1792.3

1792.3lamarque

La Marque Postale

# 13/CAEN noir (12×9mm)
¥ 30 Septembre 1792
! Taxe 4 pour Mezidon
T Tarif du 1 Janvier 1792
Lettre simple à l’intérieur d’un même département. 1e échelon de poids 1/4 d’once = 1 port
★ ci-dessous photo tarif complet
(Alexandre, Joany, Desarnaud: ref. déjà citée).

1792.3tarifpostal

~ Verso signée MC au crayon
Pour rappel: les lettres signées MC au crayon sont « Collection Sylvie & Michel CATHERINE, Lisieux ».

La Lettre

♡ signature : Lemarié d’Archemont.
@ autres contributions (Jean – Alain Cairon ShL).
[ ] A Caen
♥ Manchon : Entrepreneur des Étapes à Mezidon.
= Le 3e bataillon des Volontaires de la Manche arrivera à Lisieux le 4 Octobre et y séjournera le 5…
@ Voir rubrique autres contributions.
> Manchon et le signataire Lemarié d’Archemont.
< Lisieux, Caen, Bernay, Beaumont-le-Roger ¤ Reste de sceau de fermeture, cire rouge, incomplet, non identifiable. ★ Photo du texte [gallery size="medium" ids="4014,4015"] Le Papier

□ Feuille 30×19 cm, vergé.
☆ Filigrane au quart bas droit (55x45mm) d’un pot à anses, connu sous le nom de pot d’Alençon. Voir Gaudriault page 148 et planche 99. Le pot d’Alençon se distingue, en particulier du pot de Rouen, du fait qu’il n’est pas fleuri. Le pot d’Alençon, souvent daté, porte au XVIIIE siècle le nom G.D’ALENCON. Ici en 1792 on note la disparition de la Généralité, et un format beaucoup plus petit (le « carreau » dans le pied reste caractéristique). Pour le format, nous supposons que le fil de cuivre manquant, la réduction permet une économie certaine ( en rappelant qu’à l’époque on a fondu les cloches des églises…).
★ ci-dessous photo du Filigrane

1792.3lepapier

★ Autre photo, Gaudriault Pl.99, pots d’Alençon au XVIIIe siècle.

1792.3filigranesalencon

@ autres contributions
LES VOLONTAIRES DE LA MANCHE .

La Patrie en danger: Après la déclaration de guerre du 20 Avril 1792 contre l’Autriche et la Prusse, les Armées françaises vont se révéler rapidement insuffisantes. Le 11 Juillet la Patrie est déclarée en danger! Des volontaires de toutes régions vont affluer vers Paris.
★ photo: Enrôlement des volontaires (tableau de Vinchon – Album militaire 1792.1801 – L. Sanard & Derangeon-Paris).

Enrolement des Volontaires
Enrolement des Volontaires
★ photo (2 faces avec le texte): Un volontaire de 1792, couverture d’un ancien cahier d’écolier (début XXe siècle- Hachette/Gloires Militaires n°1).
Collection SMC Lisieux.

LE 3° BATAILLON DE LA MANCHE.

Créé le 12 septembre 1792 (autre source 1 septembre?).
Le 3e bataillon dirigé par Jaunet fut ensuite incorporé à la 200e demi-brigade.
1 bataillon était composé de 8/9 compagnies de 50 hommes et leur encadrement, officiers, sous-officiers, ainsi qu’une compagnie de grenadiers: c’est donc environ 500 à 600 hommes qui ont pu faire étape à Lisieux en 1792 ? (Plusieurs sites, dont Wikipedia, donnent de bonnes informations sur ces volontaires).
Attention cependant aux « vérités historiques » non objectives, ou parfois polémiques, à posteriori. Une autre source au sujet de Caen, nous cite des volontaires partis rejoindre ceux d’Evreux, au nombre de 30 seulement. Il ne s’agit pas là du même groupe, ni probablement de la même date, mais il reflète un moindre enthousiasme. Comme ce texte donne cependant de nombreux détails intéressants sur les Volontaires, nous le reproduisons ici: E.Boursin & A.Challamel/dictionnaire de la Révolution Française. Paris 1843).

★ 2 photos texte p.886.

Enfin, pour aller un peu plus loin dans le détail nous vous invitons à aller découvrir un témoignage d’époque, l’histoire du soldat Jean Chatton « j’ai été incorporé dans le 3e bataillon de la Manche… » .Parti en 1792, il rentrera en 1803: les Ardennes, Fleurus, Aldenhoven, Allemagne, Suisse, Italie, siège de Gênes. Une étonnante aventure à explorer (site: blamont.info>texte 626. Histoire de Jean Chatton, cahiers de vieux soldats par E.Gridel et le capitaine Richard. 1902).

Pour conclure avec notre peintre préféré:
★ 4 photos de tableaux de Charles Mozin qui illustrent les premières campagnes de ces soldats de la Révolution.
(Ref. Charles Mozin /Peintures: Ed. Michel CATHERINE, Trouville 1987)

◇ combat de Mouscron 1794
◇ prise de l’île de Bommel 1794
◇ la cavalerie française prend la flotte batave… 1795
◇ combat d’Aldenhoven 1794

(N° 26.27.28.29 du catalogue)
Les numéros 27, disparu, et 29, détruit par un incendie pendant la 1e guerre mondiale, n’avaient pas pu être reproduits à l’époque de notre parution.
(Ref. Reproduction: album militaire L. Sanard déjà cité).

@ Michel François Lemarié d’Archemont : un acte de naissance d’un fils en 1816 (ADC) nous indique qu’il est né en 1764. La signature ne laisse pas de doute. Il est à cette époque marié à Marie Charlotte Henriette de Croisille (née en 1777) et exerce la profession d’employé de la « Poste es lettres » (sic).
Nous pensons qu’il n’exerce pas cette profession en 1792 (pas de lien avec le texte, et il eut écrit en « franchise ») mais que son métier, militaire ou non (?) est proche de celui de son correspondant, administrateur, ou autre, « aux étapes ». Nous préciserons cette donnée dès que possible.