Le Déjeuner du casseur de pierres


Pierre Coftier, chercheur en histoire sociale.

Le Déjeuner du casseur de pierres

Le Déjeuner du casseur de pierres (Guillaume Fouace, 1885), Les Casseurs de pierres (Gustave Courbet, 1849) et d’autres tableaux, sculptures, photographies des XIXe siècles ont permis à des travailleurs de sortir de l’invisibilité. Que représentent leurs visages, leurs corps, leurs gestes ? Pourquoi d’autres demeurent-ils dans l’ombre ?
Il est des métiers partout nécessaires mais peu montrés. Ainsi en est-il du casseur de pierres dont l’existence recule avec le degré d’industrialisation d’un pays. Hommes, femmes, enfants travaillent dans une carrière ou sur le bord des routes, isolés ou en groupe. L’image qui en est donnée oscille entre réalité et caricature. Le pittoresque domine.
Ce petit geste des milliers de fois répété est toujours d’actualité au XXIe siècle.

L’auteur Pierre Coftier, chercheur en histoire sociale, est l’auteur de L’Éveil d’un monde ouvrier (1789-1919), Mineurs de charbon en Normandie (XVIIIe XXe siècles), L’Amiante en Normandie (1886-1960) et L’Apothéose de la canaille.

Contact auteur : pierre.coftier@wanadoo.fr

Beau livre,
112 pages 21 x 26 cm
22 € TTC
En vente en librairie
ou chez l’éditeur :
www.cahiersdutemps.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.