BOURGEAUVILLE



NOTES sur BOURGEAUVILLE – 14091

Bourgeauville, canton de Dozulé.
Borguealvilla, Borguelvilla,
Borgelvilla, 1198 (magni rotuli, p.86, 2).
Burgeelvilla 1269 (cart. norm. n° 767, p 175).
Burgevilla, 1270 (livre blanc de Troarn, 5° ch. de fondation).
Bolgevilla, Bourgeauvilla
Bourgueauvilla, XIV siècle (pouillé de Lisieux, p. 53).

Hameaux de BOURGEAUVILLE:
BELLE-EPINE (LA), CALVAIRE (LE), Côte-Hieuville (La), Courais (LE), Fontaine-Hue (La), Grainvilliers (Les), Hameau-de-l’Église (LE), Herbage-du-Colombier (L’), Quartier-de-l’Église (LE), VALLÉE (La), Varannes (Les),

Par. de Saint-Martin,
patr. le seigneur.
Dioc. de Lisieux,
doy. de Beaumont.
Gêner, de Rouen
élect. de Pont-1’Evêque,
sergent, de Beaumont

Bourgeauville, quart de fief, assis en la paroisse de Bourgeauville, relevant des fiefs de la Chapelle-Bayvel, vicomté d’Orbec, bailliage d’Evreux, possédé par la puis sante dame Aimée de Chastemay, comtesse de Montgommery, dame dudit Bourgeauville.

Dudit fief de Bourgeauville relève :

  • – Le fief de Clairmont, 8e de fief, assis à Clermont, appartenant aux héritiers de Jehan Lucas, écuyer.
  • – Le fief de Barneville.
  • – Le fief de La Roque-Baignard, plein fief, assis audit lieu de la Roque, tenu du comté de Lisieux, appartenant aux héritiers de feu Labbey.

Dudit fief de la Roque relève : voir LA ROQUE BAIGNARD

Quart de fief relevant de la vicomté d’Orbec.
Autre quart de fief relevant de la Chapelle-Bayvel, 1620 (fiefs de la vicomté d’Auge).

1 – Bibliographie.
2 – Archives ShL.

1 – Bibliographie:

CAUMONT Arcisse de: Statistique monumentale du Calvados, réédition FLOCH Tome IV page 68

Editions FLOHIC: Le patrimoine des communes du Calvados, page 706.

HUET A., « Annebault et Bourgeauville aux XVII° et XVIII° siècles. Contribution à l’étude démographique du Pays d’Auge. Préface de Pierre Chaunu », Ann. de Norm., 22, N° 4, 1972, pp. 277-300, cartes, graphiques

CHRETIEN B., Monographie communale de Bourgeauville, Ms. 1885, 15 p.
= Arch. Départ. du Calvados, Br. 9359

Voir le site: j.y.merienne.pagesperso Villes et villages du Calvados

STATISTIQUE MONUMENTALE DU CALVADOS PAR ARCISSE DE CAUMONT
Bourgeauville, Bourgeauvilla, Borgauvilla, Burgevilla.

L église de Bourgeauville est d’une certaine importance, en forme de croix.
La nef, la partie la plus ancienne, doit dater du XIIe. siècle; les murs latéraux, assez épais, sont couronnés d’une corniche à modillons dont le style est parfaitement caractérisé; une porte cintrée servait autrefois d’accès à cette nef, du côté du midi; elle a été bouchée, mais on peut toujours en voir l’archivolte. Le mur le mieux conservé est celui du nord. Du reste, on a percé partout des fenêtres modernes carrées.
La tour, dont la partie inférieure forme la façade occidentale de la nef. est évidemment une addition que je crois du XVIe. siècle. Cette tour, flanquée de contreforts très—saillants, s’élève jusqu’au-dessus du toit de la nef; elle sert de support à un étage en bois, lequel est couronné d’une flèche en charpente très-élancée, couverte en ardoise.
Le transept, entre le choeur et la nef, forme deux chapelles éclairées l’une et l’autre par une fenêtre ogivale. La fenêtre méridionale offre des compartiments flamboyants ; celle de la chapelle du nord paraîtrait un peu plus ancienne : rien ne prouve cependant qu’elle ne soit pas contemporaine. Les voûtes en bois de ces deux chapelles ont été remplacées par des voûtes en plâtre établies sur des lattes, et l’on distingue très-bien les traces des sablières et des entraits. Plusieurs statues de grandeur naturelle, ornant les autels de ces deux
chapelles, devraient être conservées ; je crains qu’on n’ait le projet de les remplacer par d’autres.
Le choeur, terminé par un chevet à pans et éclairé par huit fenêtres carrées légèrement arquées au sommet, appartient à la période moderne aussi bien que la porte occidentale, sous la tour, qui a peut-être été refaite et agrandie en même temps qu’on a refait le choeur.
Toute l’église (sauf les chapelles des transepts) a des voûtes en bois qui ont été blanchies à la craie et n’offrent aucun intérêt.
L’église de Bourgeauville est sous l’invocation de saint Martin. Le seigneur du lieu nommait à la cure (Voir le Pouillé du diocèse de Lisieux, publié par MM. Le Prevost et de Formeville).
Bourgeauville faisait partie de l’élection de Pont-l’Évêque et de la sergenterie de Beaumont. On y comptait 4 feux privilégiés et 68 feux taillables.

2 – Archives ShL:

PANNIER Arthème: voir Archives SHL – NE12, 1er carton.

An IV, 9 thermidor (1796, 26 juillet) – Beaumont-en-Auge
Procès-verbaux des visites des moulins du canton de Beaumont-en-Auge:
Beaumont: Le Sueur, meunier
Pierre azif: Jean Pierre Le houx, meunier
Etiene: moriniere, meunier
Cloud: vve hébert
Bourgeauville: andré le houx
Annebault: meunier
Darnetal: chrétien, fait valoir
Glenville: c chrétien, deux meules
= A.D. Calvados – L Administration IV Police 41

Archives SHL:
1F439: 12 mars 1742: Elie Le Coq de Houlland (Heuland) et François Godefroy de Bourgeauville; se désistent du bail passé entre eux au sujet d’une ferme sise à Bourgeauville moyennant 27 livres.

1F582: 4 vendémiaire An XII: Duval prêtre de Glanville achète à Bougon Cordonnier à Annebault une pièce de terre à Bourgeauville.

1763 – 1768 – Formentin
Pièces relatives à des baux à ferme de pièces de terre à Formentin, Le Fournet, Saint-Eugène et Saint Ymer (Saint-Hymer), consentis par Jean Labbé, demeurant à Bourgeauville et François Hauvel, à Jean-Baptiste Bellanger, laboureur à Formentin.
= Arch. ShL. 9F Deville. A. Dossier Formentin – 12 pièces papier

Archives SHL: carnets de Charles Vasseur:
– carnet « Analyses et transcriptions… »:
p.10 -7 mai 1485
Acte par lequel Jacques de FRANCQUEVILLE et sa femme reconnaissent avoir reçu la somme de 100 livres tournois pour capital d’une rente de 20 livres tournois constituée par contrat de mariage du 17 septembre 1481 par Maistre….. MYEE (?) seigneur de GUYESPREE curé de BOURGEAUVILLE chanoine de LISIEUX au profit de sa sœur Guillemette MYEE devant épouser Noble Homme Jacques de FRANCQUEVILE escuyer seigneur de COLLANDON, plus reçu par le même au droit de sa femme de 100 livres tournois remis au traité de mariage par défunt Guillaume MYEE oncle de la dite demoiselle.
– page 218, n° 616, 26 octobre
Madame de Giverville, représentant Madame de Brevedent d’Ablon, née Decourseulles
Monsieur Gabriel François Léonor DeTholmer d’Allicourt, 26 janvier 1741 Annnebault et Bourgeauville
– page 225: 1768 11 janvier
Maistre Bizey, curé de Bourgeauville
– page 245: 1743 7 octobre
Maistre Guillaume Bayeux, prestre curé de Bourgeauville
– page 246: 1739 7 janvier
Damoiselle Senot de la Peinterie dame et patronne de Bourgeauville
– page 250: 1743 30 janvier
Messire Pierre Augustin de Boreng, chevalier, seigneur marquis de Castilly et autres lieux, demeurant à Bayeux, héritier de la damoiselle de la Painterie, dame et patronne de Bourgeauville à cause de la dame son épouse.
1743 23 octobre
Maistre Guillaume Bayeux, prestre curé de Bourgeauville

Archives SHL: Carnets de Charles VASSEUR « Doyenné de Beaumont:

Voir: Montfaut p 26
Recherches des nobles de Lisieux p 85 et 88
D’Hozier 347
Mémoires des Antiquaires de Normandie Tome XXVI p.247

La Roque Baynard, fief relevant du fief de Bourgeauville, 1620 (av. dela vicomté d’Auge).

Sous l’invocation de St Martin
Patronage:
14e dominus loci

Curés:
Bisey 1764/1774 Brette 1780/1787

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *