BEUZEVILLE – 27




NOTES sur BEUZEVILLE – 27
Beuseville –Beuzevilla

1 – Bibliographie.
2 – Pièces Justificatives.
3 – Archives ShL.

1 – Bibliographie:

Formeville I II p.115
Mémoires des Antiquaires de Normandie Tome XXVI p.202
Beaupaire – Agriculture p.78 – 184.
Extraits de la Société Historique de Lisieux 40
Voir aussi St Pierre de Cormeilles
Bulletin Monumental Tome XXIII p.595 et 1863 p.100
Château de Neuilly à Beuseville voir Bulletin Monumental 1857 p.595

2 – Pièces Justificatives:

Insinuations:

Beuseville – patronage donné au Bec en 1125 par Henri du Quesnay, chevalier, avec les dîmes ; confirmation par l’Evêque de Lisieux en 1226
Jean de Gaillon, fils de Jeanne de Tournebu, dame de Beuseville (1431)
Neuilly fut vendu en 1324 par Robert Frestel à l’abbé du Bec. Ce fief dépend du Mesnil sur Blangy.

Le clocher de Beuseville date de 1778 (Le Prevost Tome I)

M. Bouet a dessiné à Beuzeville une disposition des vitres.

Beuseville.
Bourg – Election de Pont Audemer, sergenterie de Mesnil
6 feux privilégiés
568 feux taillables

Montfaut trouva à Beuseville en 1463 Robert du Bosq qu’il imposa à la taille.

En 1540 les Elus de Lisieux y trouvèrent à leur tour :
Michel, Jean et Guillaume dits de Nollent qui avec Jacques et Louis Nollent produisirent un anoblissement donné en février 1474 à Jean de Nollent, leur ancêtre pour 40 écus par lui payés.
Jean Toursage, dont la noblesse datait aussi des francs fiefs
Robert Magnart, sieur de Culasis de noblesse ancienne.
Robert de Beaumouchel, sieur de Blacmare et de Vieteuve et Nicolas, son fils, remontant à Henry de Beaumouchel, escuyer qui vivait en 1473.

A la même époque vivait noblement dans la ville d’Honfleur, Thomas de Villers, sénéchal de Beuzeville

Beuzeville
Neuilly – hameau Ste Marguerite – Chapelle
L’église a conservé quelques traces d’architecture romane ;
A Neuilly, vestiges d’un fort château qui en 1592 étant au pouvoir des protestants, fut emporté d’assaut par les catholiques et incendié de fond en comble (Gadebled)

Beuzeville
Seigneuries : Beuzeville, Lyvet, Beaumoncel, Lachy, Blacmare, Rimbert, Neuilly, le Champaigne, Bellonde, les Fauques ou les Faulques, Canclair, le Quesney, Mauvoisin, Houguelon, La Mare-Hébert, et les vavassories de la Gohaigne, du Corbuchon et du Bosc-au-Doyen.
A commencement du XVIIe siècle, Claude de Lyvet, écuyer, était qualifié seigneur honoraire de Beuzeville. Il prenait ce titre à cause d’un petit fief de Lyvet, situé vers le Tropt, dépendant de Beuzeville. Il épousa Anne Duval en 1612. Il avait eut avant son mariage 5 enfants ; Claude eut pour successeurs Vincent de Lyvet, mort en 1682 et François mort en 1723.
Gédéon Aubet, écuyer, mort le 27 novembre 1724 est qualifié seigneur de Beuzeville, Beaumoncel, Lachy et Blacmare. En 1736, sa fille porta en dot ces seigneuries à Charles-Gal….Deshommets, seigneur de Martainville, avec celles de Ruimbert et de Neuilly.
Ce dernier avait un château entouré de mottes et une chapelle de Ste Marguerite.
La Champagne (ou Champaigne) était en 1594 entre les mains de Guillaume Charlemaine, le premier de sa famille qui soit qualifié du titre de noble homme. En 1615, il était seigneur du Bouley (fief situé à Genneville (Calvados)) et en partie de la seigneurie de Bellonde (1) l’autre appartenait à Jean Dessou que ses descendants possédaient en entier, et à laquelle ils ajoutèrent
celles des Fauques (qui relevait directement du Roi.) de Boulleville et la franche vavassorie de
(1)Gabriel Droulin écuyer possédait toute la seigneurie en 1595)
Canclair ou Campelture ;
Cette vavassorie qui relevait de Bellonde par foi, hommage avait été vendue en 1646 par Robert Boudot à Jean Heudier de Fortmanville dont le fils la céda à Philippe d’Epaignes en 1680. Trente quatre ans plus tard, Jacques d’Epaignes conseiller du Roi, président du grenier à sel de Honfleur, la vendit à Jean le Dain, maistre perruquier de la même ville qui fut reconnu propriétaire en 1716. C’est dans un acte de 1777 que P.J.V Charlemaine se qualifie pour la première fois seigneur de Canclair.
Le fief du Quesney-Mauvoisin appartenait aux religieux de la Chaise-Dieu.
Houquelon : Hélier de Nollent en était seigneur au XVIIe siècle ainsi que Lachy et Blacmare.
La Mare-Hébert : François Dantouyère, mort le 25 juin 1625, Anne Dantouyère, la dernière du nom, mourut le 4 décembre 1737. Elle avait transmis son fief à son mari Charles de Margeot.
La Cahaigne appartenait au milieu du XIIe siècle) à Sibille de Veux.

Croix de cimetière remarquable.
Charité – Majesté contenant un grand nombre de noms nobles.
La cure est en deux portions à la nomination, la 1ere du seigneur de Lyvet-Beuzeville, l’autre de Neuilly et après l’assassinat commis par ce seigneur sur son chapelain, à l’abbé du Bec.
(Arcisse de Caumont)

Floquet – Echiquier
Duel judiciaire en 1337 entre le sire de Beuzeville, chevalier, qui a tué le sieur du Fay et Robert du Fay, fils de ce dernier, qui veut venger la mort de son père.
L’Echiquier assigne jour pour ladite bataille faire au mardi après la quinzaine de la St Michel prochaine, à venir, au chastel de Rouen. Aussitôt ils font arrester les deux chevaliers et mectre main à eulx, jouxte ce qui de coustume doit estre faict. Ceux-ci au reste chacun de soy levant leurs mains, disent qu’ilz se tiennent tous arrestez, donnent plèges (cautions) de eux comparestre et estre au jour assigné, corps pour corps, les plèges ou garants sont pour le sire de Beuzeville, Messeigneurs Pierre de Bailleul, Nicolas Males-Mains, Jehan de Rouveray, Robert de Houdetot ; pour Robert du Fay, Messeigneurs Jehan du Fay, Olivier de Bondeville, Simon d’Auzouville, chevaliers et trois écuyers : Brisegant, de Feugeuray, Thomas de Thiboutot et Pierre du Fay.

Note sur des antiquités découvertes dans l’arrondissement de Pont Audemer, par M. Foucher, membre de la Société :
I – Sur un puits antique trouvé dans le territoire de Beuzeville, côté de St Hélier (en 1840)
Sur un terrain très déclive, où il n’a pu exister des habitations, à moins de supposer de grandes modifications du sol, comblé à moitié par des terres contenant des poteries romaines.
II – Sur des antiquités découvertes à St Pierre de Cormeilles
En faisant la route de Thiberville à Honfleur près du cimetière.
Une monnaie romaine, une agrafe de ceinturon, poignards, épées, deux haches d’armes, tuiles romaines, cercueils en pierre ; sépultures de diverses époques, romaines peut-être et du Moyen-âge.
(Société de l’Eure 1842 Tome III 2° série p.298 à 306)

A la croisade de Robert Courteheuze, le Sieur de Beuzeville : d’argent à une fesse noire à 3 quinte feuilles noirs (Dumoulin)

15 octobre 1316
4508 – Mandement au bailli de Rouen de mettre en liberté sous caution Guillaume de Beaumoncel, chevalier qui était tenu en prison, où il avait été mis sous le règne précédent pour avoir chassé dans la forêt de Bonneville sur Touques ; on lui rendra ses biens et on le jugera (Criminel I f°85- Archives Impériales – Actes du Parlement Tome II p.149)

17 février 1317
6439 – Mandement au Maître des Forêts royales de poursuivre Guillaume de Beau-Montel, arrêté pour avoir chassé dans la forêt de Bonneville sur Touques (Criminel I f°152 – Archives Impériales Actes du Parlement Tome II p.162)

3 – Archives ShL:

Carnets de Charles Vasseur : Doyenné de PONT-AUDEMER.

XIVe
1e vicaria ejusdem ecclesia
2e vicaria eejusdem ecclesia

XVIe
1e portio de Beuseville
2e portio ejusdem

Sous l’invocation de St Hélier
Patronage:
XIVe, XVIe et XVIIIe : abbas de Becco

Ecclesia de Nulleyo Capella
Sous l’invocation de Ste Marguerite
Patron:
l’abbé du Bec

Curés:
Massüe 1764
Gailard 1773/1787

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *