contreforts et doivent être en partie de l’époque que j’indique. Le mur septentrional et le mur méridional de la nef ont conservé chacun une des fenêtres primitives en forme d’étroites lancettes. Toutes les autres fenêtres sont modernes, de forme carrée. Le choeur a été allongé du côté du chevet.
La porte dont je parlais est garnie de tores et d’une guirlande de feuilles de chêne réunies par leurs extrémités et formant un ornement du meilleur goût. La rosace est entourée d’un chapelet de fleurons crucifères bombés et d’un assez beau relief.
Le dessin montre l’élévation et l’ordonnance de la tour latérale au nord. Une tradition rapporte qu’elle a été restaurée par des membres de la famille de Rouvres qui auraient possédé la seigneurie de Thiéville.
Je pense, en tous cas, que la balustrade a été refaite. Il est d’ailleurs douteux pour moi que la pyramide soit du même
temps que la tour qui la supporte.
On remarque dans l’église un tableau en tapisserie représentant sainte Catherine.

Manoir.
— Près de l’église est un manoir appartenant à M. Aumont-Thiéville, ancien député du Calvados : on y voit encore des choses curieuses. En entrant, à droite, on remarque une arcade et un escalier, reste d’une construction plus considérable et qui annonce le commencement du XIVe siècle ou la fin du XIII.
Le manoir du fond de la cour conserve une tourelle que j’ai fait dessiner.
On rapporte dans le pays que ce manoir appartenait aux Templiers ; mais je n’ai pu me procurer les documents qui, suivant les habitants de la commune, autorisent cette assertion. M. Aumont-Thiéville m’a déclaré n’avoir pas conservé les vieux titres qui pouvaient exister autrefois et j’ai renonce, quant à présent, à faire des recherches que M. Pépin pourra reprendre plus tard.

3 – Archives ShL:

Carnets de Charles VASSEUR –
DOYENNE DE :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *