MARTAINVILLE – 27




NOTES sur MARTAINVILLE – 27

Martainvilla – Martenvilla

1 – Bibliographie.
2 – Pièces Justificatives.
3 – Archives ShL.

1 – Bibliographie:

voir :
Montfaut 31
Folleville
Extraits de la Société historique de Lisieux 40
Epaigne
Tourville (A. Le Prevost)

2 – Pièces Justificatives:

Insinuations

Cartulaire de l’abbaye de la Ste Trinité du Mont de Rouen, publié par A. Deville, à la suite du Cartulaire de St Bertin – Documents inédits
Charte de 1030 (dans la table par ordre de date cette charte porte l’année 1033)
Texte en latin

Martainville en Lieuvin – texte en latin
Suivi de
En 1595 Vincent Letellier, écuyer, était seigneur de Martainville et du Mesnil. Le premier passa ensuite à la famille des Hommets (Le Prevost)

Ai XIe siècle Martainville appartenait à des seigneurs appelés d’Omonville ; du temps du duc Robert II, Hersende veuve de Ribaud d’Omonville et son fils Robert et Richard de Luisors, donnèrent à Préaux la dîme de la paroisse. Ce Robert d’Omonville laissa un fils unique qui se nommait Beaudouin d’ Epaignes.
En 1595 Vincent Letellier écuyer, était seigneur de Martainville et du Mesnil. Ce dut être le siècle suivant que la première de ces terres passa dans les mains de la famille des Hommets, qui peu avant la Révolution acheta aussi de Monsieur Desson celles du Mesnil et de Vironnay, qui relevaient toutes deux de la seigneurie du lieu.
L’histoire de la Maison d’Harcourt indique 1/8 de fief nommé Honneteville qui appartenait à Guillaume de Mainbeville en 1462. (Arcisse de Caumont)

Catalogue Joursanvault Tome I -1558 Titres concernant le fief de Honneteville 1410. (Paris-Techener 1838).

Martainville sur le doyenné de Pont Audemer est comme des plus grosses paroisses du canton telle à peu près que le Torp et Epagne, il y a deux portions quoy qu’aujourd’huy elles soient possédées par un seul curé. Il y a aussi à peu près au sud-ouest et à deux ou trois portées de fusil, une des plus magnifiques maisons du diocèse ornée de grands bois de haute futaye qui forment de grandes et belles avenues dont les deux principales qui se coupent à angle droit, vont l’une du costé de l’église d’Epagne et l’autre du costé du Bois Helay ; il y a aussi entre l’église de Martainville et le château une place où il y a un marché le jeudi et le dimanche (Lettre de M. de Cabourg à d’Anville vers février 1725) –Papiers d’Anville cédés par moi à la Société Historique de Lisieux en 1872.

3 – Archives ShL:

Carnets de Charles VASSEUR –
DOYENNE DE PONT-AUDEMER – 27

Sous l’invocation de St Pierre
Divisée en 2 portions

1ère portion:
Patronage:
XIVe :
XVIe dominus loci
XVIIIe :

2e portion:
Patronage:
XIVe :
XVIe : dominus loci
XVIIIe ; le seigneur

Curés:
Le Bourg 1764/1774
Bunel 1785/1787

Chapelle en l’église de Martainville
Patron:
le plus proche du fondateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *