AMFREVILLE


NOTES sur AMFREVILLE – 14

Amfrevilla, 1198 magni rotuli, p 106
Onfiervilla, 1277 cart.norm n° 904 p 218
Unfarvilla 1277 ibid. p 215
Onfreville 1277 assiette des feux
Amfréville XVIII ème

Diocèse de : Bayeux
Doyenné de : Troarn
Généralité de: Caen
Election de :
Sergenterie de: Varaville

Hameaux d’Amfréville:
Basse-Écarde (La). – Ecarde (Haute et Basse, FORGE (La), Haute-Ecarde (La), Hoger, Lieu-Bbûle (LE), Longuemare, Mézaise, Mont (LE), Montier (Le), Moutier (LE), Oger, PLAIN (LE) Plein, 1848 (état-major), Poste (La), RUE (LA), Rue-Longuemare ( La),

Rôle des Fiefs de la vicomté d’Auge 1620 – 1640:
– Dumont Fief de Rose ou d’Anne Dumont, ou de dame Anne Dumont, mouvant de la baronnie de Roncheville.
– Fief mouvant de la vicomté d’Auge. Le huitième de fief d’Ecajeul s’étendant à Biéville et Gonneville, était assis à Amfréville.
– Le fief au Sénéchal, dit le fief Saint-Julien, à Charles Gouppil, escuyer, sieur d’Anfreville, tenu du Roi par un 8° de fief de haubert, vaut l2 livres.

1 – Bibliographie.
2 – Pièces Justificatives.

1 – Bibliographie:

L’EXPLOITATION ANCIENNE DES ROCHES DANS LE CALVADOS : HISTOIRE ET ARCHEOLOGIE. Serv. dép. d’Archéologie. 1999 pages 145, 146,147.
Editions FLOHIC : Le patrimoine des communes du Calvados, page 357.

Voir le site: j.y.merienne.pagesperso Villes et villages du Calvados

2 – Pièces Justificatives:

23 juin – Amfréville 1791
Les officiers municipaux d’Amfréville accusent réception des décrets de l’assemblée nationale concernant » l’enlèvement du Roi et de la famille Royalle et les ordres à exécuter pour maintenir la tranquillité publique dans un moment aussi critique. Se sont assemblés pour prendre les mesures convenables à ce que les Ennemis de la nation ne profitent pas de cette fâcheuse nouvelle pour soulever les bons habitants de cette paroisse qui depuis longtemps sont obsédés et séduits par les discours fanatiques et séditieux des prêtres réfractaires et Leurs associés en Conséquence les représentants arrêtèrent que La Garde Nationale serait assemblée que le texte de cet décret serait donné à tous les citoyens a l’issue de des Vêpres et affichés aux lieux accoutume. De plus ils arrêtèrent que vu l’état de fermentation qui Regnoit dans ladite paroisse et les propos séditieux tenus journellement par les mauvais citoyens Gangrenés d’aristocratie et par la devenus plus suspects ils seroient Désarmés…. » – Visites domiciliaires et saisie d’armes – opposition de la femme Bourianne et de son beau-frère.
= (A.D. Calvados – L Administration – IV Police – 45)

211. — Le 28 sept. 1770, Me Jean-Raptiste-Nicolas Gannel, Sr d’Anfreville, pbre, curé de Glos-sur- Rille, diocèse de Rouen, constitue
150 livres de rente en faveur de Mr Joseph Gilles, acolyte de la parr. de Fresneuse, afin qu’il puisse parvenir aux ordres sacrés. Cette rente est hypothéquée sur une terme, nommée la ferme du Mont-Gannel, sise à Fresneuse et appartenant aud. Sr constituant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *