GARNETOT

NOTES sur GARNETOT

Archives du Calvados.
Garnetot (Calvados; jusqu’en 1972)
Code INSEE : 14295
Histoire administrative : Garnetot fusionne avec avec Ammeville, Berville, Ecots, Grandmesnil, Lieury, Montpinçon, Notre-Dame-de-Fresnay, Saint-Martin-de-Fresnay, Tôtes par l’arrêté du 26 décembre 1972 sous le nom de l’Oudon.

Guertot, Guernetot,

Garnetot, canton de Saint-Pierre-sur-Dive, réuni pour le culte à Grand-Mesnil.
Gernetot, 1145 (lettre de l’abbé Haymon).
Guerartot, 1228 (pouillé de.Lisieux, p. 46).
Guernetot,v. 1250(magni roluli, p. 174).
Guenetot, 1419 (rôles de Bréquigny, n° 214).

Par.de Saint-Denis,
patr. le seigneur.
Dioc. de Lisieux,
doy. du Mesnil-Mauger.
Génér.d’Alençon,
élect. d’Argentan,
sergent, de Mortagne.

Lieux-dits de: GARNETOT.
ANGOTS (Les), h. – Benellière (LA), h – Bout-du-Village (LE), h. – Houppelaye (LA), h. – Houssaye (LA), h – LANDE(LA), h. – MARE-AU-COURT(La), h. – Marencoubt (Le), h. – TERTRE (LE), h. – VALLÉES(LES), h. –

1 – Bibliographie.
2 – Pièces Justificatives.
3 – Archives ShL.

1 – Bibliographie:

CAUMONT Arcisse de: Statistique monumentale du Calvados, réédition Floch, tome III, page 597.
MANEUVRIER Jack: le Château de Garnetot; Bulletin du Foyer rural du BILLOT, n 71, septembre 2000
MANEUVRIER Jack; Garnetôt – Bulletin Foyer rural du Billot n31 page 44
MANEUVRIER Jack; Les saints réputés guérisseurs du canton de Saint Pierre sur Dives. Bulletin du Foyer rural du Billot, n 91, septembre 2005. L’église de Garnetot; Bulletin du Foyer rural du BILLOT, 71, septembre 2000
PAUMIER Henri; Moulins à vent en Normandie, les méconnus du Calvados. Bulletin du Foyer rural du Billot, n 88.
BORDEAUX E.; Le ramassage des pommes à Garnetot. Bulletin du Foyer rural du BILLOT, n41, mars 1993.
Le COURT Henri; Généalogie des branches normandes et percheronnes de la maison Du Buat.
Barré de Saint-Venant; Notice sur la vie et les ouvrages de Pierre-Louis-Georges, comte Du Buat.
Abbé Robert CHARLES; La Maison Du Buat… au Maine et en Anjou.
Bulletin Le Billot.
Le château de Garnetot, M. Cottin, 71 – Sept. 2000.
L’église de Garnetot, J. Maneuvrier, 71 – Sept. 2000
Garnetot, J. Maneuvrier, 31 – Sept. 1990

2 – Pièces Justificatives.

STATISTIQUE MONUMENTALE DU CALVADOS PAR ARCISSE DE CAUMONT.
Garnetot, Guernetot.
L’église de Garnetot, qui est des plus insignifiantes et des plus pauvres, peut appartenir au XVIe siècle pour quelques
parties de ses murs; mais elle a été reprise en sous-œuvre, et la brique a été employée dans le choeur et dans d’autres parties. Toutes les fenêtres sont carrées, moderne; plusieurs sont munies de contrevents en bois, parce qu’elles sont peu élevées au-dessus du sol.
La porte occidentale, moderne, est Cintrée. La tour est en bois, de la forme ordinaire, avec une aiguille couverte en essente.
Sur la porte qui sert à accéder au choeur, du côté du sud, sont sculptés deux écussons surmontés d’une couronne. Ils ont été mutilés à la Révolution, et on ne distingue plus les figures qu’ils portaient.
Deux beaux ifs précèdent le portail. Près de l’un d’eux, j’ai observé les débris d une pierre tumulaire cruciforme qui peut-être recouvrait le corps d’un curé.
L’église de Garnetot était sous l’invocation de saint Denis.
Le seigneur nommait à la cure.
Garnetot dépendait de l’élection d’Argentan, de la sergenterie de Montagut; on y comptait 71 feux. Aujourd’hui, il n’y a que 160 habitants environ.

Château.
Le château de Garnetot est moderne; il est situé à 4OO mètres environ de distance au sud-est de, l’église, dans la
vallée; il appartient à M. Gauthier de Garnetot qui l’habite.
Une belle allée, de 1 kilomètre de longueur, garnie d’épicéas, de mélèzes et d’autres arbres s’élève, par une pente bien calculée, jusqu’au haut du coteau où elle aboutit à la grande route de Livarot à Trun.

Faits historiques.
— Un sire de Garnetot est cité par Masseville au nombre des seigneurs qui accompagnèrent Robert Courte-Heuse à la croisade en 1096; mais comme on trouve une commune de Garnetot dans la Manche, il peut exister quelques doutes sur la question de savoir si le seigneur qui accompagna le Duc était de Garnetot près de St-Pierre-sur-Dive, ce qui pourtant est probable.

Inventaire historique des actes transcrits aux insinuations ecclésiastiques de l’ancien Diocèse de Lisieux – PIEL L.F.D.
66. — Le 23 sept. 1673, Jean-Baptiste Héroult, fils de Gilles et de Marie Labbey, de la parr, de Garnetot, reçoit la tonsure et les ordres mineurs.
Le 28 juillet 1697, le seigr évêque, collateur ordinaire de la cure de N.-D.-des-Prez, nomme aud. bénéfice, vacant par la mort de Mc Henry Miard, pbfe, dernier titulaire, la personne de Me Jean-Baptiste Héroult,
acolyte de ce diocèse.

640. — Le 15 janv. 1703, le seigr évêque donne son visa aux lettres de provision de la cure de St-Denis de Garnetot, obtenues en cour de Rome par Me Charles-Jacques Le Comte, pbrê du diocèse de Rouen.
Le 17 janvier 1703, M° Charles-Jacques Le Comte prend possession de ce bénéfice en présence de Me Jean Loutreul, pbrê, curé de Quatre-Favrils, diocèse de Séez, et de Me Joseph Boscher, pbfë, demeurant à St-Martin-de-Fresnay.

77. — Le 22 sept. 1703, Pierre Questier, fils de François et de Françoise Buad , de la parr, de Garnetot, reçoit la tonsure et les ordres mineurs.

655. — Le 13 août 1705, François Questier, sr des Fosses, marchand, demeurant à Abbeville, diocèse de Séez, constitue 150 livres de rente en faveur de son fils, Me Pierre Questier, acolyte du diocèse de Lx, afin qu’il puisse parvenir aux ordres sacrés. Fait présence de Mesre Jacques Bernier, pbrë, vicaire de Garnetot: Mc Joseph Boscher, pbre, curé d’Ammeville, etc., etc.
Cette rente est hypothéquée sur des terres situées à Garnetot, près le presbytère. Les abonnements de ces terres nous montrent noble dame Anne-Elisabeth de Cherville, veuve de feu Messire Félix-Pomponne du Buat, en son vivant chev., seigr de Garnetot.

Curés. — P. Blaise-Potterie — C.-J. Le Comte.
Vicaire. — Jacques Dernier.
Clercs. — J.-B. Héroult — P. Questier.
Seigneur. — P.-F. du Buat.

282. — Le 18 juin 1720, vu l’attestation du sr Gontier, curé de Guerquesalles, du sr Goupil de la Porte, curé de St-Germain-de-Montgommery, et du sr Ruffy, curé de Vimoutiers, dispense de bans pour le mariage entre Guillaume de Nollet de Malvoue, Esc, sr de Boisguillaume, sous-brigadier des gardes du corps du roy, fils de feu François de Nollet de la Londe-Malvoue, aussi Esc’, et de noble dame Marie Deslondes, de lad. parr. de Guerquesalles, d’une part, et damlle Catherine du Buat, fille de feu Félix-Pomponne du Buat, chev, seig de Garnetot, et de noble dame Anne-Elisabeth de Cherville, à présent noble dame de la Plesse, demeurant en la parr, de St-Germain de Montgommery, et lad. damlle au couvent des dames bénédictines de Vimoutiers.

305. — Le 20 sept. 1723, dispense de bans pour le mariage entre Mre Eustache-Félix-Pomponne du Buat, chevr, seigr et patron de Garnetot, fils de feu Félix-Pomponne du Buat et de noble dame Anne-Elisabeth de Cherville, de lad. parr, de Garnetot, d’une part et noble dame Hélène-Angélique Pollin, fille de feu Jean-Baptiste-Michel et de feu noble dame Elisabeth de Tirmois, demeurant en la parr, du Chesne.

Prêtre de la paroisse. — P. Questier ou Quettier.
Seigneurs. — F -P. du Buat — E.-F.-P. du Buat.

123. — Le 25 mai 1726, dispense de bans pour le mariage entre Gabriel Le Raistre, fils de feu Jacques et de dlle Catherine de Bonnechose, de la parr. d’Ableville, d’une part, et damlle Françoise-Placide Descorches, fille de feu Georges Descorches et de feue Madeleine de Brasdefer, de la parr . de Garnetot.

185. — Le 23nov. 1751, dispense de bans pour le mariage entre Louis de Nollet, Escr, sr de Malvoue, fils de Guillaume de Nollet, Escr, sr de Malvoue, et sous-brigadier des gardes du roy, chevalier de l’Ordre militaire de St-Louis, et de noble dame Catherine du Buat de Garnetot, de la parr, de Guerquesalles, d’une part, et Marie-Françoise de Bardouil, Vve de Pierre-André d’Avesgo, sr de Bully, et fille de feu François de Bardouil, Escr, et de noble dame Marie Lecointe, de la parr, de Trun, diocèse de Séez.

90. — Le 28 avril 1757, dispense de bans pour le mariage entre Mesre Jacques-Nicolas Gautier, chevr seigr des Authieux, fils de feu Mesre Jacques Gautier, seigr, des Authieux, et de noble dame Marie-Anne Labbé, originaire de la parr, des Authieux-en-Auge et demeurant présentement à Argentan, parr. St-Germain, d’une part, et damlle Magdeleine-Léonore-Elisabeth du Buat, fille de feu Mesre Jacques-Christophe du Buat et de noble dame Madeleine-Léonore-Thérèse de Charville, originaire de lad. parr. St-Germain d’Argentan et demeurant depuis sept mois en la parr, de Garnetot.

284. — Le 27 mars 1758, la nomination à la cure de Garnetot appartenant au seigr du lieu, Mesre Jacques-Nicolas de Gautier, chevr, seigr et patron des Authieux, et aussi de Garnetot à cause de son épouse, dame Madeleine-Léonore-Elisabeth du Buat, dame de lad. parr., demeurant en son château dud. lieu de Garnetot, nomme à lad. cure, vacante par la mort de Me Charles-Jacques Le Comte, pbrë, dernier titulaire, la personne de Me Philippe-François Milcent, pbrë du diocèse de Séez. Fait et passé à Argentan, devant les notaires royaux-apostoliques dud. diocèse de Séez.
Le 8 avril 1758, le seigr évêque donne aud. sr Milcent la collation dud. bénéfice.
Le lendemain, le sr Milcent (1) prend possession de la cure de Garnetot, en présence de Me Jacques Desvaux, pbrë, desservant lad. parr.; Me Jean Petitbon, pbre habitué et demeurant en la parr, de St-Sauveur
de Bellesme, et autres témoins.
(1) M. Milcent, curé de Garnetot, avait 71 ans quand on lui demanda le serment à la Constitution civile du clergé. Il le prêta purement et simplement le 6 février 1791 , et resta curé et resta curé de cette paroisse pendant la Révolution. Il fut même nomme maire de la commune et en remplit les fonctions jusqu’au mois de mars 1793. (Archives du Calvados.)

Curé. — Philippe-François Milcent .
Seigneur. — J.-B. -A. de Gautier.

3 – Archives ShL.

Fonds Cartes et Plans.
315 -Garnetot, tableau d’assemblage;1934; Cadastre; 1/10.000 Etag.3

Archives NEDELEC Communes.
com.27.1 Garnetot.

Voir le site: j.y.merienne.pagesperso Villes et villages du Calvados

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *