NOTES de 1700 à 1940



SOCIETE HISTORIQUE DE LISIEUX.

Ces notes ont été rassemblées de 1989 à 1995  par Michel COTTIN président de la Société historique de Lisieux. Elles ont été complétées ensuite. Toutefois nous ne pouvons garantir l’authenticité de toutes les références, nous vous demandons de nous signaler les inexactitudes que vous pourriez rencontrer.
Le transfert d’un ancien logiciel vers WORD a entraîné des modifications dans la mise en page que nous n’avons pas pu contrôler. Des tabulations n’ont pas été respectées, veuillez nous signaler les anomalies.

18e siècle.
Archives SHL – 1F392 : 18e siècle : pièce de procédure pour Louis Brunet­ tabellion à Cambremer.

18e siècle :
Archives : 1F48 – 18e siècle – Tourgéville: testaments et actes divers :­Talarn, Lemanissier etc… comptes rendus par les trésoriers de ­l’église St Pierre : Louis-Antoine, Sochon etc.

Archives SHL : 1F49 – 18e siècle et période révolutionnaire – Tourville :­ testaments, actes, comptes par les trésoriers de l’église.

XVIIIe siècle – 17.. -Le Pré-d’Auge
Plan du château du Pré-d’Auge = AD 14. 2 E 358

18e siècle – Archives SHL.
1F692 : 18e siècle : reçus et lettres.

18e siècle. Archives SHL
1F711 : 18e siècle : Courtonne la Meurdrac : note relative à 2 ­pièces de terre appartenant au frère du roi.

Archives SHL – 1F779 : 18e siècle : Vicomté d’Auge.

18e siècle – archives SHL
1F796 : 18e siècle : rentes seigneuriales dont Querville.

1700 – 1743
Abbaye Saint-Ouen de Rouen. Baronnie de Daubeuf-la-Campagne – Réunions d’héritages. = AD. SM. 14 H 1361

1700-1746
Fiefs mouvants du domaine d’Auge. = AD 14. A 154.

1701 – Archives SHL.
1F403 : 7 janvier 1701 : Jacques Bavent de Biéville a transigé­ avec de Me Duclos Baril pour les arrérages dus pour une terre­ dite « La cour Bavent ».

1701 , 12 mars – Reux
Le 12 mars 1701, la nomination à la cure de Saint-Etienne de Reux appartenant au seigneur du lieu, Messire Charles Marc de La Ferté, chevalier seigneur, châtelain et patron de Reux, la Salle, Canouville et autres Lieux, demeurant à Paris, nomme à la dite cure, vacante par la mort de Me Marguerin Thiron, dernier titulaire, la personne de Me Jean-Baptiste Hurel, prêtre, actuellement vicaire de ladite paroisse.
Le 23 mars 1701, le seigneur évêque donne aud. sr Hurel la collation dudit bénéfice.
Le 5 avril 1701, le sr Hurel prend possession de la cure de Reux, en présence de Me Adrien Letellier, notaire à Beaumont, et de plusieurs autres témoins.
= abbé PIEL, Inventaire historique , t. I, p. 434, N° 70.

1701 – Archives SHL.
1F400 : 27 avril 1701 : Sentence de la Cour de Parlement contre ­la dame Jeanne Briard.

1701 – Archives  SHL
1F342 : 24 octobre 1701 : Louis Fresnel et Jacqueline Fresnel sa­ sœur, femme de Jean Le  Vavasseur reconnaissent la validité de­  leurs signatures.

1701 , 7 novembre – Norolles
Le 7 novembre 1701 , Jean-Baptiste-Jacques de Parey , chevalier fils de Mesre Charles de Parey , chevalier et de dame Elisabeth-Marie-Françoise de Couvert , de la paroisse de Norolles , reçoit la tonsure et les ordres mineurs .
= abbé Piel -. Insinuations …t. I , p. 466 , N° 295

1701 , 24 décembre – Fumichon
Le 24 décembre 1701 , Messire Guy-Cyr , marquis de Rabodange de Longchamp , chevalier de l’Ordre du Roy , seigneur et patron de Rabodange , et de Saint-Pierre-de-Canteloup dépendant de la terre et seigneurie de Fumichon ,à présent réunie au marquisat de Rabodange , nomme au bénéfice cure de Saint-Pierre-de-Canteloup , vacant par la mort de %e Gabriel Legoubé de La Pallière , prêtre , dernier titulaire , la personne de Me Robert Desperroys , écuyer , prêtre , curé de Saint-Martin-d’Ouilly-la-Ribaude . Fait à Falaise .
Ledit jour, Messire Louis-César de Rabodange, chevalier, seigneur et patron de Fumichon et de Saint-Pierre-de-Canteloup, demeurant en la paroisse de Rabodan­ge, déclare protester que la présentation qu’il a appris avoir été faite ce jourd’hui, de la personne de Me Robert Desperroys, escuier, prêtre, curé de Saint-Martin d’Ouilly-la-Ribaude, par Messire Guy-Cyr de Rabodange de Long­champ, son père, à la cure de Saint-Pierre-de-Canteloup, doyenné de Moyaux, ne pourra nuire ni préjudicier aux droits dud. seigneur de Fumichon auquel appar­tiennent la seigneurie et le patronage de Fumichon et de Saint-Pierre-de-Canteloup, au droit de son traité de mariage et d’une transaction faite entre lui et ledit seigneur marquis de Rabodange, son père, le 19 de ce mois; et sans approbation de lad. présentation a ledit seigneur de Fumi­chon nommé ledit sr Desperroys, prêtre, Escuier, curé de Saint-Martin d’Ouilly-la-Ribaude, pour remplir le bénéfice-cure de Saint-Pierre-de-Cante­loup .
Le 29 décembre 1701 , le seigneur évêque donne la collation de lad. cure …
= PIEL ( abbé ) .- Inventaire historique des actes transcrits aux insinuations , Lisieux , Lerebour , t. I , 1891 , VI-307 , p. 467-468

1702. – Archives SHL 1F415 : 1er janvier : 1702 :
Robert Duval de la paroisse de­ Villers a reçu de Philippe Lefèbvre la somme de 4 livres.

1702. – Archives SHL.
1F467 : 17 janvier 1702 : vente par Jean Lefèvre de Courtonne la ­Meurdrac à Gabriel Bardon une partie de maison à Lisieux rue du­ Haut de la Boucherie dans le manoir le manoir Coquerel (boutique,­salle et cellier )

1702  Archives SHL : 1F11 – 1702 :
Pièces de procédure entre François Mathieu et les héritiers du­ sieur Cavelier au sujet des eaux pluviales d’une maison située à Lisieux, rue de Paris.

1702 , 9 juillet – Fumichon
Le 15 mars 1702 , la nomination à la cure de Saint-Germain de Fumichon appartenant au seigneur abbé de Cormeilles , Messire Robert-Charles de Pas Feuquières , abbé commendataire de N.D. de Cormeilles , nomme à la cure vacante par la mort de Me Jean-Baptiste de Crèvecoeur de Rabodange , dernier titulaire , la personne de Me Etienne Legraverant , prêtre de Paris , licencié aux lois . Fait à Paris , devant les notaires du Châtelet .
Le 15 mars 1702 , , le seigneur évêque résidant présentement en son hôtel de la rue Saint-Dominique , à Paris , donne audit Legraverant la collation de ce bénéfice .
Le 17 mars 1702 , la nomination à la cure de Fumichon , appartenant au seigneur du lieu , Messire Louis-César de Rabodange , chevalier , comte dudit lieu , seigneur et patron de Fumichon , Saint-Pierre-de-Canteloup et autres lieux nomme à ladite cure vacante par la mort de M. de Rabodange , dernier titulaire , la personne de Me Robert Desperroys  , prêtre curé de Saint-Martin-d’Ouilly et de Saint-Pierre-de-Canteloup .
Le même jour , le seigneur évêque donne audit Desperroys la collation dud. bénéfice .
Le 9 juillet 1702 , Me Robert Desperroys prend possession de la cure de Fumichon , en présence de Me François Riquier , prêtre , vicaire de Saint-Léonard d’Honfleur ; Me Robert Alabarbe , aussi prêtre ,  Me Jean Malerne , diacre , demeurant à Saint-Pierre-de-Canteloup .
= PIEL ( abbé ) .- Inventaire historique des actes transcrits aux insinuations, Lisieux , Lerebour , t. I , 1891 , VI-491 , pp. 491-492

1702 , 9 juillet – Fumichon
Le 25 avril 1702 , Me Robert Desperroys , prêtre , curé de Saint-Pierre de Cantaloup , et pourvu de la cure de Fumichon , résigne ladite cure de Canteloup entre les mains de Messire Louis-César de Rabodange , patron présentateur de cette paroisse .
Le même jour , et séance tenante , ledit sr de Rabodange , nomme à la cure de Saint-Pierre-de-Canteloup , ainsi vacante , la personne de Mre Jean de Vanembras , prêtre du diocèse de Séez et habitué en la paroisse de Martainville , diocèse de Bayeux .          Le 3 juin 1702 , le seigneur évêque donne audit se  de Vanembras la collation dud. bénéfice .
Le 10 juin 1702 , celui-ci donne sa procuration audit sr Desperroys , curé de Fumichon pour prendre en son nom possession de la cure de Saint-Pierre-de-Canteloup .
Le 9 juillet 1702 , ledit sr de Vanembras , représenté par le sr Desperroys prend possession dud. bénéfice , en présence de Me François Riquier , prêtre , vicaire de Saint-Léonard d’Honfleur ; Me Robert Alabarbe , aussi prêtre de la paroisse de Marolles et Me Jean Malerne , diacre de la paroisse de Canteloup .
= PIEL ( abbé ) .- Inventaire historique des actes transcrits aux insinuations, Lisieux , Lerebour , t. I , 1891 , VI-491 , p. 492.

1702 – Fervaques
Requête au bailli haut justicier de Ferrière par Gilles Burel, sieur de saint-Martin, pour lui et Philippe Le Prévost, et Jean Le Prévost, sieur des Longchamps, contre Le Febvre, débiteur, pour location de maison, à Fervaques.
= AD. Calvados – Série H. Suppl. Honfleur 1862, H. 144

1703  Archives SHL.
1F455 : 1703 : contrat de mariage entre Thomas Laleyel et  ­Dominique Legrand.

1703 Archives SHL : 1F155
Jacques Le Roi de Saint Philbert des Champs.

1704 – Fervaques
Vente par Jean et Philippe Le Prévost, fils de jean, héritiers de Marie Doisnard (Douesnard), leur mère demeurant, ledit Jean, à la Croupte, et ledit Philippe à Villers-sur-Mer, à Pierre Le Marchand, marchand à La Croupte, de maison à Fervaques.
= AD. Calvados – Série H. Suppl. Honfleur 1862, H. 144

1704. – Archives SHL.1F855 : 1704 : Mesnil sur Blangy :
Collecteur à taille.

1704.Archives SHL. 1F624 : 1704 :
Dispense de Rome pour Nicola Furet et­ Marie-Madeleine Duquesnay de Cormeilles.

1704
Abbaye Saint-Ouen de Rouen. Baronnie de Daubeuf-la-Campagne – Mémoire de recette de rente
= AD. SM. 14 H 1358

1704 – Le Pré-d’Auge , La Houblonnière
 » De sa condition de manouvrier, Georges Jourdain devient marchand. En 1704, dans les comptes de Georges Turgis, trésorier de la fabrique de l’église paroissiale de la Houblonnière : A Georges Jourdain pour tuiles, festiers et corniers, payé 22 livres et 7 sols  »
( Georges Jourdain décéda au Pré-d’Auge en 1728, à 78 ans)-
AD 14 – Cité par S. et H. PAUMIER , « Thuilliers … », HTPSPD , n° 37, p. 36

1705 , 20 septembre – Le Pré-d’Auge
Baptême de Catherine, fille de Georges Jourdain et de Marguerite Houssaye.
AD 14 – Cité par S. et H. PAUMIER , « Thuilliers … », HTPSPD , n° 37, p. 36

1705 – Lisieux
 » A Hémery, prêtre, 48 livres pour la nourriture à l’Hôpital général de de 16 pauvres pendant un mois
= AD. 14 . Hôpital de Lisieux. H. Supp. 232 – E 71.

1705. Archives SHL.
1F561 : 1705 : Abbé de Vertot d’Origny (curé de St Pierre en­ Caux, diocèse de Rouen) et Roussel de Mannevile.

1705 – 1730
Abbaye Saint-Ouen de Rouen. Baronnie de Daubeuf-la-Campagne – Rôles d’amendes.
= AD. SM. 14 H 135

1705. ARCHIVES SHL : 1F599 :
1705 : reconnaissance de dette de Martin Marais à Pierre ­Marais.

1706  – Archives SHL.
1F468 : 17 février 1706 : Delamorinière de Pennedepie a fieffé ­une rente foncière à Thomas Letailleur passementier à Lisieux.

1706. Archives SHL.
1F603 : 11 mai 1706 : Jean Londe trésorier contre le syndic curé­ de la paroisse ( Le Torpt ) Nicolas d’Osmond (voir Piel)

1707
Archives SHL : 1F129 : 1707 : Saint Pierre de Mailloc : assemblée du commun :­reconstruction du manoir presbytéral.

1707 , 31 mai –
Copie d’arrêts du Conseil d’Etat, maintenant le duc d’Orléans dans ses droits relatifs aux officiers de ses domaines.
= Arch. SHL. A. 31

1707 – 1708
Quittance du garde du trésor royal, de certaines sommes payées par Lois de Boschenry, écuyer, seigneur de Drucourt, et Guillaume Rousselin, écuyer, et autres, adjudicataires de domaines aliénés de Normandie.
= Catalogue des Archives du Collège héraldique de France – Normandie – N° 59

1707. – archives SHL. 1F846 : 1707 : Ouilly le Vicomte :
La Grande Praye : requête de ­Becquet avocat fiscal.

1707-1710 – Caen, Chicheboville, Le Torquesne
Famille Le Liepvre – AD 14 2E 551 (3 p.)

1708. Archives SHL.1F680 :
inventaire de Nicolas Lesage, fermier de M.­D’Aurigny à Saint Mandé de ….

1708 , 7 février – Montpinçon , La Chapelle-Haute-Grue
 » Du traité de mariage qui sera fait et célébré en l’église apostolique et romaine entre Jacques Gaultier escuyer seigneur et patron des Authieux, fils de Jean-Baptiste Gaultier, écuyer, seigneur de Mesnilval et autres lieux et de noble dame Anne Poulain ses pére et mère, d’une part et de Damoiselle Elisabeth Dufour, fille de Gratian Dufour seigneur et patron de La Chapelle et de Caudemonne, conseiller du Roy, président en l’élection d’Argentan et de noble dame Elisabeth de Marescot, ses père et mère, d’autre part, les pactions suivantes. C’est à scavoir: que ledit Sr de Caudemonne s’est obligé de donner aux futurs mariés la somme de six cents livres de rentes anuelles en rente ou fond a deue estimation et d’autant que l’intention desd. futurs époux est de demeurer chez led. Sr de Caudemonne, il lui sera déduit sur lad. somme de six cents livres celle de cinq cents livres tant pour la nourriture desd. futurs mariés que pour celle d’un valet de chambre, d’un laquais, d’une fille dee chambre et de deux chevaux par chacun an tant qu’ils demeureront ensemble et le surplus montant de cent livres sera donné aux futurs mariés par led. Sr de Caudemonne à prendre sur un fermier bon et solvable, s’oblige en outre led. sr de caudemonne d’habiller lad. Damoiselle sa fille selon sa condition et aussy de lui donner une chambre garnie à sa discrétion en cas que lad. futur mariée ne puisse compatir avec led. Sr de Caudemonne et qu’ils fussent obligés de se séparer et a esté stipulé qu’en cas que ledit Sr de Caudemonne vint à se remarier à une femme d’un âge propre à avoir des enfants, il s’oblige à payer à lad. Damoiselle sa fille la somme de vingt mille livres qui sera exigible au jour de son second mariage et qu’en cas qu’il arrive que led. sr de Caudemonne mourut sans enfants vivan,ts et que lad. Damoiselle sa fille mourut aussy sans enfants avant led. Sr des Authieux, led. futur époux aura pour don mobil la somme de six mille livres à prendre sur le bien paternel. Et de la part du Sr de Menisval il a donné aud. Sr son fils en faveur dudit présent mariage par avance de succession la joissance de la terre de Mesnilval en toutes les circonstances et dépendances, exemptes de toutes charges, promettant aussy de donner un carosseavec deux chevaux à lad. Damoiselle future épouse à laquelle led. futur a gagé plein douaire du consnetement dud. Sr son père sur tous ses biens tant présents qu’à venir et a esté stipulé qu’en cas que led. Sr de Mesnilval mourut avant lad. Dame de Mesnilval son épouse lad. Dame se contentera pour tout droit de dot et douaire et autre qu’elle pourrait demander à la somme de six cents livres de rente annuelle qu’elle pourra prendre sur tel bien de la succession; renonçant à en demander plus outre il lui sera délivré par avance une somme de trois cents livres sur les meubles restant de la succession, avec une chambre garnie et ses bien parafernaux, aussy a esté accordé qu’en cas que led. Sr des Authieux mourut avant lad. Damoiselle future épouse elle remportera sa chambre garnie et ses parafernaux et son carosse.
Fait en présence dud. seigneur de Mesnilval et de la Dame son épouse père et mère dud. Sr futur époux et de Michel Gautier escuyer Sr de Clermont son oncle et dud. Seigneur de Caudemonne père de lad. Dammoiselle future épouse; de François de Marescot, escuyer son oncle; de la Dame de Marescot son épouse et de la Dame du Tilleul sa tante, le 7 février 1708″.
= Tabell. de Montpinçon – Transcription de J. Maneuvrier.

1708 , 15 février – La Chapelle-Haute-Grue
Le 15 février 1708, vu l’attestation du sieur de Droulin, curé de la Chapelle-Haute-Grue, et du sieur Morin, curé de Saint-georges-des-Authieux, dispense de bans pour le mariage entre Jacques de Gaultier, Escuyer, fils de Jean-Baptiste, Escuyer (Dans un acte de 1707, il est dit « sieur de Mesnilval, demeurant en son manoir seigneurial de Lignières, parroisse des Aultez-en-Auge ». abbé PIEL, t. I, p. 697, N° 312.) , et de noble dame Anne Poullain, de ladite parroisee des Authieux, d’une part, et damoiselle Elisabeth Dufour, fille de Gratian, conseiller du roy et de feue dame Elisabeth de Margeot, de ladite parroisse de la Chapelle-Haute-Grue.
= abbé PIEL, Inventaire historique des actes transcrits aux insinuations ecclésiastiques de l’ancien diocèse de Lisieux , t. I, p. 720, N° 460 .

1708 , 24 avril – Moyaux
Charles Le Mancel, écuyer, seigneur et patron honoraire de Moyaux, demeurant en son manoir seigneurial dud. lieu. se constitue et oblige envers demoiselle Marie Madeleine Du Bosch, demeurant en la paroisse de Cormeilles en la faisance d’une rente annuelle de 56 livres 11 sols 1 denier, moyennant la somme de 1.000 livres.
Témoins: Robert de Carrey, écuyer, sieur de Goville, demeurant à Rouen et Hermenilgilde Dutheil, demeurant à Saint-Gervais.
= Arch. SHL. 9 FA. Parch. 2 ff. Analyse Et. Deville.

1708 , 24 juillet
Titres généraux: patronages, droits honorifiques – Arrêt du Parlement de Rouen dans l’affaire entre Louis de Clacy, seigneur de saint-Etienne-la-Thillaye et M. de Bouthillier de Chavigny, prieur de Beaumont au sujet d’un banc mis par la famille de Clacy dans le choeur de Saint-Etienne-la-Thillaye.
= AD. 76. 14 H 802 + IND. LE CACHEUX, 1938, p. 253.

1708 Archives SHL
1F376 : 4 décembre 1708 : François Fosse sieur du Parcq de­  Cambremer a fieffé à Jean Lecourt demeurant à Montreuil 5 pièces­ de terre.

1708 , 28 décembre
Le 28 décembre 1708, Robert Gravelle, s, sieur de Grandmont, officier chez le roi en sa grande fauconnerie, demeurant ordinairement en la paroisse de Crouttes, constitue 150 livres de rente en faveur de son fils Me François Gravelle, acolyte afin qu’il puisse parvenir aux ordres sacrés. Fait en présence de Me Charles Gautier, pbre. curé de saint-Bazile, Richard de Billard, écuyer, sieur de Champeaux, à Saint-Germain-de-Montgommery, Louis Gautier, écuyer, sieur du Tertre, l’un des gens d’armes de la garde du roy, et François Lelasseur, écuyer, sieur de Champosoult.
= abbé PIEL, Inventaire historique , t. II, p. 12

1708 – 1709 – Bretteville-sur-Laize
Succession de Jean-Pierre Le Petit d’Aveine: inventaire des biens de Cauvicourt et d’Outrelaize 1708-1709
= AD 14. 77 F 51  (Voir également: 77 F 53 Succession de Marie-Madeleine Blondel: Inventaire des meubles d’Outrelaize. )

1708. – Archives SHL.1F495 :
1708 : Sentence des assises d’Orbec disant légitime  ­Yvonne de Dreux femme de Guillaume D’Houel.

1709 – Archives SHL 1F345 :
29 octobre 1709 : pièce de procédure pour François ­Fesque, marchand mercier à propos d’une maison sise rue ­Martainville à Rouen.

1709 , 17 juillet – Lisieux
Etat des meubles qui se sont trouvés dans L’Hôpital Général de Lisieux Le dix huit Juillet mil sept cents neuf par ordre de Monseigneur L’Evesque de Lisieux (Dans toute la mesure du possible, nous avons conservé l’orthographe et la présentation du document original. Cependant, en raison d’un graphisme parfois vicieux et l’utilisation désordonnée des majuscules, nous avons séparé les différents articles par un tiret, lorsqu’ils ne l’étaient pas déjà par une virgule .)
Dans la Cuisine
Une grande armoire a quatre panneaux fermant a clef servant a renfermer les restes – Une table quarrée sur laquelle on fait les portions – Une armoire a mettre la vaisselle dans laquelle a Esté trouve dix huit Ecuelles a oreilles dont deux sont de fin estain et les seize autres de gros Etain – Cinquante petits sauciers ou Ecuelles Douze autres sauciers plus grands – Douze assiettes – Quatre plats Un égouttoir detain Trente deux ecuelles rondes – Le tout de gros étain – Trois crémailléres trois branches – Cinq marmites – deux grands landiers – Une paille a feu – Une pincette – Un crochet – deux broches – Un Chenet – Un acotepot – trois cuillers à pot de fer – Une écumoire de cuivre – Une pelle a poisson de Cuivre – Un couvercle de fer a marmite – Une poesle a passer des pois – Une autre petite poesle a passer des pois – deux paesle a frire – Un soufflet – Trois planes à couper le pain – La fourme sur Laqlle on coupe Le pain – Une Lichefrite – Une chaufferette de Cuivre – Un rechaut de fer – Une petite broche – Cinq panniers ou mannettes – Une brosse – Deux bassins de cuivre a trois pieds – Un bassin de cuivre a queue – Un seau de bois – huit pots de terre – deux tablettes a porter les portions – Une lanterne de verre suspendue au plancher – Un gril – Un carriau de fer servant a couturier – Une roue a tourner la Viande mise par Monsieur hemery
Dans le Refectoire des filles :
dix tables de bois – neuf bancelles – Une chaise en bois – Un lectrin (La présence du lutrin en ce lieu est logique et s’inscrit dans la droite ligne des pratiques des ordres religieux où un lecteur fait la lecture pendant les repas. Ces lectures pouvaient être religieuses ou profanes comme en témoignent la présence ci-dessous d’une Vie des Saints et d’un Rodriguez .) – deux chandeliers de bois suspendus – Un autre chandelier de cuivre – La Vie des Saints – Rodriguez – Un petit chandelier de bois tenant au Lectrin – Une armoire enchassée dans la muraille dans laquelle a este trouvé – trente pintons (Henri MOISY propose deux acceptations pour ce mot: « Cruche à cidre » ou « Augmentatif de pinte », op. cit , p. 492.) – deux chopines (CHOPINE , s.f. ancienne mesure pour les liquides, restée d’un usage universel en Normandie. Sa capacité est la moitié du pot , soit environ un litre… Henri MOISY, op. cit , p. 137.) – quatre vingt huit Ecuelles – quatre vingt sept petits plats – vingt quatre tasses d Estain – soixante godets tant bois que terre – trois petits paniers – Cinquante cuillers dont sept de Cuivre Le teste destain – dix nappes de toille pour les tables du refectoir – douze tasses de fayence –
dans Loffice estant au bout dud Refectoire :
Un Lardier dans Lequel Il y a Viron Un minot de sel – Douze poesles a Lait – Une douzaine dassiettes de terre – trois grands pots de terre – Une douzaine de pots de Chambre neufs – deux petits plats de fayence dont Un pour Made de La Boullaye – Une Lichefritte de terre – deux douzaines de pots a beurre vuides – Une Lanterne de Corne et bois – Une barique de harenc pleine de lait aigre – Cinq grands panniers – Une grand rechaut de terre a ecresmer – Un grand drap pendant au plancher – Une grande table – Une douzaine de godets de bois neufs – deux cuillers de bois a Ecresmer – Une autre cuiller de bois a faire le beurre – Un pennier (?) a clisse pour fromage a egoutter du lait – Un croc de bois a pendre la Viande.
Dans le fagotier
Sux cens de fagot ou viron – deux petites cuves avec un pied – deux paires de vieux panniers a fumier – Une douzaine de torchons a ecuelles.
Dans la Salle de Travail des filles
Une grande armoire a quatre panneaux fermant a clef dans laqlle sest trouvé – Une aulne a mesurer – Une petite caisse dans laquelle il y a des morceaux detoffe – Une main de papier – trois plottes montées a fuseaux chargez – Un petit pannier – Une douzaine de lacets – Une autre petite caisse dans Laqelle Il y a six milliers despingles – Un mouchoir dans laquelle il y a des fuseaux – Cinq plottes – Une cassette pleine de fuseaux a dentelles – Une autre armoire enchassee dans la muraille dans laqelle Il sest trouve – Six plottes montées – Une souriciere – Une table de bois quarrée sur laquelle il y a trois plottes non montées – Une petite table ronde – Deux coffres fermant a clef dans un desquels a este trouvez des fuseaux a dentelles – six pacquets de fil a dentelle – Une balance de cuivre avec le marc – Une autre caisse remplie de fuseaux – Un petit rouet a charger des fuseaux – Une tournette sur son pied – Un basset – Un rouet a filer du lin – Une autre tournette – douze chaises de paille – Vingt un bancs de toile – Sept chandeliers debois – Un tableau de la presentaon de la Ste Vierge au temple – Une grande … – soixante neuf plottes montées de fuseaux sur lesquelles on travaille avec leur couverture de toile – Une grande planche d’Un Crucifix – Une autre tournette a dentelle avec son pied – Une pelle a feu – deux chenets – Un crochet de fer – Un escabeau – Un pied a platine – quatorze planches en papier avec leurs encastillures noires (?) reclames par Monsieur hemery – Une Ecritoire fermant a clef – Un plantier – Le guide des pecheurs reclamé par Made de La Boullaye – deux petites caisses a mettre des fuseaux – Une cage.
Dans L’Escalier
Une table ovale avec son pied, réclamée par Monsieur hemery – plusieurs pieces de viel bois reclamez par Monsieur hemery ainsi que toutes les planches et autre bois non oeuvre tant Viel que neuf Dans tous les autres appartements.
Dans La buerie
Une grande cuve sur son pied avec deux charies (?) et son couvercle suspendu – Une grande chaudiere de fer montée sur le fourneau avec son couvercle de cuivre – Une autre petite chaudiere de cuivre – Une pelle a feu – Un soufflet – deux platines de cuivre a dresser du Linge – deux chaufferettes de potin – Une lanterne de bois – Un coffre – Un mortier de fer – deux Vieilles tables – Un viel bahut – deux pipes pleines de cendre et Une barique aussy pleine de cendre – Un sac plein de cendre – dis quarterons de gros bois ou viron – deux viels bancs de bois – Un pannier
Dans La Salle Joignant La burie
Une cramaillée – deux landiers – deux trépieds – deux grandes chaudieres de cuivre et Une moyenne – Un broc de bois – deux tonneaux pleins de boisson dont un feut reclamé par Monsieur hemery – deux Rouets a filer du Lin – Une grande tournette a toilier avec son pied – trois coffres dans lesquels il y a du fil reclame par Monsieur hemery – Un mestier a faire des matelas – trois chaises de paille deux petits barils – Une table Ronde – Une tournette sur laquelle Il y a Une piece de fil et trois fuseaux – Une petite chaise pliante pour des malades – Un pot plein de miel – trente cinq aulnes de serviettes en piece de doubleuvre – Une couche de bois avec les Rideau de Ligature et soubassement * – Une paillasse * – deux matelas * – Un traversin * – Une couverture de laine, avec une paire de bottes (réclamez par M. Hemery) – Un petit miroir.
Dans un petit cabinet
Une grosse et demy de sabots – Un petit pacquet de selle pour les grandrouets des garcons – deux ballents – Un petit coffre – Trois panniers – deux douzaines de cercles a barils – Un petit pannier.
Dans la Chambre de la Communaute
Une grande armoire a quatre panneaux et deux Lits de bois de chesne – Cinq coffres de bois de Chesne fermant a cles dans lesquels sont Le Linge de La Communaute et les habits des soeurs – Un bahut fermant a Clef couvert de maroquin réclamé par Monsr. hemery – Une table quarrée avec deux bancelles – Un Reveil matin – deux Landiers, Un soufflet et Une cremaillére – Un chuffepied de bois – Une petite caisse fermant a clef – Une table d’autel avec le gradin – Un Crucifix Un grand tableau et Une Image de La Ste Vierge en bosse – neuf petits tableaux et Le marchepied de Lautel.
Dans La Chambre de Madame de La Boullaye
Un bois de Lit – Une paillasse – un matelas – Un traversin Ine couverture de Laine – Une courtepointe piquee – Un tour de Lit de serge en son entier avec Une Courtepointe de pareille Etoffe – deux chaises avec trois tabourets le tout couvert de la Mesme serge – Un fauteuil de point de hongrie – Une armoire a deux panneaux – Une table – Deux tablettes trois rideaux de toile blanche avec Les Verges de fer – Une glace – Deux petits tableaux – Une douzaine de livres couverts de veau – Une Image de la Ste Vierge – Un bénitier – Une ecritoire de fayence – six assiettes avec un flambeau de fin estain – deux cuillers deux fourchettes avec un couteau et un gobelet le tout d’argent Le tout réclame par Laditte Dame et trouve dans laditte chambre a l’exception des assiettes et ce qui suit
Dans la chambrette du bout du Costé de la Cheminée
Une petite armoire a deux panneaux dans laquelle a esté trouvé sept pacquets de fil de chacun un quarteron – une cassette dans Laquelle a esté trouvé quinze coupes de dentelles – douze pacquets d’epingles – quatre petits tableaux – trois quarts d’aulne d’etoffe verte – deux montures de mettier – une petite table avec un tapis – un fauteuil de paille quatre rideaux de toile avec deux verges de fer – un bois de lit avec les rideaux brunes (?) – Une paillasse – Un matelas – Un traversin et La couverture de Laine blanche – Une petite glace.
Dans la chambre suivante
Un bois de lit avec un tour de lit paillasse – Un lit de plume – Un traversin – Une couverture de Laine – Une petite table – Un petit coffre fermant à clef a l’Usage d’une soeur pour mettre ses hardes – Un pannier – Une bancelle.
Dans la Trois(èm)e Chambrette
Un bois de lit – Une paillasse – Un lit de plumes – Un traversin – Une couver­ture de Laine blanche – Une petite table – deux chaises de paille – Un chande­lier de Cuivre – Une petite glace – Un crucifix réclamé par la Soeur Roussel.
Dans La quatre Chambrette
Un bois de lit avec ses rideaux – Une paillasse – Un lit de plumes – Un matelas – Un traversin – Une couverture de Laine blanche – Une table trois chaises de paille – Une petite armoire – Un petit bahut réclamé par la soeur Lambert – Un chandelier de cuivre – Une petite glace et quelques livres reclamés par la soeur Lambert.
Dans la Grande Chambre de dessus celle de la Communauté
Quatre grands coffres de bois de chesne et un petit le premier a l’entrée ré­clamé par M. hemery dans lequel est la tapisserie de L’Eglise, un autre grans a margueritte mariolle, un autre moyen a Madeleine Uuidoré – Une table ronde – deux Viels (?) rondes.
Dans le Cabinet de la Robiere
Un bois de lit – Une paillasse – Un traversin – Une couverture de Laine blanche des rideaux de Ligature avec le tour de lit de mesme – Un petit coffre – Un bissac – Une caisse réclamez par la soeur mariolle a l’exception dubois de lit la paillasse et la couverture d’une grande table quarrée – Une petite table ronde – trois chaises de paille.
Dans la chambre de l’autre costé sur la Rue
six bariques – une rondelle (Nous ne savons s’il s’agit ici d’une mesure spécifique ou de l’une de ces « claies d’osier sur lesquelles on dispose les fruits pour les cuire dans le four » . AUGIER, op. cit , VII, p. 367.) de paille – trois pots a beurre vuides – deux battoirs.
Dans le Cabinet joignant Le dortoir de haut
Cent livres de gros fil ou viron – deux morceaux de grosse toile de viron quinze aulnes chacun – douze plats d’Etain tant fin que gros – cinq assiettes creuses – trois douzaines Une moins d’assiettes – quatorze petits plats ou assiettes – huit petits sauciers – deux ecuelles a oreille – deux flambeaux – cinq cuillers le tout d’estain – Une aiguiere – un pot a eau – deux pots – deux pintes et cinq tiers et Un petit pinton – Un bassin destain à malade et un pot de chambre aussy destain – trois petits pots de fayence propres a met­tre des medecines – quatre plats aussi de fayence – deux couvercles a pots de cuivre – trois platines – deux pieds de platine – une aulne de froc blanc – deux coffres et Une petite cassette servant a mettre Le Linge des enfants – Une grosse de cartes blanches
Dans le dortoir de haut des filles
trente huit bois de lit avec la paillasse et la couverture – six traversin de plume et trente deux traversins de paille pour les filles – Quatre bois de lit pour les soeurs avec tour de lit avec la paillasse traversin et couverture – trois lits de plume et deux matelas – deux coffres a mettre du linge.
Dans le dortoir de bas
Quarante six bois de lit pour les filles avec quarante six paillasses et couvertures – vingt sept traversins de plume et dix neuf de paille huit lits de plumes – Cinq bois de lit pour les soeurs – avec paillasses cinq lits de plume deux matelas cinq traversins de plume et leurs tours de lit – Trois coffres – Une autre coffre et une caisse reclamez par la soeur de La Couture.
Dans la Cave
Sept tonnes dont trois sont pleines de boisson de viron vingt deux tonneaux (La contenance des tonneaux est extrèmeemnt variable selon les régions et les liquides. En l’absence d’une étude spéciale à notre ville sur ce sujet nous renvoyons à A.-M. COCULA, Du tonneau à la bouteille: métrologie et commerce. L’exemple des vins du bordelais et des régions voisines , dans Bernard GARNIER dir., Introduction à la métrologie historique , pp. 263-284.) – Deux tonneaux dont un plein – une pipe (La pipe est une subdivision du tonneau.) et un ponçon (« Sorte de tonneau », MOISY. p. 5O3.) ces deux derniers vais­seaux reclamez par le M. hemery – deux ferrets – deux bariques a vinaigre et un au(tr)e vuide – un petit vaisseau de 3 b. pots presque vuide de vingt – dix sept douzaines de cercles a tonneau reclamez par M. hemery – Une barique a huile pour les frocs vuide – deux bancelles à mettre le pain et deux augets – un landier – Une echelle Un broc – un barillet – deux pots detain – Une pinte – Une chopine trois tiers – deux demyars – neuf bouteilles de terre – trois entonnoirs de fer blanc.
Dans la salle de la vieille maison
Trois bois de lit – Les paillasses – couvertures et un traversin de plume et deux de paille – Un petit coffre et un viel bahut.
Dans la Chambre de dessus
huits rouets a laine – deux petits coffres.
Dans le Refectoire des hommes
Six tables dont une reclamee par M. hemery – Une petite armoire dans laquelle vingt chopines et pintons – Une douzaine de godets de bois – Un chandelier de bois – huit bancs et une fourme a pain – deux chaises de bois – une planche en papier reclamée par M. hemery.
Dans Un Cabinet joignant Ledit Refectoire
Quatre vingt onze brochees de chandelles de viron Une livre chacune – Un lectrin et Une echelle.
Dans la Salle a Laine
Trois Rouets a laine – Une Claye – trois panniers et viron quatre Livres de Laine.
Dans Louvroir a Laine
Dix sept Rouets a laine – trois tramiers – Un ourdissoir trois mottiers à froc – Trois bariques a laine – deux panniers a braie et un Vieil mannequin – Une chaudiere de fer a coller.
Dans la Magasin a Laine
Vingt chaisnes de laine et seize livres de mollet filé – Cent trente deux livre de mere Laine reclamée par Monsieur hemery – viron cent livres de pluve et locquet – cinq paires de caudee – Une paire de peignes – plus quatre Chaisnes de Laine – neuf frocs en toile – dix neuf frocs foullez.
Dans Le Grenier a Bled
Un metier a passement de fil a huit pieds reclame par M. hemery – Une rondelle de paille dans laquelle Il y a viron deux boisseaux de pois blancs – Trois bariques dont une vieille – Une poulie pour monter et descendre Le Bled avec son ajouement – Un ourdissoir a toille quarré –  Un boisseau de viel Van – viron six boisseaux d’avoine – Viron cent soixante dix boisseaux de bled dont il a esté reclamé cinquante boisseaux par M hemery.
Dans la Chambre occupée par M. Lambert pbre.
Un bois de lit – une paillasse – Une couverture – Un traversin de plume – un matelas – Une chaise – Une table.
Dans Le Cabinet d’acosté le Grenier a bled
Un bois de lit – Une paillasse – Une couverture – Un travesin de plume – Un vieil lit de plume – Une chaise et une petite tab(le) sur traiste(au)s (?).
Dans la Cordonnerie
Un bois de lit avec paillasse et couverture – traversin – Un vieil lit de plume.
Dans deux petites Chambres proches le Grenier a Laine
deux bois de lit dont un garny de paillasse – deux lits – deux oreillers ou traversin avec un tour de lit – Un coffre – Une table – deux chaises Le tout reclame par Yves guerard a lexception des bois de lit – plus deux autres bois de lit avec une paillasse – deux traversins – deux couvertures et Un tour de lit de Ligature reclame par M. hemery.
A l’entree de la Chambre de la Laine
Un bancard avec les balands (Balance et ses poids.) et Un pois de fil de 5O livres – Un rouet a filer – Un tramier et deux bois de lit a petit enfant.
dans le dortoir des Garcons
Trente et un bois de lit avec paillasses et couvertures de fil et laine et traversins de paille avec un lit et traversin de plume reclame par Le nommé Le Chesne Renout Jardinier – Un seau et Un broc – Un bénitier en fonte.
Dans le petit Cabinet de feu Le frere Piere
Un bois de lit – une paillasse – Un lit de plume – Un traversin de mesme avec une couverte – Un reveil matin avec Les plombs avec plusieurs outils
Dans le pressoir
Deux cuves et cinq tonneaux et un feret de cinq tonneaux reclame par M. hemery ainsi que lesd. cinq tonneaux – Un broc
Dans louvroir a toille
quatre metiers a toile dont un a doubloeuvre – deux autres a toile et Lautre Inutile
Dans le four
Trois grands Coffres à mettre la farine – Un dressoir a descharger le pain – Un auge a pestrir avec son couvercle – Une brie – Trois tables a faire le pain – Une pelle – Un Rabot de fer – Une brie – Une grande échelle de bois de tremble.
Dans L’Ecurie
Un auge et ratelier et la décharge.
dans La Chapelle
Un Ciboire d’argent – Une boiste dargent (Boite à Saint-Chrème.) – Le Soleil dargent – Un Crucifix – deux candélabres de cuivre – Une Lampe – Deux Rideaux en pavillon Uerd – six devant parements dautel sur trois cadres £ . Un missel reclame par M. hemery – Un marchepied – Une clochette – Un eteignoir – quatre bancelles et deux bancs – Un marchepied – Trois escabeaux avec le prie Dieu – Un escabeau £ deux images de bosse de la Ste Vierge et de St. Joseph – deux reliquaires – Un trosne pour exposer le St Sacrement £ et deux anges en bosse.
Du costé des filles – Un Crucifix – Un tableau – Un bénitier dairain – sept prie Dieu – quatorze bancelles – trois confessionnaux dont un reclame par M. hemery – Une chaire a prescher.
dans la Sacristie
Deux calices dont un est en vermeil avec leurs bourses et etuys – Un crucifix – Une glace – quatre boites a mettre les amicts purificatoire – Un chandelier de Cuivre, et dans une armoire qui sert de table huit chasubles avec leurs fournitures de diverses couleurs – huit pots de fayence a fleurs six candela­bres de blanc poli – trois flambeaux à lanterne de verre pour suivre le St Sacrement – Un prie Dieu – Un croix de bois – Un ancien missel de Lisieux (Sur les livres religieux de l’ancien diocèse de Lisieux, voir Etienne DEVILLE,  » Les livres litur­giques de l’ancien diocèse de Lisieux Essai de bibliographie  » , Bull. philologique et historique , 1922-1923 (1925), pp. 2O3-247. ) – Un vieil missel Romain – Un petit antiphonaire – Un ancien manuel de Lisieux – Un autre manuel de Rouen – Une boitte détain pour l’huyle de L’Extreonction – deux boittes a pain a chanter – cinq lustres dorez et une bouteille a huyle pour la Lampe .
Dans La Chambre de Monsieur hemery
Une armoire dans laquelle sont les Ecrittures du bureau et Le Coffre fort. Tous les meubles suivants ont esté reclamez par Monsieur hemery scavoir: Un bois de lit avec paillasse matelas et traversin Couverture de Laine et Courtepointe de serge de Caen avec le tour de Lit et les rideaux et deux autres Rideaux de Lalcove aussi de serge de mesme Couleur – Une table et Un lit de camp couvert de la mesme Etoffe aussy bien que le tapis de la table – Un bahut dans lequel sont les habits dudit sieur hemery – douze chaises de paille avec dix coussins de brocatelle ligature emplumez – deux tables a Layette cinq tableaux – Un tapis sur le Coffre fort de Ligature – Un quadre de bois – Un fauteuil empaillé – Un crucifix – deux Landiers – deux pelles a feu – deux pinces – Un gril Et un soufflet – Une aiguière – Une glace – quatre Rideaux de toile blanche et six verges de fer – Une plotte de tapisserie – plusieurs bouteilles de terre grez et verre.
Dans l’alcove une armoire du bureau et un petit bahut non (?) du bureau dans lesquels sont le Linge et les habits de Campagne de Monsieur Hemery, deux rideaux de toile blanche avec les verges de fer – Une Caisse – Un pot a eau de fayence.
Dans le Cabinet: un bureau a sept Layettes plus plusieurs livres de feu Monsieur Vallée et Les autres dud sieur hemery – Un rideau de toile blanche avec une verge de fer – Une chaise de bois de chesne.
Sur la porte une 12ne de grands cercles et une douzaine de moindres.
Dans l’infirmerie
Dans la cuisine vingt et une écuelles à oreilles – vingt sauciers – deux assiettes – une pinte – six chopines rondes – sept demyons beuus  (?) – six pintons ronds – dix neuf tasses – vingt deux ecuelles et une siringue
Vingt deux bois de lit dont onze parez de serge verte et un dun vieil droguet. Vingt et une paillasses trente et une couverture – sept matelas – treize lits emplumez – dix neuf traversains emplumez et dix sept empaillez – dix petits oreillers emplumez. Un poillon de fer – un bassin d’airain – deux landiers – une pesle a feu – un soufflet – deux petites marmittes – une cuiller de fer et une de cuivre – une petite chaudiere neuve – une bassinoire – une lanterne de fer blanc et une lampe de cuivre. Un coffre huche et deux armoires fermant à clef – sept petits coffres dont deux fermant à clef deux dressoirs – une echelle – sept petites tables – deux chaises de repos et sept petites chaises empaillees – deux chaises percées – deux petites chaises de bois – une devidoire et une armoire a pain qui sert de table à faire les portions des pauvres. Plus deux grands rideaux de toile teinte avec les verges de fer.
Sur l’autel de l’infirmerie – un crucifix – un grand tableau – deux devant d’autel.
Trois chasubles avec les fournitures dont un violet reclame par Monsieur hemery – une image de la ste Vierge et une image de Saint Main – Une petite clochette – un prie Dieu – six candélabres de bois rouge – deux pots de fayence a fleurs – deux dendours – deux cramieres.
Le Linge de L’Eglise
Quatre aubes fines avec ouvrage deux grosses avec ouvrage et trois autres grosses sans ouvrage – dix neuf amicts dont il y en a quatre pour Monsieur hemery – neuf grosses ceintures et quatre de ruban – douze mouchoirs d’aube neuf gros surplis et deux fins dont M. hemery en reclame deux gros et deux fins, cinq surplis pour les petites eleves, deux nappes dautel a ouvrage
sept nappes dautel doeuvre dont M.hemery en Reclame – deux quatre nappes de toile de dessus et quatre nappes de dessous dont une pour M. hemery.
Trois nappes dautel pour L’Infirmerie – Une de dessous de toile et de dessus d’oeuvre.
Une nappe dautel a ouvrage a la chapelle du bois (La Chapelle du Bois ou du Lieu de Santé, était située à la sortie nord de la ville, dans un enclos appartenant au Bureau des Pauvres qui y avait rassemblé les pestiférés quelques décennies auparavant. )
Une guimpe a la Ste Vierge de lad Chapelle – trois doublures de tapis d’autel – Six nappes pour les tables de la Communion – deux toilettes douvrage – huit Essuiemeain a Rouleau – huit petts essuiemains dautel – neuf serviettes doeuvre a parer les bouts de Lautel – Une serviette a laver deux poches a ca­lice et six candelabres – neuf corporaux et deux Vieils – douze purificatoires a ouvrage – quinze fins sans ouvrage et trente gros sans ouvrage – quinze bords detole a ouvrage et dix sans ouvrage et quatre palles de Lin.
Linge de table
douze serviettes doeuvre et un doublier (« Nappe pliée en double dont on fait usage dans les campagnes ». MOISY, op. cit. , p. 211.) de deux laize – douze serviettes de toile de Lin et un doublier aussy de toile de deux laize – six serviettes plus grosses de toile et une nape pareille – six grosses serviettes doeuvre – six vieilles serviettes doeuvre deux grands doubliers doeuvre.
Trois draps de parement de deux leze – quatorze vieux draps de Lin de Leze et demye six draps de toile de chanvre de deux leze, sept tayes a oreiller de toile de chanvre et six autres plus vieilles – quatre vingt cinq grands draps – trois cent vingt sept petits draps – quatre cent soixante cinq chemises a femme – cent quatre vingt trois chemises a homme – six cent soixante douze coiffes a femme, vingt neuf cornettes – quatre cent quatre vingt neuf mouchoirs de col plus quinze autres mouchoirs de col – quatre vingt sept nappes – quatre vingts sept serviettes et douze essuiemains.
Le Linge de L’Infirmerie
Quatre vingt deux draps, quarante serviettes tant doeuvre que de toille – soixante trois chemises tant a homme que femme – Cinquante trois coeffes qua­rante mouchoirs.
Le Linge a L’Usage des Soeurs
Cent dix chemises – trois cent cinquante et une coiffes – cent onze cornettes – deux cent soixante trois mouchoirs de cou.
= AD. Calvados. Hopital de Lisieux. H. Suppl. 451.- E. 29O (Cahier) Moyen format, 6 feuillets, papier.

1709 – La Croupte
Inventaire, de la réquisition de Marie de Bonnenfant, veuve de Jean Le Prévost, sieur de La Daugerie, de Jean et Philippe, fils dudit défunt, ledit Philippe demeurant à Honfleur, à la Croupte, village de La Daugerie, en la maison dudit défunt, des meubles, effets, titres, , lettres et écritures; vente desdits meubles.
= AD. Calvados – Série H. Suppl. Honfleur 1862, H. 144

1709 – Ouézy
Quittance devant Jean Delahaye, notaire royal reçu au bailliage de falaise pour le siège de Mézidon, par Marie de Bonnenfant, veuve de Jean Le Prévost, sieur de La Daugerie, demeurant à Ouézy.
= AD. Calvados – Série H. Suppl. Honfleur 1862, H. 144

1709
« Rolle des sommes que le Roy … a ordonné estre payées par les redevables de la capitation en exécution de ll’édit de sptembre dernier… »
Elections de Rouen, Evreux, Pont-L’Evêque, Pont-Audemer.
= Bibl. mun. de Rouen. Ms. g 2021-72 – XVIIIe siècle. Papier, 23 ff. 370×245 mm.
+ IND. J. DUPIC, Cahiers L. Delisle , XVI, fasc. 1-2, 1967, p. 57.

1710 – Archives SHL 1F305 :
1710 : St Victor de Chrétienville : fondation d’une école­ de charité confiée à une sœur de la Providence de Lisieux.

1710 – Archives SHL. 1F681 :
1710 : procès Marie Prudhomme, Nicolas Le Cantrel,­ seigneur de St Aubin sur Risle contre Robert Le Noury sieur de la­ Grignardière.

1710 , 20 juillet – Fauguernon , Aubry-le-Panthou
 » Déclare aussy ledit Fortin, pbre., qu’il est chapelain titulaire d’une autre chapelle nommée St. Agapit ou Agataux située dans ladite paroisse d’Aubry et qui est pareilliement à la nomination du sgr. de lad. parr. laquelle chapelle est construite et fondée d’antiquité et de temps immémorial à laquelle il n’y a aucune glèbe ny domaine fiefé mais elle a seulement pour tout revenu cent cinquante deux boisseuax d’aveine par chascun an mesure de Faux-Gernon à prendre et avoir sur plusyeurs terres scituées dans la parr. de St.-Philbert des Champs, viconté de Faux-Gernon, à la charge par ledit chapelain de célé­brer en ladite chapelle, quatre grandes messes solennelles avec le libera à la fin dycelles par chacun an a lyntention des fondateurs et bien faicteurs sca­voir le dix-huityesme jour d’aoust, jour St-Agapit, le dimanche suivant ou toutte la parr. y vient en procession, grand messe solennelle le jour St-Jac­ques, vingt-cinq de juillet et le premier jour de septembre, feste de St-Gil­les, second patron de laditte chapelle. Et sujet et obligé le dit chapelain a dire levangile de St-Agapit à tous ceux qui ce presente le vendredy sainct avec les autres prières et cela tous les ans Lesquels cent cinquante deux bosseaux daveine sont presentement deus et à la charge des représentants Mre Jacques Le Roy, thrésorier de France , lençon . La présente déclaration des dittes deux chapelles ainsy baillée par ledit titulère sauf à ocmenter ou diminuer sy besoin est , faict ce vingt yème jour de juillet mil sept cent dix « .
signé : Fortin , chapelain
= cité in J. BOISSON .-  » Histoire de la commune d’Aubry-le-Panthou »  BSH Vimoutiers N° 20 ( 1991 )

1710 , 20 novembre – Le Pré-d’Auge
Par devant henri Torel et Jean Brunet tabellion roiaux en la vicomté d’Auge pour le siège de brécourt et Cambremer… Madeleine Le Heribel, veuve de françois Logre demeurant en la paroisse du Pré d’auge d’une part et Guillaume et françois Logre Lesquelles a l’instance l’un de l’autre et apres que lecture leur ais en ete faite par nous du contenu en trois lots et partage faits et choisis entre eux souubssignature privée portant dabte du dixième doctobre dernier volontairement recogne….
Le premier lot aura la maison a …cellier y tenant de fons en comble un bas costé a…Le haut de la cour et le jardin a porées contenant de…vergée et demie bornée dun costé jacqueline Le héribeldau…cote le Champ du Fresne dun bout Les heritiersde François de la morinière et d’autre bout le petit préla séparation de ladite cour a prendre a droite ligne du coin..de la haie du jardin dun bout et dautre bout tendant a une chipée de coudre  a la hais du petit prey de heritiers defracois de La morinière.

 » Le second lot aura deux aistres de maison de fons en comble Leune en usage detable et lautre ausage de grange avec la droiture du tour de lechelle aura le bas de la cour avec une petite piece nommée Le Champ du fresne bornée d’un costé Jacqueline Le heribel dautre costé les héritiers de La morinière du bout les héritiers de pierre coquerel et d’autre bout le premier lot cedit lot sera obligé faire une haist entre luy et Le premier lot et ledit premier lot portera chemin a cedit lot a charres et a charette pour aller aux chemins de Lisieux à cambremer et pour aller aux deux aistres de maisons Le troisieme aura une aistre  … sson a usage de four de fons en comble avec le … elé par desus lke premier lot pour … aura la liberté de sortir par dessus le … par derriere plus il aura une pièce en herbage bornée d’un cote et dautre … de grieu d’autre coté Jacqueline Le (Heribel ?)… autre bout le chemin de Lisieux à Chambremer…. bel a procédé a La choisie des presents…
= AD 14. 2E 663

1710 , 22 mars – La Chapelle-Haute-Grue
Le 22 mars 1710, la nomination à la cure de la Chapelle-Haute-Grue appartenant au seigneur de Caudemonne, Messire Gratian Dufour, seigneur et patron de ladite parroisse et du fief et seigneurie de Caudemonne, nomme à ladite cure, vacante par la mort de Me Nicolas de Droullin, Escuyer, prêtre, dernier titulaire, décédé le 2 février dernier, la personne de Me (Voir acte du 22 juillet 1710: Réné-François , PIEL, t. II, p. 51.) François Gautier, diacre de ce diocèse, originaire des Authieux-en-Auge.
Le 22 mars 1710, Mre Pierre du Mesnil, vicaire général donne audit sieur Gautier la collation du bénéfice.
= abbé PIEL, Inventaire historique des actes transcrits aux insinuations ecclésiastiques de l’ancien diocèse de Lisieux , t. II, pp. 38-39, N° 222 .

1710 , 22 juillet – La Chapelle-Haute-Grue
Le 22 juillet 1710, Messire Réné-François Gautier, diacre, demeurant à saint-Georges-des-Authieux, pourvu de la Chapelle-Haute-Grue prend possession de ce bénéfice, en présence de Messire Philippe Bertheaume, prêtre, curé de Réveillon, diocèse de Séez; Me Marin Billon, prêtre desservant ladite paroissse de la Chapelle; Gratian Gondouin, acolyte, et autres habitants dudit lieu.
= abbé PIEL, Inventaire historique des actes transcrits aux insinuations ecclésiastiques de l’ancien diocèse de Lisieux , t. II, p. 51, N° 300 .

1710 Archives SHL : 1F14 – 1710 – 1712-1717.
Lectures de contrats par Surlemont, Blondel et Formage, notaires,­tabellions, à l’issue des messes paroissiales de Saint-Jacques et Saint-Germain de Lisieux, Ouilly-le-Vicomte …
Cités: David, Regnoult, Mre François Lebas, chapelin…

1710 – Domfront
Profession de Charlotte -Anne-Marguerite de Thibou , au Prieuré Saint-Antoine de Domfront ; en présence de haut et puissant seigneur messire Louis-César de Rabodanges , baron de Fumichon , chambellan ordinaire de Son Altesse Royale de Lorraine
= L. DUVAL .- Inventaire sommaire des archives … Orne – Série H.  , Alençon 1899 , t. IV ,  p. 2 H. 4743

1710. – Archives SHL. 1F837 :
1710-1718 : Pierrefite : Procédure relative à l’affaire ­entre les habitants de Pierrefite et leur collecteur.

1711
Archives SHL : 1F114 – 1711 : Affaires de Monsieur l’abbé D’Osmont curé de Torpt­ doyenné de Pont-Audemer.

1711. – Archives SHL.1F691 : 1711 : Vicomté d’Orbec : contrat de vente, François­ Mottey et maître Belin.

1711. – Archives SHL.1F851 : 1711 : Tourgéville : fermage

1712 , 3 mars
Bail de la ferme d’Angoville à Beaumont-en-Auge
= Arch. SHL. BC 731

1712. – Archives SHL.1F699 : 1712 : lettre.

1712. – Archives SHL.
1F513 : 14 septembre 1712 : fief des frères Moulin à André  ­Cullier. (Vicomté d’Orbec, Auquainville)

1712. Archives SHL. 1F672 : 1712 : lettre adressée à l’abbé de Préaux.

1712. – Archives SHL.1F742 : 1712 : Lisieux : 6 feuillets de Grand Livre de comptes.

1712. – archives SHL ;1F839 : 1712 : Conches : reçus de Taille.

1712. – archives SHL.1F850 :
1712 : paroisse N.-D. de la Vallière : paroissiens­ donateurs.

1713 , 17 novembre – Pont-L’Evêque
Vente par Me Jacques Train, avocat, à Jacques-Antoine Le Goueslier, écuyer, sieur de Montcarel, d’une maison à Pont-L’Evêque, donnée à fieffe en 1687 par Nicolas Coquet, écuyer, sieur de la Brunerie.
= Arch. SHL. FL 542.

1713. – Archives SHL.

1F755 : juin 1713 : discours tenu à Mgr l’Evêque en l’église­ N.-D. de Bayeux.

 1713-1766 – Danestal, Manerbe
Famille Lepec
= AS 14 2E 589 (9 p.)

1713 Archives SHL.  1F390 :

1713 – Saint-Martin-de-Mailloc
Rôles et assiettes de la taille de Saint-Martin-de-Mailloc
= Arch. SHL. 9F Deville. A. Dossier Saint-Martin-de-Mailloc. 26 ff. pap.

1714. Archives SHL.
1F629 :1714 : Michel Bautier écuyer, sieur d’Indreville

1714. Archives SHL. 1F615 : 1714 : Baux et fiefs de divers familles.

1714 – Archives SHL.1F678 : 1714 : inventaire signé Louis Legendre, Bourgeois, ­Lepape.

1714. – Archives SHL.  1F702 :
1714 : sentence d’un appel, de Baussé, lieutenant de ­police.

1714 – Le Pré-d’Auge
Anne, (?) fille de Georges Jourdain et de Marguerite Houssaye épouse Jacques Legrand, fils de Jacques et d’Anne Vaudon de la pâroisse du Pin
AD 14 – Cité par S. et H. PAUMIER , « Thuilliers … », HTPSPD , n° 37, p. 36

1715 , 28 mars – Pont-L’Evêque, Reux
Vente par Louis-Gabriel Galliot d’Aigremont, subdélégué à Pont-L’Evêque, à François-Jacques Le Court, écuyer, sieur des Tourailles, d’une pièce de terre à Reux.
= Arch. SHL. FL 581.

1715 – Le Pin-en Lieuvin
 » Mémoire pour Messire L.F. Le Conte de Nonant contre J. F. Le Conte de Nonant et Jean de Bottey – Seigneuries de Malou, du Pin, Chatellenie de Fauguernon – Nom des possesseurs – Imp. 35 p.
= Arch. SHL. Catalogue des Imprimés , p. 10

1715. Archives SHL 1F601 : février 1715 : document signé Hesnault et Dunard.

1716 , 15 septembre – Fauguernon
Vente par Nicolas Lejeune, écuyer, seigneur et patron de Grisy, à Jean Lechevalier, d’une pièce de terre à Fauguernon, tenue de la seigneurie de Combray.
= Arch. SHL. FB 372

1716   Archives  SHL 1F290 :
7 décembre 1716 : mémoire pour procès de noble et­ discrète personne François de Bouffey prêtre curé de Cordebugle  ­contre un certain Guerrier à propose d’un canal que le curé avait­ établi au bout d’un pré et que ledit Guerrier avait démoli à son ­profit.

1716.,   Archives SHL. 1F703 :
1716 : Vicomté de Moyaux,  plés (plaids ?) tenus au ­prétoire de l’Hotellerie.

1717. – Archives SHL. 1F522 :
6 juillet 1717 : réponse de M. Deshautschesnes à Madame ­de Saint Aubin. Clause de traité de mariage.

1717. Archives.1F669 : 1717 et 1781 : Dossier Mottey – Lisieux – Morsan.

1718. Archives SHL. 1F469 : 1718 à 1724
– succession de Robert Coquerel ( 1581 )
– différents lots de la succession

1718. Archives SHL : 1F17 – 1718
Demande de retrait lignager signifiée par : Philippe Lefébure ­premier huissier audiencier pour le Roy au bailliage de Rouen et ­vicomté d’Auge exploitant pour tout le roiaume de France reçu et ­immatriculé aux juridictions et rôle de Pontlevesque y demeurant ­soug. A la requeste de Jean et Pierre biens frères enfants de  ­Guillaume Buis demeurant scavoir ledit Jean la paroisse de de ­Surville ou il faict ellection de domicille pour luy et son frère ­Pierre pour ledit seullement et led. pierre demeurant en la paroisse de Manneville-la-Pipart … et ont fondé pour leur ­conseil en tant que besoing Jean Jacquelain (?) advocat … d’un ­contrat passé devant les tabellions Roiaux de Pontlevesque le ­trente de septembre mil sept cent dix huit par lequel ledit Guillaume Buis vend au sieur Pierre Sulot une portion de terre en nature de labour et plant contenant six à sept perches scituée en ­la paroisse de Manneville…

1718
Aveu de Nicolas Le Vallois, écuyer, sieur de Saint-Léonard et de Vaudeloges.
= AD Orne. H 4374.

1718. – archives SHL; 1F826 :
2 juillet : 1718 : Le Mesnil sur Blangy : fondation de 5­ messes.

1718
Jean-Antoine de Fresnel, chevalier, seigneur de Magny-le-Freule et de la Pipardière, demeurant en sa terre de la Pipardière, paroisse de Livarot.
= AD 14. Série H suppl. Hôpital de Lisieux – B. Suppl.  – B 2.

1718 – Le Pré-d’Auge
Marguerite, fille de Georges Jourdain et de Marguerite Houssaye épouse  Robert Saffray, fils de Louis et de Marguerite Formage, du Pré-d’Auge
AD 14 – Cité par S. et H. PAUMIER , « Thuilliers … », HTPSPD , n° 37, p. 36

1718
Arrest du Conseil Destat du Roy , Du douzieème juillet mil sept cens dix huit , portant règlement pour les Estains provenant de vieille vaisselle …
 » Le Roy estant informé que le sort du rce des Marchands d’Estain , establis dans les Ports et villes Maritimes du Royaume consiste à achepter  de la vieille vaisselle d’estain de tous ceux qui veulent s’en défaire , ou que le besoin réduit à la vendre , et que ne pouvant avoir le débit de toute la nouvelle Vaisselle qu’ils pourroient fabriquer de la vieille , ils sont souvent obligés d’en fondre une grande partie , & de l’envoyer ensuite en d’autres Villes et lieux du Royaume , dans l’espérance d’en trouver un débit avantageux , mais qu’ils ne peuvent le faire sans exposer leur estain ainsi refondu , à estre saisi par les Commis des fermes de Sa Majesté , comme il est déjà arrivé , sur le soupçon qu’on a eu que les matières de cette espèce estoient du cru d’Angleterre d’où il est deffendu de tirer de l’étain pour France par Arrest du 6 septembre 1701  . Et sa Majesté voulant lever cette difficulté , qui si elle subsistoit , seroit un obstacle à la continuation du commerce desdits Marchands d’Estain , & faire cesser en même-temps le soupçon qu’on pourroit avoir sur les fontes d’Estain que font ces marchands , qui pourroient employer de l’Estain que d’autres auroient fait venir en fraude d’Angleterre & Païs en dépendant . Ouy le Rapport , Sa Majesté , estant en son Conseil , de l’avis de Monsieur le Duc d’Orléans , Régent , a Ordonné et Ordonne ce qui ensuit  ….
= Cité et repr. partiellement in René RICHARD .- Potiers d’étain , p. 62

1719 – Lisieux
Tirage au sort entre six personnes d’une paire de peignes ( à peigner l’étain ) suivant la fondation de Le Bourgeois . ( cf. également 1727 )
= A.D. Calvados – H. Suppl. Hôpital de Lisieux – 169 E.8 reg.

1719 – Rocques
Brevet du roi Louis XV nommant Olivier Vimont piqueur en la grande fauconnerie.
= Arch. SHL. A 128. (en déficit au 12.01.94)

1719. Archives SHL.
1F445 : 13 décembre 1719 : procès à propos de la succession de ­Pierre Simon curé de Bénerville.

1720. Archives SHL 1F628 : 1720-21 : Faisnard, (et autres) (Conches, Beaumont le­ Roger…) (héritage)

1720. Archives SHL.1F645 :
1720 : Lisieux : contrat , Guillaume Picquenot.

1720 Archives SHL : 1F600 :
10 aout 1720 : François Guénet du bailliage de Beaumont le­ Roger ….

1720 – archives SHL ;
1F835 : 1720 à Empire : Tourgéville : pièces diverses.

1720 , 12 août
Franchissement d’une rente due par Me Jacques Train, à la confrérie du saint-Sacrement de Pont-L’Evêque
= Arch. SHL  EE 732, 1 p. parchemin

1720 et autres. Archives SHL. 1F538
1F538 : Diverses copies de baux et contrat de mariage; 1660  à­ 1795.
– famille Boulaye et autres.
– 1720 : Phillebert  Roray, laboureur, de St Pierre de Mailloc,­  partage.
– An V : Catel officier de santé à Falaise et citoyen Duval­ apothicaire…
– Lots des successions de Jean Roussel et Catherine Guenet.­ (cachet généralité de Rouen)
– 1763 : J.-B. Sonnet (bail ou contrat?)
– 1676 :succession de Pierre Du Mesnil

1721 , 1er janvier – Saint-Martin-de-Mailloc
Obligation de François-Nicolas Lemarchand, de Saint-Pierre-de-Mailloc, envers Jean Le Clerc, tuteur des enfants de son frère, demeurant à Saint-Martin-de-­Mailloc
= Arch. SHL. Analyse Et. Deville.

1721 – Bienfaite
Cession par Pierre Burel, employé à la Régie des Fermes à Honfleur,, à Philippe Le Prévost, son oncle, demeurant à Honfleur, de terre à Bienfaite
= AD. Calvados – Série H. Suppl. Honfleur 1862, H. 144

1721
Aveu rendu à Robert de Carrey, écuyer, seigneur, sieur de Goville et du Chesne, par Louis-Nicolas DelaVigne, pour l’aînesse au Bienvenu, sise à Moyaux, en la sieurie du Chesne.
= Arch. SHL. Ms. FB 249

1721. Archives SHL. 1F631 :
juin 1721 : Famille Gabriel Roussel seigneur d’Origny et­  de Corneville. (Eure)

1722 Archives SHL 1F246: 1
1722 : Le Mesnil Sur Blangy : confrérie Saint Clair.

1722. – Archives SHL. 1F853
: 1722 : paroisse N.-D. du TORP :  lettres et comptes.

1722-24 Archives SHL : 1F597 :
1722-1724 : Bernard Deauger de Lisieux St Jacques :
– contrat d’acquêt de 3 pièces de terre à Mesnil Eudes.
– Clameur lignagère ( le vendeur use de son droit de remère ou­ réméré)

1722 , 9 mai – Lisieux
Interdiction aux merciers et quincaillers de vendre en dehors de la halle.
= Henri de FORMEVILLE, Hsitoire de l’ancien évêche-comté de Lisieux , I, p. dcxix

1722 Archives SHL
1F319 : 18 juillet 1722 : Jean Etable, laboureur et Barbe Mahieu ­de St Mars de Fresne reconnaissent avoir vendu à Pierre Boessey ­sieur de la Londe, marchand, une aître de maison à Lisieux.

1723.Archives SHL : 1F74 – 1723-1846
Bail à ferme et accord pour les servitudes sur une propriété sise Ouilly-le-Vicomte, près le Bois-L’Evêque. Familles Haquelon,­Haglon, Derme, Michel (bibliothécaire de la ville de Lisieux) et divers.
1846 : Bail. à Ouilly le Vicomte.

1723 , 25 juin
Nomination d’un tuteur pour les enfants mineurs de Nicolas Gautier, faite devant la juridiction de la prébende et haute justice des Loges.
= Arch. SHL. BA 319.

1723 – Cernay
Déclaration à Auguste-Léon de Bullion, chevalier, marquis de Bonnelles, colonel d’un régiment de dragons, seigneur de Fervaques, Prêtreville, Cheffreville, La Croupte, Saint-Aubin, etc., par Philippe Le Prévost, fils Jean, bourgeois de Honfleur en sa noble seigneurie des Castelets, de terres à Cernay, affermée devant Pierre Hébert, procureur fiscal en la haute-justice de Fauguernon, sénéchal, assisté de François Le Front, greffier.
= AD. Calvados – Série H. Suppl. Honfleur 1862, H. 144

1723 – 1843 – Prêtreville
Pièces diverses concernant la ferme de la Berthée dépendant de la seigneurie de Prêtreville, relevant du marquis de Bullion de Bonnelles. Familles de Mauduit de la Rosière et du Pontif; Neuville, Sautereau
= Arch. SHL. 11 FA – 34

1723-1846
Bail à ferme et accord pour les servitudes sur une propriété sise à Oyuilly-le-Vicomte, près le Bois-L’Evêque. Familles Haquelon, Haglon, Derme, Michel (bibliothécaire de la ville de Lisieux) et divers.
= Arch. SHL. 1 F 5,1

1724 Archives SHL : 1F62 – 1724 1761 1765
1724 : Vente par monsieur Paul Denis rouil Ecuyer sieur des ­Hautaires, conseiller du Roi, lieutenant particulier, civil et criminel au bailliage et vicomté d’Orbec, y demeurant, à Pierre ménage, marchand messager (?) de ce dit lieu d’Orbec à Rouen, de quatorze pièces de terre situées à Saint-Aubin-du-Thenney, que mon dit sieur des Hautaires avait acquises des nommés …, père et fils…. présence de Jean Allain, sieur de Livet ancien garde ­de sa majesté et Pierre Touchard, écuyer, sieur de la Vadeur (?)­chevau léger de la garde.

1724 , 21 février – 13 mars – Pont-L’Evêque
Acte de tutelle d’Esprit-Gabriel Galliot fils mineur de Jean-Jacques Galliot et de Marie-Charlotte Porée; présents, Joachim de Hébert, écuyer, sieur de Bailleul; François-Jacques Le Court, écuyer, sieur des Tourailles; Pierre de Bouquetot, écuyer, sieur de Hautemert; Guillaume de Borel, écuyer, et autres parents.
= Arch. SHL. FL 587.

1724 , 29 avril – Fumichon
Partage de la succession de feu Jean Herment (Hermant), écuyer, conseiller, médecin ordinaire de sa Majesté et de dame Jeanne Presle, son épouse, entre leurs enfants ( L’un des enfants, Jeanne Herment, devint par la suite, baronne de Fumichon )
= Arch. SHL. 9F Deville. A. Fumichon – Papier 5 ff.

1724 , 20 juin – Saint-Martin-de-Mailloc
Perception des fouages à Saint-Martin-du-Val-d’Orbec
= Arch. SHL. 9F Deville. A. Dossier Saint-Martin-de-Mailloc. 2 p. pap.

1724. Achives SHL.1F612 : 1724 : requête de Jean Lie d’Auvillars.

1724 – Saint-Martin-de-Mailloc
Rôles et assiettes de la taille de Saint-Martin-de-Mailloc
= Arch. SHL. 9F Deville. A. Dossier Saint-Martin-de-Mailloc. 14 ff. pap.

1724-1747 .- Le Pré-d’Auge
Actes concernant Vattier du Prey , au Pré-d’Auge
= AD14 . Legs Engelhard ( 1935) F 5611 , 2 pièces

1724-1725
Abbaye Saint-Ouen de Rouen. Baronnie de Daubeuf-la-Campagne – Correspondance relative à la perception des treizièmes.
= AD. SM. 14 H 1359

1725 , 23 janvier – La Chapelle-Haute-Grue
Le 23 janvier 1725, la nomination à la cure de la Chapelle-Haute-Grue, appartenant au seigneur du lieu, Messire Jacques Gautier, Escuyer, seigneur et patron de la Chapelle-Haute-Grue, nomme à cette cure, vacante par le mort de Messire François Gautier, dernier titulaire, la personne de Mre Thomas Bellière, prêtre de ce diocèse. Fait au manoir presbytéral « de la Haute-Grue », en présence de Mre Guillaume de Mannoury, Escuyer, seigneur de Fontigny, et autres témoins.
Le 25 janvier 1725, le seigneur évêque donne aud. sieur Bellière la collation dudit bénéfice.
Le 16 février 1725, le sieur Bellière prend possession de la cure de la Chapelle-Haute-Grue, en présence de Me Pierre Aubert, prêtre, vicaire de Sainte-Foy-de-Montgommery, et autres témoins de ladite parroisse.
= abbé PIEL, Inventaire historique des actes transcrits aux insinuations ecclésiastiques de l’ancien diocèse de Lisieux , t. II, p. 635, N° 835 .

1725 , 18 avril – Honfleur
Contrat devant Gilles Saunier, tabellion royal en la vicomté d’Auge pour les sièges et sergenteries de Honfleur, et Louis Cantelou, tabellion royal, commis en cette vicomté et siège , pris pour adjoint, par lequel Françoise Boulley, veuve de Gabriel pouettre, demeurant à Honfleur, instance de Philippe Le Prévost, demeurant à Honfleur, a reconnu qu’à sa prière et requête, il a bien voulu la retirer chez lui et lui fournir sa nourriture depuis 8 jours, et n’avoir apporté que les meubles et effets y énumérés, donation desdits meubles et des arrérages de 60 sols de rente à cause de la succession de Louise Hervieu, son oncle, audit Le Prévost, qui s’oblige de continuer de la retirer chez lui et lui fournir jusqu’à son décés toutes les choses dont elle aura besoin, saine et malade; cassation du contrat le 23 novembre de la même année.
= AD. Calvados – Série H. Suppl. Honfleur 1862, H. 144

1725. Archives SHL.1F435 :
16 mai 1725 : pièce de procédure entre Jean Legarand, ­corroyeur à Pont-l’Evêque appelant au sujet de ses héritages.

1725 , 27 juillet – Ouilly-le-Vicomte
Vente par Jacques Aubert à Guillaume Piquenot, d’une partie d’herbage à Ouilly-le-Vicomte.
= Arch. SHL. Ms. FB 374

1725. – Archives SHL.1F449
:1725 : Succession de Charles Sébastien de Nocey. (décédé­16-06-1724) – Vente de la terre de la Reue.
– deux pièces sur papier, traité de mariage 25 juin 1508
_ 1 pièce sur papier accord amiable entre la veuve  de Nocey et­  ses enfants.
– 12 pièces dont deux sur parchemin dont vente de la terre de la Reue à Hermival, Ouilly du Houlley et Firfol.

1725 – archives SHL ;1F831 :
1725 : La Folletière : taille.

1726 – Archives SHL.1F373 :
1726 : succession des familles Lie et Follebarbe.

1726 , 9 avril
Dispense de bans pour le mariage entre messire Jean-François-Charles de Tiremois, chevalier, seigneur de Hautenoë et de Jonchères, fils unique de feu Messire Jean de Tiremois, chevalier seigneur desdits lieux et de feue noble dame Marie-Madeleine de Viel de Surone, demeurant en la paroisse de la Cochère, diocèse de Séez, d’une part, et demoiselle Marie-Magdeleine Tiret, fille unique de Messire Jean Tiret, seigenur des Bordeaux (Lieu-dit du Sap.) , du Rouvray (Fief au Sap.) et des Champeaux (Canton de Vimoutiers.) ancien brigadier des chevau-légers de la garde du roi, chevalier de l’ordre militaire de Saint-Louis, et de noble dame Anne Morand, de la paroisse du Sap.
= abbé PIEL , Inventaire …, t. III, p. 14

1726 , 28 juin.
Jean-François-Charles de Tiremois, chevalier, seigneur de Hautenoë et noble demoiselleAnne-Magdeleine Thiret, s’étant aperçus, peu de temps après leur mariage qu’ils étaient parents au IVeh dégré obtiennent des seigneurs évêques de Lisieux et Séez, la dispense de cet empêchement de mariage.
= abbé PIEL , Inventaire …, t. III, p. 25

1726 – Archives SHL.1F325 :
3 août 1726 : contrat de mariage de Thomas Hue de­ Cerqueux et de Marie Le Guay de Meulles.

1726. Archives SHL.1F523 :
7 sept. 1726 : requête de J.-J. Lye et Nicolas Crevin de ­Bonnebosq à l’intendant de la généralité d’Alençon au sujet de la ­taille.

1726. – Archives SHL ;1F773 :
1726 : extrait du recueil des Archevêchés, abbayes et­ prieurés de France.

1727 : janvier Archives SHL :
1F588 : janvier 1727 : interrogatoire de Jacques Hain de Saint  Eugène, accusé de Faux saunage. (grenier à sel à Danestal)

1727 -Lisieux
Fondation antérieure de Jean Le Bourgeois d’une rente viagère de 15 livres convertie en distribution de tyrois paires de peignes à peigner de l’étain .
( cf. mention de 1719 )
= A.D. Calvados – H. Suppl. Hôpital de Liseux – 170 E.9 reg.

1727. – Archives SHL. 1F533 :
1727 : émancipation de Nicolas Le Roux  Bailliage de ­Rouen.

1728. – Archives SHL.1F442 :
4 février 1728 : pièces de procédure entre les gardes ­jurés du métier de tailleur d’habits de Caen contre la sieur ­Guérin, demeurant rue St Jean aux fins de faire juger la­confiscation de douze culottes mal cousues et non pourvues de  ­toile à la ceinture.

1729. septembre Archives SHL : 1F594 :
22 septembre 1729 : Manerbe, tutelle enfants Conard.

1729.Archives SHL : 1F578 :
1729 et 1757 : famille Rosey, succession, contrat de ­mariage. (vicomté d’Orbec)

1729. archives SHL.    1F825 :
1729 : Fief du Coudray tenu par Nicolas Dumont.

1729. archives SHL ; 1F841 :
1729 : Danestal : grenier à sel.

1729 – 1730
Accord au sujet du partage des meubles de la succession deFrançois Fleury demeurant en la paroisse de Saint-Nicolas d’Ailly, fermier 1F505 : 1730 : Clameur lignagère du sieur Philippe Duvieu contre  ­Robert Lefebvre marchand.

1730. Archives SHL.1F505 :
1730 : Clameur lignagère du sieur Philippe Duvieu contre  ­Robert Lefebvre marchand.

1730. janvier Archives SHL : 1F591 :
1er janvier 1730 : Louis Lemétayer curé de Tourgéville baille à Jean-Baptiste Hommet une place de banc dans la nef.

1730. Archives SHL.1F547 :
août 1730 : Philippe Caignard, rente, (devant notaire à ­Cambremer).

1730 – Archives SHL.1F476 :
1730 : Jean Philippe Hardy vend une rente au sieur de La ­Perelle;(Lisieux, Saint Germain)

1730 , 1er juillet – Fumichon
 » La nomination à la cure de Saint-Germain de Fumichon appartenant au seigneur du lieu , haut et puissant seigneur Mre Louis-César de Rabodanges , , chevalier , seigneur , marquis dud. lieu Rabodanges , baron de Fumichon , et autres fiefs , terres et seigneuries , patron présentateur dud. bénéfice , nomme la personne de Me Isaac-CLaude Trolley , prêtre , originaire de Saint-Martin de Condé-sur-Noireau , , diocèse de Bayeux , et ci-devant curé de Saint-Cénery d’Aubussson , même diocèse à la cure de Fumichon , vacante par la mort de Me Robert Desperrois , dernier titulaire . Fait à Hableville , diocèse de Séez , par devant le notaire apostolique  dud. diocèse , résidant à Hableville .
Le 16 janvier 1730 , le seigneur évêque de Lisieux donne aud. sr Trolley la collation dud. bénéfice .
Le 17 janvier 1730, le sr Trolley prend possession de la cure de Fumichon, en présence de Me Jean-Baptiste Buquet, prêtre, curé de Saint-Léger-d’Ouillye; Mre Jean-Nicolas Le Belhomme, prêtre, vicaire dud. Fumichon, et autres témoins.
= PIEL ( abbé ) .- Inventaire historique des actes transcrits aux insinuations Ecclésiatiques de l’ancien Diocèse  , Lisieux , Lerebour , t. III , 1893 , XV-795 , p. 154

1730 , 4 novembre
Lettres-royaux ordonnant de réunir devant le bailli de la haute-justice de Blangy les parents de Robert Le Forsonney, âgé de seize ans, pour l’admettre, s’il y a lieu, au gouvernement de ses biens.
= Arch. SHL. Ms. BB 323

1730 , 30 décembre – Norolles – Lisieux
François Beslay ( Resley ? ), toilier, demeurant à Lisieux, paroisse Saint-­Germain, baille à rente foncière à Jeanne Le Vavasseur veuve de François Legoux et à Charles Legoux, son fils, trois petites pièces de terre à Norolles, l’une en jardin et maison, les autres en pré et clos, moyennant 38 livres de rente foncière.
Arch. M.C., Fonds et analyse Et. Deville – Minute papier 6 ff.

1730 Archives SHL.
1F604 : 1730 : maître Adam, huissier à cheval au Chatelet de­ Paris propriétaire de l’office de maître priseur à Lisieux­ interdit à Pierre Fromage notaire à Lisieux de procéder à un inventaire hors sa présence.

1731 , février/avril
Pièces relatives à la nomination faite par le duc d’Orléans de dom Jacques Veytard, religieux de saint-Ouen, comme prieur de Beaumont-en-Auge.
= AD 76. 14 H 798

1731. Archives SHL 1F646 :
1731… : Famille Conard de Manerbe.

1731 –  Archives SHL 1F401 :
19 avril 1731 : pièces de procédure pour Guillaume­  Briant, marchand de St Martin de Pontchardon (Ponchardon) tuteur ­principal de la fille mineure de feu Jacques Le Roux.

1731 , 21 avril – Fumichon
Bail à fieffe par haut et puissant seigneur Henri-François de Rabodanges et baron de Fumichon , à Guillaume Buisson , d’une pièce de terrre à Sait-Pierre-de-Canteloup
= Arch. SHL. , Fonds ancien – FB. 743

1731 , 24 avril – Lisieux
Par devant Pierre Formage seul nottaire gardenotte pour le roy à Lisieux vicomté d’Orbec soussigné, furent présents Jean et Nicolas Bigard frères Toil­liers et Michel Delauney aussy toillier et Catherine Bigard sa femme de luy pour ce deubment autorisée à l’effet des présentes tous demeurant a Lisieux parroisse Saint Germain, Lesdits Jean, Nicolas et Catherine Bigard, frères et soeur, héritiers de feu Jean Bigard Leur père Lesquels en laditte qualitté, ont reconnu et confessé avoir par ces présentes , volontairement vendu, cédé, quitté, transporté et délaissé du tout dès maintenant et pour toujours Et pro-mirent solidairement L’un pour l’autre un deux seul pour le tout sans divi­sion, discussion ni fidejussion renonçant aud. bénéfice et droites garantir de tous troubles dettes hypotèques et autres empeschements generallement quelcon­ques A Pierre Questel, Marchand Mégissier demeurant audit Lisieux susditte pa­roisse Saint Germain à ce lprésent et acceptant pour luy ses hoirs et ayant cause, Une maison de fond en comble, scize audit Lisieux, susditte paroisse Saint Germain Rue de la Grande Cousture aux Tanneurs dans le Manoir Cordier, concistant laditte maison a une cave et un cellier, une chambre à feu sur la­ditte cave deux cabinets et les greniers etant sur lesdittes caves et cellier, Bornez par un costé des murailles de la ditte ville de Lisieux, par lautre costé de la petite rivière aux Tanneurs et de la court Commune dudit manoir, par un bout du sieur Rabot représentant le sieur Deprey Fossey Et le nommé Landre Tondeur , chacun en partie Et par lautre bout desdits vendeurs pour leur autre maison … appartenante ausdits vendeurs à droit successif dudit feu Jean Bigard Leur père et autant que Ledit feu leur père en auroit acquis d’Isaacq Landel par contrat passé devant Pierre Duclos, tabellion royal en la viconté d’Auge pour le siège et sergenterie de Bonnebosc Le quatorze de décem­bre mil sept cents neuf  … Etant laditte maison en franche bourgeoisie et mouvante de la conté Dudit Lisieux par foy et hommage seullement et exempte de toutes rentes faisances et redevances quelconques …. pour de laditte maison avec la liberté d’y aller et venir par la montée ou escalier tendante ausdittes chambre et grenier, et cabinets, qui demeurera commun entre lesdits vendeur et acquéreur Droittures tant de ladite court commune, allée et rivière et autres deppendances et appartenances … aux charges par luy de contribuer a la moitties desdites réparations dudit escallier ou montée… Cette vente faitte moyennant la somme de unze cents cinquante Livres en principal…(cons­titution de  rente nouvelle et modification de rentes ancien­nes)
= = Arch. SHL. 9F  Deville. A. Dossier Formentin – Minute , 4 ff. parch.

1731 Archives SHL : 1F58 – 1731 2juin :
Constitution de 40£ de rente par François Lelasseur et son neveu olivier Lelasseur, en faveur des chapelains du Petit Chœur de la cathédrale de Lisieux.

1731 , octobre – Vicomté d’Auge
Lettres patentes pour l’établissement du collège de Beaumont (copie)
= Cité in Suzanne d’HUART .- Archives de la Maison de France ( Branche d’Orléans ) Tome I – Fonds de Dreux (300 AP I, 389), Paris, 1976, p. 174.

1731-1752 – Le Pré-d’Auge
Bail par Pierre Thorel, chapelain en la cathédrale de Lisieux, à Thomas Vattier, laboureur, au Pré-d’Auge une ferme aud. lieu.
Saisie des meubles du sieur Vattier et autres pièces et procédures.
= Arch. SHL. 9F Deville. Dossier Chapelains. Parch. 6 p.

1732 – Archives SHL.1F378 :
1732 : inventaire des meubles de Guillaume Lefébure de ­Lisieux rue Haute Boucherie.

1732. Archives SHL.1F879 : 1732 : St Julien sur Calonne : succession de Durand.

1732 Archives SHL : 1F1 :
1732 : Reconnaissance de dette de Pierre Renier sieur de la ­Couture, marchand à Robert Mignot écuyer seigneur de la­Touraille.

1732-1733 – Lisieux, Honfleur
« Comptes tenus par Charles Le Bas , de Lisieux, pour l’expédition du navire La Société , capitaine Odièvre, parti d’Honfleur pour la Martinique. 1732-1733.
= Arch. SHL. Ms. Fonds anc. FK 350 . 5 p.

1733. Archives SHL :1F592 :
1733-1734 : Manuscrits concernant le grenier à sel  de ­Danestal.

1733 , 7 avril – Saint-Martin-de-Mailloc
Par devant Pierre Formage, notaire à Lisieux, Antoine Prévost, tisserand à Saint-Martin-de-Mailloc, vend, cède et transporte à Nicolas Jaquette, journalier à Saint-Martin-de-la-Lieue, une rente de 60 sols.
= Arch. SHL. 1 p. parch. Analyse Et. Deville.

1733 , 9 décembre – Lisieux
Inventaire de Guillaume Bordeaux, tanneur demeurant à lsqieux en la Grande-Couture aux Tanneurs.
= Arch. M.C. – Archives 10.1- Lisieux , 63.1- Inventaires

1733 Archives SHL  1F244 : 1733 : communauté du Mesnil sur Blangy.

1734 , 6 juillet – Formentin
Aveu de Joseph Heroult à Me Adrien Lambert , seigneur de Formentin , pour une pièce de terre aud. lieu , faisant partie du ténement de Roubuisson .
= = Arch. SHL. 9F  Deville. A. Dossier Formentin – Minute , papier , 2ff.

1734 , 14 octobre
Françoise-Madeleine de Tiremois, mariée à Messire Guillaume de Mannoury, chevalier, seigneur de Fontigny (Fief à Saint-Germain-de-Montgomme­ry.) demeuraant à Saint-Germain de Montgommery, dont:
Françoise-Madeleine de Mannoury, mariée après le 14 octobre 1734, à Dominique-François de Gyémare, chevalier seigneur de Samesle, orville et autres lieux, demeurant à Samesle.
= Arch.SHL  9 FB – 6 – Familles. Notes ms. E. VEUCLIN ?

1734 – Fervaques
Pierre Pottier , sieur de la Potterie, marchand demeurant à Frevaques , ayant été ci-devant trésorier comptable du trésor et fabrique de l’église dud. lieu de Fervaques pour l’année 1733, s’est par le présent constitué au bénéfice dud. trésor et fabrique , représenté par Jean-Baptiste Leprêtre, sieur du Longchamp, trésorier en charge, huit sols tournois de rente pour s’azcquitter de ce qu’il était redevable aud. trésor.
= Arch. SHL. – Analyse Et. deville

1734 – Fervaques
Pierre Pottier, sieur de la Potterie, ayant été ci-devant trésorier du trésor de l’église dud. lieu , constitue en faveur dud. trésor et fabrique de Fervaques représenté par Jean-Baptiste Leprestre sieur du Longchamp trésorier présentement une rente de cent sols tournois.
= Arch. SHL. – Analyse Et. deville

1734. – archives SHL.1F838 :
1734 : Pays d’Auge : registre de la confrérie de Saint ­Ortaire.

1734 – Roiville
Copie des pleds et gages plèges du plein fief de haubert, terre et seigneurie de Roiville, appartenant à haut et puissant seigneur messire Jean-René, marquis d’Osmont, chevalier, seigneur et patron de Roiville, Aubri-le-Panthou, la Frénaie-Fayel, le Ménil-Froger, tenue en son manoir seigneurial dudit lieu par André Jouanne, avocat au Parlement de Normandie, sénéchal de ladite seigneurie. Noblement tenants. La terre et seigneurie d’Orval tient un quart de fief de chevalier, possédé par messire Gédéon Aubert, chevalier, seigneur de Beaumont, Beuville et Camembert, par acquêt.- L’aînesse de la Bourdonnière, contenant 18 acres, dont les rentes ont été amorties par contrat du 13 novembre 1658, en sorte qu’elle n’est plus sujette qu’en foi et hommage, reliefs, treizièmes, aides féaux, coutumiers, regards de mariage, service de prévôté, comparance aux plaids et gages-pleiges, cour et usage, ban du moulin, amenage du tournant, curage des bieux, réparation de la motte après la première perche faite par le seigneur, corvées de bêtes aux trois saisons accoutumées, quand il y en a, tirantes et gisantes et à tous autres droits et devoirs. Aîné, J.-B. Pérain, ayant épousé damoiselle Anne-Jacqueline Gravelle, fille de feu Pierre Gravelle, sieur du Chauvin.- L’aînesse Pilet contenant 19 acres, dont sont aînés les héritiers  de jean Cordier, prêtre, sujette payer rente par chacun an à saint-Michel 19 s., à Noël, 4 chapons, 2 gélines à pâques, 40 oeufs, aider à épandre le fumier, émelonner, botteler, emmener et tasser les foins, aider à cueillir les pommes et les poires du domaine non fieffé, avec tous les autres droits ou devoirs.- L’aînesse du Verger, contenant 17 acres; aînés, Claude Duval ayant épousé Françoise le castel;- le tènement guillemette Berthelot ou de Giffard, 14 acres; le tènement des Fermes, 5 acres; le tènement des Gravelles, 22 acres, sujet au droit de rentes envers Antoine Gouhier, sieur du Chauvin; le tènement de la Mare, 7 acres; – le tènement du val-Vauthier; le tènenemnt des Becquis, 5 acres.
= AD. 61. Abbaye de Belle-Etoile, H. 370

1735. – archives SHL.1F787 :
1735 : St Gilles de Caen : contestation Poussin et Le ­Chartier au sujet d’une vente de maison.

1735. archives SHL 1F795 :
1735 à 1765 : Sieurie de Mesnil Eudes; Mme de Tournebu,­ reçus de rente.

1735 , 19 février – Formentin
Pierre Miocque , fils Jacques , demeurant en ma paroisse de Formentin , vend à Messire Adrien de Lambert , chevalier , seigneur de Formentin et autres lieux , conseiller de grande Chambre en parlement de Normandie , demeurant à Rouen , rue de la Seille , paroisse de Sainte-Croix Saint-Ouen étant maintenant en son château de Formentin , une ferme nommée le Lieu Fossier , consistant en quatre pièces de terre à Formentin et à Manerbe , moyennant 2386 livres .
= = Arch. SHL. 9F  Deville. A. Dossier Formentin – Minute , papier , 6ff.

1735 , 22 novembre
Aveu rendu à Alexandre-François de Carrey, chevalier, seigneur, chastelain et patron de Saint-Gervais, Saint-Léger-de-Glatigny, Claville, Goville, le Mesnil-Godement, Piencourt, Baudry, Robard, etc., conseiller en la Grande Chambre du Parlement de Normandie,, par François Marye, pour une pièce de terre à Moyaux, tenue du fief du Val, réuni à la châtellenie de Saint-Gervais.
= Arch. SHL. Ms. FB 322

1735 et 1793. Archives SHL.1F568 :
1735 et ensuite 1793 : Famille Lebantier Duchesne­ successeur de Saint Mars – Breteuil (Eure).
1735 – Orbec
Mesures d’ORBEC: en 1735, le boisseau de la halle d’Orbec doit contenir 32 pintes ou 16 pots. Le pot de la vicomté d’Orbec est plus grand d’ 1/5 e que celui de Paris. Le boisseau d’Orbec vaut donc 20 pots de Paris. Enfin, deux setiers d’Orbec font 24 boisseaux (Texte signalé lors d’un procès de 1782.) .
= BENET A. (1900), t.II, p.31,  H.SUP. 1365. B.40

1736 Archives  SHL 1F245 :
1736 à 1739 : Rôles à taille.

1736 :Archives SHL 1F247 :
1736 :  Mesnil sur Blangy : rôle du dixième denier

1736 , 11 février – Les Vaux
A Lisieux , en la chambre du bailliage dud. lieu , devant François Paisant , bailli vicomtal de Lisieux , information du contenu en la sentence d’appointement de preuves rendue en ce siège , le 21 janvier dernier , entre Guillaume Jouen et Jean Baivel , son fermier , de la paroisse des Vaux .
= Arch. SHLx. , papier 46 ff.
Archives SHL : 1F665 : 11 février 1736 : différent entre Guillaume Jouen sieur­ de Bournainville et son ancien fermier (34 feuillets devant­ bailli vicomtal de Lisieux)

1736 – Archives SHL. 1F404 :
19 septembre 1736 : contrat de mariage de Pierre Bonhomme ­de St Désir et Anne Guéroult paroisse St Hippolyte.

1736 – Archives SHL 1F723
: 1736 : généalogie de Monsieur de Goustainville.

1736. Archives SHL. 1F554
: 1736 à 1740 : quittances de M. Belleau de Liée à Des ­Londes Liquaire pour herbage loué

1736 – Bellême
 » Bail à ferme par le fermier général du prieuré du Vieux-Bellême à Charles Blot tireur d’étain , de la pièce du champ des Moines ou du Champ Saint-Martin , sis à Courcerault  »
= A.D. Orne – H. 2.500 – Analyse L. DUVAL

1737 – Honfleur
Reconnaissance du traité de mariage de François Le Prévost, fils de Philippe et d’Anne Letorey, et Suzanne potier, fille d’Etienne et d’Elisabeth Dulong, de Honfleur.
= AD. Calvados – Série H. Suppl. Honfleur 1862, H. 144

1737 – archives SHL 1F817 : 1737 : Baronnie d’Orbec : biens de Chaumont Quitry.

1737. – Archives SHL.F525 : 1737 : Observations envoyées à M. Gerve.

1738  Archives SHL : 1F112 – 18 juin 1738 :
Copie collationnée d’un arrêt du Parlement de Normandie qui donne ­mainlevée  des bois de la Baronnie de Grandmesnil à François ­Tiremois sieur de Prétot.

1738 , 10 mai – Lisieux
Par devant Pierre Formage  notaire garde-note à Lisieux Guillaume Lemérière demeurant la paroisse de Moyaux héritier de damoiselle françoise Gravois sa mère et damoiselle Jeanne Gravois veuve du sieur Guillaume Marguerie demeurant Lisieux, paroisse Saint Jacques …. vend à … Maitre Pierre Le Vallois, Bailly haut justicier du chapitre prébendes et dignitez de l’église cathédralle de Lisieux subdélégué de Monsieur l’Intendant demeurant à Lisieux sus ditte paroisse Saint-Jacques … douze pieds de terre en carrey à prendre dans une pièce de terre en herbe nommée la Cour Gravois sise sur la douve du fossé ou chemin tendant de la porte d’Orbec à la Barre au Cinq du jardin dudit sieur acquéreur contre iceluy sur le bord dudit chemin bornés iceux douze pieds de terre par un côté et par un bout desdits sieur et demoiselle vendeur  sur l’autre côté de ladite douve du fossé ou chemin tendant à ladite barre et par l’autre bout  du mur du jardin dudit sieur Le vallois acquéreur pour desdits douze pieds … cette vente fzaite par le prix et somme de douze livres…
= AD 14 F6708, 1 p. parch.

1738 Archives SHL 1F260 :
5 juin 1738 : Rembours faits par le sieur de la Fontaine­au sieur Charles Colleville de la paroisse d’Auvillars.

1738 , 4 octobre
Testament notarié de Jean Gaillard, laboureur à Moyaux.
= Arch. SHL. Ms. FB 331

1738 – Lisieux
Copie de requête adressée à l’intendant de la généralkité d’Alençon par les administrateurs de l’hôpital général de la ville de Lisieux , exposent que leur jardin , situé vis-à-vis la chapelle , a été pris en partie pour l’élargissement de la route de Paris ; demande d’une indemnité relative ; à la suite , sont l’avis de l’ingénieur des ponts et chaussée et l’ordonnance de l’intendant de Levignen , accordant 122 livres 10 sols d’indemnité .
= in BENET ( Armand ) .- Inventaire …, 1891 , H. Suppl. 47.- B.44. , p. 16

1738  Archives SHL.F226 :
1738 : Guillaume Osmont, Vallée, succession.

1738-1741 – Manerbe
Pièces concernant le comte de Manerbe antérieures à son mariage (brevet royal lui accordant un logement à Paris, successession de Jaimont, son domestique)
= AD 14. 77 F 427

1739 – Archives SHL.
1F353 : 1739-1766 : Famille Jacquette : pièces relatives à une ­rente de 27 sols 9 deniers; (St Jean de Livet)

1739 , 5 janvier – 1741 , 20 novembre
Registre des minutes du greffe de Pont-L’Evêque et Roncheville.
= Arch. SHL. BC 124.

1739 Archives SHL 1F379 :
23 mai 1739 : Jean, François, Guillaume et Jacques Le­ Court partagent la succession de Guillaume leur père de ­Montreuil.

1739 , 3 juin – Ouilly-le-Vicomte
Vente au couvent des Trinitaires de la Rédemption des Captifs en l’Hôtel-Dieu de Lisieux par Pierre Coquerel, d’une portion de pré en la grande prairie de Lisieux, paroisse d’Ouilly-le-Vicomte.
= Arch. SHL. Ms. FB 371

1739 , 8 juin – Ouilly-le-Vicomte
Remise par le couvent des Trinitaires de la Rédemption des Captifs en l’Hôtel-Dieu de Lisieux à Guillaume Coquerel, frère de Pierre, clamant à droit de lignage, de la portion de pré en la grande prairie de Lisieux, paroisse d’Ouilly-le-Vicomte qui leur avait été vendue le 3 juin 1739 par Pierre Coquerel.
= Arch. SHL. Ms. FB 371

1739 – 1755 – Moyaux
Pièces relatives au bail à fieffe d’une pièce de terre à Moyaux par Perrette Rivière, veuve de Jacques Armenoult, à François Dufour et par Guillaume Duhamel audit Dufour, une autre pièce.
= Arch. SHL. 9 FA. 3 pièces parch. Analyse Et. Deville.

1739 Archives SHL. 1F252 :
1739-40 : pièces de procédure pour Thomas Boursin ­maréchal au bourg de Cambremer.

1739 – Archives SHL 1F252 : 1739-40 : pièces de procédure pour Thomas Boursin ­maréchal au bourg de Cambremer.

1740 , 15 octobre – Pont-L’Evêque
Accord sous seing privé entre Esprit-Gabriel Galliot et Eustache de Neufville, écuyer, sieur du Mesnil, ayant épousé noble dame Marie-Madeleine Coquet, veuve Gabriel Galliot, sieur d’Aigremont.
= Arch. SHL. FL 586.

1740 – Norolles
Rolle et assiette de la somme de 1019 livres 8 sols à quoy la paroisse de Norolles a été taxée à la taille pour l’année 1740 , scavoir en principal 988 livres , sur laquelle somme sera déduite celle de 100 livres de gartification accordeez six deniers de collecte  sur 888 livres – 22 livres 4 sols sceau 7 livres 4 sols ; quittance 2 livres , le tout suivant le mandement de monseigneur l’intendant du 17 octobre dernier .
Exempt Me Pierre de Cordey , prestre , curé dud. lieu fait valloir son bénéfice de 600 £
Me François Sallerne , prêtre vicaire , ne fait rien valloir
M. de Maslou – Malou – écuyer , fait valloir sa terre de 600 £
Arch. SHL – CA 119 – Analyse Charles Vasseur

1740 . Archives SHL.1F668 : 1740 : Lécaude : bail. (Duval)

1740 Roiville.
Mémoire pour les religieux de Belle-Etoile où il est dit qu’ils sont possesseurs du fief de Roiville en vertu d’une charte de donation de 60 sous de rente, 2 chapons, 4 gélines et 60 oeufs, faite en 1280: « Ils ne voyent point de possession ancienne de ce fief; mais par l’advis qu’un particulier leur donna en 1680, qu’ils auroient ledit fief en ladite paroisse, dont il avoit bonne congnoissance par la copie de ladite donation qu’il avoit et que plusieurs contracts s’estoient passés de sa congnoissance des terres relevant de la dite sieurie de Belle-Etoile, si on luy en vouloit faire un bail pour plusieurs années, il feroit tenir les pleds et restabliroit ledit fief qui s’estoit anéanty; ce qui ayant esté fait, il fit termer et tenir les gages plèges en 1681 et 1685 sans aucun contredit ni opposition d’aucun seigneur, et singulièrement du seigneur de Royville, qui a la grande main en ladite paroisse, lequel estant adjudicataire, par décret, depuis 20 ans du fief et terre de Royville, n’est point fait mention dans son adjudication des fiefs de Fresné-le-Samson, de Ménil-Gonfré ny de celui de Belle-Etoile tous fiefs de ladite paroisse de Royville ».
= AD. 61. Abbaye de Belle-Etoile, H. 369.

1741
Copies de lettres de Mgr. de Brancas portant érection du Collège de Beaumont.
« L’original est aux mains de M. Le Court notaire à Deaville ».
= SHL 27 f.

1741 , 3 janvier – 1741 , 17 juillet
Procès concernant la Confrèrie du Saint-Sacrement de Saint-Thomas de Touques, opposant Pierre le Febve, recteur de l’église Saint-Thomas et Germain Morin, curé de lad. paroisse.
= Arch. SHL  EE 456, 12 p. papier

1741 Archives SHL. 1F375 :
1741 ; accord entre Reney et Charles Pillon de Cambremer ­à propos  de la succession de François Pillon .

1741. – Archives  SHL. 1F487 :
1741 : inventaire et répertoire des actes de Jacques ­Louis Daufresne tabellion royal à Bonnebosq.

1741 , 23 janvier
Pièce relative à un débat entre Georges Mabille, chevalier, seigneur du Breuil, tuteur des enfants de lui et de feue Antoinette de Brossard, son épouse, d’une part, et Pierre de Jousseaume, chevalier, seigneur des Couldrays, d’autre part
= Catalogue des Archives du Collège héraldique de France – Normandie – N° 133

1741 , Samedi 3 juin – Lisieux
Par devant Pierre Formage  notaire garde-note à Lisieux Guillaume Lemérière demeurant la paroisse de Moyaux héritier de damoiselle françoise Gravois sa mère et damoiselle Jeanne Gravois veuve du sieur Guillaume Marguerie demeurant Lisieux, paroisse Saint Jacques …. vend à … Maitre Pierre Le Vallois, Conseiller du Roy,  Bailly haut justicier du chapitre prébendes et dignitez de l’église cathédralle de Lisieux subdélégué de Monsieur l’Intendant et avocat fiscal au bailliage dudit Lisieux   et y demeurant à Lisieux sus ditte paroisse Saint-Jacques … une petite pièce de terre en herbe à prendre dans une pièce de terre en pareille nature nommée la Cour Gravois sise sur la douve du fossé ou chemin tendant de la porte d’Orbec à la Barre depuis et compris une grosse épinne Blanche qui est dans la haye de laditte herbage La plus proche du mur du jardin dudit sieur Le vallois a aler gagagner depuis l’extrémité  de ladite épine droit à la rivière d’Orbec quqi règne le long de ladite herbage, laquelle petite portion de terre vendue contient de longueur environ depuis et compris laditte épiné a gagner en droitture à laditte rivière quarante six pieds ou environ , en y comprenant les douze pieds que lesdits sieurs et demoiselle vendeur ont cy devant cédée audit sieur Le Vallois  le dix de mai mil sept centz trente huit Ladite portion de terre vendu     vendue relevaznte de laz prébende des Loges en exemption de toutes charges et rentes, Bornée icelle portion par un côté et par un bout desdits sieur et demoiselle vendeur  et de ladsite rivière et par l’autre côté de ladite douve du fossé … cette vente fzaite par le prix et somme de trente quatre livres…
= AD 14 F6708, 1 p. parch.

1741. Archives SHL.1F559 :
1741 : Jourdain Satis de Tourville, bail d’un pré­ appartenant à Jacques Le Houx de Tourgéville.

1742 Archives SHL : 1F102
– 1742 : Pièces concernant la propriété de Notre Dame des ­Veaux (?)  (Notre Dame des Vaux ??)

1742. – Archives SHL.1F439
: 12 mars 1742 : Elie Le Coq de Houlland (Heuland) et ­François Godefroy de Bourgeauville;se désistent du bail passé­ entre eux au sujet d’une ferme sise à Bourgeauville moyennant 27 ­livres.

1742  Archives SHL.1F269 :
16 mars 1742 : bail de Nicolas Delatour de Beaufour à­ Gabriel Gamare de Druval l’herbe d’une pièce de terre à Beaufour.

1742 – Archives SHL. 1F385 :
20 mai 1742 :  constitution de douaire en prévision du ­futur mariage entre Pierre Philippe et Françoise Delamorinière de ­Cambremer.

1742 – Archives  SHL.
1F363 : 9 mai 1742 : Pierre Daulne de Beuvron constitue comme­ procureur spécial son père demeurant à Druval.

1742 , 25 juillet – Formentin
François Thorel , mailleron , demeurant à Formentin , s’oblige à fournir à Pierre Borel , écuyer , sieur des Essards , demeurant à Bonnebosq, 1300 banneaux de marne , moyennant 30 livres .
= Arch. SHL. – 1 pièce papier – Analyse Et. DEVILLE
= Arch. SHL – 1F374 : 25 juillet 1742 : François Thorel de Formentin s’oblige à­ fournir à Pierre Borel de Bonnebosq 1300 banneaux de marne­ moyennant 30 livres.

1742. Archives SHL. 1F518 : 22 août 1742 : Marianne Bretocq veuve Heurtevent de ­Bonnebosq constitue J. B. Pierre Dupont pour son procureur.

1742  Archives SHL  1F258 :
29 août 1742 : constitution de procureur par les parents ­des enfants mineurs de feu Guillaume Cardine et de Marie Loubet­ de Bonnebosq.

1742 , 9 octobre – 1743 , 1er mars
Procès intenté par Pierre Le Rebour, échevin de la confrèrie de Charité de Saint-Sauveur de Beaumont-en-Auge à un des frères servants, pour le contraindre au paiement des amendes encourues pour n’avoir pas rempli les obligations imposées par les statuts.
= Arch. SHL  EE 533, 6 p. papier

1742 , 29 octobre – Beaumont-en-Auge
Assignation donnée par l’échevin de la Confrèrie de charité de Saint-Sauveur-de-Beaumont-en-Auge, à l’un des frères pour payer des amendes dues pour n’avoir point rempli les obligations de frère servant. Ce en vertu d’une délibération du dimanche 29 septembre 1737, qui constate qu’alors, il y avait peu de zèle et que la décadence s’était introduite dans la charité.
= Arch. SHL. Notes de Charles Vasseur.

1742 , 8 novembre
Acte de tutelle des enfants mineurs de Madeleine Amiot, veuve de Pierre Prolet, de Saint-Germain de Lisieux, devant le bailli vicomtal de cette ville.
Arch. SHL. B. 376.

1742. – Archives SHL.1F528 :
26 décembre 1742 : Glanville : bail d’une maison, bail d’une maison à usage de forge, de François Bence à François­    Gohier. (avec inventaire)

1743 – Archives SHL  1F389 :
9 mars 1743 : Guillaume Le Héribel de St Ouen le Pin,­ tuteur des enfants mineurs de feu François Le Héribel son frère ­reconnaît avoir reçu de Jacques Taupin la somme de 254 livres 6­sols revenant aux mineurs.

1743 , 29 mars – Le Pré-d’Auge
Robert Huard, demeurant au Pré-d’Auge, baille à Pierre Huard, son frère, ses droits sur la succession de Antoine Huard, leur père.
= Arch. SHL. 9F Deville. Dossier Le pré-d’Auge. Pap. 2 ff.

1743 – Archives SHL.1F380 :
3 mai 1743 : inventaire de Etienne Boudard compagnon­ toilier paroisse ST Germain à Lisieux.

1743 , 9 mai – Saint-Ouen-le-Pin
Guillaume Le Héribel, demeurant à saint-Ouen-le-Pin, tuteur des enfants mineurs de feu François Le Héribel, son père, reconnaît avoir reçu de Jacques Taupin, la somme de 234 livres 6 sols revenant aud. mineurs.
= Arch. SHL. Papier, 2 ff. Analyse Et. Deville

1743 Archives SHL 1F293 :
6 octobre 1743 : Sainte Bertran demeurant au Fournet ­reconnaît avoir reçu de Jean Lecousteur la somme de 18 livres ­pour 6 années de service.

1743 , 12 novembre – Saint-Ouen-le-Pin
Par devant Pierre Formage, notaire à Lisieux, Louis Duclos, demeurant en la paroisse de saint-Ouen-le-Pain, reconnaît devoir à Nicolas Jannot, la somme de 22 livres pour le rachat d’une pièce d’étoffe.
= Arch. SHL. Papier. Analyse Et. Deville
= Arch. SHL : 1F418 : 12 novembre 1743 :

1743 , 30 novembre – Beaumont-en-Auge
Jean-Baptiste Le Carpentier, demeurant à Beaumont-en-Auge, baille à François Le Blanes, demeurant à Annebaut, 3 pièces de terre moyennant 220 livres de fermage, 100 livres à la Saint-Jean, 120 livres à Noël. Témoins: Jean-Baptiste Dupont et Charles Bedevin, de Bonnebosq.
= Arch. SHL. Papier 2 ff. Analyse Et. Deville.

1744 – Archives SHL 1F267 :
1744 – 19 mars 1744 : Robert Cudorge, paroisse Saint Jacques ­reconnaît avoir reçu de Jean Le Coq la somme de cent sols pour ­une année de partie de rente.

1744 , 10 juin – Ouilly-le-Vicomte
Vente par Jacques Aubert à Guillaume Piquenot, d’une partie d’herbage à Ouilly-le-Vicomte.
= Arch. SHL. Ms. FB 374

1744. – Archives SHL. 1F433
: 7 juillet 1744 : Jeanne Daufresne, veuve de Nicolas ­Pottier, demeurant à Lisieux, reconnaît avoir reçu d’Antoine ­Pollin son fermier à Ouilly le Vicomte la somme de 12 livres pour­6 mois de fermage.

1744. – Archives SHL – 1F437
: 26 juillet 1744 : Jacques Le Chantre de Fauguernon­ reconnaît avoir reçu de Pierre Lhermite de Lisieux ( St Jacques)­ la somme de 14 livres pour 6 mois de location d’une chambre.

1744. – Archives SHL. 1F434 :
2 septembre 1744 : Nicolas Desclos de Lisieux (St ­Germain) reconnaît avoir reçu de Jean Poulain de Lisieux (St­ Jacques) la somme de 32 livres pour une année de loyer d’une ­maison rue aux Févres.

1744 – Archives SHL. 1F402 :
24 juin 1744 : reconnaissance de Charles Le Monnier de la­ campagne St Jacques envers Charles Fontannien.

1744 , 25 juin – Ouilly-le-Vicomte
Vente par Guillaume Coquerel à Guillaume Piquenot, d’une portion de pré en la grande prairie de Lisieux, paroisse d’Ouilly-le-Vicomte.
= Arch. SHL. Ms. FB 372

1744 – Archives SHL. 1F387 :
22 juillet 1744 : Anne Cherfils veuve de Charles Munier ­paroisse St Germain reconnaît avoir reçu de Louis Bordeaux de­ Manerbe la somme de 7 livres 17 sols.

1744 , 8 octobre – Beaumont-en-Auge
Partage de biens, succession de Pierre Thollemer et de Anne Delarue, de Beaumont-en-Auge.
= Arch. SHL. Papier 12 ff. Analyse Er. Deville.

1744 – Archives SHL. 1F354 :
22 novembre 1744 : Charles Jéhanne d’Annebault reconnaît­ devoir à Jean Le Lieure de Formentin la somme de 50 livres.

1744 , 26 décembre – Formentin
Guillaume Surrirey , demeurant à Hotot , reconnaît avoir reçu de Toussaint Lhermitte , demeurant à Formentin , la somme de 11 livres 2 sols pour deux années de rente .
= Arch. SHL. – 1 pièce papier – Analyse Et. DEVILLE

1744 , 26 décembre – Formentin
Michel Viel , demeurant à Formentin , reconnaît avoir reçu de Toussaint Lhermitte , demeurant à Formentin , la somme de 19 livres 13 sols 4 deniers pour une années de rente .
= Arch. SHL. – 1 pièce papier – Analyse Et. DEVILLE

1744 – Lisieux
Obituaire de Saint-Pierre-de- Lisieux
= AD 14 G;. 582

1745. Archives SHL 1F644 :
28 mars 1745 : contrat entre Charles Goubert et Richard­ Goubert marchand cuisinier à Lisieux.

1745 , 31 janvier – Mesnil-Simon
Marc-Antoine Bertaut, chanoine de Rouen, remet à Louis Pommeraye, écuyer, la ferme de la Tosterie, sise à Grandchamp et Mesnil-Simon.
= Arch. SHL. 9 FA – Minute papier 2 ff.- Analyse Et. Deville.

1745 – Archives SHL. 1F344 :
12 février 1745 : Avis de la Cour de Parlement à propos ­de la reprise d’un procès entre François Fesque et Charles ­Rolland, maîtres et gardes de la communauté des gantiers de Caen.

1745 , 8 juin – Lisieux, Saint-Désir-de-Lisieux
Louis Le Cordier, greffier en chef du grenier à sel de Lisieux, représentant par échange  Guillaume Formeville, sieur de Hauval, procureur fiscal au bailliage de Lisieux fils et héritier de feu François Formeville exempt en la maréchaussé de France et de dame Geneviève Becquet, fait saisir sur Maistre Guillaume Bosquet, diacre et Guillaume marguerie, sieur de la Vigne auxquels avait été fieffée une pièce de terre de 8 aces sise paroisse Saint-Désir, en pâture, bois et brière 3 taureaux et 1 vache. Description animaux.
= Arch. SHL. 11 FA – 34

1745 , 19 juillet
Sentence du bailliage d’Auge, entre Jacques Dossin, officier en l’hôtel des Invalides de Paris, ayant épousé noble dame Madeleine de Hally, tant pour lui que pour noble dame Anne de Hally, veuve de Jean Duneveu, seigneur de Jouveaux, toutes deux filles de Christophe de Hally, écuyer et de Madeleine de Hally, fille d’autre Christophe, fils d’Alexandre de Hally et de Madeleine Chéron; et Jacques de Parfouru, écuyer, seigneur et patron de Jouveaux, ayant épousé noble dame Marie-Madeleine d’Auge, fille de Louis d’Auge, écuyer et de noble dame de Hally, fille de Christophe, fils d’Alexandre de Hally et de Marguerite de Chéron, d’une part; et demoiselles Jeanne-Anne-Françoise-Thérèse et Marie-Charlotte Le Terrier soueurs; Me Jacques Cordier, receveur de l’hôpital de Pont-L’Evêque; demoiselle Marie-Madeleine-Cécile de saint-Pierre; Adrien Lambert, chevalier, seigneur de Formentin; M. de Piperey, de Marolles; et Abel Toussaint de Thiville, comte de Bapaume, de l’autre. Avec diverses pièces de procédure s’y rapportant.
= Arch. SHL. BC 387.. Treize pièces.

1745 , 11 décembre –  Lisieux
Jugement rendu par Thomas Bourdon, sieur de Beaufy, seigneur et patron honoraire des vaux et avocat du Roi à Orbec, exerçant la juridiction de police en la ville de Lisieux pour la récusation volontaire  du bailli donnat règlement pour l’aunage des frocs à la halle de Lisieux.
Arch. SHL. BA 738.

1745 , 20 décembre – Pont-L’Evêque
Aveu rendu au duc d’Orléans par Jean Jamot des Douaires, pour fonds et maisons à Pont-L’Evêque.
= Arch. SHL. FL 573.

1746 – Archives SHL. 1F388
: 26 juin 1746 : incommunauté de biens pour Guillaume et­ Jean Moutier de Léaupartie.

1745. – Archives SHL.1F485 
: 1745 : famille Taupin : inventaire d’une maison située au ­Pré d’Auge.

1746. Archives SHL. 1F666 :
1746 : partage de biens entre Jean Noël Langlois et une famille  Bosquet à Saint Désir.

1746 , 18 juillet
Etat de vérification des biens fonds – Paroisse de Marigny .
Marie Marthe Vautier , Vve de Pierre
Philippe , écr. sr. de la Hautvigné et Louis Philippe  , écr.
Revenu suivant l’imposition de 1747 300£

Quotité suivant nature des biens

Revenu         Nom fermier  Estimation
en labour      30      350     fait valoir
médiocre       20      60
en herbage   5       56
mauvaise       10       40
331               330
Observation – Suivant l’estimation des habitans quoique lesdits soient très malaisés
( A.D. Calvados – C.4821 )

1747 Archives SHL : 1F41 : 1747 :
Convention entre Jacques-Louis Daufresne et Thomas Sébireau sujet ­du contrôle des actes des bureaux de Cambremer et Crévecoeur.

1747 – Lisieux, Le Pré-d’Auge
Famille Boissey
= AD 14 2E 74 (3 p.)

1747
Contestation en Me Olivier Jouvin, curé de saint-Julien-sur Calonne et Me Duquesne, curé du mesnil-sur-Blangy, relativement à l’administration de leurs paroisses respectives
= Arch. SHL. BC 536

1747. Archives SHL. 1F880 :
1747 : Clarbec : registre du collecteur paroissial.

1747   Archives SHL. 1F270 :
10 mars 1747 : Pierre Delavigne, reconnaît avoir reçu de ­Guillaume Leudet la somme de 20 livres 4 sols d’arrérage de ­rente.

1747 – Archives SHL. 1F383 :
22 juillet 1747 : Jean Baptiste Paulmier et Jean Baptiste­ Surville baillent à Jean Aubert laboureur à Ouilly le Vicomte le ­droit de pêcher le long de la Touques.

1748 Archives SHL : 1F75 : 1748 :
Quittance de Jean-Baptiste Morel, « pbre. curé de la première et grande portion de St. Germain la Campagne à M. du Buisson aussy­ curé dudit lieu de la somme de Cinq livres douze sols six deniers pour une année de rente que sa portion est tenue faire à la mienne… »

1748. archives SHL 1F820 :
1748-1757 : Valsemey ou Brunetot : ferme Thouret,­quittances.

1748. – Archives SHL.1F463 : Satis curé de Villers et autres.
1748 : à la requête de Catherine Jourdain héritière de Jean Satis­ de Vauville ( vente après succession…et autres)
– inventaire de la succession.
– inventaires des pièces écrites contenues dans le coffre et ­concernant la succession.

1748 – Archives SHL. 1F384 :
25 février 1748 : Guillaume Le Luthumel de Beaumont en­ Auge remet à titre de subrogation à Nicolas Boulley, menuisier à­ Cambremer une maison à Saint Laurent du Mont.

1748   4 août Archives SHL : 1F2
: 4 août 1748 : Charles Pillon demeurant St Aubin sur Algot­ s’oblige à payer à Nicolas Legrand de Bonnebosq, la somme de 120­livres.

1748 Archives SHL : 1F40 :
dates diverses( 1748, 1808….)
SAINT AUBIN SUR ALGOT : dossier FORMEVILLE
Dossier concernant les biens d’Adrien Benjamin Formeville à­ Saint-Aubin-sur-Algot. Réclamations au sujet des portes et fenêtres. Débouché du Chemin de Formeville de l’église à la ­Grande Route par suite de la construction du Pont du Coupe-Gorge­(1808-1809) dont 1 plan, 1 pétition, un accord et l’avis de ­l’Ingénieur; Lettre de l’abbé Méthaine, curé de ­Saint-Aubin-sur-Algot à M. de Formeville: Fief Lendrie, fief ­Bauderesse, chapelle des Monceaux, la Vierge Noire, la léproserie. Fermiers de M. de Formeville: relevé cadastral, an V.­Echange d’héritage Madame Formeville et M. Leveneur, inclus accord relatif à la construction d’une grange, d’une étable et­ d’une tasserie au village de l’ Eglise.
= Arch. SHL. 1F40, 52 pièces papier.

1749 – Archives SHL 1F382 :
26 mai 1749 : Marie Delettre de St Laurent du Mont baille ­à terme à Francois Turpin, 2 pièces de terre.

1749. Archives SHL.1F685 : 1749 : bail à Thomas Letellier – Lisieux.

1749 , 5 décembre – Le Coudray
Le 5 décembre 1749, la nomination à la cure de Saint-Pierre de Coudray appartenant au seigneur du lieu, Messire Claude-Pierre Estièvre, chevalier, seigneur et patron de Géfosse, Manneville, Courcy, Trémauville, Querville, le Donjon, Coudray et autres lieux, conseiller du roy en son parlement de Normandie, demeuraznt à Rouen, rue des Jacobins, parroisse Saint Eloy, et se trouvant actuellement en son château de Trémauville, parroisse de Civetot, doyenné de Fauville, diocèse de Rouen, nomme à lad. cure de Coudray, vacante par le mort de Me Adrien Le Héricher, prêtre, dernier titulaire, la personne de Me Guillaume Vauchel, prêtre du diocèse de Rouen et vicaire de Hattenville, doyenné de Fauville.
Le 11 décembre 1749, l’archevêque de Rouen donne des lettres testimoniales de bonnes vies et moeurs aud. sieur Vauchel et l’autorise à aller dans le diocèse de Lisieux occuper un bénéfice.
Le 20 février 1750, les vicaires généraux dud. seigneur évêque donnent aud. sieur vauchel la collation de la cure de Coudray.
Le 27 février 1750, Me Vauchel prend possession dud. bénéfice, en présence de Me Pierre-Lambert Lemarchand, prêtre desservant cette parroisse, et autres témoins.
= abbé PIEL, Inventaire historique … , t. IV, p. 44, N° 195

Archives SHL : 1F133 :1749
22 décembre 1749 : Etat de la recette et dépense faites ­par M. Gilles de Neuville prêtre, écuyer curé de Saint Martin du ­Fay, tuteur des nobles enfants mineurs du feu sieur Delaunay.

1749. – Archives SHL.1F886 :
1749-1754 : copie du testament de Mgr de Brancas, Evêque ­de Lisieux.

1749 – Archives SHL. 1F412 :
1749 : lettres d’anticipation et pièces diverses de procédure pour Jean Brunet de Saint Laurent du Mont.

1750 – Archives SHL. 1F381 :
14 janvier 1750 : Jean Villemin de Rumesnil reconnaît­ avoir reçu de Guillaume François Delavigne de Cambremer la somme­ de 48 livres.

1750 – Archives SHL 1F330 :
31 janvier 1750 : Madelaine Hardouin veuve de Pierre­ Huguet, maréchal demeurant à St Jacques  de Lisieux renonce à la­ succession de son mari.

1750 – Archives SHL.

1F370 : 14 janvier 1750 : Jacques Philippe Vitet de La Rocque­ Baignard reconnaît avoir reçu de Pierre Legrip de Manerbe la  somme de 142 livres pour frais de procédure.

1F371 : 14 janvier 1750 : Jacques Philippe Vitet de La Rocque­ Baignard et Pierre Legrip de Manerbe s’arrangent entre eux pour­ la succession de Jean Legrip.

1750 – Manerbe
Pièces concernant Henriette-Marie-Joséphine épouse de Pirerre-Thomas-François Borel, comte de Manerbe: Contrat de mariage, extraits de registres
= AD 14. 77 F 426

1750. – Archives SHL.1F416 :
21 octobre 1750 : Jean Despériers, sieur des Champs,­marchand, paroisse St Germain, baille une ferme pour 6 ans à ­Jacques Mourier de St Jean de Livet.

1750-1751 Archives SHL : 1F55 –
1750-51 :Eglise de Courtonne-la-Meurdrac. Pièces de ­comptabilité du trésorier de l’église.

1750-1757 – Lisieux
Journal des recettes de l’élection de Lisieux
= AD14 – Legs Travers 1923 – F 5168 ( 1 registre )

1750. archives SHL 1F836 :
1750 : St Pierre de Cormeilles : registre de Collecteur.

1750
av. 1751 – Marigny
Pièce concernant Claude Philippes , écr. sr. de Marigny , Conseiller du Roy et son procureur aud. bailliage et Vicompte de Baïeux par les mains et deniers de Jean-Louis Le personnier , sr. des Rouges Terres
= A.D. Calvados –

1750  Archives SHL 1F257  C. 871
: 25 février 1750 : Nicolas Cardinne d’Auvillars reconnaît ­avoir pris à loyer de Anne Thouret demeurant à Bonnebosq pour 1 ­an une vache de lait, son poil brun-gris moyennant 5 sols de ­loyer.

1751  Archives SHL : 1F85 – 1751 – Jean Lombard acte.1751. Janvier Archives SHL : 1F620 :
5 janvier 1751 : Contrat de Mariage entre François Huet­ de Lisieux et Marguerite Goubert de Lisieux.

1751. – Archives SHL. 1F438 :
6 février 1751 : Guillaume Deleandre de Lisieux,­reconnaît avoir reçu de Robert Guerrier de Coquainvillers, la ­somme de 20 livres pour une année d’arrérage de rente.

1751 , 22 février – Vicomté d’Auge
Lettres patentes attribuant au bailliage de Pont-L’Evêque, la connaissance des saisies féodales, blâmes d’aveux des terres relevant de la vicomté d’Auge.
= Cité in Suzanne d’HUART .- Archives de la Maison de France ( Branche d’Orléans ) Tome I – Fonds de Dreux (300 AP I, 389), Paris, 1976, p. 175.

1751 , 23 juin. – Lisieux
Marin Dubusc, demeurant paroisse Saint-Lô à Rouen vend son office de Conseiller du Roy, auditeur en sa cour des comptes aydes et finances de Normandie, à François Mignot, Conseiller du roi, président en l’Election de Lisieux, y remeurant ordinairement paroisse saint-Germain de Lisieux, moyennant 20.000 livres. ( de Piperey, sieur de Marolles)
= Arch. SHL. 11 FA – 34 2 p. parch. incomplètes.

1751 – Archives SHL. 1F367 :
8 juillet 1751 : Jean Durand de Folleville reconnaît­ avoir reçu de François Piel de Lisieux la somme de 50 livres.

1751. – Archives SHL. 1F417
: 9 août 1751 : Marie Bunel veuve de Louis Delavache de­ Lisieux reconnaît avoir reçu de Gilles Lechevalier, cordonnier 3­livres, 3 sols de rente.

1751. – Archives SHL. 1F443 :
27 août 1751 : sentence du Parlement de Rouen déclarant­ non recevable une opposition formée par les Hauvel contre un ­jugement du bailliage de Pont- l’Evêque.

1751-1788 – Marigny
Rôle des vingtièmes  – Paroisse de Marigny , généralité de caen , élection de Bayeux                                  Rev.       20°
Jeanne Lalley , veuve de Louis Philippes , ecr. sgr. de Marigny , pour elle et ses enfants         2600£ 130£
Le seigneur de Marigny , propriétaire paracquêts des biens ayant appartenu à Marie Marthe Vautier , Vve de Pierre Philippes de Hautviney et de Guillaume de Rots , écr. sr. de la Madeleine     738£    39£
Jean Le Petit , écr. sr. de Montfleury audroit de Léonarde Philippes , fille et héritière de René Philippe , écr. sr. Hautement , tant en cette paroisse qu’en celle de Longues       600£    30£
= A.D. Calvados – C. 5394 )

1751-1858 – Saint-Martin-de-Mailloc
Pièces diverses: constitutions de procureurs; bail; inventaireL de meubles; quittances, etc. se rapportant à la famille de Philippe.
Y sont cités: Charlotte de Philippe de Beaumont, demeurant à Lisieux, porte de la Chaussée, Charles de Philippe, écuyer, sieur de Phisemont, Catherine Dufour, dame de Montreuil, veuve de Christophe de Guerpel.
= Arch. SHL. 3F Cailliau. 2 p. parch. et 14 p. pap.

1751 – 1783 – Vicomté d’Auge
Administration d’Herval: état des rentes domaniales, pièces justificatives de la régie du domaine d’Auge, fournitures et travaux pour les prisons des bailliage de Honfleur (1751-1783)
= A.N. 300 AP I 385. Cité in Suzanne d’HUART .- Archives de la Maison de France ( Branche d’Orléans ) Tome I – Fonds de Dreux (300 AP I, 383 à 388), Paris, 1976, p. 173

1752 – Archives SHL.1F315 :
3 octobre 1752 : inventaire après décès de Pierre Jardin­ carreleur demeurant paroisse St Jacques, rue aux Fèvres.

1752 , 25 octobre – Moyaux
Succession de Me Jacques Crochon, prêtre, curé de la Roque-Baignard.
= Arch. SHL. 9FA – Doss. partage de biens.

1752
Dispense du temps d’étude réglementaire en droit civil et canon, accordée à Gabriel-Joachim Dandel, sieur de Souligny et de la Moissardière.
= Arch. SHL. Ms. D 140

1753 , 7 février – Fumichon
Par devant Pierre Pinel , notaire pour le siège d’Hermival fut présent Louis Adam, laboureur, demeurant en la paroisse de Piencourt, lequel en adhérant à la clameur qui luy avoit été signifiée … par .. Me Allexis Combault, huis­sier le 19 décembre dernier … aud. nom, requeste de Messire Jean du Houlley, chevalier, baron du Houlley, seigneur de Fumichon, Saint-Pierre-de-Canteloup, Firfol, la Lande et autres lieux, conseiller du Roi en sa cour de Parlement de Paris, y demeurant, rue Geofroy Lasnier, parroisse de Saint-Gervais, estant de présent à son château du Houlley pour retirer à droit féodal des mains de Louis Adam une pièce de terre en nature d’herbe, plant, labour contenant ver­gée et demie ou environ située en la paroisse de Fumichon, déclare faire remise.
= A.D. Calvados – F. 5542

1753 – Archives SHL  1F393 :
20 juin 1753 : Jean Guerrier, marchand de Courtonne la ­Meurdrac, baille à Jean Guerrier son fils la terre d’Anfernet­ sise à Courtonne.

1753-1755 – Saint-Martin-de-Mailloc
Pièces de procédures pour J.-B. Le Licquerre, sieur des Prés, de saint-Martin-de-Mailloc.
= Arch. SHL. 9 p. pap.

1754 – Archives SHL.1F414 :
9 juin 1754 : Pierre Henry, laboureur, et Catherine Dufey­ son épouse du Fournet, Pierre et Olivier Igou fils du précédent ­demeurant à St Pierre Azif vendent à Jean Poullain de St Jacques­ une rente foncière de 40 livres.

1754 – Archives SHL. 1F323
: 2 avril 1754 : Gabriel Huet de Lisieux baille à ferme à­ François Mocquais l’herbe d’une cour à Saint Désir.

1754 – 1792 – Les Vaux
Bail d’une ferme par Pierre Herier .
Bail de six pièces de terre consenti par Louis Dufaguet , écuyer , sieur des Varennes
Bail des Bois de la Trésorerie consneti par Louis Alexandre Bourdon du Pomeret , chevalier de l’ordre de Saint-Louis . , demeirant en la paroisse des Vaux .
= Arch. SHLx , 3 F , Fonds Cailliau . 3 pièces papier

1754  Archives SHL.1F234 :
1754 : Mesnil sur Blangy, 11 pièces concernant le trésor.

1754 Archives SHL : 1F580 :
1754 ; testament de Pierre Le Duc – St Germain de­ Lisieux.

1754 Archives SHL  1F90 –
1754-56 : reçus de rentes seigneuriales dues à la­  seigneurie du Mont Canisy pour les terrements du Grand Buisson et ­de l’Aumone.

1755. – Archives SHL.1F745 : 1755 : Eure, Evreux, Conches : Eaux et forêts.

1755 , 8 janvier – Le Mesnil-Simon
Par devant Louis Questel Notaire, tabellion royal au Bailliage d’Auge pour le siège de Cambremer Crévecoeur
Fut présent Messire Adrien Lambert Chevalier, Seigneur de Formentin et autres Lieux, Conseiller au Parlement de Normandie, demeurant à Rouen , Paroisse Saint Patrice, maintenant en son Château de Formentin.
Lequel a par ces Présentes Vendu et Promis Garantir
A Messire Gabriel Auguste de Lyée, Chevalier Seigneur de Belleau, Cropus et la Christinière, demeurant En sa terre de Belleau, paroisse de Notre-Dame de Courson, acquéreur pour luy, ses hoirs ou ayant Cause
La terre Noble Du Mesnil-Simon qui Est un plein fief de haubert Entier, nommé le fief du Mesnil-Simon et S’étend ledit fief Tant en laditte Paroisse qu’en celle du Chesne De Lessard et des Monceaux, et Consiste tant en domaine fieffé, Rentes, Seigneurialles et droits seigneuriaux, qu’en domaine non fieffé, Sur lequel il y a Manoir Seigneurial, plusieurs autres maisons un Colombier et un Moulin à Bled.
La ditte Terre Du mesnil Simon en toutes Circonstances et Dépendances et et sans par ledit Seigneur vendeur S’en Rien Réserver ny Retenir
A la Charge par ledit Seigneur acquereur De tenir ledit fief du mesnil Simon a foy et hommage siuriaux de la Baronnie de saint Julien le Faucon et de Payer au Chapitre de Liseux chaque année Six Livres et Trois Chapons de Rente en Deux Parties de la nature de quatre Sous, desquelles Rentes ledit seigneur acquéreur dechargera a l’avenir et dès les Premiers Termes à Echoir ledit Seigneur Vendeur En Sorte qu’il n’en soit Inquiété, et au surplus Ledit fief  et Terre du mesnil Simon franc et quitte de touttes autres Rentes.
Et Comme Ledit Seigneur Vendeur n’entend se Retenir aucune des Terres qu’il Possède dans ces ditittes Parroisses, si quelques Parties d’Icelles Se Trouvoientne pas faire Partie du Domaine non fieffé dudit fief du mesnil Siomon, elles seroient Egallement Comprises dans la Présente vente.
Comme aussy sont Compris dans La Presente Vente Toutes les Tonnes et Tonneaux Etant dans les maisons de la dttte Terre – Et même les meubles et matériaux actuellement repostés sur Icelle qui se Trouveront être de l’appartenance dudit Seigneur Vendeur
a la Charge Par ledit Seigneur acquéreur de la tenir Relevante des Seigneurs qui Justifieront par titres Valables En avoir La Tenure.
Cette vente aux charges Cy dessus Est faite en outre par le Prix de quarante Cinq Mille Livres , francs, deniers Venant aux mains dudit Seigneur Vendeur.
Sur et en diminution de laquelle Somme ledit Seigneur acquéreur a Présentement Payé audit Seigneur Vendeur , à vüe de mondit Tabellion et Tesmoins Cy après nommés en Espèces d’or et d’argent Et autres monnyes ayant Cours Celle de Vingt deux mille Livres.
Et Soblige ledit Seigneur acquéreur de Payer les Vingt Trois mille livres Restant audit Seigneur Vendeur au plus tard dans un an de ce jour, avec l’intérêt au denier Vingt du jour de noël dernier Jusqu’au jour du Payement , à Ce moyen ledit Seigneur acquéreur Joüira des objets vendus Comme du jour de noël dernier, ledit Seigneur Vendeur devant Toucher les fermages , arrérages Treizièmes et autres Revenus des objets Vendus Jusques et Compris L’année Echue – Ledit jour de noël dernier et Mêmes les Rentes Reculées d’Icelle qui ne Seroient par alors exigibles.
Ledit Seigneur acquereur Entrertiendra les Conventions faites avec les fermiers des Biens Vendus en si-orte que ledit Seigneur Vendeur n’en soit Inquiété.
Convenu que la Clause de Garantie Cy-dessus Stipulée ne Setend pas aux Rentes Seigneurialls , aux droits Seigneuriaux, ni à l’étendue dudit fief des quels Trois objets Seulement ledit Seigneur Vendeur ne Sera Point Garant.
Ledit Seigneur de Belleau a Declaré que la Somme de Vingt deux mille Livres par luy Cy dessus Payée provient des deniers qu’il a reçus pour la Dot de Noble dame Marie Charlotte Labbey de la Boissière Son Epouse par quittance Papier Devant les notaires de Cambremer Le Vingt avril mil Sept Cents Cinquante et le jour d’hier.
Et a pareillement ledit Seigneur acquéreur déclaré qu’en Considération du droit de Retrait qui appartient a laditte Dame Sa femme Sur lesdits Biens vendus à titre de Parrenté avec ledit Seigneur Vendeur il Entend Retenir lesdits Biens en vertu du Droit de Retrait appartenant à la ditte Dame son Epouse au Cas Seulement que la ditte Terre fut Clamée par toutes autres Personnes dont le droit de Retrait ne Seroit pas Preferable à Celuy de Sa ditte femme, , Par ce quand i Cas Seulement, que Saditte femme Devienne Propriétaire de La ditte Terre elle Confondera les deniers de Sa dot Employée à L’acquisition d’icelle.
Au moyen de tout Ce que dessus Leidt Seigneur Vendeur a Transporté audit Seigneur acquéreur Tous les droits de WPropriété, qu’il avoit ou Pouroit avoir Sur lesdits Bens Vendus, dont il s’est en Sa faveur desaisi, Le Subrogeant à tous ses droits, noms, Raisons et actions
Pour par lui En joüir, et Disposer a l’avenir comme Vray Propriétaire et a cet Effet il luy Remettra Toutes fois et quantesd Les Titres et Papiers Concernant les ditsBiens
Et D’autant qu’il y a plusieurs réparations à faire aux maisons de ladite Terre et Notamment au Toît du Colombier dont ledit Seigneur Vendeur a fait Demolir La Lanterne dans l’Intention de ne la pas faire Retablir attendu qu’elle Est Inutile et que C’est elle qui a Occasionné La Ruine dudit Toît, Ledit Seigneur acquereur Est autorisé a faire faire lesdittes Reparzation et même à Retablir le Toît dudit Colombier Sans Replacer La ditte Lanterne et d’Employer aux dites Reparations Jusqu’à la Somme de Deux mille Livres Prendra pour Cet Effet Ledit Seigneur acquereur les Bois necessaires Sur le lieu au moins de dommage que faire Ce Pourra, parce qu’en Cas de Clameur, Icellui acquereur Seroit du tout Remboursé Sur mles quittances et mémoires qu’il Representeroit Tant d’achat de materiaux, que Du Travail des ouvriers, lesquelles Seroient Crues Sur Sa Simple affirmation , Sans quil Sois obligé de faire faire aucun devis , ni Procès Verbal pour Constater Letat actuel des dittes maisons et Colombier.
Sera Expedition du Present Dellivré par ledit Seigneur acquéreur a Ses frais et Depens En forme Executoire audit Seigneur Vendeur Toutes fois Et quantes.
Ainsi Sont les dittes Parties Convenues et Demeurés D’accord, Promettant Icelles Respectivement Tout le Contenu Cy dessus Tenir et Entretenir Sous L’obligation de tous leurs Biens meubles et Immeubles Presents Et avenir. Ce fut fait et Passé au Chateau de Formentin le dix huit janvier avant midi Lan mil sept Cens CinquanteCinqPresence de Pierre Vaullard demeurant Parroise de Glaus (sic) Sur Risle et farci Le Roy menuisier demeurant à Beaumont maintenant en ce lieu Tesmoins qui ont avec les Parties Et Ledit Me Quetel, Lecture faitte Signé La minute des Présentes, en marge de laquelle Est Ecrit Controlé et Insinué a Cambremer au folio Vingt Trois Verso article Premier et deux Ce vingt Trois Janvier mil Sept Cens Cinquante Cinq Recu Six Cens quarante Six livres sept Sols Sept deniers Signé fouquet avec Trait.
La Présente Expédition qui Seroit Parfaitement Conforme à Sa minute Sans les qualifications Nobiliaires En Matieres féodalles que nous avons Barrés au terme de la Loy du mois de Pluviose an huit a Eté Dellivrée a Monsieur de la Rivière Propriétaire demeurant à Falaize qui La ainsu Requise, Par nous henry Noël notaire Impérial à Cambremer, arrondissement de Pont L’Evêque, département du Calvados Soussigné Ce Dix Juin mil huit cens neuf
Noël
Reçu de M Gosset Sept francs soixante six centimes
Pour Tous les droits de la Présente Exped.
= Arch. M. de Longcamp – MC photocopie.

1755. Archives SHL.1F630 :
30 juillet 1755 : Broglie : fief de à  M. d’Origny.

1755 , 17 mai – Pont-L’Evêque
Vente par Etienne-Louis de Neufville, chevalier, demeurant à Ernes, procureur de sa mère, dame Marie-Madeleine Coquet, veuve d’Eustache de Neufville, et précédemment de Louis-Gabriel Galliot d’Aigremont, d’une rente de six cent soixante-cinq livres, à Gabriel Gibon de la Rue, garde des archives du duc d’Orléans en la vicomté d’Auge.
= Arch. SHL. FL 577.

1755-1781 – Saint-Martin-de-Mailloc
Bail à fieffe d’une pièce de terre par Pierre Leroy, tisserand. Bail d’une portion de terre à Nicolas Guéroult. Vente par led. Nicolas Guéroult d’une rente de 24 livrs à Jacques Bienassis, charpentier.
= Arch. SHL. 3F Cailliau. 4 p. parch.

1755 Archives SHL : 1F80 :
1755, 1739, 1788 : diplômes de l’Université.

1755 Archives SHL : 1F89 –
23 février 1755: achat de matériaux et comptes d’heures pour la construction d’un pressoir M. de la Halbourdière.

1755 – Archives SHL. 1F413 :
31 juillet 1755 : Jean Guerrier aveugle, abandonne à ­titre de fieffé à rente à Michel Bardou 8 pièces de terre sises à ­Courtonne.

1755 Archives SHL.1F705 :
17 juin 1755 : Lisieux, Saint Jacques, fieffé d’une ­maison.

1755. archives SHL.1F682 :
1755 : Cormeilles : Mme de la Halbourdière, tutrice de­M. d’Aurigny : devis de charpentier pour la ferme.

après 1755
Aveux des fiefs nobles
Liasse 35: Baronnie de Roncheville.
Baronnie de Fauguernon. M. de Rarey.
M. le vicomte de Fauguernon étois enfin d’aoust 1755 emeprynt approuver de satisfaire à la reddition de l’aveu.
= AD. 14. A. 288. 7 p.

1756    Archives SHL.1F240 :
trésor du Mesnil sur Blangy : 1756 à 1765 : les­ trésoriers poursuivent les frères Moisson meuniers pour paiement­ d’une rente de 11 livres dues pendant ces années.

1756 , 14 août – Mesnil-Simon
Par devant Jacques Louis daufresnne , acte donnant à fieffe au Sr Martin laboureur au Mesnil Simon une pièce de terre inculte dite la Maladrerie … à charge d’une rente perpétuelle de 12 livres et de charges et faisance seigneuriales, à savoir : en mouvance de la seigneurie de saint-Julien : 12 deniers chaque année à la Saint-Michel de chaque année avec foi hommage, reliefs, treizièmes, service de prévôté, aides coutumières, comparance aux plaids et gage-plège, cours et usages de ladite Baronie, réparer la motte une fois pendant la vie du seigneur après qu’il en aura fait faire la première perche, corvées de bêtes tirantes à harnois; régissantes sur les fiefs deux fois l’an aux saisons accoutumées; aider à mener le tournant de la meule du moulin de ladite baronie, suivre la banalité d’icelui, aider à réparer les deux grands ponts de la rivière de Vie. Témoins Pierre Guerniel huissier du Grenier à Sel Jacques Le Singlais praticien.
= Arch. SHL – Dossier Ch. VASSEUR , Doyenné du Mesnil-Mauger

1756 , 7 septembre – Saint-Hymer
Copie d’un bail de la ferme des Vignes, à Saint-Hymer, consenti par le marquis de Prie.
= Arch. SHL. FL 40.

1756 , 19 décembre – Fumichon
Procuration donnée à Guillaume François Boudard, arpenteur royal demeurant au château du Houlley, par haute et puissante dame Elisabeth Perette Thérèse Do­minique de Neufville, marquise de Clercq, veuve de Haut et puissant seigneur messire Henri-François de Rabodanges, demeurant en son château de Rabodanges, pour préserver ses droits seigneuriaux qui sont dus et échus dans la baronnie de Fumichon.
= Arch. SHL. 9F Deville. A. Dossier Fumichon – Copie papier , 2 ff.

1756 – 1868 – Mesnil-Guillaume
Cession d’un moulin à papier par la veuve Dallençon, exploité par Nicolas Dubosc, maître de l’un des moulins à papier de Mesnil-Guillaume et pièces diverses le concernant. Plans d’une annexe de l’usine de Glos. Pièces de procédure du fossé pour le chemin de l’église.
= Arch. SHL – 6 pièces parch. , 8 pièces papier . Analyse Et. Deville

1756. Archives SHL.1F543
: juin 1756 : factures de matériaux et travaux.

1757
Inventaire des titres du vicomté d’Auge.étant aux archives du Pont l’Eveque.
= AD. 14. A. 364 I et II

1757. – Archives SHL.1F480 : 1757 : famille Leveneur

1757 – Archives SHL.1F386
: 23 mars 1757 : supplique adressée au bailli vicomtal de ­Lisieux par Angélique Marette veuve de Charles Derray contre son ­propriétaire le nommé Asse dit la montagne.

1758 Archives SHL 1F314 :
21 février 1758 :Lisieux, inventaire après décès de Marie Le ­Dentu, rue du Moulin à Tan.

1758 , 25 février
Arrêté du Parlement de Normandie, fixant le boisseau de grains sevant à la perception des rentes seigneuriales de Lisieux, à sept pots et une pinte, mesure d’Arques.
Arch. SHL. BA. 406.

1758. – Archives SHL.1F508 :
mars 1758 : registre de Melle Graffard logeuse en garni,­ visé par le commissaire de police.  (Lisieux ?)

1758 – Formentin
Papier pour faire la recette sur les payant taille de la paroisse de Formentin , de la somme de 840 livres pour le principal à taille de lad. paroisse de 40 sols par le droit de quittance attribué au sieur receveur , de 2 sols 3 deniers pour motif du timbre des douze quittances ordonneez estre à la charge des collecteurs plus de 21 livres pour le droit de collecte et 4 livres 16 sols pour le sceau de présent papier de cette recette , le tout revenant à 868 livres 2 sols 3 deniers à quoy ils ont été fixez pour l’année 1758 , par le mandement de monseigneur l’Intendant de la Généralité de Rouen du 20 octobre dernier .
Exempts
M. le Curé de Formentin pour son bénéfice
Monsieur de Formentin , conseiller de grande chambre au Parlement de Rouen fait valoir environ 300 £ de sa terre .
= Arch. SHL – Notes de Ch. VASSEUR

1758  Archives SHL : 1F116 –
1758-61 : Moyaux. Contrat de vente à remère Michel­ Gaillard à Jean Heutte.
1761 – clameur conditionnelle Michel Gaillard reprend le fond­ vendu

1759 – Archives SHL.1F409 :
17 février 1759 : inventaire de Pierre Cordier,  ­cordonnier paroisse St Germain.

1759. – Archives SHL.1F778 :
12 juin 1759 : Lettres adressée aux R.P. Dominicains ­concernant la ferme des Jacobins ( La Houblonnière)

1759. Archives SHL.1F663
: 1759 : inventaire après décès de Philippe Convenant,­ armurier à Lisieux.

1759 , 20 décembre – Lisieux
L’an Mil sept cents cinquante neuf , le Jeudy 29 décembre neuf heures et demie du matin de la réquisition de Barbe Huard , Veuve de Philippe Convenant armurier demeurant à Lisieux parroisse Saint Germain , nous Jacques Louis Daufresne notaire Royal a Lisieux , bailliage d’Orbec , soussigné nous sommes transporté en la maison ou de son vivant faisoit sa demeure le dit philippe convenant son mary decedé à Rome le Vingt un novembre Dernier , ainsy que la ditte veuve la déclaré ladite maison sise en cette Ville de Lisieux Dans le Manoir Castellier grande Rue susditte paroisse Saint Germain aux fins de faire inventaire des meubles effets lettres et ecritures qui sont ou peuvent etre reposés en laditte maison  et lieux en dependants pour la seureté et conservation des droits et intherests tant de ladite Requerante que de Mathieu , Jean , Marie anne , philippe Robert , Victor Emilie et flaurentin convenant ses enfants mineurs et dudit feu philippe convenant son mary et de tous autres quil appartiendra , auquel Lieu étant , En présence de laditte Dame Veuve , et du sieur Jean Baptiste convenant orloger frère dudit déffunt et oncle des Dits mineurs , demeurant audit lisieux Sus dite parroisse de Saint germain , et en outre des sieurs louis burgault passementier et Jean baptiste Dubois peintre demeurant en cette Ville susdite parroisse de Saint Germain , Témoins a Ce appelés nous avons procédé audit inventaire en la manière acoutumée apres que Maistre michel pareau prêtre curé de la ditte paroisse de saint Germain nous a eu mis aux mains six clefs de fer , dont il a dit avoir été saisy par ledit sieur Jean baptiste convenant aussitost quil a eu appris la mort du dit philippe convenant Son frere desquels ledit sieur curé demeure dechargé sans que ledit inventaire puisse attribuer a la ditte veuve aucune qualité dhéritière de feu son mary n’y la prejudicier a ses droits et ont signé a la minutte des presentes avec nous Dit notaire apres lecture faitte signes enfin  barbe huard , Jean convenant , J.B. Dubois L. Burgault et daufresne avec paraphe
Premierement
Nous avons commencé par la cheminée de la cuisine de ladite maison , a laquelle il sest trouvé une crémaillere , Deux petits landiers , un garde cendre , une pelle et une pincette a feu un Rechaux un gril une broche a Rostir le tout de fer , ainsy qu’une lichefritte une paire de soufflets une petite saulnière De bois le tout prisé cinquante sols 2£ 10s.
Item trois marmittes moyennes avec un couvercle de fer ,une moyenne poelle a frire – un bassin de Cuivre a queue de fer , deux moyennes chaudiere derain , Deux lanternes et deux couvercles avec trois caffetieres de fer Blanc , le tout prisé quatre livres 4£
Deux plats detain dont un grand et l’autre moyen , une cuillere potagère , un moutardier , treize cuilleres , le tout Detain commun – étain – , treize fourchettes de fer , Deux plats un saladier et neuf assiettes de fayence une salliere un petit pot de terre brune et un petit pot a eau , et un huillier avec ses Deux burettes aussy de fayence , une petite caffetiere de meme , deux pots de grès , dans lesquels il y a des cornichons – Deux chandeliers de cuivre , un petit chandelier de fil de fer et de bois – un couteau a guesne – un pillon avec son mortier de bois un moullin a caffé , une brosse a habit , Deux decrotoirs – une paire de pincette de fer , cassée Deux fers a dresser , du linge un Damier en bois avec Les jettons de bois une brosse a pots a notoyer un petit pannier dozier le tout prisé y compris trois planches sur lesquelles sont placées parties des meubles cy Dessus a la somme de huit livres cy 8£
Item deux ecuelles a bouillon , de fayence avec un couvercle de même une bouteille de terre , quatre pieces de potterie de Differentes sortes cinq gobelets de Verre – un pannier a sallade un arosoir de fer blanc , une table longue une autre auvalle , avec leurs pieds – une autre planche et six chaises a fond de paille – le tout prisé a quatre livres cy 4£
De la nous sommes entrés dans la boutique de ladite Maison étant derrière icelle donnant sur le jardin dans laquelle s’est trouvé trois gros etocqs de fer prisés a trente livres cy 30£
une filliere double avec sept gros taraux prisés une s….5£
un petit etocq a main une petite filliere a Vice avec les taraux qui en Dependant Dont la pluspart sont cassés trois petits marteaux detablis quarante limes petites et grandes tant bonnes que mauvaises estimés ensemble à quatre livres 4£
cinq petites gouches amanchées de bois treize petits ciseaux quatre petites langues de carpes prisées a trente sols 1£ 10s
De la nous nous sommes transportés dans la burie donnant sur la Riviere , dans laquelle sest trouvé Deux pacquiets dechallats de bois de noyer et fresne pour faire des baguettesa fusil prisées a trois livres cy 3£
douze mauvaises montures de fusil qui ne sont point faconnées ainsi qu’une autre le tout de bois de noyer une forriere a Canon de fusil , en bois et fer prisés Deux livres cy 2£
un guichet a tonneau une petite mesure quarrée en bois un pied de cuve a lessive , un coffret a laver , un battoir – un vieils etuy de bois a fusil , sans couvercle le tout estimé vingt sols , cy 1£
Ensuitte nous avons fait l’ouverture avec une des clefs qui sont en nos mains de la porte du grenier De Dessus laditte burie dans lequel s’est trouvé quarante deux fust De monture a fusil avec duze morceaux de bois dentures a fusil , le tout de bois de noyer et prisé a cents sols cy 5£
Item un boisseau de cendre prisé vingt sols 1£
un cordeau a etendre du linge prisé vingt sols 5s
De lasommes transporté Dans une chambre etant sur ladite boutique , Dans Laquelle il sest trouvé un Rouet a filler du lin avec une vieille malle dans laquelle il ny a Rien – Deux petitts tableaux en plâtre et un petit Virlon le tout prisé trente sols Cy 1£ 10s
Item dans la chambre de Dessus la cuisine sest trouvé une chaise de bois couverte de Toille et empaillée , Deux autres chaises , empaillées , une Devidoire , une cage de fil de fer , une Jatte de bois , le tout prisé Vingt sols , Cy 1£
Item un petit buffet en lambris affiché contre La Cheminée Dont L’ouverture a été par Nous faitte avec la Clef qui est en nos mains et s’est trouvé Dans Iceluy quelques linges , mouchoirs et coëffes a ladite veuve appartenants et a ses enfans , comme servant a leur usage et a leur Vesture le tout en petit nombre , pourquoy  Il nena été fait plus ample détail ny prisée du consentement et Requisition des parties plus aussy s’st trouvé Dans ledit buffet Deux Boettes Remplies de papiers , et un sac de meme dont l’inventaire a été Renvoyé apres les Meubles , a laquelle fin , avons Refermé ledit Buffet La clef demeurée en nos mains
Item en haut de l’escalier s’est trouvé une couchure d’enfant portée sur deux planches garnies d’une paillasse une couverture de lainne un traversin de Coutil emplumé , avec un couvrepied de Toille en siamoise renpiescée le tout prisé quarante sols Cy 2£
De la sommes entrés dans une autre chambre , dans laquelle s’est trouvé un Chariot garny D’une paillasse lit et Traversin , de coutil emplumés de plume commune , une courtepointe De siamoise le tout prisé Dix livres 10£
Item un petit buffet affiché contre la cheminée de ladite chambre , dont l’ouverture , a été par nous faitte , et sest trouvé dans Iceluy quelques chemises et linges a l’usage des Dits enfants , dont plus ample mention ny prisée a été faitte
Item Deux drats – Deux nappes , deux serviettes de toille et trois de double oeuvre trois naperons deux morceaux de serpillere Dans l’un desquels il y a un peu de Lainne , le tout prisé trois livres Cy 3£
Item dans un petit Cabinet s’est trouvé une petite couche , a tombereau garnie d’une paillasse un lit et un traversin de coutil emplumée De plume commune un petit oreiller de même une Taye Doreiller , Deux Drats , une couverture de lainne blanche quatre morceaux de Damassey , bleu servant de Rideau en detour audit lit avec un morceau de Toille Reyée dessus ledit Lit sur plusieurs morceaux De bois assemblés , une chaise Couverte de panne Vieille , une autre chaise couverte de Serge Jaulne un Rideau de fenetre de toile Imprimée le tout estimé a quinze livres Cy 15£
Item dans un autre petit cabinet , derriere celuy cy dessus , s’est trouvé une couche ou chariot une paillasse un traversin , de coutil un petit oreiller de meme  le tout emplumé , Deux Vieilles couvertures de lainne blanche , Deux petits drats , un poche de grosse toille – Deux petits tableaux et un crucifix en plâtre Deux petits cadres Dont un Dorey , une chaise a fond de paille le tout estimé neuf livre cy 9£
De fait aprs avoir vacqué Depuis la susdite heure Jusqu’a midy les meubles cy Dessus Inventoriés ont été laissés en La garde de ladite Veuve et avons Renvoyé La continuation du present ce Jourd’huy Deux heures apres midy pour laquelle heure , les parties Intimées et ont signé avec nous Dit notaire a la minutte Des présentes ……
Et ledit jour et an Deux heures et demie apres midy  … nous nous sommes transportés en la maison Devant Designé pour continuer Ledit inventaire … nous sommes entré dans laditte Boutique et y avons continué ledit inventaire ainsy qu’il suit
S’est présenté le Sieur Jacques Duchemin huissier en la connetablie lequel a Reclamé un canon de fusil d’environ quatre pieds , lequel il avoit donné audit Deffunt ou plustost a ladite Veuve pour le monter en bois plaque et garniture, et lequel canon sest trouvé monté en bois neuf avec la plaque de couche en fer sans plaque ny autres garnitures , plus Reclame une paire de Viles pistolets garnies en fer , avec leurs plaques Lesdits pistolets a demy arson , quil avoit egallement Donnés a Raccomoder et netoyer et auxquels Il ny a point de travaux faits pourquoy le tout non prisé et a signé a La minutte ……
Sest aussy presenté Le sieur Nicolas duchemin fils dudit sieur duchemin huissier , lequel a Reclamé un canon de fusil de trois pieds en demy de long qu’il a Donné a laditte Veuve pouyr le faire Remonter en bois neuf , ainsy que la garniture et plateine en fer avec un Canon De pistolet darson , aussy a luy appartenant et auxquels Canon et garniture Il na point été travaillé et a signé ….
Item Dans Laditte Boutique S’est trouvé Vingt trois petits bouts De Limes a manches De bois prisés cinq sol 5s
un petit rabot une petite moulure avec leurs fers , une boette a forrets et son archet Sa plaque et Deux forrests , vingt petits outils montés en bois de Différentes sortes – une tenaille a chanfrein avec une fraise au bichiner Deux ecoines Demy Rondes , quatre pieces sanguines a manches De bhois  un tour a Noix un compas , depaisseur pour les canons , Deux pierres a L’huille montées en bois , un tourne a gauche , trois plânes six vieilles bayonnettes De munition , Deux chandeliers ployants de boutique , en fer Dont un garny De cuivre Deux vielles paires De pinces , avec une viel etocq cassé a main avec sa Clef , Deux autre machoires detocq Deux griffes a charnieres une equerre de fer avec une paire de ciseau un pêtit sciots , une hachette Dix neuf autres Viels petits outils a manche de bois De Differentes sortes aussy (?) un grand forret a Canon  , une baguette De fer a laver , une Ramasse en feu a Canon une meche a perser Le canal des baguettes et son Vilbrequin , un forret a culasse le tout estimé a dix livres cy 10£
Item dix plaques de cuivre de couche trois autres en fer pour fusils sept sous gardes pour fusil et trois autres a pistolets le tout en cuivre , quatre portes Visses , gravées en cuivre , Vingt trois portes baguettes en cuivre cinq chiens de munition tant bons que mauvais sept villes …..blanc…. De munition de cuivre a epées , une plateinne degarnie , une petite boette dans laquelle est la plateinne garnie et la garniture d’un fusil excepté la plaque de couche le tout en fer , une autre petite boette , dans laquelle il y a une plateinne de fusil garnie , une autre petite boette , remplie a peu pres de Viels petits outils usés et de petits morceaux de fer Inutiles , trois autres plus grandes boettes de dans lesquelles Il y a De Vielles ferrailles et debris Du metier Darmurier une autre boette dans laquelle il y a un moulle a balle , et plusieurs morceaux de vielles sous gardes en fer , dont trois a fusil et les autres a pistolet le tout prisé Dix livres 10£
Item quatre lames neuves depee , six vielles Lames depees dont partie cassées, une petite epée a poignée de cuivre une vieille lame de couteau de Chasse Dix huit Viels foureaux Depées , une vielle habbarde et un vieil esponton Sans manches , une meche a pistolet , douze baguette de fer tant bonnes que mauvaises une pioche de fer amanchée de bois avec son etuy de cuir le tout prisé a Six livres cy 6£
une paire de pistolets neuf a Demy arson avec leurs platinnes de fer sans chien et leurs garnitures de cuivre un autre pistolet neuf a demy arson avec sa platinne et garniture en cuivre , Deux petites boettes , dans lesquelles Il y a quelques viels modelles de de calibres en fer , et aultres vielles ferailles , une jatte de bois , et une autre petite boette dans laquelle Il y a une sous garde de cuivre et une autre en fer , a pistolet le tout prisé a huit livres cy 8£
Item un fusil brisé avec sa platine et garniture en fer , ledit fusil D’environ quatre pieds un fusil enté sans platine auquel il y a trois porte Visses de cuivre un fusil de pistolet et son canon monté dessus , un autre petit fust de pistolet – Deux canons de pistolet a Demy arson , un pistolet Darson avec sa platine et garniture en fer , six viels fusts de pistolets garnies a la pluspart De leurs calottes et sous gardes en fer , le tout prisé trente livres Cy 30£
quatre jattes et une calotte dans lesquels Il y a de vielles ferailles et debris darmes , une sous garde de fer a fusil le tout prisé dix sols 10 s
quatre autres petittes boettes dans lesquelles Il y a quelques platines a pistolet , et deux canons a pistolets avec des chiens Visses , Ressors aussy a pistolet que ladite Veuve a dit appartenir a Differents particuliers qui les avoient donnés audit Deffunt a ce raccomoder , pourquoy nont ete prisés
Deux Vielles epée Dont une a poignée de cuivre , et l’autre en Demie argenture de cuivre , un sabre et une poignée de cuivre le tout prisé a vingt sols cy 1£
un fusil garny en fer que ladite Veuve a dit appartenir au sieur le febvre du hazerey une autre quelle a dit appartenir au sieur viquesnel monté en fer , un autre monté en fer qui appartient a un garde du pays Dauge , un autre Viels fusil qui appartient à un homme de saint jullien de Mailloc et dont elle ne scait point Le Nom , un aultre viels fusil qui appartient a une personne de Saint desir de lisieux dont elle ne scait point le nom , un autre pour les héritiers de Vaudelande , un autre pour monsieur de bardouil et deux vielles montures une epée a poignée dorée et damasquinée qui appartient au sieur le belhomme un sabre a monture en fer qui appartient au sieur berthault , un autre sabre de meme monture qui appartient a lepinne Saint Desir – épine Saint-Désir – un pistolet de selle pour le sieur Vatreville avec Vingt Deux autres Viels pistolets tant de poche qua selle qui appartiennent a Divers particuliers qui les avoient donnés a Raccomoder et qui ne le sont point ainssy qu’une autre oaire de pistolets pouir le sieur Suquesney cavalier De maréchaussée pourquoy le tout na ete prisé
Deux peaux et demy de veau pour faire les foureaux prisés a cent sols cy 5£
Item une caisse ou bouette a reposter les fusils , sans fermeture trois mauvais etablis et trois mauvais de planches avec quelques autres petits Bouts de planche le tout prisé trente sols cy 1£ 10s
Item au devant de la boutique et dans le jardin s’est trouvé une forge bâtie de plusieurs morceaux de bois tenant sur des perches et avec des clouts , Sous laquelle il y a un Souufflet , une enclume , un marteau , une auge de pierre cinq morceaux de fer sans manche , une paire de tenaille cassée un cagnard en fer , un contrevend , une couche ou chariot excepté la foncaille , le tout prisé Six livres cy 6£
De la nous nous sommes transportés dans une cave dependante du manoir du castellier que ledit deffunt avoit pris a loyer , du sieur de Grieu , dans lequelle S’est trouvé un dressoir avec un buffet dessous et ses panneaux le tout de différents bois un fust de botte a cidre un fust de tonneau trois fusts de poncon  Dans l’un desquels Il y a viron  deux barils de cidre et auquel il y a une champeleure de cuivre avec trois chantiers le tout prisé vingt livres cy 20£
Item neuf planches de bois de noyer De Différentes longueurs pour faire des montures a fusil le tout prisé Dix livres cy 10£
Ensuitte nos sommes montés dans la chambre de Dessus ladite cave dans mlaquelle s’est Trouvé une couche a quenouilles garnie Dune paillasse , Deux lits un traversin de coutil emplumés l’un de plume d’oye et l’autre de plume commune , Deux drats une courtepointe Dindienne rouge a fond gris Deux petits oreillers de coutil emplumés avec leurs taye de toille avec les rideaux pentes ciel et dossier de drap brun maron garni de rubans Bleus le tout prisé cinquante livres cy 50£
Item un petit miroir cintré a cadre de bois brun un bénitier de fayence Deux petits pots de fayence trois petits rideaux de toile imprimée a fenêtre un petit baley de bourdainne une boette de fer blanc a Tey Deux figures de plâtre Deux petits landiers une paire de soufflets une table de bois de chesne avec son tiroir dans lequel il y a deux napes de toile et huit serviettes de toille et d’oeuvre le tout prisé avec la table et une brosse a habit a Six livres cy 6£
un petit bahut Trouvé ouvert dans lequel il n’y a que quelques Jupes linges et habillements a lusage de la dite Veuve et de ses enfants le tout Réclamé par ladite Veuve comme servant a leur usage pourquoy nont été prisés et ledit bahut prisé avec une chaise et un fauteuil empaillés a quarante sols cy 2£
Item dans un cabinet a côte de ladite chambre s’est trouvé un chariot une paillasse une courtepointe de siamoise un traversin de coutil emplumé Deux chaises couvertes de Toille une croisée de lit sans garniture le tout prisé a quinze livres cy 15£
De la Nous sommes montés dans le grenier de ladite Maison Dans lequel s’est trouvé une armoire de différents bois démontée prisée avec sa ferrure à vingt quatre livres cy 24£
la porte duquel grenier a été par nous ouverte avec la clef qui étoit en nos mains ensuite nous sommes entrés dans un petit cabinet y attenant dans lequel s’est trouvé Deux verges tournantes en fer estimées trente sols 1£ 10s
une petite armoire de bois de chesne dont l’ouverture a ete par nous faitte avec la clef qui est en nos mains , dans laquelle s’est Trouvé , quatre plaques de couche en cuivre , bronze sousgarde de cuivre , a pistolets sept autres aussy de cuivre a fusil , deux autres sous garde en fer a fusil une poignée depée en cuivre , cinq platines a fusils garnies excepté Deux qui ne le sont point Vingt trois autres sous gardes de cuivre a pistolets Vingt six calottes en cuivre a pistolets , trois portes baguettesa queue (?) en fer – et un autresimple aussy de fer , sept visses de fer a divers usages , un chien et une batterie de pistolet , Vingt quatre portes Visses en cuivre pour pistolet cent soixante seize porte baguettes en cuivre tant a fusil qua pistolets le tout estimé non compris l’armoire quinze livre cy 15£
la dite armoire prisée Dix livres cy 10£
Item une moyenne glace a cadre et chapiteau dorée prisée dix livres cy 10£
une petite boette de bois peint dans laquelle il y a quinze paires de manchette a lusage de la ditte Veuve qui les a réclamés pourquoy non prisées et ladite boite prisée Dix sols cy 10s
Item un ciel de lit un dossier de Taffetas Vert piqué avec quatre rideaux dont deux petits et deux grands garnies de leurs anneaux de fer et cuivre et les pentes en dehors le tout de serge Verte garne de rubans jaulne le tout prisé trente livres cy 30£
une petite boette de carton dans laquelle il n’y a Rien , Deux plats dont un grand et l’autre moyen et une douzainne dassiettes octogones le tout detain Douze assiettes un saladier Deux sous coupe et Deux tasses le tout de fayence le tout prisé Vingt livres cy20£
Sur la seconde planche s’est trouvée une petite boëtte dans laquelle de Touche (?) avec une clef , un ptit pannier Dozier dans lequel il n’y a rien , le tout prisé Dix sols cy 10s
une petite boitte de bois peint dans laquelle Il n’y a qu’une paire de manchettes a l’usage de laditte Veuve qui les a réclamés pourquoy non prisés
Item un jupon de bazin piqué , une robe de tanin reyée une petite Robbe de moucrette avec un jupon , de petit taffetas rayé une robé de gros de tour broché a fleurs le tout reclamé par laditte veuve Comme etant a son usage et de sa soeur et sa fille pourquoy nont été prisées
Item sur la planche du haut de ladite armoire S’est Trouvé neuf drats tant grands que petits prisés vingt livre cy 20£
Six Napes cinq serviettes de toille onze autres autres (sic) serviettes doeuvre quatre layes doreiller sept chemises a homme unies le tout prisé a vingt livres cy 20£
Deux autres chemises unies a homme prisées quarante sols cy 2£
Dix chemises a femme quatre corselets de grenade bazin et cotton un jupon de bazin le tout reclamé par ladite Veuve comme servant a son usage et a elle appartenant pourquoy non prisé
Sept autres chemises unies a usage dhomme que ladite Veuve a dit appartenir au Nommé Vignet Milicien qui les a laissés chez ledit deffunt lorsqu’il y travailloit au metier d armurier pourquoy nont ete prisées
Ensuite nous nous sommes transportés dans la chambre de Dessus la cuisine de l’autre Maison cy dessus désignée dans laquelle s’est trouvé de plus un pare a pluie , un pannier a bras , une petite cage de fil de fer et bois a oiseaux le tout prisé vingt sols cy 20s
apres quoy nous avons fait l’ouverture du petit Buffet affiché en lambris etant a côté de la cheminée Dans lequel sont Renfermeées les ecritures et avons procédé a l’inventaire d’icelles ainsy quil ensuit une liasse de neuf pieces en papier et parchemin qui sont lettres de maitrise de robert montaval au metier de thailleur dhabits , contracts de franchissement de vingt cinq sols de rente passé devant notaire estrait de bapteme du fils de louis convenant actes de tutelles Des mineurs de louis convenant et autres pieces de peut dimportance auxquelles sont attachées la grosse en papier d’un contract de Vente faitte par Robert Convenant a guillaume campion de fonds sis a Saint pierre des Ifs moyennant neuf cents livres dont dont cinq cents livres ont été payes comptant et pour les quatre cents livres restantes edit campion s’est cosntitué envers ledit convenant en vingt livres de rentes hypothéque racquitable passé devant Cosnard Tabellion en la Vicomté Dauge le vingt six novembre mil sept cent trente ….. cotté premiere
Desquelles pieces ledit sieur Jean baptiste convenant s’est Saisy du consentement de ladicte veuve a charge de les representer  … et ont été trouvées dans ledit sac cy dessus mentionnés ensuitte ayant examiné les autres papiers qui sont dan sles deux boittes Cydevant mentionnées il s’est trouvé parmy iceux un arresté de Compte fait par ledit deffunt au profit du sieur Duchemin huissier poure Dilligences quil avoit faittes pour luy montant a Vingt huit livres trois sols six deniers en date du trente octobre mil sept cents Cinquante huit sur le dos duquel est un acte dudit sieur duchemin du quatre octobre dernier par lequel il a reconnu que la dame monlaval lui a mis aux mains un fusil pour assurance du montant de son mémoire …..
pièce incomplète )
= Arch.S.H. Lisieux – Fonds non classé – papier 24 f°

1F663 : 1759 : inventaire après décès de Philippe Convenant,­ armurier à Lisieux. (voir ARMURIER.SPR )

1759
 » Observations pour le baron du Houlley, mousquetaire de la seconde compagnie, défendeur, contre Monsieur Chappe, conseiller au grand Conseil, son beau-père, et M. de Saint-Aubin, conseiller au Parlement de Rouen, son oncle, deman­deurs ».
= Arch. SHL. FB. 72 ( Concerne la terre et le château du Houlley )

1759-1937 – Lisieux – Porte d’Orbec
Copie d’actes concernant l’Hôtel du Soleil d’Or – Porte d’Orbec compris dans les expropriations pour la création de l’avenue de la Basilique .
= Arch. M.C. – NOTES et DOCUMENTS – FONDS  Et. DEVILLE – 1 – LISIEUX – 21

1759. – Archives SHL.1F441 :
11 mai 1759 : acte de baptême de Charles Guerrier de ­Courtonne la Meurdrac.

1759. Archives SHL.1F641 :
1759 : trésor de Coquainvillers : Guillaume Le Vilain, trésorier de la fabrique concède à Pierre Masson une place de ­banc dans l’église.

1759. Archives SHL 1F13 – 11/12/1759.
Saisie par la Fabrique du Mesnil-Sous-Blangy des meubles et ­effets de Guillaume et Louis Moisson pour cause de refus de ­payement d’arrérages de rentes dues à la fabrique.

1760 – Archives SHL.1F340 :
12 janvier 1760 : pièce de procédure pour Jean Gondouin ­relative à la succession de Marie Enault des Hameaux.

1760. – Archives SHL.1F858 :
1760 : OUILLY LE VICOMTE : copie de pièces du 16e siècle­ relatives à une portion de terre.
– vente à retrait d’une vergée de labour à Glatigny (St Jacques ­de Lisieux.)

1760 : Archives SHL.1F664 :
2 mars 1760 : fieffe par la confrérie de Charité de­ Vimoutiers à Joachim Le Bois.

1760 , 7 juin – Le Coudray
Le 7 juin 1760, la nomination à la cure de Saint-Pierre de Coudray appartenant au seigneur du lieu, Messire Claude-Pierre Estièvre, chevalier, seigneur et patron de Geffosses, Magneville, Courcy, Trémauville, Genneville, le Doyen, Coudray et autres lieux, conseiller honoraire en la cour du parlement de Rouen, demeurant en son hôtel, rue des Bonnetiers, à Rouen, parroisse Saint-Etienne-la Grande-Eglise, maintenant en son château de Trémauville, nomme à lad. cure vacante par la mort de Me Guillaume Vauchel, prêtre dernier titulaire, la personne de Me Adrien Anger, prêtre du diocèse de Rouen, vicaire de Sainte-Croix de Fécamp. Fait et passé à Trémauville, au château dudit seigneur en présence de Me Jacques-Raoul Léger, curé de sainte-Marguerite et de Me Nicolas-Jacques-François Mouquet, prêtre, curé de Trémauville, diocèse de Rouen.
Le 7 juin 1769 (sans doute pour 1760), le sr Anger fait demander aux vicaires généraux du chapitre de Lisieux la collation dud. bénéfice. Me Regnault répond qu’il ne peut accorder lad. collation avant que celui-ci ne se soit présenté en personne pour subir l’examen requis, et qu’il lui donne jusqu’au mois d’octobre, pour qu’il ait le temps de préparer cet examen.
= abbé PIEL, Inventaire historique … , t. IV, p. 431, N° 325 .

1760 , 6 septembre – Tordouet
Par devant Louis Horlaville, notaire pour le siège de Glos-sur-Lisieux, noble dame Marie-Anne de Bonnechose, veuve de Robert Hardy, sieur de la Roche, demeurant en la paroisse de Tordouet, donne à Pierre Faguet, de lad. paroisse de Tordouet, la somme de 220 livres de rente foncière perpétuelle et non rachetable pour le récompenser de ses services. Témoins: Jacques Mourier, praticien, demeurant en la paroisse de Saint-Jean-de-Livet, Jacques et Pierre Drouet, père et fils, laboureurs demeurant à Saint-Martin-de-Mailloc.
= Arch. SHL. Parch. 2 ff.

1760 et autres. Archives SHL.1F534 :
1760 et autres : parchemins se rapportant à diverses  ­familles. (St Jean de Livet… ) documents portant le cachet de ­la Généralité d’Alençon.
– 5 février 1703 – 1707 : greffe des conseils, généralités de   ­Paris et d’Alençon.

1760 – Fumichon
Madame Jeanne Anne Hermont (Hermant), dame de Fumichon, veuve de Messire Jean du Houlley, conseiller du Roi en son Parlement, lad. dame demeurant à Paris, rue Geoffroy Lasnier, paroisse de Saint Gervais.
= abbé PIEL .- Inventaire historique des actes transcrits aux insinuations Ecclésiatiques de l’ancien Diocèse  , Lisieux , Lerebour , t. IV , 1893 , XXVIII , N° 82 , pp. 450-451

1760. Archives SHL.1F546
: 1760 : donation à Pierre Faguet de Tordouet (devant­ notaire de Glos sur Lisieux) moyennant rente foncière ­perpétuelle.

1760 – Royville
Procès: Anne Legrand, femme Saget, contre la dame Andrieu, et Pierre Lambert, sieur de Saint-Mars, pour lui et Thomas de Bardouil, sieur de Soyeuse, l’un et l’autre ayant épousé les filles de Marc Gouhier, sieur de Royville.
= Arch. SHL. BC 603. 15 pièces

1761. – Archives SHL.1F461
: 8 juin 1761 : inventaire de le succession de Jean-Baptiste Mignot marchand de toile paroisse St Germain.

1761 – Archives SHL. 1F407 :
18 août 1761 : inventaire des meubles de Jean Bazire, ­briquetier, campagne de Saint Jacques.

1761 Archives SHL 1F62 1761, 20 septembre_
François Nehoux, blatier, demeurant en la paroisse de Besnerey, ­vend à Jean lenormand, fils jacques, laboureur demeurant en ladite paroisse, une pièce de terre en pasture située sur la paroisse de la Chapelle-Yvon.

1762 , Vendredi 17 septembre – Saint-Désir-de-Lisieux
Inventaire des meubles de Joachim Laforge, maître boulanger, demeurant à Saint-Désir. pain, oches, tourtes, tailles
= Arch. M.C. – Archives 10.1- Lisieux , 63.1- Inventaires

1762 – Manerbe
Procuration donnée par le comte de Manerbe à sa femme.
= AD 14. 77 F 428

1762. Archives SHL.1F625 :
3 novembre 1762 : lettres d’anticipation en faveur du­  sieur Delauney (Delaunay ?) des Veaux ( Vaux ?)

1763 Archives SHL : 1F623 :
1763 : transaction entre Jacques Tanneguy Le Veneur et­ Jean Charles de Graveron seigneur d’Heudreville.(Eure Lieuvin ?)

1763. – Archives SHL.1F860 : 13 août 1763 : extrait du registre des appréciations du ­bailliage d’Orbec.

1763 Archives SHL 1F229 :
1763 : trésor du Mesnil sur Blangy : Guillaume ­Escorcheville trésorier.

1763 , 10 février – Saint-Désir-de-Lisieux
Inventaire des meubles de Madeleine Bonnane, veuve de Pierre Philippe, demeurant à Saint-Désir, entre les deux ponts, mégissier. Matériel de mégissier, fourrures, etc.
= Arch. M.C. – Archives 10.1- Lisieux , 63.1- Inventaires

1763 , 3 mai – Lisieux
Inventaire des meubles et papiers de Jacques Lelièvre demeurant au village du Mesnil-Asselin
= Arch. M.C. – Archives 10.1- Lisieux , 63.1- Inventaires

1763 , 24 août – Lisieux
Gabriel Dubois et Catherien Marette ont une fille – déclarée par Germain Dubois son oncle .
= Arch. mun. Lisieux – Reg. catholicité St.-Germain

1763 – 10 novembre – Fumichon
Mre Laurent Marie Chappe, chevalier, conseiller du Roy en son grand Conseil, seigneur de Fumichon, Baratte, Baudet, Thilliaires (Tillières), et autres lieux, à cause de dame Jeanne Anne Herment (Hermant), son épouse , auparavant veuve de Mre Jean du Houlley, chevalier, conseiller au Parlement de Paris, baille à Guillaume François Boudard, demeurant dans la paroisse de Firfol du Houlley, pour neuf ans, qui ont commencé à la Saint-Michel dernière, toutes les rentes et droits seigneuriaux que ses vassaux sont obligés de lui faire dans toute l’étendue de la baronnie de Fumichon. Sont compris dans le présent bail les rentes seigneurialles du fief de Thilliaires situé dans les paroisses de Lieurey et Nouars (Noards), moyennant 600 livres par an « .
= Arch. SHL. , 2 F. Fonds Boudard .

1763 – Le Coudray
Procès: Claude-Pierre Estièvre de Geffosse, chevalier, seigneur du Coudray, Trémauville, etc., conseiller au Parlement de Normandie, contre Roberge.
= Arch. SHL. BC 773.

1763 –  Manerbe
Extrait du registre des baptêmes de la paroisse de Manerbe ce qui suit:
Le onze septembre mil sept cents quarante six, a été par nous, vicaire de Manerbe soussigné, baptisé le fils né d’hyer du légitime mariage d’Antoine Coquerel et de marie dalgot son épouse, lequel a été nommé Joseph par Joseph Coquerel de La Pommerais assisté de Marie-Anne David ses parin et marine. Signez C. Lebreton, Joseph Coquerel avec la marque de la marine.
Lequel extrait entierement conforme à l’original a été délivré par  nous soussigné curé dudit lieu ce six février mil sept cents soixante trois.
B. Thorel
C. de Manerbe
AD 14, 2E 162 –

1763 – 1768 – Formentin
Pièces relatives à des baux à ferme de pièces de terre à Formentin , Le Fournet , Saint-Eugène et Saint Ymer ( Saint-Hymer ) , consentis par Jean Labbé , demeurant à Bourgeauville et François Hauvel , à Jean-Baptiste Bellanger , laboureur à Formentin .
= = Arch. SHL. 9F Deville. A. Dossier Formentin – 12 pièces papier

1763 – 1783 – Fumichon
Baux et pièces diverses relatifs aux bois taillis de la baronnie de Fumichon consentii au sieur Guillaume François Boudard , receveur des décimes à Lisieux , moyennnat 1300 livres par an « .
= Arch. SHL. , 2 F. Fonds Boudard , 8 p. papier

1764  Archives SHL.1F261 :
21 mars 1764 : pièces de procédures pour Jacques Noël­ Chirot paroisse de St Désir à propos d’une maison sise Grande Rue­( à Lisieux ?).

1764 , mars – Falaise
Par devant Pierre Sabine notaire royal en la ville et banlieue de Falaise soussigné le jeudy vingtdeuxiesme jour de mars mil sept cens soixannte quatre à Falaise en l’étude après midy fut présent le sieur Louis Le Bourgeois marchand en cette ville demeurant paroisse Saint Gervais lequel par ces présentes a reconnu avoir vendu  et quitté cédé et delaissé promis et garantir et faire valoir de tous troubles & empeschements quelconque envers & contre tous à sieur Jean Morin fils guillaume aussy marchand demeurant en cette ville paroisse notre dame de guibray présent et acceptant c’est a scavoir une maison située à guibray qui faisoit originairement partie de l’auberge ou pend pour enseigne pendant les foires le soleil levant, consistant en une grande salle  – une autre petite salle à costé un cellier joignant lesdittes salles, sur lesdits aistres une chambre trois cabinets et les greniers de dessus qui s’accèdent par l’escalier étant renfermé dan laditte grande salle au bout dudit cellier des latrines avec les droits d’entrées communes par la grande porte avec ceux qui y ont droit et en communauté de la cour et du puy aux charges de la contribution tant de la porte et du puy et cour Le tous ensemble borné d’un costé la rue qui tend de cette ville à guibray d’autre costé laditte cour commune d’un bout l’allée de la ditte grande porte commune & les nommés foulloir chacun en partie et d’autre bout le sieur Jacques fromage Item une petite écurie et le greenier dessus scitués dans la cour de laditte auberge du Soleil Levant bornée d’un costé ledit sieur fromage d’autre costé le représentants michel appert et laditte cour commune chacun en partie et des deux bouts lesdits représentants michel appert avec pareillement les droits de communauté tant de la grande porte, allée, cour et puy aux mesmes charges de droit circonstances et dépendances aussi maison et écurie appartenantes vues entrées sorties dignitéz et libertés, proptiétés & communautées de murs servitudes actives et passives autant qu’il en appartient audit sieur Le Bourgeois & qu’il en a acquis relativement aux contrats de propriété dont il a présentement saisy ledit sieur acquéreur au nombre de vingt une pièces en papier et parchemin de luy contremarqués aux charges par luy dit sieur acquéreur d’entretenir de couverture une petite partie appartenante au sieur fromage donnant au bout de l’écurie , et sur le jardin  desdits représentants appert toutes fois que besoin sera, déclarant Ledit sieur Le Bourgeois les choses cy vendues etre tenus mouvants et rellevants soit de la franche bourgeoisie de ce lieu, ou du franc fief de Breteuil, en exemption de toutes rentes charges et faisances quelconques sauf des droits de bourgeoisie et royaux  delaquelle écurie et grenier ledit sieur acquéreur entre en possession ert jouissance comme de ce jour et des autres aistres au présent cy mentionnés occupés par monsieur de sainte marie écuyer il entrera en possession comme comme de ce jour  aux chargesd de le souffrir jouir jusqu’au jour saint Barthélémy prochain ou plus s’il est fondé ou autrement le dédommager ainsy qu’il le jugera a propos sans y appeler directement ou indirectement Ledit sieur Le Bourgeois , et duquel dit sieur Sainte Marie ledit sieur morin percevra l’année entière de la présente année courant audit jour saint Barthélémy prochain montant à soixante livres parce que de cette somme ledit sieur morin en remettra audit sieur Le Bourgeois trente cinq livres pour le prorata qui en est échu jusqy’à ce jour et retiendra vers luy les autres vingt cinq livres.
Cette vente ainsy faite moyennant le prix et somme de deux mille livres francs deniers veannt aux mains du sieur Le Bourgeois et a son acquis et déduction de laquelle somme il en est du .. certaines dud sieur Le Bourgeois demeuré es mains dudit sieur morin celle de trois cens quarante livres pour la faisance & continuation de dix sept livres tournois de rente foncière du au terme du jour saint Barthélémy a toussaint foulloir et a quoy les choses vendues sont obligées & m.. llées Premier payement a faire par le sieur morin commencant au jour Saint Barthélémy prochain en un an et ainsy continuer d’an en an a perpétuité sy a temps et lieu que led. sieur Le Bourgeois nen poura recevoir de la part du créancier de lad. rente au mises (?) frais peines ny inquiettudes a quoy tenir les objets vendus que led sieur morin sera tenu maintenir en bon état de menues et grosses réparations y demeureront spéciallement obligés et affectés et generalement sans qu’une obligation déroge à l’autretous ses biens présents et a venir dud. sieur morin lequel des seize cens soixante livres restantdes prix des présents s’est obligé d’en faire le payement entre les mains et maison dud. sieur Le Bourgeois en cette ville en trois payements égaux …intéret au denier vingt …
= Document original, 1 p. parch. 4 ff., communiqué par M. QUETEY, brocanteur à Lisieux, 30.01.93

1764. juin  Archives SHL : 1F589 :
7 juin 1764 : Nicolas Leroux demeurant à Glos donne à ­ferme à Jean Bellière tuilier (St Martin de la lieue) une ­tuilerie sise à Glos.

1764 , 3 août – Lisieux
Règlement pour la vente et exposition des toiles à la halle.
= Henri de FORMEVILLE, Hsitoire de l’ancien évêche-comté de Lisieux , I, p. dcxix

1764 – Honfleur
Rétrocession à François Hérault, marchand corroyeur à Honfleur, par François Le Prévost, maître serrurier à Honfleur, fils Philippe.
= AD. Calvados – Série H. Suppl. Honfleur 1862, H. 144

1765 Archives SHL : 1F119 –
1765 : Trésor de Saint Pierre de Caen : Thomas Foubert­ des Pallières.

1765. – archives SHL 1F849 :
1765-1782 : Eaux et forêts : Chasses.

1765 Archives SHL : 1F581 :
1765 : succession Herier, bourrelier, Lisieux.

1765. juillet Archives SHL : 1F593 :
14 juillet : 1765 : Pierre Hurel de Friardel, fièffe à­ Louis Corpu une pièce de terre à Saint Laurent  Desgrès.

1765. – Archives SHL  1F577 :
1765 : inventaire après décès, Laurent Gouesmelle ­blanchisseur de fil, St Désir de Lisieux.

1765 – Saint-Martin-de-Mailloc
Restaurations au presbytère de Saint-Martin-du-Val-d’Orbec.
= Arch. SHL. 9F Deville. p. pap.

1765 – Archives SHL.1F411 :
26 juin 1765 : Jean Jacques Guibourt sieur Dobourg ­bourgeois de Caen (St Jean) vend à François Thomas Fesque 50­ livres de rentes.

1765. – Archives SHL.1F536
: 1755 : aveu au principal du collège de Lisieux,  terres ­sises à Bonneville La Louvet.

1765. Archives SHL.1F648 :
1765-66 : documents, famille Manchon à St Loup de Fribois

1765 Archives SHL : 1F87 – 5 août 1765 :
Procédure entre Pierre Goubin boulanger en la paroisse de­ Canapville et Marie de Carieta de Condorcet évêque de Lisieux.

1766 , 30 juin
Sentence du vicomte de Moyaux pour Joachim Dandel, écuyer, sieur de Souloigny et de la Moissardière, contre Nicolas Gaillard.
= Arch. SHL. BB 388

1766. Archives SHL.1F633
1766 : Commune de St Aubin sur Risle : Mariage,
-1773 : même commune : rôle de taille, accessoires et­ capitation.

1766 , 13 octobre – Caen
Abbaye de la Trinité – Etat des Revenus 13.10.1766
 » Pension de 6 pensionnaires  à raison de 250 £ chaque       1.500 £ ……
Total de la recette      72.871
……
Total de la Dépense    71.530 £
= A.D. Calvados – Série H n.c. Trinité Carton 30

1766 , 30 juin
Sentence du vicomte de Moyaux pour Joachim Dandel, écuyer, sieur de Souligny et de la Moissardière, contre Nicolas Gaillard.
= Arch. SHL. Ms. BB 388

1766 – 1776 – Fumichon
Comptes de recettes et dépenses pour Mre Chappe , seigneur de Fumichon ( simple énumération de sommes reçues et payées , aucun détail intéressant à y relever
= Arch. SHL. , 2 F. Fonds Boudard , 9 p. papier

1766. Archives SHL.1F852
: 1766 : poste aux lettres de Bernay

1767 , 7 janvier – Le Torquesne
Messire Charles Jean Gaspard de Nopcey ( de Nocey – Nossy – Nocy ) chevalier , seigneur et patron du Torquesne , lieutenant de nos seigneurs les maréchaux de France , garde du corps du roi , avec la commission de capitaine de cavalerie , étant de présent en son château seigneurial du Torquesne , reconnaît avoir reçu de François Barbey , demeurant à Saint-Philbert des Champs , le rachat d’une rente seigneuriale .
= = Arch. SHL. 9F Deville. A. Dossier Le Torquesne – 2 ff.

1767  Archives SHL 1F287 :
16 février 1767 : Jean Desperriers paroisse Saint Germain ­donne en fieffé à rente à Charles Dubois notaire à Glos une ferme   ­sise à Saint Jean de Livet.

1767 , 20 février
Maruis Pierre-François de Fresnel, chevalier, seigneur de Matthieu, Perrière & figurant dans un arrêt de la cour des Aides rendu le 20 février 1767 à son profit contre les habitants du Bourg de Livarot qui voulaient l’imposer à la Taille pour son exploitation des herbages de la Saintinière et bois de la Pipardière.
¸ EDIT.: Dictionnaire des Tailles , tome II, p. 49 sq.
+ IND.: Arch. SDHL, Ch. VASSEUR, Dossiers bleus. Doyenné de Livarot, Livarot.

1767 , 9 mars – Lisieux
Naissance d’ André-Alexandre , fils de Gabriel Dubois et de Catherine Marette.
= Arch. mun. Lisieux – Reg. catholicité St.-Germain

1767 – Honfleur
Traité de mariage d’Etienne Le Prévost, serrurier à Honfleur, fils de François et de Suzanne Pottier, veuf de Marguerite Cordier, et Marguerite Bourget, demeurant à pont-Audemer, fille de feu Jacques et de Françoise Bonvoisin.
= AD. Calvados – Série H. Suppl. Honfleur 1862, H. 144

1767 juillet. Archives SHL : 1F619
11 juillet 1767 : Reçu délivré par le receveur des Epices­ de Cour des Comptes ….à Charles Lebas des Préaux receveur­ ancien des tailles de Lisieux.

1767 – Archives SHL. 1F731 :
1767 : Lisieux : testament

1767. Archives SHL.1F890 :
1767 : Lettre adressée à M. Fouquet, Abbatiale du Bec ­Hellouin. Vœux.

1768. – Archives SHL 1F478 :
1768 : inventaire après décès; famille Duval à Lisieux.

1768. – Archives SHL.1F519 :
1768 : divers lettres.
1564 (?) : paroisse de Thevray, trépas de Henri Fuvet (?)
1814 : compte rendu de travaux (facture ?)

1768 Archives SHL :1F9 : 1768 :
« A la requête de maître Le Sueur avocat conseiller de Maître Jean ­Herrier, prêtre, curé de Vauville,
Soit Maître Croixmare, conseil d’Anthoine Ignace Sochon, sommé ­d’audience à celle de lundy prochain pour plaider et pour juger­ les conclusions dudit sieur curé, lequel déclare qu’il se ­présentera qui luy est demandé, dont acte… »

1768. – Archives SHL.1F714 :
1768-1788 : Documents économiques concernant La Ferté ­Vidame (bailliage d’Orbec), mercuriale.

1768 , 17 janvier – Tortisambert
Bail à fieffe par Charles Dufour, demeurant à Tortisambert, à François Favey, demeurant à la Chapelle Haute-Grue, d’une pièce de terre nommée le Champ, sis à Tortisambert.
= Arch. SHL. – Analyse Et. Deville – Parch. 2 ff.

1768 , 13 février – Le Pré-d’Auge
Pierre Piel, marchand demeurant à Orbec tuteur principal de Pierre et Jacques Buchard  constitue une rente  douze livres au denier vingt cinq en faveur de Jean-David Vattier fils et héritier de Jean Vattier, marchand pottier demeurant en la paroissse du Pré d’Auge, qui était seul héritier de margueritte Vattier sa soeur, à son décès veuve de Jean legrand.
= AD 14, F 7444

1768. – Archives SHL.1F758 :
mars 1768 : M. de Préaux à Préaux, différent.

1768 , 28 avril – Rocques
Messire François Gallot, chanoine prébendé  en la haute justice et prébende de Rocques, et curé d’Hollendon, baille à ferme à Guillaume Coudrey, laboureur à Rocques, la ferme et haute justice de la prébende dudit lieu, consistant en trois pièces de terre, moyennant 350 livres de fermage par an.
= Arch. SHL. 9FA. Lisieux. Dossier chanoines. Pap. 4 ff.

1768 – Abbaye de la Trappe
Noviciat de Pierre Carré tireur d’étain
= A. D. Orne – H. 1.832 – Analyse L. DUVAL

1768
Procès Pitraye contre veuve Leloup.
Arch. SHL. BC 637 –

1768-1850 – Le Pré-d’Auge
Pièces diverses relatives à une rente constituée sur une pièce de terre cédée par Guillaume Grip, pottier en terre, en 1768. Sont cités: les familles Boscage et Vattier.
= Arch. SHL. 9F Deville. A. Dossier Le Pré-d’Auge. Parch. 1 p. Pap. 15 p.

1769. – Archives SHL   1F486 :
1769 à 1796 : famille Dubois, quittances de rente ­annuelle payée à J. B. Despériers.

Archives SHL : 1F16 – 1769-1831
Quittances délivrées par J. Despériers, curé de   ­Saint-Jean-de-Livet à Dubois, notaire à Glos au sujet d’une rente ­seigneuriale de 150 livres créée en 1748.

1769 , 26 décembre
Transaction entre Jean Dumoncel, marchand à Orbec, et Charles Huet, notaire audit lieu, rendu garant de l’éviction que ledit Dumoncel avait subie de fonds acquis par lui.
= Arch. SHL. Ms. BB 409.

1770 – Archives SHL.1F725 :
20 avril 1770 : copie de la Fieffe de l’Evêque de Lisieux ­à Lebas, seigneur de Préaux du champ St Ursin à Lisieux.

1770 , 7 janvier – Roncheville
Arrêt du Conseil d’Etat maintenant le duc d’Orléans dans la propriété et jouissance des droits de coutume dans la seigneurie de Roncheville.
= Cité in Suzanne d’HUART .- Archives de la Maison de France ( Branche d’Orléans ) Tome I – Fonds de Dreux (300 AP I, 389), Paris, 1976, p. 175.

1770. – Archives SHL.1F440 :
22 février 1770 : Par devant Le Bourg, notaire, Anne­ Dumas et Danièle Lesueur et Robert Le Prestre son mari demeurant  tous à La Vespière reconnaissent avoir rendu à Jean Moulin ­laboureur à Besneray une pièce de terre de 30 sols de rente.

1770. mars. Archives SHL.1F652 :
16 mars 1770 : inventaire après décès de Guillaume Le­Gros, journalier à Lisieux.
177O , 22 mars -Lisieux< Inventaire des biens meubles et papiers de feu Louis Lefebvre , apothicaire , paroisse Saint-Germain , à Lisieux ... Drogues, ouvrages d'apothicairie. " Plus sur une petite Planche tenante à la muraille et portée sur des goussets S'est trouvé un livre in quarto intitulé dictionnaire universel des drogues simples Couvert de veau , un autre Livre in quarto aussi Couvert de veau intitulé pharmacopée universelle , un autre Livre Petit in quarto intitulé les oeuvres pharmaceutiques du Sieur Jean Regnoult ... = Arch. M.C. - Archives 10.1- Lisieux , 63.1- Inventaires 86 ff. papier 1770 , mars-juin – La Chapelle-Haute-Grue
 » Le 14 mars 1770, la nomination à la cure de Saint-Pierre de la Chapelle-Haute-Grue appartenant au seigneur du lieu, noble dame Elisabeth Gautier, veuve de Messire Emmanuel Le Paulmier , sgr de la Livarderie, dame et patronne de la Chapelle-Haute-Grue, demeurant à Séez, parroisse Saint-Gervais, nomme à ladite cure vacante par la mort de Me Lean-Laurent Gautier, dernier titulaire, la personne de Me Louis-Achille Pigis-Prémont, prêtre, originaire de la paroisse de Saint-Michel-de-Livet, vicaire de Neuville-sur-Touques. Fait et passé à Séez, rue des Veuves(?), en la maison de la dame de la Livarderie.

31 mars 1770 , collation de l’évêque
26 juin 1770 , prise de possession  »
= Abbé PIEL .- Insinuations , t. V , pp. 27-28 , XXXIII-84

1770 , 16 avril – Norolles
Charles-François Legoux , demeurant en la paroisse de Norolles , reconnaît être tenu et obligé envers François Resley ( Beslay ?) , demeurant à Lisieux , paroisse Saint-Germain , une partie de 38 livres de rente foncière , pour cause de fieffe de trois petites pièces de terre à Norolles – ( cf. acte du 30 décembre 1730 )
= Arch. M.C. Fonds et analyse Et. Deville – Parch. 2 ff.

1770 , juillet – Le Pin-en-Lieuvin , Le Breuil-en-Auge
Par devant Jean Baptiste … garde note du Roy au Bailliage d’Orbec pour le siège de Blangy , Furent présent Jaques Guesnel , journalier fils et héritier de pierre qui était fils de Louis demeurant en la paroisse du Pin , Lequel , instance et requête de Catherine Toutain veuve de Thomas Gossey fille et héritière de feu adrien qui avoit épouzé Françoise Guesnel soeur dudit Louis demeurante en la paroisse du Breuil, a reconnu être tenu , sujet, obligé faire et payer au vingt neuf juin de chaque année à ladite veuve Gossey ce acceptante , une partie de soixante sols de rente dotale devenue foncière en laquelle ledit Louis Guesnel se seroit constitué et obligé envers ladite Françoise Guesnel pour sa légitime en mariage avenant sur les successions de leurs père et mère , par contrat passé devant Jouen notaire au Breuil vingt neuf décembre mil sept cent vingt deux …
= M.C. pièce mutilée servant de couverture à l’Abrégé / de l’Histoire / Sainte / Par demandes et par réponses / Pour facili­ter à ceux qui instruisent les Jeunes / Gens , les moyens de leur inspirer de bonne / heure des sentiments chrétiens , et d’établir / solidement dans leur esprit les vérités de notre sainte Religion ./ Nouvelle édition ./ Lisieux ./ A la Librairie Religieuse et Classique / de J.J. Pigeon ,/ Rue Grand’Rue , n° 63 / 1845./ in-32° , XI – 128 p. , front.  » Le Déluge  »

1770
Plan de partie des paroisses de Coudray, Saint-Martin et Saint-Gatien.
= Arch. SHL. FL 759.

c. 1770 – Reux
Tableaux des terres, d’une contenance quatre cent vingt acres, formant le domaine du château de Reux, avec indication d’origine et de tenure.
= Arch. SHL. FL 692.

1770. – Archives SHL. 1F516 :
1770 : reçu de rente de M. Hervieu.

1770 – 1773 – Rouen , Caen , Alençon
Mémoires et décisions concernant les droits supprimés , généralités de Caen , Rouen , et Alençon
= A.N. G2 174

1771. Archives SHL.1F571 :
1771 : Succession de Marin Lecarpentier de St Philbert­  des Champs.

1771. Archives SHL.1F634 :
-1771 : St Jacques de Lisieux : contrat de mariage.
-18 avril 1664 : concerne Boullard de Mesnil Durand.

1771 , 1er février – Lisieux
Par devant Jacques Louis Daufresne , notaire du Roy garde notes à Lisieux
Fut présent Messire Pierre René De La Rocque (Roque) Chevallier Seigneur et patron du Bourg et paroisse de Cerquigny En son Chateau de Cerquigny paroisse du même nom  Etant ce jour à Lisieux Lequel a Reconnu avoir vendu quitté Cédé Et délaissé et promis garantie de tous troubles et évictions Et autres empêchements quelconques , à la Ville et Communauté de Lisieux, ce accepté Pour et au dit nom par Messieurs noel Le Rat Lieutenant général au Bailliage vicomtal de la dite ville , maire Cristophe grainville avocat au parlement de Cette province Pierre Loir negociant et louis nicolas Bullet deslondes marchand , Echevins de La dite ville a ce duement authorisés par arrêt du Conseil d’état du Roy du six jin dernier et lettres patentes données sur icelui a versailles le Seize juillet aussy dernier  … et enfin par délibération arrêtée En l’assemblée des notables de ladite ville Le vingt huit Juilllet  dernier … pour servir d’hôtel de commun de la dite ville C’est a Savoir : une maison avec la Cour Remises et B^cher écurie Pavillon de devant La dite maison  et enclos Comme Le tout est  Le droit de fontaine y attaché Le Jardin étant derrière La dite maison et une place de terre vuide Etant à Côté Le dit jardin et audelà du mur qui ferme ledit jardin du Côté de la Rue qui de la haute Boucherie Et autant que dans ladite Place de terre il En appartient au dit seigneur de La Rocque  Le Tout situé En cette dite ville Grande rue de la Porte de Paris et Rue au Char Paroisse de Saint Jacques Bornée ensemble par un Côté de la dite Rue au Char , par L’autre Côté la maison Cy aprrès Le sieur Blin pêrruquier Représentan Le nommé hemery et autres chacun en partie Par un bout de La dite grande rue et Par L’autre Bout du dit seigneur de Cerquigny par acquêt de M. Le bas de Préaux receveur des tailles à Lisieux et tout et autant que ledit Seigneur en a acquis de messire François Claude Le Normand Seigneur et patron de Victot par contrat Passé devant nous dit notaire le vingt neuf mars mil sept cent cinquante trois ….Plus une maison de fonds en comble au même lieu dite paroisse de saint Jacques tant sur le devant de La dite Rue porte paris que sur le derrière dicelle consistante En une cuisine deux chambres à feu, deux cabinets et un grenier Sur le devant Et sur le derrière une cave une Chambrée a feu et un grenier , le tout se tenant avec la gallerie et la petite cour Et autre dépendances Le tout borné d’un côté et d’un bout partie des choses Cy dessus vendues d’autre côté Le dit sieur Blin perruquier et d’autre bout la dite grande Rue et autant que ledit Seigneur de Cerquigny en a acquis de maitre Jean Duval  Procureur en l’élection et grenier à sel de Lisieux Par autre contrat passé devant nous Le quatorze may mil Sept cent Cinquante quatre …. … Lesdites maisons Et dépendances présentement vendues ainsy qu’elles se contiennent En circonstances et dépendances En ce compris Les droitures et Libertés qui peuvent y être attachées Plus la Tapisserie à personnage placée et tendue dans la grande salle de ladite première maison sans de tout ce que dessus vendu En rien excepter pas même Les sonnettes de métail attachées et scelles dans lesdits appartements de La dite maison qui sont aussy du Compris en la Présente vente Se reservant cependant ledit seigneur vendeur tous les meubles meublants Comme lits secrétaires , tables de marbres! avec leurs consolles trumeaux attachés a visse contre quelqunes des cheminées et enfin tous meubles portables et non affichés a perpétuelle demeure en outre les armoires En Lambris se tenant les murs Les autres neammoins sans corniches placées dans le Peristile du deuxieme étage de ladite premiere maison et toutes les autres tapisseries tendues dans les différents appartements de la dite première maison Pour par lui les enlever dans quatre mois de ce jour a laquelle fin il lui sera délivré un apartement pour y reposter Les dits meubles Se retient encore ledit seigneur vendeur lauge en pierre seulement et le ratellier de la ditte écurie Pour les faaire enlever dans le  susdit tremps …..
= Arch. M.C. Fonds Coquerel, papier, 10 p. incomplet de la 11°

1771 – Lilletot
 » Autorisation donnée au trésorier en charge à l’effet de passer marché avec François Lavillette , originaire de Lisieux , paroisse Saint-Jacques , fondeur de cloche , pour la refonte de la petite cloche de l’église  »
= A.D. Eure : G. 825 – Analyse G. BOURDON

1772. Archives SHL. 1F574 :
1772 : inventaire après décès M. Sauvage, « carleur »(=­savetier) au Mesnil Asselin.

1772. – Archives SHL. 1F854 :
2 octobre 1772 : St Jean de Livet : Ténement des Câbles.

1772. Archives SHL.1F602 :
8 mai 1772 : Duvey fieffe à Pierre Dionis (Fervaques)

1772.Archives SHL : 1F54 – 1772, 1er mai_
Supplique adressée au prince de Monaco par le curé de Brémoy au­ sujet de l’entretien de son église dont « la nef, la tour et les chapelles sont par leur vétusté en tel état de décadence quelles­ sont prestes à corrüer ». (Brémoy dans Calvados)

1772 , 23 juin – Tonnencourt
Par devant le notaire du Roy à Orbec soussigné
L’an mil sept cent soixante douze le mardy après midy vingt troisième jour de juin En l’Etudefut Présent Messire desir antoine Césard Chavallier seigneur et Patron de Tonnancourt demeurant audit lieu Lequel a par ces pnt. Reconnu Devoir a Messire Jacques de Courthoeuvre Chevallier Seigneur du Bocoudrey et Autres Lieux demeurant à Lisieux
La somme de Six cent Livres mentionnée en une obligation du fait dudit seigneur de Thonnancourt dont ledit Seigneur de Bocaudré est porteur Lequel billet , ou obligation demeure nul au moyen de la présente, Laquelle dite somme de six cent LivresLedit Seigneur de Tpnnancourt La payera audit se igneur de Bocaudrey ou fera payer par M. Le Chevalier de Bonneval Lorsque les lettres de Ratification Seront Scellées ayant pris la voie de l’édit des hipotecques relativement au contrat de vente fait par ledit seigneur de thonnancourt à M. de Bonneval par acte notarié Et en forme au payement de laquelle somme dans le délay cy dessus fixé pourvu touttefois que ledit seigneur de Bonneval ne retarde pas le payement quil doit faire aud seigneur de tonnancourt qui ne soblige payer la susdite soe que lorsaque Led Seigneur de Bonneval Lui aura remis sesdits aquey il oblige tous ses biens pnts. et a venir Ce fut fait en la pnce . des srs Jean Baptiste Letanneur organiste de cette ville Et pierre rasseut couturier demt. à Orbec temoins qui ont avec lesdits seigneur de tonnancourt et nous nre signé après lecture.

De Lyée de Tonnancourt       Le Tenneur

pierre rasant                  Le Boure

en marge : Je reçu de Monsieur ( en surcharge) le Chevalier de Bonneval le montant du présent Laquelle quittance luy sert de main levée et le tout à la decharge de Monsieur de Tonnancourt et suivant mon opposition aux hypotèques du onze juillet dernier. Ce vingt neuf aoust mil sept cent  soixante douze De Courtheuvre. aprouvé le mot chevalier en surcharge Bon Bocaudrey
( voir acte du 11 juillet 1772)
= Arch. SHL. 9FA Fonds Deville. Communes T. Dossier Tonnencourt

1772 , 11 juillet – Tonnencourt
L’An mil sept cent soixante douze, le samedy unzee jour de juillet après midy à la requête de Messire Jacques de Courtoeuvre chevalier et seigneur de Bocaudrey, bas-Millouet et autres lieux, demeurant la ville de Lisieux parroisse Saint-Germain qui a requis le présent fait election de domicille aux fins d’iceluy en la maison et demeure de Maître Milcent de Belcour avocat demeurant en la ville d’Orbec: J’ai pierre menange premier huissier en l’Hôtel de Ville et huissier audiencier au bailliage d’Orbec y reçu et immatriculé exploitant partout le royaume demeurant audit Orbec soussigné; signiffié et déclaréà Messieurs les Officiers du Bailliage d’Orbec gardes des sceaux de la chancellerie établis pour led siège En La personne de Maître Claude Joseph Hubert Conservateur des hipothèques des créanciers sur immeublesréels ou futils en son bureua situé à Orbec rue de la geole paroisse notre-dame en parlant à Me hubert trouvé à son bureau aud. Orbec que le Seigneur de Bocaudrey est opposant et s’oppose à ce qu’aucunne Lettres de ratification ne soient expédiées ni scellée au profit de qui que ce soit sur la vente qui peut avoir été faite ou qui pourra Letre par la suitte par Messire desir antoine Coesard de Liée (Lyée) Chevallier seigneur de Tonnancourt De Liée et Belleau demeurant en sa terre et paroisse de Tonnancourt de tous ses biens fonds et notamment du fief terre et seigneurie de Belleau Belleau scituée en la paroisse de notre-dame-de-courson vendu par led seigneur de Tonnancourt à Monsieur Deshayes Ecuyer seigneur de Bonneval chevallier de l’Ordre Royal et Militaire de saint Louis suinon à la charge que sur le prix desd. immeubles Le Seigneur de Bocaudrey soit payé Des sommes princialles arrérages interet frais mises Dexecutions despenss et Loyaux Couts à Lui dus Couronne (?) en tous ses droits noms raisons actions privilèges et hipothèques pour causes et moyens a déduire en temps et lieu J’ai aud. Me Hubert parlant comme dessus Laissé autant du présent et payé Trois livres pour son droit d’enregistrement
= Arch. SHL. 9FA Fonds Deville. Communes T. Dossier Tonnencourt

1772 – Archives SHL. 1F372
1F372 : 6 octobre 1772 : Guillaume Gosset de St Jacques pour­ s’acquitter envers dame Anne Geneviève Rabot veuve et non­ héritière de Robert Gosset Desacres de la somme 347 livres 17­sols 30 deniers s’oblige et transporte à cet effet des arrérages­ de rente.

1772 – 1788
Abbaye Saint-Ouen de Rouen. Baronnie de Daubeuf-la-Campagne – Quittances, mémoires et correspondances.
= AD. SM. 14 H 1358

1772. Archives SHL. 1F887
: 1772-73 : Thevray (canton de Beaumesnil)  Consentement à­ Jeanne Adélaïde de Laboulaye épouse de X… sieur de Dreux pour­ une somme d’argent.
– plusieurs reconnaissances de dettes dont de La Varende.

1772. Archives SHL.1F560 :
1772 : Marquis de Prie (Coquainvilliers) (et Pléneuf, St­  Alban, Guérande, )(+ Courbépine près Bernay, La Chapelle ­Gauthier, Rueil, …) succession.

1773. Archives SHL : 1F98 –
1773-1775 : Tourgéville.  Procédure entre la veuve ­Deslandes et Satis Jacques prêtre.

1773. – Archives SHL 1F889 :
1773 : Fauguernon : lettre du Marquis de Pierpont.: bail­ de la ferme.

1773 – Archives SHL. 1F405 :
1773 : comptes sommaire rendus par dame Catherine ­Françoise Buisson veuve de sieur Pierre Jean Maurice Bénard de­ Ste Marguerite des Loges.

1773 – Archives SHL. 1F410 :
29 juin 1773 : Marie Conard de La Chapelle Yvon, vend à ­Michel Héribel, tisserand de St Martin de Mailloc, une pièce de terre et bâtiment à St Martin.

1773 , 29 juin – Saint-Martin-de-Mailloc , Saint-Jean-de-Livet
Par devant Pierre-Charles Dubois, notaire, Marie Conard, fille de feu Jean, demeurant en la paroisse de la Chapelle-Yvon, vend à Michel Héribel, tisserand en frocs, demeurant à Saint-Martin-de-Mailloc, une pièce de terre et bâtiment audit lieu. Témoins: Marc Tabarie, huissier à Saint-Martin-de-Mailloc et Charles Renier, journalier à Saint-Jean-de-Livet.
= Arch. SHL. Parch. 3 ff.

1773 , 27 août – Reux
Le 27 août 1773, la nomination à la cure de Saint-Etienne de Reux appartenant au seigneur du lieu, Messire François-Jean de la Myre, comte de Mory, d’Honneingheim, chevalier honoraire de l’Ordre de Malte, seigneur haut-justicier de Congis, Villers, Burignault, la Tourterelle, Monjay, Hinaucourt, Latrix, seigneur et patron de la châtellenie de Reux, la Salle, Canouville et autres Lieux, demeurant à Paris, en l’hôtel de S.A.Mgr le comte de la Marche, prince du sang, rue de Grenelle, paroisse saint-Sulpice, et représenté par Me Jean-Charles Herval, Escuier, procureur général domanial de Mgr le duc d’Orléans en sa vicomté d’Auge, demeurant à Pont-L’Evêque, nomme à la dite cure, vacante par la mort de Me Jacques Gisey, prêtre, dernier titulaire, décédé le 9 mars de la présente année, la personne de Me Pierre Lemercier, prêtre du diocèse de Lisieux, habitué en la paroisse de Pont-L’Evêque. Fait et passé en ladite ville, au logis du sr Herval, en présence de Me François Delataille, avocat, et de Me Louis-Guillaume Train, bourgeois de Pont-L’Evêque, tous deux y demeurant.
Le lendemain, Mr Mery, vicaire-général donne aud. sr Lemercier la collation dudit bénéfice.
Le 31 août 1773, le sr Lemercier (M. Lemercier, originaire de Pont-L’Evêque, refusa de prêter le serment schismatique en 1791. L’anné suivante il partit en exil et se réfugia d’abord à Portsmouth, puis à à Portsea où il logea rue Glowcester, 20. Nous ne retrouvons plus son nom nulle part après la Révolution; il paraît certain qu’il mourut en Angleterre. (Archives du Calvados.- Mss. de Reux .)) prend possession de la cure de Reux, présence de Me Julien Morel, curé de Pont-L’Evêque, Me Jean-Baptiste Lalouette, curé de Valsemey, demeurant encore en ladite ville; Me Pierre Bottey, curé de Saint-Melaine et autres témoins.
= abbé PIEL, Inventaire historique , t. V, p. 150, N° 221.

1774 , 31 mars – Rivière de Dives
Arrêt qui commet le sr DUBOIS Inspecteur général des Ponts et Chaussées pour dresser le plan des ouvrages commencés pour le desséchement des prairies le long de ladite rivière
= Arch. Nat. E 2661a

1774 , 3 août – Hermival
Lettres du roi Louis XVI ratifiant la vente de fonds à Hermival.
= Arch. SHL. A 95. (pièce en déficit au 12.01.94)

1774 , 22 août – Lisieux
Inventaire des meubles, effets, titres et papiers de feu Georges Samson, serririer à Lisieux, rue Haute-Boucherie – outillage, fers, charbon
= Arch. SHL. 9F – 10.1- Lisieux , 63.1- Inventaires

1774. – Archives SHL.1F493 :
26 septembre 1774 : rente du sieur Routier au sieur ­Alexis Daubichon.

1774 : Archives SHL 1F626
1774 : famille Forest documents divers.

1774. Archives SHL. 1F564 :
1774 : inventaire après décès : Philippe Leroux, rue Pont­ Mortain à Lisieux.

1774. Archives SHL.  1F679 :
1774 : pouvoir par Noël Angot des Rotours de Falaise à­ son épouse Gabrielle Barbe Clément parente de feu messire ­François Collet évêque impartibus.

1775. Archives SHL 1F12 -.
Inventaire après décès de Maitre Adrien Hébert titulaire du­ prieuré cure de Saint-Léger du Houlley à la requête des ­paroissiens en raison « d’une quantité considérable de travaux à faire aux lieux presbytéraux… »

1775 , 1er février – Bayeux
Louis-Michel Phillippe , sr. de Delleville , bourgeois de cette ville , y demeurant paroisse Saint-Martin , vend , crée et constitue au profit de François Philippe , sr. Duval , marchand tanneur 33 £ de rente
= AD Calvados – F. 6254

1775
M. Le Vallois, écuyer, sieur de saint-Léonard, représentant Gabriel de Gautier, écuyer.
AD Orne. H 4287.

1775 Archives 1F62 : 1775, 25 mai_
Vente par le sieur Louis Robert Duval de la Bucardière, exempt de la connétablie, gendarmerie et maréchaussée de France, demeurant paris, rue saint-Honoré, représenté par Michel Jacques Deriot, marchand, demeurant à Brucourt; à Jean et pierre Etable, ­demeurant à Saint-Germain-la-Campagne, deux pièces de terre,­triège des Fusées, contenant trois vergées …  moyennant deux mille neuf cent quarante huit livres.

Archives SHL. 1F474 :
1775 : dépenses faites par l’abbé de Colbert  sinistré à ­la suite d’un ouragan.(région de Lisieux) ( Val Richer ?)

1775 – Archives SHL. 1F334
1F334 : 8 juillet 1775 : Pierre Grandval, marchand, et Joseph­ Voisin représentant le sieur Jacques Rayer ont reconnu avoir cédé  ­à Pierre Charles Dubois notaire à Glos 12 acres de terre sises ­aux Bruyères de Glos.

1775-1783
 » Plan itinéraire de la route de Honfleur vers la Touraine et le Perche , par Lisieux , Livarot depuis l’entrée de la Généralité du côté de pont-L’Evêque , jusqu’à la jonction sur la route de Basse-Bretagne au Bourg avec des notes des ingénieurs sur l’état et les besoins de ces routes  »
= A.D. Orne , C 182

1776. – Archives SHL 1F737
1F737 : 1776 : Mildesex (Angleterre) et Bolbec.  reçu de 1637 ­livres pour remboursement.

1776. – Archives SHL. 1F576 :
1776 : inventaire succession de Guillaume Gosset, sieur­ des Acres, toilier.

1776. archives SHL.  1F816 :
1776;: Tourgéville : succession de Jean Satis.

1776 , 17 avril – Lisieux
Inventaire des meubles de Louis Dumesnil, maître menuisier demeurant à Lisieux, rue Pont Mortain. outils.
= Arch. M.C. – Archives 10.1- Lisieux , 63.1- Inventaires

1776. Archives  SHL. 1F562 :
1776-1835 : Famille Dubois, (ancien notaire à Glos) 39 ­pièces : quittance de fermes de rente.(St Jean de Livet)

1776. – Archives SHL. 1F527
: 1776 à 1792 : reçus d’une rente au profit de Marin Drut­et héritée par Charles Marie Du Bois.

1776 Archives SHL 1F284 :
17 juin 1776 : accord entre François Lemercier seigneur­ de Mesnil Guillaume, Jacques Rayer officier de la milice de Caen­ et Charles Dubois notaire à Glos à propos du paiement de rente ­sur les Bruyères de Glos; témoins Pierre Moisy et Pierre Pinel.

1776 , 14 octobre – Lisieux
Inventaire des meubles, effets et titres deMarie Le François veuve de Georges Galonin, carreleur, demeurant à son décés en la maison du Grand Séminaire.
= Arch. M.C. – Archives 10.1- Lisieux , 63.1- Inventaires

1776. Archives SHL.  1F627 :
1776 : documents à inventorier, Mottey construction d’une­ maison neuve à Lisieux ??? emploi de différentes espèces de bois­….

1776. Archives SHL.  1F649 :
1776 : Meulles : lettre du curé assurant le départ.

1776-1781
 » Plan itinéraire de la route de Honfleur vers la Touraine et le Perche , par Lisieux , Livarot depuis l’entrée de la Généralité du côté de pont-L’Evêque , jusqu’à la jonction sur la route de Basse-Bretagne au Bourg avec des notes des ingénieurs sur l’état et les besoins de ces routes  »
= A.D. Orne , C 181 .

1777.Archives SHL : 1F100
1777 et autres – Fieffé du moulin de Pont-L’Evêque.

1777 Archives SHL  1F230 :
1777 : trésor de Mesnil sur Blangy : Agdrien Prévost,  trésorier.

1777 archives SHL : 1F60 – 1777 –
Pierre Locquet, laboureur demeurant en la paroisse. de­ Saint-Martin-de-mailloc constitue en faveur de Maître Jacques pierre Galopin, « accolithe », son petit-fils, demeurant au Grand séminaire de Lisieux une rente de 150 livres afin que celui-ci puisse parvenir aux « ordres de prestre ». Cette rente a été agréée par Nicolas Gallopin, tisserand en frocs, son frère, demeurant à­ Saint-Martin-de-Mailloc. Cette rente viagère payable audit sieur acolyte, d’an en an … jusqu’à ce qu’il soit pourvu de cure,­chapelle ou autre bénéfice valant en revenu annuel au moins deux cents livres. En garantie sont affectées quatre pièces de terre assises en la paroisse de Saint-Martin-de-Mailloc: la première en ­cour et plant, un jardin à poirée, etc; la seconde nommée Les ­Plerrez; la troisième, nommée le Clos et la quatrième les Costis.

1777 Archives SHL.
1F264 : mars 1777 : Louis Pierre Chéron du Brévedent reconnaît ­avoir vendu à François Nicolas fabricant de frocs une maison sise ­au faubourg Saint Désir

1777. octobre Archives SHL.
1F653 : 18 octobre 1777 : Saint Désir : vente de l’herbage ­Millouet à la Haute Mare.

1777 , 29 octobre – Lisieux
Inventaire des meubles, effets, titres et papiers de la succession d’Anne Bordeaux, veuve de Jean Dupont, à la requête de Thomas Dupont, marchand couverturier
= Arch. M.C. – Archives 10.1- Lisieux , 63.1- Inventaires

1777 – Le Pré-d’Auge
Famille Arnoulin
= AD 14 2E 19 (1 p.)

1778 Archives SHL 1F231 : 1778 :
trésor du Mesnil sur Blangy : Gilles Leproux­ trésorier.

1778 , 4 février – Reux
Echange de fonds à Reux entre Jean de La Myre, comte de Mory, seigneur et patron de Reux, et Charles-François Le Carpentier des Jonquets, lieutenant particulier des Eaux et Forêts à pont-L’Evêque.
= Arch. SHL. FL 687.

1778. – Archives SHL.1F503 :
1778 : Nicolas Dumoncel, fief du Coudrey à Lieurey.

1778 , 7 mai – Orbec
Arrêt du Conseil relatif aux fonctions de jaugeur dans le bailliage d’Orbec et à la perception des droits .
 » Sur ce qui a été présenté au Royétant en son Conseil qu’il avait été rendu à la Chambre de Police du Bailliage d’Orbec trois sentences des Quatre décembre mil sept cent soixante-dix sept , quatorze janvier et onze février mil sept cent soixante-dix huit à l’occasion des fonctions de jaugeur royal des poids et mesure qui étoient exercées dans ledit bailliage par le nommé Jubert que les juges du siège prétendaient non seulement avoir droit d’entendre ledit jaugeur et d’en nommer unautre , mais encore de connoître les contestations relatives aux dittes fonctions et à la perception des droits qui en dépendent tandis que Sa Majesté a attribué la Commission par ses lettres patentes du vingt sept aout mil sept cent soixe dix sept aux Cours des Aydes avec deffenses a toutes ses cours et autres juges d’en connaitre . Qu’une telle prétentin ne peut être trop promptement réprimée puisqu’elle porte d’ailleurs un préjudice considérable aux intérêts de Sa Majesté par le trouvble qu’elle apporte dans la perception des droits des jaugeurs … Sa Majesté a cassé , annuller ordonné et ordonne … que ses lettres patentes soient exécutées selon leur forme et teneur . En conséquence , les contestations relatives aux fonctions de jaugeur Royal dans le bailliage d’Orbec , et à la perception des droits qui y sont attribués seront portés en première instance devant les juges de l’Election et par Appel en la Cour des Aides de Normandie …
= A.N. G2 173

1778 – Lisieux
Le tribunal de l’Election voulut s’ingénier par voie de règlement général dans les affaires des marchands de frocs forains et ceux de la ville, ceux-ci voulant obliger les autres à faire inscrire au bureau et marquer d’un plomb etc. les étoffes qu’ils voudraient faire apprêter en ville. Mais un arrêt de la cour des aides du 10 août 1778 déclara nul le règlement fait par les Elus de Lisieux le 31 janvier 1778, parce que ceux-ci ne pouvaient faire des règlements de police, n’ayant compétence que pour juger des questions de taille.
= Henri de FORMEVILLE, Hsitoire de l’ancien évêche-comté de Lisieux , I, p. dcxxi

1778. – Archives SHL. 1F472 : 1778-1788 :
briqueterie et tuilerie de St Jean de Livet  (papiers divers)

1778 – Lisieux
Mémoire à consulter et consultation pour l’Evêque et Comte de Lisieux (sur les prérogatives de police de l’évêque dans la ville et banlieue de Lisieux)) , Lisieux, , J.B. Mistral, 1778, in-4°, 52 p.
* NOTES et DOCUMENTS – FONDS Et. DEVILLE – 12 – LISIEUX , Administration , 120. – Arrêtés

1778
Abbaye Saint-Ouen de Rouen. Baronnie de Daubeuf-la-Campagne – Répertoire d’aveux.
= AD. SM. 14 H 1358

1778-1792 – Saint-Martin-de-Mailloc
Pièce relatives à une pièce de terre à faucher, contenant une acre ou environ, sise à Saint-Martin-de-Mailloc, dépendant du ci-devant Chapitre de la cy-devant Cathédrale de Lisieux.
= Arch. SHL. 9F Deville. Parch. 16 ff.

1779 Archives SHL : 1F104 –
1779… – Saint Jacques : actes de ventes

1779 Archives SHL 1F232 :
1779 : trésor du Mesnil sur Blangy : Jacques Leproux ­trésorier.
1779 , 1er février – Moyaux
Par devant Jean-Baptiste Alexis Combault, notaire à Orbec, Jean Venon, marchand, laboureur de la paroisse de Moyaux, vend à Joseph Duclos, de ladite paroisse, une pièce de terre labourable sise à Moyaux, moyennant 600 livres.
Témoins: Nicolas Mobon et Jean Noël, de Moyaux.
= Arch. SHL. 1 F. Parch.2 ff. Analyse Et. Deville.

1779 , 5 février – Englesqueville
Aveu rendu à Alexandre-Anne-Gabriel-Augustin de Cairon, chevalier, marquis d’Esmalleville, seigneur de Penneville, Fréville, Carville, Rabu, Monney, Ter­nant, Cani, le Vuy, Gruchet, Vaudain, Baudissart, Caniel, Vasouy, Château-Bau­dry, Caltôt, la Rivière, Beuzebosc, le Reu, les Roches, les Retailles, Bonne­ville-sur-Touques, Cavelot, etc., à cause de Marie-Madeleine-Gabrielle d’Es­malleville, son épouse, par Louis Martin, pour terre à Englesqueville, tenue du fief Cavelot.
= Arch. SHL. FL 324.

1779 , 5 mars – Firfol
Mre Etienne Cassel ,pbre. du diocèse de Lisieux , chanoine-chèvecier et curé de l’église royale , collégiale et paroissiale de Notre-Dame de Poissy , diocèse de Chartres , et prieur commendataire du prieuré simple et régulier de St Christophe de Firfol demeurant à Poissy …. donne sa procuration pour résigner led. prieuré entre les mains de N.S-P. le pape en faveur de Mre François-Jacques de Narbonne , prêtre du diocèse de cahors , vicaire général du diocèse d’Evreux , archidiacre du neubourg en la cathédrale d’Evreux et titulaire de l’un des huit canonicats et prébende de l’ancienne fondation d’Angerville en lad. cathédrale ; et led. sieur de Narbonne donjne aussi sa procuration pour résigner sesd. canonicats et prébende en faveur dud. sr. Cassel , le tout pour cause de mutuelle permutation . Fait et passé à paris en l’étude de Me Dosne , notaire au Chatelet ….
= PIEL ( abbé ) .- Inventaire historique des actes transcrits aux insinuations Ecclésiatiques , t. V , p. 360

1779 , 21 avril
Copie d’arrêt du Conseil concernant les privilèges des commis des fermes.
= Arch. SHL. A 809.

1779. mars. Archives SHL.1F655 :
11 mars 1779 : Acte notarié, Vauborel seigneur ­d’Auvillars achète une maison à Poussy. (vendeur, de Bernières,­écuyer )

1779 , 18 mai – Saint-Désir-de-Lisieux
Inventaire des meubles de Charles Maurice, journalier.
= Arch. M.C. – Archives 10.1- Lisieux , 63.1- Inventaires

1779 , 13 septembre – Saint-Désir-de-Lisieux
Inventaire des meubles de Jean-baptiste Gosset, de son vivant, débitant de tabac, faubourg Saint-Désir, dans une maison tenue à louage du sieur Guérin.
= Arch. M.C. – Archives 10.1- Lisieux , 63.1- Inventaires

1779. Archives SHL. 1F707 :
1779 : délit de chasse sur les bruyères de Glos, commune­ de Saint Jean de Livet.

1780. – archives SHL.1F695
1780 : Valsemey : sieurs Moulin et Toutain.

1780    Archives SHL : 1F105 –
1780 : Saint Aubin sur Algot : Ventes de biens du clergé.

1780. – Archives SHL. 1F780 :
1780 : navigation sur la rivière Touques.

1780  Archives SHL 1F297 :
1780 : Lisieux : Pierre Charles Dubois notaire au sujet ­de l’occupation d’une maison située faubourg d’Orbec, par­ différents régiments.

1780 , 27 janvier – Tordouet
Jean Bauche, de la paroisse de Tordouet, vend à Pierre Cullier, de la paroisse du Ronceray, deux pièces de terre sises à Tordouet.
= Arch. SHL. 9 FA. Fonds Et. Deville. Parch. 2 ff.

1780 , 12 février – Tordouet
Procès-verbal d’arpentage, par François Le Franc, arpenteur du bailliage d’Orbec, y demeurant, de deux pièces de terre en labour, sises à Tordouet, triège du Clos Montier, appartenant à Pierre Cullier, suivant contrat de vente du 27 janvier 1780.
= Arch. SHL. 9 FA. Fonds Et. Deville. Parch. 2 ff.

1780 , 29 juin – Mesnil-Simon
Nicolas Le Boucher , fils de feu Eustache et de Marie Leproux , demeurant à Beuvillers , donne en fieffe à rente à Thomas Le Boucher , son frère , demeurant à Mesnil-Simon , le quart à lui appartenant de la succession de sesd. père et mère , consistant en quatre pièces de terre sises à Mesnil-Simon .
= Arch. M.C. Fonds Et. Deville – Minute papier 2 ff.- Analyse Et. Deville.

1780 , 29 juin – Mesnil-Simon
Jean Le Boucher , fils et héritier pour un quart de feu Eustache et de Marie Leproux , demeurant en la paroisse de Saint-Ymer ( Saint-Hymer ) , fieffe à rente à Thomas Le Boucher , son frère , demeurant à Mesnil-Simon , le quart à lui apparteant de la succession immobilière de sesd. père et mère , moyennant une rente de 26 livres 2 sols 11 deniers à Noël
= Arch. M.C. Fonds Et. Deville – Parch. 2 ff.- Analyse Et. Deville.

1780 – Gacé , Fervaques , Orbec
Etat des tournées des départements de Gacé , Fervaques , Orbec
= A.N. G2 32

1780. Archives SHL.1F888 : 1780 : Thevray :

1780 – Reux
Aveu rendu à François-Jean de La Myre, comte de Mory, seigneur de Reux, par Simon Corneille, pour le tènement des Castelets à Reux.
= Arch. SHL. FL 688.

1780. – archives SHL.  1F529 :
1780 : Succession Gohier, paroisse de Bouttemont.

1780. archives SHL   1F811 :
1780-1781 : Fumichon,  Château et terres. Analyse de ­Fernand Rault.

1780. Archives SHL. 1F713 :
28 novembre 1780 : gabares sur la Touques, obstruction de ­la rivière par M. Rioult au Breuil en Auge.

1780. – Archives SHL.1F741 :
1780 à 1788 : listes de fermiers concernant Courvaudon,­ Hamars, Bonnemaisons……

archives SHL.  1F843 :
1780 : Touques : chemin du moulin.

1781. Archives SHL.
1F667 : 1781 : débit et  vente de spiritueux par Jean Selot ­(comptes)

1781 Archives SHL  1F235 :
1781 : André de Bellemare, Marie-Anne Fortin, Catherine­ Gabrielle Morin, mémoires les concernant.
1781 et années suivantes :
Cairon Jean-Alain : un nouveau cimetière pour Lisieux, un choix difficile. BSHL n° 49, septembre 2001.

1781 , 4 janvier – Lisieux

Visite des Tours de la Ville
 » Le jeudi 4 janvier en conséquence et pour l’exécution de l’arrêt du Conseil d’Etat du Roi du 15 novembre dernier , portant entre autre disposition celle qui permet à la ville de Lisieux d’employer s’il y a lieu les tours qui sont sur les portes et remparts au service des troupes à l’exception de ce qui est employé actuellement par les commis et employés des fermes. Nous, André Maillet avocat fiscal au bailliage de Lisieux , François Hugues Yon avocat et Guillaume François Ricquier , négociant , conseillers du Roi , Maire et Echevins de lad. ville , assistés de Pierre Jean Aubert , secrétaire greffier ordinaire de lad. ville , certifiions avoir vu et visité lesdites tours pour juger lesquelles peuvent convenir zu service des troupes et en avoir dressé notre rapport ainsi qu’il suit .

Tour Lambert – Le bas est fieffé au sieur des Iles par la ville et le haut au sieur Maillet , maire . Trois fenêtres grillées de fer donnant sur le jardin du sieur des Isles avec un ouverture sans volet du côté des fossés .
Celle de la Porte de Caen – Comprenant un corps de garde à droite et à gauche dont les planchers sont en mauvais état , chambre au dessus et grenier au dessus de la porte . La charpente en mauvais état et l’escalier peu sûr .
Tour de la Barre – Divisée par des refends et deux planchers , percée d’ouvertures et lucarnes servant à étendre des frocs . Cette tour est louée à plusieurs particuliers .
( suite de la visite renvoyée au lundi 8 janvier )
Tour occupée par le sieur Bordeaux tanneur –
Tour occupée par le sieur Bertre – Elle comprend une cave , une chambre et un grenier .
Tour ocupée par le sieur Mariolle – à laquelle , comme la précédente , on ne peut accéder que par sa maison .
Tour Bachelet – occupée par le sieur Desfriéches , bâtie en ovale sur la rivière d’Orbec entrant dans la ville
Tour occupée par le sieur de Neuville – divisée par un plancher , le bas sert de cave et le dessus de pentoir . Très bien éclairée on y accède par un bout de rempart ouvrant à la porte d’Orbec .
Les deux tours de la porte d’Orbec – composées de deux corps de garde fort obscurs , de deux chambres , dont l’une sans plancher et d’une autre chambre et grenier sans croisée ni plancher . Les tours sont occupées par les commis du fermier des aides .
Tour Guerbette – occupée par le sieur Le Bret et affermée à un épicier , consistant en une cave et chambre bien éclairée mais peu solide , avec un mauvais plancher
Tours de la porte de Paris – servent aux prisons de la haute justice , il n’y a qu’un corps de garde à gauche qui est occupé par les commis .
Tour de la porte de la Chaussée – également occupée par les commis du fermier dans laquelle il y a un corps de garde à droite , trois chambres et un grenier , le tout assez bon .
Petite tour située au bas de la cour des Becquets – louée à la ferme . Elle comprend une cave , une chambre et un petit grenier
= Arch. mun. Lisieux EE – Copie Et. Deville NOTES et DOCUMENTS , I , 1-1

1781 – Saint-Jean-de-Livet
+ JAY ETE BENITE PAR Me ROBERT PROVOST CVRE DE CE LIEV ET NOMMEE MARIE JEANNE PAR MONSIEUR JEAN BAPTISTE DAVY BOIS LAURANS SEIGNEUR ET PATRON HONORAIRE DE CETTE PAROISSE ET DES FIEFS DE QUERVILLE LA RIVIERE DAUGE DOUVILLE ET PATRON PRESENTATEUR DE LA CHAPELLE DE Ste BARBE DES BOIS ET NOBLE DAME MARIE ANGELIQUE DE MAUDUIT DE BOIS LAURANS: JACQUES LE FEVRE TRESORIER.
= Inscription de la cloche, dans Arcisse de CAUMONT , Statistique monumentale , t. V, p.319.

1781 – Tortisambert
Titres de la terre de la Varinière à Tortisambert acquise en juin 1781 , moyennant 31.060 livres , de M. de Corday de Glatigny par Messire Luc-Jean-Baptiste Gaultier, seigneur de saint-Basiele ( 1760-1782 )
= Arch. de M. Pierre Gaultier de Saint-Basile déposées aux AD. du Calvados , Cf. Inv. C 22

1781-1784
 » Plan itinéraire de la route de Honfleur vers la Touraine et le Perche , par Lisieux , Livarot et Vimoutiers avec des notes des ingénieurs sur l’état et les besoins de ces routes  » .
= A.D. Orne , C 183 .

1781 , 26 mai
A monsieur le Lieutenant général civil criminel du Bailliage d’Orbec.
« Supplient humblement haut et puissant seigneur Marie-François de Bruc, marquis de la Guerche cy-devant lieutenant au régiment des Garde-Françaises, chevalier de l’ordre militaire et royal de Saint-Louis, demeurant à Paris, rue de Grenelle, paroisse saint-Sulpice, ayant épousé demoiselle Monique-Sophie-Louise Le Comte de Nonant de Raray, fille de messire Jean-Joseph Le Conte de Nonant, chevalier, marquis de Raray, ancien cornette des Cheveau-léger de la Reine et curateur de l’interdiction dudit seigneur marquis de  Raray, son beau-père nommé a cette qualité par sentence  du siège rendue par l’avis de parents et amis dudit seigneur interdit.
Et haute et puissante dame Marie-Reine-Victoire Durcet épouse dudit eigneur marquis de Raray, interdit, tutrice de messire Antoine-Joseph-Alexis Le Conte de Nonant comte de Raray, fils dudit seigneur marquis de Raray interdit et d’elle suivant l’acte de sa nomination exercé en ce siège le treize avril mil sept cents soixante dix-neuf, demeurant à Paris, paroisse Saint-Sauveur,
Messire Louis-Joseph comte d’Ailly, marquis de Brangis, colonel d’infanterie et demeurant à Paris, quai des Theatins, parvis Saint-Sulpice.
Messire Louis des Acres comte de Laigle chevalier de Saint-Louis, maréchal des camps et armées du Roi, demeurant à paris, rue de l’Université, paroisse Saint-Sulpice, cousin du côté paternel et maternel.
Messire Anselme-Michel de Migien chevalier de l’Ordre royal et militaire de saint-Louis, marquis de Savigni, demeurant à Dijon, de présent à Paris logé rue Denfant paroisse saint-Jacques-du-Haut-Pas, gendre de Monsieur le Comte de Raray.
Messire Louis-François, marquis de Chambrai, maréchel des camps et armées du roi, chevalier du Saint-Louis, et chevalier honoraire de l’Ordre de Malte, demeurant ordinairement au château de Cambrai et de présent à Paris, en son hôtel rue des Francs-Bourgeois, paroisse Saint-Paul, cousin maternel.
Alexandre de Tarragon, chevalier, capitaine de cavalerie, écuyer honoraire de Monsieur, frère du Roi, chevalier de l’ordre militaire et royal de Saint Louis et de Saint Lazare demeurant à Paris, rue d’Enfer, paroisse Saint-Jacques du Haut-Pas, oncle paternel
Monsieur Pierre Baban de La Chaussade écuyer seigneur de Guérigny baron de Securnay conseiller, secrétaire du Roi , maison Couronne de France, demeurant à Paris, ru du Chaume, paroisse Saint-Nicolas-des-Champs allié du côté paternel
M.Jules Léonard de Beauxoncle seigneur de Vievy, la Jourquière et autres lieux  chevaux légers de la Garde du Roi demeurant ordinairement au château de Viévy en Dunois de présent à Paris, logé à l’hôtel de Malthe, rue Traversière paroisse Saint-Roch, cousin maternel,
et M. François de Vivefaye chevalier de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis demeurant à l’Ecole Royale militaire paroisse du Gros-Caillou, cousin paternel, tous stipulés et représentés par Me Pierre Antoine Aubin Revol, sieur de La Vatronce ? bailli et haut justicier des hautes justices unies de la Goulafrière et du Sap-André lieutenant des férons de Normandie et procureur en ce siège, porteur de leur pouvoirs passés devant les conseillers du roi notaires au Châtelet de Paris le premier décembre
et vous remontre que leur étant impossible de comparaître en personne devant vous, Monsieur, pour délibérer des affaires de la curatelle de M. le Marquis de Raray et de la tutelle de M; le conte de Raray son fils mineur
= Arch. SHL. 2 F Le comte de Nonant de Raray – 2.

1781, 17 juin Archives SHL : 1F61 –
1781 17 juin :Arrêt du Conseil d’Etat du Roi portant établissement de bureaux pour la visite et la marque des étoffes de laine dans la généralité de Caen.

1781, 8 octobre Archives SHL : 1F73 – 1781 :
Vente d’une propriété – jardin potager, serres et bâtiment neuf, ­sise à Saint-Jacques par le sieur Mariolle Jean, maître en chirurgie, demeurant. à Lisieux, à Saint-Jacques au sieur Meautey, bourgeois de Lisieux, demt. à Saint-Jacques,

1781. décembre Archives SHL : 1F590 :
3 décembre 1781 : Nicolas Herrier (St Germain à Lisieux)­ donne à ferme à Jean Carré un bien situé à Notre Dame des Vaux.

1781. – Archives SHL. 1F777 :
13 novembre 1781 : consultation sur les treizièmes.

1782. – Archives SHL.  1F489 :
6 mars et 27 octobre 1782 : vente d’une maison à François ­Nicolas par Jean Désir Cottin. ( Saint Désir   – manoir Beauville )

1782. Archives SHL. 1F575 :
22 avril 1782 : inventaire après décès, Antoine Guesnet,­  campagne de St Jacques de Lisieux

1782 , 7 juin – Tortisambert
Par devant Jean Bte Cordier, notaire Royal, Garde notes pour le siège de Mesnil Durant, Bailliage d’Argentan et autres sièges et Lieux, résident au bourg de Livarot, soussigné
Le vendredy sept iesme jour de juin l’an mil sept cent quatre vingt deux en la paroisse de Tortizambert, sur la Cour de Pierre Ouïn , viron midy.
Furent présents Messire pierre jean Baptiste augustin de Cordey, chevalier, seigneur de Glatigny, grosdouet et autres lieux, demeurant en son château de Glatigny, paroisse de Saint-Gervais des sablons et Messire Philippe françois Isaac de Cordey, chevalier Seigneur et patron du renouard, avenelles , du Parc et autres lieux, demeurant en son chasteau parroisse du Renouard, frères.
Lesquels ont par ces présentes, volontairement vendu quitté, cédé abandonné dès maintenant et pour toujours …
A messire Luc Jean Baptiste de Gaultier, chevalier, seigneur et patron de saint Bazille et de perteville En heurtevent, demeurant en la parroisse de Saint Bazille et aussy présent et acceptant …. C’est à savoir, une piècede terre et ferme vulgairement nommée auxdits seigneurs vendeurs appartenant de leur propre, située en la parroisse de Tortizambert consistant en six pièces de terre
La première en court plant et Bâtiments à usage de demeure et autres usages Bornée d’un côté et d’un bout le chemin de la varinnière à Livarot, D’autre côté la cour Magny cy après bornée et d’autre bout le Ruisseau de la varinnière.
La Seconde nommée La Cour Magny, sur laquelle il y a un corps de Bâtiment à usage de demeure, bornée d’un côté au midy, La Cour ci dessus bornée, D’autre côté Le chemin tendant de l’église de Tortizambert au moulin de Caudemonne, d’un bout ledit chemin de la Varinière à Livarot et d’autre Bout ledit Ruisseau, et la pièce cy après en partie
La troisième en herbage nommée L’Acre bornée d’un côté le chemin de la varinnière tendant à l’église de Tortizambert et ledit acquéreur en partie; D’autre côté Ledit chemin tendant de l’église au Moulin de Caudemonne, d’un bout ledit ruisseau de la varinnière, et D’autre bout la pièce cy après et le prey du trésor dudit lieu De Tortizambert, chacun en parties.
La quatriesme en nature de prey à faucher , bornée d’un côté le chemin de la Varinière
= AD Orne 1E 1027

1782 , 15 juin – Lisieux Archives SHL1F33 –
Vente par le sieur Lemercier au sieur Alleaume d’une maison neuve ­située faubourg de Paris.
Par devant Guillaume Gabriel Daufresne, Licencié ès Loix, reçu provisoirement en Bailliage à Orbec à l’exercice et fonction de notaire du Roi à Lisieux, soussigné
fut présent François Le Mercier, Ecuyer, Chevalier de l’Ordre royal et militaire de Saint-Louis, ancien Commandant de l’artillerie du Canada, seigneur et patron du Mesnil-Guillaume, haut justicier de la dite paroisse et de celle de Saint-Jean de Livet, demeurant à Lisieux, paroisse Saint-Jacques,
Lequel a reconnu avoir par ces présentes vendu, quitté, cédé et délaissé avec promesse de garantie de tous troubles, dettes, hipotesques évictions et autres empeschemens quelconques
Au sieur Pierre Alleaume, marchand, demeurant en cette ville, paroisse Saint-Germain,à ce présent et acceptant acquéreur pour lui ses hoirs ou ayant cause, Scavoir:
Une maison neuve qui appartient au sieur Le Mercier, et qu’il vient de faire construire à la place de l’Auberge de la Levrette sise en cette ville, faubourg de Paris, paroisse Saint-Jacques, ainsi qu’elle se contient dans son enclos, et circonstances et dépendances bornée d’un côté au midy par la rue de faubourg de Paris, d’autre côté au Nord par la cour dudit sieur vendeur, d’un bout au Levant par la veuve Fontaine, et d’autre bout au Couchant par ledit sieur vendeur.
Pour de la dite maison, jouir, faire et disposer par ledit sieur acquéreur comme de son propre et de chose lui appartenant de ce jour jusqu’à l’avenir, aux concventions et conditions suivantes, savoir:
1° Les murs et parois d’entre ladite maison vendue et la maison qu’occupe ledit sieur Le Mercier, seront mitoyens entre lui et dit sieur Alleaume, et chacun d’eux aura la liberté d’y afficher de son côté à la charge de les réparer et entretenir à l’avenir, à frais communs.
2° Les Parties ne pourront de côté ni d’autrefaire aucune batisse qui excède la hauteur du mur faisant séparation d’avec la cour ddit sieur Le Mercier.
3° Ledit sieur Alleaume pourra, s’il le juge à propos, faire recosntruire l’écurie dépendant de ladit maison vendue et il aura le droit d’avancer ladite écurie dans toute sa longueur d’un pied et demi en dedans de la cour dudit sieur Le Mercier Et encore, il aura la liberté de faire et ouvrir dans la muraille ou parois de ladite écurie, sur la cour dudit sieur Le Mercier deux ou trois jours à chassis dormant qui seront grillés de barres de fer à la hauteur d’homme, sans que cela puisse empêcher ledit sieur Le Mercier d’y afficher des crochets dans cette même muraille ou parois qui appartiendra audit sieur Alleaume.
4° Le sieur Alleaume supportera le tuyau de la fontaine depuis sa porte jusqu’au réservoir placé sur son terrein, lequel réservoir sera commun entre les parties, ainsy que ledit tuyau qui sera arrangé de façon à verser également de l’eau dans les bassins des dites parties, letout, au moyen et parceque les réparations desdits tuyaux et réservoirs seront faits à frais communs, Et que la rente de dix livres, faite à l’Hôtel de Ville pour le droit de cette fontaine, sera payé et acquitée à l’avenir par lesdites parties, moitié par moitié.
5° Pour réparer et couvrir réciproquement sur leurs maisons, les parties auront le droit respectif du tour d’échelle sur leur terreins et d’y faire passer à cet effet les matériaux nécessaires, sans que ce droit puisse s’étendre plus loin que dans le cas de réparation de couverture.
6° Le dit sieur acquéreur tiendra ladite maison vendue, mouvante, en franche bourgeoisie, des seigneurs dont elle relève par foi et hommageseulement, les parties ayant déclaré ne point connaître nommèment lesdits seigneurs.
La présente vente ainsi faite et en outre moyennant la somme de dix neuf mille livres de prix priincipal, francs deniers venant aux mains du dit sieur vendeur, de laquelle somme de dix neuf mille livres, ledit sieur vendeur reconnaît avoir reçu avant ce jour, du dit sieur acquéreur, celle de quatre mille livres en espèces ayant cours, dont il se tient content, satisfait et bien payé, en quitte et décharge d’autant le dit sieur acquéreur.
Et à l’égard des quinze mille livres restantes,le dit sieur acquéreur les a présentement soldées au dit sieur vendeur en deux billets de son fait au profit de ce dernier, payables sans intérêts, savoir l’un de six mille livres à la fin d’août prochain et l’autre, de cinq mille livres à Noël prochain Et en outre en un autre billet de quatre mille livres, payables au vongt pour trente août prochain, dans Paris, du fait de Bidault, à l’ordre du dit sieur Alleaume qui l’a passé à celui du dit sieur Le Mercier.
Le défaut de représentation desquels trois billets montant ensemble à la dite somme de quinze mille livres vaudra quittance de ladite somme, a dit sieur acquéreur sans qu’il ait besoin d’en justifierde particulière ni de requérir aucun émargement sur ces présentes à cet égard parcequ’à la sureté et garanties desdits billets jusqu’à leur parfait acquit, l’objet vendu en demeure spéciallement affecté et hipotecqué, et en outre ledit sieur Alleaume y oblige et affecte tous ses biens présents et à venir…..
…Fait et passé à Lisieux en l’étude, le samedy avant midy quinze juin mil sept cent quatrevingt deux, présence du sieur Michel Théodore Magloire Balleroy et Gille Le Peton, praticien, demeurants en cette ville…
= Arch. coll. Daniel Deshayes, Lisieux. Copie MC, 17.08.1992. Parchemin, 4 ff.

1782 – Manerbe
M. Pierre-Nicolas Boissey, avocat, fieffe à Jean Houel, potier au Pré-d’Auge, 24 acres 1/2 des ventes.
= RAULT Fernand, Le quartier des Ventes, à Manerbe, Communication SHL, 28 septembre 1976

1782-83 Archives SHL : 1F96 – 1782-83 :
2 pièces concernant Jean-Baptiste Rioult, boucher à Livet le ­Beaudouin.
Achat de moutons par Jean Baptiste Rioult.

1782. – Archives SHL.1F862 :
7 août 1782 : forêt de Touques : demande de couper les ­fougères

1782. – Archives SHL. 1F863 :
1782 : Courtonne la Ville et Le Planqueray : ( relevé des ­Mutations pour les paroisse ) (registre de comptes)

1782. Archives SHL.  1F565 :
30 septembre 1782 : Claude Louis de Lespada, grand­ Chantre donne à loyer à Nicolas Herrier marchand, une partie de­ son hôtel.

1782. – Archives  SHL. 1F690 :
1782 : Beaumont le Roger, Guillaume Mouchel, reçus et­ lettres.

1783 Archives SHL : 1F122 –
1783 : arbitrage par Pierre Gosset sieur de la Prarie ­bourgeois de Lisieux entre Jean Gosset dit des Acres archer en la ­Prévôté générale de Normandie demeurant à Saint Jacques de ­Lisieux et Sébastien Gosset demeurant à Coquainvilliers.

1783 , 4 février – Mesnil-Simon
Charles et Joseph Perette , frères , demeurant tous deux en la paroisse de Mesnil-Simon , constituent une rente pour se libérer envers Gilles Guillaume Descretes , maître tailleur d’habits demeurant au Havre , paroisse Notre-Dame , époux de Marie-Madeleine Perette .
= Arch. M.C. Fonds Et. Deville – Parchemin 2 ff. – Analyse Et. Deville

1783. Archives SHL. 1F701 :
2 août 1783 : difficultés entre la baron ? et son fermier ­Guillaume.(coupe de bois taillis)

1783 , 10 septembre, 2 octobre
Lettres de Sevestre, feudiste de Saint-Etienne de Caen, à M. de Fresne, au sujet des bruyères de la valaiserie près de Besneray
= Arch. SHL. 9 FA. Paroisses B.

1783. archives SHL. 1F828
1F828 : 28 septembre 1783 : Etat de terres au Mesnil sur Listrée ­près Dreux.

1783. – Archives SHL.1F521 :
1783 : Girard de la paroisse St Laurent de Rouen,­ requiert J.-M. Girard huissier au bailliage d’Orbec….

1783
Procès Pitraye contre Grenguet .
Arch. SHL. BC 640 – 3 pièces

1783. – Archives SHL. 1F514 :
1783 : succession Touzey,  Le Bosc Renoult et Chaumont.

1783
Abbaye Saint-Ouen de Rouen. Baronnie de Daubeuf-la-Campagne – Titres concernant la terre de Saint-Désir dépendant de la baronnie
= AD. SM. 14 H 1358

1783  Archives SHL : 1F95 – septembre 1783 :
Aveux de Jean et Michel Roubault.
Aveux divers

1784  Archives SHL : 1F103
– 1784 : Extrait des registres du Conseil sur la requête­ présentée par François Drouet demeurant à St Martin de Mailloc.

1784 , 27 et 28 mars – Lisieux
Inventaire de Jean-Baptiste Bigot, boulanger, rue Etroite, paroisse Saint-Jacques. 22 tailles
= Arch. M.C. – Archives 10.1- Lisieux , 63.1- Inventaires

1784  Archives SHL : 1F72 – 3 novembre 1784 :
Transaction sur saisie entre Jean Bernard marchand demeurant. en la Campagne paroisse Saint-Jacques de Lisieux, époux de Geneviève­ Haguelon, et Simon Haguelon, toilier au même lieu, au sujet de la dot de sa femme.

1784 – Archives SHL 1F369
1F369 : 9 décembre 1784 : Jean Mariette (= Mariolle) baille à­ fieffé à François Vesque divers biens moyennant 36 livres de ­rente.

1785. – Archives SHL. 1F757
1F757 : 1785 : récolte , la Mare aux poix.

1785 , 4 janvier – Firfol
Dispense de bans pour le mariage entre Philippe-Henry Boudard du Plessis , fils de Guillaume-Jacques-François Boudard , receveur des décimes du diocèse de lisieux , et de dame Marie-Marguerite Lamidey , originaire de la paroisse de Firfol et demeurant en celle de Saint Jacques de Lisieux , d’une part , et damoiselle Marie-Thérèse Perrée fils de feu Philippe-François-Gabriel et de dame Marie-Thérèse Moutier , de la paroisse de saint-Laurent-du-Mont , diocèse de Bayeux .
Suit la dispense de bans pour le même mariage accordée par Mgr Joseph-Dominique de Cheylus , premier aumonier de Madame la duchesse d’Artois « .
= PIEL ( abbé ) .- Inventaire historique des actes transcrits aux insinuations Ecclésiatiques , t. V , p. 594

1785. – Archives SHL. 1F492 :
8 janvier 1785 : fief entre Joachim Leroy et Jean Le  ­Hériché.

1785 mars – Lisieux
Par devant Gabriel Daufresne, notaire, Louis-Nicolas Thillaye de Boisenval, écuyer , seigneur du Boullay, et Jacques-Louis-Hyppolite Thillaye du Boullay, son fils aîné, se portant forts pour M.Thillaye de Grieu, seigneur du Brèvedent et autres lieux, leur fils et frère, vendirent à François Le Rebours, négociant: 1° une maison, cour et jardin avec corps de logis au bas du jardin, sur le derrière de la Grande-Rue, Bornée en intégrité d’un côté l’allée du Mouton, d’autre côté par l’Hôtel d’Angleterre, d’un bout par M. Formage de Clairval et par l’allée d’entrée ouvranbt sur la Grande-Rue, d’autre bout sur la rivière, plus tous les droits appartenant au vendeur dans ladite allée pour l’accès à la grande porte. Les Thillaye avaient acquis ces immeubles de M. Ricquier, seigneur de la Cauvinière, devant Horlaville, notaire à Auquainville, le 6 février 1670; 2° un bâtiment sur le terrain de la rue Petite-Couture le long de la rivière, dans le Manoir Darragon. La vente de ces immeubles avait eu lieu moyennant 41.296 livres de prix prix principal. »
=¸ MOISY Alexandre, « Notes sur la maison portant le n° 119 rue Henri-Chéron, à Lisieux », BSHL , N° 24, 1919, pp. 25-26

1785 , 8 août – Exmes
Pièce de procédure Jacques-François de Corday / Gautier
A.D. Calvados – F. 7138 – Papiers Corday de Beaurepaire , Coll. Félix

1785, 24 août
Copie par extrait du contrat de vente du fief de belleau à sainte-Marguerite-des-Loges par Guillaume-Jean-Charles-Cécire d’Hannaville à Etienne Réautey
= Arch. SHL. NE 10.

1785, 17 octobre
Subrogation de fieffe par Jean Janson, marchand demeurant en la paroisse d’Ouilly-le-Vicomte, ayant pris à fieffe de feu Monsieur de Condorcet, évêque et comte de Lisieux sur héritage dépendant du temporel de son évêché situé en la paroisse et campagne de Lisieux par coontrat passé le 24 septembre 1767; ladite subrogation faite en faveur de Pierre Pinchon, marchand mercier en cette ville paroisse saint-Jacques.
= Arch. SHL. 1 F71

1785 – 1786
Abbaye Saint-Ouen de Rouen. Baronnie de Daubeuf-la-Campagne – Procès verbaux du Garde-chase de Daubeuf-la-Campagne.
= AD. SM. 14 H 1358

1785. archives SHL  1F821 :
1785 : Vicomté de Moyaux, justice.

1785 – 1787
Abbaye Saint-Ouen de Rouen. Baronnie de Daubeuf-la-Campagne – Indications d’usurpations faites sur les pâtis et plan des bruyères de Daubeuf-la-Campagne.
= AD. SM. 14 H 1359

1785 – 1786 – Daubeuf-la-Campagne
Abbaye Saint-Ouen de Rouen. Baronnie de Daubeuf-la-Campagne – Aveux
= AD. SM. 14 H 1362

1786. Archives SHL 1F28 – 1786
Famille Morice (Rouen) affaire Laschey et Ressencourt.

1786. Archives SHL 1F520 :
1786 : Famille Lachey, laboureur, Le Pin.(saisie­ mobilière)

1786 , 10 août – Le Pré-d’Auge
Par devant Jean Sevestre, notaire au siège de Saint-Julien Le Faucon, fut présent MeLouis Le Chevrel, prêtre curé de la paroisse du Pré d’Auge, y demeurant, lequel a volontairement et par ce présent a reconnu avoir donné à ferme à prix d’argent pour l’espace et temps de six ou neuf années au choix et option du sieur bailleur et du preneur cy après nommé En s’avertissant un mois avant l’expiration des six premières années qui ont commencé au jour de Noël dernier jour de l’expiration du bail que ledit sieur curé fait au preneur cy après nommé devant maître Quetel notaire à Cambremer le quinze mars mil sept cent soixante dix sept contrôlé audit lieu le vingt cinq des mêmes mois et an pour finit à pareil jour desdites six ou neuf années A Jean Chauvel fils Gabriel demeurant en la paroisse du préd’Auge a ce présent et acceptant preneur pour lesdites six ou neuf années… C’est a Scavoir la dixme tant grosse que menue qui apartient au sieur curé dans le trait nommé morainville faisant partie des dixmes de la dite paroisse du pred’auge des Bornes et limites duquel trait ledit preneur a dit avoir connaissance et a ce moyen nestr besoin d’en faire plus ample déclaration pour par luy en faire pendant ledit temps et percevoir ladite dixme de la même façon que le fesoit ou pourroit faire ledit sieur curé, à la charge par ledit preneur de conserver les droits et possessions dudit trait de dixme de fazçon qu’il n’en soit entrepris ny usurpé aucune chose et de donner chaque année audit sieur Curé un état de luy certifié véritable de toutes les terres qui pourroient etres defrichées pendant la durée du présent Bai qui a été fait aux charges cy dessus et en outre moyennant le prix et somme de Soixante six livres de fermages que ledit preneur promet Et soblige de payer audit sieur Bailleur en son manoir presbitéral au jour Saint Michel de chaque année … Etoit présent et Est intervenu François Miolle laboureur demeurant campagne Saint Désir De Lisieux lequel après avoir entendu la lecture du présent s’est volontairement rendu et constitué Caution et garant répondant …Fait et passé présence des sieurs Gabriel Le Bret et Etienne Buffard, demeurant à saint-Ouen-le peint…
=   AD 14 G 1179/2

1786 Archives SHL : 1F76 –
1786 :Passage de Louis XVI à Lisieux. Copie de la brochure éditée par Mistral. Description des différents  ???  qui ont été élevés en son honneur.

1786. – archives SHL ;1F776 :
1786 (origine en ) : panorama de l’organisation scolaire­ sous l’Ancien Régime.

1786-1787 – Lisieux
Lettre de Julien , intendant de la généralité d’Alençon à Despeaux , vicaire général de l’évêque de Lisieux , concernant l’indemnité due à l’hôpital de Lisieux , pour terrain pris par la route de Lisieux à Pont-L’Evêque – Lettres adressées de Cherbourg par Pimbert à Lenoir , receveur des hôpitaux , concernant le paiement des fermages de la cour dans laquelle est construite la chapelle dite de Saint-Roch .- Copie de lettre en interprétation des conditions de l’adjudication de la ferme du lieu de santé ou la chapelle du Bois , appartenant aux hôpitaux et concerant l’indemnité reçue pour le terrain pris par la route de Pont-L’Evêque .
= in BENET ( Armand ) .- Inventaire …, 1891 , H. Suppl. 47.- B.44. , p. 16-17 .

1787  Archives SHL 1F298 :
1787-1846 : dossier Aléoti (Aleoty) inventaires,­  testament…

1787. Archives SHL. 1F684 :
1787 : reçu de Clinchamps pour le cour d’un arrêt du­ Parlement de Rouen (héritage)

1787. Archives SHL.1F783 :
1787 : Tourgéville : comptes du Trésor.

1787. Archives SHL.1F548 :
1787 et 1786-96 : Bail de Guillaume de Mesnil à Michel Pelvilain meunier à St Aubin sur Risle.

1787. Archives SHL.1F570 :
28 mars 1787 : Marie-Anne Potin, veuve Monblanc, de St­ Léonard d’Honfleur  – notaire de Bonnebosq

1787. – Archives SHL.  1F470 :
1787 : succession  de Mathan (terre de Corday près­ Falaise ) et autres

1787. – Archives SHL. 1F512 :
1787 : mémoire à la mort de Melle Le Loulvet des hauts ­Chênes (concerne Melle de Laboulaye.de Bosc Roger)

1787, 1er janvier Archives SHL : 1F66
– 1er janvier 1787 ORBEC :Extrait du registre de la recette des revenus de l’Hôpital d’Orbec.

1787 Archives SHL 1F62 : 1787, 24 avril :
vente par la famille Marin de Lisieux à Jean Lenormand du ­Besnerey  d’un bois taillis à charge de tenir ladite terre….

1787 , 27 juin – Lisieux
Mémoire pour les communs et habitants de Lisieux, des paroisses Saint-Jacques, Ouilly-le-Vicomte, Roques, Les Vaux, St.-Hyppolite, opposants à l’enregistrement de l’arrêt du Conseil et des lettres des 9 janvier et 27 juin 1787, contre J.-F. Kalendrun et les sieurs Maire et échevins de Lisieux .
(Il s’agit d’un arrêté défendant d’établir aucun magasin de marchandises soumises au droit d’octroi, à moins d’une lieue de la ville, de changer les droits d’entrée en droits de vente).
= Arch. SHL. Imprimés, N° 8.

1787 , 29 octobre – Préaux
Lettres de garde-chasse données à François Moutier, par noble dame Antoinette-Catherine Le Vasseur, dame et patronne de Préaux et de la Nolard.
= Arch. SHL. FF 385.

1787 , 29 octobre – Les Pieux
Anne-Marie Le Vallois, fille de Jean Le Vallois et de Jeanne Bonnemain, de la paroisse des Pieux, diocèse de Coutances.
= AD Orne. H 4133

1787. – archives SHL; 1F842 :
1787 : ST ARNOULT : clôture du cimetière.

1787-1788 Archives SHL : 1F64 – 1787-88 :
Trois lettres de Monseigneur de la Ferronaye à Monsieur de ­Boisligny, lieutenant du Maréchal de Frace à Argentan au sujet de sa nomination comme représentant de la noblesse aux assemblées provinciales.

1788.Archives SHL : 1F108 –
1788 : Trésor de Tourgéville, quittances

1788 Archives SHL : 1F24 – 1788
Franchissement de rente par les Commissaires du Clergé de France en faveur du trésor ou des Charités de St Germain La Campagne, ­Foulbec, Fontainville et Pont-Audemer.

1788.Archives SHL : 1F51 :
21 mars 1788 : ORBEC : pièces de procédure Lebon de ­Friardel.

1788. – Archives SHL.1F526 :
1788-1790 : Affaire Cartier – Lisieux.- Casuel.

1788 , 9 septembre – Caen
– Convention entre l’abbesse et Jean-François-Etienne Gilet au   sujet des réparations à faire au choeur de l’église de l’abbaye   ( 9.9.1788 )
A.D. Calvados – Série H n.c. Trinité Carton 25

1788 , 3 novembre – Formentin
Par devant Jean-Baptiste Pouchin , notaire royal au bailliage d’Auge , pour le siège de Bonnebosq , Jacques Le Lièvre , fils Jean et non son héritier , mais héritier de feu Jean Le Lièvre , fils Charles , son grand-père , demeurant le comparant en la paroisse du Pré-d’Auge , reconnaît avoir vendu , cédé et abandonné aux sieurs Pierre-Marc-Antoine et Jacques Taupin , frères , marchands laboureurs , demeurant à Formentin , deux pièces de terre sises aud. lieu , la première en cour et plant avec deux corps de logis près le chemin de Dives , aux quatre chemins , la seconde à prendre dans le Champ Thorel , moyennat 1600 livres et une rente foncière de quarante livres à prendre sur Charles Pierre David ayant épousé Madeleine Perrée .
= Arch. M.C. – Notes Et. DEVILLE – Fichier –  » Parch. 6 ff. Pièce vue chez M. Colleville , à Manerbe , le 4 mai 1919  » .

1788
Abbaye Saint-Ouen de Rouen. Baronnie de Daubeuf-la-Campagne – Récépissé des papiers détenus par  le fermier Nicolas Dupuis.
AD. SM. 14 H 1358

1788. Archives SHL.1F704 :
1788 et période révolutionnaire : bail à Lisieux.

Avant 1789. Archives SHL.
1F674 : manière de se comporter envers la cotisation (avant 1789)

1789 archives SHL : 1F117 –
1789 : Contrat de mariage : Gabriel Moisy de la Valerie ­avec Marie-Thérèse Dehors.
1816 : Gabriel Moisy Lavalerie avec Marie-Thérèse Affé.

1789. – archives SHL. 1F531 :
1789 à 1792 : Affaire X contre le sieur Elisabeth, moulin ­à ciment.

1789. Archives SHL.1F651 :
1789 : inventaire Cordier, maître cordonnier à Lisieux.

1789. Archives SHL. 1F694 :
1789 : LISIEUX : extrait du registre du centième denier.

1789 , 24 janvier
Copie des lettres-patentes du roi Louis XVI, relatives aux contributions pour les routes en Normandie.
= Arch. SHL. A 384.

1789 , 17 février – Avernes
L.a.signée d’Avernes – sgr.(?) d’Avernes-sous-Exmes à M. de Hacqueville « avocat du Roi au Bailliage d’Orbec (à Orbec par Rouen) » : Dans l’état, Monsieur, des grands et petits Bailliages attaché aux lettres de convocation, je n’y ai pas vu le bailliage de Montreuil l’Argillé qui dépend du grand bailliage d’Alençon . Le bailliage de Montreuil a-t-il été détruit par édit enregistré au Parlement … Voici les idées que je me suis fait sur l’existence du bailliage … d’après ce que j’ay appris vaguement du public …. Monsieur le frère du Roi en avoit réuni les offices aux officiers du bailliage d’Orbec ….
( A.D. Calvados – F 6375 – Notes Desprès ; Dossier Avernes – Acquisition Sallenelle )

1789 , 1er avril – Falaise
Le Procureur Général du Roy remontre à la Cour qu’il paraît d’après l’arrêté d’hier qu’elle a été informée que dans une assemblée convoquée à Falaise pour nommer des députés de l’assemblée des 3 ordres de la Généralité de caen , un officier du bailliage de lad. ville a dû faire une déclaration très forte contre les membres du Parlement tendant à présenter au public les membres de cette cour sous les couleurs les plus hideuses de l’ignorance , de l’injustice et de la vénalité des arrêts .
Cette déclaration ne pouvant tendre qu’à enlever la confiance de la Nation à la Cour Souveraine qui dans toutes les époques intéressantes pour cette province a donné des preuves de son attachement ….
…..sera informé contre Bertrand de Lodinière
=( A.D. Calvados – série F. 5386 )

1789.8..
Abolition libre des privilèges de tous les ordres – Suite des Nouvelles de Versailles , Du 5 Août 1789 , publiées le 6 , A Caen , Chez Manoury , In-8 , 8p.
( Coll. Becci )
Réflexions sur les articles I et VI décrétés par l’Assemblée nationale le 4 , 6 , 7 , 8 et 11 août dernier par le député du bailliage de Caen , Paris , Baudouin , 1789 , 20 cm. , 14 p.
=  ( B.M. Lisieux . F.N. Divers , Carton E. 2 )

1789 , 9 Novembre
Pétition des Marchands Herbagers de la Normandie à Nosseigneurs de l’Assemblée Nationale – Observation d’un Particulier sur la Pétition de quelques Marchands Herbagers , présentée à Nosseigneurs de l’Assemblée Nationale _ Le 9 Novembre 1789 , A Paris , Chez N.H. Nyon , rue Mignon , 1789 , In-8 , 16 p.
= ( A.D. Calvados – série F. 5097 )

1789.sans quantième du mois
Notes sur Jourdain , ses origines – parents marchands de frocs
=( A.D. Calvados – série F. 5386 )

1789 .- Le Torquesne
Acte concernant la famille de Nocey du Torquesne
= AD14 , Don Le Male. F 6076

1790. archives SHL 1F809 :
1790 :Lisieux : Communauté des boulangers…

1790
LAJOYE Patrice : Extrait de registre des délibérations générales de la Municipalité de Lisieux (1790) BSHL n°49, septembre 2001.

1790 , 1er mars
L.a.s. de Bayeux , Commis des Finances , à Bernardin de Saint-Pierre  » J’avois entrepris un Journal qui me semblait utile pour appeler aux bons principes une nation emportée très loin par l’enthousiasme de la Liberté . Je l’ai abandonné dans la crainte que mon nom , qui devait rester caché , ne fût connu … J’enseigne à mon fils à lire dans Paul et Viginie …
= ( A.D. Calvados , F.7138 )

1790 , 10 avril – 1793 , 1795 , 12 octobre – Montigny ?
Fragments de comptes de recettes/ dépenses de M. de Corday ( de Montigny ? )
( A. D. Calvados , F . 6705 ? )

1790 , 18 avril – Caen
Autorisation de la municipalité de faire démolir un bâtiment qui est  » corrué  »
( A.D. Calvados – Série H n.c. Trinité Carton 25 )

1790 , 10 au 12 juin
Procès verbal de l’inventaire de l’abbaye :
Revenus :     77.990 £ en argent
7.468 boisseaux d’orge
1.140 boisseaux d’avoine
3.000 bottes de paille
1.500 bottes de sainfoin
50 livres de café
200 livres de sucre
218 livres de beurre
50 livres de bougie
De là sommes allés à la bibliothèque dans laquelle nous avons vérifié l’existencxe de mille volumes de différents formats , des quelles nous avons reçu un état certiffié véritable par lesdittes dames abbesse et religieuses et de nous contremarqué et coté EE pour être avec l’état cy dessus joint au présent et avec luy déposé en notre greffe pour minutte
= ( A.D. Calvados ; Série H n.c. Trinité de Caen .
Procès-verbal de la visite des scellés apposés sur les Titres et Chartrier de l’abbaye de la Ste Trinité par Jean-Jacques Jardin  et Guillaume-François Quesnot , en présence de M. Longrais , officier municipal et commissaire nommé à la levée des scellés apposés sur led. chartrier et introduits chez Madame de Pontécoulant nous lui avons fait part du sujet de notre mission et invités de nous faire accompagner … Madame de Pontécoulant a engagé Madame de Louvagny de nous conduire aud. chartrier et après examen fait des scellés apposés par M. Auvray de Coursanne et Jamard son greffier le 12 juin 1790 – 1792 , 25 mai , Caen
= A.D. Caen . 1Q

1790 , 20 septembre
L.a.s. de Wimpffen
= ( A.D. Calvados . L. Administration , Police , sûreté générale , 6 ex. L.10136 )

1790 , 19 décembre
Arrêté du Conseil Général de la Ville de Lisieux contre différents écrits distribués et répandus dans les rues de La  Ville ( Du dix neuf décembre 1790), A Lisieux, de l’Imprimerie de Mistral, Imprimeur de la Municipalité, s.d., In-8°, 8 p.
= A.D. Calvados – série L. , Districts – Caen – Police B.6.

1790 ..
Recettes et dépenses 1790 – nombreuses signatures de Bougon-Longrais , Mesnil , Mme de Pontécoulant – paiement de travaux de restauration de l’orgue , travaux exécutés en 1789
= A.D. Calvados – 1Q 9588 – Trinité de Caen )

1790
Abbaye Saint-Ouen de Rouen. Baronnie de Daubeuf-la-Campagne – Recette des droits seigneuriaux.
= AD. SM. 14 H 1358

1790-1815 – Les Monceaux
Famille Quesnel, aux Monceaux. Inventaires, contrats de mariage, etc.
= Arch. SHL 3F 194 – Fonds Cailliau. 4 p. parch., 2 p. papier.

1791. Archives SHL. 1F709.:
1791 et an II : Le ? août : rôle de contribution mobilière, ­pétition.

1791
Divers Grand-Séminaire collégial de Lisieux. Mense conventuelle de Grandouet et Cormeilles. Comptes de l’année 1791
= Arch. SHL. 27 F.

1791. Archives SHL.1F813 :
1791 : Rouen : Trafic par navires.

1791 – 1792 – Les Pieux
Anne-Marie Le Vallois, fille de Jean Le Vallois et de Jeanne Bonnemain, de la paroisse des Pieux, diocèse de Coutances.
= AD Orne. H 4139

1791 Archives SHL 1F236
1F236 : 1791 : Bail entre l’épouse de Armand Thillaye à Jean­ Leproux.

1791.Archives SHL 1F21 – 15 février 1791
Adjudication à Jean Ferey de Versailles de la ferme dépendant de ­la prébende de Roques par les administrateurs du district de ­Lisieux.

1791 , 8 mars – Lisieux
Lettre de La Fayette, doyen de Lisieux à M. d’Acqueville, ancien procureur du roy en sa terre de Bienfaite – par Rouen:
 » J’ai chargé mon nepveu M. de Sapandré de me rappeler à votre bon souvenir … et de vous demander s’il ne vous serait pas possible de me placer quelques assignats. Je suis dans le moment à la veille de recevoir mon salaire de 1790 et le premier semestre de 1791, dans cette malheureuse monay sur laquelle il y a de la perte … je vous prie de m’indicer (?) ce que le papier a perdu à Orbec et si je pourrais y trouver des espèces. J’arrive de Caen où la ville est encore assez calme. Le Club, nouvellement établi commence cependant à enfler la discussion. M. de Vendeuvre, Maire de la Municipalité a été oblige de donner sa démission et le nouveau maire est parfaitement dans le sens du jour …rien nen enfance (?) cette ville aujourd’huy et ce sera peut être la relligion qui en sera le prétexte …
= A.D. Calvados – série F. 5386.

1791 , 18 avril – Caen
Brouillon d’un billet de Bayeux à MM Moysant & Picquot  , leur adressant les programmes de l’Académie Royale de Médecine afin de l’insérer dans leur journal . Il y joint un exemplaire de son Discours pour l’ouverture de l’Assemblée électorale du Département , pour la nomination d’un évêque du Calvados  »
= ( A.D. Calvados – L Administration IV Police 45 – * photocopie )

1791 , 19 avril – Caen
Brouillon d’une lettre de Bayeux accusant réception des exemplaires du programme de l’Académie Royale de Médecine
= A.D. Calvados – L Administration IV Police 45 – * photocopie.

1791 , 19 avril – Vimoutiers
Aujourdhui … nous guillaume Robert jacques gravelles desulis au désir de l’invitation de Messieurs les administrateurs du directoire du district d’argentan recue ce jour dui , nous sommes transporté au bourg de Vimoutiers pour y dresser procés verbal estimatif de deux pieces de terres en prairie de pendantes ci devant du couvent des dames benedictines dudit bourg …1° ….une piece de terre en cour et plant nommée La cour du couvent contenant une acre et demi bornée d’un coté Le chemin de livartot a vimoutiers dautre coté La piece ci apres dun bout les murs et batiment du couvent et dautre bout Les fond dependant ci devant des dittes Religieuses  2°une autre piece de terre egalement en prairie nommée vulgairement Le pré du couvent conteant viron deux acres trois vergées bornée d’un cote la piece ci dessus et les murs et batimens du dit monastere dautre cote Le pré du moulin a tan , d’un bout Le fond dependant ci devant des dittes dames Religieuses et d’autre bout La rüe du perrey … nous estimons valoir de revenu annuel la Somme de six cents quarante Livres et de prix principal celle de quatorze mille quatre vingt livres …
= ( A.D. Orne , 1 Q 8OO – * photocopie )

1791 , 9 mai
L.a.s. de Bonnet , Maire , à un général
( A.D. Calvados . L. Administration , Police , sûreté générale , 6 ex. L.10136 )

1791.6.., 23 juin – Amfréville
Les officiers municipaux d’Amfréville accusent réception des décrets de l’assemblée nationale concernant ­ » l’enlèvement du Roi et de la famille Royalle et les ordres a exécuter pour maintenir maintenir la tranquillité publique dans un moment aussi critique . Se sont assemblés pour prendre les mesures concvenables à ce que les Ennemis de la nation ne profitent pas de cette facheuse nouvelle pour soulever les bons habitans de cette paroisse qui depuis longtemps sont obsédés et séduits par les  discours fanatiques et sedititeux des pretres refractaires et Leurs associés en Conséquence les representants arreterent que La Garde Nationale serait assemblée que le texte de cet décret serait donné à tous les citoyens a lissue de des Vespres et affichés aux lieux accoutume . De plus ils arreterent que vu l’etat de fermentation qui Regnoit dans laditte paroisse et les propos seditieux tenus journellement par les mauvais citoyens Cangrenés d’aristocratie et par la devenus plus suspects ils seroient Désarmés ….  » – Visites domiciliairs et saisie d’armes – opposition de la femme Bourianne et de son beau-frère .
=( A.D. Calvados – L Administration – IV Police – 45 )
des armes chez des particuliers suspectés

1791 , 13 août
( belle vignette gravée ) Les Amis de la Constitution à Caen
= ( A.D. Calvados – série L. , Districts – Caen – Police B.6 )

1791. Archives SHL. 1F884
: 1791 : Bernay : délibération du Conseil communal : somme­ 440 livres accordée à Legrand et Chevalier pour leurs indemnités.
1790 : procès-verbal de la fête civique.

1791 , 7 septembre
Troubles – Correspondance – prisonniers du Château
( A.D. Calvados – série L. , Districts – Caen – Police B.6 )

1791.- Archives SHL. 1F510 :
17 octobre 1791 : La Pommeraie , acquisition d’un ­herbage, « l’aumône du curé »

1791 , 24 octobre – La Pommeraye
 » Du même Jour , nous nous sommes transportés en la chapelle succursale St Laurent de la Pommerye pour y faire le repertoire des papiers , ornements , meubles & autres effets appartenant au Trésor . En présence des Srs Le Prêtre chapelain de ladite succursale , & Pierre Duchemin Lné Trésorier : Lesquels Effets consistent , scavoir , Dans le clocher deux petites cloches avec leurs cordes , et trois échelles qui y conduisent , un confessionnal , une Tralle (?) en fer , un gradin d’autel , un dés en papier , unBufet à quatre batant dont trois fermant à clf , dont ouverture nous a été faitte , et sur la première tablette nous avons trouvé onze pieces de papier Ecrittes que nous avons cottées chacune separément Et differents autres paiers  que nous avons regardés comme inutilles et cottés sur l’enveloppe , et dans la seconde , neuf autres que nous avons pareillement cottés séparément , dans un tiroir qui sert de tresor nous avons trouvé 78 £ 5 s tant en argent Blanc quen monnoye , unpetit coffre fermant à deux clefs  dans lequel nous n’avons rien trouvé , et lequel nous avons remis au dit sr trésorier qui s’en est saisi pour mettre l’argent cy dessus répertorié , et qu’il a emporté chez luy, et une des clefs a resté au sr curé , qui a esté fermpé en notre présence après y avoir encore mis dix livre douze sols trouvés dans un tronc  fermant à clef , un vieux tabernacle et un pupitre , deux pieces de bois de charpente , cent vingt six chaises appartenante au trésor , , une Croix En cuivre  avec son Baµâton en Bois , un plat d’étain a quester , un petit autel avec son devant et sa contretable avec six candélabres en Bois et leurs Cierges , lequel autel est L’autel de La Vierge , Une autre autel nommée St Isle devers , avec son devant et sa contretable et quatre candélabres , un Benitier en cuivre , une chaire à prescher en Bois , DAns le Coeur , un Lutrain et trois Scabots quatre livres servant à Lusage de l’église , deux Cantenelles en metail , une petite commode fermant à clef , un Encensoir , une navette en cuivre , Le Maitre Autelet sa Contretable , huit candélabres dont deux en cuivre et les autres en bois , son tabernacle et la méche pour le St Sacrement Trois aubres tant bonnes que mauvaises une Chape , huit chasubles et leurs Etoles et un autre coffre fermant a clef . Ensuitte nous sommes transportés au presbitaire du sr Le Prestre et il nous a représenté les trois cents Trente deux pieces d’écritures tant en parchemin qu’en papier Bonnes et mauvaises mentionnéesaux recipicés par nous cy devant Cottées ; De pus un St Ciboire une pataine et un soleil , et une petite boëte en argent , et un plat a quester en Erain Lesquels effets sans Enlever ny déplacer , nous avons répertoriez et laissés à la charge & garde des srs Le Prestre chapelain et Pierre Duchemain Lné trésorier Ce quils ont accepté et signé avec nous Lecture .
G. Le Prestre prêtre
Curé de la Pommeraye
pierre duchemin                  p. chauvel
assr mpal
p. mesnier
N. Rocques
off. mun.
p. anfriy
Deshayes
pr. de la c.
= SHL. Notes de Ch. VASSEUR extraites du Registre de la Municipalité de Saint-Désir de Lisieux , du 24 août 1788 au 27 février 1792 , fos 262 sq.

1791.sans quantième du mois
Archives SHL. 1F675 :
1791 : Bernay : lettre à M. de Bucelles, capitaine­ d’infanterie.

1791-1792 – Lisieux
Recette particulière . Sommier des adjudications et de la recette du prix de vente des biens nationaux de première origine. Registre papier
= AD 14 G 473

1791
 » Registre des gardes nationalles qui s’enrôlent en qualité de volontaires pour la paroisse de Moyaux , district de Lisieux , département du Calvados  »
( pratiquement tous les volontaires sont étrangers à la commune )
A.D. Calvados – Nouv. acq. 1396

1792 – Archives SHL 1F7 : FORMENTIN
Extrait des actes de décès de Formentin pour Marie-Anne Havron, ­femme de Jean Baptiste Toussaint Phihon (?)
Extrait délivré le 16 prairial an 9.( cachet de la commune de ­Formentin)
« Etat des estimations que nous avons faite le  may 1792 de ­toutes les maisons a demeurer seullement de tous les ­propriétaires et fermiers tenant domicile dans la paroisse de ­Formentin pour l’impartition de l’impôt mobilier de l’année­ dernière 1791.

1792.3..Archives SHL – 1F483 :
13 mars 1792 : Pierre Vallée loue une maison à St Désir à   ­Nicolas Bri…. fermier

1792 , 28 mars – Caen
Brouillon de lettre adressée à l’abbé audrieu à Paris par le Procureur-Général-Syndic :
 » Le Directoire à reçu L’exemplaire de votre ouvrage sur l’Education nationle . Les principes que vous y developpez Conformes à la nouvelle constitution sont propres à faire aimer et en etendre les progrès . Sous ce rapport ild doivent avoir la plus grande influence sur la détermination du Corps législatif Lorsqu’il s’occupera de ce travail qui intéresse si essentiellment la pureté des moeurs & conséquemment la prospérité de l’empire ….
( A.D. Calvados – L Administration IV Police 45 – * photocopie )

1792 , 31 mars
Troubles à Verson – cocarde
( A.D. Calvados – série L. , Districts – Caen – Police B.6 )

1792 , 9 avril
Troubles à Verson – Envoi de la force armée , 400 hommes armés , 1 canon
( A.D. Calvados – série L. , Districts – Caen – Police B.6 )

1792 , 18 mai – Montpinçon
Affaire Corday / Bellaunay – Plainte de Jacques-François de Corday
A.D. Calvados – F. 7138 – Papiers Corday de Beaurepaire , Coll. Félix

1792 , 22 mai – Montpinçon
Affaire de Corday / Bellaunay – audition des témoins
A.D. Calvados – F. 7138 – Papiers Corday de Beaurepaire , Coll. Félix

1792 , 25 mai , Caen
Procès-verbal de la visite des scellés apposés sur les Titres et Chartrier de l’abbaye de la Ste Trinité par Jean-Jacques Jardin  et Guillaume-­Fran­çois Quesnot , en présence de M. Longrais , officier municipal et commis­saire nommé à la levée des scellés apposés sur led. chartrier et intro­duits chez Madame de Pontécoulant nous lui avons fait part du sujet de notre mission et invités de nous faire accompagner … Madame de Pontécou­lant a engagé Madame de Louvagny de nous conduire aud. chartrier et après examen fait des scellés apposés par M. Auvray de Coursanne et Jamard son greffier le 12 juin 1790

1792 , 28 mai
Perquisitions – Le Vicomte de Blangy , château de Juvigny
( A.D. Calvados – série L. , Districts – Caen – Police B.6 )

1792 , 16 juillet – Argentan
Messieurs les administrateurs du directoire du district dargentan Cette affaire est Bien definitivement terminée £ sans ressource (?) pour les Beguines
Les Relligieuses de Vimoutiers informées que quelques particuliers souscrivent dans ce moment en vos mains pour lachat et adjudication de leurs maisons jardins et enclos ont l’honneur de vous représenter que les dispositions des decrets de lassemblée nationale les maintient sinon dans la propriété au moins dans lusufruit de leurs maisons et de letendue de terrein qui forme leur clôture larticle 3 du decret du 13 fevrier 1790 dit formellement que les relligieuses pouronts rester dans les maisons ou elles sont aujourdhuy , lassemblée les exceptant de lobligation ou seronts les Relligieux de reunir plusieurs maisons en une seule .
 » Le directoire de votre district a lui meme reconnu cette disposition des decrets par son arrété du 17 octobre 1791 et confirmé par celui du direc­toire du departement de lorneen datte du 5 novembre 1791 par les quels arrétés il aeté reconnu et statué que lesdittes relligieuses jouirons des objets susdits au terme de la loi
 » Pourquoy elles reclament aujourdhuy les memes decrets et ces mêmes arrétés et vous supplient de ne pas proceder a la vente et adjudication des maisons batiments jardins et terreins qui sont dans leur clôture a la vente desquels objets elles declarent sopposer formellement en consequence des recrets et arrêtés susdits avec la confiance que vous leur rendrez justice … Ste marie baudrieux Supérieure des relligieuses benedictines de vimoutier Ste julitte gyemare econome « .
= ( A.D. Orne , 1 Q 8OO – * photocopie )

1792 , 12 août – Vimoutiers
District d’Argentan . Municipalité de Vimoutier . Indication de la nature & de la contenance des Biens & de leur ci-devant dépendance : Vimoutiers tenant a lenclos des dames Benedictines deux petits près contenant environ deux acres et demie dependant de la communauté des dittes dames = les deux objets faits valoir par eux …quil se trouve dans l’un de ces deux près , une maison manable & un jardin hors lenclos des dames que ces deux objets pouraient Comme le Couvent etre vendus a un seul proprietaire qui souffrirait la jouissance seulemt pour les religieuses . L’Emplacement de ce couvent avec les deux près presente tous avantages pour l’Etablissement d’une manufacture et C’est le meilleur parti de vendre le tous ensemble .
Une piece de terre Ci devant en labour aujourdhuy majeure partie en herbe conteant six acres …
( A.D. Orne , 1 Q 8OO270 – * photocopie )

1792 , 28 Août , Caen
Pétition présenté par les Cid. Abbesse et Religieuses de la Cidevant abb. de Ste Trinité de Caen , demandant que les Vaches , Génissons , chevaux Livres etc leur soient accordés comme faisant partie du mobilier de leur Maison . L’adtion a pris l’arreté suivant … accordé les livres qu’elles réclament …
( A.D. Calvados , H. n.c. Trinité )

1792 , 31 août – Ouilly-le-Vicomte
Libération d’un prêtre d’OUIlly-le-Vicomte:Les Admeurs composants le Directoire du district de Caen
 » Nous avons l’honneur de vous adresser une expédition
= A.D. Calvados – série L. Districts – Caen – Police B.6.

1792 , 27 septembre
Perquisition à Varaville
( A.D. Calvados – série L. , Districts – Caen – Police B.6 )

1792.12. Archives SHL
1F301 : 17 décembre 1792 : Jean Levasseur d’Ouilly le Vicomte ­reconnaît devoir à Marie Tréfouel de Lisieux la somme de 665 ­livres pour fermages.

1792 , 23 décembre – Vimoutiers
Citoyens ,
Je vous prie de me faire l’honneur de me marquer , si décidement La vente du ci-devant couvent est remise car cette propriété de la Nation est livrée à la plus affreuse désolation ; j’en ai reféré à la commune de Vimoutier , qui propose pour arrêter les délapidations qui s’y commettent , d’y mettre un gardien et demandent , Citoyens que vous authorisiez cette mesure , aussi faite moi donc l’honneur de me marquer , ce qu’il faut faire pour conserver cette propriété de la Nation .
En écrivant la présente , je reçois reponse à celle que je vous avois écritte le 17 présent mois . Vous me marqué que L’on ne peut procéder à la location de ce ci-devant couvent de Vimoutier  . Citoyen , vous concevez que la location de deux à trois mois ne peut avoir lieu attensu qu’il ne se trouveroit personne qui veule  le rendre adjudicataire . Authorisez donc Citoyen cette location au moins pour une année , car dans les dépendances de ce couvent , il y a plusieurs herbages et jardins qui sont susceptibles d’exploitation , le tout très bien planté ; si vous décidé à faire procéder à la location , je vosu prie d’en faire le jour du 15 du mois prochain et de me le faire des le reçu de la presente .
Le receveur de la Régie Nationale .
Portet (?)
( au dos : )
 » Soit renvoyé a La Municipalité pour porter le nom de La requerant sur Le tableau a Ce destiné et Constater Les Besoins Et Luy procurer Les Secours acorde par La Loy En pareil Cas Contenue à argentan le 3 janvier 1793 L’an 2e de La republique francaise  »
= A.D. Orne – 1Q 800

1792. Archives SHL. 1F654 : 1792 : Saint Désir : bail Le Bailly-Collard.

1792 , 26 décembre – Vimoutiers
Procès-verbal d’une séance du Directoire d’Argentan sur le choix de la direc­tion à donner à la route projetée de Bernay à Falaise et accompagnant une pétition imprimée .
 » Le Directoire du district d’argentan qui a pris communication de la présente et de L’imprimé y joint ; Considérant que Le Commerce important de Vimoutier exige de L’administrtion toute La tention posible non seulement pour ses ainterais particulliers mais même pour ceux de la republique Entiere pour y maintenir Et même aumenter le Commerce de toute espese de toille qui y es depuis Long temps Considerable  Commerce Sy hutille à la republique française pour La fourniture de Ces armé Et qui nory En outre des milliers dindividus occupés à Cette grande Manifacture ol es donc desirable que Cette routte passe dans ce Bourg puisque que la route de Bernay a falaise passe dans ce Bourg puisque Livarot ne présente aucune Branche de Commerce qui puisse determiner à Luy acorder La preference sur vimoutier . Les depence seront bien moindre En faisant traverser Cette routte par vimoutier puisque La Longueur sera Bien moindre dorbec a falaise Et Le terrain plus facile à fouillie quen Laderigent par Livaro
Que Le Commerce en general y trouvera Encore une source Considérable par Le depots general qui poura setablir a vimoutier de toute espese de Marchandise qui se Consomme deja pour le surplus etre transporte a La foire de guibray dou vimoutier tirera des Echanges Et Livarot ne presenté aucun avantage a Ces egard
Le procureur sindic oui est de son avis estime que la route a ouvrir de bernay a falaise doit passer par le Bourg de vimoutier et non par Celuy de Livarot =
à argentan En directoire seance publique Ce 26 xbre 1792 Lan 1 de La republique française .
= A.D. Orne L. 2192 ( à rapprocher de L. 4589 – 1 pièce papier .

1792
Pierres tombales louées par la ville lors de l’installation à Lisieux d’une manufacture de cuirs anglais
( B.S.H.Lx , 1918 , p. 16 d’après le registre des Délibérations de 1792 )

1792. Archives SHL. 1F465 :
1792 à 1891 : familles Leclerc et Hubert (Hébert)
– 1792 : affaire Gallet-Hébert (Hubert)
– 1793 : procès entre Louis Pierre Fiquet et François Hubert­(Hébert), Guillaume Hubert rue Haute Boucherie à Lisieux.
– 1839 à 1863 : maison rue Haute Boucherie. Procés de J.-B.­Leclerc contre François Hébert
– 15-01-1863 : inventaire après décès de M. Leclerc et ­divers
– 7 novembre 1891 : rente perpétuelle Robine, ancienne ­rente Leclerc.
– 18-02-1942 : Bail pour maison 17 place Victor Hugo,­propriétaire Sevestre.

c. 1792
Etat des biens sequestrés révolutionnairement dans les communes de Moyaux, Boutemont, la Chapelle-Hareng, Courtonnel, Courtonne-la-Meurdrac, Cordebugle, le Pin, Marolles, Saint-Michel-des-Monceaux, Mesnil-Simon, Ouilly-le-Vicomte, Saint-Germain-de-Livet, Saint-Hippolyte-de-Cantelou.
= Arch. SHL. Ms. J 96

1793. Archives SHL : 1F81 :
1793-1807 : François Duval, médecin, Actes.

1793. Archives SHL 1F676
: 1793 : certificat de résidence à Charles Berthelot la­ Villeurnoy . (commune de Bazoches, district de Soissons)

1793 , 2 janvier – Caen
Les Administrateurs et Procureur Général Syndic du Département du Calvados à la Convention nationale – Caen , ce 2 janvier 1793 , s.l.s.d.
( A.D. Calvados , L. II Administration – IV Police , 4 (ex 10134)

1793 , 14 janvier ) Bayeux
Envoi par le procureur-Sindic de Bayeux au Procureur général du département de  » Trois journaux des Brigades de la Gendarmerie nationalle pour le service de mois de décembre dernier de Bayeux , Balleroy et Tilly  » – Deschamps
= A.D. Calvados , L. II Administration – IV Police 45 )

1793 , 26 janvier – Vimoutiers
… Le Citoyen Maréchal , procureur de Notre commune vient de nous remettre les instructions & plan de Nôtre Cidevant Couvent de Benédictines …vous verrés citoyens que cet Emplacement est de Consideration pour L’Etablisssment de plusieurs Manufactures , La population de Nôtre Bourg , L’approximité de Villes de Commerce qui  L’avoisines presente tous avanta­ges motifs à tirer Le meilleur parti …Nous vous prions donc Citoyens , de mettre Linterêt dont vous étes capables pour que Cet établissement Soit connu dans les principalles Ville Nôtre Republique mais encore chéz L’E­tranger ….
( y est joint un intéressant état de situation des biens : )
7 – estimation ( des bâtiments ) : 35200 £
9 – Sont elles propres a quelques usines ou à d’autres usages :point pour usine , mais à Blanchir où pour  Tannerie
10 – qu’elles sont les routes qui les avoisines :  Lisieux , Bernay , L’AIgle , argentan , guibray falaise & Caën
11 – qu’elles sont les rivieres navigables ou le Canal Le Moins eloigné :Lisieux
12 – population : 1400 – 1500 & 3500 compris les hameaux
13 – industries : Le commerce de toiles et cuirs
14 – les matières premieres qui se trouvent dans le pays :  point , on tire Les Lins de Flandre
15 – qu’elles sont celles qu’on se procure avec facilité :   point que des denrées
16 – ..quantité des bois environnant à trois lieues à la ronde  environ 4700 arpents
17 – nature de ces bois Et quels usages  : en Bois taillis qui se vendent depuis 10 ans jusqua 40 ans ; pour Bruler
18 – y a t il des mines de charbon de terre   non , on n’en connaît pas
19 – qu’elles sont Les mines exploitées .  il n’y en à point qu’a 12 a 15 lieues marchés
20 – qu’elles sont les grabdes villes les plus proches :

Paris , 36 lieues , Rouen , 18 lieues
Lehavre 18 lieues , Caën 12 lieues
Alençon 12 Lieues , Verneuil 13 lieus
21 – quelles sont ceux où il y a des foires  ou des marchés à six lieues à la ronde :   Guibray , argentan , Bernay , Livarot , St  Pierre sur Dive
= A.D. Orne – 1 Q 800266 et 267- photocopies )

1793 , 1er février – Vimoutiers
 » Citoyens ,
‘ai eu l’honneur de vous adresser le 20 du mois dernier un arête que j’avais pris avec la municipalité de Vimoutier pour pourvoir à la garde du ci-devant couvent de Vimoutier , comme cet arrêté pour avoir son éxécution exige d’être authorisé de votre part je vous prie instemment de me marquer , si vous l’agré , afin que je puisse agir en conséquence .
Le receveur de la régie Nationale
Portet
= A.D. Orne – 1Q 800

1793 , 12 février
L.a.s. Bonnet , député du Calvados
Bibl. Mun. Alençon , fonds de La Sicotière – Ms. 516/6289 1
Fédéralisme , Pièces diverses
= cf. microfilm AD. ORNE 1 Mi123
( B.1-B.16 ) )

1793 , février – novembre
François Dubois , Père et Fils , arquebusiers à Lisieux , puis à Argentan , prévenus pour trafic d’armes – Condamnés à la détention jusqu’à la paix
( A.D. Orne , L 5184 , 126 pièces )

1793 , 1er mars – Caen
Lettre de Philippe-Delleville à Bougon   » Je vous cherchais pour vous engager à manger votre part d’une poule normande s’il en fut jamais  » ( mention de Wimpffen )
( A.D. Calvados . L. Administration , Police , sûreté générale , 6 ex. L.10136 )

1793 , 5 mars – Saint-Etienne
D.F. N° 113
Monsieur Dubois fils d’Argentan doit à Frotton et Perdrix de St Etienne pour une caisse a lui expédiée a l’adresse de Perdrix ainé à Lyon Marqué et Numéroté Comme en marge
12 fusils Grenadiers à 39  » 468  » Caisse 6 » ——– L  474  »
St Etienne le 6 mars 1793

Citoyen
Nous vous remettons cy dessus facture d’une caisse montant à quatre Cent soixante et quatorze Livres de Laquelle somme il vous plaira nous créditer  et nous en accuser la reception  Suivant vos desirs nous vous adresserons a Cean une caisse pour votre foire a la personne que vous Nous Indiqués En attendant
Nous sommes bien Sincèrement vos Concitoyens
Frotton et Perdrix
= A. D. Orne – L. 5.1847

1793 , 11 , 15 et 22 mars – Le Havre
Nous Membres composant le Bureau municipal du havre de grace prions tous ceux qui sont a prier de laisser Librement passer six caisse renfermant la quantité de Cent soixante fusils tirés des Magazins du Citoyen Bocq negt de cette place destinés pour Argentan à l’adresse du Citoyen Dubois Marchand armurier audit lieu dont certificat de l’arrivée a destination doit être Renvoyé en forme en notre Bureau
Donné au Bureau de la municipalité du Havre le onze Mars mil sept cens quatre vingt treize L’an deux de la République françoise
Laumonnier fils (?)           Taveau
off mpal                     sre

Vu arriver à Lisieux six caisses renfermant la quantité de fusils désignés dans le présent certificat , à L’adresse du citoyen Dubois , Md clinquailler -en cette ville arrivées le quinze du présent
A Lisieux en la maison Commune le 22 Mars 1793 l’an 2e de la république francaise

margeot     yon    Bénard
= A.D. Orne – L. 51846

1793 , 16 mars – Saint-Etienne
Du 16 mars 1793
Le Citoyen Dubois fils d’argentan Doit aux Citoyens frotton et Perdrix de St Etienne Pour deux caisses marquées et Numérotés comme en marge à ladresse de Perdrix ainé à Lyon et du Citoyen Brunon arquebusier Rue Saint Jean à Caen Contenant les articles Cy après pour comptant sans escompte

6 fusils doubles ordinaire   48  »    2883 dits doubles à Bascules Sousgardes a L’Espagnolle55   16514 Pimpans   20″ 1026712 dits m y fin         22      264
1 Paire pistolet de poche forcé fin 40
1 sabre fort de grenadier  
1 fusil simple damasquiné a Bayonnette  26
1200 Baguette de Bois  Rien
Pour les deux caisses                18
———
L 1298

St Etienne le 17 mars 1793

Citoyen
Nous avons l’honneur de vous confirmer notre dernière du 6 courant Nous vous Remettons ci dessus deux factures de deux caisses Montant a douze cent quatrevingt dix hui Livres de Laquelle Somme il vous plaira nous Créditer et nous En accuser la reception ainsi que de notre précédent envoi .
Les Marchandises augmente toujours les fers qui ne valloient que 16 10 il y a un an et demy aujourdhuy il est à 40″ le qal les denrées sont d’une cherté affreuse ce qui fait augmenter prodigieusement les facons ou main d’oeuvre bientot il ny aura plus moyen de Travailler . nous avons adressé lesdittes caissesau Citoyen Brunon arquebusier Rue St Jean a Caen en attendant vos Nouveaux ordres nous sommes bien sincèrement vos Concitoyens
Frotton & Perdrix
= A. D. Orne – L. 5.1845

1793 , 17 mars – Saint-Etienne
L.a.s. adreesée par Frotton Perdrix au Citoyen Brunon concernant l’envoi d’armes et de pièces d’armement
A M BRUNON , à Caen – St Etienne le 17 mars 1793

Citoyen ,
Par ordre du Citoyen Dubois fils , armurier d’argentan Nous avons pris la liberté de vous adresser pour son compte Scavoir
DF N° 114 & 115 deux caisses de fusils de Chases que Nous vous prions de lui remettre Contre vos frais Lorsqu’il les Reclamera nous vous offrons nos services et sommes bien Sincerement vos Concitoyens
Frotton & Perdrix
( d’une autre écriture )
5  chiens à 2 £ pièce
20 bapterie à 1 £ 10 s pièce
20 nois à 1 £ piece
40 vise de Machoire à 8 s piece
50 vise de nois a 3 s piece
50 baguette a 2 £ piece
= A. D. Orne – L. 5.1843

1793 , mercredi 18 ( ? )
L.a.s. de Bougon à Fauchet (?)
= ( A.D. Calvados . L. Administration , Police , sûreté générale , 6 ex. L.10136 )

20 mars 1793 – Le Havre
Du havre le 20 mars 1793

Messieurs
Je suis plus que persuadé que Votre Depart precipité Vous aura fait regretter davoir manqué Une Bonne affaire qui Vous Eut Donné au moins 4000 £ de Benéfice sur seulement 385 fusils
= A. D. Orne – L. 5.1849

1793 , 20 avril – Argentan
Extrait du Registre des Délibérations du Directoire du District d’Argentan
Du vingt avril 1793 Lan deuxieme de la Republique françoise en Lassemblee du Conseil Général permanent du District d’argentan ( en marge : ) extraordinai­rement réuni – Présidé par le Citoyen Laine Vice president ou Etaient les Citoyens Chausson La Salle fils ainé Goupil Louvigny Blanche Godechal Verus Troctière le Coeur Lasne Granchamp administrateurs & lautour procureur syndic En Presence du Citoyen Chausson La Salle administrateurs au Departement de Lorne et Commissaire Department Pour le Recruttement de ce District .
Il a ete remis sur le Bureau deux lettres du Disrectoire du Departement de Lorne des 12 & 17 du mois desquelles il Resulte que les fusils que le Directoire de ce District avait acheté du Citoyen dubois de cette ville et dont avaient Eté armés les volontaires Partis du District pour Porter des Secours au departement du Maine Et Loire Etaient de si mauvaise qualité , que par un Essay fait en Presence du departement quinze de ces fusils ont crevé à moitié charge ( en marge : ) Et par lesquelles le Directoire de ce District est authorisé a Sassurer de la personne qui aura vendu ces fusils .
Le Conseil Général Deliberant Sur el Contenu de ces deux lettres Considerant que par un marché verbal fait de confiance entre un des membres du Directoire et le Citoyen dubois marchand fourbisseur en cette Ville au commencement de ce mois ce dernier Setait obligé de fournir trois cent Bon fusils calibre de guerre Pour Larmement des Recrues qui doivent marcher En Execution de la loi du 24 février dernier au Prix de Trente six livres La piece non compris les Bayonnettes Et en Sus Les frais de Transport de ces armes venant du havre de Grace , le tout devant Revenir a environ dix mille huit cent livre Rendu a argentan .
que sur cette quantité de fusils achetes il en a Eté livre au Directoire vers le neuf du Courant qui ont été mis aux mains des volontaires Partis pour angers dans ce temps
que par Epreuve faitte En Presence du Directoire du Departement de Lorne suivant sa Lettre Et dapres le Rapport des Volontaires Sur seize fusils quinze ont Crevé a moitié charge ce qui fait Presumer que tpous ceux qui ont Ete vendus Sont de très mauvaise qualité Et que Peut Etre Ils ont été introduits En france dans le dessein atroce de perdre la Republique en armant ses Defenseur d’une maniere qui leur fut funeste a Eux même .
que Ladministration n aurait jamais du sattendre a etre trompée dans cet achapt Par le Citoyen Dubois puisque sur des observations de Prevoyance , ce dernier avait trouvé quatre fusils qui avaient Paru fort Bons
que D’après cette Epreuve la Promesse de fournir encore deux cent autres fusils du modelle de 1777 Promesse qui sont Restées sans Execution Et sur des Instances Pressantes Et Reiterees le Citoyen Dubois a obtenu Du Directoire deux mandats , L’un de Dix mille Livres à Compte sur Lacquittement Des fisils achetés de lui et Lautre de Deux cent livres Pour leur transport du havre de Grace En cette Ville qui lui ont Ete Soldes Par le Receveur De ce District
que Dapres le Contenu des Deux Lettres du Directoire du Departement de Lorne il Est Instant de Prendre des Precautions Pour la Resiliation du marché Verbal Dont est question Et la Rentrée au Tresor Public des Dix milles Deux Cent livres que le Citoyen Dubois a recu
que cette maneuvre de la part du Citoyen Dubois n’indique rien moins qu’une fraude Et même une Trahison Perfide Pour Servir les intérets des Ennemis de la Republique .
Le Procureur Syndic Entendu Et ce requerant

Arrete 1er que le Marché Verbal fait entre un Membre du Directoire et le Citoyen Dubois pour l’achapt de trois cent fusils Demeure Revoqué comme nul et non avenu attendu que la Livraison d’une Partie des armes a Eté faitte Dune maniere frauduleuse
2° que pour assurer Les deniers de la Nation Le Citoyen Dubois sera mis En Etat d’arestation Et les Scelles apposés Par qui de droit sur ses meubles , Les formes Duement observées Jusqu’a ce quil ait depose entre les mains du Receveur La somme de Dix mille Deux Cent Livres , qu’il En a Recu induement Sur mandat du Directoiree a compte sur le Prix et Transport des fusils Dont Est question
3° que le Procureur Syndic de ce District demeure authorisé a poursuivre L’arrestation Dudit Dubois ; L’apposition de scelles sur les meubles De ce Dernier la Condamnation et la Confiscation de tous les fusils Enoncés La Restitution de la ditte Somme de Dix Mille Deux Cent Livres Jusqu’a son Entiere Rentrée a la Caisse du District Et la Punition De ce Delit National Si le cas y Echet Devant le Tribunal Competent
4° que Pour cet effet les Citoyens Blanche Membre Du Directoire Et le Coeur administrateur Du Conseil Se Transporteront Sur le Champ En la Ville de Caen En celle de Lisieux Et tout autres lieux ou Pouraient se trouver le Citoyen Dubois aux fins de le faire conduire aux Prisons d’argentan jusqu’a sa Liberation et Punition suivant LExigence Du cas
5° que les Corps administratifs municipaux Et Judiciaires du lieu ou Pourra se trouver le Citoyen Dubois sont invites Et Priés de prêter main forte Et assistance aux Citoyens Blanche et le Coeur designes cy dessus Pour LExecution du Present aarêté
6° Arresté en outre quExpedition du Present sera Delivré a Chacun Des CommissairesDesignes a L’article 4 Et au procureur Syndic Pour leur valoir de Commission et ‘authorisation afin de Sy conformer Et de L Executer Chacundeux Pour Ce qui Les Concerne
= A.D. Orne . L. 5.184

1793 , 27 mars – Caen
L.a.n.s. de Charlotte Corday à son oncle
( A.D. Calvados , L. II Administration – IV Police , 35

1793 (?)
Lettre de Doulcet de Pontécoulant – mention de M. Rolland
( A.D. Calvados . L. Administration , Police , sûreté générale , 6 ex. L.10136 )

1793.4.. An II , 24 germinal ( 1793 , 13 avril )
Charles Rosey , prêtre réfractaire et ancien vicaire de Ticheville est ar­rêté chez son père , Etienne Rosey , au Bosc-Renoult . Le père est acquit­té , le fils condamné à la déportation , mais le dossier étant égaré , un nouvel interrogatoire est prescrit
( A.D. Orne , L 5186 , 26 pièces )

1793.5..  Archives SHL.1F450 :
8 mai 1793 : famille de Nocey : Bail, certificat de­ résidence (Rouen) (loi sur les émigrés du 28 mars 1793)
– Passe-ports divers (passeport). (de Nocey,      Desperiers,
– certificat de résidence : Brochaye l’aîné architecte. ( ­Germinal an VII)
– divers documents Desperiers.
– acte de décès de Charles Gaspard de Nocey (17 pluviôse an VII)

1793 , 29 mai
L.a.s. Robert Lindet – Les Représentants du peuple , membres du Comité de Salut Public au Conseil d’administration de l’Armée de la Manche , rempla­çant ses administrateurs
Bibl. Mun. Alençon , fonds de La Sicotière – Ms. 516/6289 6
Fédéralisme , Pièces diverses ( cf. microfilm AD. ORNE 1 Mi123
( B.1-B.16 ) )

1793 , 30 mai
Proclamation du Conseil exécutif provisoire . Du 30 mai 1793 , de l’an se­cond de la République Françoise – Circulaire sur la police des routes .
( * Coll. BECCI , 1 p. papier , photocopie partielle )

1793 , 3 juin – Paris
De Paris ,  » Les députés du Calvados , du District de Caen , de la Municipalité et Société Populaire de Caen  » font part à leurs concitoyens qu’un  » décret d’arrestation à été pris contre 22 membres de la Convention , contre le Comité des Douze ….  »
( A.D. Calvados , L. II Administration – IV Police , 4 (ex 10134)

1793 , 5 juin – Falaise
Correspondance – Adhésion de la municipalité au Fédéralisme
( A.D. Calvados , L. II Administration – IV Police , 4 (ex 10134)

1793 , 6 juin – Rennes
Correspondance relative au Fédéralisme
( A.D. Calvados , L. II Administration – IV Police , 4 (ex 10134)

1793 , 7 juin – Vire
Correspondance – Adhésion de la municipalité au Fédéralisme
( A.D. Calvados , L. II Administration – IV Police , 4 (ex 10134)

1793 , 7 et 10 juin – Bayeux
Correspondance – Adhésion de la municipalité au Fédéralisme
( A.D. Calvados , L. II Administration – IV Police , 4 (ex 10134)

1793 , 8 juin – Fougères
Adhésion de la municipalité au Fédéralisme
( A.D. Calvados , L. II Administration – IV Police , 4 (ex 10134)

1793 , 9 juin –
 » Le citoyen Prempain vient de nous dévoiler avec énergie les brigandages  et la scélératesse de marat et de ses satellites .. »
( A.D. Calvados , L. II Administration – IV Police , 4 (ex 10134)

1793 , 11 juin
L’ Assemblée Générale formée , le comité insurrectionnelle a fait son rapport à l’occasion des denrées arrêtées à Caen les jours précédents
( A.D. Calvados , L. II Administration – IV Police , 4 (ex 10134)

1793 , 11 juin – Nantes
Correspondance – Adhésion de la municipalité au Fédéralisme
( A.D. Calvados , L. II Administration – IV Police , 4 (ex 10134)

1793 , 12 juin – Dol de Bretagne
Correspondance – Adhésion de la municipalité au Fédéralisme
( A.D. Calvados , L. II Administration – IV Police , 4 (ex 10134)

1793 , 12 juin – Caen
Les Habitans du Calvados aux Habitans de la Manche pour leur manifester les motifs de sûreté générale que les circonstances ont nécessité – 12 juin , A Caen , chez Le Roy , 1793 , In-4 , 6 p.
( A.D. Calvados , L. II Administration – IV Police , 4 (ex 10134)

1793 , 13 juin – Aleçon

 » Citoien
Il serait décent et conforme à l’Esprit de la loi , que les corps des Criminels qui ont subi le dernir Suplice , fussent portés dans un cercueil au Cimetière . Les Membres de notre administration avec lesquels j’en ai conféré , m’ont chargé de vous inviter à faire faire un cercueil qui servirait à tous ces corps en conséquence et Engage votre tribunal a en decerner Executoire ainsi que pour le paiement des hommes qui porteront ce cercueil . J’ai encore l’honneur de de vous observer qu’il répugne à l’Humanité de voir les chiens laper le sang de ces hommes ; il serait nécessaire de donner des ordres aux Exécuteurs , de jetter de l’Eau en quantité suffisante pour l’Effacer et le faire couler dans les Ruisseaux .
La Guillotine fait horreur à voir après l’Exécution , les Exécuteurs n’ont pas le soin de la nettoyer . Je vous prie de leur donner des ordres en conséquence , mais ne serait-il pas convenable que vous la fissiez peindre en rouge .
Le Procureur Général Sindic du Département de l’Orne
Le Renette Ducoudre ?
( A.D. Orne . L 5198 )

1793 , 13 juin – Saint-Lô
Correspondance relative au Fédéralisme – Lettre de la municipalité de Saint-Lô à celle de Bayeux
( A.D. Calvados , L. II Administration – IV Police , 4 (ex 10134)

1793 , 13 juin
L.a.s. Jean-Baptiste Lomont à Lévêque au sujet de Bougon-Longrais et de Bonnet
( A.D. Calvados , L. II Administration – IV Police , 4 (ex 10134)

1793 , 14 juin – Pont-L’Evêque
Insurrection et résistance à l’oppression des Citoyens du District de Pont-L’Evêque , ( Pont-L’Evêque ) ( Pièce datée du 14 juin 1793 et signée des Administrateurs du District de Pont-L’Evêque , les Officiers municipaux et membres du Conseil général de Pont-L’Evêque , etc., qui se déclarent en état d’insurrection contre les  » factieux de la Montagne et les représentans de la Commune de Paris  » ) , De l’imprimerie de Vasse , Imprimeur du District , In-4 , 8 p.
( B.M. Caen , Lavalley )
( A.D. Calvados , L. II Administration – IV Police , 4 (ex 10134)

1793 , 15 juin – Condé-sur-Noireau
Correspondance – Adhésion de la municipalité au Fédéralisme
( A.D. Calvados , L. II Administration – IV Police , 4 (ex 10134)

1793 , 16 juin – Caen
… Considérant qu’un peuple qui pour conserver sa liberté pleine et entière se déclare en insurrection contre le despotisme et l’anarchie doit prendre de mesures de son courage , de sa force et de ses moyens …
….Considérant que nos frères de Nantes sont menacés par les rebelles et qu’ils réclament de nous les secours les plus prompts, arrête ce qui suit…
= A.D. Calvados , L. II Administration – IV Police , 4 (ex 10134)

1793 , 17 juin – Sablé
Correspondance relative au Fédéralisme
( A.D. Calvados , L. II Administration – IV Police , 4 (ex 10134)

1793 , 17 juin – Département de la Mayenne
Correspondance du département à la municipalité et adhésion au mouvement Fédéraliste
( A.D. Calvados , L. II Administration – IV Police , 4 (ex 10134)

1793 , 17 juin – Caen
Recensement des forces de l’Armée des Côtes
( A.D. Calvados , L. II Administration – IV Police , 4 (ex 10134)

1793 , 18 juin – Rouen
… nous pensons avec la franchise républicaine ( que les mesures ) qui ont été prises ont été poussées trop loin … C’est l’erreur sans doute et le deffau d’une connaissance imparfaite des faits qui ont lieu à Paris qui a Porté à l’arrestation des représentants du peuple Prieur et Romme …  »
= A.D. Calvados , L. II Administration – IV Police , 4 (ex 10134)

1793 , 18 juin
Correspondance de Pache
( A.D. Calvados , L. II Administration – IV Police , 4 (ex 10134)

1793 , 18 juin – Caen
 » Charles Barbaroux , de Marseille Député par le département des Bouches du Rhône à la Convention Nationale , aux citoyens de Marseille , Caen , le 18 juin 1793 , chez Chalopin , placard
( A.D. Calvados , L. II Administration – IV Police , 4 (ex 10134)

1793 , 20 juin
Copies de lettres signées Lévêque , président , Bénard secrétaire concernant les autorités constituées réunies au Chef-lieu du Département du Calvados
Bibl. Mun. Alençon , fonds de La Sicotière – Ms. 516/6289 13 – 16
Fédéralisme , Pièces diverses ( cf. microfilm AD. ORNE 1 Mi123
( B.1-B.16 ) )

1793 , 23 juin – Cambremer
Lettre du maire de Cambremer relatant des actes de violences commis le 23 juin
( A.D. Calvados , L. II Administration – IV Police , 4 (ex 10134)

1793 , 30 juin
Copie d’une lettre de Bougon-Longrais au général Wimpffen
Bibl. Mun. Alençon , fonds de La Sicotière – Ms. 516/6289 24
Fédéralisme , Pièces diverses ( cf. microfilm AD. ORNE 1 Mi123
( B.1-B.16 ) )

1793.6.sans quantième
s.d. 7 h. du soir ( 1793 ? )
L.a.s. ( copie ? ) Lettre de Gaston Doulcet au Citoyen Le Normand , président de la Société Populaire à Caen sur l’arrestation des 22 , des 12 et Isnard
Bibl. Mun. Alençon , fonds de La Sicotière – Ms. 516/6289 7
Fédéralisme , Pièces diverses ( cf. microfilm AD. ORNE 1 Mi123
( B.1-B.16 ) )

1793 , juin – Caen
Proclamation des Autorités constituées des députés des Sections et des Sections populaires de la Ville de caen réunis en Assemblée Générale – Juin 1793 , Caen , G. Le Roy , 1793 , In-4 , 4 p.
( A.D. Calvados , L. II Administration – IV Police , 4 (ex 10134)

1793 , juin ?
Lettre du général Wimpffen aux administrateurs de Lisieux
Bibl. Mun. Alençon , fonds de La Sicotière – Ms. 516/6289 36
Fédéralisme , Pièces diverses ( cf. microfilm AD. ORNE 1 Mi123
( B.1-B.16 ) )

1793. Juin 1F636 :
juin 1793 : Lettre imprimée de Armand Polignac.
Mi123 – doc. 25 – * photocopie )

1793 ??
Archives SHL. 1F639 :
1793 : lettre du député Marat à ses collègues.

1793 , 1 juillet – Caen
Billet de convocation pour la Légion de caen adressée par le Capne L Le Souhaitier au Cit. Duvernay , fusillier  » invité … à se preparer à partir pour le détachement devreux le 4 juillet  »
Bibl. Mun. Alençon , fonds de La Sicotière – Ms. 516/6289 25
Fédéralisme , Pièces diverses ( cf. microfilm AD. ORNE 1 1F636 : juin 1793 : Lettre imprimée de Armand Polignac.

1793 , 2 juillet – Caen
Extrait des Registres des Délibérations de l’Assemblée Centrale Des Dépatements réunis à Caen – Du 2 juillet 1793 1793 , lan 2 de la République Française Une et Indivisible , A Caen , G. Le Roy 1793 , placard
…. Considérant que les Droits de l’Homme ont été méconnus … déclare qu’elle regarde comme nuls les actes de la Section de la représentation nationale …. invite Félix Wimpffen à occuper le commandement des forces départementales ..
( A.D. Calvados , L. II Administration – IV Police , 4 (ex 10134)

1793 , 3 juillet – Falaise
Copie d’une lettre signée Joseph PUISAYE adressée au général WIMPFFEN
 » J’ai trouvé mon cher général la ville de Falaise aussi bien disposée qu’il est possible mêmes pricipe et même feu qu’à Bayeux et à Caen . je suis allé à la municipalité de votre part , vous y êtes adoré …..  » ( opposition d’Argentan qui obéit aux ordres de la Convention et refuse de reconnaître l’autorité de Wimpffen – prise de 49 à 50 chevaux , 4 dragons prisonniers )
Bibl. Mun. Alençon , fonds de La Sicotière – Ms. 516/6289 25
Fédéralisme , Pièces diverses ( cf. microfilm AD. ORNE 1 Mi123 – doc. 25 – * photocopie )

1793 , 4 juillet – Falaise
Copie d’une lettre signée Joseph PUISAYE adressée au général WIMPFFEN
 » J’allais partir hier dans le dessain de me faire rendre par la ville d’Argentan celui de mes chasseurs qui avait été pris la nuit , mais la municipalité qui me croit beaucoup plus fort que je ne le suis me la renvoyé et j’ai pris le partis d’attendre ici le moment favorable de poursuivre mes projets relativement aux trois compagnies de l’Orne .
toutte la ville d’Argentan , les dragons même et leurs officiers séduits par le goupil et Courmesnil , sont dans de très mauvaises dispositions , ces coquins cherche a allumer la guerre civil entre leur ville et celle-ci . la municipalité a écrit a celle de Falaise pour se plaindre de l’enlévement des chevaux ; elle ne recevra point de réponse . Le plus excellent esprit regne ici , je fus hier à la société populaire , elle est très nombreuse , j’y fus couvert d’applaudissements et ces applaudissement ne m’était donné que pour les reporter au général en chef qui est adoré ; j’y parlais , j’y donnai la lecture d’une lettre que j’écrivis precipitamment et dont je vous adresse quelque exemplaire ; les principes qu’elle renferme furent généralement gouté . Larivière a ici la plus grande influence , c’est une homme précieux par les qualités morales et les talents .
J’ai vu ce matin des citoyens d’argentan je vais ma ménager des intelligences dans cette ville ainsi qu’a seez et à Alençon ; la prudence et la ruse me réussissent plus que l’emploi seul d’une force trop insuffisante ; car je vous le repète mes cent dragons ne sont point armé , je ne puis pas me servir de la garde national ni des canons de falaise , je craiindrais les suites d’une rupture trop prononcée entre deux villes aussi voisine et que tant de relation doivent unir . Si j’avais cent bretons et deux pièces de canon de Caen , je conquerrait tout le departement de l’orne et je repondrais des trois compagnies de dragons qu’il ne faut délaires mais qui ne se preteront point à mes vues tant elles ont été trompées sur notre compte , reflechissez a cela mon chèr général et repondez moi je vous prie , si vous me laisssez a moi-m^me avec mes chasseurs je tenterais l’impossible , et même avant de recevoir votre reponse je leur faire faire encore demain une petite expédition a peu près semblable à la première , car ils y ont pris gout et cette plaisanterie a produit généralementle meilleur effets .
Il faut que vous sachiez que ce regiment de chasseurs est le corp sur lequel vous devez faire le plus de fonds a l’execption de quelques officier dont vous devez promptement vous defaire , il est tout a vous . il est donc de la plus urgente nécessité que ce régiment soit habillé , armé et équipé le plus promptement possible le moyen sur est de faire autoriser chaque capitaine a pourvoir sa compagnie de tout ce qui lui manque a delivrer a chacun des fonds d’avance, et sous 15 jours vous aurez un corps complet et bon a présenter à l’ennemi , sans cela vous n’en finirez jamais et il ne vous sera bon a rien . je vous conjure doncmon cher général de ne pas perdre un instantet d’envoyer cette autorisation et des fonds sur le champ ,
je vous prie de dire à ma femme que je me porte bien et de croire que tant que je pourrais vous être utile , ce sera pour moi le meilleur des remèdes que de m’y employer
recevez mon cher général l’hommage de mon tendre attachement .

Joseph Puisaye

Vous avez dans le capitaine Malo un homme bien essentiel et qui vous est bien attaché
Le capitaine Jeanne a été content de la reponse que vous m’avez chargé de …..
= Bibl. Mun. Alençon , fonds de La Sicotière – Ms. 516/6289 28
Fédéralisme , Pièces diverses ( cf. microfilm AD. ORNE 1 Mi123 – doc. 28 – * photocopie )

1793 , 4 juillet – Caen
Extrait des Délibérations de l’Assemblée Générale Réunie au Chef-lieu du Département  du Calvados – Du 4 juillet 1793 , l’an 2 de la République Française Une et Indivisible , A Caen , G. Le Roy , 1793
 » L’Assemblée Arreste à l’unanimité , que la générale sera sur le champ battue … et comme il s’agit de former au Bataillon pour combattre l’Anarchie et les Anarchistes , en volant au secours de nos frères de paris ; les Aristocrates et les Maratistes sont dispensés de se trouver à ce rassemblement …  »
( A.D. Calvados , L. II Administration – IV Police , 5 (ex 10135)

1793 , 10 juillet – Caen
Réquisition concernant Pipart , huissier , rue Branville , à Caen , signée Philippe
( A.D. Calvados , L. II Administration – IV Police , 4 (ex 10134)

1793 , 19 juillet – Caen
L.a.s. L.J. Roujoux et Le Graverend au général F. Wimpffen
 » Citoyen général
 » L’Assemblée générale a entendu avec peine le rapport qui lui a été fait par le Citoyen Varin ; ce rapport et votre lettre prouvent que le sentiment du découragement domine encore une partie de nos bataillons ; Citoyen général , c’est à vous , c’est à la juste confiance que vous inspirez à ces bataillons à dissiper une impression aussi nuisible à la chose publique . les courrageux bataillons de la bretagne se sont réunis pour la sauver , ils en ont fait le serment ; leur courage , leur fidélité , leur amour de la Patrie si bien éprouvés nous repondent qu’ils n’abandonnent pas , leur sainte et glorieuse entreprise ; reculer , se serait la rendre peut-être impossible , ce serait décourager tous les bons patriotes , ce serait donner à nos odieux et méprisable ennemi l’idée d’un triomphe qu’il ne doit pas obtenir , tant que les fiers et généreux Bretons auront des armes ; Citoyen General pour prévenir ce malheur de la Patrie , il ne faut que représenter à ces généreux citoyen qu’ils sont sa dernière espérance , dites leleur donc , avec toute l’énergie dont vous êtes capable , Vous trouverez , nous en sommes surs , tous les coeurs disposés à vous entendre et à vous obéir  »
= Bibl. Mun. Alençon , fonds de La Sicotière – Ms. 516/6289 37
Fédéralisme , Pièces diverses ( cf. microfilm AD. ORNE 1 Mi123 – doc. 37 – * photocopie – la pièce cotée 42 du même recueil – copie – donne la date du 29 juillet )

1793 , 21 juillet – Pont-Ecrépin
 » Aujourd’huy vingt un juillet mil sept cent quatre vingt treize lan 2e de la Republique françoise
 » Nous membres du comité de salut Public de la Commune de pont-Ecrepin Soussigné , sur la requisition de plusieurx citoyens de ce lieu Lequels nous ont manifesté leur inquiettude sur larrivée de trois hommes habillés en garde nationale Et muny chacun d’un fusil de munition avec leur Bayonnette , Lesquels hiommes sont entrés dans l’auberge de la Belle fontaine scize en cette commune . Sommes transportés En cette maison ou nous avons efecttivement trouvé trois homme en habit de garde nationale auquels nous avons demandé leur nom surnom de quel lieu ils Etoient , ou ils avoient été , le sujet de leur route dou ils viennent Et ou ils vont à quoy ils ont Repondu lun apres lautre ainsy quil suit ,
 » Lun deux à dit sappeller françois le ray le jeune tourneur sde son metir de la ville et faubourg de Saint martin de mayenne , lequel a declaré 1° avoir pris parte dans Larmée ditte departementalle sous pretexte comme on luy a fait accroire dans Sa ville quil Etoit question daller se reunir aux Bons citoyen de paris pour fderalizer avec eux donner la liberté à la Convention Et delivrer plusieurs deputé qui avoient été En Etat darestation
2° qu’il avoit Eté a Evreux avec son Bataillon Composé denviron de cent soixante hommes commandé par pierre fougerolle de mayenne
3° qjil avez sejourné dans cette ville Environ cinq heurs Et qu’il en avez sorty dapres la retrette Battue Et que son Bataillon sest replié sur lizieux , dou ils a desertés son Bataillon En protestant de son innocence nayant jamais eu l’intention de combattre contre … maudissant ceux qui les avoit induit dans un partie aussy Execrable mais dont il na reconnu l’erreur que trop tard
4° qu’il sen retourne dans son apys Et que le fusil dont il est muny luy a esté donné par ladministration du departement de la mayenne ainsy que dix cartouches qui se sont trouvée dans sa giberne Et tout ce quil a dit avoir à declarer .

 » Le second à dit Sappeller françois couillard poupellier à mayenne lequel a fait la meme déclaration que celle cy dessus Et aux autres pant fait par françois le ray
 » Le troisieme et dernier à dit Sappeller juillien de ruaux poupellier demeurant dans la ville de mayenne faubourg Saint vincent…
 » Le Committé considerant que par ces déclaraztions il na reconnus que des hommes Seduit et trompé par la sceleratesse lambition et lorgeuil des malveillants qui ont conspiré contre leur propre patrie pour renverser la liberté des françois conquise avec une valeur incroyable par le prix d’un trop grand nombre de victime Sacrifiée par la trahison de plusieurs Selerat ….arrette que les citoyens designé cy dessus continuerons leur route ( les armmes restent entre les mains du Comité )…..
= ( A.D. Orne – L 478332 – photocopie )

1793 , 22 juillet – Caen
Arrestés de la Société des carabots – Caen le 22 juillet 1793 , l’an 2e de la République une et indivisible , A Caen de l’Imprimerie Nationale de G. Le Roy , 1793 , placard
… Plusieurs des Membres ont instruit l’Assemblée qu’en l’absence des vrais CARABOTS , des traîtres usurpant leur nom , ont tenté de déshonorer la Société par les Arrétés pusillanimes et liberticides pris les nuits des 19 , 20 et 21 du présent mois et colporté dans les sections ….
Arrête :
1° Qu’il sera nommé des commissaires près de l’Assemblée Centrale de Résistance à l’Oppression , près de l’Assemblée Générale des Autorités Constituées du Calvados , près des Sections et du général Wimpffen , pour leur déclarer que les Carabots de 1789 persistent dans leur précédent Arrêté d’Insurrection Légale .
2° Que les mêmes commissaires se transporteront demain près des Chefs militaires du Finistère , d’Ille et Vilaine , du Marbihan , de la Mayenne , du 6e bataillon du Calvados , des Chasseurs du 22e Régiment , des Dragons de la Manche , de la Gendarmerie & autres pour leur porter copie du présent et leur demander leur adhésion .
3° La Société en masse se rendra demain à la Société des Amis de la République pour lui faire part du présent Arrêté .
…. Et de suite , la Société délibérant sur les insultes à elle faites …
4° … seront invités à l’Assemblée Centrale les Autorités constitués , le général Wimpffen , à déployer la plus grande surveillance ….
= ( A.D. Calvados , L. II Administration – IV Police , 4 (ex 10134)

1793 , 25 juillet – Moutiers-Hubert
Requête des enfants de feu Leonors Jacques Deshayes Forval au sujet des bruyères de Mesnil-Hubert aux citoyens administrateurs du Département du Calvados et du District de Lisieux .
 » Dès l’instant de la révolution, les habitant de la paroisse de Moutiers-Hubert se sont permis d’empescher le soufieffataire ainsi que le père des exposants de jouir des mesme bruillaires et sen sont emparés et y ont envoyé leurs Bestiaux …
 » Le pére du fieffataire persuadé qu’après les premiers moments les troubles qui lui étoit Aporté dans la jouissance cesseroit a payé la rente pendant les deux premières années … »  ( avec copie de l’acte de concession des bruyères – 1780 – par Monsieur : 120 arpents moyernnant 360 £ à raison de 3 £ par arpent )

1793 , 26 juillet – Caen
Copie d’une lettre adressée par les officiers municipaux ( Le Goupil-Duclos , maire , Delamare , Devic , à un président de section .
 » Citoyen Président
Vous êtes invités d’engager les commissaires de votre section , membre de l’Assemblée générale formée au 8 juin de se réunir dans le lieu de ses séances sur les dix heures de ce jour pour connaître le résultat des mesures de sureté qui ont été prises dans l’intérêt de la cité
Vos concitoyens les officiers municipaux de la ville de caen
Le Goupil duclos , maire – Delamare officier municipal – Devic procureur de la commune
= Bibl. Mun. Alençon , fonds de La Sicotière – Ms. 516/6289 41
Fédéralisme , Pièces diverses ( cf. microfilm AD. ORNE 1 Mi123 – doc. 41 – * photocopie )

1793 , 29 juillet – Caen
Copie d’une lettre adressée au général Wimpffen à rapprocher de l’original (?) conservé dans le même recueil
= Bibl. Mun. Alençon , fonds de La Sicotière – Ms. 516/6289 42
Fédéralisme , Pièces diverses ( cf. microfilm AD. ORNE 1 Mi123 – doc. 42 – * photocopie – cf. la pièce cotée 37 du même recueil – donne la date du 19 juillet )

1793 , 31 juillet – Rouen
L.a.s. de Pecholle à Lindet et Duroy
 » Rouen le 31 juillet 1793 , l’an deux de la republique française
 » Citoyens Collegues
 » Un motif que nous ignorons vient d’amener dans les murs de Rouen un des membres du ci-devant Conseil Général du Département de l’Eure . Le Comité de Surveillance de cette ville l’ayant jugé Suspect a remis à mon Collegue at amy le soin de prononcer Sur Son Sort . Ses propres aveux nous ont bientôt appris qu’il était du nombre de ceux qui ont adhéré aux actes de rebellion Contre la Souveraineté Nationale et préparé par des arrêtés liberticides un Nouveau germe de guerre civile … il se nomme La Roche … Je suis seul en ce moment Carrier est en route pour le Calvados … »
= Bibl. Mun. Alençon , fonds de La Sicotière – Ms. 516/6289 43
Fédéralisme , Pièces diverses ( cf. microfilm AD. ORNE 1 Mi123 – doc. 43 – * photocopie incomplète )

1793 , ( juillet ? )
L’Assemblée centrale de résistance à l’oppression Des Départements réunis à Caen , A tous les citoyens français Amis de la République Une et Indivisible ( signé Roujoux  , président ; Le Graverend , secrétaire ) , A Caen , Le Roy 1793 , pet. In-8 , 8 p.
 » De tous les moyens qu’ont employés jusqu’ici les ennemis de la Liberté pour allumer la guerre civile parmi nous , la convocation des Assemblées primaires aux fins d’accepter le Projet de Constitution est à la fois le plus perfide et le plus sûr …  »
 » Si la réponse que nous venons de recevoir de vous n’est pas aussi satisfaisante que nous aurions pu l’espérer , elle nous est agréable …
= ( A.D. Calvados , L. II Administration – IV Police , 5 (ex 10135)

1793 , ( juillet ? )
L.a.s. de Bonnet
« … à s’allumer dans le département et ce sont les inévitables préparatifs …
 » loin de moi cependant l’idée que les anciens normands soient capables d’une pareille lâcheté ! Mais je vous parle en républicain ….. »
 » … Citoyens entendez ma profession de foi telle qu’elle est au fond de mon coeur . si j’avais été mis en état d’arrestation par un décret de la Convention Nle et que quelqu’un , fut-il le meilleur de mes amis m’eut proposé de m’y soustraire , je lui aurais répondu : cessez de me parler sur ce ton ou vous ne serez plus à mes yeux qu’un traître et qu’un conspirateur .
Bonnet
=  Bibl. Mun. Alençon , fonds de La Sicotière – Ms. 516/6289 –
Fédéralisme , Pièces diverses ( cf. microfilm AD. ORNE 1 Mi123 – doc. – * photocopie incomplète de la première page )

1793 , juillet – Lisieux
Copie de lettre de Duroy , Lindet et Bonnet , invite Bichomme , Syndic de falaise à se rendre à Falaise pour assurer la surveillance  etc…
= Bibl. Mun. Alençon , fonds de La Sicotière – Ms. 516/6289 44
Fédéralisme , Pièces diverses ( cf. microfilm AD. ORNE 1 Mi123
( B.1-B.16 ) )

( 1793 , juillet ? )
Cachet qui a scellé les quatre lettres que le Citoyen Pierre Charles Philippe  avait chargé Charlotte Corday de remettre à leurs adresses à Paris , ce qu’elle fit exactement la veille d’assassiner Marat  * Un des membres du directoire du District de Caen
= A. D. Calvados , Nouv. acq. 246 , bois et bronze avec une étiquette portant l’inscription ci-dessus ( étiquette moderne )

1793 ( Août ? ) – Caen
Liste des signataires des arrêtés liberticides pris à l’Assemblée Générale du Calvados au mois de juin 1793 … Lefèvre , Mesnil , Le Clerc , etc.
( A.D. Calvados . L. Administration , Police , sûreté générale , 6 ex. L.10136 )

1793 , 16 Août – Caen
Installation par Lindet et Duroy des nouveaux administrateurs du Directoire . Néel l’ainé , Gaugain , Le Raitre et Hélie . Bénard , secrétaire général est remplacé .
= ( A.D. Calvados . L. Administration , Police , sûreté générale , 6 ex. L.10136 )

1793 , 2 septembre – Argentan
Aux citoyens administrateurs du directoire du district d’argentan
Citoyen
 » Le Citoyen soussigné vous remontre que de vendredy ou samedy dernier 31 aoust il sest trouvé dans la paroisse du bourg St Leonard chez le Citoyen charpentier aubergiste et que y allant vu un volontaire qui se disoit natif de falaize estre du 6° bataillon du Calvados avec armes et bagages , il avoit regardé son fusil et que le volontaire ayant pris la Routte d’argen­tan avant le soussigné et setant aresté chez le citoyen malicaugé tenant bouchon Sur laditte Routte et que dans cette maison il avoit reconnu Le fusil quil avoit vu auparavant entre les mains du volontaire et aÿant de­mendé a la femme Malecauge a qui apartenoit ce fusil elle luy repondit en présence des citoyens La pierre Boulenger a la paroissy de Sylÿ et gode­froy bourgeois et biennais et plusieurs autres au soussigné inconnu , que cetoit un fusil quun volontaire avoiot vendu au citoyen vrigny facteur au parcgougy , Le Sousigné lui demanda Sil pouvoit estre deja Loin Sur La routte a quoy la cÿtoyenne Malecauge Luy repondit quelle croyoit quil etoit avec vrigny et un autre dans un autre bouchon voisin a boire Laudevie parce qu’ils lui en avoient demandé et quelle nen navoit pas ce qui les avoit obligé a sortir de chez elle ….
Mansuiet laisey(?)
armurier de La garde nationale d’argentan
= ( A.D. Orne – L 478340 – photocopie )

1793 , 3 septembre – Caen
Copie d’une lettre de Bougon-Longrais … présentant sa défense et expliquant sa conduite pendant les événement de juin et juillet , indique qu’il était accusé à Caen d’être Maratiste
 » au citoyen Taveau                     Caen ce 3 7bre 1793 l’an
2eme de la Republique
 » Cest moi mon ami qui técris : un B… qui te Demande un service dont tu n’aurais jamais pû pensere quil eut besoin un jour ; celui de faire connaître mon patriotisme , la pureté de mes intentions , la nature de ma conduitte et enfin de faire retirer le Decret daccusation qui pese sur moi comme sur un coupable . C’est moi qui tu le sais , deffenseur constant et ferme de la liberté suis maintenant proscrit et poursuivi comme si j’avais été son ennemi , tandis que tous mes sentiments ont toujours été pour elle et que moi-même j’ai toujours poursuivi et fait punir ses ennemis avec vigueur . moi dont l’existence comme la tienne dépend du succès de la révolution « .
 » jusqu’a ce moment , j’ai gardé pour ainsi dire le silence sur ma situation , j’attendais que la Convention porte un Decret d’amnistie générale pour les admteurs qui sont revenus à temps de leur égarement , qui ont accepté la constitution  …. j’attendais chaque jour que cette mesure généreuse , grande et salutaire serait adoptée : tous les citoye,ns l’espéraient et je partage encore leurs espérances . mais comme des raisons que je ne puis pénétrer ont retardé ce bienfait , je crois Devoir solliciter pour moi celui de la justice et c’est toi que je choisis pour mon deffenseur . Je Dis j’atten car quoique les apparences ayent pu déposer contre moi je n’ai jamais été coupable – bien loin d’être le moteur de l’insurrection départementale , j’ai failli d’en être la premiere victime . Sans doute on craignais ma résistance je fus donc celui vers lequel les premiers coups furent dirigés . je fus dénoncé publiquement comme partisan de la Montagne ma mort semblait jurée , mes amis me le Dirent , on me l’écrivis , tous me le faisaient croire …il fallait donc se taire , marcher ou périr et ma mort n’eut rien empêché « .
 » jignore si tous les détails de ce funeste évenement te sont connus . tu sais dumoins , puisquil est question ici de moi , que dès mon der voyage à paris , au mois d’avril , je te témoignai que je n’approuvais pas la disposition et l’exaltation des esprits de quelques uns des Députés du Calvados . depuis cette époque et pour les mêmes motifs j’ai cessé toute correspondance avec ceux avec lesquels j’en avais entretenu une correspondance suivie jusqu’à ce jour « .
 » j’avais Déclaré n’avoir aucune part à l’adresse du directoire dans laquelle on désigne des membres de la Convention . Le faire était … , cette adresse m’avait été inconnue et étrangère  , je le dis à la Convention dans une lettre que Bonnet fit imprimer : cette lettre fut le signal de la paersécution . Vardon me dénoncat à ce sujet au club de Caen comme montagnard im est vrai qu’on ne daigna pas m^me lire sa lettre une partie des Députés essaya de me dénoncer à mon Dre  en lui envoyant un exemplaire de cette lettre . des admteurs excités par des correspondances particulières voulurent m’attaquer à ce sujet mais je leur montrai si bien les Dents qu’ils n’oserent aller plus loin
Cependant la correspondance que quelques Députés entretenaient à Caen continuaient d’exalter et d’échauffer les esprits : déja l’on prononcait le mot d’insurrection . des hommes ardants , que tu connais déclamaient dans les Sociétés populaires . le parti était pris , le plan était si bien formé que je ne pouvais espérer de le rompre . J’étais seul de ceux du moins qui avaient quelque habitude de la parole . je remplissais des fonctions délicates et dangereuses j’étais désigné comme suspect . Que devais-je faire ? Témoigner mon improbation et me retirer , je le fis . Jusqu’à ce moment cependant , je n’avais reçu que des témoignages de bienveillance et d’estime de cette société dont je venais tout récemment encore de quitter le fauteuil . il fut question alors de cette fameuse Députation des Dix Commissaires pour paris . Cette mesure fut convenue au Club pendant la nuit . on vint m’en avertir et me prévenir de me rendre au Dept pour une séance extraordinaire pour cet objet . il était plus de minuit . Les assemblées des sections souvraient de toutes parts (?) je predis que rien n’empecherait ladoption de cette mesure . je ne voulais pas y prendre part , je restai chés moi . au retour de ces commissaires de paris ( ce sont eux qui ont mis tout en feu ) je ne ma trouvais pas à la séance . mon absence fut indiquée comme une nouvelle preuve de mon dissentiment au parti que l’on voulait faire adopter . Deslanger et Caille me dénoncèrent on dit que j’étais Maratiste que j’avais des correspondances avec des membres de la Montagne et le peuple excité parraissait avoir perdu pour moi les sentiments d’amitié , d’attachement et de confiance dont il m’avait donné tant de preuves . j’avais tout à craindre … je viens , ma présence calme l’orage mais ne put le Dissiper . Le soir on se rendit dans les Sections et les Sociétés populaires , les commissaires de paris firent leur rapport , des hommes éloquents parlent beaucoup . le peuple s’animait de plus en plus . on tonnait contre ceux que l’on désignait sous le nom de Maratistes on disait qu’il fallait les arreter … qu’il fallait qu’ils perissent sur l’échafaud . je voyais tres clairement que l’ambition s’atou.e voulaient profiter du moment et du pretexte … mes amis m’en avertirent . on me dit on m’écrivit quel danger je courais , que deja dans des groupes on avait parlé de me conduire au château toujours comme Maratiste .
( manque une page )
participation a pacy ou je n’étais pas alors . j’ai dans mes mains la pièce originale , l’acte même de délibération qui en fait foi .
enfin , j’ai cédé à la violence dont j’ai failli être victime , j’ai empêché autant autant qu’il a été en moi , le mal de faire des progrès , j’ai surtout fait des efforts et ceux là ont été plus heureux , pour amener l’insurrection à sa fin , lorsquelle pouvait se continuer et se ranimer . il est bon aussi que tu sache que je n’ai signé que le premier arrêté insurrectionnel , que je n’ai point été membre de l’Assemblée Générale que Deslanger présidait .
Voila mon ami , les faits principaux que je crus devoir confier à ta prudence et à ton amitié  fais en l’usage que tu crois le plus sage et le plus salutaire . reponds de mes sentiments comme des tiens dis que non seulement j’aime la liberté mais qu’il me tarde de la servir et rien n’est plus vrai il M’ennuye de N’être plus utile à ma patrie . non que je désire rentrer dans mes fonctions de pr Gal Sindic mais ne fusse que comme Simple citoyen je prouverai mon Dévouement et mon Zele .
je t’observe que je suis à la veille par l’exil au quel je suis reduit , de perdre presque toute ma fortune qui consiste presque toute entière en rentes dont on me force de recevoir le rembourdement sans que je puisse parraitre ni agir pour placer ces fonds . d’un autre côté je ne te dissimule pas que j’avais des vues pour une chaire de Droit public ou de Legislation . elles se trouverons remplies par d’autres . je te communique encore ces détails car je sais quel intéret tu prends à ce qui me concerne . fais donc promptement terminer cette affaire . agis pour moi comme je le ferai pour toi-même . vois le Député Duroy , je ne sais pourquoy il m’en veut . je ne te parle pas de Meautry , tout le Calvados est étonné comme moi de sa conduitte envers ses anciens amis … Vois surtout le député Danton , il a un grand caractère et du génie il saura entendre et juger . lorsque que Décret d’arrestation contre moi sera retiré je me rendrai à paris si tu le juge convenable au reste sur tout cela comme sur le reste j’attends ton avis et tes conseils .
je dois t’observer encore que presque tous les faits que je te rapporte sont connus des citoyens de caen dont un très grand nombre en ont été témoins . en général dans le Calvados on voit notre situation avec peine et j’ai reçu particulièrement de presque tousq les points du département des témoignages  d’ijntérêt qui m’ont pénétré de sensibilité et de reconnaissance
tu trouveras au Comité de Sûreté générales des nottes relatives à mon affaire ainsi qu’une copie de cet acte dont L’original est dans mes mains ces pieces y ont été adressées par un ami moi j’ai écrit au président en juin dernier .
tu peux communiquer cette lettre au citoyen Jouenne , je suis bien persuadé qu’il agira de concert avec toi dans cette circonstance , je vais lui écrire aujourdhui .
Adieu , j et’embrasse en attendant avec impatience ta réponse et le résultat de tes soins

ton ami
Bougon
= Bibl. Mun. Alençon , fonds de La Sicotière – Ms. 516/6289 48
Fédéralisme , Pièces diverses ( cf. microfilm AD. ORNE 1 Mi123 , B.1-B.16 – doc. 48-51 – * photocopie )

1793 , 15 septembre – Alençon
Alençon le 15 9bre 1793 , Lan 2e de la republique une et indivisible – Les membres du comité de Sûreté publique du département de l’Orne aux membres du comité de Surveillance d’Exmes
Citoyens , freres et amis
Il est grand temps d’arrêter toutes les personnes suspectes et les Etrangers Sans Passeport en règle : déjà les Brigands Sont réunis vers Sablé nientôt les malveillans qui infestent notre département tenterient sans doute de Se Soulever : Cherchons donc partout les Traîtres et les Scélérats et les mettons en lieu de Sûreté ; il n’est plus temps de les ménager , ils veulent notre perte n’epargnons ni jour ni nuit et ne dormons qu après les avoir arrétés , mais ne confondons pas les Innocens avec les Coupables ……
( signé )    V.Prudent (?) – Mame – Beaujardin – Poulain
= ( A.D. Orne – L 488140 )

1793 , 28 septembre
…Au cCommité de surveillance en permanence s’est présenté le citoyen Louis Traiteur , St en Cette ville  .. lequel nous a dit et Declaré que le nommé verdry Demeurant aux 3 croix …quil y a environ 3 jours setant trou­vé aux trois croix Chez le Citoyen Le Breton aubergiste occupé a faire la collation avec les Citoyens Lepelletier Cauoisnien (?) et provost vo­lontaire auroit dit au Citoyen pelletier qui lui demandoit si Depuis La journée du 14 mars il estoit devenu patriote Le nomme verdry Repondy quil ne connaissoit ni Les patriotisme ni Le Republicain quil enmerdoit Les pa­triotes , et que Ceux quils Lavoient mis en prison Etoient Des Jeanf. et Des Coquins …. ( témoignage des Le Breton qui n’ont  » aucune connoissance des faits … )
( A.D. Orne – L 478317 – photocopie )

1793 , septembre ?
( Copie ) Justification d’Alexandre Puisaye sur sa conduite pendant l’insurrection Fédéraliste .
= Bibl. Mun. Alençon , fonds de La Sicotière – Ms. 516/6289 1
Fédéralisme , Pièces diverses ( cf. microfilm AD. ORNE 1 Mi123 – doc. 68 )

1793 , 5 octobre – Vimoutiers
Missive du Comité de surveillance de Vimoutiers au Comité de Surveillance d’Argentan requérant l’arrestation de Etienne François Morin , de Glos
( A.D. Orne – L. 478340 – photocopie )

1793 , 6 octobre – Argentan
Aux Citoyens membres du Comité de Surveillance d’Argentan .
Citoyens ,
Les Citoyennes Guyon de Corday ont l’honneur de vous représenter que c’est avec la plus grande surprise qu’elles se voient au nombre des personnes suspectes ; elles avoient d’autant moins lieu de s’attendre aun pareil traitement que jamais elles n’ont donné aucunes preuves d’incivisme et que d’ailleurs personne de leur maison ne sont émigrés néanmoins depuis près de trois semaines elles ont la douleur d’être en arrestation chez elles . Cette cruelle position les allarme d’autant plus que n’ayant point de fortunne elles se voyent privées des secours que leur procuroient leurs talents et leur labeur assidu puisque les personnes qui sont dans le cas de leur fournir de l’ouvrage ne peuvent plus entrer chez elles …..
=  ( A.D. Orne . L 480336 – * photocopie )

1793 , 8 octobre – Aleçon
 » Les citoyens administrateurs composant le Comité de surveillance du département de l’Orne
aux citoyens administrateurs composant Le Comité de surveillance Du District d’argentan

Citoyens
 » Nous sommes informés que depuis l’abolition De La Royauté il existe En­core sur les Bornes des grandes routes Des fleures de Lys , vous voudrez Bien sur le Champ donner des ordres Pour Les faire effacer , nous vous exhortons a faire visiter De nouveau vos eglises il Pourroit y avoir sur les vitraux Des armoiries qu’il est essentiel de Supprimer dans certains Endroits aux voûtes de ces monumens L’on n’a fait que blanchir ces marques de féodalité il faut au contraire que tout soit effacé avec le cizeau de maniere qu’il ne Paroisse Pas qu’il ait existé aucuns signes de féodalité.
Salut et fraternité
Duval – poulain – Beaujardin etc….
( A.D. Orne – L 478323 – photocopie )

AN II  – Archives SHL. 1F436 :
an VII : obligations, bail à ferme de biens à ­Faine la Louvet (Fontaine la Louvet ??)

An II – archives SHL. 1F762 :
7 floréal an II : procuration donnée par Charles François­ de Phisemont à Tranchepain. (chouannerie)

An II , 22 vendémiaire (1793 , 13 octobre ) – Argentan
 » Aux respectables président et membres du Comité de Surveillance Ceant à Argentan
 » Le Citoyen Fautrel organiste a l’honneur de vous observer qu’il va depuis plusieurs mois chez Le Citoyenne De Chambraÿe pour donner Des leçons De musique a l’une de ses filles agée De 8 ans De puis onze heure jus qu’amidy – ainsi quil va aussÿ chef le Citoyen chiffretot entretenir un clavecin , Et luy donner quelques Leçons . Le Dit requerant setant pourvu a La municipalité aufins davoir La permission Daler Dans ces deux maisons Exercer son art comme vous le voyez par la requeste cy jointe …
présenté au Commité de Surveillance Le 13 8bre 1793 Lan 2e De la republique
( A.D. Orne – L 478043 – photocopie )

An II , 22 vendémiaire (1793 , 13 octobre ) – Argentan
 » Aux respectables maire et officiers municipaux de la ville Dargentan
 » Le Citoyen fautrel organiste a lhonneur dde vous observer quil est dans lusage depuis plusieurs mois denseigner une des filles de la citoyenne de chambraÿe agée De 7 à 8 ans La soumission que le dit requerant a toujours eue pour les Loix et son obeissance a vos sage a restées sengage a vous suplier de luy accorder la permission de continuer ses exercices pour la musique dans cette maison Depuis onze heure jusqu’a midy – Le dit reque­rant est aussy dans lusage daler chez le Citoyen chiffretot pour accorder un instrument – un clavecin tous les 8 , 10 ou 15 jours selon la vasteté des temps pour lequel il est payé par an  , et luy donner des Leçons Dudit. A ce quils vous plaise respectables Citoyens accueillir la reclamation Du dit requerant Et luy permettre Dexercer son art Des les maisons Cy dessus il ose se flater que La circonstance des tems malheureux vous decider Comme âmes bien faisante et sencible a Luy accorder cette grâce Comme De le croire avec le plus profond respect .
L.Fautrel
présenté à la La chambre Communale le 14 bre Lan 2° De la republique . vu et autorisé par le conseil général
( A.D. Orne – L 478043 – photocopie )

An II , 22 vendémiaire (1793 , 13 octobre ) – Caen
Mise en liberté du Cen Bourguignon et son épouse – Bollet , représentant près l’Armée des Côtes
( A.D. Calvados – série L. , Districts – Caen – Police B.6 )
( A.D. Orne – L 47803 – photocopie )

1793 , 30 octobre – Friardel
Requête à la Convention Nationale de Pierre Rosier marchand de toile à Friardel acquéreur de l’abbaye de Friardel au sujet de l’établissement d’une blanchisserie
= Arch SHL 11 FA – 34

1793 , 2 novembre – Exmes
Supplique adressée par Marie Anne Aline Guerpel  » Aux Citoyens composant le Comité de Surveillance de la ville d’ Exme
Marie Anne Aline Guerpel agée de onze ans vous expose qu’elle Croyoit que son Enfance ne pouvant absolument occasionner la plus petite suspicion elle devoit Ettre exceptée de la loy qui Rend suspect Et En arestation Ceux désignés en l’article 1er du decret du 17 7bre der. Cependant sa maman lui a dit que hier plusieurs de vous Citoyens lui ont notifié cette arrestation  « …. et pourtant elle devrait en être exceptée comme  » tous ceuxqui ont manifesté leur attachement à la révolucion  » car  » elle a poutant donné des marques car ce quelle avait dans sa petite bourse , elle l’a donné en don patriotique a la commune de la Fresnaye Fayel … »
( A.D. Orne – L 48826 )

1793 , 3 novembre – Champosoult
Registre de … la Commune de Champosoult
 » Aux jourdhuy troisieme jour de novembre lan mil sept cens quatre vingt treiza Lan deuzieme de la Republique Et un et indivisible .
Ces presenté Ce jourdhuy viron sur les deux heure apres midy Le Citoyen Victor Dubu maire de Cette Commune au notre lieu designé nous servant de grefe pour notre Comitte Lequel nous a fait une denonciassion Contre morin Le grain procureur de Lad Commune pour sestre permis davoir fait Convoque aux prosne de la messe paroissialle de Champosou Le vingt sept octobre dernié à Lapsence de la municipalité laquelle Convocastion Etet sur Les trois heure et demie apres midy Ce qui fut fait Lor de la deliberation Led Legrain se soret permis de venir an notre maison Comune et chambre municipalle La ou nous Etions à deliberer pour prendre des armes et voulant metre un piquet de garde pour empescher les Citoyens qui jouisse du droit de civisse Et alors il aures continue Leur de liberastions asister de plusieur personne qui sont suspec a La patrie dans Les quelle Les ont otorissée à aller dans Letendue de la Republique Et mesme des personne qui ont este mis au maison dares Et qui an ont sorty que sous caution et sesont obligée de se Representer toutte fois Equante quil an seront Requis , Et an outre plusieur Seante qui se sont oposé Est ordré a nous adressée  »
( signé ) Victor Dubu
maire
= ( A.D. Orne – L 4858 )

1793 , 10 novembre – Champosoult
 » aux jourdhuy dimanche dixiesme jour de novembre mil sept Cens quatre vingt treize Lan 2e de la republique Et va un indivisible apres notre seance tenuée suivant comme il est porté nous avons Renvoyé notre seance a 4 heure dapres midy pour Requi Ce quil Convien Ced jour
( signé ) Lefortier
prt.
p: Cordey
se gerf.
 » Le Comitte ne setant pas tenu
Coté 3
a mercredy 13 du present sur les huit heur du matin Ce que nous avons signé
( signé ) C. Brard of Vi…..    Lefortier      p: Cordey
prt.              se gref.
( A.D. Orne – L 4858 )

An II , 22 brumaire ( 1793 , 12 novembre ) – Exmes
 » … Les administrateurs du directoire du district d’Argentan aux citoyens du comité de Surveillance de la ville d’exmes

Citoyens
Nous avons contracté avec le Citoyen Louvel de votre ville pour la façon de 200 picques Lesquelles picques devroient etre faites puisque le Salut de la patrie Lexige ; nous vous engageons a Le consigner chez Luy et Luy permettre de finir La babrication des dites picques ; pour d’aprés Etre pris par vous tel parti que vous croirez convenable
Deshays    Le parteur
=( A.D. Orne – L 488139 )

1793 , 13 novembre – Champosoult
aux jourdhuy treize du présent nous Etant asenblée a notre lieu ordinaire pour deliberer sur la dénonciation en Datte du trois iesme jour de novembre comme plusieuyr Etant absens avons Renvoyé la presente Seance aux dix sept du present a huit heure du matin
( signé )                       Lefortier      p: Cordey
prt.              se grefié
= ( A.D. Orne – L 4858 )

An II , 27 brumaire ( 1793 , 17 novembre )
Citoyens
 » J’apprends avec admiration La Loyauté et le zèle avec lequel vous vous employez a la Chose publique , au bonheur de vos concitoyens et a la propagation des Lumières que Notre heureuse revolution doit repondre Sur tous les absurde de L’ancien regime et les préjugés fu fanatisme , ayant Lhonneur d’etre un des membres du Comité de Surveillance Je regrette infiniment d’etre privé de participer a vos glorieux travaux par L’importance des travaux qui me captivent a paris . Le Cen Gaudray Notaire a laisse une etude tres suivie et la Commune de paris sentant la necessité du remplacement et de la nommination d’un successeur pour L’interest public , a envain reclamé Jusqu’iay ce Remplacement du departement , il paroist que la Convention a du travail et un projet Sur ces especes de fonctions ; la requisition auant dailleurs enlevé tous les clercs de cette etude , je suis contraint de repondre au public avec un seul clerc sur toutes les operations de Letude , Je desire ardemment d’etre remplace , pour me rendre a mes fonctions a argentan , soulager mon Confrere , et partager vos fatigues en vous donnant des preuves de mon ardent amour pour la liberté et la tranquillité de nos Concitoyens…..
Lesage
( A.D. Orne – L 47871 – photocopie )

1793 , 17 novembre – Champosoult
 » aujourdhuy dixseptiesme jour de novembre mil sept cent quatre vingt treize Lan deuzieme de la Republique et une indivisible
Nous membre du commite de Surveillance nous nous sommes assemblée en notre lieu ordinaire de nos seances et suivant Le renvoi par nous fait a ce jour Laquelle Seance tenue par nous nous avons reflechy Sur la denontiation cidessus portee en notre registre et apres touttes reflextions nous avons porté notre recourt par ce proces verbal et renvoyé par devant Les citoyens composant Le directoire dargentant pour Etre par eux statué et jugé ce quil apartiendra au terme des lois  »
( signé ) Lefortier – C. Brard – oj ruccier – M.Miere – Pierre a: Dubu – blanchard – R Fortier (?) – p: Cordey se grefié
p: Cordey
se gerf.
= ( A.D. Orne – L 4858 )

An II , 1 brumaire ( 1793 , 21 novembre ) – Exmes
 » Nous membre du Comité de Surveillance de la Ville d’Exmes ayant été nommés Par nos collègues de nous transpoorter en La Parroisse de Chau four sous Exmes Vers La municipalité dud Lieu Pour Leur demander sy Le Citoyen Guerpel leur avait remis La Croix de Saint Louis ci devant , dans l’instant nous aurions Demandé aux Citoyens Tabur Procureur de la Commune , Pierre Brel et Pierre Le cas officiers municipaux Lesquels nous aurions trouvé sortant de chez led Citoyen Guerpel dapres nous Etre transporté au domicille du maire dud lieu de Chaufour , que nous avons trouvé absent , Et aux Lieu nous ont fait réponse quil ne leur avait Eté rien deposé par led Citoyen Guerpel , Et à l’instant nous aurions entré au domicille de Ce dernier auquel Parlant a sa personne nous Laurions interpele de nous reprtesenter sad Croix de Saint Louis ci devant , et Ce en vertu de La loi Lequel nous a fait reponse que d’après Plusieurs recherches , il na Pu La trouver Pour L’instant , quil croit quelle est renfermé dans une armoire dont sa servante qui est a argentan à La Clef , quil se soumet de La representer et de La remettre a son retour Ce quil a signé  »
Guerpel
Et ced. jour nous dits membres avons en vertu de la Loy des douze aout et dix sept sptembre dernier Declaré aud Citoyen Guerpel + Le mettre en arrestation Dans son domicille , Et Pour Cet effet Luy avons fait injonction de garder ses arrets Luy Permettant de sortir dans sa Cour et jardin atenant a son domicille Et non ailleurs sous les Peinnes de droit , Letout fait Et arrété En la presence desd Citoyens Tabur , Bret et le cas Cidevant nommés qui ont signé avec nous      + frère d’Emigré
( signé ) Louis Tabur procu de la com – Pierre Lucas officie
pierre bret …..
= ( A.D. Orne – L 4881 )

1793 , 24 novembre – Champosoult
 » Renvoyé La prochaine seance a dimanche vingt quatre du present sur les huit heure du matin ce 18 de novembre 1793 Lan 2e de la Republique Et un indivisible  »
( signé )                        Lefortier
prt.

An II , 30 prairial ( 1793 , 18 juin ) – Champosoult
f°10
 » aujourdhuy Trente prairial deuxieme année de la Republique française ( 1793 , 18 juin ) avant midi
Nous Membres du Comimité de Surveillance Et Revolutionnaire de Champosou
Soussigné En Conséquence Dun Requisitoire avons donné par le Citoyen Le Grain Agent Nle pr la commune De Champosou Expositive que Les Jours Derniers il ses fait une fracture a une Bariére qui se trouve placée Sur le Bord Du Chemin Tendant de La Briere fallu à Champosou Et qui avit Ete fait placer Par la Ve huquel pour arrester Les Bestiaux Daler piller et Manger une piece de Bled à Elle appartenante situe Ditte Commune de Champosou au Reage Vulgairement nommée Les Cottes Est hayes suivant quil est plus au Plans porté par Ledit Requisitoire joint et anexé au present pour y avoir Recours
Sur quoy Et pour Lexecution Du present nous nous sommes transporté En La presence dudit agent au lieu De La Fracture ou Etant nous avons observés que le Chalier Cité audit Requisitoire a Eté araché Cassé et foullé aux pieds de Manière que le passage est libres et Tres facille aux Bestiaux pour Disvaguer Tant aux dit Bled que dans Le Bois qui joutte le Dit lieu , observé aussi que La serrure de la Barriere aussi mentionnée audit Requisitoire a Eté forcée et arachée Dededans sa mortaise et que le palais a Eté éclaté Cassé et Brisé a La Longeur Denviron quinze pouces ; a cet instant Est intervenu Le Citoyen Thomas feillet Tisserant demeurant En La Commune de saint Denis des isfes Le quel nous a Declaré que le 27 du present Mois sur Les viron huit heures …… Le Lieu de La fracture il aurait …..
 » Lagent National provisoire De la Commune de Champosou
aux Citoyens president Et Membres Du Commité de Surveillance de La ditte Commune .

Citoyens
L’aristaucratie Est toujours Regnante en votre Commune une Des preuves La plus Convaincante Est Celle de voir le Criminel forfait Et la Seleratesse Des Laches qui se sont fait pandant Le Cour de cette nuit Mechamment permis Dataquer Ce que La loi du peuple a de si Estimable , L’arbre de fraternité a ete Ecorcé jusquau vif a dessain sans doutte Darester sa soive Et de lui procurer la Mort N’esce pas Vouloir ataquer La vie de Toutte La Republique que dataquer à detruire ce Arbre qui nous Met sous les Yeux L’union et La fraternité Dant doivent Jouir Des fréres d’une meme famille , Vous voyer qu »une homme n’est pas En Surté de sa vie puisque ses servie Rebelles attaque toute une Republique , Ce Considéré Citoyens
Je requere que vous vous transportiez sur Le Lieu du Crime aux fins Darester sur votre Registre procés verbal De l’état ou on a Réduit Larbre Dunion et de fraternité pour Dapres faire Des informations tels que l’exige La loi , Des Complices et des Criminels qui ont ataqué a sa Mort pour Dapres estre fait par vous Ce que La loi du 14 frimaire Enjoint à vos fonctions
Donné le 19 Messidor De La deuxieme année de la Republique française une et indivisible  »
( signé )                                  Legrain
= A.D. Orne , L.  )

An II , 13 frimaire ( 1793 , 3 décembre ) – Caen
Copie d’une lettre de Laplanche aux Membres du Comité de Surveillance de Caen concernant la continuation de leurs fonctions
Bibl. Mun. Alençon , fonds de La Sicotière – Ms. 516/6289 1
Fédéralisme , Pièces diverses ( cf. microfilm AD. ORNE 1 Mi123 – doc. 59 )

An II , 4 frimaire( 1793 , 14 décembre )
Citoyen representant du peuple

 » Une nouvelle sceleratesse imaginee par les ennemis de la patrie pour troubler la tranqsuillité publique vient d’eclatter dans notre commune . on y a repandu le bruit atroce que tous les enfants au dessous de l’age de huit ans les femmes au dessus de cinquantante ans et les hommes au dessus de soixante allaient etre mis a morts . on a par ce moyen repandu la consternations la plus allarmante…ce bruit avait ete distribue dans notre ville par un citoyen nomme bursy … cet homme se trouvait depuis peu de temps employé a travailler comme ecrivain de bureau sous les ordres du citoyen le roux que vous avez envoyé comme agent militaire en notre ville….  »
= ( A.D. Orne , L. 479111 – photocopie )

An II , 20 frimaire ( 1793 , 10 décembre ) – Caen
Affaire Gohier de Jumilly , curé de Saint-Jean de Caen , interrogatoires
= ( A.D. Calvados , L. II Administration – IV Police , 5 (ex 10135)

An II 1er nivôse ( 1793 21 décembre au 1794,  9  février )      Exmes
Registre Destiné a Recevoir les offrandes Patriotique des Citoyens de la Commune D’Exmes suivant la loy du 19 Brumaire promulgée ici ce 1er Nivôse 2eme année de la republique française une et indivisible
= ( A.D. Orne – L 4884 – * photocopie )

1793 , 22 décembre – Exmes
 » Citoyens

Lan dernier jay habillée de pied en cap un defenseur a mes frais je ne puis vous exprimer la peine que je ressens aujourdhue en faissant don daussi mauvais soulies ne latribues pas je vous prie a une mauvaise volonte de ma part jaures desireé en donner de meilleur sil men eté possible den trouver a acheter tel etoit mon intention je suis mortifier de ne pouvoir le remplir je suis
votre concitoyen  Julisse (?)
Ce 22 decembre vieus stile  »
=  ( A.D. Orne – L 488135 )

An II , 4 nivôse ( 1793 , 24 décembre ) – Caen
Quinze détenus échapppés des prisons de la Maison Commune de Caen ( liste )
( A.D. Calvados – série L. , Districts – Caen – Police B.6 )

1793.sans quantième
Copie du mémoire justification d’Alexandre Puisaye ( mention de Lisieux ) précise :  » Joseph Puisaye était mon ennemi  »
Bibl. Mun. Alençon , fonds de La Sicotière – Ms. 516/6289 68
Fédéralisme , Pièces diverses ( cf. microfilm AD. ORNE 1 Mi123
( B.1-B.16 ) )
( 1793 )
L.a.s. ( copie ? ) Lettre d’adieu de Barbaroux à sa mère – A la citoyenne Pons Chalvet née Pons à Marseille – _ ma mère , ma bonne mère . Je n’ai pas le temps de t’en dire davantage . Je me livre à la providence de dieu pour chercher un azile : ne désespère pas de mon sort et si tu le peux Récompense le brave homme qui te remettra ce billet ou te fera passer mon billet . Adieu bonne mère , ton fils tembrasse
Signée..
signé : Barbaroux
= ( Bibl. Mun. Alençon , fonds de La Sicotière – 8976 )
( 1793 )
L.a.s. de Buzot à sa femme ( à rapprocher de la lettre de Barbaroux à sa mère )
= Bibl. Mun. Alençon , fonds de La Sicotière – 89716 )
( 1793 )
Note du comité de surveillance d’Alençon sur le compte du Cen Vieilh alors maire de cette commune telles qu’elles luy ont été envoyées à Chartres où il avait été arrêté .
= Ms.Bibl. Mun. Alençon , fonds de La Sicotière – 2450 à 2453/9918
1793 ( ? )
L.a.s. Wimpffen , Doulcet , Bougon , Puisaye , etc.
= A.D. Calvados , L. II Administration – IV Police , 6 – ex 10136

1793 ( ? ) – Orbec
 » Motif d’arrestation du nommé Dumocel Ex juge de paix de la commune d’Orbec
1° s’est présenté un tesmoins Comme Ledit dumoncel Luy a Dit par un diman­che viel stisle que Lon a Convoque pour aller sur paris ; Le matin sur les cinq heures ledit deposdant estant a Compagné d’une Citoyenne que son mary partoit pour Caen Courtin ex officier municipal de cette commune a Compa­gné de dumoncel Ex juge de paix Ledit dumoncel tira de Costé Le declarant fouille a sa poche en disant au de Clarant voilla une ordre quy mest arri­vée Cette nuit , a onze heures , celuy Repond Ce n’est pas la une ordre Cest un brouillon . Ledi dumoncel Repond Cest une invitation pour aller a paris ils tiennent leurs Leurs Seances la bayonnette à la main  Le deCla­rant luy a Repondu mais vous Lizez tous les jours Les nouvelles , et paris ne demande pas de Secours , Repond led dumoncel je men vais vous dire te­nez mettez vous En la place des frere du Roy Et de ses cousins , ils sont miserables Et nont plus le sols il vaudrait Bien mieux en Remettre un Sur le trone ; Reponds Le de Clarant , il luy dist ah jevous Entend Cest une guerre Civille que vous pretendez faire ; reponds Led dumoncel ah vous Le ditte , Repond le de Clarant Eh Bien foutre allée Sy Sy vous voullez mais pour moy je ny veux pas is aller …. »
 » 2eme deposant
 » La declarante a Entendu de Courtin Ex officier municipal Et de dumoncel ce quy Luy ont dit que son mary avoit tort daller a Caen quil y avoit de grands troubles que la Commune La Societté populaire Et Les Carrabeau as­semblés avoist delibérer de marcher sur paris ; que la Convention deLibe­roit Sous les Bayonnettes que trente des bons deputée venoit deste mis En arrestation que luy dumoncel avoit Reçu une invitation de se Rendre à Li­zieux quil venoit de trouver Ce papiers Sous Sa porte En Ce levant allors il tira de Sa poche un papiers chifonné ou il Lu ce que la deClarante vient de deClarer dont Elle Luy manifesta Le tort que Lon auroit de mar­cher sur paris Repond led. Ce peut ne pas Estre vostre opinion mais Cella ny fait Rien  un particullier Estant un peu plus loin dist a Lade clarante voicy Ce que dumoncel viens de vous dire que Sy jestois a La place des freres du roy que je serois Bien quil avoit …..quil navoient plus rien …. »
autres depos Sition
 » nous a este de Claré un Citoyen estant dans saa Boutique accompagné de Sa femme Et de trois ouvriers de Sa femme on Entendu de dumoncel un jour en venant de la La porte que dumoncel disoit En tenat Ces papiers a Sa main qu emarat etoit tue Le deClarant Entendant ces parolle Soustenait audit dumoncel quelle Estoit Ce marat Repond Ledit dumoncel que Cestoit un homme quy mettoit Le trouble dans La france  »
 » Sans nous préjudicier nous reservans Encore a de plus grands RenSeignements Sur ledit dumoncel  »
[ signé ] Cordier p.S.d. – Changeur – dubus sre
= A.D. Calvados – série L. , Administration . B. Police 14 – Orbec

1793 ( ? ) – Orbec
 » Motif d’arrestation du nommé dumocel Ex juge de paix de la commune d’Orbec
 » Declaration faitte par dauge Estans au temple de Lestre Suprème quil a Esté que le mai Luy tenu ce propos en Luy disant dauge tu prends une mauvaise pente Et Sil tu ne La quitte pas Luy a til Rappellé plusieurs fois ta teste tombera
 » aux meme instans plusieurs se Saisire de Sa personne dont dauge Leurs dist foutre ne me frappée pas Distils Cest mauvais Cytoyens Lagent leur dist Laisssée le tranquille .
 » Ensuitte uen autre declaration faitte par antoine du Clos tailleur En nostre commune quy a Entendu dire aud. perier
[ signé ] Cordier p.S.d. – Changeur – dubus sre
= A.D. Calvados – série L. , Administration . B. Police 14 – Orbec

1793-1833 – Touques
Liquidation des droits d’usage dans la forêt de Touques et pièces à l’appui
= Cité in Suzanne d’HUART .- Archives de la Maison de France ( Branche d’Orléans ) Tome I – Fonds de Dreux (300 AP I, 435), Paris, 1976, p. 186.

1794. – Archives SHL.1F515 : 1794 : Antoine Gosset, Formentin.

1794. archives SHL. 1F827 : 1794 : Cerqueux : administration communale.
CAn II , 11 pluviôse ( 1794 , 30 janvier ) – Caen
Procès-verbal de la visite domiciliaire chez Dufour rue St Jean à Caen et de la saisie de papiers et d’argenterie – mention de l’ordre d’arrestation de la mère de Bougon ex procureur syndic du Calvados , condamné à la peine de mort ….
( A.D. Calvados – L Administration IV Police 38 )
An II , 17 nivôse ( 1794 , 6 janvier )
 » recut de La Commune dexme 16 chemises , 17 paires de souliers 4 paires de bas , un pantalon deux paires de guestres de Coetil  à argentan  »
= ( A.D. Orne – L 4884 – * photocopie )

An II , 23 nivôse ( 1794 , 11 janvier ) – Fontenay-sur-Orne
 » Aujourdhuy vingt trois nivôses seconde année de la république francaise une et indivisible jai Soussigné dreux du taillis ateste que cejourdhuy La citoyenne marie roullié femme du Citoyen louis brunet officier municipal et de michel guitton dargentan ; quelle se foutoit de La Loy du maximum , quelle ne Lavoit point suivie et quelle ne si sometrait pas par La Suitte ,Et quelle Se foutoit Du maire et de tous ceux qui voudraient luy faire observer pourquoy je Signée Le dit jour Et an Cy Dessus  »
Dreux du taillis
Maire
= ( A.D. Orne – L 48892 – * photocopie )

An II , 26 nivôse ( 1794 , 15 janvier ) – Mesnil-Imbert
 » Aux Citoyens Representans du Peuple dalençon
La Citoyenne margueritte Cordey détenue dans la maison paternelle scituez dans la paroisse comme soeur demigrés Vous représente quil est a votre connoissance qu’un de ses frères est argentan et Lautre à Laigle un troisième déporté En sa qualité de prêtre fonctionnaire publique , un quatrième Enfin Etabli depuis plus de Vingt ans dans le Luxembourg mais quant il seroit vray quel seroit soeur demigrés Elle seroit peut etre la seule dans le district qui auroit Eté mise En arestation du moins ny Ena ton mis aucune argentan qui est le chef lieu ….. ( doit subvenir et assurer les soins à ses parents âgés de 90 et 82 ans ) ….
 » Requeste de Margueritte Corday donné au Comité de Surveillance de la Commune du Mesnil Imbert pour faire tenir au citoyen Représentant du peuple d’alencon Les Motifs De Leurs arestation qui n’ont jamais Manifesté Leurs atachement à La Révolution et nont jamais donné de Certificats de Rezidence De Leurs Enfans au terme de la Loy . Fait en notre Bureau Ce 7 pluvios Lan Deuxie ….
=( A.D. Orne . L 480335 – * photocopie  )

An II , 26 nivôse ( 1794 , 15 janvier ) – Exmes
L.a.s. du Comité de Surveillance d’Exmes au Citoien Représentant Du peuple à Alençon –
 » Le Comité de Surveilance d’Exmes en permanence te représente avec une vive douleur que la Commune dud. Exmes est Sur le point d’Etre Emproye aux horreurs de la famine , que chaque individu n’a plus présentement que 3 onces de pain à dépenser pâr jour …. Tu pourras nous indiquer , pour sustanter plus de 600 individus que comprend Notre Commune Brevaux , ris , moulins …
( Note marginale )  » Renvoyé au District dargentan pour faire participer la commune d’exme a la distribution qui va avoir lieu inst…  »  ( signé ) Garnier de l’aube
= ( A.D. Orne – L 48831 )

An II , 27 nivôse ( 1794 , 16 janvier ) – Bayeux
Lettre de L’agent national provisoire du district de Bayeux au Président du dépt du Calvados relative à la loi qui  » porte que tous les fabricants de papier et propriétaires de papeteries ne pourront plus employer des for­mes ou transparents portant des fleurs de lys ou autres attributs de la royauté  » et lui indiquant  » qu’il n’existe point de papeterie dans l’ar­rondissement de ce district  » – Deschamps
( A.D. Calvados – L Administration IV Police 45 – * photocopie )
1794.2..

An II , 15 pluviôse ( 1794 , 3 février ) – Exmes
 » Je reconnais avoir Reçu deu Cen Beauprey trois chemises et quatre paires de souliers quil donne En don patriotique au nom de la Commune d’Exmes pour servir a partie de l’Equipement des jeunes Gens de la 1ere Requisition . A Argentan …
Desmonts commiss
= ( A.D. Orne – L 4884 – * photocopie )

An II , 19 pluviôse ( 1794 , 7 février ) – Gathémo
Aux Citoyens Composants Le Comité de Surveillance de la Commune d’Exmes A Exmes
 » Gathemo , Ce 19 pluviôse Lan 2e
Chers Concitoyens

Nous vous félicitons et aplaudissons vos demarches envers Le Citoyen germain Le Monnier qui est de notre commune . Votre lettre nous est un gage de votre atachement pour La patrie .
Nous vous prions en même temps d’avoir tous egards pour Lui , et de lui delivrer un passeport pour sen revenir a notre commune Sous huit jours pour avec Les autres jeunes gens Se disposer a aller foudroyer et d’erazer Cette horde infernalle de petites puissance Coalisée qui onts L’audace doser vouloir Souiller le territoire de notre republique .
Renvoyez nous donc Citoyens au recu de La presente le Citoyen germain Le Monnier Car nous ne savons ni L’heure ni le moment que Les jeunes gens de la premiere requisistion de notre Commune vont etre appelés nous ne croyons Cependant pas qu’on nous les demandent avant huit ou dix jours nous vous observeront aussi que Led Le monnier Sest toujours montré dans notre Commune un vray deffenseur de La patrie et a toujours obei a tout ce qui lui a ete Commandé Si ne ne vous L’avons pas rappelé plus tos Cest que notre Commune Se trouve totalement dépourvue de toutes Subsistances et nous avons été forcés de donner des permis pour quinze jours a tous les habitants de notre commune qui sont obligés de vaquer a chacuns Leur commerce – salut et farternité
( signé ) M. Lemauduit – B. Denize secretaire – Jean fremont president – julien danjou – pierre gatebois – La valbé – fransois Legrand – N. Dacy agent national – M. Bonnet
=( A.D. Orne – L 488123 )_

An II , 23 pluviôse ( 1794 , 11 février ) – Champosoult
 » Nous Agent Nationale provisoire De La Commune de Champosou sur les informations qui viennent De nous Estre faitte que dans La nuit précedant Cette dernière ont avait Mis à cours une mare a paisson Nommée vulgairement Letang des fortes terres apartenant à La Citoyenne Le lasseur de Champosou Situé en cette ditte Commune quon avait de Meme pêché et volé Le paisson qui pouvait y estre Réservé Pour quoi au nom de La loi Nous Requérons Le Citoyen président du Comité De Surveillance de Cette Commune tant pour le président quau nom Des autres Membres ded Commité , De s’y transporter presentement , aux fins par eux Den arester procées verbal De Metat ou il trouverront Laditte En sy transportant aussi tot Le present Donné audit Commite et pour absence de la Municipalité Dapres nous y estre transporté plusieurs fois En ayant trouvé La porte de La chambre municipal fermée , Ce 23 pluvios De Ladeuxieme année De La Republique une et indivisible . f.
( signé ) Legrain
agt. Mle pre.
=( A.D. Orne . L 48591 – * photocopie  )

An II  , 25 pluviôse ( 1794 ) – Caen
Aux Administrateurs Du Directoire du Disctrict de Caen
 » Républicains
 » Le 4 du mois d’8bre dernier , Vieux stile , le département nous a pourvus d’une commission pour la garde des maisons Nationales Servant de Maisons de détention . Depuis cette époque nous remplissons ces fonctions sans savoir quels seront nos honoraires , ni ceux des personnes qui doivent nous seconder comme chargés de l’Admon de ces maisons . Nous nous addressons donc à vous avec confiance , Espérant que vous voudrés bien nous assurer un Traitement pour nous et ceux que nous somes obligés d’Employer . Vous savez , Citoyens , que ces frais sont pris sur les biens de chaque Détenu , ce qui nous fait espérer que vous ne différerez pas à assurer à des hommes utiles , un sort convenable à leur subsistance , ce qu’ils attendent de vous .
J… Mutel           fleury
= ( A.D. Calvados – L Administration IV Police 38

An II , 28 pluviôse ( 1794 , 16 février )
Brouillon de lettre au  » Citoyen Marchant Directeur de la feuille du Cultivateur , rue des fossés St Victor N° 12 avec demande de renseignements ( culture du tabac )
( A.D. Calvados – L Administration IV Police 45 – * photocopie )

An II , 4 ventôse ( 1794 , 22 février ) – Paris – Vimoutiers
collegue et ami
 » nous te faisons passer ci joint une petition de la société populaire de vimoutiers que nous avons fait repandre ; nous recommandons ces braves republicains a ta sollicitude et nous espérons que tu voudras bien faire pour eux tout ce qui dependra de toy .
nous sommes tes collegues et amis
Les députés montagnards du département de L’orne
Desgroüas Colombel – jullien dubois (?) Castaing
 » je te recommande de na pas laisser Le pretre ….. commissaire national a mortagne parce quil ne faut pas d’homme douteux dans la fonction publique et parce que cest un ci devant chanoine Linteret de la republique exige quil ny ait que des patriotes  »
( A.D. Orne – L 47812 – photocopie )

An II , 10 ventôse ( 1794 , 28 février ) – Vimoutiers
La Sossiete populaire dite des sans culotte de Vimoutiers au représentant du peuple dans le département de l’Orne
 » La sossiété populaire de Vimoutier a fait une petition a la convention il y a environ Trois semaines pour obtenir la translation de l’hopital a l’emplacement des cidevant benedictines de cette commune
 » La Convention s’occupe dans ce moment de cet objet , mais comme la vente de l’emplacement des benedictines est termée par le district d’argentan au 21 courant et que la convention dans les grands travaux qui l’assiègent perde de vue cet objet , nous t’invitons au nom d’une sossiété vraiment republicaine d’ordonner au district d’argentan , une sureté a cette même vente jusqu’a ce que la Convention ait prononcé
Manoury Deslondes
Dubost
 » Le Consedil Général du district d’argentan Considérant que l’Hotel dieu de vimoutier seroit Infiniment plus commode pour les malades , l’emplacement de La cy devant abbaye Etait bien aéré et que celuy cy est dans un endroit très aquatique est davis quil y a lieu Sil est possible a différer la vente . A argentan ce onze ventôse Lan 2e …..
= ( A.D. Orne – L 47803 – photocopie )

An II , 6 germinal ( 1794 , 26 mars ) Argentan
Circulaire imprimée adressée par les Administrateurs du District aux Comités de Surveillance  » leur enjoignant de faire conduire en la maison d’arrêt de la commune d’Argentan toutes les personnes que vous aurez jugés suspectes ….
( signé ) Perier , Secretaire
= ( A.D. Orne – L 488120 )

An II , 1er germinal ( 1794 , 21 mars ) – Paris
Les Représentants du Peuple François membres du Comité de Salut public aux membres composant le Comité de Surveillance de quatre-favrils
 » La réponse que le district de votre arrondissement vous a faite touchant l’ordre de votre correspondance n’est pas parfaitement conforme aux dispositions de la Loi du 14 frimaire . Vous devez sans doute rendre vos comptes décadaires et de mois a l’Administration chargée de Votre Surveillance immédiate ainsi que le prescrit l’art. 17 de la Son 2 de cette loi : mais votre président n’en est pas moins tenu d’après le même article de correspondre aux mêmes époques avec le Comité de Sureté generale , s’il est necessaire que vous vous conformiez exactement à cette marche .
Salut : fraternité
Les membres chargés de la Correspondance
Collot d’herbois   Billaud-Varenne
=( A.D. Orne – L 47819 – photocopie )

An II , 3 germinal ( 1794 , 30 mars – 14 juillet ) – Fresnay-Fayel
 » Registre pour servir a lenregistrement Des Certificats de Sixvisme adressée aux Comité De Surveillancede La Commune De la fresnay fayële ainsi quile suit …. »
Rafaele Louvet , 26 ans , marchand
Ustache Le ferme , journallieé , 27 ans
Jean grigy , tiserant , 28 ans
Louis caucigni , tisserant , 41 ans
Blaise Poidevin , cordonnier , 37 ans
Jean joseph Le Beugles , ci-devant homme de loy , de present professeur Chez le Citoyen françois hulbert , 38 ans , natif de La Commune de La piolé District de Vilaine , département de La Mayenne
Ce jourdhuy onze prairial Lan 2e de la R. u et i. … après avoire concoque le Citoyen lean petrin  a nous produire des certificats de Sivisme des personnes quil Sont Chée lui …et il nous ena produit aucquin pour quoy nous Cevont Commandé au nom De la Loy … de sortir de la Commune dans vingt quatre heure et sous huit jours du territoire de La Republique …..
jean pellerin , marchand , 45 ans
=( A.D. Orne – L 4892 – * photocopie )

An II , 11 germinal (1794 , 31 mars ) – Lille
L.a.s. de P. Goujon n d’Exmes , soldat volontaire dans la 6 Comp. 2° bat. 68° demi-brigade en garnison à Lilie en Flandres , ses parents – s’inquiéte de savoir s’ils ont reçu les certificats , donne des nouvelles de ses compatriotes .
( A.D. Orne – L 488122 )

An II , 24 germinal ( 1794 , 13 avril ) – Argentan
Circulaire imprimée de l’Agent National près le District d’Argentan  » Aux Membres du Comité de Surveillance d’Exmes  » concernant les états et le nouveau tableau concernant les détenus qui sont à lui adresser . SQigné LAUTOUR , agent national
=( A.D. Orne – L 488121 )

An II , 1 floréal ( 1794 , 20 avril )
Circulaire .
 » Liberté – Egalité – Energie .  Les Administrateurs du Conseil Révolu­tionnaire du District d’Alençon , Au Comité de Surveillance de la Commune d ..
Citoyens ,

 » Nous avons reçu une lettre de l’Adjoint du Ministre de la Guerre par la­quelle il nous demande un état du nombre d’homme de la première réquisi­tion qui sont encore dans l’arrondissement de notre District : nous ne pouvons parvenir à la formation de cet état sans votre secours .
Nous vous invitons et requérons au nom du salut public , & sous votre responsabilité , de vous occuper sur-le-champ et sans retard , à former l’état partiel des individus de la première réquisition , qui sont actuel­lement dans l’étendue de votre commune , surnoms , la cause de leur rési­dence , & pourquoi ils n’ont pas rejoint , & de nous faire passer incon­tinent .
 » Nous vous réitérons nos instances pour faire partir tous ceux qui n’en seroient pas légitimement dispensés , pour cause de maladie , congés et exemption en bonne forme , & de nous dénoncer ceux qui refuseroient de se rendre à vos invitations , afin de prensre les mesures convenables pour les y astraindre .
 » L’Adjoint du Ministre nous informe par le même moyen , que les cadres de l’armée du Nord , étant au complet , ces jeunes gens sont destinés pour être incorporés dans l’armée de l’Ouest …..
Laveille-Descours , Président ; Dugas-la-Marre , Letourneur , Chauvière & Lemeunier ,
( Imprimé ) , s.l.n.d., 1 f°
=( A.D. Orne – L.47873 – photocopie )

1794.5..

An II – 12 floréal ( 1794 , 2 mai ) – Vimoutiers
Lettre des Administrateurs du département à ceux du District d’Argentan
 » Alençon 12 floréal lan deux ..
Les Administrateurs du Département de l’orne à ceux du District d’Argentan
Citoyen

Nous vous envoyon coppie de lettre du citoyen laumond commissaire des revenus nationaux relative à la maison des ci devant benedictines de vimoutiers a la vente de laquelle nous vous avons invité de procéder nous ignorons si cette vente est faite ou non et ne trouvons rien qui l’annonce dans les Etats de ventes que vous nous avez envoyés jusqu’ici nous vous invitons a y faire proceder le plus tot possible et de nous accuser la reception de la presente lettre « .
Renault –
Le meunier – Digueres (?)
= A.D. Orne – 1Q 800

An II , 17 prairial ( 1794 , 5 juin ) – Caen
 » Au Citoyen Représentant du Peuple dans Le Département du Calvados ..
Au moment ou je me disposais à partir en qualité D’officier de santé ,
pour le Havre – Marat où m’appelait une Requisition du Chirurgien Major Lhopital Militaire de Caen on est venu m’apprendre q’un Mandat d’arrêt venait d’etre lancé Contre moi par le Comité de Surveillance de cette Commune….
…. Citoyen Représentant , Tu n’as pas deux poids ni deux mesures . Je suis un patriote de 89 j’ai été universellement réclamé par les cinq sec­tions de la Ville de Caen et par la Société populaire qui m’a délivré à l’unanimité un Certificat Justificatif annexé à ma pétition  …..
…. Mon départ peut être a peine différé de deux jours attendu que les candidats propres aux plus importantes opérations de la médecine et de la chirurgie sont extrêmement rares dans le moment actuel , et qu’il est presqu’impossible de fournir d’ici à longtemps le nombre de sujets dans la requisition de l’officier de santé du Havre Marat  …
( note marginale ) : renvoyer au Comité Surveillance Caen 17 prairial 2 année republicaine . Le représentant du peuple – Romme
= Bibl. Mun. Alençon , fonds de La Sicotière – Ms. 516/6289 1
Fédéralisme , Pièces diverses ( cf. microfilm AD. ORNE 1 Mi123 – cliché 64 – * photocopie – incomplet )

An II , 18 prairial (1794 , 6 juin) – Les Champeaux (61)
 » L’agent national Pr la Commune de Champeaux Requiert que les Citoyens président et Membres Le Comité de Surveillance De La Commune de Champosou sassemble Ce jourdhuy , Et auusitot le présent Reçu en sa Maison et lieu ordinaire de son domicille aux fins D’arrester procès Verbal de fractures Criminel qui ont été violemment Exercée pendant la nuit dernière à dessain de L’assassiner Leur déclarant que cest sous leur responsabilité sils appartient Rétard à lL’execution Du présent Réquisitoire , arresté le 18 prairial deuxieme année Republiquainne , une et indivisible  »
( signé ) Legrain ( ? )
= A.D. Orne – L 48592 – * photocopie

An II , 19 prairial ( 1794 , 7 juin ) – Le Renouard
 » Sur la convocation du président nous nous sommes assemblez et on a délibéré Sur la proposition  d’un membre que marie picot persiste à tenir les petites Ecolle Et meme son Club ordinaire Et a publier une lestre qui doit Estre jugez prohibez , malgré les defance a Elle faitte Et meme acceptez le vingt ieme jour du segond mois de la segonde année de la republique , Et Elle sera Contrainte par la force publique de représenté sa ditte lestre …
… fut présenté le Citoyen michel Du fresne tanneur originaire de la commune dacville conaton darcourt district de falaisse Departement du Calvados qui nous a Déclaré Continuer sa residence chez le Sitoyen pierre Dubocq aussy tanneur pour travailler de sa vacation muny dun permis du Citoyen garnier de Saintes alors représentant du peuple pres le département de lorne ….
=( A.D. Orne – L.479027 – photocopie )

An II , 30 prairial ( 1794 , 18 juin ) – Montormel
Rapport décadaire … » Et que la municipalité a fait detruire tous les Signes Exterieures et des cultes quelconques tels que croix images et autre effigies conformement à La Loy .
 » Et pour les accapareur nous nan connaisons aucun dans laditte commune … »
= ( A.D. Orne – L.47903 – photocopie )

An II , 30 prairial ( 1794 , 18 juin ) – Montormel
Rapport décadaire … » Les Citoyens officiers municipaux nous ont ont déclaré que le vingt neuf du courant ils ont nommé des Commissaires et Conducteurs pour conduire a Rouen Les Chevaux de requisition pour le Canton  suivant la loy du 18 germinal  »
=( A.D. Orne – L.47909- photocopie )

An II , 4 messidor ( 1794 , 22 juin ) – Champosoult
Rapport décadaire – pature d’une vache dans une coupe de bois taillis de lannée dernier … apparteant à laditte Le Lasseur …
= ( A.D. Orne – L.47908 – photocopie )

An II , 10 messidor ( 1794 , 28 juin ) – Le Renouard
( rapport décadaire )  » Citoyens
voila la quinzaine de notre Comité que je vous renvoie sy il a avoit que que chosse ou nous pouvons manquer faitte le nous Connoitre on vous sera obligé .
Salut fraternité
= ( A.D. Orne – L.479026 – photocopie )

An II , 11 messidor ( 1794 , 29 juin ) – Guerquesalles
Liberté – Egalité – Fraternité –
Aux citoyens administrateurs du directoire du district d’Argentan
Citoyens ,

Nous avons Reçu vôtre arrêté du vingt huit paririal Concernant laprovisionnement Des marchés nous avons fait un arrêté En Da    tte Du vingt huit Du présent par lequel Nous avons arrêté quil y aura Deux Commissaires De nôtre Commité de Surveillance qui Se trouveront à chasque Marché De nôtre Canton pour Sassurer Si les administrés De nôtre Commune porte leur Beure fromage et autre D’arrées Et nous vous Rendrons Comte De ceux qui pourrois Contrevenir à votre arrésté pour Etre poursuivis Conformement à la Loy arrêté au lieu de nos séance ordinaire Ce onze Messidor a par nous président et Membre Du Commité De Surveillance De la Commune de Guerquesalle Un et indivisible G. Dupendant présidant M. Bourneuf antoine le blanc  n. guérin  L. Desveaux
=  ( A.D. Orne – L.479018 – photocopie )

An II , 15 messidor (?) ( 1794 , 3 juillet ) – Exmes
 » Extrait et analise des arrétes et deliberations Du Comité de Surveillance
1° Du 7 prairial Rénomination d’un president dun vice president et dun secretaire

3° du treize du méme mois arrete que le president de ce Comité Ecrirait au Comité de Salut Public sur la question de Savoir Si les croix que les femmes portent à leurs Cols Sont Reputés signes extérieurs …
4° du 21 prairial renovation ….
5° Du 6 messidor pareille Rénovation
6° Du 18 messidor arrêté par lequel la municipalité Est invitée de pourvoir a ce que le suif Reste dans cette commune a l’effet d’y etre ouvré par les chandeliers dudit lieupour lusage et Besoins de tous les citoyens
7° Renovation … 19 messidor
8° Du 20° messidor invitation de la Municipalité d’Exmes de se trouver a un feu qui fut fait le meme jour en signe de Rejouissance de victoire Remportées par les français sur les ennemeis de la République Deference dud Comit a cette invitation
9° Du 23 messidor deliberation et arrete qur une copie de lettre du Comité de salut public et de Sureté Generalle avec une lettre de l’agent national près le District envoyée au Comité d’Exmes avec recommandation deReferaire de nouveaux tableaux quant aux Religieuses d’Exmes détenues à Argentan ….
= ( A.D. Orne – L.479083 – photocopie )

An II , 21 messidor ( 1794 , 9 juillet ) – Vimoutiers
Extrait du Registre du Comité de Surveillance et revolutionnaire Pour la Commune de Vimoutier ….
.. Nous nous sommes transportés à la municipalité pour Savoir quelles Loix ils ont Executez pendant lLa derniere decade . Les Citoyens biennais et varenger Nous ont declaré que le douze Courant ils ont fait un areste pour faire disparoistre tous les Signes Exterieurs tel que Croix , images , Statue , Calvaire & Lequel a ete Executé , du 15 du meme mois ils ont pris un aresté tendant a La repartition dune soe acordez par La Loi pour Secourir les Indigens , Du 18 Courant un areste pour metre tous les Cochons de La Commune En requizition … envoer état des passeports … vieux linges qui doivent Estre fournis par tous Les Citoyens … Commissaires nommés pour  veriffier La quantiité d’avoine .. nommé des Commissaires pour aler a Lattelier du salpestre …autre areste touchant la Celebration de la Feste du 14 juillet ( vieux Stille ) .. autre areste tendant a faire aprocher les personnes qui donnoient Leducation aux enfans à Leffect quil quite Lencienne Education … areste qui nomme deux Commissaires pour Aider a faire un autel de La patrie pour la Celebration de La feste du 14 juillet ( vieux stille ) ….
( A.D. Orne – L.479029 – photocopie )

An II , 23 messidor ( 1794 , 11 juillet ) – Caen
 » Etat des arrestations faites par la Gendrie Pendant Le 2° Decadi de messidor et de ceux qui n’ont pas été porté sur l’Etat de la 1re
Motifs d’arrestation : Déserteurs  » de marine  » , reconduits à Honfleur ou à Arras , de  » brigade en brigade  » , pour fausse passeports ; Pierre le Rogé , prêtre réfractaire âgé de 60 ans ; Jean Mare , déserteur de la 6° Bataillon de la Somme et Chouan ; Pierre Jean Brillon , domestique , âge de 28 ans , natid de Lonlay , département de l’Orne , a été arrêté … sans passeport , le Cen Buche juge de paix la fait conduire à la maison d’arrêt Comme Chouan amnistié  » …
= ( A.D. Calvados – L Administration IV Police 38 * photocopie )

An II , 25 messidor ( 1794 , 13 juillet ) – Guerquesalle
 » Notre commune est fort tranquille Les Lois Sy executent exactement La municipalité sest occupée ses jours derniers de demollir Les autels qui etoient encore restéés dans Le Temple de Laitre Suprème Leur desir ainsi que le Le notre est quil ne reste aucun vestige de Lancien regime Comme nous navons dans notre commune que tous bons republicains vrais sans culottes chaqie Citoyen Concoure avec Les Corps Constitués a Lexecution Des Lois et a Lobservation des fêtes institués en Lhonneur de Laitre Suprême et du Souvenir des glorieuses victoires remportées par nos braves republicains nos Deffenseurs
= ( A.D. Orne – L.479033 – photocopie )

An II , 28 messidor – 1794 , 16 juillet) – Lisieux
Lettre à en-tête Vive la République – Vive la Montagne du  » Comité de Surveillance et révolutionnaire de la Commune de lisieux Au Comité de Surveillance et Revolutionnaire de la Commune d’Exmes »
 » freres et amis
 » Nous ne pouvons vous donner aucunn renseignemens détaillés sur votre lettre du 25 de ce mois, relativement à Marie Louise Cecile Chaufour ex soeur bénédictine dans notre commune. nayant pas résidé dans nos murs, nous n’avons pas été à portée de suivre sa conduite. C’est à vous Citoyens de la juger d’après votre conscience et de faire l’application de la Loy à son égard d’après les circonstances. Salut, fraternité
R.Le Roy – Legendre – J.Jehanne – Borel – Beuzelin pdt. – Hebert
= A.D. Orne – L 4881.

An II , 29 messidor ( 1794 , 17 juillet ) – Fontenay-sur-Orne
 » Nous maire et officiers municipaux de La Commune de fonteney Sur orne Certifions que Le Citoyen françois gouhier Domicilié Dans cette Commune fait valoir unze acre ou viron de terre Labourable Et dix acres de prey ou herbage Et des jardins et place a filasse qui Contiennent Environ Deux acres Et que Ses chevaux au nombre De quattre Sonts presque toujours occupes a La Culture ou aux charois , tant pour Luy que pour quantite Dindividus De cette Commune ; pourquoy nous Luy avons délivré Le present De Sa requisition … »
Dreux du taillis
Maire
= ( A.D. Orne – L 48893 – * photocopie )

An II , 30 messidor ( 1794 , 18 juillet ) – Bailleul
 » Le Comitté de Surveilliance de la Commune de bailleul vous previent que la fête du quatorze juillet vieux stile Cest fort bien passée , Elle a esttée fétée par Les Citoyens de notre Commune avecq grande Seremonie et beaucoup de guetey En chantant des mimmes Republiquains au temple de la Raison apres de longues lectures a nous adressée nous navons point de conoissances Daucuns mauvais faits dans notre commune qui soit contraire a la Loy .
Salut et fraternité ton Concitoyen
Maridesdouit
presidant
= ( A.D. Orne – L.479068 – photocopie )

An II , 30 messidor (
1794 , 18 juillet ) – Ticheville
Crresp. du Comité de Surveillance avec le Directoire d’Argentan .
= ( A.D. Orne – L.479054 – photocopie )

An II , 30 messidor ( 1794 , 18 juillet ) – Pont-de-Vie
… Depuis notre derniere il ne sest rien passé dans notre commune rien a notre Connaissance de contarire aux Lois . La Municipalité a pris le premier messidor un arrêté tendant à faire approvisionner Le marché de Vimoutiers
( A.D. Orne – L.479056 – photocopie )

An II , 30 messidor ( 1794 , 18 juillet ) – Trun
 » Depuis le Compte qui vous a été Rendu le vingt de ce mois , Le Comlité sest constamment occupé des aprovisionnemens de son marché et de Surviellier Les accapareur et particulièrement L’execution du Maximum ; Le Comité a Reçu plusieurs Bultains de La Convezntion dont Lecture et Enregistrment ont ete faits . La tranquilllité Reigne toujours en cet endroit , Le Comité a visé nombre de passeport Enfin tout est a Lordre du jour , et La plus Belle …otte (?) va se faire avec paix et tranquilité Salut fraternité .  »
Jardin
=( A.D. Orne – L.479059 – photocopie )

An II , 1er Thermidor ( 1794 , 19 juillet ) – Guerquesalle
 » Aiux citoyens administrateurs composant le Directoire du District d’Argentan .
Citoyens
Vous nous faites des reproches de notre peu d’exactitude sur lexecution des Lois nous pouvons vous assurer que Les Lois sexecutent Dans notre Commune Le maximum y est executé notre commune approvisionne Le Marché aux Désirs de L’aarête de Lagent de La Commission nous avons nommés des Commissaires Dans notre Surveillance pour en Surveiller l’execution ils se trouvent au marché pour observer Ceux qui ne rempliroient pas Leveu de La Loi notre marché se trouve approvisionné de beure et fromagecomme les années passées …..
=( A.D. Orne – L.479064 – photocopie )

An II , 2 thermidor ( 1794 , 20 juillet )
Procès-verbal de vérification du  » registre des passagers qui y ont gités le 7 juillet 1794 vieux stile … » de Charles fleuri , de Saint-Hilaire .
= ( A.D. Orne – L.4790 – photocopie )

An II , 3 thermidor ( 1794 , 21 juillet )
Extrait Du Registre des Délibérations de l’Administration centrale du Département de l’Orne ( sur les visites domiciliaires et la recherche des espions , des chouans , des prêtres déportés , des émigrés ) , Alençon , Malassis , In-4 , 4 p.
= ( A.D. Orne – L.319351 – photocopie )

An II , 10 thermidor ( 1794 , 28 juillet ) – Argentan
Rapport décadaire …( mise en liberté de détenu en conformité avec la loi  du 22 messidor )
( dénonciation pour )  » avoir vendu au dela du prix  fixé…
 » Délibération dudit jour  ( 1er thermidor ) portant que la garde des Detenus sera diminué , que le Concierge renverra une des personnes employées au Service de la maison et que pendant la moisson les pères des défenseurs de la patrie et autres agés de plus de soixante ans seront seuls admis à monter cette garde …
 » Délibération du sept qui nomme des avanceurs pour la maison de detention ….
 » Déclaration du neuf qui nomme des commissaires pour assister à la visite Des foins livrés pour le Compte de la république ….
=( A.D. Orne – L.479090- photocopie )

An II , 10 thermidor ( 1794 , 28 juillet ) – Guerquesalle
Rapport décadaire … » Les fermiers de notre COmmune se plaignent que leurs Bleds sont abimés par le grand vent venu ces jours derniers Et quil est Bien Egrainé Et ont Même Requis que la Municipalité a estimer le Dommage pour vous en Rendre Comte ..
Guedien pdt –  Lis Deveaux – M Bourneuf – PCauvigny – Provost – Dupendant – Charles harel
= ( A.D. Orne – L.479084- photocopie )

An II , 13 thermidor ( 1794 , 31 juillet ) – Argentan
Registre ouvert par le Comité révolutionnaire d’Argentan pour recevoir les dénonciations , interrogatoires et dépositions des témoins .
p. 4 r°
A Argentan le 13 thermidor , an second  de la République Une , Indivisible et Démocratique .
Jeanne Papin , 50 ans de Barbezieux , marchande de lacets , d’épingles et d’amadou  » a appelé des citoyens du terme méprisant de Soldat de Quinze sols …. d’assassin de roy …. mais n’est pas faite pour insulter personne ….
= ( A.D. Orne . L 4779 )

An II , 19 thermidor ( 1794 , 6 août ) – Rouen
Lettre du  » Comité de Surveillance de Rouen à celui d’Exmes  » – Vignette gravée
= ( A.D. Orne – L 4881 )

An II , 21 thermidor ( 1794 , 8 août ) – Argentan
Rapport décadaire … » Déliberation du 13 qui nomme des Commissaires pour faire au Son de la Caisse la proclamation De l’Arresté du Comité de Salut Public du Six Messidor Concernant Les deffenseurs de la patrie , auxquels il est accordé de se faire guérir Dans le Sein de leur famille …
 » D2libération dudit jour qui nomme deux Commissaires pour se rendre à La Maison de Detention afin de recevoir la déclaration des Detenus qui auraient été arrestés pour fausses Déclarations de Grains et leur rendre la Liberté conformement a L’arresté Du Comité de Salut public Du treize thermidor
Présenté le 21 thermidor Lan secon De la republique une indivisible et Democratique
=( A.D. Orne – L.4790109- photocopie )

An II , 22 Thermidor (1794 , 9 août )
 » L’Agent National près le district d’Argentan  Aux Citoyens Composant le Comité de surveillance du même lieu .
Citoyens ,
Je vouys adresse , Cy joint , Copie certiffiée d’un Arrêté du Comité de salut public du 21 Messidor Et d’une lettre qui m’a Eté Ecrite par la Commisson des administrations Civile , police et Tribunaux qui est autorisé par Cet arrêté a correpondre avec les Comités révolutionnaires et de Surveillance pour prendre des renseignements relatifs aux personnes qu’il est chargé d’interroger , par un autre arrêté du même Comité en date du 30 prairial .
Salut et fraternité
Lautour
=( A.D. Orne – L.47844 – photocopie )

An II , 25 thermidor ( 1794 , 12 août ) – Exmes
Rapport décadaire … » Extrait et analise : Du 25 messidor arrété tendant à prendre des Renseignements Sur le Compte De Deux Religieusqes détenues à argentan
 » Du 1er thermidor : Arrêté d’arrestation provisoire de lahoussaye faute de passeport
 » Du meme jour : Délibération et arrêté tendant à redoubler de surveillance sur les Bouchers et autres marchands pour la parfaitte Execution de la loi Du Maximum …
= ( A.D. Orne – L.4790122- photocopie )

An II , 12 fructidor ( 1794 , 29 août ) – Argentan
Rapport décadaire … » Egalité – Libeté – Mort aux tyrans ( mise en liberté de 38 détenus dont 18 religieuses ( d’Exmes ? )  » Présenté le 12 fructidor L’an Second De la Republique française une indivisible et Democratique
= ( A.D. Orne – L.4790134- photocopie )

An II , 12 fructidor ( 1794 , 29 août ) – Argentan
Rapport décadaire … » Egalité – Libeté – Mort aux tyrans ( mise en liberté de 38 détenus dont 18 religieuses ( d’Exmes ? )  » Présenté le 12 fructidor L’an Second De la Republique française une indivisible et Democratique
= ( A.D. Orne – L.4790134- photocopie )

An II , 18 fructidor ( 1794 , 4 septembre ) – Argentan
Registre ouvert par le Comité révolutionnaire d’Argentan pour recevoir les dénonciations , interrogatoires et dépositions des témoins …
p. 6 v° : … Une femme ( bergère ? ) , de la Vendée lui a dit d’aller se battre pour le Roy en ajoutant un moment après  » tout ce que nous avions d’utile dans notre Vendée nous a été enlevé …
Jeanne Frucher  » rouhaitière  » , agée de quarante cinq ans , femme de teilleur , native de Saint Pierre de Chestwalle et résidant en cette commune … réfugiées de la Vendée , accompagnée de Louise Babin , 19 ans et de Marie Robert 16 ans , de Chevillé …
= ( A.D. Orne . L 4779 )

An II , 19 fructidor ( 1794 , 5 septembre ) – Argentan
Rapport décadaire … » Egalité – Liberté – Mort aux tyrans –  » Délibérartion du onze fructidor … portant que le Cen Corday Sa femme et Sa fille , En considération de leur grand age jouiront de la Liberté , sous la Surveillance des Autorités Constituées .
 » Délibération dudit jour qui nomme deux commissaires pour faire chaque jour la visite des lettres
« …informé contre une femme de la Vendée prevenue d’avoir tenu des propos propres à Rallentir le zèle des deffenseurs de la Liberté .
 » Procès-verbal dressé d’un Degat commis par le Citoyen Jean got en la cidevant Eglise de L’ex St Martin …
=( A.D. Orne – L.4790143bis- photocopie )

An II , 30 fructidor ( 1794 , 16 septembre ) – Argentan
Rapport de la dernière décvade de fructidor :  » Délibération du 23 portant que les détenus de la maison de détention seront tenus de rentrer a huit heures du soir …
( A.D. Orne – L.4790152- photocopie )

An II ( 1794 , 24 septembre ) – Paris
P.s. d’une lettra de Louis du Bas-Rhin membre de la Convention et membre du Comité de salut Public adressée au Citoyen Schaffer secrétaire des représentants du peuple à Caen :
 » Ce soir à 6 heures nous avons vu conduire à la guillotine la belle-mère de Cetion on échenille vigoureusement à paris tous les jours  »
= Bibl. Mun. Alençon , fonds de La Sicotière – Ms. 516/6289 53
Fédéralisme , Pièces diverses ( cf. microfilm AD. ORNE 1 Mi123 – doc. 53 – * photocopie )

An III , 13 vendémiaire ( 1794 , 4 octobre ) – Argentan
 » L’Agent National près le district d’Argentan  Aux Citoyens Composant le Comité de surveillance .
Citoyens Vous trouverés cy joint coppie collationnée et souscrite de moi d’une plainte qui m’a été adressée par l’Agent national de Vimoutier contre de malveillants qui se sont permis d’afficher des placets insultants …
Lautour
=( A.D. Orne – L.47848 – photocopie )

An III , 6 Brumaire – 1794 , 27 octobre – Paris – Lisieux
Circulaire de la Commission exécutive de l’instruction publique demandant quels sont les établissements d’enseignement en activité , leur origine , leurs moyens , les genres de connaissances qu’ils embrassent , les professeurs chargés de l’enseignement , leur nom , leur âge , leurs professions antérieures , leur degré de mérite , les ouvrages qu’ils ont publié , leurs titres civiques ; existences de cabinets d’histoire naturelle , laboratoire de chymie , collection d’instrumens de physique , observatoires , bibliothèques ; citoyens connus pour avoir enseigné ou cultivé les sciences ….
Garat – Ginguené – Clément De Ris
( Imprimé , s.l.s.d. In-4 , 3 p. )
Réponses de Lisieux :
 » Il y a dans l’étendue de notre district (de Lisieux) deux villes Lisieux et Orbec. Celle-ci ne possède aucuns établissemens d’instruction publique; celle-la en renferme deux en activité, un collège et une autre maison occupée maintenant par les instituteurs des écoles primaires organisées d’après la loi.
 » Le Collège, qui sous l’ancien régime étoit celui du diocèse, avoit été fondé, il y a environ 150 ans par un évêque du lieu. Ses revenus consistoient en trois petites fermes et en dîmes. Les dîmes ayant été supprimées et les fermes vendues, comme biens nationaux, le traitement individuel des nouveaux proffesseurs fixé à 1200 £ a été pris dans la caisse du receveur des domaines nationaux  »
 » Le local des écoles primairs étoit au commencement de la révolution, occupé par des frères Saintyons. Cet établissement avoit été fondé il y a 18 ans par l’avant dernier évêque qui les dota d’une partie des revenus de deux ou trois abbayes supprimée. Ces revenus ayant été également aliénés, les citoyens qui ont remplacé les saintyons refractaires ont eté payés des deniers de la nation ».
 » Il y a au collège quatre classes en activité on y enseigne les langues françaises et latines, la poésie, la réthorique. Il y avoit aussi un cours de philosophie, mais la réquisition en ayant enlevé les élèves, le professeur est resté sans emploi ».
 » Les professeurs sont les citoyens malandin, âgé de 32 ans. après avoir fait ses cours d’humanité et de philosophie, il s’engagea dans un regi­ment de dragons ou il a servi 8 ans en qualité de fourrier, et dont il est sorti avec la plus honorable Cartouche. au mois de frimaire dernier, il quitta momentanément ses fonctions pour aller combattre les brigands de là vendée alors devant granville et n’est revenu à son poste qu’après les avoir combattus pendant 3 mois et forcés de repasser la loire.  Son congé atteste sa bravoure et le certificat de la municipalité son civisme. il n’a pas dit ou écrit de belles choses, il les a faites  »
 » Levillain âgé de 26 ans étudiant avant la révolution, membre de la société populaire depuis 1791 ou il a déployé l’energie d’un républicain jointe à la douceur d’un ami de l’humanité. Son jeune âge ne lui a encore guère permis de composer des ouvrages .
 » fromage âgé de 25 ans même chose . »
 » durand âgé de 24 ans non membre de la société, au reste même chose  »
Les eudistes directeurs du Collège ayant en 90 refusé de prêter le serment exigé des fonctionnaires publics, les citoyens cidessus dénommés les ont remplacés et ont gére depuis lors jusqu’à présent sans le moindre repro­che. ils sont tous pourvus de certificats de civisme « .
 » il y dans lisieux une petite collection d’instruments de physique et plu­sieurs bibliothèques particulières d’émigrés déportés ou condamnés, qui ré­unies en formeront une assez considérable pour le chef lieu de district en exécution de la loi du on procède sans relache au recensement de ces biblio­thèques  »
= A.D. Calvados – L Administration IV Police 45 – * photocopie

An III , 11 brumaire ( 1794 , 1er novembre ) – Paris
Accusé de réception signée de Vardon , représentant du Peuple comosant le Comité des Pétitions , Correspondance et Dépêches , d’une adresse des Membres du comité de surveillance du District d’Argentan .
( A.D. Orne . L 47804 – * photocopie )

An III , 7 frimaire ( 1794 , 27 novembre )
Frais d’incarcération de 14 détenus du district de Vire
( A.D. Calvados – série L. , Districts – Caen – Police B.6 )

1794.An III , 22 frimaire ( 1794 , 12 décembre ) – Paris
L.a.s. du Comité de Sûreté Générale aux Citoyens membres du Comité Revolutionnaire du District d’Argentan .
 » Le Comité de Sureté générale vous charge de Lui envoyer sur le champ une Copie certifiée de toutes les dénonciations portées contre les membres du Comité révolutionnaire de la Commune de Sentilly , ainsi que toutes les informations et Procédures faites par vous contre eux  »
 » Dans ce moment Le Comité n’entend Rien Préjuger Il se Bornera à vous inviter à aporter dans l’exercice des redoutables fonctions qui vous sont confiées un zele reflechi , il vous Recommande d’ecarter avec soin toute Personnalité , tout souvenir d’injures Personnelles et Particulière et tout Ressentiment , vous devez être suivant le voeu de la Convention , impassibles comme La Loy qui cherche plutôt à trouver des innocens qu’a Punir des Coupables distingués L’erreur du Crime , Les trompés des trompeurs , que le Crédule villageois abusé ne soit point Poursuivi comme son Criminel suborneur « .
Salut fraternité
( signé ) P. Barras , Lomont , Bourdon de l’Oise , Philippe Charles Aimé Goupilleau ( de Montaigu )
= ( A.D. Orne – L 47789 – * photocopie )

An III , 25 frimaire  ( 1794 , 15 décembre ) – Vieux
Citoyens désarmés – Lettre adressée au Cen Louvet
= ( A.D. Calvados – série L. , Districts – Caen – Police B.6 )

An III , 26 frimaire ( 1794 , 16 décembre ) – Carpiquet
Carpiquet – Doléances de la municipalité  » il ne nous est resté que des ignorants sans esprit et sans raison  »
= A.D. Calvados – série L. , Districts – Caen – Police B.6 )

An III. Archives SHL., 1F643 :
9 pluviôse an III : traité de mariage, J.-B. Delaunay et­ Marie-Aimée Caboulet.

1795. Archives SHL. 1F555 :
1795 à 1802 : quittances de fermage à Gilles Dubois signé ­de Levavasseur ( Ouilli ?? ou au Mont ?)
1795. An 3 , 15 nivôse ( 1795 , 5 janvier )
Prospectus d' »un petit ouvrage révolutionnaire , sous le titre de Lettre à Mylord STANHOPE ( An 3 , 15 nivôse – 1795 , 5 janvier ) , signé Jeanne « l’un des candidats pour le Ci-devant Mre de la Marine  » , s.l.s.d., 1 f°
= ( ( A.D. Calvados – série L. Administration – Police 45 )

1795.3..Archives SHL – 1F638 :
9 mars 1795 : lettre du général Foy, alors capitaine­ d’artillerie (Mathieu Clément forgeron)

An III , 24 ventôse ( 1795 , 15 mars ) – Argentan
 » Les membres du Comité révolutionnaire du District d’argentan au Citoyen representant Du peuple en Mission dans le departement du Calvados à Caen
 » Citoyen
 » nous te faisons passer un Extrait du registre d’une municipalité de notre district , qui te convaincra de la necessité ou nous sommes de re­primer par la force armée , les atrocités que commettent journellement les Brigands connus sous le nom de chouans . un grand nombre de municipa­lités ont aprouvé leurs Ecris presque partout , les arbres de la liberté sont bas , les papiers des municipalités brulés , les patriotes vi-olés et mal­traités de toute maniere . sans armes , sans munitions et presque sans hommes nous avons le plus pressant Besoin que tu poses dans notre Commune un corps de troupes pour arrêter le cours des horreurs de ces Brigands . nous esperons de ton zèle et de ton patriotisme que tu prendras en consi­dération notre triste position  et que tu nous laisseras où le detachement qui est actuellement dans nos murs où que tu nous feras passer au plutot un autre
Leclerc noirville  –  dopilon (?) – dubois  – Legrain
= ( A.D. Orne – L 47823 – photocopie )

An III , 25 ventôse ( 1795 , 16 mars )
Loi supprimant les Comités Révolutionnaires
= ( A.D. Calvados – série L. , Districts – Caen – Police B.6 )

An III , 3 germinal ( 1795 , 24 mars )
Copie d’une circulaire de la Commission exécutive de l’Instruction publi­que – Bureau des livres élémentaires précisant que le Journal sténogra­phique des séances des Ecoles Normales  » ne doit être distribué qu’aux élè­ves de ces écoles  »
= ( A.D. Calvados – L Administration IV Police 45 – * photocopie )

An III , 4 germinal ( 1795 , 25 mars ) – Belhôtel
Procès-verbal des vols et déprédations commises dans la maison commune et de la destructions du tambour et des arbres plantés sur la place publique au terme de la loi
=  ( A.D. Orne , L. 508 * photocopie )

An III , 5 germinal ( 1795 , 26 mars ) – Le Renouard
Procès-verbal des vols et déprédations commises dans la maison commune .
et  » écriteaux  »
 » Sur l’avertissement que la Chambre Commune …avoit été effondrée , et que plusieurs papiers étoient déchirés dans la Cour du presbitaire , nous sommes transportés a Lad maison commune ou nous avons trouvé une Croisée fopcée et plusieurs vitres Cassées , La muraille et Les pagis endommagés , deux armoires dont les serrures ont été Levées et forcée dans Les quels etoient tous les decrets  Registres et autres papiers concernant la République , qu’une partie ont été déchirés et Semés dans la Cour et Jardin du presbitaire et dans le cimetiere , avec des écriteuax affichés contenant des invectives contre La Republique et La municipalité … »
= ( A.D. Orne , L. 508 * photocopie )

1795.4..An III , 1 floréal ( 1795 , 30 avril ) – Caen
Papier à en-tête = Liberté , Egalité – P.A. Lojean , réprésentant du Peuple , en mission dans le Département du Calvados – Désarmement terroristes – Baumes , sécrétaires
= A.D. Calvados – série L. , Districts – Caen – Police B.6 )

An III , 29 floréal ( 1795 , 18 mai ) – Beaumont-en-Auge
Renseignements sur Douésy ( Doisy ? ) d’Ollendon qui  » s’est présenté comme un représentant du peuple … encourage les citoyens à des processions qui ont eu lieu pendant 4 jours de suite , fait peindre et peint lui-même une croix située sur une grande route , en blanc  »
= A.D. Calvados – F 6375 – Notes Desprès ; Dossier Beaumont-en-Auge , d’après A.D. Calvados , série L police – Acquisition Sallenelle – cf. sur ce personnage , un article de G.A. SIMON in BSHLx. )

1795.5..An III , 19 floréal ( 1795 , 9 mai ) – Caen
Lettre de Beaussiau – conduit à Beaulieu
= A.D. Calvados – série L. , Districts – Caen – Police B.6 )

1795.6.. An III , 21 prairial ( 1795 , 10 juin )
Attentat des 1er , 2e et 4e jour de prairial
= A.D. Calvados – série L. , Districts – Caen – Police B.6 )

1795.8..An III , 4 fructidor ( 1795 , 25 août ) – Pont-Audemer
Arrêté de l’administration du District de Pont-Audemer ( sur l’approvisionnement des marchés , la police des routes et les obligations des charretiers , rouliers et conducteurs de voiture – reprise d’un arrêté de Garat de juin 1793 ) , Evreux , Ancelle , 1793
= ( * Coll. BECCI – photocopie )

1795.9..An 3 , 16 fructidor ( 1795 , 3 septembre )
Projet de Décret présenté au nom des Comités des Finances , sections des Domaines , et des Inspecteurs du Palais National , sur le placement du conseildes anciens , de celui des cinq cents et du directoire exécutif , Duquel projet l’impression et l’ajournement ont été décrétés le 16 fructidor , l’an 3 , par J. F. Philippe DELLEVILLE , Imprimé par ordre de la Convention Nationale , Paris , Imp. nat. , fructidor l’an III , In-4 , 3 p.
= ( A.D. Calvados , Br. 3942 – * photocopie )

An III , 5° jour complémentaire ( 1795 , 22 septembre ) – Caen
Lettre du Procureur-général-syndic du Calvados au Procureur-syndic de Lisieux :  » Je vous adresse vingt exemplaires d’une lettre de L’officier chargé en chef des mouvements maritime du havre dans laquelle il détruit La Calomnie Contre Le représentant du peuple fremanger dans le kournal intitulé observateur de l’Europe qui s’imprime à Rouen – Alexandre ..gel
= ( A.D. Calvados – série L. Administration – Police 45 )

An III – An IX – Le Pré-d’Auge
Pièces diverses relatives à une maison et un jardin, sur le bord de la route nationale de Lisieux à Caen, ayant appartenu à Jean-Baptiste Fleury, demeurant à Manerbe.
= Arch. SHL. 9F Deville. A. Dossier Le Pré-d’Auge. Parch. 3 p. Pap. 7 p.

1795.12. An IV , 29 frimaire – 3 nivôse ( 1795 , 20 décembre – 23 décembre )
 » Extrait du Registre des déclaratiions du directoire exécutif – Du 29 frimaire an 4° de la répubique françoise une et indivisible .  … après s’etre fait rendre compte des différents prix auxquels les grains ont été achetés dans l’intérieur par Les agents et pour le Compte du Gouvernement pendant les mois de fructidor et vendemiaire derniers déclare que le prix le plus bas de ces achats est
Scavoir :
froment         1000 £ le quintal
Méteil              850 £ id
Seigle             700 £ id
Orge                650 £ id
Avoine          800 £ id

Ordonne que le présent arrêté sera imprimé , publié , affiché partout ou besoin sera  , Et envoyé officiellement par le ministre des finances aux administrateurs de departement et par le ministre de la Justice aux triburaux …signé  Reubell … La Garde Faipoult … POur copie conforme par nous  Président le Directoire  en chef de l’administration départementale de l’Eure signé Goubert ….
Séance du 3 nivôse an 4° … Vu aussi l’Etat général dressé par le département le 5 frimaire dernier des mercuriales du prix des Grai,s dans les marchés de l’arrondissement pendant les mois de fructidor et vendemiaire derniers duquel il appert que le prix commun du quintal du froment est de 133 £ 13 s que celuy du Meteil est de 84 £ 13 s. , que celuy du Seigle est de 81 £ 11 s. que celuy de Lorge est de 80 £ 7 s. Enfin que celuy de Lavoine est de 44 £ 12 s. aussy le quintal.
Les administrateurs du département de l’Eure après avoir entendu Le Commissaire provisoiredu directoire exécutif , a arrêté

Article premier
Combinaison faitte ainsy que le prescrit Larticle 1er de la Loy du 19 frimaire de Lan 4 du prix des achats faits pour le compte du Gouvernement spendant les mois de fructidor et vendemiaire dernier avec celuy resultant des mercurialles des marchés de l’Arrondissement pendant les mêmes mois , La fixation En assignats à deffaut de grains de l’équivalent de la contribution foncière et des fermages En nature d’us en Exécution de la Loy du 2 thermidor de l’an 3° Est réglé ainsi qu’il suit
Scavoir
Froment        567 £ le quintal
Meteil           468 £ id
Seigle           391 £ id°
orge             366 £ id
avoine          625 £ id°

Art 2
Les agents municipaux de l’arrondissement dans les voingt quatre heures de la réception du présent seront tenus de parfaire , Et ce conformément à la fixation cy dessus Les matrices des rôles de la Contribution foncière de l’an 3 et de les déposer à l’administration municipale de leur Circon afin que Les rôles soient expédiés et rendus Exécutoires et mis en recouvrement dans un très court délai .
=  ( Coll. BECCI , ms. 2 f°, * photocopie )

1796.1..An IV , nivôse ? ( 1795 décembre )
Brouillon non daté , d’une lettre adressé au Cen Quesnot professeur de mathématiques
 » Je suis instruit que la commission des poids et mesures dont vous etes membre , vous a chargé de construire les tables de comparaison de nos mesure anciennes avec les nouvelles , je vous invite a me faire connaotre si ce travail est avancé et pour qu’elle époque vous pourres me le remettre afin de le livrer à l’impression ..è
= ( A.D. Calvados – L Administration IV Police 45 – * photocopie )

An IV , 13 nivôse ? ( 1796 , 1er janvier ) – Caen
l.a.s. sur son  » petit traité que vous me proposez de livrer à l’impres­sion … doit être distingué … par son rapport particulier à notre dé­partement . il faut que j’y fasse entrer la traduction des nouvelles me­sures en valeur de celles usitées dans toutes les communes dépendantes du Calvados … »
( cf. Tableau des rapports du mêtre à l’aune et à la toise et réciproque­ment – An 4 , Caen , Imp. Boulay-Malassis , s.d. , 1 f. ( B.M. Lisieux . F.N. Divers Carton A. 33  )
=  ( A.D. Calvados – série L. Administration – Police 45 )

1796
Tableau des rapports du mêtre à l’aune et à la toise et réciproquement – An 4 , Caen , Imp. Boulay-Malassis , s.d. , 1 f.
= ( B.M. Lisieux . F.N. Divers Carton A. 33 – B. – cf. lettre de QUESNOT du 13 nivôse aux A.D. Calvados – série L. Administration – Police 45 )

1796.2..An IV , 4 Ventôse ( 1796 , 22 février ) – Mondeville
Pétition de la Cne Françoise Renée de Cordey Vve de Cheux demeurant à Mondeville en vue de se faire dispenser de fournir aux réquisitions et de payer en nature . Refus du Commissaire exécutif
= A.D. Calvados , F. 7435 , 2 p. papier

1796.4..An IV , 26 germinal ( 1796 , 17 avril ) – Caen
Lettre du général Dugua pour connaître les degrés de parenté de Louis de Frotté et de Madame de Frotté habitant Caen
= ( A.D. Calvados . L. Administration , Police , sûreté générale , 6 ex. L.10136 )

1796.5..An IV , 10 floréal ( 1796 , 4 mai ) – Alençon
Armée de l’Océan , Division de l’Est – A Alençon le 10 floréal an 4° … Le Chef de Service des Vivres …au Citoyen Paulin Employé des Vivres au Mans . Ordre de Service… Le Citoyen, Paulin se rendra sur le champ au Quartier Général à Alençon , d’où il se transportera dans la Place de Séez pour y remplir les fonctions de Commis aux Distributions . Il recevra ses approvisionnements du Garde-Magasin d’Alençon ….Il recevra en outre tous les grains provenant des Contributions en Nature et des Domaines Nationaux et d’Emigrés
= ( * Coll. BECCI – photocopie )

1796.6..An IV , 2 messidor ( 1796 , 19 juin ) – Honfleur
L.a.s. du Cmmissaire du Directoire de la Municipalité de Honfleur au Commissaire du Directoire du Département , se plaignant de recevoir trop tardivement Le Rédacteur et demandant que ce hournal lui soit adressé en même temps qu’au Tribunal de Commerce . signé Osson
= ( A.D. Calvados – L. Admistration IV Police 45 )

1796.7..An IV , 6 thermidor ( 1796 , 23 juillet ) – Bréville
Le Commissaire du Directoire Exécutif près L’admon Municipale de ranvil­le Au Commissaire du même Directoire près L’admon Départementale du Calvados
 » J’ai recu votre circulaire du 3 messidor par laquelle vous m’informiez qu’un délit a été commis par un Meunier qui au moyen d’une Cachette pratiquée Dans son moulin volait la farine du propriétaire en sa présence , et m’invitait a faire faire une visite exacte des Moulins existans dans L’arrondissement du Canton ….
Cette visite s’est faite …le 21 sur les cinq heures de relevée dans tous les moulins ….il n’en résulte aucun moyen de fraude …
= A.D. Calvados – L. Administration IV Police 41

An IV , 9 thermidor ( 1796 , 26 juillet ) – Beaumont-en-Auge
Procès-verbaux des visites des moulins du canton de Beaumont-en-Auge:
Beaumont: Le Sueur, meunier
Pierre azif: Jean Pierre Le houx, meunier
Etiene: moriniere, meunier
Cloud: vve hébert
Bourgeauville: andré le houx
annebault: ?, meunier
darnetal: chréien, fait valoir
Glanville: c chrétien, deux meulles
= A.D. Calvados – L Administration IV Police 41

1796.8..An IV , 21 messidor ( 1796 , 7 août ) – Courson
Procès-verbaux des visites des moulins du canton de Courson :
Belleau-Belleau
Liée
Courson Moutiers-Hubert
= ( A.D. Calvados – L Administration IV Police 41 )

An IV , 21 messidor ( 1796 , 7 août ) – Crévecoeur
Procès-verbaux des visites des moulins du canton de Crévecoeur :
Croissanville : Charpentier meunier , 2 tournants
Mery-Corbon : Sabine meunier , 2 tournants
Magny-le-Freule : Brunet , 2 tournants
Quetieville : Binet meunier , 2 tournants
fribois : Haranger meunier , 2 tournants
Torquelane : Nicolas meunier , 1 tournant

 » Nous n’avons rien aperçu qui nous ait fait même soupçonner L’existence de ces espèces de cachettes ; Mais nous nous avons Re(marqué) tant d’autres moyens de fraudes , Beaucoup plus simples et d’autant plus dangereux que … ne paraissants pas l’être Leffet du pur hazard ou de L’inadvertence , ils peuvent Mettre Leurs auteurs à l’abri de poursuites vraiment fondées .
 » Nous pensons donc , que la voie La plus Seure , Pour Ramener Les Meuniers a des sentimens de moralité et de justice & pour prévenir Les Effets de leurs Spéculations frauduleuses , qui dans tous les tems excitent Les plaintes des Citoyens .
 » Ce serait de les Rappeller à la stricte observance des lois qui les cooncernent & de Les obliger d’avoir dans leurs Moulins des Balances et des poids
D’harambure     D’harambure
…        juge de paix
= ( A.D. Calvados – L Administration IV Police 41 )

An IV , 21 messidor ( 1796 , 7 août ) – Fervaques
Lettre au sujet  de la visite des six moulins à bled du canton de Ferva­rien à signaler
( A.D. Calvados – L Administration IV Police 41 )

An IV , 21 messidor ( 1796 , 7 août ) – Moyaux
Procès-verbaux des visites des moulins du canton de Moyaux:
1. Fauguernon: Catherine Courthois, vve Nicolas Hagron  » ensuite ayant fait l’examen du banquart nous l’avons trouvé muni de ses ecalles et cordages nous les avons mis d’égalité , ensuite nous y avons mis les poids et les avons pesés les uns sur les autres  lesquels poids sont au nombre de six de chacun cinquante livres , d’un de vingt cinq , un de douze , un de six , un de quatre , un de deux ,un d’une et le dernier d’une demie livre sur lesquels il s’enest trouvé deux de chacun cinquante livres pesant chacun Trois livres moins que les quatre autres et nous avons interpellé ledit hagron  de nous Déclarer pourquoi et d’ou venait ce défaut Venait de ce que les Deux poids étaient Déplombés ; nous avons vérifié le fait , ce qui s’est trouvé véritable ; a lui demandé s’il y avoit longtemps que ce plomb manquait …..
2. Hermival : Adrien delamare  – écart sur les poids et le système de pesage
3. Ouillye-la-Ribaude : moulin de clipin : Jacques Garze meunier , pierre linel , moulant – écarts sur les poids
4. St Léger d’Ouillye = moulin de St Léger : Philippe Fredet , meunier ; nicolas antoine Frougère , moulant ;
5. St Léger d’Ouillye : moulin de Fumichon :Jacque hébert fils jacque = écart sur un poids
6. St Hypolite de Canteloup = moulin de Canteloup , Pierre Le Fort , propriétaire , Jean houel , moulant ; écart sur les poids
7. Marolle : françoys Le Pelletier , meunier ; poids convenables
8. Le Pin , moulin d’Asnières : Georges Paisan , meunier et faisant valoir = poids exacts
9. Le Pin : moulin du Pin : Anthoine Verger : poids exacts
= A.D. 14 – L. Administration IV Police 41 )

An IV , 22 messidor ( 1796 , 8 août ) – Orbec
Lettre au sujet de la visite des moulins du canton d’Orbec :  » il ne s’en est trouvé aucun dan lequel il ait été pratiqué des cachettes ou d’au­tres moyens de fraude au préjudice des Citoyens qui font moudre dans Ces mou­lins . les Bancards , les poids , Tout s’est Trouvé En Bon Etat .. »
Daufresne
= ( A.D. Calvados – L Administration IV Police 41 )

An IV , 22 messidor ( 1796 , 8 août ) – Lisieux
Lettre de caboullet indiquant qu’en l’absence des juges de paix des deux sections , il n’a pu entreprendre la visite des moulins du canton de Lisieux …
= ( A.D. Calvados – L Administration IV Police 41 )

An IV , 23 messidor ( 1796 , 9 août ) – Honfleur
 » C’a été avec les précautions que recommandent votre lettre du 3 de ce mois que le juge de paix de Ce Canton La Gendarmerie et moi avons fait la visite de tous les moulins de cet arrondissement . Nous n’avons pu y découvrir les moyens de fraude que vous indiquez .
 » Cependant nous avons surpris deux meuniers ayant des faux poids dans le Lieu où ils recoivent et distribuoient Les Subsistances …
= ( A.D. Calvados – L Administration IV Police 41 )

An IV , 23 messidor ( 1796 , 9 août ) – Moyaux
Lettre accompagnant les procès-verbaux des visites des moulins du canton de Moyaux
 » Comme vous le verrez par les procès verbaux .. la majeure partie des meuniers étoit mal en ordre dans les poids dont ils se servoient , soit par négligence ou malveillance….
 » Quelques uns d’entre ces meuniers , n’avoient déplombé qu’un ou deux de leurs petits poids ; cette négligence de leur part ne peut être criminelle en ce qu’elle n’a pu leur faciliter aucun moyen de fraude vu qu’ils n’avoient pas le double de ces poids et qu’ils étoient obligés de s’en servir pour rendre la farine comme pour rendre le grain .
 » Tous ont promis de faire racomoder leurs poids sans délai .
 » Je ne puis vous dissimuler cependant , que presque tous ces meuniers sont des voleurs qui ne se corrigeront jamais .
 » Le secret de cette expédition a été si scrupuleusement gardé , que le juge de paix lui-même , n’a connu l’opération que dans le premier moulin ou nous sommes entrés .
Morin
PS. Quelque Commssaires dit-on , n’ont pas opéré le même jour  leur visite sera parfaitement inutile …..
= ( A.D. Calvados – L Administration IV Police 41 )

An IV , 23 messidor ( 1796 , 9 août ) – Moyaux
Lettre accompagnant les procès-verbaux des visites des moulins du canton de Beaumont :
 » Je vous adresse cy joints les procès verbaux des visittes que J’ay faittes des dix moulins que j’ay commencée dès que J’ay reçu vottre seconde lettre ; Si j’avois fait comme mes collegues ou du moins quelques uns qui ont substitué les agens des communes à leurs personnes qui étoient chargés par vottre lettre de l’opération ;; elle auroit été plus prompte mais J’ay voulu tout voir par moy même et j’avois dix moulins à visiteret il est difficille de trouver des officiers dans un païs dont la population est Egoïse .    » Je devois vous porter cette lettre et aller conférer avec Vous sur beau­coup de choses inquiétantes Je trouvois plus court de faire cette démarche que de vous écrire chose qui me devient difficille depuis que j’au eu aux yeux l’extraction de sang qui ma empêché d’ecrire de peur d’augmenter le mal qui n’est pas encore passé ; Je vous dois beaucoup de réponse mais cela me demande du temps et je suis obligé de faire la copie de mes let­tres ne pouvant plus me fier a aucun commis dans l’etat ou sont les têtes aujourd’huy dans ce païs , et ou est l’esprit de l’administration &  &
 » Que signifie cet abandon ou plutôt persecution des ministres du culte catolique et Prêtres constitutionnels d’un côté et la rentrée des Prêtres soumis à la déportation que je vois reparoitre ; Je nen puis douter puisque dans le canton de dives dans la commune de S. Vaast J’ay rencontré hier le curé refractaire se promenant publiquement : et tenant des propos les plus indiscret dans le païs ; Je ne concois rien a tout cela Si ce n’est que je pense qu’il seroit prudent de la part des fonctionnaires publics agens du gouvernement qui ont Exécuté les lois contre eux de faire à leur tour .
Feras
( en marge , brouillon de réponse : )
 » Lui écrire qu’au lieu de me dire qu’il avait rencontré un refractaire il aurait du le faire arrêter……
= ( A.D. Calvados – L Administration IV Police 41 )

An IV , 7 fructidor ( 1796 , 23 août ) – Caen
l.a.s. ( Bayeux – Montfleury ) – Citoyen –  » Outre l’objet ordinaire de tout papier-nouvelles , les Rédacteurs de celui du Calvados désireroient encore qu’il put remplir ceux de répandre l’instruction et une morale pure, de faire remarquer les abus qui rongent et détruisent les meilleurs gouvernements , et enfin de faire entendre la voix des opprimés ; pour y parvenir nous cherchons à) correspondre avec des hommes qui ne tenant à aucune faction , ne sont attachés qu’à la constitution de 1795 , et sont vraiment patriotes ….
= ( A.D. Calvados – L. Administration IV Police 45 )

1796.9..An 5 , 2° complémentaire ( 1796 , 17 septembre ) – Caen
Brouillon de lettre du Commissaire au Commissaire du meme directoire près l’admon Mpale de Lisieux lui enjoignant de lui adresser le nombre et le nom de tous leurs acteurs , actrices , machinistes et autres employés , de leur véritables noms , et prénoms , de leur age , du lieu de leur naissan­ce , de la profession qu’ils exerçoient … vous veillerés au surplus a ce quil ne soit représenté sur votre théâtre aucune pièce qui put être l’oc­casion de quelque trouble; les spectacles dans les republiques doivent (?) une école de moeurs et non une arene de gladiateurs ……
= ( A.D. Calvados – L Administration – IV Police – 45 )

An 5 , 4° complémentaire ( 1796 , 19 septembre ) – Lisieux
Liste des acteurs et actrices en représentation à Lisieux , âge , lieu de naissace et occopation antérieure ; 3 p. papier
= ( A.D. Calvados – L Administration – IV Police – 45 )

An 5 , 4° complémentaire ( 1796 , 19 septembre ) – Caen
L.a.s. du général Dugua aux Administrateurs du Département du Calvados :
 » Citoyens administrateurs
 » Le Goût des pièces qui rappellent le régime de la Terreur , se communi­que de Lisieux à Caen . hier il y a eu beaucoup de Bruit au Spectacle pour demander L’Intérieur des Comités Révolutionnaires , le Souper des Jacobins et toutes les pièces qui peuvent rappeller les forfaits de la terreur . Si la Municipalité n’y prend garde , les têtes s’échaufferont au spectacle au point qu’elle ne sera plus maitresse des Evénements .
= ( A.D. Calvados – L Administration – IV Police – 45 )

AN V – Archives SHL.  1F700 :
29 vendémiaire An V : délibéré au sujet de fermages de­ biens ruraux.

An V , 1 vendemiaire ( 1796 , 22 septembre ) – Alençon
Armée des Côtes de l’Océan – Place d’Alençon .  » Je soussigné Garde Maga­sin des approvisionnements Exres Certifie que le Cen Pollin m’a remis tant en Bons de Distribution , Procès Verbal de Coulage , qu’en inventaire fait par la Municipalité de séez au 1er vendemiaire les quantités d’Eau de Vie et de Sel que je lui ai expédiées depuis le 1er prairial au 5eme jour complémentaire de la 4e année pour l’approvisionnement du magasin de Séez dont il a été chargé En qualité de Commis au distributions dont il Demeure déchargé .
A Alençon le 1er vendemiaire de L’an 5e De la République Une et Indivisible –
D’hardonvilliers
= ( * Coll. Becci , 1 p. papier , photocopie )

An 5 , 2 vendémiaire ( 1796 , 23 septembre ) – Lisieux
L.a.s. du Commissaire Du Directoire exécutif près l’administration Munici­pale de Lisieux au Commissaire du même directoire près l’administration centrale du Département du Calvados :
 » Le spectacle établi en notre commune Est composé d’une société d’acteurs et d’actrices dont vous trouvés cy joint Les déclarations … conformement à votre lettre du 2° compl. dernier .
Je n’ajouterai rien à ce que vous a ecrit mon administration  sur les justes observations que vous m’avez fait et que vous lui avez fait a elle même …  »
Caboullet
= ( A.D. Calvados – L Administration – IV Police – 45 )

An 5 , 2 vendémiaire – 1796 , 23 septembre – Lisieux
L.a.s. des Président et Membres de l’administration Municipale de Lisieux aux Administrateurs du Département du Calvados :
 » Nous répondons à la lettre que vous nous avez adressée le 5° complémen­taire dernier à L’occasion de la pièce de L’intérieur des Comités révolu­tionnaires qui avait été jouée par le théâtre de notre commune .
 » Lorsque nous nous sommes décidés à autoriser cette pièce nous n’avons nullement vu qu’elle put servir en aucune façon de prétexte à la malveil­lance ny au ….on de  de l’ordre , et en effet il n’en est poin arrivé . Nous savons que le Citoyen Reboul Commandant les 3° Bataillon de la 142 1/2 brigade affectait de n’en pas penser ainsi et qu’il avait écrit au général dugua qui de son côté en a déféré au Citoyen Commissaire du pou­voir exécutif près votre administration qui nous en a fait part….
 » En effet les partisans de l’ancienne terreur à qui seuls cette pièce peut déplaire ne sont pas en grand nombre , et sont malgré leurs audace , leurs menées et leurs efforts Réduits à l’heureuse impuissance de faire lemal les amis de l’ordre et de la paix qui sont au contraire en grand nombre sont incapables de se porter contr’eux a aucune violence ….
Lerebours pdt.  – Lelasseur – Ricquier – François
= A.D. Calvados – L Administration – IV Police – 45.

An 5 , 6 vendémiaire – 1796 , 27 septembre – Caen, Lisieux
Brouillon de lettre du Commissaire du Directoire au Cy Daufresne :
« Dapres votre lettre et une autre que javais recu du général… javais ecris tant a L’administration Municipale de Lisieux qu’au Commissaire du directoire exécutif près cette administration pour les engager a ne pas souffrir la représentation d’une pièce qui pouvait rallumer Des haines mal eteintes et mettre au prises les partis . d’après une lettre que je recois du ministre de la police générale , il parait que Cette administration au lieu de la prudence qui doit toujours diriger les fonctionnaires publics , surtout dans un moment ou les partis sont encore en presence , et prets a s’armer les uns contre les autres . A donné beaucoup d’appareil et beau­coup d’éclat à cette pièce , qui , suivant la lettre du ministre , a été annoncée au son des tambours et des trompettes . Si j’en juge par la même lettre le résultat a été funeste puisque des coups de sabre ou du etre dans la salle même du spectacle … j’ai besoin de renseignement pour met­tre le ministre a portée de juger … je compte sur votre impartialité …
( A.D. Calvados – L Administration – IV Police – 45 )

An 5 , 22 – 24 vendémiaire ( 1796 , 15 et 17 octobre ) – Caen – Lisieux
L.a.s. du Commissaire Du Directoire exécutif près l’administratio centrale du Calvados au Commissaire du m^me près l’admon municipale de Lisieux
 » Le ministre m’ordonne de prendre des renseignements sur ce qui s’est pas­sé lors de la représentation de la pièce intitulée L’intérieur des Co­mités révolutionnaires …..Si j’en juge par la lettre qu’il m’écrit votre administration a donné beaucoup d’éclat a cette représentation qui néces­sairement devait rallumer des haines mal éteintes et qui d’après même tous les renseignements que j’ai reçu devait être le signal donné aux Brigands pour agir de nouveau … »
Levêque
Réponse de Caboullet certifiant qu’il ne s’est rien passé , qu’il ne s’agit que de bruits malveillants ….
Caboullet
= ( A.D. Calvados – L Administration – IV Police – 45 )

1796.10..An 5 , 10 vendémiaire – 1796 , 2 octobre – Caen, Lisieux
Brouillon de lettre des Administrateurs du Département du Calvados au pré­sident et membres de l’admon municipale de Lisieux au sujet de la repré­sentation des pieces de théâtres L’intérieur des Comitez Révolution­naires et du Souper des Jacobins .
= A.D. Calvados – L Administration – IV Police – 45.

An V 27 vendemiaire ( 1796 , 18 octobre – Caen
Brouillon de lettre du Commissaire … au Ministre de la Police générale: « vous trouverés ci-joint un exemplaire du N° 685 du Courrier maritime du Havre . J’ai cru devoir vous envoyer cette feuille afin de vous faire connoitre les moyens dont on use pour exciter l’indignation du peuple, et le soulever, lorsqu’on croit qu’il en sera tems « .
= A.D. Calvados – série L. Administration – Police 45.

1796.11.An V , 10 Frimaire ( 1796 , 30 Novembre ) – Caen (Trinité)
En présence des Cns Lanon , Mesnil le febvre delaunay et leveque , pétition de l’abbesse de la Trinité de Caen en vue d’obtenir la restitution de ses livres . Considérations sur les pensions et les biens des abbesses et des autres religieuses . Différenciation de sa bibliothèque personnelle et de bibliothèque de la Communauté qi étoit composée de plus de mille volumes . Autorisation accordée le 1er Pluviôse an V – Inventaire de la bibliothèque de l’abbesse :
Dictionnaire de Moréri 10 vol
histoire des guerres civiles de France 1 vol
La Galerie des femmes fortes 1 vol
histoire de france  17 vol
Mémoires du clergé de france  14 vol
histoire de l’église  8
hist. du vieux et Nouveau testament  1
fables choisies  1
lettres de Ste Thérèse    2
la cité mystique de Dieu  3
histoire ecclesiastique 26 vol
histoire des arabes 4
histoire de charles 7 Roi de france  2
histoire de Suede  3
histoire de la Maison de Plantagenet  6
histoire de la Maison de Tudor  6
histoire d’angleterre  5
histoire romaine 16
histoire chronologique de france de hernant 2
histoire du bas Empire le Beau  24
oeuvres de bossuet 6
histoire des variations  4
traité des études    4
Revolution d’espagne 5
Vie du Dauphin 2
Caractères de Théophraste  2
anecdotes du Nord  1
Mémoires du dauphin 2
lettres de Mme de Maintenon 7
Mémoires d’anne d’autriche  6
Mémoires de Melle de Montpensier  8
Lettres de Mme Sévigne 8
avent et caresme de la Rue 4
hist. de la trape   5
Mémoire de Montgou  6
hist. de l’empire du Mogol  4
Sermons de Massillon   3
Vie du Cardinal Richelieu  3
Dict hist et poetique (?)   1
hist du peuple de dieu ( incomplet )  8
voyage de Constantinople   1
vie du pape Sixte 5   2
le spectacle de la Nature ( incomplet )  4
Introduction à l’hist de l’univers ( incomplet )  6
Mémoires de Sulli  3
histoire de Malte ( incomplet )  4
Voyage pour la Rédemption Des Captifs   1
La Religion Vengée 13
la bible avec des explications ( incomplète )

Lettres
= ( A.D. Calvados , H. n.c. Trinité )

1797.1.. An V , 25 nivôse ( 1797 , 14 janvier )
Les Membres composant l’Administration Centrale du caqlvados , Aux Juges de Paix et aux Commissaires du Directoire exécutif près les Administra­tions du Calvados ( au sujet du vol de deux barils dans la diligence de caen à paris , au Pont-du-Coupe-Gorge , le 24 nivôse an 5° – 14 janvier 1797 ) , A Caen , chez leroy , In-4 , 4 p.
= ( * Coll. BECCI – photocopie )

An V , 29 nivôse – 1797 , 18 janvier – Evreux, Lisieux
L’Administrateur du Département de l’Eure Au Citoyen Juge de Paix du Canton de Cormeilles .
 » Citoyen , Vous avés appris que la malle allant de caen a parie a été arrê­tée à deux lieues de Lizieux , dans la soirée du 24 de ce mois par 12 à quinze hommes , qui ont volé quatre vingt sept mille livres en numéraire d’apréès les renseignements contenus en une circulaire de l’administration départementale du Calvados ….( au sujet du vol de deux barils dans la diligence de Caen à Paris , au Pont-du-Coupe-Gorge , le 24 nivôse an 5° – 14 janvier 1797 .
= Coll. BECCI – 1 p. papier , ms. photocopie )

1797.5. An V , 5 messidor ( 1797 , 23 juin )
Tableau des valeurs successives du Papier-Monnai dans le département de l’Eure , depuis le premier janvier 1791 ( v.st. ) jusqu’au 3 Thermidor , an 4 , inclusivement , Fait & arrêté en l’Administration centrale de l’Eure , en exécution de l’article V de la loi du 5 Messidor , an cinq de la république , Réimprimé chez Vasse , à Pont-Audemer , rue aux Juifs , In-4 , 4 p.
( * Coll. BECCI , 1 p. papier , photocopie )

1797. Archives SHL :1F8 : 19 messidor an 5 :
Pétition demandant au ministre une allocation pour l’Hospice ­civil de Lisieux.

1797.9..An VI , 4 vendémiaire ( 1797 , 25 septembre ) – Vire
Constitution par Jacques René Louis Le Doulcet de Pontécoulant , Louis Gustave Le Doulcet de Pontécoulant , et Cécile Félicité Céleste Le Doulcet de Pontécoulant , épouse d’Emmanuel Grouchy , général divisionnaire , en faveur de Marie Aimée Le Doulcet de Pontécoulant leur soeur et tante , d’une rente de 1.200 £ . Celle renonce en contrepartie à rien prétendre à la succession dde feu Jean BAptiste Alexandre Chenevière .
=( A.D. Calvados – F. 5210 – * photocopie )

An VI , 21 vendémiaire ( 1797 , 12 octobre ) – Vire
Le Commissaire du Directoire exécutif près l’administration municipale de Vire , Au Commissaire du même Directoire près l’Administration centrale du département du Calvados –
Citoyen

 » Pendant quelques jours après la suppression des journaux pros-crits par la loi du 22 fructidor dernier ; les abonnés à ces feuil-les perverses fu­rent privés de leur reception . Ce temps dura bien peu ; car la plus gran­de partie , pour ne pas dire tous ces mêmes individus recoivent les suites de leurs abonnements au moyen de feuilles dont les titres ont changé sans avoir changé de format , ni probablement de rédaction .
 » Je crois devoir vous en précenir afin que placé plus près que moi du gouvernement vous éveilliez sa sollicitude sur la police à maintenir à paris surtout d’où viennent tous ces journaux destruc-teurs de l’esprit public  »
–   en marge , brouillon de réponse :
 » Caen le 8 vendémiaire
Les feuilles en changeant de titre ont aussi changé de ton par exemple cest la … le noir qui a pris la suite des abonnements du perlet : dans ce cas je ne vois pas quil y ait lieu a inquiétudes …  »
=( A.D. Calvados – L Administration IV Police 45 – * photocopie )

1797.10..An VI , 21 vendémiaire ( 1797 , 12 octobre ) – Vire
Le Commissaire du Directoire exécutif près l’administration municipale de Vire , Au Commissaire du même Directoire près l’Administration centrale du département
????

1798  an VI , 23 prairial/ 1798 , 11 juin – Fervaques
Vente à Jean Gullier , fabricant de frocs, demeurant à Saint-Cyr-du-Ronceray, une pièce de terre en labour, sise à Fervaques, près du chemin de Lisieux au village de Boeuf Martin et allant au Sap, moyennat la somme de 256 livres.
= Arch. SHL. – Analyse Et. deville

1799  XVIIIe siècle – Genneville
L » Livre servant d’indication aux Plans des Fiefs situés sur la Paroisse de Genneville et sur lesquels Messieurs de l’Illustre Compagnie du Vénérable Chapitre de Mizieurx ont droit de percevoir les deux tiers des grosses dîmes  »
= A.D. Calvados G 378 – Registre plein velin 5 nerfs 290 x 445 avec marque de DESETABLE , de Lisieux

1799. – Archives SHL. : 1F537 :
1799 : Marie-Marguerite Delamare, veuve demeurant à ­Lisieux a fieffé une maison…..

1799. Archives SHL.  1F545 :
1799 : donation mutuelle entre les époux J.-B. ­Lechevallier et Marguerite Devaux. (Lisieux, rue Base Boucherie)

An VII – Archives SHL..1F688 :
26 prairial An VII : Beaumesnil : différent entre ??? et le citoyen Bernard.

Archives SHL – 1F308 : Thermidor An VII :
registre d’un fabricant de toiles.
Liste de ses relations de travail.

An VII – Archives SHL.1F660 :
12 thermidor an VII : ferme des Sept Vents et cour Malou­ à Moyaux – fermage.

AN VII – archives SHL.1F693 :
4 fructidor An VIII : Bernay
lettre de Maridon ancien­ greffe au juge de paix de Beaumesnil.
an VII – Bretteville-sur-Laize
Vente de meubles, livres, estampes au château d’Outrelaize: vente d’argenterie. an VII
= AD. 14. 77 F 145

AN 7   Archives SHL.1F243 :

12 frimaire an 7 : Prêtreville
Photocopie d’un laisser-passer à Jean Le Frère.

1800 Archives SHL : 1F82 –

13 vendémiaire an 8 : Cordier, sous bail.

Archives SHL : 1F583 : 8 pluviôse An 8 :
partage de la succession Le Cordier -­Lessard et Le Chêne.

XVIIIe siècle – Le Brèvedent
Fragment d’un acte relatif à des rentes. Y sont cités: Jean-Baptiste de Brèvedent, écuyer, ayant épousé damoiselle Françoise Le Doyen, Jacques Thillayes, fils de Godefroy, le sieur Deschamps
= Arch. M.C. – Fonds et analyse Et. Deville – Parchemin 2 ff.

PERIODE  REVOLUTIONNAIRE :

Documents figurant à la SOCIETE HISTORIQUE DE LISIEUX dans le FONDS 1F

1F86 – période révolutionnaire : droits aux secours de la république pour un engagé volontaire.
Archives SHL.1F304 : époque révolutionnaire : laissez-passer pour ­Barbe-Jean-Charles Lebas.
Archives SHL.1F466 : période révolutionnaire :  famille Loiseleur.
Archives SHL.1F479 : période révolutionnaire : actes divers, famille Corbière,­vente de biens nationaux (jardin) sur imprimé d’époque.(Lisieux)
Archives SHL : 1F500 :  époque révolutionnaire : certificat de civisme. Lisieux,­(abbé Tesnière chapelain du Bon Pasteur) Thevray. (Eure)
1F726 : époque révolutionnaire : plan géométrique d’un terrain­ planté à usage de promenade, sis à Lisieux, rue de la Chaussée.
1F728 : époque révolutionnaire :  Lisieux  : plan géométrique de ­la maison dite des 3 marches.
1F729 : Lisieux : période révolutionnaire : créance sur émigrés
1F756 : période révolutionnaire : ordinaire de la messe à l’usage ­du ci-devant Conseil supérieur de Rouen.(abbé Perchet)

archives SHL.

1F790 : Période révolutionnaire : Section de l’égalité : 5 ­pièces.
Archives SHL : 1F496 : fin 18° siècles : divers lettres. dont 2 mars 1762 : St Germain de Livet, lettres.

19e siècle :
18..
Archives SHL. 1F43 : 18..Prospectus sur l’usage et propriétés  de l’eau anti-apoplectique ­qui se faisait chez les Jacobins de Rouen.
= Arch. SHL. 1F43.

19e siècle – Archives SHL. 1F502 : 19e siècle : famille Leperchey et Hardouin.
19e siècle. 1F249 : 19e siècle : Mesnil sur Blangy : Culte et « fabrique », 32­ pièces dont 2 antérieures à 1800.
19e siècle Archives SHL  1F490 : 19 e siècle ?? : notes diverses (Amérique, voyages…)
19e siècle. – archives SHL. 1F637 : contrat d’apprentissage entre François Dareau, marchand­ mercier à Paris qui place son fils apprenti chez Antoine Erster,­menuisier à Paris (19e siècle ?)
19e siècle.  Archives SHL
1F673 : curiosité : astronomie et position des étoiles.(Lisieux)  ­(19e siècle ?? )
19e siècle. – archives SHL.1F746 : XIXe Siècle : remplacements pour le service des armées.- rations militaires.
19e siècle ; – archives SHL.1F781 : 19e siècle ? : bergerie de Rambouillet (moutons mérinos)
19e siècle. – archives SHL ;1F807 : 19e siècle ? : Launay sur Calonne (commune de )

18OO – 1801 .-
Anonyme : registre de commerce de boeufs . A la suite comptabilité d’un pharmacien caennes.
= AD14 – Don Levardois . F 5185 ( 1 registre 174 p. )

1801 An 9 , 29 frimaire – Piencourt .
Vente de biens ayant appartenu à Louis Jacques Le Prévost de Corbon, situés à Piencourt, émigré. Bois taillis de 6 acres 1 vergée, borné d’un côté vers l’orient la pépinière et le labour faisant partie de la terre de la Fardouillère, estimé 2464 livres, adjugé 17.100 livres à François Erambert, négociant à Bernay. Un autre bois taillis de 4 acres 3 vergées 13 perches, estimé 2.700 livres adjugé au même, 20.000 livres.
= Arch. SHL. 11 FA – 34

1802  an 10 , 2 brumaire – 1819
Certificats de radiation d’hypothèques et correspondances concernant la terre du Pommereuil à Sainte-Marthe (Eure).
= Arch. SHL, 11 FA – 37 – Divers.

1802. – archives SHL. 1F812 : 1802 : Mesnil Eudes
Conservation d’hypothèques.

1804. Archives SHL.1F39 : an 12 , 28 fructidor – 1804_
Eglise Saint-Pierre-de-Lisieux. Réparations à faire à la salle du­ chapitre. Lettre signée Mistral.

AN XII. – archives SHL.1F582 :
4 vendémiaire An XII : Duval prêtre de Glanville achète à ­Bougon Cordonnier à Annebault une pièce de terre à Bourgeauville.

1804  – Archives SHL
1F88 – 1804 à 1877 François Guerrier de Courtonne la Meurdrac, inventaire après décès et autres actes.

1804. archives SHL.
1F532 : 1804 : Famille Thillaye de Carrouges.

1804 An XIII , 2 brumaire (1804 , 24 octobre) – Le Pré-d’Auge
A la requête de Marie-Marguerite Le Sufleur veuve de Jean-Baptiste Lhermette demeurante au Pré-d’Auge et de Catherine Lhermette veuve de Thomas Vattier, demeurante audit lieu du Pré-d’Auge, inventaire des meubles et effets de Jean-Baptiste Lhermitte, leur mari et frère. Dans la cuisine, sur un dressoir formé de cinq planches: douze pièces de potteries, un plat et assiettes et une cruche … Dans un autre bâtiment à différents usages nous sommes passés et dans le four, nous y avons trouvé une mauvaise auge, une Brie et son brion, une Mauvaise Pele et Plusieurs Pièces de potterie non cuite Estimés à Trois francs… Ensuitte nous sommes allés au four à potterie dont le deffunt fesoit commerce, nous y avons trouvé de la potterie cuite en pots, plats, cruches et autres estimée par apparence à trente francs…
= Arch. SHL. 9F Deville. A. – Pré-d’Auge.

1805 , 28 octobre – Saint-Désir
Contrat de mariage de Louis Levallois , fils de Pierre Jean et de Marie Anne Jouenne , avec Marie-Anne Duval , demeurant à Lisieux , rue aux Fèvres , fille de Pierre-Jean-Baptiste et de feu Marie-Jeanne Bence
= = Arch. SHL. 9F Deville. A. Papier , 2 ff.

AN XIII; – archives SHL.
1F635_: 26 floréal an XIII : rente entre Louis Petit de­ Pierrefitte et Michel Picard marchand à Lisieux.

AN XIII. – archives SHL. 1F658 : 26 fructidor an XIII
projet de bail à Glos.

AN XIII. Archives SHL.1F747 :
Messidor an XIII : lettre du préfet du Calvados au ­Sous-préfet de Lisieux. médicaments, avec liste et conseils ­d’utilisation.

AN XIII.  Archives SHL. 1F118 – 3 ventôse an 13 :
Contrat de mariage Jean Etienne ­Hyacinthe Peulvey marchand et Appoline Marie Justine de Corday.

AN XIII. – archives SHL.1F618 :
11 vendémiaire An XIII : reconduction de rente de Charles ­Pouette au profit de Michel Duneveu.

1806 , 4 mars – Saint-Désir
Certificat de non comparution devant Jacques Daufresne , notaire de Louis Levallois , fils de Pierre Jean et de Marie Anne Jouenne , avec Marie-Anne Duval , demeurant à Lisieux, rue aux Fèvres , fille de Pierre-Jean-Baptiste et de feu Marie-Jeanne Bence, cités à l’effet de résilier leur contrat de mariage du 28 octobre 1805 .
= = Arch. SHL. 9F Deville. A. Papier , 2 ff.

1806 , 11 mars – Saint-Martin-de-Mailloc
Pierre Duclos, fabricant de frocs, demeurant à Saint-Martin-de-Mailloc, s’engage envers Michel Carpentier, marchand aud. lieu à fabriquer du froc pendant six mois, à condition qu’il lui fournira la laine nécessaire et lui apiera la somme de 15 francs.
= Arch. SHL. 9F Deville. Parch. 2 ff.

1806. – Archives SHL.1F83 –
1806 – Duval, Blangy le Château, acte de vente.

1807. – Archives SHL. 1F572 :
23 avril 1807 : Lisieux : succession Corbières, marchand­ Tanneur.

1807 : archives SHL. 1F471 :
25 août 1807 Havre : lettre de Guillaume Lates marchand

1808 – archives SHL 1F491 :
1808-1817 : journal du marchand de chapeaux. Philippe à ­Cambremer. voir également1F464.

1808. – archives SHL.1F539 :
1808-1809 : affaire concernant Thomas Derme des Prés ­Louis Costé ayant demeuré à Ouilly le Vicomte époux le Elisabeth Lampérière. (Hermival) (St Jacques de Lisieux) ­

1808. – archives SHL.1F708 :
août à novembre 1808 : Lisieux : liste des malades de la ­maison d’arrêt ayant été hospitalisés.

1808. – archives SHL  1F805 :
1808 : Lisieux : lettre du Maire de Falaise à propos d’un­ conscrit.

1809 – archives SHL.1F110 –
1809 :  Famille Lebourg de Trouville : quittances­ d’assurances.

1810-1820 – Saint-Jacques de Lisieux
Famille Poret de Lohgval. Pièces diverses et de procédure. Vente de biens. Village de Grais. Constitution de rentes.
= Arch. SHL 3F 193 – Fonds Cailliau. 3 p. parch., 40 p. papier.

1811. – archives SHL. 1F716 :
1811 : département de l’Eure, collèges électoraux­ arrondissement de Bernay.

1811 an IX-1811 – Amayé sur-Orne, Manerbe, Saint-Ouen-le-Pin
Famille Valette
= AD 14 2E 941 (4 p.)

1812 – Lisieux
63.- Réponse pour le sieur Durosey, docteur en médecine, Pinçon, chirurgien chef des hospices de Lissieux, et Accard, maître en chirurgie, au précis historique de Monsieur Levillain, officier de santé, à Lisieux.
= Arch. SHL. Imprimés n° 63

Archives SHL. 1F42
Circulaire à Mm. les Sous-Préfets et les Maires, tendant à obtenir les renseignements sur le nombre et la proportion des individus ­atteints de folie, de cécité et muti-surdité de naissance dans le département du calvados,
= Arch. SHL. 1F42    Imprimé (adressé à M. Morin, Médecin ­à Lisieux)

1818. – Archives  SHL 1F566 : 1812
succession de Charles Delafosse. (Lisieux)

1813 – Lisieux
62.- Précis historique de ce qui s’est passé dans le procès de François Morin et Derme relativement au sieur Levillain, officier de santé, à Lisieux.
= Arch. SHL. Imprimés n° 62

1813. – archives SHL.1F585 :
1813 : famille Hauvel marchand de bois, commune de  ­Touques.

1813. – archives SHL. 1F715 :
1813 à 1818 : papiers de Madame Pannier (de Lisieux),­bail de la maison de M. Derme. (La Boissière)

1814. – archives SHL 1F793 : 1814 : Lisieux : garnison 1815

1815. – archives SHL  1F801 :
1815 et ensuite : mutations dans la gendarmerie (Honfleur,­ Dozulé et Dives/Mer)

1816 – Archives SHL. 1F52 –
1816-1824 :Brouillons de lettres et correspondances diverses de Philippe, chapelier à Lisieux, rue Etroite.

1816. – archives SHL.1F587 :
17 mai 1816 : Jean Pierre Leudet, déserteur de la Légion    de L’Eure…

1816 – Archives SHL.1F303 :
1816 : Jean-Baptiste Lerat, juge honoraire, demande la­ Légion d’Honneur.

après 1817 – Lisieux .
« Etat de liquidation de la succession de M. Denis Dulong, de son vivant entrepreneur de bâtiments, demeurant à Lisieux où il est décédé le 11 mars 1817 ».
= Arch. SHL. 11 FA – 34 – Divers

1818. – archives SHL.  1F845 : 1818 : Gisay (Eure) : comptes.

1818 , 25 mars
Droits à Percevoir sur les Places publiques de Lisieux –  Du 25 mars 1818 , (Homologation de la Préfecture du 16 septembre 1806 – signé de Bellemare , Maire ) , A Lisieux , de l’Imprimerie de P.C. Tissot , 1818 , in-4° , 7 p.
*= Arch. SHL. 9 FB. 12.- Lisieux, Administration , 120. – Arrêtés

1818. – archives SHL.   1F609 :
1818 : contestation entre Jean Le Coupeur de Cormeilles­ et les femmes Vittecocq et Guesnel.

1818. – Archives SHL. 1F549 :
1818 : tribunal de 1ère instance à Bernay concerne Victor­ Amédée Le Coupeur,  toilier à Pont-Audemer.(succession)

1819 – archives SHL. 1F456 :
1819 ? : dossier Leroy-Beaulieu.
– mémoire de dépenses
– bail d’un herbage, St Martin des Noyers
– bail ferme de Beaulieu : Ste Marguerite des Loges
– reconnaissance de dette
– factures et quittances
– mémoire pour M. le curé de la chapelle.

1820.- Archives SHL. 1F563 :
28 juin 1820 : Bail par le sieur Beauvillain à M. Médéric­ Foubert Despallières.  (St Pierre de Mailloc, Blangy et Lisieux )

1819. archives SHL.1F498 3
: 1819 à 1832 : gendarmerie royale de Seine et Oise.compte ­ouvert à un maréchal des logis à Cheval.

1820 , 21 mars – Fervaques
L.A.S. de H. de Formeville à A. de CAUMONT – 21 mars 1820 ( concernant la voie romaine de Lisieux au Pré d’Auge , la Boissière, Fervaques, Vaudeloges … »voie convertie dans presque toute la longueur en chemin vicinal qui porte le nom de chemin des Aniers » ,
=: A.D. du Calvados, 83 F 705 ( Relevé par Ch. MANEUVRIER  » Sources manuscrites  » dans le Fonds des Antiq. de Normandie )

1822 – archives SHL. 1F550
: 1822 : pièces relatives à la transcription et la purge­ d’Hypothèques légales. Vente sur saisie à Lisieux. Publicité­ légale. (St Jacques de Lisieux).

1822. – archives SHL 1F670
1822 : testament de Marie Corblin.
1835 : état des haies de la ferme (St Aubin sur Algot)

1822 , 16 février
Arrêté interprétatif du Tarif des Droits qui sont perçus sur les places – Du quinze janvier mil hui cent vingt deux (signé de Bellemare – homologué par le Comte de Montalivault, Préfet le 16 février 1822 – en-tête armoriée), A Lisieux de l’Imprimerie de P.C. Tissot, in-4°, 3 p.
= Arch. SHL. 9 FB. 12.- Lisieux, Administration, 120. – Arrêtés

1822. – archives SHL.  1F632 :
18 mars 1822 : Familles diverses : litige concernant des­  chemins à Ajou (Eure près Beaumesnil ) (?)

1822 – Forêt de Touques
Pièces de procédures concernant la forêt de Touques vendue en 1793 par le duc d’Orléans. Partages, droits d’usages,  etc…Jean-Ulrich Guttinger. Cantonnements
= AD 14 F 6708

1822. – archives SHL. 1F598
: 1822 : lettre de Vallée à Becquemont avocat. (Bonnebosq)

1822-23. – archives SHL 1F721 : 1822-1823 : comptes (?)

1824 Archives SHL. – 1F93 –
1824 : cahier de rhétorique française. Abbé Durand­ professeur au Collège de Lisieux; Billard Victor élève.

1824. – archives SHL. 1F459 :
1824 à 1840 : Dossier de Madame de Margeot de Saint Ouen
– comptes de cuisine et dépenses de maison (165 pièces)

1824. – archives SHL.1F761 :
1824 : nomination du comte de Vaublanc député du ­Calvados.

1824 , 8 décembre – Manerbe
Délibération du Conseil municipal à l’effet de reconnaître les chemins vicinaux de la commune. Le Conseil en reconnaît 6 d’utiles:
… 6° Le chemin partant de la limite de Coquainvilliers au bout du grand herbage de M. de vérigny au levant faisant le tour des Champs Satis arrivant au calvaire du bout de la Grande pièce de M. de Vérigny de aller rendre en droite ligne au chemin du bout de la pièce de Pierre Pouchin, tournant sur la gauche arrivant au chemin vicinal de Lisieux à Bonnebosq au coin de la cour de la Viparderie. Ce chemin est d’une grande utilité pour la commune pour tirer les boissons pour le quai du Breuil sur la largeur de 15 à 20 pieds ».
D’après ce qui précède, en 1824, la Touques était navigable jusqu’à Touques: il y avait un quai à Pierrefitte dont on voit encore l’emplacement ».
= E. Colleville .- Notice historique sur Manerbe , (c. 1913), Arch. SHL. 9F Deville. B. 3. Dossier Manerbe

18.. – archives SHL.    Charles X   1F697 : 18.. : notes sur le règne de Charles X.

1827 – archives SHL. 1F464 : Dossier Philippe :
– comptes d’un commerce.(Cambremer ?)
– 1827 : brouillon de la bricterie (briqueterie)
– 1808-1827 : marchand de chapeaux, briques et tuiles
– 1582-1646 : pièces plus anciennes : aveu de 1582,­ tabellionnage de Montpinçon,
voir également 1F491

1827
Ramonage des cheminées ( 19 septembre 1827, De Bellemare, Maire), Lisieux, P.C. Tissot (1827), in-4°, 2 p.
= Arch. SHL. 9 FB. 12.- Lisieux, Administration, 120. – Arrêtés

1828 , 24 mai – Lisieux
Règlement concernant la vente des moutons et des veaux – Du 24 Mai 1828 ( » tous les moutons et les veaux destinés à être vendus en cette ville, seront exposés le Vendredi de chaque semaine, au centre du Marché aux Boeufs, et chaque espèce séparément »), A Lisieux, de l’Imprimerie de P.C. Tissot. In-4°, 4 p.
= Arch. SHL. 9 FB. 12.- Lisieux, Administration, 120. – Arrêtés

1829. – archives SHL. 1F477 :
23 septembre 1829 : lettre de Louis Marchand (auteur de­ Schisme de la petite église ) à M. Ridel marchand à Lisieux.

1829. – archives SHL. 1F683 :
1829 : Marie Anne Gallot loue à  Marie Anne Moutiers une­ portion de maison à Lisieux rue Haute Boucherie.

1830. – archives   1F804 : 1830… : Cerqueux : papiers divers.

1830 , 22 décembre – Lisieux
Arrêté concernant les boulangers forains – Du 22 décembre 1830 (« …ne pour­ront exposer leur Pain en vente que sur la Place Matignon .. . ils ne pourront mettre en vente que du pain de même nature et qualité que celui reconnu en cette ville, c’est-à-dire du Pain de luxe ou mollet, du blanc et du bis ».- signé Formeville , 1er Adjoint) , A Lisieux de l’Imprimerie de P.C. Tissot , in-4° , 2 p.
* NOTES et DOCUMENTS – FONDS Et. DEVILLE – 12 – LISIEUX , Administration , 120. – Arrêtés

183 ? – Archives SHL.   1F866
: 183? .: ORBEC : route départementale de Rouen à Falaise,­mémoire.

183 ? – Archives SHL. 1F867 :
183? : chemin vicinal de Bayeux à Arromanches.

1830. – archives SHL.1F870 :
19 juillet 1830 : LAUNAY SUR CALONNE : suppression de la ­commune.

1831. – archives SHL.  1F878 :
1831 : Lisieux : liste de électeurs communaux et projet ­de division de la ville en 5 quartiers.

1831 – archives SHL. 1F311 :
1831-32 : famille Lebailly faire-part de décès et notes­ concernant la famille Pannier.

1831 – Lisieux
 » Mémoire des auteurs et des hommes célèbres qui naquirent ou résidèrent ordinairement dans l’arrondissement de Lisieux, 1831
= AD 14 G 755  XIXe siècle. Papier, 21O x 140, 23 ff.

833. Archives SHL.1F869 :
26 juillet 1833 : Bâtiments publics du département du­ Calvados dont ceux à Lisieux : travaux. (dont Palais épiscopal)

1833 , 8 novembre – Lisieux
Arrêté concernant la Halle aux Frocs – Du 8 novembre 1833 ( interdiction d’y porter de l’eau pour mouiller les frocs – signé Leroy-Beaulieu ) , A Lisieux , Imprimerie de Veuve Tissot , in-4° , 2 p.
* NOTES et DOCUMENTS – FONDS Et. DEVILLE – 12 – LISIEUX , Administration , 120. – Arrêtés

1834 – archives SHL. 1F299 : 1834
: vie bourgeoise à Lisieux (comptes)

1834. – Archives SHL.1F509 : 11 mars 1834 :
acte famille Géfrotin, pension­ alimentaire.

1834. – archives SHL   1F750 : 1834 :
liste des actionnaires du journal « Le Normand »

1835. – archives SHL. 1F864 : 1835 :
  session du Conseil Gébéral.

1835. – archives SHL. 1F865 : 1835 :
Croissanville : circonscription vicieuse.
= plan du secteur.

1835. – archives SHL.  1F749 : 1835 à 1902 :
diverses factures de la région.

1835 , 29 juin – Lisieux
Arrêté relatif au Marché aux Laines – Du 29 juin 1835 , (  » Toutes les Laines qui seront vendues au marché de la ville de Lisieux, seront exposées dans le bâtiment situé place Couture-du-Milieu, destiné à la vente de cette espèce de marchandise… » – Signé Leroy-Beaulieu , Maire – Target , Préfet ) , s.l. ( Lisieux ) , Imprimerie de veuve Tissot , in-4° , 2 p.
* NOTES et DOCUMENTS – FONDS Et. DEVILLE – 12 – LISIEUX , Administration , 120. – Arrêtés

1835. – archives SHL. 1F822 :
1835 : Mémorial du Calvados, projet de A. de Caumont. ­Monument de Formigny.

1835 , 29 juin – Lisieux
Arrêté relatif au Marché au Fil – Du 29 juin 1835 , (  » A l’avenir, le Marché au Fil sera ouvert à six heures et demie du matin… La partie haute de la rue des Boucheries, dans laquelle il se tiendra, sera déterminée par deux plaques en cuivre, sur lesquelles seront gravées ces mots: Limites du Marché au Fil… » – Signé Leroy-Beaulieu , Maire – Target , Préfet ) , s.l. ( Lisieux ) , Imp. de veuve Tissot , in-4° , 2 p.
* NOTES et DOCUMENTS – FONDS Et. DEVILLE – 12 – LISIEUX , Administration , 120. – Arrêtés

1835 , 24 octobre – Lisieux
Arrêté portant suppression des étendoirs pour les frocs – Du  octobre 1835 , ( fait référence à un voeu du Conseil du 11 avril 1835 – signé Leroy-Beaulieu , Maire ; Target , Préfet ) , Lisieux , Imprimerie de Veuve Tissot , Imprimeur-Libraire , in-4° , 3 p.
* NOTES et DOCUMENTS – FONDS Et. DEVILLE – 12 – LISIEUX , Administration , 120. – Arrêtés

1835 , 24 décembre – Lisieux
Arrêté relatif à l’étente des frocs – Du  décembre 1835 ( tolère le maintien des pentoirs Place-du-Marché-aux-Chevaux et aux rue de la Couture du Milieu et des Tanneurs jusqu’au 1er octobre 1836 – signé Leroy-Beaulieu , Target , Préfet ) , )
* NOTES et DOCUMENTS – FONDS Et. DEVILLE – 12 – LISIEUX , Administration , 120. – Arrêtés

1835. – Archives SHL.1F120
25 janvier 1835 : Contrat de mariage Jean Baptiste Alcide ­Michel de Pont-L’Evêque et Louise Elisa Noël d’Orbec.

1835. – archives SHL.1F873 :
1835 : BEUVRON : route de Dives à St Pierre sur Dives .­concerne  aussi Putot en Auge.

1836. – Archives SHL.1F874 : 1836
: chemin de Saint Pierre sur Dives à Sallenelles.

1836. – Archives SHL.1F875 : 1836
: demande de révision de pension signée COURONNE.

1836 , 1er mars – Lisieux
Arrêté relatif à la suppression des pentoirs dans la Rue aux Fèvres – Du 1er Mars 1836 ( signé Leroy-Beaulieu , Maire ; Target , Préfet ) , Lisieux, Imprimerie de Veuve Tissot , Imprimeur-Libraire, in-4° , 2 p.
 » Le Maire de Lisieux, Considérant que la rue aux Fèvres est située au centre de la ville, très fréquentée, et acquiert de jour en jour une plus grande importance;
 » Qu’il convient dès lors de l’assimiler, sous le rapport de la police aux autres principales rues ,
Arrête ce qui suit :
 » A partir du 1er avril prochain , l’usage des Etendoirs, vulgairement appelés Pentoirs sera interdit dans la rue aux Fèvres, et les habitants ne pourront exposer par les fenêtres ou lucarnes de leurs maisons, aucun linge ou quoique ce soit avançant sur la voie publique  »
* NOTES et DOCUMENTS – FONDS Et. DEVILLE – 12 – LISIEUX , Administration , 120. – Arrêtés

1836. – archives SHL.  1F868 :
1836 : nouveau marché à TROUVILLE, doléances de TOUQUES.

1837. – archives SHL; 1F760 :
1837 : comptes journaliers , Lisieux et Saint Ouen le ­Houx. plusieurs cahiers.

1838-1867 – Mesnil-Guillaume
Pièces diverses relatives à la réglementation d’eau des usines.
= Arch. SHL – 3F 89 – Fonds Cailliau – 12 pièces papier – Analyse Et. Deville

archives SHL ;1F671 :
17 septembre 1839 : lettre de Fouet de Londres concernant­ les réfugiés. (adressée à St Pierre de Cormeilles)

1839. – archives SHL 1F872  :
1839 : Chemin de grande communication de TOUQUES à­ HONFLEUR

1839 archives SHL.1F465 : pièces diverses
– 1839 à 1863 : maison rue Haute Boucherie. Procés de J.-B.­Leclerc contre François Hébert
– 15-01-1863 : inventaire après décès de M. Leclerc et ­divers
– 7 novembre 1891 : rente perpétuelle Robine, ancienne ­rente Leclerc.
– 18-02-1942 : Bail pour maison 17 place Victor Hugo,­ propriétaire Sevestre.

1841. – archives SHL.1F771 : 1841
: Postes et messageries. extrait du « Normand »

1841 , 13 août – Lisieux
Réglement et Tarif concernant les droits à percevoir sur les places – Du 18 septembre 1824 ( à la suite : ) – Extrait du Registre des actes de la Préfecture du Département du Calvados , Du 3 janvier 1823 (  » Vu l’Arrêté pris, le 28 décembre dernier, par le Conseil de Préfecture, sur la pétition de quelques habitants de la commune de Saint-Jacques de Lisieux, tendant à ce qu’il ne soit perçu par la ville de Lisieux aucun droit pour l’exposition en vente, sur les Places et Marchés publics, du lait, Légumes et autres denrées servant habituellement à la nourriture des hommes, ledit arrêté portant rejet de la réclamation et que toutes les pièces nous serons renvoyées pour homologation, s’il y a lieu…- signé Comte de Montalivault , Caen , 3 janvier 1823 ) ; ( à la suite : ) Tarif des droits à percevoir sur les Marchés et Places publiques de la ville de Lisieux, pour l’esposition en vente des Marchandises et autres objets , arrêté par le Conseil municipal, le 13 mai 1822, homologué par M. le Préfet le 3 janvier 1823, approuvé de nouveau par le Conseil municipal, le 13 août 1841, avec des modifications qui substituent la désignation de nouvelles mesurs aux anciennes pour les articles 11 , 12 , 13 , 21 et 22, ces changements portés dans le procès-verbal d’adjudication, du 27 seeptembre 1841, homologué par M. le Préfet, le 4 octobre suivant ( signé Leroy-Beaulieu ) Lisieux, Imprimerie de Veuve Tissot , in-4° , 11 p.
* NOTES et DOCUMENTS – FONDS Et. DEVILLE – 12 – LISIEUX , Administration , 120. – Arrêtés

1842 – archives SHL.1F530 :
1842 : Le Pré d’Auge : vente d’une pièce de terre par les ­époux Bocage-Daufresne à Beuzelin de Lisieux.

1842. – archives SHL.1F800 : 1842 : Beaumont en Auge :
poème adressé au Maire.

1843 , 29 juillet – Lisieux
« Le duc et la duchesse de Nemours se rendant aux courses de Caen, passent par Lisieux. Le préfet du calvados se porte à leur rencontre sur la route de Paris et les accompagne jusqu’à l’Hôtel de France où a lieu une réception. Le prince, suivi des fonctionnaires a passé en revue la garde nationale de la Ville et celle de l’arrondissement; ensuite, le prince et la princesse traversent la ville en voiture, escorté par la garde nationale, les autorités  et une foule immense, ils prirent congé au bout de la ville ».
= Souvenirs lexoviens. Memento de faits de toute nature – Résumés d’après les nouvelles parues dans le Journal le Lexovien depuis l’année 1835. Tome I Années 1835-1873 , Lisieux, Imprimerie Morière, 1899, In-16, 291 p.; p. 66.

1843. – archives SHL   1F586 : 1843 à 1846 :
Bazin, Ozout, ( Manerbe ).

1844. – Archives SHL.   1F567 :
mars 1844 : Rente à Constance Philippard de Bonnebosq par­ Guillaume Mariolle.

1845. – archives SHL  1F696 :
1845 et 1848 : Paris : conseil de rédaction du journal ­ »La Réforme »

1846. – archives SHL.  1F642 :
22 juin 1846 : affiche pour adjudication de biens,­ succession Gannel (Drucourt et Thiberville, Monteille, Lécaude,­ St Jacques de Lisieux)

1847 – archives SHL.  1F312 :
1847 : location des Droits à percevoir à la halle au­ grain.

1847. – archives SHL  1F584 :
30 janvier 1847 : 2 projets de testament de Jean Félix  ­Regnault ancien officier de santé et franc-maçon.

1847. – Archives SHL.  1F876 :
1847 : reçus de la Société d’Agriculture, de Commerce,­d’Industrie, des Arts… de Pont-l’Evêque.

1848 – archives SHL.  1F540 :
29 avril 1848 : certificat de soutien de famille­ (Heuzey)- Touques.

1848. – Archives SHL.  1F802 :
1848 : Enquête commerciale, artisanale et industrielle­ concernant la région de Pont-L’Evêque (Bonneville, Canapville,­ Clarbec, Drubec, Englesqueville, Pont-L’Evêque, St Arnoult, St­ Hymer, St Etienne la Thillaye, St Martin aux Chartrains, Ste­ Melaine, Surville, Tourgéville, Touques, Tourville, Trouville,­ Villerville.

Après le 7 août 1848. archives SHL. 1F885 :
19e siècle après 7 août 1848: fonctionnement des Conseils ­cantonaux (texte partiel )

Archives SHL – 1F70 – vers 1850 :
Répertoire d’un registre contenant les noms de personnes habitant­ Lisieux et ses environs.

1851. – archives SHL.  1F871 :
CALVADOS : Comptes du budget départemental en 1851.

1852 – archives SHL.1F239
: 1852 : quittance de loyer pour Alphonse Charlot.

1852. – archives SHL   1F499 :
12 juin 1852 : lettre de Pie IX à Messieurs Goupil et ­Mainguet à Paris. (signature autographe) suite au don d’une ­gravure.

1852. – archives SHL. 1F712 :
1852 : Lisieux : souscription pour l’ouverture de la rue­ des Remparts. et rapport du conseil municipal.

1855 – Lisieux
Obligation par Saffray, marchand de frocs de remettre à Mme Vve David, le jour de Pâques prochain une portion de maison qu’il occupait rue d’Orbec.
= Arch. SHL 11F – XVII. Fonds M. Cottin,

1855. – archives SHL  1F764 :
1855 : lettre de M. Quélin pour 250 francs à son profit.

1856. – archives SHL  1F877 :
18 juillet 1856 : Lisieux ;  Usine à gaz : devis pour une maison­ d’habitation.

1858. – archives SHL 1F759 :
1858 : registre de logeuse à Lisieux (Melle Grassard)

1860. – archives SHL.1F844 :
1860 : Trouville : demande d’annulation des élections­ municipales.

1866.Archives SHL – 1F109 –
1866 : Deauville : état individuel des immeubles Donon ­Pierre Amand et Olive Joseph François.

1868. – archives SHL ;1F766 :
1868 : journal de comptes :  (1867 ?)
1870. Archives SHL.  1F233 : 1870 : Mesnil sur Blangy : restauration de l’église.

1870. – archives SHL.  1F482 :
1870-1877 : succession Julien à Madame Amiard à Lisieux.
(étude de J. Brière notaire à Lisieux)

1871. – Archives SHL.  1F497 :
29 avril 1871 : profession de foi de  Jules Bessaux,­adressée aux électeurs de Touques.

1872. archives SHL  1F457 :
1872 : ; thèse de droit romain et français soutenue par  ­Pierre Louis Lemoine de Lisieux.

1874. – Archives SHL.  1F494 :
1874 : succession de Catherine Guerrier (Mallevile sur le ­Bec).

1875. – archives SHL. 1F722 
: 1875 : lettre de Me Bidault notaire à Rouen au sujet de la­ succession de Madame Flaubert (mère de Gustave ?) née Fleuriot.­(ferme de Touques).

1875. – Archives SHL.  1F847 : 1875 : Le Pré d’Auge : note.

1876. – Archives SHL.  1F617 :
1876 : congé entre d’Auguste Guerrier de Trouville et­ Théodore Marais à Touques.

Archives SHL – 1F106 – 1877.
Extrait des mémoires du Capitaine François Doublet de Honfleur et­ extrait des registres du tabellionage de Honfleur de 1765.

1880. – archives SHL.1F454 : 1880 à 1884
: nombreux faire-part de décès et de ­mariages.

1880-1886 Archives SHL.1F50 – 1880-1886 :
Factures diverses adressées à Capelle et Lemeunier, de Cambremer, ­par:
Dortail-Doesnard, métaux, à Lisieux
Creton-Boutey, toiles, à Lisieux
Albert Ravant, fonderie de fer, à Saint Jacques de Lisieux
Monsllié Père, mécanicien, à Orbec (tarif)
Ernest Bunel, faïencerie (anc. maison Libois)

1886. – archives SHL.1F775 :
1886 : circulaire du ministère de l’Instruction publique­ et des Beaux-Arts.

1896. – archives SHL.1F501 : 1896 :
Capelle quincaillier à Cambremer, divers reçus. (peuvent concerner des commerçants de Lisieux)

c. 1913 – Manerbe
 » Il existait à Manerbe une importante fabrique de poterie qui prit naissance dans le XIVe siècle et qui eut son épanouissement au XVIe et XVIIe siècles. Il est bien iniscutable que c’est à Manerbe, et non au Pré-d’Auge, que se fabriquaient ces vases merveilleux que l’on a décoré souvent du nom du célébre saintongeois Bernard Palissy, et ces épis d’une dimension si remarquable, et qui décoraient les faîtes, les lucarnes et les pignons de nos châteaux et manoirs.
 » Gabriel Dumoulin, curé de Menneval, près Bernay, au diocèse de Lisieux, vers 1630, dans son Histoire de Normandie, les comparait aux produits de l’industrieuse Venise; il dit: »On fait à Manerbe, près Lysieux, des vaisselles de terre, qui ne cèdent en beauté et en artifice, à celle qu’on nous apporte de Venise » .
 » Ces artistes, qui créèrent et exécutèrent ces épis dit M. Potier, ancien conservateur de la Bibliothèque et du Musée d’Antiquités de Rouen, avaient assez d’habileté pour imiter même à s’y méprendre, les oeuvres du maître Saintongeois, et pour en inventer au besoin de nouvelles ».
L’un des plus beaux épis sortis de Manerbe, et qui couronnait le faîte du manoir de la Vigannerie, à Ponfol. Ce magnifique épi est décrit dans le 4e volume de la Statistique monumentale de M. de Caumont, qui en offre un charmant dessin, représentait un vase élégant de forme allongée, garni dans la partie supérieure de têtes de lion reliées par des draperies; des têtes semblables, mais sans draperies, décorent la partie inférieure du vase, qui est monté sur un gracieux piédestal, dont les trois faces sont ornées de têtes d’ange en haut relief, entourées d’une collerette en forme de coquille, et sur les angles, des consoles terminées par une tête d’animal. De la partie supérieure du vase s’élancent quatre tiges qui se terminent par des têtes d’artichaud, la tige est surmontée d’une pomme sur laquelle est posée un pélican  qui se saigne pour nourrir ses petits. Les coumeurs dominantes de la couverte métallique, sont le bleu, le vert et le jaune, qui ont conservé tout leur éclat.
« Toutes les pièces qui composaient ces épis, étaient creuses, posées les unes sur les autres, et maintenues par une longue tige en fer placée au centre.
 » Du gloulot du vase, sortait un gracieux bouquet composé de fleurs et de fruits du pays parmi lesquels on distingue des poires et des pommes et le lis de nos jardins ( Lilius candidum ). Charles VASSEUR.
 » Outre l’épi dont parle Charles Vasseur, il en existe un autre au château de Manerbe, dans une de ses salles, il fut découvert vers 1863 par Charles Téxier, Membre de l’Institut, il est un peu plus petit que celui de Pontfol, au lieu d’un pélican c’est un pigeon qui le surmonte.
 » Il en existe aussi plusieurs au Musée des Antiquités de Rouen.
 » En 1870, le prince Handjéry ayant fait exécuter des travaux dans les greniers des communs, j’ai trouvé les restes d’un épi, malheureusement trop peu nombreux pour le reconstituer; il y a principalement une tête d’ange entourée d’une collerette, une pomme, des fragments de draperie émaillés bleu et jaune pâle, des fragments de moulure et corniche avec denticules provenant d’un piédestal quadrangulaire, et un morceau de col du vase émaillé en vert; ces différents morceaux sont d’un fini très remarquable.
On veut copier actuellement pour les chalets normands que l’on construit sur les plages du littoral de prétendus épis de la fabrique de Manerbe ou du Pré-d’Auge; quand on a vu ceux que je viens de décrire, ils sont simplement affreux.
 » Lors de la construction du Garnd Trianon , à versailles, les vases et les carreaux qui ornanient ce palais, provenaient des fabriques de Lisieux (C’est-à-dire de manerbe ou le Pré-d’Auge ( Arthur Mangin .- Histoire des jardins anciens et modernes Tours, Mame, 1887, p. 194.)
 » Les potiers ne faisaient pas seulement des épis; on peut voir dans l’église de saint-Ouen-le Paingt, un groupe en terre cuite représentant Ste Anne instruisant la Ste Vierge, groupe ayant environ 1 mètre de haut sortant sûrement de la même fabrique et provenant de l’église du Val-Richer, démolie en 1802. Ainsi que la Vierge dite à Brou dont l’ai parlé plus haut (Page 21:  » On voit encore une bonne vierge sur le chemin galois de de Bonnebosq à Lisieux, près le Lieu Boessay; elle est en poterie émaillée de la fabrique de Manerbe, elle date de la bonne époque, c’est-à-dire du XVIe ou XVIIe siècle; malheureusement un peu mutilée, mal réparée et badigeonnée d’une couche de blanc d’Espagne) ».
 » La fabrique de Manerbe s’était transportée au Pré-d’Auge ce qui est naturel, cette commune possédant une grande étendue de terrain renfermant de la terre propre à cette fabrication, mais l’art s’était tellement abâtardi, que les derniers potiers ne trouvaient plus à se débarrasser de leurs produits, qui d’ailleurs étaient devenus informes. Depuis 1880, il ne reste plus un seul four à potier , ni un ouvrier.
« On fabriquait à Manerbe, de la vaisselle de cuisine, dont la faïence ordinaire actuelle n’approche pas comme légèreté et finesse d’après les fragments que j’ai pu recueillir près le village de la Closetterie; en tas au pied d’une haie avec des restes de terre à:pot apportée surement à cet endroit ce qui donne à penser que cette fabrique se trouvait dans ce village ou dans les environs. Non loin de là se trouve le hameau aux Fiquets, actuellement démoli qui avait de très anciennes maisons, qui auraient pu servir de demeures aux ouvriers potiers. On trouve dans les actesdes baptêmes, mariages et inhumation de la paroisse, à la date du 26 avril 1652, l’inhumation de de Guillaume Fiquet dit Montroussel, potier, ce qui confirmerait une légende disant qu’un seigneur de Manerbe avait ramené les premiers ouvriers potiers d’Italie en revenant des croisades et que à l’origine la seigneurie de Manerbe se trouvait à la Closetterie. Ce n’est qu’une légende, mais elle est très vraisemblable.
 » Le point sur lequel il convient d’insister, c’est que ce n’est pas au Pré-d’Auge, mais bien à Manerbe, au plus tard vers le XIVe siècle que cette fabrication a pris naissance. Gabriel Dumoulin aurait aussi bien écrit le Pré-d’Auge comme Manerbe. Le Pré-d’Auge s’est associé à Manerbe et a produit à la fin du 17e siècle des choses remarquables soit, mais déjà c’était l’industrie s’associant à l’art et finissant par mourir dans le marasme, faute d’ouvriers intelligents et de perfectionnements dans l’outillage, en s’encroûtant de plus en plus dans la routine.
 » Il faut admirer ces ouvriers, sans instruction, qui avec leurs seuls doigts, car on remarque encore les empreintes sur leurs ouvrages, arrivaient à produire ces chefs-d’oeuvres que, actuellement avec un outillage perfectionné, et une instruction bien supérieure, on arrive à peine à surpasser. »
= E. Colleville .- Notice historique sur Manerbe , Arch. SHL. 9F Deville. B. 3. Dossier Manerbe
?
Factum du procès d’entre Lancelotte Le Verrier , veuve de Jean … de Biars … porteur de commission pour évoquer du parlement de Rouen un procès pendant … entre elle et Thomas de Saint-Denis – S.l.s.d.
= 4° Fm 33366 – cité par Saffroy , III , p. 113

1922. archives SHL 1F739 :
1922 : Société des Antiquaires de Normandie : sévères ­critiques adressées à Monsieur Coutil par les Dr Doranlo et Gidon

1940. – archives  SHL 1F473 :
1940 : Journal de Gaston Richer (1903-1953) prisonnier­1940.