GIVERVILLE – 27




NOTES sur GIVERVILLE – 27

Giverville – Guivervilla – Guiardivilla – Givarvilla – Givervilla.

1 – Bibliographie.
2 – Pièces Justificatives.
3 – Archives ShL.

GIVERVILLE – 27


1 – Bibliographie:

Voir :
Bulletin monumental 1855 p.580
Basnage I p.30
Formeville II p.131 – 316 n°13.
François Remy de Giverville voir Maclou la Campagne

2 – Pièces Justificatives:

Insinuations

Cartulaire de Ste Trinité du Mont de Rouen – XXVIII p.442 Texte en latin
Et XXIX p.442 texte en latin.

Recherche de 1666
Jean de Giverville, seigneur du lieu, ancien noble
Jacques Liberge seigneur d’Esprande, R. au conseil
Charles et Edouard Lepainteur, seigneurs de Marchères, issus de Nicollas ennobli en 1663, restably en 1665.
Nicollas Marette, seigneur de la Garenne a renoncé à la qualité.

Les noms des paroisses et des seigneurs :
Les Chartreux de Gaillon assis

Etat des gentilshommes
Louis de Giverville, escuyer seigneur dudit lieu
Edouard le Painteur, escuyer, seigneur de Marchère
Charles Marette, escuyer, sieur de la Garenne

Jean Louis de Giverville fut assis à la taille par Montfaut en 1463

Monseigneur Guillaume de Trousseauville, chevalier, seigneur du Mesnil-Guillaume se présenta en habillement d’hommes d’armes, lance fournie, et deux archiers, le tout à six chevaux (Montres du baillage d’Evreux)

En 1066 au moment où la flotte normande appareillait pour l’Angleterre, Guillaume d’Echauffour et son fils donnèrent Giverville à l’abbaye de la Trinité du Mont Ste Catherine à Rouen. Guillaume le Conquérant confirma. Guillaume fils d’Ernault de Montreuil donna également la dîme et l’église de Giverville.
Enfin Roger de Montgommery renonça au même moment en présence du Duc Guillaume à tous les droits qu’il pouvait réclamer sur Giverville.
(Les deux chartes sont données) Confirmation du pape Adrien IV en 1156.
En 1255 Mathieu de la Poterie, écuyer, reconnaît devoir faire hommage de son fief de Giverville aux religieux de Ste Catherine.
En 1301 Mathieu de la Poterie s’oblige à acquitter le service d’un chevalier en l’ost que lesdits religieux devaient au roi pour leur fief.
En 1298 Richard et Guillaume Martel, écuyers, renoncèrent à toutes présentations sur le Patronage: de Giverville.
Il paraît qu’il y eut dans cette commune un autre fief de la Poterie. En 1456, Georges de Huet, seigneur de cette Poterie reconnut que son fief de Giverville relevait du fief des religieux.
En 1671 Jean de Giverville reconnut que par pure grâce sa femme avait été enterrée dans le chœur de l’église, mais on reconnut aussi qu’il y possédait un banc.
En 1698 l’abbaye de Ste Catherine était supprimée et réunie aux Chartreux de Gaillon, ceux-ci au XVIIIe siècle eurent le Patronage: et seigneurie de la paroisse, qu’ils vendirent vers 1770 au Sieur de Giverville (A. Leprévost).

3 – Archives ShL:

Carnets de Charles VASSEUR –
DOYENNE DE CORMEILLES

Election et sergenterie de Bernay
180 feux

Sous l’invocation de Notre-Dame

Patronage:
XIVe Abbas St Katherine Roth
XVIe …..
XVIIIe les chartreux de Gaillon

Curés:
Lefebvre 1764
Aubert 1774
Barbey 1781/1787

Giverville avait été donné à l’abbaye de la trinité du Mont Ste Catherine par Guillaume d’Eschauffour, et son fils, et confirmé par Roger de Montgommery en 1066. C’est pourquoi l’abbesse payait de décimes 67 livres 10 sols.

Ban 1272 Radulphus de Gubervilla

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *