Archives de catégorie : Publications

Bulletin ShL n° 84



Sommaire du numéro 84
Deuxième semestre 2017

Nos prochaines activités

Nos prochaines activités.

Nos amis ont publié.

Les châteaux du Torquesne.
Jeanne Gonçalves.

Mars 1789, les « Normands ont la parole ».
La mise par écrit des cahiers de doléances.
Paul Maneuvrier-Hervieu, Félix Mioulet,
Louise Vizier, Mali Alzire, Elie Pichon, Lucas Desbenoit,
Alexandre Le Lièvre, Merwan Sabih, Mathieu Le Diagon.

Les précieux carnets de l’érudit lexovien Arthème Pannier 1817-1882.
Françoise Dutour.

Jules Bréchet (1835-1910).
Photographe, révolutionnaire et homme d’affaires.
Bernard Chéreau, Thierry Marchand.

La Société d’horticulture de Lisieux.
La passion du jardin et de la botanique.
Christiane Dorléans.

Un marin du Potemkine jugé à Lisieux en 1905 ?
À propos d’un vol de bicyclette pas comme les autres…
Patrice Lajoye avec la collaboration de Viktoriya Shirkova-Lajoye.

Coupe automobile de la Presse de Lisieux le mardi 6 août 1907.
Daniel Deshayes

Célébres et Normand d’un moment



Yves ROBERT
Célèbres et Normands d’un moment.



« Comment peut-on réaliser une trentaine de portraits, mêlant tous les genres à l’exception de la politique ? Il suffit d’être journaliste. Durant quarante ans, j’ai eu le plaisir d’appartenir à cette profession si souvent décriée et tout autant méconnue. Cette mission suppose, avant tout, un état d’esprit. Celui d’un témoin privilégié, d’un observateur permanent, d’un infatigable greffier du temps. Impossible de rayer d’un trait ce que ce métier m’a apporté de plus précieux : la rencontre et la découverte des gens. C’est pourquoi j’ai choisi de regrouper dans ce livre une série d’entretiens avec artistes, gens du spectacle et même anonymes qui ont inscrit leur nom dans l’histoire. » (Yves Robert)…
Editions Cahiers du Temps. 80 pages. En librairie, 17 euros. Ou commande aux Cahiers du Temps, 29, rue du Caporal Chassignol – 14390 Cabourg, + 4 euros de port pour envoi (quelque soit le nombre).

Famille de Prie



Corinne MACHETEL

FamilledePrie

Chers lecteurs,
Je viens de mettre un point final à ce recueil et me rends compte qu’il n’est pas exhaustif. Malgré tout mon souhait se réalise enfin : regrouper mes diverses recherches historiques concernant la Famille de Prie, entreprise ces dix dernières années.

Aussi, avec plaisir, je vous invite à remonter le temps, à parcourir le grand livre de l’Histoire, à cheminer sur les traces de la Famille de Prie, depuis le Nivernais jusqu’à la Normandie, avec un intérêt particulier pour Agnès de Berthelot de Pléneuf, devenue par son mariage avec, Louis, Marquis de Prie, première Marquise de Prie, femme remarquée pendant la Régence dont l’intellectualité féminine a marqué les balbutiements du Siècle des Lumières.

Parcourons ainsi ces terres, découvrons ces pierres dressées, rencontrons ces hommes imprégnés par cet illustre nom de Prye/Prie et, sortons enfin du silence cette femme endormie par le temps, cette femme qui a marqué le royaume de France sous Louis XV mais, d’une toute autre façon que Madame de Maintenon et Madame de Pompadour entre qui elle se hisse avec panache : Agnès de Prie.

Pour cela, suivez le guide et, laissez-vous conter l’histoire de la famille de Prie.

Il était une fois…

lesamisdeprie@orange.fr

Poèmes Puce




Alain CORBLIN

Je vous propose dans cette rubrique la découverte de quelques-uns de ses poèmes, les trois premiers extraits du recueil En ma douce Eure qu’elle édita en 1994 sur des textes déposés en 1983, le dernier, extrait de Bêche à la main, édité en 1986. Là encore, son expérience de maquisarde du Surcouf, transparait.



Dédicace :
à Robert Leblanc, son chef, et à ses amis maquisards.
dedicace02
Cliquez pour agrandir.

Le monument dit du Maquis Surcouf érigé à Saint-Etienne-l’Allier.

dedicace01


Poème rédigé pour l’inauguration du monument dit du Maquis Surcouf.

decouvre-toi



Unité –

Noël 1944 – Puce est alors sous-lieutenant au 1er Bataillon de Marche de Normandie.

unite



Prémices
: poème extrait du recueil Bêche à la main, édité en 1986. Ce poème fut écrit chez Désiré Françoise, fermier à Saint-Jean-d’Asnières. Notre maquisarde y était alors cachée en compagnie de cinquante de ses camarades.

premices


Les deux vues suivantes vous permettront d’appréhender le travail de Puce. Il s’agit des deux dernières pages du recueil Bêche à la main, elle y décrit ses méthodes de travail ainsi que le titre de ses ouvrages et les prix que lui valurent ses publications.

listepoemepuce1


Note : Au cœur du Vièvre, ne fut jamais publié, la société historique de Lisieux vient de l’éditer. POT – POURRI est pour l’instant introuvable, je n’ai qu’une copie de la B.N.F.

listepoemepuce2


Note de Puce décrivant son matériel d’imprimerie.
Extraits des œuvres de Puce provenant des archives que me confièrent Michèle Lesage et Alain Joubert, couple d’admirateurs et complices de Puce.

poemeentete


Alain Corblin