ROQUE BAIGNARD La




NOTES sur ROQUE BAIGNARD La

1 – Bibliographie.
2 – Pièces Justificatives.
3 – Archives ShL.

1 – Bibliographie:

Voir FONDS BOUDARD :
-2FA228 : 1788 : inventaire postérieur à la parution du Dictionnaire de la Noblesse par l’abbé de la Roque (Baignard)

André GIDE fut maire de La Roque-Baignard de 1896 à 1900.

BEZIERE,
LA VARENDE Jean de, Châteaux de Normandie

CAUMONT Arcisse de : Statistique monumentale du Calvados, réédition Floch, tome IV, page 162.

Editions FLOHIC : Le Patrimoine des Communes du Calvados page 536.

HENRY Jacques, Sous la ramure des pommiers en fleurs. Regards sur le passé. Les monuments et les sites de la Route du Cidre, Condé-sur-Noireau, Corlet, 1983, 160×243, 103 p., ill. (Photographies de Philippe DETERVILLE)

DETERVILLE Philippe, Richesse des châteaux du Pays d’Auge, Condé–sur-Noireau, Corlet, 1989, 250 x 330, 301 p.; pp. 242-247

L’EXPLOITATION ANCIENNE DES ROCHES DANS LE CALVADOS : HISTOIRE ET ARCHEOLOGIE. Serv. Dép. d’Archéologie 1999. page 144.

2 – Pièces Justificatives:

1267, 27 avril. – La Roque-Baignard
Fouques évêque de Lisieux donne aux chanoines de Lisieux et aux clercs de choeur, pour l’obit de son frère Nicolas Datin, chevalier, 10 livres (aux chanoines) et 100 sous tournois de rente (aux clercs du chœur) à prendre sur son moulin et ses hommes de la Roque-Baignard.
 » in redditibus nostre, molendini et hominum nostrorum de Roqua, prope Valle Richerii, que predicta acquisivimus et habuimus a Roberto de Roqua et petro ejus fratre (…) quas quindecim libras volumus et precipimus quod predicti canonici et clerici percipiant et habeant, singulis annis, in festo Exaltationis sancte Crucis, per manum prepositi seu furnarii ejusdem loci, qui pro tempore fuerit, volentes et concedentes quod, nisi dicto termino de dictis qundecim libris dictis canonicis et clericis fuerit plenarie satisfactum, quod (sic) ipsi possint in predictis locis, tam in hominibus, redditibus quam étiam molendino, plenariam suam justiciam exercere pro predictis quindecim libris, absque contradictione nostri vel antecessorum nostrorum.
= René-Norbert SAUVAGE, 1928, Cartulaire de Lisieux dans Etudes lexoviennes, IX. p.336-338

1267, 27 avril. – La Roque-Baignard
Fouques évêque de Lisieux donne aux chanoines de Lisieux et aux clercs de choeur, pour l’obit de son frère Nicolas Datin, chevalier, 10 livres (aux chanoines) et 100 sous tournois de rente (aux clercs du chœur) à prendre sur son moulin et ses hommes de la Roque-Baignard.
 » in redditibus nostre, molendini et hominum nostrorum de Roqua, prope Valle Richerii, que predicta acquisivimus et habuimus a Roberto de Roqua et petro ejus fratre (…) quas quindecim libras volumus et precipimus quod predicti canonici et clerici percipiant et habeant, singulis annis, in festo Exaltationis sancte Crucis, per manum prepositi seu furnarii ejusdem loci, qui pro tempore fuerit, volentes et concedentes quod, nisi dicto termino de dictis qundecim libris dictis canonicis et clericis fuerit plenarie satisfactum, quod (sic) ipsi possint in predictis locis, tam in hominibus, redditibus quam étiam molendino, plenariam suam justiciam exercere pro predictis quindecim libris, absque contradictione nostri vel antecessorum nostrorum.
= René-Norbert SAUVAGE, 1928, Cartulaire de Lisieux dans Etudes lexoviennes, IX. p.336-338

1452, 29 octobre – Lisieux
 » Cy ensuivent les fieux, baronnies, haultes justices que l’évêque de Lisieux tient du Roi notre sire et les arrières fieux qui dudit évêque sont tenus (Cart. lexov., f° 12, verso) :….
 » Jean de Heudreville, escuyer, tant pour lui que pour messire Jehan de Mailloc, chevalier, et Pierre Baignard, escuyer, et ses parchonniers, tient ung fieu de chevalier assis ès paroisses de la Roque, Léaupartie et Formentin, au bailliage de Rouen, en la vicomté d’Auge et la chastellenie de Touques. Duquel fieu l’évêque de Lisieux soulloit tenir un quart de fieu, Jehan Osmont demy-fief et Guillaume d’Asnières, un quart « …..
= Cartulaire lexovien f° 12, v°, publié par Henri de FORMEVILLE, dans Histoire de l’Evêché-Comté de Lisieux, I, ccccliij.p. cccclv
1544, 22 mars – Formentin
Accord entre Jehan Grippierre, prêtre, chanoine de Lisieux, vicaire général de monseigneur le révérendissime cardinal d’Annebault, évêque et comte de Lisieux et faisant fort pour icellui seigneur, et noble homme Jehan Labbey, seigneur de La Roque-Baignard, au sujet de la tenure de la terre de Formentin .
= = Arch. SHL. 9F Deville. A. Dossier Formentin

1540 RECHERCHE DES NOBLES DE L’ELECTION de LISIEUX
Faite en 1540…
126.- Thomas Osmond, Sr du dit lieu p. 51. de Beufvilliers, et Jean, Sr de Malicorne et de Marolle, son frère, ont baillé leur généalogie, justifiée par plusieurs lettres, chartes et écritures ; la 1er desquelles, du 15 décembre 1390 est sur le nom de Jean Osmond, leur trisayeul, seigneur de la Roque, du Mesnil-Eudes, du Castellier, Creuly, Ofey, marié à damoiselle Jeanne, sœur de Mre Marin de Bouquetot, cher, Sr du Breuil, duquel ils ont dit fournir leur descente « , cité par
= LABBEY de LA ROQUE.- Recherche faite en 1540, par les Elus de Lisieux des nobles de leur Election, Caen, Poisson, 1827, In-8°, 170 p.

1F370 : 14 janvier 1750 : Jacques Philippe Vitet de La Rocque Baignard reconnaît avoir reçu de Pierre Legrip de Manerbe la somme de 142 livres pour frais de procédure.
1F371 : 14 janvier 1750 : Jacques Philippe Vitet de La Rocque Baignard et Pierre Legrip de Manerbe s’arrangent entre eux pour la succession de Jean Legrip.

1752, 25 octobre – Moyaux
Succession de Me Jacques Crochon, prêtre, curé de la Roque-Baignard.
= Arch. SHL. 9FA – Doss. partage de biens.

1F770 : tabellionnage de Lisieux : Notre Dame du Pré concerne la période 1630 à 1657, causerie à la SHL
-St Ortaire à la Roque-Baignard

3 – Archives ShL:

Carnets de Charles VASSEUR –
DOYENNE DE : BEUVRON

LA ROQUE (27)
Sous l’invocation de Saint Martin

Curés : Le Vavasseur 1762-1787

Le patronage fut donné à l’évêque en 1246 par Robert, escuyer, seigneur de la Roque.

Il existait sur le territoire de cette paroisse une léproserie. nommée Saint Ortaire.
La léproserie de la Roque-Baignard, assise dans le doyenné de Beuvron, évêché de Lisieux, ne nous est connue que par le pouillé de ce diocèse, publié par M, Auguste Le Prévost.
Suivant le Pouillé du diocèse de Lisieux, dressé par M. Le Prévost, il existait une léproserie, dans la paroisse de la Roque-Baignard, au doyénné de Beuvron.

Description de l’église par Vasseur

Inscriptions relevées sur des tombeaux

Description des cloches

Description du château

Insinuations

Archives SHL : Achat du 11-02-2003. Lot n° 12 n° 200
3) Fondation de Me Jehan Le Proulx, prêtre, curé de la Roque-Baignard et de Saint-Martin-la-Garenne, chapelain de Saint-Martin en la cathédrale de Lisieux, en faveur des chapelains du petit chœur, 23 mars 1517

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *