Archives de catégorie : Non-classe

ERUDITS DIVERS NE000 B

ERUDITS DIVERS NE 000 B

Ch 20 – Le Roy : notes sur Blonville 1859.
Ch 21 – Vastine : Recueil d’articles concernant le Vieux Lisieux.
Ch 22 – La navigation sur la Touques.
Ch 23 a – Alfred Reautey : vente d’un terrain à Moyaux 1665.
Ch 23 b – Alfred Reautey : Vente du Fief de Belleau à Ste Marguerite des Loges
Ch 23 c – Alfred Reautey : notes sur l’Histoire de Lisieux et Honfleur (XIVe-XVIe siècles)
Ch 24.– Abbé Simon : passage de Saint Thomas à Lisieux en 1170.
Ch 25 – Dr Pépin : sigillographie de Lisieux (27 sceaux)
Ch 25 a – Dr Pépin : Ordéric Vital : tables.
Ch 26 – Capitaine Engelhard : notes diverses.
Ch 27 – Copie recherche de Monfault
Ch 28 – Note sur le père Zacharie (manuscrite )
Ch 29 – Arrivée et intronisation des anciens évêques (Bayeux) (journal Le Normand)

Ch 30 – Note concernant le testament du Maréchal de Fervaques.
Ch 31 – Extrait du registre des collectivités ( St Hippolyte du Bout des Prés )
Ch 32 – L’auteur du 7e couplet de la Marseillaise ( Louis Dubois ? )
Ch 33 – Extrait de l’Histoire ecclésiastique.
Ch 34 – Notes sur les camps romains : le Castellier.
Ch 35 – Succession de Jean Biais à Trouville 1877.
Ch 36 – Note sur la rue Etroite à Lisieux en 1786.
Ch 37 – Remarques étude concernant comptes des aides de Lisieux
Ch 38 – M. Thaurin : description de 23 canons faisant partie de l’ancienne artillerie de la Ville de Lisieux
Ch 39 – Georges Huard : note concernant la date de construction de la cathédrale.
Ch 40 – BEZIERE L. : monographies communales : Norolles, Ouilly le Vicomte, Rocques.
Ch 41 – Extrait du dictionnaire généalogique ….. Paris 1757.
Ch 42 – Notes pour la SHL : vie du père Eudes par le père Martin
Ch 43 .– Notes sur Mesnager et Picot maîtres d’écritures à Lisieux.
Ch 44 – Demande refusée Chambre commerce Lisieux
Ch 45 – Y. Laporte : Notes concernant les Corporations de Lisieux.
Ch 46 – Claude Bréard : acquisition de manuscrits par la Bibliothèque nationale
Ch 47 – Eugène LHOMMET : histoire de St Germain la Campagne.
Ch 48 – Abbé LOIR : découverte de pièces anciennes à Manerbe.

ERUDITS DIVERS NE000 A

ERUDITS DIVERS NE 000 A

Ch 01 – Société d’Archéologie et d’Histoire de la Manche : Enquête sur les doubles haies.
Ch 02 – Un industriel honfleurais sous le second Empire : Jean-François QUETEL-TREMOIS.
Ch 03 – Ernes et Condé sur Ifs : nécropole néolithique de tombes à couloir.
Ch 04 – – Etude microscopique des céramiques gallo-romaines du site Michelet à Lisieux.
Ch 05 – – Le fondateur de la petite poste.
Ch 06 -– Rapport de sociologie religieuse ( don de Mme Duflot) (2 tomes) (Lisieux 1966).
Ch 07– Chanoine Simon : Bonnebosq pendant la Révolution.
Ch 08 – Paul GUIDECOQ : recherches sur Jean-Baptiste LOEILLET.
Ch 09 – Sœur Anne-Marie ROUE : Abbaye Notre Dame du Pré : 6 et 7 juin 1944. et ensuite
Ch 10 – – J. BERGERET : quartier du Bouloir et Allée Lemercier.
Ch 11 – – Mme LESCROART : les granges médiévales en Normandie.
Ch 12 – Charles HAVET : Notes concernant Fervaques ( BSHL n°38)
Ch 13 – Guy SAN JUAN : La céramique glauconnieuse de la Plaine de Caen ( BSHL n°38)
Ch 14 – Jean-Jacques DARTHENAY : Prospections archéologiques entre Vie et Viette. (BSHL n° 36)
Ch 15 – – Joseph NEDELEC : Des montagnes noires au Pays d’Auge.
Ch 16 – Jean Luc PIEL-DESRUISSEAUX : Préhistoire de deux éclats de silex (BSHL n°38).
Ch 17 – Mme ROBLOT-DESLONDES : histoire de la paroisse de Saint André d’Hébertot.
Ch 18- Didier PAILLARD : Une voie romaine sur le site des Galeries Navarin à Lisieux.
Ch 19 – Mme ROBLOT-DESLONDES : histoire de la paroisse de Saint André d’Hébertot.

– Gaëtane BOUFFAY : La montée du Nazisme.

PONTALLERY

NOTES sur: PONTALLERY

Archives du Calvados.
Pontaléry (Calvados; jusqu’en 1826)
Histoire administrative: Pontaléry est réunie à la commune du Mesnil-Durand par l’ordonnance du 19 juillet 1826.
TA Le Mesnil-Durand (Calvados; jusqu’en 2015)

Répertoire Sommaire Des Documents Antérieurs A 1800 Conservés Dans Les Archives Communales Département Du Calvados.
Pontalery ressortissait du bailliage d’Orbec, de l’élection et subdélégation de Lisieux .
La commune actuelle de Mesnil- Durand a été constituée par la réunion des communes de Mesnil-Durand et Pontalery, qui formaient chacune, avant 1790, une paroisse et communauté (Ordonnance du 19 juillet 1826).
Administration Générale:
Néant, dès l’inventaire arrêté le 26 décembre 1831 .
État-Civil: Pontalery.- Baptêmes, mariages et sépultures, depuis 1635. Lacunes: 1664-1668 , 1680-1681 , 1690-1691.
Impositions: Pontalery. Des états de sections de 1791 ?, incomplets, cote G. 9. de l’inventaire arrêté le 19 octobre 1858, n’ont pu être retrouvés.

Dictionnaire Topographique Du Département Du Calvados C. Hippeau.
Pont Allery. Pontalery.
Pontalery, commune réunie au Mesnil-Durand en 1826. –
Pont Alerie, 1320 (rôles de la vicomté d’Orbec). – Pont Talery, 1723 (d’Anville, dioc. de Lisieux). – Pontallery, 1818 (Simon).
Par. de Saint-Vigor, parr, le seigneur. Dioc. De Lisieux, doy. de Livarot. Génér. d’Alençon, élect. De Lisieux, sergent. d’Orbec.- Fief Colombe, relevant de la vicomté d’Orbec.

1 – Bibliographie.
2 – Pièces Justificatives.
3 – Archives ShL.

1 – Bibliographie:

Néant

2 – Pièces Justificatives.

Inventaire historique des actes transcrits aux insinuations ecclésiastiques de l’ancien Diocèse de Lisieux – PIEL L.F.D.
162, – Le 1er sept. 1693, Jean Lefranc, menuisier, demeurant à Pontalery, constitue 150 livres de rente en faveur de son fils, Me Thomas Lefranc, .acolyte de St-Germain de Lx, afin qu’il puisse parvenir aux ordres sacrés.

150. – Le 23 nov. 1694, vu l’attestation du sr de Vaumesle, curé de Pontalery, du sr Viquesnel, curé du Mesnil-Oury, et du sr Buisson, vicaire de Livarot, dispense de bans pour le mariage de Guillaume Le Gallois et de Marie Vattier.

45.- Le 22 nov. 1695, vu l’attestation du sr de Vaumesle, pbfë, curé de Pontalery, dispense de bans pour le mariage d’Alexandre Legallois.

445. – Le 18 février 1705, vu l’attestation du sr Paisant, pbfê, vicaire de St-Jacques de Lx, et du sr Vaumesle, curé de Pontallery, dispense de bans pour le mariage entre Jean Le Petit, sr de Grandchamp, lieutenant de cavalerie du régiment du prince de Tarente, fils de feu Pierre Le Petit, vivant bourgeois de Lx, et d’Anne Loquet, de la parr. de St-Jacques de Lx, d’une part, et damlle Elisabeth Le Fessier fille de feu Jean, vivant bourgeois d’Argentan, et d’Elisabeth Decaen, lad. Damlle demeurant depuis dix ans en la parr. de Pontallery.

Pontalery (Saint Vigor)
Curés. – F. de VaumesIe.
Clerc. – T. Lefranc.
Notables. – F. Gosselin – D. Bordeaux -J. Lefessier.

373. – Le 27 février 1710, Jean Gaultier, marchand, demeurant à Pontallery, constitue 150 livres de rente en faveur de son fils, Me Jean Gaultier, acolyte, afin qu’il puisse parvenir aux ordres sacrés. Fait en présence de Me François de Vaumesle, pbrë, curé de Pontallery, et autres témoins.

465. – Le 18 déc. 1710: « Je soubzné François de Vaumesle, pbrë, curé du Mesnil-Germain, remets le bénéfice-cure de la parr. de Pontallery, entre les mains de noble dame Françoise-Elisabeth d’Oraison, patronne présentatrice dud. bénéfice et consens qu’elle en dispose comme elle advisera bien, et y présenter telle personne qu’il lui plaira. » – Signé
Vaumesle. »

Le 24 mars 1711, la nomination à la cure de Pontallery, appartenant au seig. du lieu, noble dame Françoise-Elisabeth d’Oraison, baronne, châtelaine de Livarot, dame de Pontallery, des Loges, Cheffreville, Piencourt et autres seigneuries, vve de Mesre Charles de Nicolle, chever, seigr de Bricqueville et de Calmesnil, nomme aud. bénéfice de Pontallery, vacant par la démission de Me François de Vaumesle, pbrë, dernier titulaire, présentement curé du Mesnil-Durand, la personne de Me Jacques-Robert Tabar, pbre du diocèse de Lx, chapelain titulaire de la chapelle de St-François, en la parr, de Fresnay-le-Samson, diocèse de Séez.
Le 1 er avril 1711, Mre Léonor de Matignon, vic. gl, donne aud.sr Tabar la collation de la cure de Pontallery.

495. – Le 6 avril 1711, Me Jacques-Robert Tabar, pbfë, chapelain titulaire delà chapelle de St-François de Fresné-le-Samson, diocèse de Séez, y demeurant, pourvu de la cure de St-Vigor de Pontallery, prend possession dud. bénéfice, en présence de Me François de Vaumesle, pbfë, curé du Mesnil-Germain; Me Jacques de Mannoury, pbfë, curé de Livarot; Augustin Duquesney, conser du roy, lieutenant de longue robe en la Prévôté générale de Normandie; Me Jean Gautier, sous-diacre, et autres témoins.

543 – Le 27 déc. 1718, reçurent la tonsure et les ordres mineurs: Louis Jourdain, fils de Jacques et de Marie Bordeaux, de la parr, de Pontallery. Le 15 sept. 1720, titre clérical fait en faveur de Me Louis Jourdain par Noël Petit, marchand, demeurant à Pontallery.

Pontalery (Saint Vigor)
Curés. – F., de Vaumesle – J.-R. Tabar.
Clercs – J. Gautier – L. Jourdain.
Patron. – Le seigneur du lieu. – P.-E. d’Oraison , Vve Nicolle.

1257. – Le 16 avril 1732, Me Jacques-Robert Tabar, pbrë, curé de St-Vigor de Pontalery, donne sa procuration pour résigner entre les mains de N.-S.-P. le Pape, en faveur de Me Philippe Martin, pbrë de ce diocèse, sad. cure dépendant de la nomination de Mre Jacques de Nicolle, chevr, seigr-baron de Livarot, seigr et patron de Pontalery et autres lieux, mestre-de-camp de dragons et chevalier de l’Ordre militaire de St-Louis. Led. sr Tabar se réserve toutefois la somme de 250 livres de rente à prendre sur les revenus dud. bénéfice qu’il a desservi pendant vingt-deux ans. Il déclare, en outre, qu’il révoque la procuration qu’il avait passée, le 15 février dernier, pour résigner sa cure en faveur de Me Louis Jobey, pbrë.
Le 6 mai 1732, led. sr Martin obtient en cour de Rome des lettres de provision dud. bénéfice.
Le 18 juillet 1732, le seigr évêque donne son visa auxd. lettres de provision.
Le 31 juillet 1732, le sr Martin prend possession de la cure de Pontalery, en présence d’Augustin Duquesney, capitaine invalide; Jean Leportier, sergent royal, et plusieurs autres témoins, tous de lad. parr.

103. – Le 11 mai 1721, Jean-Michel Véron, fils de Michel et de Françoise Lefranc, de la parr, de Pontalery, reçoit la tonsure et les ordres mineurs.

1257. – Le 16 avril 1732, Me Jacques-Robert Tabar, pbrë, curé de St-Vigor de Pontalery, donne sa procuration pour résigner entre les mains de N.-S.-P. le Pape, en faveur de Me Philippe Martin, pbrë de ce diocèse, sad. cure dépendant de la nomination de Mre Jacques de Nicolle, chevr, seigr-baron de Livarot, seigr et patron de Pontalery et autres lieux, mestre-de-camp de dragons et chevalier de l’Ordre militaire de St-Louis. Led. sr Tabar se réserve toutefois la somme de 250 livres de rente à prendre sur les revenus dud. bénéfice qu’il a desservi pendant vingt-deux ans. Il déclare, en outre, qu’il révoque la procuration qu’il avait passée, le 15 février dernier, pour résigner sa cure en faveur de Me Louis Jobey, pbrë.
Le 6 mai 1732, led. sr Martin obtient en cour de Rome des lettres de provision dud. bénéfice.
Le 18 juillet 1732, le seigr évêque donne son visa auxd. lettres de provision.
Le 31 juillet 1732, le sr Martin prend possession de la cure de Pontalery, en présence d’Augustin Duquesney, capitaine invalide; Jean Leportier, sergent royal, et plusieurs autres témoins, tous de lad. parr.

139. – Le 29 janv. 1742, dispense de bans pour le mariage entre Mesre Pierre-René De la Rocque, Escr, sr de Canon, fils de Mre Pierre De la Rocque, seigr et patron de Canon, çonser secrétaire du roy, Maison et Couronne de France et de ses Finances, et de noble dame Marie-Rénée de Monthieux de la Chastre, de la parr, de StJean de Caen, d’une part, et noble damlle Marie-Anne Lailler du Pontalery, fille de Mesre Pierre Lailler, Escr, sr du Pontalery, chevalier de l’Ordre militaire de St-Louis, et de noble dame Marie Dubois, de la parr. De St-Germain de Lx.

63. – Le 13 août 1747, dispense de bans pour le mariage entre Jean-Jérosme Lepetit, sr de St-Laurent, fils de Jacques-Philippe et d’Anne- Angélique Cammoche, de la parr, de St-Gervais de Falaise, diocèse de Séez, d’une part, et damlle Cécile-Catherine-Thérèse de Vallois, fille de feu Mesre Jean-Baptiste de Vallois, Escr, sr de Coconville, et de noble dame Marie-Thérèse Duquesney, de la parr, de Pontallery.

110. – Le 10 nov. 1747, vu l’attestation du sr Martin, curé de Pontallery, et du sr Routtier, vicaire de St-Michel de Crouttes, dispense de bans pour le mariage entre Jean Hamon, sr des Cours, fille de feu Jacques, de la parr, de Pontallery, d’une part, et dlle Marie-Louise Pellerin, fille de Pierre Pellerin, sr des Fondis, et d’Anne Turpin, de lad. parr. de Crouttes.

Pontalery (Saint Vigor)
Curés. – J.-R. Tabar – L. Jobey – P. Martin.
Clerc. – J.-M. Véron.
Patron. – Le seigneur du lieu. – J. de Nicolle.
Notables.- A. Duquesnay – J. Leportier.

331 . – Le 26 mars 1756, Me Philippe Martin, pbre, curé de Pontalery et doyen de Livarot, constitue 150 livres de rente en faveur de son neveu, Me Pierre Moulin, acolyte de la parr. de la Brevière, afin qu’il puisse parvenir aux ordres sacrés.

190. – Le 29 nov. 1765, Jean Leclerc, marchand, demeurant à Pontalery, constitue 150 livres de rente en faveur de son fils, Me Jean- Pierre Leclerc, acolyte, afin qu’il puisse parvenir aux ordres sacrés. Fait et passé à Livarot.

78. – Le 27 décembre 1767, la nomination à la cure de St-Vigor de Pontalery appartenant au seigr du lieu, noble dame Catherine-Elisabeth Desvergers, épouse de Mesre Louis-Marc Lauzière de Lancise, ancien colonel d’infanterie, chevalier de l’Ordre royal et militaire de St-Louis, clame de Livarot, les Loges, Piencourt, Manneville et dame patronne de Pontalery, nomme à lad. cure, vacante par la mort de Me Philippe Martin, dernier titulaire, la personne de Me Jacques Dufresne, pbrë du diocèse de Lx, vicaire de Livarot. Fait et passé au château de Livarot, en présence de Me Jacques Castel, curé du lieu, et autres témoins.
Le 3 janv. 1767, le seigr évêque donne aud. Dufresne la collation dud. bénéfice.
Le 13 mars 1767, le sr Dufresne prend possession de la cure de Pontalery, en présence de Me François Lallemand, pbre, desservant lad.parr., et autres témoins.

209. – Le 8 mai 1767, M6 Jacques Dufresne, pbrë, curé de St-Vigor de Pontalery, demeurant au bourg de Livarot, résigne pure ment et simplement led. bénéfice entre les mains du seigr évêque de Lx, afin qu’il y soit pourvu par le présentateur ordinaire.
Séance tenante, noble dame Catherine-Elisabeth Desvergers, épouse de Me Louis-Marc Lauzière de Lancise, chevalier de St-Louis, ancien colonel d’infanterie, dame de Livarot, Piencourt, Manneville, et autres lieux, et patronne de Pontalery, nomme à lad. cure la personne de Me François-Charles Formage, pbre, vicaire de Beuvron. Fait et passé au manoir presbytéral de Livarot.
Le 22 oct. 1767, led. sr Formage requiert la collation dud. bénéfice. Mais, préalablement à l’examen de ses titres, le seigr évêque lui fait observer qu’il ne présente ni son extrait de baptême ni ses lettres de tonsure. C’est pourquoi Sa Grandeur lui donne seulement acte de sa présentation pour la conservation de son droit.
Le 31 oct. 1767, la nomination à la cure de Pontalery appartenant au seigr du lieu, Monsieur Joachim-André-Louis Gossey, Escr, secrétaire du roy, Maison et Couronne de France et de ses Finances, seigneur propriétaire des fiefs, terres et seigneuries de Livarot et autres lieux, patron-présentateur au bénéfice-cure de Pontalery, demeurant à Rouen, rue et parr. St-Etienne-des-Tonnelliers, nomme à lad. cure, vacante par la démission de Me Dufresne, dernier titulaire, la personne de Me Louis-Antoine-Laurent Villot, pbrê du diocèse de Coutances. Fait et passé à Rouen.
Le 4 nov. 1767, le seigr évêque donne aud. sr Villot la collation dud. Bénéfice.
Le lendemain, le sr Villot prend possession de la cure de Pontalery, en présence de Me François Lallemant, pbre, desservant lad. parr. Me Jean-Pierre Le Clerc, diacre, demeurant à Pontalery, et autres témoins dud. lieu.

16. – Le 22 déc. 1767, Me Louis-Antoine-Laurent Villot, pbfë du diocèse de Coutances, curé de Pontalery au diocèse de Lx, demeurant à Paris au collège d’Harcourt, rue de la Harpe, parr. St-Hilaire, résigne purement et simplement led. bénéfice entre les mains de Joachim-André-Louis Gossey, Escr, conser secrétaire du roy, Maison et Couronne de France et de ses Finances, seigr propriétaire des fiefs, terres et seigneuries de Livarot et Pontalery, seigr présentateur de lad. parr.
Le 13 juin 1768, led seigneur nomme à la cure de Pontalery, ainsi vacante, la personne de Me Jean-Pierre Le Clerc, pbrë du diocèse de Lx. Fait et passé à Paris.
Le 20 juin 1768, Mr Despaux, vie. gl, donne aud. sr Le Clerc la collation dud. bénéfice.
Le même jour, le sr Le Clerc prend possession de la cure de Pontalery.

Pontalery (Saint Vigor)
Curés. – P. Martin – Jq Dufresne – F.-C. Formage -L.-A.-L. Villot -J. -P. Leclerc.
Prêtre desservant. – F. Lallemant.
Clerc. Jn-P. Leclerc.
Patron. – Le seigneur du lieu. – G.-E. Des vergers, dame de Lancise.- J.-A.-L. Gossey.

365. – Le 3 sept. 1774, dispense de bans pour le mariage entre Pierre Bordeaux, sr des Bares, Escr, demeurant à Pontallery, fils de feu Charles et de Marie Labbé, d’une part, et Françoise-Agnès Renault, fille de Jean Renault, changeur en titre des monnayes, et de Françoise Satis, de la parr, de Pont-l’Evêque.

181. – Le 28 déc. 1775, Jean Leclerc, marchand, demeurant à Pontalery, constitue 150 livres de rente en faveur de Me Louis-Jean Le Bourgeois, acolyte, afin qu’il puisse parvenir aux ordres sacrés.
Fait et passé à Livarot, en présence de Robert Allaire, marchand, et de François Doisy, maître d’école, demeurant aud. bourg. Led. sr acolyte était fils de Jean Le Bourgeois et de feue Marie Picard.
M. Le Bourgeois prêta serment en 1791 et, au refus de M. Bailleul, vicaire de Livarot,
fut élu curé constitutionnel du Mesnil-Durand pour remplacer le vénéré M. Dufresne. En l’an II, il fut arrêté comme suspect; mais son arrestation ne fut pas longtemps maintenue: on trouve bientôt son nom sur la liste des pensionnés de l’Etat. Il se rétracta après la Révolution et fut nommé curé de Longues, près Bayeux. Il y mourut en 1819. (Archives du
Calvados. – Ordo de Bx.)

337. – Le 29 décembre 1785, la nomination à la cure de St-Vigor de Pontalery appartenant au seigr du lieu, Mesre Joachim-André-Louis Gossey, Escr, conseiller-secrétaire du roy, Maison et couronne de France et des finances, seigr de Livarot, des Loges et patron de la parr, de Pontalery, nomme à lad. cure, vacante par la démission pure et simple, donnée le 25 oct. dernier, par Me Jean-Pierre Leclerc, la personne de Me Nicolas-Philippe Jamot, pbrë, vicaire de Livarot et originaire dud. lieu. Donné au château de Livarot.
Le 31 décembre 1785, le seigr évoque donne aud. sr Jamot la collation dud. bénéfice.
Le 2 janv. 1786, le sr Jamot prend possession de la cure de Pontalery, en présence dud. seigr patron, demeurant à Rouen, rue Grandmont, parr, de Sotteville; Me Pierre-Thomas Bailleul, sous-diacre, demeurant à Livarot; Me Charles-François Lesage, curé de Martin de Mauvaisville au diocèse de Séez, demeurant à Montpinçon, diocèse de Lx; Me Jean-Pierre Pitraye, pbrë, demeurant au Breuil, Me Jean Nicolas, vicaire du Mesnil-Durand; Me Jean-Baptiste Cordier, notaire, demeurant à Livarot; Guillaume Launay, Me en chirurgie, demeurant aussi aud. bourg, et autres témoins.
M. Jamot prêta serment sans restriction le 13 fevr. 1791, et resta en qualité de curé constitutionnel de Pontalery. Ayant renoncé en l’an II à l’état ecclésiastique, il fit partie de la municipalité de celle commune jusqu’en l’an V; mais ensuite on ne trouve plus son nom dans les archives de Pontalery. L’an V, c’était l’année où les prêtres émigrés commençaient à rentrer en France, l’année où bien des prêtres jureurs, se sentant un peu plus de liberté
commencèrent à rétracter un serment que la peur leur avait arraché. Tout prouve que Me Jamot fut un de ces derniers. Son nom ne se trouve pas sur la liste des pensionnés de l’an V; il fut dénoncé, avant le Concordat, pour remplir les fonctions ecclésiastiques à Livarot et aux environs. En 1803, il était revenu à Pontalery et l’évêque de Bayeux le nomma à la cure de Mesnil-Germain. Il y mourut en 1820, à l’âge de 60 ans: il avait été le dernier curé de Pontalery. (Archives du Calvados. – Archives de l’évêché de Bayeux. – Archives municipales de Pontalery. – (Archives de l’église de Livarot.)

Pontalery (Saint Vigor)
Curés. -J. -P. Leclerc – N.-Ph. Jamot.
Prêtre de la paroisse. – C. Rebut.
Clerc. – L.-.T. De Bourgeois.
Patron. – Le seigneur du lieu. – J.-A.-L. Gosset.
Seigneurs. – C. Bordeaux – P. Bordeaux des Barcs.

Histoire de l’ancien évêché comté de Lisieux – H. de Formeville.
Les nobles fiefs de la Sergenterie d’Orbec. Pont-Alery.
Guillaume de Manubeuville et autres y tiennent an huitième de haubert, prisé 12 livres.
Guillaume de Menubeville et autres y tiennent de Robert de Neufbourg un membre de fief.

Bulletin de la Société des antiquaires de Normandie.
Pont-Alery.
Fiefs Nobles – 1/8 de fief tenu par de fief tenu par Guillaume de Mainbeville, Robert Langenouil et Guilbert Le Sesne. 12 livres de rente.
Arrière-Fiefs Un membre tenu par de fief tenu par Guillaume de Mainbeville, Robert Langenouil et Guilbert Le Sesne de Robert du Neufboug. chev. (20 l.de rente).

Inventaire sommaire des archives départementales antérieures à 1790.
Mathieu Le Galois, messagier d’Évreux, demourant au Pontalery, près Livarro, 10 éc.

Annuaire Des Châteaux 1906-1907.
Pontallery: Mme A. Rowcliffe. — M. Mme R. Rowcliffe.

3 – Archives ShL.
Néant

Bulletin d’inscription Association normande

Bulletin d’inscription au Congrès de l’Association normande
(congrès ouvert à tous, sans obligation d’adhésion)

Nom et prénom …………………………………………………………………..
Adresse …………………………………………………………………………..
Courriel : .………………………………………………………………………..
Téléphone (surtout portable) : …………………………………………………..
(éventuellement accompagné de M. / Mme (nom et prénom) : ………………….

s’inscri(ven)t au congrès (visites) et choisi(ssen)t la formule suivante :

1) totalité du congrès (déjeuners, visites, organisation) …… 86 € x =
2) à la journée
Vendredi 20 octobre ………………………………………… : 31 € x =
Samedi 21 octobre …..……………………………..…………: 28 € x =

Dimanche 22 octobre ………………………………………….: 27 € x =
Total……..€
Date et signature

Bulletin à retourner avant le 15 octobre 2023 au vice-président de l’Association normande,
Vincent Juhel, 39 rue Écuyère, 14000 Caen (09 75 82 29 92) vincent.juhel.san@wanadoo.fr
avec le chèque correspondant à l’ordre de l’Association normande