Tous les articles par administrateur

SAINT MARTIN DU TILLEUL – 27




NOTES sur SAINT MARTIN DU TILLEUL – 27

Ancienne commune de Saint-Martin-le-Vieux, réunie en 1822 avec celle du Tilleul-Folenfant

1 – Bibliographie.
2 – Pièces Justificatives.
3 – Archives ShL.

1 – Bibliographie:

voir :
Montres du baillage d’Evreux p.29
d’Hozier
Bernay-Le Prevost
Bulletin Monumental 1861 p.414
Ferrières

2 – Pièces Justificatives:

Insinuations

Voyez la pierre tombale du Tilleul – Dom Bourget, publié par les Antiquaires de Normandie – Mémoires Tome XII p.366
Charma – Guillaume de Conches – Mémoires Tome XXII p.399

Histoire de St Martin du Tilleul par M. Auguste Le Prevost (extraits)

La commune de St Martin du Tilleul est formée de la paroisse de St Martin des Chenest ou St Martin le Vieux et du Tilleul-Fol-Enfant, réunis par ordonnance du 23 janvier 1823.
Diverses ruines romaines et deux voies anciennes qui la traversent indiquent que ce pays eut une certaine importance dès la plus haute antiquité.
Jusqu’au XIe siècle, le Tilleul fit partie du domaine des Ducs de Normandie. Le premier seigneur que l’on trouve est Roger du Tilleul, vivant en 1230 qui épousa Alix, sœur du seigneur de St Jean de Morsan, près d’Evreux, dont il eut un fils Pierre vivant en 1250 et se trouvant alors (in aetate) c’est-à-dire majeur. Cependant il mourut sans postérité et Gillebert, son frère, prêtre et curé du Tilleul en devint seigneur en 1258.
En 1347, le Tilleul appartenait à la branche puînée des seigneurs de Thibouville qui possédait aussi Fontaine la Sorel et le Rivière Thibouville.
Le chef de cette maison était Robert, qui eut pour fils Roger, vivant vers 1066 et deux autres enfants Raoul et Fortin.
– de Roger fut peut-être fils Guillaume,
– d’où peut-être aussi Robert II, vivant en 1197 et 1200, et Amaury, son frère,
– de Robert II naquit Guillaume II de Thibouville.
– Robert III eut pour fils Robert IV, seigneur de Fontaine le Sorel vers 1313,
– d’où un autre Robert Jehan qui fut seigneur de Lamberville et Agnès, femme de Raoul de Meulan
Robert n’eut qu’une fille, nommée Marguerite. Il fut seigneur du Tilleul mais antérieurement à 1378 il l’avait fieffé à Jehan Cardonnel, écuyer, qui n’eut aussi qu’une fille mariée à Pierre du Bois-Hibout, écuyer, (Bois-Hibout à St Vincent du Bouley) ; mais il rentra en possession après 1413 par retrait féodal et sa fille, la fameuse dame de Carrouges, en hérita.
En 1420 Robert de Carrouges, son fils, écuyer, était seigneur du Tilleul et de Fontaine le Sorel (il portait de gueules semé de fleurs de lys d’argent).
Après lui la famille de Thibouville rentra en possession et le Tilleul échut par suite de partages à Guillaume de Thibouville qui n’eut que deux filles, Judith, mariée à Jacques Desmoulins, et Louise, femme de Robert Campion, (Campion : d’or au lion d’azur armé et lampassé de gueules).
Fontaine la Sorel échut à Jeanne de Thibouville, femme de Jean de Tilly.
En 1546 le Tilleul appartient à Jacques Osmont, seigneur de Berville (d’argent au chevron de sable accompagné de 3 merlettes de même 2.1) et à Marie le Roux, sa femme, des seigneurs de Bourgtheroude. Il eut deux fils, Nicolas et Pierre et cinq filles qui après la mort de leurs frères se partagèrent la terre du Tilleul ; mais Louis de Touchet (d’azur à 3 dextrochères d’or 2.1) fils d’Isabeau, l’aînée, parvint à la reconstituer et en devint seul possesseur. Il prit le titre de seigneur du Tilleul.
Entre 1612 et 1620 le Tilleul passa par acquisition dans la famille de Baudry de Piencourt, alliée à celle de Touchet, d’où vers 1700 elle passa par les femmes dans la famille de Marles. (de Marle : d’argent à la bande de sable chargée de 3 molettes du champ)
Le 9 juillet 1758, Roger, comte de Marle, vendit le Tilleul à Messire Michel Gabriel Chanu (d’azur à 3 besans d’or 2.1), seigneur de Cerqueux, du Grand-Bosc-Benard, etc., qui demeurait à Bernay et mourut au Tilleul le 14 juin 1783. Son fils Michel Alexis émigra à la Révolution.

L’abbaye de Lyre possédait au Tilleul une vavassorie dite l’Adérié
Le Tilleul était un 8e de fief de haubert avec patronage de l’église et basse justice, relevant de la baronnie de Ferrières.

La terre de St Martin le Vieux appartint à l’abbaye de St Georges de Boscherville jusqu’en 1563 ; elle fut vendue à Nicolas Fileul, seigneur des Chenais (Chenets) (palée contre palée d’or et d’argent à l’orle de gueules chargée de 11 besans d’or), fief situé proche de St Martin d’où elle passa par les femmes d’abord à Marie Jeanne Lefort de Bonneboscq (de gueules au chevron d’or accompagné de 3 croissants d’argent), chanoinesse, puis à M .M Labbey de la Roque, bienfaiteurs de la commune)

Le château é été habité par Monsieur Auguste Le Prevost, et possédé maintenant pas Monsieur le Docteur Cancaux, son neveu. Je n’ai jamais vu d’aussi ridicule. C’est une usine à s’y méprendre
même de près. L’entourage est beau et assez grandiose. Les arbres croissent si bien dans ce sol fertile !

3 – Archives ShL:

Carnets de Charles VASSEUR –
DOYENNE DE BERNAY.

Sous l’invocation de St Germain

Patronage:
XIVe dominus temporalis loci

Curé:
Terrier 1762/1787

Déclaration de 1751 :
Patron : Anthoine Louis de Charles

Curé Pierre Hardy ; il percevait toutes les dîmes

Pierre Hardy de Bois-David, curé, mort le 6 avril 1752 est inhumé dans le chœur de l’église.

NOTRE DAME DE LIVAYE




NOTES sur NOTRE DAME DE LIVAYE

1 – Bibliographie.
2 – Pièces Justificatives.
3 – Archives ShL.

1 – Bibliographie:

Bulletin monumental Tome XX p.63 – 1866 p.580.

2 – Pièces Justificatives:

3 – Archives ShL:

Carnets de Charles VASSEUR –
DOYENNE DE LE MESNIL MAUGER.

Election de Pont l’Evêque, sergenterie de Cambremer
3 feux privilégiés
27 feux taillables

Sous l’invocation de Notre Dame

Patronage:
XIVe : Ludovicus de Tibouvilla
XVIe : Dominus de Thuty et de Daugu
XVIIIe : le seigneur

Curés:
Maistre Jean Gardembas ; prestre curé 24 mai 1617
Villain 1764/1774
Guesnet 1780/1787

AUBRY EN EXMES – 61




NOTES sur AUBRY EN EXMES – 61
Aubry-en-Exmes

En 1812, Aubry-en-Exmes absorbe les communes de Bonmesnil et Sainte-Eugénie.

1 – Bibliographie.
2 – Pièces Justificatives.
3 – Archives ShL.

1 – Bibliographie:

DIMIER-GABILLOT, Guide Normandie , pp. 101-102

HUARD Georges, L’art en Normandie , fig. 155.

Revue du Touring-Club-de-France , Octobre 1936, p. 380

2 – Pièces Justificatives:

3 – Archives ShL:

Dossier « Lieux M à L » : 36 – Pays d’Auge ornais dont Bourg St Léonard, Argentelles, Aubry en Exmes, Mardilly, le Mesnil de Roiville, St Michel de Croutes.

Un village de Normandie Le Mesnil-Guillaume




Philippe Déterville :

Chaque village berceau de nos racines, est un livre ouvert sur l’histoire, la nature, la géologie, l’architecture, l’économie et surtout sur les hommes qui le font vivre aujourd’hui comme sur ceux qui l’ont façonné hier.

Un village de Normandie: Le Mesnil-Guillaume

invite à découvrir les multiples facettes qui font la richesse d’un village.

Imprimerie moderne de Bayeux. 183 pages. 17 euros.