BISSIERES



NOTES sur BISSIERES – 14075

Bissieres, canton de Mézidon, réuni pour le culte à Croissanville.
Bisserioe, XIV siècle.(livre petit de Bayeux).
Fief mouvant de la baronnie de Méry et Cléville, s’étendant à Croissanville, 1571 (Brussel)

Archives du Calvados

Bissières (Calvados ; jusqu’en 2016)
Canton actuel : Mézidon-Canon
Arrondissement actuel :Lisieux
Code INSEE : 14075
Histoire administrative : A partir du 1er janvier 2017, Bissières forme avec Méry-Corbon, la commune nouvelle de Méry-Bissières-en- Auge (chef-lieu dans l’ancienne commune de Méry-Corbon), par l’arrêté préfectoral du 8 septembre 2016.

Les noms des communes de Normandie – VII – Jean Adigard des Gautries, Fernand Lechanteur
330. — Bissières (Mézidon, C.) :
Busseres 1277 : orig.. Arch. Calv., 2 D 16 ; — Delisle, Cartul.
norm. Philipve Auguste, etc., dans Mém. Soc. Ant. Norm.,
t. XVI, n° 9ÔÔ. p. 214).
Lieu planté de buis. Cf. La Bissière (Deux-Sèvres) et les nombreux
Bussière(s), La Boissiere (voir plus loin, nos 371 et 372), etc.

HISTOIRE DE LISIEUX PAR M. LOUIS DU BOIS
BISSIÈRES. Probablement pour Buissières:
Buissons, Broussailles. Dans le pays on supprime habituellement l’u dans buisson, bruyère etc.

Dictionnaire topographique du département du Calvados
Fiefs de Bissières, de la Verge et de la Butte, arrière-fiefs de Croissanville, 1 685 (aveux de la
vie. de Caen, p.19).

Lieu-Bastille (Le) –
Bisseriae, Bissièrres, Bichières, Bissières.

1 – Bibliographie.
2 – Pièces Justificatives.
3 – Archives ShL.

1 – Bibliographie:

voir :
Bulletin Monumental 1866 p.23
Antiquaires de Normandie XII p.71.

CAUMONT Arcisse de : Statistique monumentale du Calvados, réédition FLOCH Tome III pages 434

Editions FLOHIC : Le patrimoine des communes du Calvados, page 1145.

GUILMETH Auguste, Notices sur diverses localités du département du Calvados – Bourg de Mézidon, Rouen, Berdalle La Pommeraye, s.d..In-8°, 48 p.; p. 52.

LANGLOIS André et al. Mézidon-Canon et ses environs. Vie et images du passé, s.l.s.d. (Ville de Mézidon, Imp. Maury, 1991), 205 x 275, 156 p. ill. couv. ill.
*cartes-postales: Bissière, pp. 116-117; Bissières – L’Eglise et la Mairie (carte postale); Bissières – La Fanfare devant la Mairie – (Bannière: Fanfare de Bissières 1902) (Bréchet, édit. Caen – Déposé); Bissières – Le Lieu Doublet (Bréchet, édit. Caen); Bissières – La Fête, course devant l’Hôtel de Bissières (septembre 1906) (J. Bréchet, édit. Caen. Déposé)

2 – Pièces Justificatives:

Bulletin monumental Arcisse de Caumont
Bissières. En revenant de Croissanville à Magny-le-Freule, on passera par l’église de Bissières qui est moderne.
Tout annonce, dans l’ordonnance de l’édifice, une construction du XVIII siècle.
Depuis quelque temps, les terrains communaux de Bissières ont été partagés et cultivés.

STATISTIQUE MONUMENTALE DU CALVADOS PAR ARCISSE DE CAUMONT

De 1464 à 1472, la seigneurie de Magny appartenait à noble homme Richard de Caourches, et qu’en 1502 elle était aux mains de noble homme Picot, prestre, curé de Bissières, qui prenait aussi le titre de seigneur temporel de Norey.

Bissières, Bisserice, ecclesia de Bisseriis.

L’église de cette commune, située entre la Dive et le Laizon, près de Croissanville, au sud de la- route impériale de Caen à Paris, est moderne.
Une tour, en forme de dôme, surmonte la façade occidentale. Tout annonce, dans l’ordonnance de l’édifice, une construction du XVIII, siècle.
Deux vases en pierre garnissent la base du rampant de la façade, comme à Vimont, autre église du même style décrite dans le t.II de la Statistique monumentale.
L’église de Bissières faisait partie du diocèse de Bayeux et du doyenne de Vaucelles ; l’abbaye de St-Barbe nommait à la cure.
Quoique supprimée, cette église est entretenue et en bon état.
Au siècle dernier, on comptait 36 feux à Bissières, qui faisait partie de la sergenterie d’Argences.
Aujourd’hui, la population de la commune est de près de 200 habitants.
Depuis quelques années, les terrains communaux de Bissières ont été partagés et cultivés.

1790.
Mémoire pour les XI municipalités de Méry, Croissanville, Bissières, Magny- le-Freule, Canteloup, Héritot, St-Ouen-le-Mesnil-Oger, Rupierre, St-Pierre-du-Jonquet, Cléville, assemblées en l’église de Méry le 31 octobre 1790 – A ce qu’il plaise à l’Assemblée nationale les distraire du district de Pont- L’Evêque, et les annexer au district de Caen, les -distraire également du district de Crève-Coeur, et leur accorder un canton dont le chef-lieu soit l’église et bourg de Méry , Caen. In-4,5 p.
( B.M. Pont-Audemer )

3 – Archives ShL:

Carnets de Charles Vasseur « Analyses et transcriptions … »
p.8/179 – 12 février 1622
Vente faite par Nobles Hommes Edmes de BERNIERES, sieur du Doul-Maresq, Jacques de COUREY sieur de MAGNY-la-CAMPAGNE, Jean de COUREY, sieur de VALLEE et Jacques POUTREL, à Noble Homme Pierre COSTANT, sieur de BISSIERES, de 100 livres de rente constituée sur eux par le capital de 1400 livres.
Témoins : Noble Homme Jean PICOT, sieur de PERCY, etc. …..

Carnets de Charles Vasseur : “Paroisses Hors Evêché de Lisieux »

Voir le site: j.y.merienne.pagesperso Villes et villages du Calvados

Voir le site : Mézidon-Canon et son Canton Bissières et Croissanville

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *