VIMOUTIERS – 61



NOTES sur VIMOUTIERS – 61

Ecclesia de Vimosterio – Vimonasteriun – Vimmostarium

VIMOUTIERS, sur la même rivière, de l’élection d’Argentan, est un gros bourg très-peuplé. Je ne pense pas cependant que le nombre de ses habitans aille, comme le dit Masseville, jusqu’à trois mille âmes, le pouillé du Diocèse ne marquant que douze cent cinquante communians dans la paroisse qui est dédiée à la sainte Vierge, et est à la nomination de l’abbé de Jumiéges. Les religieuses Bénédictines qui étaient à Livarot y furent transférées par lettres-patentes de l’an 1686. Le marché qui s’y tient le lundi est fameux pour le bétail, la boucherie
et les cuirs tannés.

1 – Bibliographie.
2 – Pièces Justificatives.
3 – Archives ShL.

1 – Bibliographie:

Voir :
Hospice de Bernay p.23
Notice sur Mezeray p.15 Hôpital de Vimoutiers
Hopital de Vimoutiers: de BEAUREPAIRE, Etat de l’Agriculture, p. 198
AAN, 1866, p. 109

Magasin Normand mars 1868 p.162
Annuaire Normand 1866 p.109
Formeville II p.228 – 273 et 285
BRION Alfred, Histoire de Vimoutiers (Orne), Paris, Rigal, 1869, 30 p.Imprimerie Rigal 1869

MABILLON, Annales bénédictines, t. IV, Liber LV, p. 310. actes de 1025 et 1028
PANNIER A. Description, 4 p.
VASSEUR Charles, Description, 12 p.
Lettres de Mgr. de Matignon en faveur de la confrèrie de saintJean etsaint Sébastien, 1657.
Cloches (3)
VASSEUR, Notice sur l’Hospice, sur Pierre Crestey
Léproseries de Guerquesalles, Gacey cf. MSAN, XVII, p. 171
VASSEUR, Notices sur la Cour Dudouit, Les Thuileries, Maison rue du Perré, Maison des Moines de Jumièges, Michel Marescot
Orne Pittoresque, p. 213.
MARESCOT Michel, Discours véritable sur le fait de Marthe Brossier deRomorantin, prétendue démoniaque par … Médecin à Paris , Paris,chez Fernand RAULT Patisson, imprimeur du Roy, 1599. Cf. FLOQUET, Histoire du Parlement, V,p. 651.
GUILMETH, armoiries de Vimoutiers
Recherche de 1666 : Jean de Barville, de Bellezaizon, sieur de
Vimoutiers; Bénédictines; François Denis, sieur de la barre; Regné Le
Vallois, sieur du Bourneuf; Jacques Marescot; Philippe, ClaudeMarescot; Philippe de Venois fils Jacques.
ODOLANT-DESNOS, II, p. 345
GRANDET J., Vie de Pierre Crestey

2 – Pièces Justificatives:

La donation à Jumièges remonte à Richard II. Elle est due à Osmondus Gelth…
Il y avait à Vimoutiers un couvent de Bénédictines, une chapelle au Manoir de la Gosselinière sous le titre de Notre-Dame de Grâce.

Insinuations

Annales Benédictines de Mabillon (texte en latin)

Descriptions de Vimoutiers, de l’église, des Halles, de deux maisons du 15e siècle et carrières faites par A.Pannier

14 octobre 1859
Situation et historique de Vimoutiers, description très détaillée l’église, (Vassseur)

Description des cloches
1e cloche
L’an 1768 j’ai été bénite par Messire Plouin, curé et doyen de ce lieu et nommée par Jean Charles de Boirel, conseiller du Roy au Parlement de Paris et subdélégué de la ville et élection d’Argentan et Demoiselle Louise Marie Dufour de Montfort, fille de Monsieur Guillaume Dufour, conseiller du Roy en l’élection d’Argentan en 1641, fondue, Pierre Rogere étant trésorier, Jean Rogere, ancien trésorier et Pierre Charles Jobey, marchand tanneur, trésorier en charge, et Jean le Sieur, échevin de la Charité.
Les du Bosq de Quibou nous ont faites, étant logés chez Noël Frémont.

2e cloche
fondue en 1834 par E.Collard de Falaise.

3e cloche
même année, même fondeur

Approbation des dettes, lettres ou bulles par Léonor de Matignon, évêque et comte de Lisieux
Histoire de la fondation de l’Hospice de Vimoutiers d’après Lachesnays Desbois
Léproseries de Guerguesalles et de Gacey réunies à l’Hôpital de Vimoutiers le 13 juillet 1696 (Antiquaires de Normandie tome XVII p.171)
Du octobre 1859 : Descriptions de la Cour Dudouit et les Thuileries, le Maison de la rue du Perré. et du Manoir qui faisait partie de l’enclos nommé La Cour aux Moines. (Vasseur)

Enfin, à Paris, en plein Parlement, l’habile médecin Marescot, lui sut montrer qu’elle était une affronteuse et la fit renvoyer honteusement dans son pays, avec défense d’en jamais sortir. La conclusion d’un si habile homme sur cette affaire vola de bouche en bouche.
Discours véritable sur le fait de Marthe Brossier de Romorantin, prétendue démoniaque, par Michel Marescot, médecin à Paris. (A Paris chez Patisson, imprimeur du Roy 1599 – Floquet – Parlement p.651)

20 octobre 1599 mort de Michel Marescot, né à Vimoutiers le 10 août 1549, médecin d’Henri IV (Voir Lange – Ephémérides Normands II p.254)
Michel Marescot, médecin d’Henri IV, Normand du 16 octobre 1869

Jean de Barville de Bellezaison, seigneur de Vimoutiers …. d’argent à deux bandes de gueules (d’Hozier 60)
Les Bénédictines de Vimoutiers …. d’or à un St Benoît de sable (d’Hozier 126)
Vimoutiers portait suivant Guilmeth…. d’azur aux deux clefs d’argent posées en sautoir auquel on ajoutait parfois le chef cousu de gueules ou léopard passant d’or, ainsi qu’on l’avait autrefois sur les vitraux de l’église St Sauveur.

L’église Notre-Dame aurait été fondée vers 1274 et c’est en 1458 qu’on fut obligé de la réédifier à neuf.

Vimoutiers fut occupée par les Gauthiers mais qui ne purent tenir longtemps contre le Duc de Montpensier et qui se rendirent 1589 (Guilmeth)

Recherches de la Noblesse de 1666
François Denis, seigneur de la Barre R. au conseil
Regné le Vallois, seigneur de Bourneuf, ancien noble.
Jacques Marescot, seigneur d’Essy, issu de Philippe ; ennobli en 1593,
Claude Marescot, seigneur Dieuvin est de la même famille.
Philippe de Venois, fils Jacques, anciens nobles.

La forêt de Vimoutiers fut donnée à l’Abbaye de Jumièges, par le Duc Richard en 1026

La Vie de Messire Pierre Cretey, curé de la paroisse de Bartenton, au diocèse d’Avranches (par Joseph Grandet, curé de St Croix d’Angers) Rouen Guill. Behourt 1722 in.12)

J. Grandet : Vie de Messire Pierre Crétey, prêtre curé de la paroisse de Barenton au diocèse d’Avranches en Basse Normandie, fondateur des Hôpitaux de Vimoutiers, de Bernay et de Barenton.In.18, XVI p.360 Paris Poussielgue.

28 février 1703 mourut à Barenton près Mortain, Pierre Crestey né à Trun le 17 novembre 1622. Rempli de zèle et de charité il fonda un hôpital à Vimoutiers et en donna en 1676 la direction aux Sœurs hospitalières de l’Hôtel-Dieu de Sées. Nommé à la cure de Barenton deux ans après, il y établit un collège pour l’instruction des jeunes garçons et une école pour les filles. En 1692 il fonda un hôpital comme celui de Vimoutiers, contribua beaucoup à la création d’un Hôtel-Dieu à Bernay et étant aidé dans cette pieuse entreprise par une jeune dame d’un grand mérite Mme de Ticheville, du diocèse de Sées.
La mémoire de ce bienfaisant ecclésiastique est encore en vénération dans ces contrées (Lange)

3 – Archives ShL:

Carnets de Charles VASSEUR –
DOYENNE DE VIMOUTIERS.

Sous l’invocation de Notre Dame

Patronage:
14e Abbas de Jumet
16e Abbas de Gemeticis
18e Abbé de Jumièges

Curés:
Plouin 1748-1787

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *