NOTRE DAME D’ESTREES




NOTES sur NOTRE DAME D’ESTREES

1 – Bibliographie.
2 – Pièces Justificatives.
3 – Archives ShL.

1 – Bibliographie:

CAUMONT Arcisse de : Statistique monumentale du Calvados, réédition FLOCH Tome IV, page 148.
(paroisse appelée Estrées.)

Editions Flohic : Le Patrimoine des communes du Calvados, page 533.

Notre-Dame-d’Estrées, Le Manoir du Lieu-de-la-Vigne ou Delavigne, CDMPA, pp. 233-234; cheminée harpée, balustres d’escalier ajourées

PANNIER Arthème : voir Archives SHL, NE12, 2e carton.

Mémoire de la Ste des Antiquaires 1418

Note sur les de la Planche

2 – Pièces Justificatives:

1385, Saint-Laurent-du-Mont
Information de Guillaume Le Dyacre, vicomte d’Auge, pour savoir à quel titre Fouquet du Val-Aubry possède un clos tenu du roi à Estrées-en-Auge.
= Arch. nat. Dom Lenoir, 7, pp. 189.
+ IND. M. NORTIER, Cahiers L. Delisle, XVI, fasc. 1-2, 1967, p. 20.

1399, 11-17 juillet
Information de Guillaume Le Diacre, vicomte de Falaise pour la mise hors de garde noble d’Henri de Querville, écuyer, né à Querville (commune de Biéville-¬en-Auge), le 19 juin 1378, fils de Guillaume de Querville, écuyer, mort à Querville le 5 décembre 1391, et pour évaluer ses biens sis à Airan, Estrées-¬en-Auge, Hérouville, Ranville, Beuzeville-sur-le-Vey, Auvers et Saint-Pellerin (Manche), Fortmoville, Angerville-l’Orcher et Gonneville-la-¬Martel (S.-Mme.).
= Arch. nat. Dom Lenoir, 6, pp. 373-374.
+ IND. M. NORTIER, Cahiers L. Delisle, XVI, fasc. 1-2, 1967, p. 41

1418, 15 novembre – Estrée
N° 237 –
Rex omnibus, etc., salutem. Sciatis quod de gratia nostra, dedimus dilecto armigero nostro Caryot Carbonnel, etc., ac etiam terram et dominium de Lestre, cum omnibus aliis hereditatibus domine Lucie de Brucourt, vidue Willelmi Gomeul, dicti Moradas chivaler defuncti, pertnentes de valore centum et triginta coronarum per annumhabend. et tenend. prefato Caryoy et heredibus suis, etc., procreatis, de nobis et heredibusnostri per servicia inde debita, etc. Reservata sempernobis et nostria alta et suprema justicia et omni eo quod ad nos in hac parte poterit pertinere, etc. In cujus, etc.. Teste ut supra, XVe, die novembris. Per breve de privato sigillo.
= Coll. Bréquigny – Normandie. Vol. III – Rot. Norm. memb. 7. C. 269 dans MSAN, t. XXIV, p. 39

1418, 15 novembre – Estrée
N° 238 –
Rex omnibus, etc., salutem. Sciatis quod de gratia nostra, etc., dedimus et concessimus dilecto armigero nostro Cayrot Carbonnel terras hereditates et posssessiones quascumque Johannis de la haye, chivaler domini d’Arrodville, valentes communibus annis exoneratas de deveriis ducentas et sexaginta coronas, ac etial teram et dominium de Lestrée (Election de Pont-l’Evêque.) cum omnibus aliis hereditatibus domine Lucie de Brucourt, vidue Willelmi Gomeul, dicti Moradas chivaler defuncti.
= Coll. Bréquigny – Normandie. Vol. III – Rot. Norm. memb. 7. dans MSAN, t. XXIV, p. 39

1469, 9 juin
Dom Pierre Le Maignen, bailli de l’abbaye du Val-Richer, fieffe à Colin Huet, de Corbon, une demie acre à Notre-Dame-d’Estrée joignat le chemin allant « au vieu des vallos », moyennant rente annuelle de 20s., une géline et demie, 10 oeufs et 1 denier.
Acte de Guillaume Lambert, vicomte d’Auge, passé devant Jean Thorel et Jean Faroult, tabellions (signé Thorel et Lemonnier)
= Bibl. mun. de Rouen. p. 165, n° 6.
+ IND. M. NORTIER, Cahiers L. Delisle, XVI, 3-4, p. 219, n° 680

année 1611
Fragment d’un aveu rendu par l’abbaye du Val-Richer à Mademoiselle de Montpensier…. » quant aux fiefs terres et domaines situés à Corbon, Estrez, Le Torquene et autres lieux en la vicomté d’Auge.
= SHL. 1 F68.

3 – Archives ShL:

Carnets de Charles VASSEUR –
DOYENNE DE BEUVRON.

Archidiaconné d’Auge, doyenné de Beuvron

Sous l’invocation de Notre-Dame

Il y avait sur cette paroisse deux chapelles : la chapelle et léproserie de Saint Jean Baptiste sur Estrées et la chapelle de la Planche, fondée par la famille de ce nom.
La chapelle léproserie de St.Jean-Baptiste-sur-Estréez était située dans le doyenné de Beuvron, au diocèse de Lisieux , ainsi que l’indique le pouillé de ce diocèse.

Insinuations

Curés:
1ere portion:
Angés ou Auger 1744-1787

2ème portion:
Lautour 1753-1787

Description de l’Eglise par Vasseur
de la cloche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *