Archives de catégorie : Non-classe

A.G 2019




ASSEMBLEE GENERALE du 19 Janvier 2019 2019

Extrait de l’Assemblée Générale.
Texte intégral dans le Bulletin Premier semestre 2019

Accueil. – Président Daniel Deshayes.

Bonjour à tous, Je suis très heureux de vous accueillir nombreux pour notre assemblée Générale et vous présente les excuses de quelques collègues : Colette et Catherine Cottin, Yves et Eliane Pellerin, Jacky Leroy, Christian Carles, Joël Beauvais, Jacky Maneuvrier, Christophe Maneuvrier, Jean Pierre et Roseline Gallou, Jean et Françoise Tremblay.
Nous allons donc commencer dès maintenant notre AG, avec le rapport de notre secrétaire Alain Corblin, suivi de celui de Jean Alain Cairon, notre trésorier, puis, vers 16h00-16h30, notre col- lègue Thierry Marchand nous présentera son nouveau livre Des Ailes pour la liberté Aviateurs alliés sauvés par la résistance (Normandie – été 1944).
Et nous terminerons vers 17 h par la galette des rois.

Compte rendu des activités 2018 (Alain Corblin, secrétaire)
Bonjour à tous et merci d’avoir, comme toujours, répondu en grand nombre, présent et ce malgré les risques que représente toujours la météo en cette période de l’année.
Comme l’usage le veut, l’assemblée générale est l’occasion donnée à votre secrétaire de présenter le bilan annuel des activités de notre association. Je vais une fois encore vous épuiser par ce compte rendu, mais la longueur de mon propos n’est que le reflet de nos activités.
La société historique se porte bien grâce à vous tous, nous étions 200 adhérents à jour de cotisation début 2018, ce chiffre reste stable.
Nos réunions conférences du dernier vendredi du mois, sont régulièrement suivies tout au long de l’année par bon nombre d’entre nous.
Les permanences du mercredi restent, comme toujours, aussi animées et ce, chaque semaine de l’année. Elles permettent de remplir le mieux possible notre mission d’information auprès de personnes en quête d’éléments de notre histoire locale. Les visiteurs y trouvent une bande de passionnés qui tentent de satisfaire au mieux leurs demandes.
L’atelier de paléographie fonctionne bien et poursuit ses travaux, il ne manque pas de nous rendre service dans la difficile lecture de certains documents anciens.

Municipalité.
Je profite également de ce temps de parole pour, en notre nom à tous, remercier la municipalité de Lisieux qui met à notre disposition les locaux indispensables à nos archives qui deviennent de plus en plus encombrantes et nous accueille les derniers vendredis de chaque mois, ainsi que pour nos autres manifestations, dans des salles qui nous sont toujours offertes.

La presse
La presse locale doit également être remerciée, elle qui relaie auprès de ses lecteurs le contenu de nos activités et fait la promotion de nos publications. Plus encore, mais le président va l’évoquer, la presse participe à l’augmentation de nos archives.
Enfin, il me faut en notre nom à tous, remercier nos intervenants du vendredi, qu’ils soient fidèles ou de passage, ils ont, par leur savoir et leur élocution, animé avec brio nos soirées thématiques

Pour l’Année 2018 nous avons reçu:

Le 27 janvier : après l’assemblée générale, Léa Ponthier élève en fin d’études d’architecture à Paris, nous a présenté son mémoire sur l’architecte Georges Duval et sa réalisation du grand quartier d’Hauteville.

Le 30 mars : Samantha Caretti et Dominique Hiblot, nous ont fait revivre la vie du château de Fervaques, rendez-vous des académiciens Châteaubriand et Stanislas de Boufflers ainsi que du poète de Chênedollé.

Le 27 avril : nous recevions deux intervenants, le premier, Patrice Lajoye nous parla des quelques prières médicinales qu’il a recueillies en Pays d’Auge. Le second était Daniel Deshayes qui nous présenta la 1 ère partie de son travail de reconstitution de l’ancienne garnison de Lisieux, soit la période allant de 1870 à 1914. Vous retrouvez ces éléments dans notre bulletin n°85.

Le 8 juin : nous recevions deux intervenants, le premier, le Général Morillon venait de Lille pour nous présenter ses recherches sur les origines de sa famille et notamment, sur celle de son épouse, arrière-petite-fille du docteur Lesigne, ancien maire de Lisieux. Le second, notre ami Yves Robert nous livra une partie de ses souvenirs sous le titre de : Sur les pas d’un piéton à Lisieux en mai 1968.

Du 11 au 22 juin : à la salle multi activités, la ville de Lisieux et la Société historique de Lisieux présentaient une exposition ayant pour thème : Le quartier nord rénové vous raconte l’histoire de la caserne Delaunay. Daniel Deshayes y anima une conférence. Cette exposition fut ensuite présentée à l’Espace Victor Hugo.

Le 30 juin : M. Christian Carles est venu évoquer pour nous, Nicolas Oresmes, ancien évêque de Lisieux et grand savant lexovien.

Le 8 septembre : Comme tous les ans la Société historique était représentée au forum des associations. Jean-Alain Cairon et moi fûmes heureux d’y retrouver quelques-uns d’entre vous et de porter la bonne parole auprès des quelques curieux venus nous rencontrer.

Le 28 septembre : M. Luc Boever nous a présenté son livre intitulé : Les Montgommery, des Vikings à nos jours.

Le 26 octobre : Daniel Deshayes nous a présenté la 2e partie de son travail sur la garnison de Lisieux, cet exposé fut suivi de la présentation de ce que furent les premières commémorations de l’armistice du 11 novembre 1918. Vous retrouvez ces éléments dans notre bulletin n°86.

Le 30 novembre : nous recevions deux intervenants, le premier fut M. Philippe Déterville qui venait nous présenter son der- nier ouvrage intitulé : Un village en Normandie, Le-Mesnil- Guillaume. Puis en remplacement de Patrice Lajoye empêché, je vous ai (rapidement pour une fois) parlé des prélèvements de terre effectués à la demande du maréchal Pétain en août 1942 dans toutes les communes de France.

Il me faut également évoquer quelques sorties de la ShL:

Le samedi 16 juin : Nos collègues Aurélie Bouchinet et Luc Boever entraînèrent les participants dans une visite de Sainte- Foy-de-Montgommery, cette visite commença par l’enceinte de l’ancien château de Saint-Germain-de-Mongommery, puis se poursuivit par celle de la motte féodale du lieu pour se terminer par la visite de l’église du village. Les participants se séparèrent après la dégustation du verre de l’amitié pris chez M. Boever.


Sortie du 16 juin, le groupe lors de la visite de l’enceinte de Saint-Germain-de-Montgommery.

Le dimanche 30 septembre : La Société historique organisa la visite de Bayeux, poursuivit par celle de la motte féodale du lieu pour se terminer par la visite de l’église du village. Les participants se séparèrent après la dégustation du verre de l’amitié pris chez M. Boever.


Le groupe dans les rues de Bayeux sous la conduite de François Neveux président de notre fédération.

Le mardi après-midi 18 décembre : notre collègue, Francis Dugardin, président des Amis de la cathédrale, avait invité un petit groupe des plus alertes d’entre nous à une visite des combles de la cathédrale, à l’occasion des travaux de rénovation de sa couverture. L’escalade des escaliers en colimaçon, et la découverte de la charpente, ont, bien sûr, été très impressionnantes. Tous nos remerciements à M. Dugardin, pour cette visite captivante, possible seulement pour un très petit groupe, étant donné la difficulté de circulation et les précautions de sécurité.


Visite des combles de la cathédrale .

Participation de la ShL:
Du 11 novembre à la fin décembre était présentée au jardin public une exposition réalisée en partenariat avec la ville de Lisieux et la Société historique de Lisieux. Douze photos et cartes postales du début du XXe siècle représentant la vie militaire de Lisieux, casernes de Lisieux, vie des soldats, ont été reproduites sur de grandes toiles plastique placées dans un cadre métallique. Ces agrandissements rendent le meilleur effet et sont d’un grand intérêt.
La municipalité a également fait reproduire grandeur nature les photos des drapeaux des trois anciens régiments de Lisieux : 119e RI, 319e RI et 20e Territorial, obtenues, non sans difficultés, par la ShL, près des services du Musée de l’Armée à Paris.

Ces reproductions des drapeaux de nos glorieux régiments ont été levées officiellement lors des manifestations du centenaire du 11 novembre dernier, en présence des personnalités, et M. le maire a remercié dans son discours notre association pour son partenariat avec la municipalité.


Lisieux, Cérémonie du 11 novembre 2019 avec la réplique des drapeaux des régiments lexoviens

Nos publications:
Comme chaque année nous avons publié nos deux bulletins semestriels, les n° 85 et 86. Je profite de ce temps de parole pour remercier tous ceux qui contribuent à ce travail, qu’ils soient auteurs ou correcteurs. Le conseil d’administration remercie tout particulièrement notre collègue Dominique Guérin qui assure avec patience et compétence la mise en page de nos différents ouvrages. Nous devons associer à ces remerciements Mesdames de la Bretèche et Coeffic nos correctrices qui possèdent tout autant patience et compétence. (Et là, j’en suis témoin, puis- qu’elles me supportent, avec mes phrases trop longues et ma ponctuation fantaisiste.)
La Société historique a également publié mon troisième bouquin ayant pour thème le Maquis Surcouf, cet ouvrage est intitulé : Vivre et survivre dans la résistance, le Maquis Surcouf 1942-1944. Je dois malheureusement constater que la vente de cet ouvrage est moindre que celle des deux autres.

Participation et prêt de documents par notre association
La Société historique participe aux manifestations ou expositions des musées de notre région, par le prêt de documents et de photos, ou plus encore par le prêt d’objets lui appartenant. Elle aide, renseigne et documente les enseignants des écoles, collèges et lycées, les chercheurs, les journalistes et même les curieux qui viennent à elle.

En voilà terminé de cet exposé, trop long allez-vous penser, mais il est le reflet de nos activités de l’année écoulée ; comme vous pouvez en juger notre Société historique se porte bien et pourtant cette année nous allons fêter ses 150 ans d’existence !
Comme toujours, notre association s’est appliquée durant cette année 2018 à remplir sa mission : faire connaître et partager l’histoire de Lisieux, de l’ancien évêché et du Pays d’Auge.
Je vous remercie de votre patience et de votre attention, je redonne enfin la parole à notre président.
Le rapport moral de nos activités a été approuvé à l’unanimité.

Rapport financier:
Le rapport financier de nos activités 2018 a été approuvé à l’unanimité.

Élections du tiers sortant du conseil d’administration:

Nous avions 8 membres sortants : *Alain Corblin, Catherine Cottin, Armand Gohier, Dominique Guérin, Patrice Lajoye, Guy Lemesssier, Christophe Maneuvrier et Daniel Deshayes.
Ils se représentent tous, sauf Christophe Maneuvrier, nous le regrettons bien sûr, mais Christophe est très pris par ses activités et a tenu absolument à arrêter cette année, ce qui ne l’empêchera pas bien sûr de nous rendre ponctuellement service, comme il me l’a confirmé.
J’ai sollicité pour le remplacer, Murielle Brame, une amie personnelle et l’une de nos nouvelles adhérentes depuis un peu plus d’un an, et l’ai invitée à notre dernière réunion de conseil d’administration cet automne, afin qu’elle fasse connaissance avec l’équipe et découvre mieux nos activités. Elle nous a ensuite donné son accord de candidature.
Les 8 candidats ont été élus à l’unanimité.
L’élection du bureau aura lieu comme d’habitude à notre prochain conseil d’administration, qui précédera notre soirée du 30 mars.
Projets 2019 et remerciements (Daniel Deshayes)

Conférences
Voir l’agenda
Sorties annuelles
Rien de prévu pour l’instant en 2019 en raison de notre 150e anniversaire le 14 septembre et de l’exposition à préparer pour cette période.

Publications
En dehors de notre bulletin semestriel, quelques projets de publications en cours envisagés pour 2020.

Réception d’une énorme collection de presse locale ancienne
Alain Corblin vient de nous signaler dans son compte-rendu de nos activités, que « la presse avait aussi participé à l’augmentation de nos archives » ; ceci mérite, bien sûr, une explication. Cet automne, Frédéric Leterreux, journaliste de l’Eveil, m’informait de leur prochain déménagement en ville et me demandait si la ShL serait intéressée par leur énorme collection de journaux anciens, depuis les années 1850 jusqu’à nos jours, avec, entre autres, Le Lexovien, Le Normand, Le Pays d’Auge et, bien sûr, l’Eveil, etc. Inutile de préciser que nous étions extrêmement intéressés par cette énorme collection de journaux locaux, qui, sans notre accueil, serait probablement allée à la déchetterie ! Dans les pièces du 3e étage de l’Eveil, j’ai estimé à environ 600 exemplaires de volumes de journaux reliés par années, soit environ 2.5 tonnes ! Plus une cinquantaine de cartons de photos.
Notre accord était bien sûr lié à la mise à disposition par la Ville d’un local supplémentaire. Vous savez que la Ville nous a bien aimablement mis à disposition un nouveau local voici un an au sous-sol de l’église Saint-Désir, pour y stocker les volumineuses archives de M. Duval architecte et celles de la Reconstruction. Ayant remarqué un autre local libre tout à côté, j’ai à nouveau sollicité M. Paul Mercier, et après un rendez-vous sur place avec lui, et Mme Blin des services techniques, l’affaire a été rapidement conclue et dans les 3 jours suivants toutes ces piles de journaux nous ont été livrées et plusieurs collègues ont assuré le transport à la main du camion au sous-sol.
Nous allons maintenant devoir acheter et installer de nombreuses étagères très résistantes pour y stocker tous ces journaux en les rangeant par années. Nous avions espéré récupérer dans d’excellentes conditions plusieurs grands rayonnages métalliques qui auraient bien convenu, mais, ils nous ont échappé à quelques jours près. C’est bien dommage, nous allons devoir investir environ 1600 euros mais, heureusement, nos économies nous le permettent.

Là encore, plusieurs collègues vont être sollicités pour l’assemblage de ces étagères et le classement de tous ces journaux.
Restera à voir ensuite pour un appareil déshumidificateur.
Je tiens bien sûr à adresser tous nos remerciements à la direction de l’Eveil et à Frédéric Leterreux, leur journaliste, qui a pensé à nous. Puis, la ville de Lisieux, représentée par M. Paul Lemercier, maire adjoint, qui nous soutient de façon permanente dans nos diverses activités, Mme Blin des services techniques, le transporteur et nos collègues ayant assuré la réception à Saint- Désir, et pour qui la tâche est loin d’être terminée. Je les remercie également très chaleureusement à l’avance pour toutes les manutentions qu’il leur reste à assurer, et si l’un d’entre vous était disponible, il serait le bienvenu lorsque nous aurons ces étagères.

150e anniversaire:
Parmi nos différents projets 2019, le 150e anniversaire de notre association créée le 15 juillet 1869, sera l’événement exceptionnel de l’année.
Pour cette commémoration, après différents échanges, nous avons convenu d’une part, de commenter l’actualité locale de Lisieux et communes de proximité, en reprenant des informations du journal Le Lexovien de cette année 1869 (trouvé dans la collection de l’Eveil). Nous avons déjà plusieurs projets de communications : la géographie de la ville, par Laurent Ridel, les manufactures du textile par Jeanne Gonçalvès, l’actualité culturelle par Benoît Noël, les politiciens locaux par Dominique Guérin, le développement ferroviaire par Jacques Marie, la criminalité par Alain Corblin, le patrimoine naturel par Christiane Dorléans, le spiritisme par Patrice Lajoye, la publicité par Françoise Dutour, Dominique Hiblot envisage faire un lien entre notre histoire locale et le contexte national de l’époque, et une chronique météo nous est proposée par Samantha Caretti. Depuis l’AG, notre collègue Pierre Viquesnel nous a proposé le sport.

Personnellement, j’évoquerai plus longuement l’un de nos membres fondateurs, l’historien Gaston du Fresne, marquis de Beaucourt, châtelain de la commune proche du Mesnil-sur- Blangy, ce qui n’a jamais été fait dans nos bulletins. Gaston de Beaucourt est né en 1933 à Paris, et mort en 1902, à son château de Morainville au Mesnil-sur-Blangy, commune voisine de Blangy-le-Château.
Ce fut le fondateur de la Revue des questions historiques (1866), de la Société bibliographique et de la Société d’histoire contemporaine. Il a publié une quarantaine d’articles et d’ouvrages historiques, dont sa fameuse Histoire de Charles VII, en six volumes. Ce fut son œuvre majeure. Mais il y a une autre grande raison d’évoquer le marquis de Beaucourt à notre 150e anniversaire, c’est, qu’avec son épouse, il furent de très grands et fidèles amis du grand compositeur Charles Gounod qui venait souvent chez eux au Mesnil, et leur adressait une correspondance suivie.
Au hasard d’un entretien avec notre collègue Martine Cornilleau, à la fin d’un concert de piano de son fils Hector, jeune pianiste compositeur bénéficiant déjà d’une belle renommée, celle-ci m’a demandé, voici 18 mois, si j’aurais une idée pour organiser un moment qui allierait musique et histoire. Un peu plus tard, je me suis souvenu de cette grande relation entre Gounod et les de Beaucourt. Voici un an, j’ai eu le plaisir d’obtenir des descendants l’autorisation de photographier ces lettres, et je leur en suis très reconnaissant.
L’idée ayant en effet germé de présenter à notre 150e anniversaire ce moment Histoire et Musique envisagé par madame Cornilleau ; ces lettres en constitueront une source précieuse d’informations.
Ceci demandait bien sûr leur transcription, et c’est maintenant bien avancé grâce à l’aide précieuse de nos habituels collègues, Mlle de la Bretèche, Mme Coeffic, Raymond Raveaux et de notre nouvelle adhérente, Murielle Brame, que vous venez d’élire nouvelle membre de notre Conseil d’Administration. N’ayant pas de connaissances musicales, j’ai pu renforcer ces informations par deux ouvrages très documentés sur Gounod, publiés par Gérard Condé, compositeur lyrique et spécialiste de Gounod. J’ai pu également le contacter.
Nous terminerons la journée par ce moment Histoire et Musique. Des extraits de lettres où Gounod évoque ses œuvres seront lus et Hector Cornilleau en interprétera des extraits avec son piano mobile.
Restait à trouver un cadre adapté à cette manifestation, Gounod ayant composé beaucoup de musique religieuse.
Ayant appris que l’ancienne église Saint Jacques allait retrouver une nouvelle vie et accueillir différentes manifestations commerciales ou culturelles, j’ai vite pensé à ce lieu et, une fois de plus, j’ai sollicité M. Mercier, maire-adjoint, pour lui demander si elle pourrait nous être prêtée pour cette manifestation. Mais, la Ville a aussi ses projets et différents travaux vont être effectués cette année dans le quartier, j’étais donc dans l’attente, jusqu’à samedi dernier, ou j’ai reçu une lettre de M. Mercier m’annonçant que la halle Saint-Jacques (nouveau nom de l’ancienne église) pourra bien nous accueillir le samedi 14 septembre pour notre 150e anniversaire. Mieux, la Ville nous propose de nous la mettre à disposition une dizaine de jours afin d’y présenter une exposition. Nous ne l’avions pas envisagé, mais nous saisissons bien sûr l’opportunité avec plaisir.
Je profite donc de la présence de M. Paul Mercier pour lui faire part de tous nos remerciements anticipés, ainsi qu’à madame Anne-Marie Bécret, directrice de la Communication, avec qui je me suis également entretenu de ces projets.

Remerciements du président:
Avant de terminer, je souhaite remercier également les différents services de la Ville pour l’excellent partenariat ayant permis, l’année passée, l’exposition sur l’ancienne vie militaire de Lisieux, à la salle multi activités, et ensuite à l’espace V. Hugo, puis l’exposition du jardin public réalisée depuis le 11 novembre sur de grands panneaux de qualité et la présentation des drapeaux de nos 3 anciens régiments. Pour tout ce travail, je tiens à remercier Mme Anne-Marie Bécret et sa collaboratrice, Madame Boyer, puis, Mehdi Abbas, l’animateur du quartier Nord à la salle multi activités et les équipes ayant assuré les mises en place. Ce fut une année très riche en échanges avec les services de la Ville.

Un grand merci également à tous nos collègues participant d’une façon ou une autre à nos activités, aux fidèles de la permanence du mercredi, aux collègues poursuivant assidûment nos inventaires, à ceux faisant vivre notre site internet, à nos relectrices, à vous tous et aux lecteurs de nos publications. Je vous remercie de votre patience et cède maintenant la parole à notre collègue Thierry Marchand pour la présentation de son ouvrage.

FSHAN 2018 Programme

53ème congrès des
Sociétés historiques et archéologiques
de Normandie

Alençon
Halle aux toiles, du 17 au 20 octobre 2018.

De la fourche à la fourchette,
pour une histoire normande de l’alimentation.

PROGRAMME

 Mercredi 17 octobre

13 h 15 : Accueil des congressistes.

14 h 00 Discours de bienvenue :
– M. Christophe de BALORRE, président du conseil départemental de l’Orne, – M. Emmanuel DARCISSAC, maire d’Alençon, – Mme Odile LECONTE, présidente de la SHAO, – M. François NEVEUX, président de la FSHAN.

14 h 15 Conférence inaugurale : Que mangeait-on au Moyen Âge ? Comment bien répondre à une mauvaise question par Alban GAUTIER, professeur à l’université de Caen
Quelques boissons des Normands

15 h 00 Guy LECLERC, Société historique et archéologique de l’Orne, La consommation de vin dans l’Antiquité chez les Esuviens. 15 h 20 Jean-Claude VIEL, Cercle d’Études vernonnais, Que buvait-on dans les châteaux du comte d’Évreux vers 1370 ? 15 h 40 Benoît NOËL, Société historique de Lisieux, Du « Coup du milieu » au « Trou normand moléculaire ».

16 h 00 Discussion. 16 h 15 Pause.

17 h 00 Départ pour la visite du quartier de la mairie et de l’hôtel de ville.

18 h 30 Réception à l’hôtel de ville d’Alençon.

 Jeudi 18 octobre

Consommation et représentation sociale

09 h 00 Dominique CLIQUET, Service régional de l’Archéologie de Normandie, « Qu’y a-t-il au menu Monsieur Néandertal ? » La nourriture carnée des Néandertaliens en Normandie de 250 000 ans à 80 000 ans.

09 h 20 François NEVEUX, Société des antiquaires de Normandie, Que peut-on savoir de l’alimentation des Bayeusains à la fin du Moyen Âge ? 9 h 40 Yannick ROSE, Société historique et archéologique de l’Orne, Henri IV à Alençon, une histoire de dinde !

10 h 00 Discussion 10 h 15 Pause 10 h 45 Bernard BODINIER, Société d’Études diverses de Louviers, Cuisine et cave : des marqueurs sociaux dans la Normandie du XVIIIe siècle. 11 h 05 Marc-Alphonse FORGET, Société d’Histoire et d’Archéologie de la Manche, section de Saint-Lô, Comment se nourrissait-on dans une ferme du Coutançais au début du XXe siècle : l’autoproduction, l’autoconsommation, l’auto transformation, les achats externes.

11 h 25 Nicolas ABRAHAM, Archives départementales de la Manche, « Qu’est-ce qu’on mange ? » : voyage à travers la collection de menus des archives départementales de la Manche.

11 h 45 Discussion.

12 h Fin de séance.

14 h 00 Rémi PÉZERIL, Les Amis du Donjon, Les parlers normands liés à la nourriture.

La restauration collective

14 h 20 Jean BABOUX, Cercle d’Études vernonnais, La nourriture des « escoliers » du collège Saint-Lazare de Vernon au XVIIIe siècle.

14 h 40 Franck BEAUVALET, Société libre d’Agriculture, Sciences, Arts, Belles Lettres de l’Eure, Quand la table s’invite à la communale : la restauration scolaire dans l’Eure sous la IIIe République. 15 h Chantal CARPENTIER, Cercle d’Action et d’Études normandes, L’œuvre des cantines scolaires du Havre.

15 h 20 Discussion. 15 h 40 Pause

16 h 30 Visite de l’exposition des collections de la SHAO aux Archives départementales de l’Orne, sous la conduite de M. Jean-Pascal FOUCHER, directeur des Archives départementales.

18 h 00 Réception au conseil départemental.

20 h 00 Dîner du congrès.

 Vendredi 19 octobre

La transformation des produits alimentaires

09 h 20 Manuel MARTIN, Archives de Fécamp, L’évolution de la production alimentaire en lien avec la grande pêche. 9 h 40 Thierry VINCENT, Centre Havrais de Recherche historique, Du vivier au marchand de poissons : les casiers de pêche, une tradition normande ?

10 h 00 Henry DECAËNS, Les Amis du Mont Saint-Michel, La vérité sur l’omelette de la Mère Poulard.

10 h 20 Discussion.

10 h 35 Pause.

11 h 05 Yves ROTH, Société historique et archéologique de l’Orne, Le monastère de Soligny-la-Trappe du milieu du XIXe siècle au début du XXe siècle, agriculture et nourriture.

11 h 25 Jean BOURIENNE, Centre Havrais de Recherche Historique, Montivilliers, hier, aujourd’hui, demain, Le chaudron des moniales : la confiturerie des Carmélites du Havre.

11 h 45 Discussion.

12 h Fin de séance.

L’alimentation en temps de crise

14 h 00 Alain BECCHIA, Société de l’Histoire d’Elbeuf, Comment alimenter une population urbaine durant la Révolution ? Le cas d’Elbeuf.

14 h 20 Alain PONCHEL, Société historique et archéologique de l’Orne, L’alimentation à Alençon durant la Grande Guerre.

14 h 40 André GOUDEAU, Cercle d’Études vernonnais, Un service communal pendant la Grande Guerre : la boucherie municipale d’Évreux.

15 h Discussion.

15 h 15 Pause.

15 h 45 Patrick BIRÉE, Société historique et archéologique de l’Orne, Quels grains pour quelles farines ? Entre contraintes et libertés, l’activité des meuneries ornaises pendant la Seconde Guerre mondiale.

16 h 05 Patrick BIRÉE et Thérèse GAILLARD, Société historique et archéologique de l’Orne, Guerre et pain dans l’Orne pendant la Seconde Guerre mondiale, chercher son pain quotidien.

16 h 25 Discussion.

16 h 40 Pause.

17 h 00 Départ pour la seconde visite d’Alençon.

20 h 30 Concert d’orgue à l’église Notre-Dame par François Neveux.

 Samedi 20 octobre

La commercialisation des produits alimentaires

09 h 00 Yannick ROSE, Société historique et archéologique de l’Orne, Boucheries et Halle de la Boucherie à Alençon : évocation autour d’un texte de 1629.

09 h 20 Odile LECONTE, Société historique et archéologique de l’Orne, Les marchés alimentaires d’Alençon aux XIXe et XXe siècles. 9 h 40 Sophie MONTAGNE CHAMBOLLE, Société historique et archéologique de l’Orne, La foire au boudin de Mortagne.

10 h 00 Discussion 10 h 15 Pause

10 h 45 Bernard B0DINIER, Société d’Études diverses de Louviers, La fin des bistrots. 11 h 05 Georges-Robert BOTTIN, Société d’Archéologie et d’Histoire de la Manche, Migrations et implantation des limonadiers, confiseurs et pâtissiers en Normandie au XIXe siècle.

11 h 25 Emmanuel GAUTIER, Société historique de Lisieux, Le Beurre Gautier de Lisieux : succès d’une « start-up » de l’alimentation normande de 1870 à 1982.

11 h 45 Discussion.

12 h Fin de séance

Alimentation et religion

14 h 00 Nicolas TROTIN, Société parisienne d’Histoire et d’Archéologie normandes, Prêcher l’Eucharistie au Beau XVIe siècle. L’exemple du dominicain ébroïcien Guillaume Pépin (†1533). 14

14 h 20 Chantal ADIGARD, Société d’Histoire du Protestantisme en Normandie, « Prenez et mangez […], prenez et buvez […] », en Normandie dans la clandestinité.

14 h 40 Nicolas TROTIN, Société parisienne d’Histoire et d’Archéologie normandes, Ecce Panis angelorum. Exposition et conservation des espèces eucharistiques en Normandie orientale à l’époque moderne.

15 h00 Fabrice PONCET, Association d’Histoire des Sociétés rurales, Les mutations du carême en Basse-Normandie (1801-1965).

15 h 20 Discussion.

15 h 40 Pause.

16 h 00 Conclusions du congrès par François NEVEUX, président de la FSHAN.

16 h 20 Fin du congrès.

FSHAN 2018 inscription

BULLETIN D’INSCRITION AU CONGRÈS d’ALENÇON du 17 au 20 octobre 2018 à retourner avant le 30 septembre 2018 (dernier délai)
à Gilles MALINOSKY FSHAN 18, rue Saint-Marcouf 14400 BAYEUX Courriel : malinosky.gilles@bbox.fr

Nom (M et/ou Mme)__________________________________________________________
Prénom de chaque membre d’un couple__________________________________________
Adresse____________________________________________________________________
Code postal__________________ Ville___________________________________________
Téléphone____________________Courriel_______________________________________
Membre à la Société adhérente à la FSHAN________________________________________

INSCRIPTION OBLIGATOIRE, Y COMPRIS POUR LES AUTEURS DE COMMUNICATION

Membre d’une société adhérente
– Inscription individuelle 12 € ➔ =______________________€
– Couple (un seul dossier) 18 € ➔ =______________________€
▪ Membre d’une société non adhérente
– Inscription individuelle 18 € ➔ =______________________€
– Couple (un seul dossier) 24 € ➔ =______________________€
▪ Etudiant (moins de 30 ans) 5 € ➔ =______________________€
▪ Auteur de communication Gratuit
▪ Dîner amical du jeudi 18 octobre 29 € X ____ ➔ =______________________€
TOTAL ➔ =______________________€
à régler par chèque bancaire à l’ordre de
Fédération des Sociétés Historiques et Archéologiques de Normandie

Afin de faciliter l’organisation des activités gratuites, merci de nous indiquer celles auxquelles vous participerez
Mercredi 17 octobre 17h visite du quartier de l’Hôtel de Ville et du Château oui  non 
Mercredi 17 octobre 18h30 réception à l’hôtel de Ville d’Alençon oui  non 
Jeudi 18 octobre 16h30 visite de l’exposition des collections de la SHAO oui  non 
Jeudi 18 octobre 18h réception au Conseil Départemental oui  non 
Vendredi 19 octobre 17h seconde visite d’Alençon oui  non 
Vendredi 19 octobre 20h30 Concert d’orgue à l’église Notre-Dame oui  non 

Les réservations hôtelières sont laissées à l’initiative des congressistes. Pour recevoir une liste des hôtels et hébergements locaux, veuillez-vous adresser à :
l’Office de Tourisme de la Communauté Urbaine d’Alençon Maison d’Ozé Place de la Magdeleine 61000 ALENCON Tel 02 33 80 66 33 Courriel : contact@visitalencon.com