DAUBEUF la CAMPAGNE 27



NOTES sur DAUBEUF-la-CAMPAGNE.
(Eure) (entre Le Neubourg et Louviers)

Lucien MUSSET, souligne en parlant de l’abbaye de Saint-Ouen, « cette maison resta essentiellement haut-normande » (Lucien MUSSET,- Ce qu’enseigne,.., op. cité, p. 125.), L’une de leur têtes de pont sur la rive Ouest de la Seine était ce Manoir de Daubeuf, fréquemment cité dans la Chronique des abbés de Saint-Ouen (Francisque MICHEL,- Chronique des abbés de Saint-Ouen de Rouen, publiée pour la première fois d’après un manuscrit du XIVe siècle de la Bibliothèque du Roi , Rouen, Ed. Frère, 1840, in-8°, 98 p.) qui figure au premier rang des préoccupations des abbés de Saint-Ouen du XIVe siècle. Ainsi, dans sa chronique de l’abbatiat de l’abbé Jean de Fontaines et après avoir rappelé qu’après son élection il avait envoyé Mestre Thomas avec ij autres à Bertran, comme à coustume estoit et est encore , le chroniqueur détaille son oeuvre: Premièrement il fist la grant meson qui est à Bricquebec, item, la grant meson qui est en ladite prieurté ès gardins devers la mer, item, les granches de Tongreville et de Penne de Pie et de saint Philibert et de Hebertot, laquelle fut arse el temps de dant Gilles du Neuf-Marché…Et à son temps fut fet le manoir de Soteville jouste le Pont-de-L’Arche… et si acheta à Barbeu I livrées de terres , et si escreut moult grandement à Daubeuf et à Venon et à Cremonville (et à Periers), à Quivreville et à Franquevillette… (Id°, p. 13.), Son successeur, Jean de Couseulles, fut également un batisseur et item il fist la chambre du bout de la sale de Daubeuf, par devers Nonne, tele comme elle est, fors environ,viii. piés de machonneries qui y estoient; et y souloit metre veche,.. Après son décès, Jean Marc d’Argent, ancien prieur de Beaumont-en-Auge fut confermé pour estre abbé et gouverneur de ladite abaïe le jour Saint Pierre et Saint Pol, l’an mil,ccc. xxxix. Outre xxiiij livres,iij. sols,ix. deniers qu’il acquit pour Daubeuf, il fit cosntruire, c’hest à savoit pour la meson des greniers et des grans estables d’entre la chambre haute d’emprès la salle, en laquele chambre lez chapelains giesent, et la petite granche doudit manoir; pour la dite petite granche, pour la chambre doudit abbé, les gardes-robes, les alées ès despenses, boues et cuisines, et les murs de pierre fais à franc mortier, estans par devers Curatville, et pour la chapele doudit manoir, pour toutes ches besoignes faite de noef, xiijc livres et plus (Id° , pp. 19-20), Cet abbé est un grand bâtisseur puisqu’il entreprend des travaux parfois de même ampleur aux chapelles de Crémonville et de Bailleul, aux manoirs de Forges, de Roncheroles, de Quincampoix, des Eauys , de Beaumont, de vauchi, de Male-Voisine, de Grant-Val, de Croville, du Bourg-Dun, Mesnil-Ogier, Saint-Martin-en-Huymois , de Ros, de Sancy… (Id° , pp. 21-22.), Rappelons-nous qu’à la même époque, il entreprend la reconstruction de son abbaye et lorsque la mort survient, après trente-deux ans d’abbatiat, le choeur, les chapelles, les piliers de la tour centrale et la plus grande partie du transept sont terminées, ce que ne manque pas de rappeler la plaque cousue au chief du coffre de plon (Voir Id° , p. 22-23 et André MASSON et Jean LAFOND,- L’église Saint-Ouen de Rouen – Etude sur les vitraux , Paris, Laurens, 1927, in-8°, 96 p. (Coll.Petites Monographies des Grands Monuments) – Plan.),

Le nouvel abbé, Renault du Quesnay, alias Parmentier, après sa confirmation et son voyage à Vincennes où il prêta serment au duc de Normandie qui lui délivra son temporel, il revint dans son prieuré de Gasny où l’archevêque devait venir le bénir. Celui-ci empêché, il dut se rendre à Paris; là, dans son manoir parisien de l’archevêque, il reçut enfin la bénédiction. Puis par petites étapes, il s’en revint en Normandie. Après un premier arrêt à Gasny puis un second à Quiévreville-Saint-Ouen il alla à Daubeuf son manoir; et illeucques demoura quatre jours ou chine en attendant tous les jours ouir nouveles de dant Nicole Mulot, moigne de Saint-Ouen, qui dès piècha avoit esté envoié de Paris à Avignon, du conseil des consilliers,.. pour saveir si par aucune voie le moustier de Saint-Ouen eust été réservé par le Saint-Siège de Romme,.. Ce séjour au manoir de Daubeuf prouve qu’un personnage de cette importance – c’est un homme d’église à la tête d’une abbaye prestigieuse en plein essor, mais c’est aussi un « puissant seigneur féodal » au temporel important puisqu’il est à la tête, outre de la baronnie de Saint-Ouen à Rouen, des baronnies de Périers-sur-Andelle, de Daubeuf, de Bailleul, de Wanchy et de Gasny (Paul LE CACHEUX,- « La baronnie de Saint-Ouen de Rouen », BSAN , t. XLVII (1939) , p. 67.) – pouvait y trouver un accueil convenable pour lui et ses gens.

Le manuscrit de la Chronique, sans doute incomplet se termine par la mention suivante: Item, il acheta à Daubeuf, en la campagne des Hers, tolui de iiij marès, un manoir ovecques lrd gardins assis jouste le mamoir du presbitaire, au prestre de Daubeuf, qui li cousterent lxxv lib. tournoisd fors (Francisque MICHEL,- Chronique , p. 97.), Il s’arrête aux environs de 1356, la plus grande partie du récit tournant autour des longs procès qui opposèrent l’abbaye aux maîtres des eaux-et-forêts (Voir Pierre-Amable FLOQUET,- Histoire du Parlement de Normandie , Rouen, t. I, 1840, p. 102.).

Notes historiques :
1499-1502 – Daubeuf-la-Campagne
Abbaye Saint-Ouen de Rouen. Baronnie de Daubeuf: affaires diverses.- Procédure contre les habitants de Vraiville
= AD. SM. 14 H 1358

1525-1532
Abbaye Saint-Ouen de Rouen. Baronnie de Daubeuf-la-Campagne – Bail et cession de la moitié du fief d’Escanville.
AD. SM. 14 H 1358

1564
Abbaye Saint-Ouen de Rouen. Baronnie de Daubeuf-la-Campagne – Procédure contre un fermier.
AD. SM. 14 H 1359

1565 – Daubeuf-la-Campagne
Abbaye Saint-Ouen de Rouen. Baronnie de Daubeuf-la-Campagne – Terrier dressé par Pierre Picard et Jehan Le Paulmier, receveurs de la baronnie.
AD. SM. 14 H 1360

1594
Abbaye Saint-Ouen de Rouen. Baronnie de Daubeuf-la-Campagne – Procédure relative au compte de la ferme de la Bougonnerie.
AD. SM. 14 H 1358

1598
Abbaye Saint-Ouen de Rouen. Baronnie de Daubeuf-la-Campagne – Procès-verbal de la visite de la baronnie.
= AD. SM. 14 H 1359

1608 – 1623
Abbaye Saint-Ouen de Rouen. Baronnie de Daubeuf-la-Campagne – Procédures pour non respect de contrat de bail contre le fermier Le Cornu.
= AD. SM. 14 H 1359

1610
Abbaye Saint-Ouen de Rouen. Baronnie de Daubeuf-la-Campagne – Procédures relatives aux champarts.
= AD. SM. 14 H 1359

1617-1618
Abbaye Saint-Ouen de Rouen. Baronnie de Daubeuf-la-Campagne – Adjudications de terres.
= AD. SM. 14 H 1359

1623 – 1780
Abbaye Saint-Ouen de Rouen. Baronnie de Daubeuf-la-Campagne – Dîmes et champarts: contestations et titres justificatifs.
= AD. SM. 14 H 1359

1643 – 17..
Abbaye Saint-Ouen de Rouen. Baronnie de Daubeuf-la-Campagne – Copie ou extraits de terriers.
AD. SM. 14 H 1358

1643
Abbaye Saint-Ouen de Rouen. Baronnie de Daubeuf-la-Campagne – Main-levée de saisie de terre en faveur de Saint-Ouen.
= AD. SM. 14 H 1359

1671
Abbaye Saint-Ouen de Rouen. Baronnie de Daubeuf-la-Campagne –  » Inventaire des titres du chartrier abbatial de la royale abbaye de Saint-Ouen de Rouen faict en 1671. » – fol. 89: Baronnie de Daubeuf-la-Campagne.
= AD. SM. 14 H 6

1684
Abbaye Saint-Ouen de Rouen. Baronnie de Daubeuf-la-Campagne – Défense faite aux paroissiens de se placer dans le chœur de l’église.
= AD. SM. 14 H 1359

1692 – 1767
Abbaye Saint-Ouen de Rouen. Sentences de réunion d’héritages. Baronnie de Daubeuf-la-Campagne –
= AD. SM. 14 H 1358

1700 – 1743
Abbaye Saint-Ouen de Rouen. Baronnie de Daubeuf-la-Campagne – Réunions d’héritages.
= AD. SM. 14 H 1361

1704
Abbaye Saint-Ouen de Rouen. Baronnie de Daubeuf-la-Campagne – Mémoire de recette de rente
= AD. SM. 14 H 1358

1705 – 1730
Abbaye Saint-Ouen de Rouen. Baronnie de Daubeuf-la-Campagne – Rôles d’amendes.
= AD. SM. 14 H 1358

1724-1725
Abbaye Saint-Ouen de Rouen. Baronnie de Daubeuf-la-Campagne – Correspondance relative à la perception des treizièmes.
= AD. SM. 14 H 1359

1772 – 1788
Abbaye Saint-Ouen de Rouen. Baronnie de Daubeuf-la-Campagne – Quittances, mémoires et correspondances.
= AD. SM. 14 H 1358

1778
Abbaye Saint-Ouen de Rouen. Baronnie de Daubeuf-la-Campagne – Répertoire d’aveux.
= AD. SM. 14 H 1358

1783
Abbaye Saint-Ouen de Rouen. Baronnie de Daubeuf-la-Campagne – Titres concernant la terre de Saint-Désir dépendant de la baronnie
= AD. SM. 14 H 1358

1785 – 1786
Abbaye Saint-Ouen de Rouen. Baronnie de Daubeuf-la-Campagne – Procès verbaux du
Garde-chasse de Daubeuf-la-Campagne.
= AD. SM. 14 H 1358

1785 – 1787
Abbaye Saint-Ouen de Rouen. Baronnie de Daubeuf-la-Campagne – Indications d’usurpations faites sur les pâtis et plan des bruyères de Daubeuf-la-Campagne.
= AD. SM. 14 H 1359

1785 – 1786 – Daubeuf-la-Campagne
Abbaye Saint-Ouen de Rouen. Baronnie de Daubeuf-la-Campagne – Aveux
= AD. SM. 14 H 1362

1788
Abbaye Saint-Ouen de Rouen. Baronnie de Daubeuf-la-Campagne – Récépissé des papiers détenus par le fermier Nicolas Dupuis.
AD. SM. 14 H 1358

1790
Abbaye Saint-Ouen de Rouen. Baronnie de Daubeuf-la-Campagne – Recette des droits seigneuriaux.
= AD. SM. 14 H 1358

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *