Vivre et survivre dans la résistance




Vivre et survivre dans la résistance
Le Maquis Surcouf 1942-1944

 

« L’auteur de ce livre devient agaçant. Après avoir mis la main sur le journal de Robert Leblanc, le chef du maquis Surcouf, après avoir retrouvé le manuscrit de sa secrétaire Puce, Alain Corblin exhume une troisième fois un document inédit. De quoi rendre jaloux les historiens de la Résistance qui doivent généralement se contenter d’archives officielles déjà épluchées ou de témoignages oraux incertains. Alain Corblin, lui, accède aux vieux papiers qui dorment chez des particuliers. Agaçant non ?

Voici donc la nouvelle pépite dénichée : la comptabilité du maquis Surcouf. À cet intitulé, certains lecteurs seront déçus. Oui, ce type de document n’a pas la force narrative des journaux de Puce et de Robert Leblanc. En revanche, il répond à un problème resté un angle mort de la recherche historique : comment Robert Leblanc arrivait-il à faire vivre 100 à 250 maquisards cachés dans la campagne du Lieuvin ?
Faute jusque là de sources publiées, les réponses avancées relevaient plus de la rumeur (voire de la médisance) que de l’analyse. Tenue par Puce, la comptabilité éclaire, mois par mois, les recettes et les dépenses du maquis Surcouf de novembre 1943 à octobre 1944.

Jamais esseulés, ces chiffres sont annotés et mis en perspective par l’auteur. Quel était le coût de la vie ? Quelle était la situation du maquis au même moment ? Que raconte Robert Leblanc sur ses activités ? En fin de compte, le lecteur tient plus entre ses mains une histoire du maquis Surcouf que le commentaire d’une comptabilité. À se demander si ce dernier livre n’est pas le plus important de la trilogie. »

Extrait de la préface rédigée par Laurent Ridel historien de la Normandie.

Format 150×210 – 306 pages – prix TTC 18 euros.

L’auteur, Alain Corblin est secrétaire de la Société historique de Lisieux, il est le fils de Marceau Corblin, l’un des « p’tits gars » de Robert Leblanc, chef du Maquis Surcouf. Après la publication, en 2014, du Journal du Maquis, le fameux journal de son chef Robert Leblanc puis en 2016, Au cœur du Vièvre le journal de Simone Sauteur alias Puce, il poursuit avec persévérance son étude des archives et œuvre pour la connaissance de ce maquis, le plus important de Normandie.

Pour plus de renseignements vous pouvez le contacter :

Par téléphone au 02 31 64 21 80
Par mails à corblin.alain@neuf.fr

Ouvrage à retirer :

Le Mercredi de 15h00 à 18h00 au siège de la
Société Historique de Lisieux
1, rue Paul Banaston
Tour Saint Laurent
14100 Lisieux

Envoi postal :

Commander à Société Historique de Lisieux
Société Historique de Lisieux
1, rue Paul Banaston
Tour Saint Laurent
14100 Lisieux

Chèque de 22€80 soit : 18€ 1 livre + 4.80€ de frais postaux.

Egalement en librairies et Presses à :

Lisieux: Maison de la Presse, rue Pont Mortain.
Pont-L’Evêque : Maison de la Presse, 3 rue Hamelin.
Moyaux : Bar des poètes, place de Veraun.
Cormeilles : La presse Cormeillaise, 27 avenue de l’Abbaye.
Pont-Audemer : Maison de la Presse du pt d’étain, 4 place du pot d’étain.
Pont-Audemer : Halle de la Presse, 21 rue de la République.
Pont-Audemer : Libairie Mille feuilles, 55 rue de la République.
Bernay : Librairie de l’Hôtel de Ville, 1 place Gustave Héon.
Bernay : Maison de la Presse, 19 rue Thiers.
Routot : Maison de la Presse Prémare, 11 rue du Docteur Collignon.
Montfort-sur-Risle : Maison de la Presse, 35 rue Saint Pierre.
Thiberville : Maison de la Presse.
Saint-Georges-du-Vièvre : Office du Tourisme, 1 Route de Montfort.
Brionne : Marché de la presse de Brionne, 44 rue du Maréchal Foch.
Honfleur : Librairie – A plus d’un titre, 30 rue de la République.