La POTERIE MATHIEU – 27




NOTES sur La POTERIE MATHIEU – 27

– La Poterie Mathieu – Poteria – Potereya Mathei

1 – Bibliographie.
2 – Pièces Justificatives.
3 – Archives ShL.

1 – Bibliographie:

Voir :
Recherche des Nobles de Lisieux p.137,
St Georges du Mesnil,
Giverville,
Beaurepaire – Agriculture p.75 – 345,
Mémoire des Antiquaires de Normandie Tome 23 p.185 n°1032
Bulletin monumental 1855 p.562 –note-,
A Le Prevost – St Jean de Lecqueraye et St Etienne Lalllier
Formeville II p.100.

2 – Pièces Justificatives:

Insinuations

Mathieu de la Poterie était présent à l’érection de la collégiale de Beaumont le Roger en prieuré de l’abbaye du Bec en 1142.
Il donna 2 acres de pré avec un hêtre à cette abbaye pour le repos de l’âme de sa mère Burgonde et confirma les donations de Florus, son frère, aux religieux du Bec.
En 1198 les fiefs de la Poterie et la Lecqueraye, réunis ensemble, payaient 10 livres par an au Trésor comme fiefs de haubert.
Mathieu II de la Poterie confirme en 1202 les donations de son père au Bec. L’année suivante le Roi Jean lui fit rendre son fils qui était prisonnier.
Lors de la conquête par les Français il conserva son fief et ceux qu’il possédait à Lieurei et à Giverville. Il devait service d’un chevalier à l’honneur de Montfort.
En 1215 il confirme les donations de ses prédécesseurs au Bec.
Mathieu III est cité dans un jugement de l’Echiquier de 1235.
En 1255 Jeanne du Teil, veuve de Mathieu de la Poterie, donne au Bec 18 sols de rente.
Mathieu IV fit hommage aux religieux de Ste Catherine de Rouen, d’un fief qu’il possédait à Giverville, nommé aussi la Poterie (1255). En 1278 il n’était plus seigneur de la Poterie passée aux Martel, mais seulement le la Lecqueraye.
En 1298 Richard et Guillaume Martel (famille originaire du Pays de Caux) renoncent à toute prétention au Patronage: de Giverville en faveur des religieux de Ste Catherine.
Vers 1350 les seigneurs et patrons de la Poterie étaient Guillaume Martel et Jean de Mortemer.
A la fin du même siècle, Jean Martel était seigneur de la Poterie-Mathieu et de la Tillaye à Lieurey. Il eut trois filles du nom de Jeanne : la première épousa Jean Pouchin, la deuxième Pierre des Barres et la troisième Jean du Mesnil.
C’est une Jeanne, fille aussi d’un Jean Martel qui, suivant Monsieur Carrel, porta la Poterie dans la maison de Livet par son mariage avec Richard de Livet, seigneur de Bourneville.
Georges, seigneur de la Poterie et de Bourneville fut prisonnier des Anglais. Il épousa Marguerite de la Brière, héritière de Condé sur Risle et de la Thillaye. Sa femme et Richard de Malortie payèrent sa rançon.
Richard II, seigneur de la Poterie, Condé et Bourneville, épousa vers 1483 Gilette de Barville ; de la succession de son beau frère, il eut pour sa part les terres de Frênes et d’Asnières.
Jean rendit aveu en 1518 pour la Poterie-Mathieu.
Richard III seigneur de la Poterie épousa Marguerite de Bailleul.
Il hérita des ¾ du fief de Bailleul.
Gilles fut ensuite seigneur de la Poterie, Bailleul la Vallée et Clères.
En 1584, il céda à ses deux fils Hector et Guillaume, les fiefs de Bailleul. Bientôt après il les reprit en abandonnant la Poterie-Mathieu.
Bailleul et Clères furent décrétés en 1607 et achetées par Jean Igou, seigneur de Bosc-Normand, mais la Poterie resta à la branche de Livet-Barville qui la possède encore.
Du fief de haubert de la Poterie relevait le ¼ de haubert de la Lecqueraye, qui avait sous sa dépendance les fiefs de Bosc-Potier et Bosc-Louvet. (Le Prévost)

La Poterie-Mathieu tire son nom d’un de ses anciens seigneurs, Mathieu de la Poterie, vivant à la fin du XIIe siècle et au commencement du XIIIe. Son fief était membre du comté de Montfort.
Au XIVe siècle il appartenait à la famille de Martel.
Jeanne de Martel, la porta en dot à Richard de Livet. Georges, fils de Richard, fut prisonnier des Anglais ; sa rançon fut payée par sa femme et par Richard de Malortie en 1451. Il avait épousé Marguerite de la Bruyère, dame de Condé.
Leur fils Richard, se maria à Gilette de Barville qui lui laissa les seigneuries de Fresnes et d’Asnières. Le dernier seigneur et patron de la Poterie fut Monsieur F.L.Ch de Livet, marquis de Barville, mort en 1830.
Il ne restait que les mottes du manoir seigneurial de la Poterie.
Il existait un autre fief nommé la Peignerie
On prétend que la Poterie a été appelée St Pierre de Véronne (la Véronne a sa source sur cette commune).

Le 11 juin 1376 Henri des Loges, écuyer, fit hommage à Jehan Martel seigneur de la Poterie-Mathieu, des fiefs qu’il tenait de lui à cause de Madame sa femme, savoir : les Castelliers de Morainville, le plein fief de Guiverville et l’Espérande et la Vallée, 8… de fief paroisse de Guiverville, 1/8 de fief dit du Pont-Authou et la vavassorie de la Pilvodière à St Benoist des Ombres. (Archives de l’Eure, Terre de la Poterie-Mathieu f°83) (A. Le Prevost – St Benoist des Ombres).

3 – Archives ShL:

Carnets de Charles VASSEUR –
DOYENNE DE CORMEILLES

Election de Pont Audemer, sergenterie d’Epaigne
3 feux privilégiés, 142 feux taillables.

Sous l’invocation de St Pierre

Patronage:
XIVe : G.Martel et Jean de Mortuomari
XVIIIe : dominus loci

Curés:
Nervu 1764
Deshoulles 1767/1787.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *