1873.1

 


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

La Marque Postale
# TROUVILLE-SUR-MER, timbre à date type 17 (numéro de département 13 en bas).
¥ 3 juin 1873 (1873.06.03)
! Taxe 40 dite « double trait » pour Eu
L’affranchissement n’est pas obligatoire à cette époque…
T Mais les lettres non affranchies paient 40 au lieu de 25!
Tarif du 1 Septembre 1871, bureau à bureau: 1e échelon jusqu’à 10g.
★ ci-dessous photo du tarif
(Catalogue des tarifs postaux Alexandre, Joany, Desarnaud etc.).

1873.1l

Cette lettre présente de nombreuses indications postales de son parcours. C’est ce qui justifie son étude détaillée et la numérotation sur la photo ci-dessous.
★ photo numérotée.
 
 

1873.1j

Il faut rappeler qu’en matière postale seules les personnes qui « manipulent » la lettre sont habilitées à y apposer une marque. Et en principe, à chaque opération.

Voici donc le parcours de cette lettre amusante qui, tout en passant par LISIEUX n’en porte aucune trace visible!

1. Départ de Trouville (t17 et taxe 40). C’est le bureau de Trouville qui taxe la lettre, et en définit le parcours selon sa documentation interne: ici pour Eu (Seine Inferieure) la direction par Chemin de Fer est l’embranchement de Serquigny sur la ligne Cherbourg Paris.

C’est ici que tout s’explique. Pour les non marcophiles, le détail est important: c’est la compréhension de ce mécanisme qui est la base de l’étude de toute lettre, en particulier dans les parcours ferroviaires compliqués.Trouville inclut la lettre dans une DEPECHE: La dépêche est une enveloppe administrative fermée, incluant une ou plusieurs lettres, pour une destination finale OU intermédiaire = ainsi la lettre n’est manipulée QUE lorsque c’est indispensable, pour changement de direction. L’adresse de cette dépêche pourrait être « Lisieux/Ambulant de Paris »?
★ photo d’une enveloppe type Dépêche
OBSERVER l’emplacement pour les timbres à date origine et destinataire ainsi que la note détaillée en bas.
 
 

1873.1k

Continuons.Dans sa dépêche notre pli prend le train à la gare TROUVILLE-DEAUVILLE en direction de LISIEUX.
Dans le convoyeur-station de cette ligne, un manipulateur apposera probablement son cachet sur l’enveloppe dépêche (mais nous ne le verrons jamais, notre pli est à l’intérieur!).
A Lisieux il remet la dépêche au préposé du Bureau de la Gare nommé Entreposeur en Gare ou Bureau de Passe. (Suivant les époques = Ceci sera étudié en détails dans la prochaine partie du catalogue de Lisieux).

@ pour comprendre les Entreposeurs en Gare on peut consulter l’article de G.Chouteau sur Angers (Feuilles Marcophiles n°361 juin 2015).LISIEUX qui n’ouvre pas la dépêche la remet donc à l’ambulant.

2. L’ambulant ouvre la dépêche: il manipule donc le pli et appose au verso son timbre à date CHERBOURG A PARIS/C.Noter:

Centre rond = nuit
Centre octogonal = jour

La lettre en bas est l’indicatif de la brigade A/B/C etc. Chaque brigade a son timbre à date.Cet ambulant remet la lettre dans une nouvelle dépêche afin qu’elle s’arrête à Serquigny.

3. A Serquigny elle est remise au plus vite à un nouvel ambulant qui appose sur la lettre au recto:
SERQUIGNY A ROUEN/A

Il refait une dépêche Eu pour ses collègues de Rouen.
Pendant ce temps nous changeons de date, mais sommes toujours de NUIT.

4. A Rouen la lettre est prise en charge par un nouvel ambulant qui appose au verso:
PARIS AU HAVRE 2°/D

Le 4 Juin au matin.
Il composera la dernière dépêche définitive jusqu’à l’arrivée à Eu (probablement par Clères puis Dieppe). Les pièces manquantes du puzzle figurant sur les enveloppes dépêches ne sont pas à notre disposition.

5. A Eu la lettre est distribuée le 4
Au verso timbre à date type 17 de Eu = 2e levée.
C’est ainsi qu’une lettre passée par Lisieux et sa gare, n’en garde aucune trace!
 

La Lettre
♡ A.CHAMPION notaire à Trouville
♥ Tragin, notaire à Eu
= Information locale concernant une succession. (Voir note @ sur ces 2 personnes).
> Nicolas Levé marin pêcheur à Trouville.
Sieur Olivier, Maître de barque.
< Trouville, Dieppe
₩ vignette imprimée du notaire au type dit « manteau impérial » dans un petit encadrement orné.
On note que le symbole impérial est biffé de 3 traits d’encre! Pas de gâchis, on utilise l’ancien papier. Et en cas de changement de régime!
★ photo de la lettre
★ photo de la vignette agrandie.

Le Papier

 
□ feuille simple 21×27 sans marque de fabrication ni filigrane.
Pliure classique
Format du pli 13×5,8@ Nicolas Désiré LEVÉ est né au Treport le 9 Avril 1824.
Marié 20 Juin 1849
Décédé à Dieppe 22 Juillet 1869.
★ photos 3 actes
Pierre Louis Eugène OLIVIER
Né à Dieppe 7 Février 1830
Demeurant à Trouville
★ photo acte de mariage

1873.1m

Contribution Jean CATHERINE.
( Ceux qui s’intéressent aux pêcheurs trouvillais peuvent aussi visiter avec grand intérêt le site « Les Ostendais »).
Ci-dessous le lien internet des Ostendais:
https://sites.google.com/site/lesostendais/home