MAGNY le FREULE




NOTES sur Magny le Freule – 14

1 – Bibliographie
2 – Pièces Justificatives.

1 – Bibliographie:

CAUMONT Arcisse de : Statistique monumentale du Calvados, réédition FLOCH Tome III page 654.

Editions FLOHIC : le patrimoine des Communes du Calvados page 1157.

NEDELEC Yves : documentation sur Magny le Freule, Voir Archives SHL NE26

Voir :

Magny le Freule ABC p.170
Bulletin monumental Tome XX p.64 – 64 g1 – 48 g1.
Montfaut p.34 -33
Antiquaires de Normandie XII p.76 – XXIII p.20 n°138
Annuaire normand 1853 p.52
Montfreule – Annuaire Normand 1849 p.22.
Bulletin monumental 1867 p.38
Id 1866 p.24
Annuaire Normand 1865 p.540
Formeville I

Insinuations
Ban 1272 – Guillelmus Maigny
Etienne de Bonenffant seigneur de Magny le Freule en 1315 et 1316.

Mémoires de la Société des Antiquaires Tome 23 p.20
1418 – 10 mai

2 – Pièces Justificatives:

1718
Jean-Antoine de Fresnel, chevalier, seigneur de Magny-le-Freule et de la Pipardière, demeurant en sa terre de la Pipardière, paroisse de Livarot.
= AD 14. Série H suppl. Hôpital de Lisieux – B. Suppl. – B 2.

An IV, 21 messidor (1796, 7 août) – Crévecoeur
Procès-verbaux des visites des moulins du canton de Crévecoeur :
Magny-le-Freule : Brunet, 2 tournants
= (A.D. Calvados – L Administration IV Police 41)

Texte en latin

Ledit jour 16 mai 1418 resprit à Jean Bonenfant, écuyer jusques à Saint Jean, de la terre de Marignie le Freule
(sic), et autres qui furent à Jean Bonenfant, son père, à lui donnée par le Roy, continue le 23 septembre jusqu’à Noël. (Vautier – Confiscations de Henri V d’Angleterre – Paris 1828)

Hommage rendu à Thomas Basin pour le fief de Magny le Freule – 2 juin 1453.
A tous ceulz que ces lectres verront ou orront, Thomas, par la permission divine, évesque et conte de Lisieux, salut.
Savoir faisons que nostre bien aimé Guieffroy Bonenffant, escuier, nous a aujourd’hui fait les foy et hommage qu’il nous estoit tenu faire du fief de Magny le Freule, assis au baillage de Caen, tenu et mouvant de nous à cause et par raison de notre dicte conté de Lisieux et nous a promis porter foy et loiaulté contre tous, et à nous faire les services et pour les devoirs et droitz qui par raison d’icelui fief sont deubz . A quoi nous l’avons reçu, saufve le féaulté au Duc de Normandie et de nous baillier l’adveu et denombrement d’icelui fief luy avons donné temps et terme jusques au jour de Noël prouchain venant. Sy donnons en mandement à nostre séneschal dudit lieu de Lisieux et à tous nos autrez justiciers et officiers à qui il appartiendra que ledit escuier, pour cause desdiz hommage non fait, adveu et denombrement non baillié, ilz ne le molestent, travaillent ou empeschent en aucune manière, mais le facent souffrent ( ?) et laissent jouir paisiblement de son fief de Maigny et des fruiz et revenues d’icelui par nous faisant et joiant nos droits .deubz et devoirs telz que deubz nous sont, se fait et poiez ne les a, et pourveu qu’il n’y ait autre cause raisonnable pourquoy empeschement luy doir en ce estre fait ou mis. Donné audit lieu de Lisieux, le deuxiesme jour de juing, l’an de grâce 1453. Soulz le scel de nostre chambre.
Ainsi signé G. Devreux.
(Quicherat – Thomas Basin Tome IV p.204-205.
D’après un vidimus délivré sous le sceau des obligations de la sénéchaussée de Lisieux, le 2 juin 1453. Archives du Calvados – Evêché de Lisieux, fief de Magny.

22 mars 1453
Hommage rendu à l’évêque par Robin Cousin comme procureur de Geoffroy Bonnenfant seigneur de Magny le Freule, mouvant du comté de Lisieux
3 mai 1457
aveu du précédent pour sa terre consistant en manoir, cour, jardins, moulin et four à ban, pêcherie, colombier et droit de présenter à la grande portion de l’église dudit Magny, terres etc
12 septembre 1458 autre aveu du même.
20 février 1460 autre aveu du même
10 novembre 1543 aveu de Jean Bonenfant, seigneur de Magny le Freule.

Noble et discrète personne Maistre Philippes de Bauldry, curé de Magny le 6 septembre 1552.

Recherche de 1666
Philippes de Bonenfant, seigneur de Magny le Freule, ancien noble.

24 novembre 1636 –
Mémoire des évêques au sujet de laprétention des seigneurs de Magny d’avoir le bassin et éguierre qui leur aura servi à donner l’eau à laver les mains des nouveaux évêques le jour de leur entrée et que ce bassin et éguierre doivent être d’argent.
Décidé que les évêques sont les maîtres de se faire rendre ledit service en faisant savoir le jour de leur entrée au seigneur de Magny ou de le refuser, et dans le cas où ils le voudront recevoir le bassin et éguierre appartiendront à celui qui aura fait le service, tels qu’ils se trouveront, le seigneur évêque n’étant point obligé de les avoir en argent.

25 janvier 1649 – Aveu rendu à l’évêque par Philippe Bonenfant, seigneur patron de Magny le Freule.
22 janvier 1651 – Quittance en faveur de Léonor de Matignon par Philippe Bonenfant, seigneur de Magny, d’un bassin et éguierre ou bouilloire d’argent que ledit évêque lui a fait remettre, avec lesquels il a rendu le service de lui donner à laver les mains le jour de son entrée.
1680 – Aveu de François de Bonenfant du fief de Magny.
20 juin 1690 – autre aveu du même.
22 juin 1739 – aveu du fief de Magny par Anne Benigne de Bonenfant (Archives du Calvados)

Guillaume de Mannoury du Trembaly, seigneur de Magny, gouverneur de Bayeux en 1501 (Pluquet p.94).