Archives de catégorie : Communes

VAUDELOGES




NOTES sur VAUDELOGES

VAUDELOGES absorbe ABBEVILLE et REVEILLON (ordonnance du 18 mai 1833)

1 – Bibliographie.
2 – Pièces Justificatives.
3 – Archives ShL.
4 – REVEILLON

1 – Bibliographie:

CAUMONT Arcisse de : Statistique monumentale du Calvados réédition Floch, tome III, pages 589, 592 et 595.

Editions FLOHIC : Le Patrimoine des communes du Calvados page 1383.

MANEUVRIER C. : Une église romane méconnue – Bull Le Billot n°47 Sept 1994.

MANEUVRIER Jack. Le manoir de Puttecote à Réveillon. Bulletin du Foyer rural du Billot, n° 39, page 43.

2 – Pièces Justificatives:

Insinuations

Recherche de 1666
Jacques Bertin, seigneur de Vaudeloge ancien noble
Françoise Butin, veuve de Pierre Besnard, seigneur de Collombelles, ancien noble.
Hierosme de Pudecoste, seigneur du lieu ancien noble.
Laurens Tirmois, seigneur de Nouvel, issu de Laurens, ennobli en 1588.

3 – Archives ShL:

Carnets de Charles VASSEUR –
DOYENNE DE :

Charles Vasseur : paroisses hors évêché de Lisieux

4 – REVEILLON

1520, (n.st.), 12 mars – Lisieux
Jehan et Olivier Leproux renoncent à une action en justice intentée par eux entre eux et feu Jehan Rochon, curé de Vaudeloges et Jehan Le Valloys, en son vivant bourgeois de Lisieux.
= = Arch. SHL. 9F Deville. A. Minute papier, 2 ff.

1718
Aveu de Nicolas Le Vallois, écuyer, sieur de Saint-Léonard et de Vaudeloges.
= AD Orne. H 4374.

1820, 21 mars – Fervaques
L.A.S. de H. de Formeville à A. de CAUMONT – 21 mars 1820 (concernant la voie romaine de Lisieux au Pré d’Auge, la Boissière, Fervaques, Vaudeloges… »voie convertie dans presque toute la longueur en chemin vicinal qui porte le nom de chemin des Aniers »,
=: A.D. du Calvados, 83 F 705 (Relevé par Ch. MANEUVRIER  » Sources manuscrites  » dans le Fonds des Antiq. de Normandie)

14729.3 REVEILLON – Réveillon. Cf. Vaudeloges
CAUMONT Arcisse de : Statistique monumentale du Calvados, réédition Floch, tome III, page 592.

1710, 22 juillet – La Chapelle-Haute-Grue
Le 22 juillet 1710, Messire Réné-François Gautier, diacre, demeurant à saint-Georges-des-Authieux, pourvu de la Chapelle-Haute-Grue prend possession de ce bénéfice, en présence de Messire Philippe Bertheaume, prêtre, curé de Réveillon, diocèse de Séez; Me Marin Billon, prêtre desservant ladite paroissse de la Chapelle; Gratian Gondouin, acolyte, et autres habitants dudit lieu.
= abbé PIEL, Inventaire historique des actes transcrits aux insinuations ecclésiastiques de l’ancien diocèse de Lisieux, t. II, p. 51, N° 300.

TOURVILLE EN AUGE




NOTES sur TOURVILLE EN AUGE

Tourovilla – et Tourvilla

1 – Bibliographie.
2 – Pièces Justificatives.
3 – Archives ShL.

1 – Bibliographie:

CAUMONT Arcisse de : Statistique monumentale du Calvados réédition Floch, tome IV, page 290.

Editions FLOHIC : Le Patrimoine des communes du Calvados page1313.

MANEUVRIER Christophe et Cyril MARCIGNY, « A propos de la découverte de Ferva¬ques: compléments à l’inventaire des dépôts monétaires gallo-romains décou¬verts dans le Calvados », Archéologie en Pays d’Auge, N° 1, 1993, pp. 51-56
Beaumais, Lisieux, Pont-L’Evêque, Saint-Germain-de-Montgommery, Tourville-¬en-Auge

Michel de Tourville, abbé des Préaux 1152-1168
Statistique Monumentale p.117
Montfaut 32
Montres du Bailliage d’Evreux p.28
Recherches des élus de 1540 p.108
Delisle – Echiquier p.169 n°732

2 – Pièces Justificatives:

1407, 24 mars – Beuzeville
Information de Robert d’Escalles, lieutenant du bailli de Rouen, et de Jean Petit, vicomte de Pont-Authou et Pont-Audemer, sur la valeur des biens de Jean de la Vallée, écuyer, fils mineur de feu Guillaume de la Vallée et petit-fils de Jean de la Vallée: fief de Sainte-Marie au Theil-en-Auge, fief d’Heudreville, à Tourville, fief des Mottes, Maillot, du Fauq (Faulq), et de Brèvedent à Bonneville-la-Louvet.
= Arch. nat. Dom Lenoir, 5, pp. 343-344.
+ IND. M. NORTIER, Cahiers L. Delisle, XVIII, fasc. 3-4, 1969, p. 19.

1620 – 1640
FIEFS de la VICOMTE d’AUGE
p. 357
Sergenterie de Saint-Julien-sur-Calonne
Le fief de Tourville, demi fief assis en la paroisse de Tourville, possédé par François Eulde, écuyer, sieur de Colne.
= Henri de FORMEVILLE, Rôle des fiefs de la Vicomté d’Auge. 1620-1640 dans Histoire de l’ancien évêché-comté de Lisieux, t. II

Archives SHL : 1F49 – 18e siècle et période révolutionnaire – Tourville :¬ testaments, actes, comptes par les trésoriers de l’église.

1741. Archives SHL.1F559 :
1741 : Jourdain Satis de Tourville, bail d’un pré¬ appartenant à Jacques Le Houx de Tourgéville.

1848. – Archives SHL. 1F802 :
1848 : Enquête commerciale, artisanale et industrielle¬ concernant la région de Pont-L’Evêque (Bonneville, Canapville,¬ Clarbec, Drubec, Englesqueville, Pont-L’Evêque, St Arnoult, St¬ Hymer, St Etienne la Thillaye, St Martin aux Chartrains, Ste¬ Melaine, Surville, Tourgéville, Touques, Tourville, Trouville,¬ Villerville.

Insinuations

Aveu rendu à Noble Homme Messire Jean-Baptiste Eudes, chevalier, seigneur des terres et seigneuries de Heudreville, Tourville et autres, par Jean François Delannoy, prêtre demeurant à Pont l’Evêque et Etienne Delannoy, marchand demeurant à St Melaigne, héritiers de feue Anne Geffrey, fille et héritière en partie de feu Nicolas Geffrey pour deux pièces de terres situées sur la paroisse et seigneurie de Tourville,
contenant en tout deux acres et demie, sujettes à foy, hommages, reliefs, treizièmes et autres droits sieuriaux.
Aux pleds tenues par Philippe François Ferrey, sieur de la Chasse, licencié-es-lois, commandant sénéchal de ladite sieurie, à la porte de la basse cour le 2 juin 1739
Signature autographe : Eudes de Tourville.
(Parchemin du temps communiqué par Ch. Vasseur le 3 août 1869)

3 – Archives ShL:

Carnets de Charles VASSEUR –
DOYENNE DE TOUQUES.
Sous l’invocation de Notre Dame

Patronage:
14e : Dominus de Fastouvilla
16e : id
18e : le seigneur

Curés:
Gruisse 1764
Vallée 1773-1787

Pierre Leclerc, curé de Tourville voir Charité de Surville

Paul Samson Quesnot, vicaire de St Germain d’Aunay entre 1612 et 1617 et ensuite curé de Tourville la Forêt près de Pont l’Evêque (A.Dupont)

THIEVILLE




NOTES sur THIEVILLE

1 – Bibliographie.
2 – Pièces Justificatives.
3 – Archives ShL.

1 – Bibliographie:

CAUMONT Arcisse de : Statistique monumentale du Calvados réédition Floch, tome III, page 527.

Editions FLOHIC : Le Patrimoine des communes du Calvados page 1382.

MANEUVRIER Christophe : le château de Thiéville. Bulletin du Foyer rural du Billot n°57 Mars 1997

PANNIER Arthème : voir Archives SHL, NE12, 2e carton.

VASSEUR Charles : l’église de Thiéville Bulletin du Foyer rural du Billot n°57 Mars 1997

(voir Vasseur : paroisses hors évêché)

BULLETIN du FOYER RURAL du BILLOT n°59 Sept. 1997 – Petite chronique judiciaire année 1897.

MANEUVRIER Jack et HAVIN F. : J’étais cardeuse à Thiéville, ; Bulletin du Foyer rural du Billot n°40.

MANEUVRIER Christophe : Un caveau funéraire sous l’église de Thiéville. ; Bulletin du Foyer rural du Billot n°35, page 47.
.
PAUMIER S. et H. : Herbages, labour et animaux à Thiéville depuis 274 ans. Bulletin du Foyer rural du Billot n°25, page 49.

L’EXPLOITATION ANCIENNE DES ROCHES DANS LE CALVADOS : HISTOIRE ET ARCHEOLOGIE. Serv. dep. d’Archéologie 1999. page 166.

voir :
Chevillard 6
Annuaire Normand 1849 p.149,
Annuaire Normand 1853 p.42,
Annuaire Normand 1865 p.139
Histoire de St Pierre sur Dives par l’Abbé Denis p.172 – 180.

2 – Pièces Justificatives:

1371, 1er octobre – Saint-Lô
Lettre d’envoi de Henri, sieur de Thiéville, commis par les maréchaux de France à recevoir les montres du Connétable de France et des siens concernant la montre de Johan Bacon, chevalier et de deux écuyers reçue ce jour.
= Bibl. mun. de Rouen. Y 29, t. III, n° 62.
+ IND. M. NORTIER, Cahiers L. Delisle, XIII, fasc. 2, 1964, p. 47.

1381, 1er décembre
Information de Michel Jourdain, lieutenant de Guillaume Mauvinet, bailli de Caen, et de Regnaut Bigaut, vicomte de Falaise, sur la diminution de valeur des biens tenus en fiefferme par Henri de Thiéville: moulin d’Ouville-la-Bien-Tournée et bois Frémin Le Picart en la sergenterie de Saint-Pierre-sur-Dives.
= Arch. nat. Dom Lenoir, 7, p. 159.
+ IND. M. NORTIER, Cahiers L. Delisle, XVI, fasc. 1-2, 1967, p. 17.

Henry de Thiéville.

Thiéville forme une agglomération de maisons assez importante sur le bord de la Dive. Au centre s’élève l’église entourée de son cimetière et au nord un manoir important qui suivant la tradition aurait appartenu aux Templiers
Suit une description de l’église du 5 novembre 1857 et une description du manoir

Recherche de 1666
Michel Billard, seigneur de la Retoutière, issu de Maurice, ennobli en 1594
Louis Tiret, seigneur du Rouvray, chevau-léger.

3 – Archives ShL:

Carnets de Charles VASSEUR –
DOYENNE DE :

SURVIE – 61




NOTES sur SURVIE – 61

Survie absorbe Belhôtel et Sainte-Croix-du-Mesnil-Gonfroy

Ancien fichier SURVIE.SPR

1 – Bibliographie.
2 – Pièces Justificatives.
3 – Archives ShL.

1 – Bibliographie:

CHOLLET A., « Aubri-le-Panthou, son Eglise, son Château et ses Seigneurs », BSHAO, IX, 1890, pp. 328-354

CHOLLET A., « Saint-Pierre-la-Rivière », BSHAO, XXXII, 1913, pp. 329-346 (famille de Rupierre: 338-343) le fief de Ratprune s’étendait sur cette paroisse)

DALLET A., « Notice historique, géographique, statistique et archéologique sur la commune de Canapville », BSHAO, XVIII, 1899, pp. 44-61 (famille Rupierre: 53-55)

CHOLLET A., « Survie », BSHAO, XXXVII, 1918, pp. 113-125

2 – Pièces Justificatives:

« Nous ignorons à quelle époque l’illustre famille de Rupières, qui portait pour armes: Pallé d’or et d’argent, avec devise: Superbia inanes, supports deux lions, entra en possession de la seigneurie de St-Denis-des-Ifs; mais nous sa¬vons que haut et puissant seigneur Philippe de Rupières, chevalier baron de Survie, seigneur de Ratprune, la Cressonnière, St-Denis-des-Ifs, St-Pierre-la-¬Rivière, etc. capitaine d’une compagnie de chevau-légers en était possesseur vers 1636.

« Philippe de Rupières se maria deux fois. Il eut de Françoise de Mailloc: 1° Françoise de Rupières, qui épousa le 24 décembre 1657, à St-Jean-d’Angély, Jean-Baptiste Goth d’Albert, marquis de Rouillac, dont elle eut un fils, mort à la Cressonnière, près Orbec, le 12 février 1861(sic); 2° Renée de Rupières, qui épousa le 12 février 1664, Charles-Alexandre-Albert de Melun, vicomte de Gand, dont elle eut cinq garçons et trois filles. Le premier, Alexandre, qui fut baron de Survie, avait épousé en 169O, Elisabeth de Rohan-Mont-Bazon.

« Françoise de Rupières étant morte vers 1661, sans laisser de postérité, sa soeur Renée, épouse du vicomte de Gand, se trouva seule héritière de la riche maison de Rupières. C’est ainsi que nous voyons son mari rendre aveu au roi, le 9 août 1673, de son plein fief de haubert de Survie et de ses autres fiefs de St-Denis-des-Ifs, de St-Pierre-la-Rivière, etc., lesquels fiefs étaient possédés par les prédécesseurs de sa femme. Nous avons puisé ces renseigne¬ments dans le Dictionnaire de Moréri, dans la Vie de nos pères en Basse-Nor¬mandie, de M. Victor Des Diguères, mais plus particulièrement dans les notes manuscrites de Couriol, mais ils ne concilient nullement comme date avec l’inscription que l’on voit sur la tombe de Renée de Rupières, placée dans l’église de la Cressonnière. Cette inscription que nous croyons erronée, est ainsi conçue (?)… Statistique monumentale du Calvados, par Arcisse de Caumont:

Cy Gist
Très haute et
Très puissante dame
Madame Renée de Rupierre
Veuve de très haut et très
Puissant seigneur Monseigneur
Charles de Melun et… de
…Seigneur des terres
Et Prairies de..omp..
Valiencourt Sarc..
La Cressonnière et autres lieux
Laquelle décéda
… 1751 âgée
De 53 ans
Priez Dieu
Pour son âme
Voir FONDS BOUDARD :
– 2FM297 : 1788 : La Pintrie, Baronnie de Survie : comptes de gestion.

1599 – Saint-Germain-de-Montgommery
Titres justificatifs du droit qu’ont les décimateurs de Survie de percevoir la dîme pour les terres converties de labour en herbe – Sentence de Jacques Hérembert, écuyer, licencié-ès-lois, sieur de la Rivière,lieutenant du bailli d’Alençon en la vicomté d’exmes et Argentan, sur un procès entre François Guyard, écuyer, curé de Saint-Germain-de-Montgommeri et noble homme Guillaume de Bassan, sieur de Flamanville, propriétaire de l’herbage du Parc-Bonnet, dont ledit curé voulait avoir les dîmes.
AD. 61 – H. 1756 –

1625 – Survie
Titres justificatifs du droit qu’ont les décimateurs de Survie de percevoir la dîme pour les terres converties de labour en herbe – Accord entre François Dellyer (de Lyée), chevalier, seigneur de Tonnencourt-¬le-Couldrey et Heurtevent, Saint-Jean-de-Livet et Saint-Martin-de-la-Lieue, et François Hardy, prêtre, curé de Tortisambert, doyen de Mesnil-Mauger, au sujet de trois pièces de terre ci-devant en labour et depuis converties en herbage
AD. 61 – H. 1756 –

3 – Archives ShL:

Carnets de Charles VASSEUR –
DOYENNE DE :