AUTHIEUX sur CORBON



NOTES sur: Les AUTHIEUX-sur-CORBON


Cliquez sur l’image pour l’agrandir.

Authieux-sur-Corbon (Les), commune réunie, ainsi que Pontfol, en 1858, à Victot, qui prend le nom de VICTOT-PONTFOL.
Altaria super Corbonem v. 1350 ( pouillé de Lisieux, p. 49). Autieux-sur-Corbon, XVIII s° (Cassini).
Corbun, Salins Corbuns. Corbon.
Curbun. Corbon.

– Le fief des Authieux-sur-Corbon, 6° de fief, possédé par les héritiers de Jacques de l’Espée, Ecuyer.
– Fief mouvant de la vicomté d’Auge, 1392 (Brussel). Sixième de fief relevant de la Houblonnière.
– Le plein fief de la Chapelle s’étendait aux Authieux-sur-Corbon, vicomté d’Auge, et à Bessières, vicomte de Caen, 161 (aveux de la vicomté de Caen).

Archives Calvados:
Les Authieux-sur-Corbon (Calvados ; jusqu’en 1858)
Histoire administrative :
La commune est réunie à Victot qui prend alors le nom de Victot-Pontfol par le décret du 28 mars 1858.
Victot intègre les communes de Pontfol et des Authieux-sur-Corbon et prend alors le nom de Victot-Pontfol .

1 – Bibliographie.
2 – Pièces Justificatives.
3 – Archives ShL.

1 – Bibliographie.

Néant

2 – Pièces Justificatives.

Inventaire historique des actes transcrits aux insinuations ecclésiastiques de l’ancien Diocèse de Lisieux.

90. – Le 11 sept. 1694, vu l’attestation du sr de Mannoury, curé de Heurtevent, et du sr Poplu, curé de Mailloc, dispense de bans pour le mariage entre Claude Carrey, Escr, sr de Fontenil, conser du roy, lieutenant en la viconté de Trun, et cons. assesseur du bailliage d’Alençon pour le siège dud. lieu de Trun, fils de feu Gilles Carrey, en son vivant Esc., sgr d’Hommey, et de noble dame Catherine de Marescot, de lad. parr, de Heurtevent, d’une part, et damlle Anne-Marie-Louise de Lespée, fille de feu Mesre Louis de Lespée, seigr et patron des Authieux-sur-Corbon, et de noble dame Marie de la Croix, originaire de lad. parr, des Authieux et demeurant en celle de Mailloc.

115. – Le 1 er octobre 1694, dispense de parenté pour le mariage entre Pierre de Lespée, Escr, sr des Authieux, demeurant aux Authieux-sur- Corbon, et damlle Marguerite de la Lande, demeurant à Querville.
Vu les attestations du sr Bellière, curé des Authieux, et du sr Guesdon, curé de Ouerville, dispense de bans pour led. mariage.

35. —Le 14 nov, 1695, vu l’attestation du Sr Bellières, curé des Authieux-sur-Corbon ; et celle du Sr. Doublet, curé de Hottot, dispense de bans pour le mariage de Nicolas Chastel et de Marguerite Pognant.

220. — Le 2 sept. 1701, Me. Nicolas Bellière, pbfë, curé des Authieux-sur-Corbon, remet sond, bénéfice entre les mains de damll. Alarie et Marguerite de Lespée, soeurs, filles de feu Pierre de Lespée vivant Esc., seig. et patron des Authieux, pour y nommer telle personne capable qu’elles jugeront bon. Fait on présence de Me. Nicolas Delaporte, curé d’Auvillers, doyen de Beuvron.

292. — Le 6 déc. 1701, la cure des Authieux-sur-Corbon étant vacante par la démission de Me. Nicolas Bollière, damll. Alarie et Marguerite de Lespée, filles de feu Pierre de Lespée, vivant Esc, seig. et patron des Authieux, nomment à cette cure la personne de Me. Pierre Lemonnier, pbrë du diocèse de Lx, (parr. de N.-D. d’Estrêes).
Le lendemain, le seig. évoque donne aud. Sr. Lemonnier la collation dud. bénéfice.
Le 12 déc. 1701, le Sr. Lemonnier prend possession de la cure des Authieux on présence de Me. Pierre Lebelhomme, pbrë, curé d’Estrées, et autres témoins.

856. – Le 30 juillet 1703, Me Pierre Deshays, acolyte, originaire de la parr, des Authieux-sur-Corbon, seul fils et héritier de feu Me Louis Deshays, se constitue 150 livres de rente, afin de parvenir aux ordres sacrés. A cet acte ont comparu Madeleine Dumoulin, mère dud. acolyte; Pierre Dumoulin, marchand ; et Me Martin Dumoulin, tabellion en la vicomte de Hotot, frères, demeurant en la parf. des Groselliers, pour cautionner led. Me Pierre Deshays.

666. — Le 26 déc. 1703, Pierre Deshayes, fils de Louis et de Maladeleine Dumoulin, de la parr, des Authieux-sur-Corbon, reçoit la tonsure et les ordres mineurs.

354. — Le 29 oct. 1710, vu l’attestation du Sr. Lemonnier, curé des Authieux-sur-Corbon, et du Sr. Chasot, curé de Biéville, dispense de bans pour le mariage entre Nicolas Estienne, Sr. de la Sauvagerie, fils de feu Adrian Estienne et de Marie Gonfrey, de lad. parr, des Authieux, d’une part, et Marie Aubrée, fille de feu Nicolas et de Marguerite Roger, de lad. parr, de Biéville.

493. — Le 24 avril 1711, dispense de bans pour le mariage entre Jean-François Le Maistre, Esc., fils de feu Adrian Le Maistre, Esc., Sr. de Vauvert (?), et de damll. Anne de Courseulles, de la parr, de Barneville (Basneville), d’une part, et Catherine Deshays, fille de Louis Deshays et de Magdeleine Dumoulin, de la parr, des Authïeux-sur-Corbon.

Curés. — N. Bellîère, H — P. Lemonnier,
Prêtre desservant. — P. Lemonnier.
Clerc. -P. Deshayes.
Patron, Le Seigneur du lieu. — M. et Mgt. de Lespée.
Seigneurs et notables. — L. de Lespée — P.de Lespée.

261. – Le 20 mai 1723, la nomination à la cure de N.-D. des Authieux-sur-Corbon appartenant au seigr du lieu, Mesre Nicolas de Mannoury, Escr, sr des Manies, seigr et patron de lad. parr.,à cause de noble dame Marie-Marguerite de Lespée, son épouse, nomme à lad. cure, vacante par la mort de Me Pierre Lemonnier, pbrë, dernier titulaire, la personne de Me François Burget, pbrë de la parr, de S1 Martin de Pontchardon.
Le 21 mai 1723, le seigr évoque donne aud. sr Burget la collation dud. bénéfice.
Le 15 juin 1723, le sr Burget prend possession de la cure des Authieux, en présence de Me Pierre Montoure , pbrë , desservant lad. parr.; dud. sr Nicolas de Mannoury, Escr, sr des Manies, seigr et patron dud. lieu ; Mre Alexandre, Escr, sr de la Mondière; Mr. Louis d’Auvernes; Escr, sr du Dézert, tous de lad. parr.

Curés. – P. Lemonnier – F. Burget.
Prêtre desservant. – P. Montoure.
Patron. – Le seigneur du lieu. – N. de Mannoury.
Seigneurs et notables. – A. Estienne – N. Estienne de la Sauvagerie – L. Deshays – N. de Mannoury, XIV. 261 – A. de la Mondière, XIV. 261. – L. d’Avernes du Dézert- G. de Lespée.

232. — Le 8 mai 1736, Mre François Burgel, pbrë, curé de N.-D. des Authieux-sur-Corbon, résigne purement et simplement sond. bénéfice entre les mains du seigr évoque de Lx, afin qu’il y soit pourvu par le patron présentateur. Fait et passé à Paris.
Le 13 juin 1730, la nomination à la cure des Authieux-sur-Corbon appartenant au seig. du lieu, noble dame Marguerite de Lespée, fille et héritière de feu M. Pierre de Lespée, Esc. et seig. des Authieux, veuve de Nicolas de Mannoury, Esc, Sr. des Manis, et dame et patronne de lad. parr. des Authieux, demeurant à Argentan, parr. St-Germain, nomme à lad. cure des Authieux la personne de M. Michel Gombault, pbrë, vicaire de Cheux, diocèse de Bayeux, et originaire de Chouen, aud. diocèse.
Le 14 juin 1736, le seig. évêque donne aud. Sr. Gombault la collation dud. bénéfice.
Le 15 août 1736, le Sr. Gombault prend possession de la cure de N.-D. des Authieux, en présence de M. Isaac Michel, pbrë, curé de la 2° portion d’Estrées; M. François Auzoult, pbrë, curé de Ste Marie-aux-Anglais ; M.Jean-Claude Massienne, pbrë, curé de Cambremer, et autres témoins.

Curés. – F. Burget, XVI. 232. – M. Duval-Gombault, XV. 232.
Patron. – Le seigneur du tieu. – M. de Lespée, Vve de Mannoury.

35. – Le 23 déc. 1740, la nomination à la cure des Autieux-sur-Corbon appartenant au seigr du lieu, « Monseig. premier prince du sang, duc d’Orléans, de Valois, de Chartres, de Nemours, de Montpensier et vicomte d’Auge, tuteur des enfants dud. seigr des Authieux, dont le fief relève de S. A., à cause du vicomte d’Auge, nomme à lad. cure, vacante par la démission pure et simple de Me Jean Le Désert, dernier titulaire, la personne de son frère, Me. Louis Le Désert, pbrë du diocèse de Bayeux.
Le 30 décembre 1750, le seigr évoque de Lx donne aud. sr Louis Le Désert la collation dud. bénéfice.
Le lendemain, le sr Le Désert prend possession de lad. cure des Authieux, en présence de Me Jacques Durand, acolyte du diocèse de

310. – Le 12 novembre 1749, la nomination à la cure de N.-D. des Authieux-sur-Corbon appartenant au seigr du lieu, « Monseigneur prince du sang, duc d’Orléans, de Valois, de Chartres, de Nemours, de Montpensieur et vicomte d’Auge », attendu la minorité des enfans du sieur des Authieux, nomme à lad. cure, vacante par la mort de Me Michel Duval-Gombault, pbrë, dernier titulaire, la personne de Me Jean Le Désert, pbrë du diocèse de Bayeux, curé de Putot, 1re portion, diocèse de Lx. – Signé : Louis d’Orléans.
Le 24 mars 1750, Mesre de Cheylus, pbrë, vicaire général du seigr êvêque de Lx, donne aud. sr Le Désert la collation dud. bénéfice.

Curés. – P. Fouet – P.-Jq Desprez.
Vicaire. – P. Lecherpin.
Prêtre desservant – M.-L. Denys.
Patron. – Le seigneur du lieu. – J.L. Mallard.
Seigneur. – J.L. Mallard de la Varende.

133.— Le 20 juillet 1765, dispense de bans pour le mariage entre .Maurice Le Doulx, officier de la maréchaussée, fils de François Le Doulx de Glatigny, ci-devant officier la maréchaussée, et de dame Marie-Marguerite Duchemin, de la parr. de Pont-l’Evéque, d’une part, et damll. Marie-Françoise Poignant, fille de feu Pierre Poignant, de la parr. des Authieux-sur-Corbon.

256. — Le 27 janv. I768, la nomination à la cure de N.-D. des Authieux-sur-Corbon appartenant au seig. du lieu, Mes. Jean-Jacques-Léonor Le Grix, Esc, seig.des Poterie et du Pontauthou, cons. du roy, lieutenant-général civil et criminel et de police au bailliage de Pontaudemer, et dame Marie-Anne Du Mouriez du Perrier, son épouse,dame et patronne des Authieux-sur-Corbon, nomment à lad. cure, vacante par la mort de Me. Louis Le Désert, dernier titulaire, décédé le 14 de ce mois, la personne de Me. Jean-Jacques-David Brize, pbrë de ce diocèse, desservant l’obit de l’église paroissiale de Pontfol, y demeurant. Fait et passé à Pontaudemer, parr. St-Aignan, en la maison de Me. Germain Le Rouget, exempt de la maréchaussée de lad. ville, en présence de Me. Eustache Miguignon, pbrë, curé de Pontfol, et dud. Sr. de Rouget.
Le 1er févr. 1768, le seig’ évêque donneaud. sr. Brize b collation dud. bénéfice.
Le 20 févr. 1768, le Sr. Brize prend possession de la cure des Authieux-sur-Corbon, en présence dud. Sr. Miguignon, Me. Jean-Baptiste Le Vigueur, curé de Victot ; Me. Thomas Pigis, pbre, desservant lad. parr, des Authieux, et autres témoins.

314. — Le 23 janv. 1772, la nomination à la cure des Authieux-sur-Corbon appartenant au seig. du lieu. Mesr. Jean-Jacques-Léonor Le Grix, Esc, seig. de la Poterie et du l’ont Authou, conser du roy, lieutenant-général civil, criminel et de police au bailliage de Pontaudemer, et dame Marie-Anne Dumonriez-Duperier, son épouse, dame et patronne des Authieux-sur-Corbon, demeurant à Pontaudemer, rue aux Juifs, parr. St-Ouen, nomment à lad. cure, vacante par la mort de Mesr. Jean-Jacques-David Brise, dernier titulaire, la personne de Me Joseph-Hyacinthe Pomarède pbr. du diocèse d’Avignon, demeurant en lad.parr. St-Ouen. Fait et passé à Pontaudemer, faubourg St-Aignan.
Le 30 janv. 1772, Mr Despaux. vic. Gl, donne aud. Sr Pomaréde la collation dud. bénéfice.
Le lendemain, le Sr Pomaréde prend possession de la cure des Authieux, en présence de Paul-Alexandre Bénard, Escr, Sr de la Morandière ancien garde du corps-du-roy, capitaine aux Invalides, demeurant aux Authieux et autres témoins.

149 – Le 7 Décembre 1775. la nomination à la cure de N.-D. des Authieux-sur-Corbon appartenant au seig. du lieu noble dame Marie-Anne Duperrier dd Mourier, dame et patronne des Authieux, Herbigny et autres lieux, épouse de Mesr. Antoine-Emmanuel, comte et marquis titulaire de Belloy, chevalier de l’Ordre royal et militaire de St.Louis, ancien lieutenant colonel d’infanterie, tous deux demeurant ensemble en leur hôtel sis à Pontaudemer rue aux Juifs, nomme à lad. cure, vacante par la mort de Me Joseph-Hyacinthe Pomarède dernier titulaire, la personne de Me Jean-Michel Hariel pbre originaire de la parr. de St Jacques de Beauvais, chapelain en la cathédrale du même lieu et habitué en l’église paroissiale de .Méru, aud. diocèse, demeurant au bourg de Méru. Fait et passé à St.Aignan de Pontaudemer.
Le 9 déc. 1775, le seig. évêque de Lx donne aud. Sr. Hariel la collation dud. bénéfice.
Le 11 déc. 1775, le Sr Hariel prend possession de la cure des Authieux-sur-Corbon, en présence de Me Jean-Baptiste Oursel, pbre, desservant lad. parr., et autres témoins.

15. – Le 4 sept. 1779, Me Jean-Michel Hariel, pbre du diocèse de Beauvais, chapelain de la cathédrale dud. lieu et curé de N.-D. des Authieux-sur-Corbon, demeurant à Beauvais, à l’école de choeur, parr. N.-D. de la Basse-OEuvre, remet purement et simplement lad. cure entre les mains du seigr évêque de Lx, aiin qu’il y soit pourvu par le patron ordinaire. Fait et passé à Beauvais.
Le 11 sept. 1779, la nomination à lad. cure des Authieux appartenant au seigr du lieu, noble dame Marie-Anne Dumourier-Duperrier, épouse séparée de biens de Mesre Antoine-Emmanuel, chevr, comte et marquis titulaire de Belloy, dame et patronne des Authieux, nomme à lad. cure, ainsi vacante, la personne de Me Jean-Baptiste Langlois, pbrê, originaire de la parr, de Norolles et vicaire de Ste Croix de Cormeilles.
Fait et passé à Pontaudemer.
Le 14 sept. 1779, le seig. évêque donne aud. sr. Langlois la collation dud. bénéfice.
Le 15 oct. 1779, le sr Langlois (1) prend possession de la cure des Authieux-sur-Corbon, en présence de Mesre Louis-Thibauld du Bois, seigr du Bois, garde-du-corps du roy, demeurant en la parr, de Cambremer; Me Alexis-Bernard Delamare, lieutenant au bailliage vicomtal de Cormeilles, demeurant au bourg et parr, de Ste Croix de Cormeilles ; Me Thomas Choisel, pbfë, desservant la parr, des Authieux, et autres témoins

179. – Le 15 avril 1780, furent ordonnés diacres :
Me Jacques Hubert, de la parr. des Authieux-sur-Corbon.

303. – Le 20 août 1783, Rêmy Hubert, marchand, demeurant aux Authieux-sur-Corbon, constitue 150 livres de rente en faveur de son fils, Me Jacques Hubert, acolyte, afin qu’il puisse parvenir aux ordres sacrés. Cette rente est hypothéquée sur une pièce de terre, nommée les Noires-Terres, sise près du chemin de Victot au Montargis. Fait et passé en la maison dud. sr constituant, par le ministère du notaire de Cambremer. – Led. sr acolyte était né à Pontfol.

1466, 26 août – Les Authieux-sur-Corbon
Vérification de l’aveu au roi du sieur de la Rivière curateur de donné par justice de Robert Carbonel, escuier, pour son fief terre et seigneurie des Autieulx-sur-Corbon, assis en la vicomté d’Auge, tenu et mouvant d’icelui seigneur à cause dicelle vicomté.
= Arch. SHL. 9 FB – 6 – Familles. Copie Et. DEVILLE.

1484, 10 juillet – Les Authieux-sur-Corbon
Du Roy nostre sire confesse et aveu à tenir par foy et par hommaige Guillaume de la Rivière mary de Ellaine Damolle, sa femme, fille aisnée et héritière de deffunct Richard Carbonel, en son vivant escuier, un sixiesme de fief de chevallier nommé le fief des Ostieux, assis en la vicomté dDauge, sergenterie de Cambremer, icellui fief tenu noblement à court et usaige……. en deniers quarante cinq livres ou environ en grains, six boisseaux d’avoine soixante pièches de poullailles, cinquante et cinq deniers ou environ, quatre cens vingt sept oeufs, quarante deniers ou environ, quatre ouez. En quel fief a quarante acres de terre ou environ tant labourable en plant que en prés. Et sy y a une acre de bois en diesme. Enquel fief a court usaige, hommes, hommages, reliefs, XIIIes, service de prévosté, service de reparation de moitie (motte ?) et de hérichon, place de colombier et autres services et dignités à noble fief appartenant Duquel fief je suis tenu de faire service dost en telle portion de tant comme fief entier y est tenu et subjet sauf a plus avant bailler sil vient a ma congnoissance. En tesmoins desquelles choses j’ay scelle de mon saing cy mis le Xe jour de Juillet lan mil CCCC quatre et vingtz et quatre.
= Arch. SHL. 9 FB – 6 – Familles. Copie Et. DEVILLE.

Le 29 mai 1778, le Sr Lemonnier de la Haitrée, pbr, desservant actuellement la parr. des Authieux-sur-Corbon, en l’absence du Sr curé, et demeurant à Cambremer, ayant fait élection de domicile, pour le présent seulement, chez Jean Nicolle, aubergiste où pend pour enseigne: A l’Hôtel Militaire, bourg et parr. de Beaumont-en-Auge, fait signifier ses noms et grades aux religieux dud. lieu.
Le 9 juin 1778, te Sr. de la Haitrée, en faisant insinuer tes actes présents, prend le titre de vicaire de Fervaques.

Recherche faite en 1540, par les élus de Lisieux des nobles de leur élection.
203. De la Rivière. Ce Jean de la Rivière, Sr. du Prédauge et des Autieux-sur-Corbon en 1307, étoit le 7e. aïeul dudit Charles, produisant en 1540, et le 12e. aïeul de François-Charles-Alexandre, comte de la Rivière-Prédauge, mon voisin et ami, suivant les titres authentiques que j’ai vus au Prédauge en 1786.

STATISTIQUE MONUMENTALE DU CALVADOS PAR ARCISSE DE CAUMONT
Les Authieux-sur-Corbon, Altaria in Algia, ecclesia de Altaribus , Altaria super pontes vallis Corbonis.

L’église des Authieux-sur-Corbon a été démolie il y a 35 ans environ ; la paroisse a été réunie à Victot.
Cette église avait de petites dimensions et offrait peu d’intérêt, si l’on s’en rapporte au souvenir de ceux qui l’ont vue debout.
La cure était à la nomination du seigneur. Guillaume de La Rivière, de Riparia, possédait ce privilège au XIV siècle. La même famille l’avait conservé jusqu’au XVIe., d’après les pouillés.
En 1463, Montant ne trouva qu’un seul noble sur cette paroisse, Richard Carbonnel ; mais nous avons une explication de ce fait dans la Recherche des Nobles dans l’élection de Lisieux en 1540, éditée par La Roque. A l’article de la paroisse du Pré-d’Auge, on voit que Robert, Charles, Michel, Jacques et Charles de La Rivière, produisirent, pour justifier leur noblesse, « la déclaration de leur généalogie et descente commençante à Jean de La Rivière, sieur des Authieux, vivant en 1307, selon que contient la première de leurs lettres, par laquelle ledit Jean, dénommé écuyer, acquit de Hue des Authieux, écuyer, ledit fief des Authieux. » La famille de La Rivière porte: de gueules à deux poissons d’argent, suivant d’Hozier.
Le même d’Hozier inscrit dans son Armorial : Pierre de l’Épée, seigneur et patron des Authieux-sur-Corbon, avec le blason suivant : de gueules à deux épées d’argent posées en sautoir, la garde au chef de l’écu, cantonnées en pointe d’un lion d’or rampant ( Notes de M. Ch. Vasseur sur les familles nobles de l’évêché de Lisieux).
Nous ignorons comment eut lieu la transmission de la terre des Authieux de la première famille à la seconde.
On comptait aux Authieux 1 feu privilégié et 18 feux taillables.
En général, dans les communes nommées Les Authieux, Altaria, nous avons trouvé deux églises ou chapelles : j’ignore s’il en a existé deux aux Authieux-sur-Corbon à une époque ancienne.

Bulletin de la Société des antiquaires de Normandie.

Les Authieux-sur-Calonne. Chapelle Saint-Meuf: « panneaux de bois sculpté (XVIe s.) encastrés dans l’huisserie moderne de la porte » représentant Ste-Barbe, St.-Roch. etc. Tableau du maître-autel représentant St.-Roch. Eglise des Authieux, maître-autel du XVIIe s. peintures murales. (Excursion du 16 Juillet de la Soc. Hist. de Lisieux).

Authieux sur Corbon
Géoportail Carte Cassini

Ancienne église emplacement présumé Lieu dit « Croix des Authieux »

Géoportail Carte Cassini

3 – Archives ShL.
Sous l’invocation de Notre-Dame

3e fascicule – 1767 4 juillet
Maistre Louis Désert, prestre curé des Authieux-sur-Corbon
– page 117 – 1652 17 octobre

Noms des curés:
Désert 1764
Pommarède 1774
Langlois 1779 -1787
Curés. — J.-J.-D. Brise – J.-M. Hariel – J.-B. Langlois
Prêtres desservants.— J.-B. Oursel – J. Ph. Le Monnier de la Maillée – T. Choisel –
Patron.— Le seigneur du lieu. — J.-J.-L. Le Grix de la Poterie – M.-A. Dumourier-Duperrier, dame de Belley.
Seigneur. — P.-A. Bénard de la Morandière

Par. de Notre-Dame,
patr. le seigneur.
Dioc. de Lisieux,
Doy. de Beuvron.
Génér. de Rouen,
Elect. de Pont-1’Évêque,
Sergent. de Cambremer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.