SAINT JEAN DE LA LEQUERAYE – 27




NOTES sur SAINT JEAN DE LA LEQUERAYE – 27
Saint Jean de la Léqueraye – La Lecqueraye – Lesquereya – Lescheron – St Joannes de Lesqueri

1 – Bibliographie.
2 – Pièces Justificatives.
3 – Archives ShL.

1 – Bibliographie:

Voir :
Montfaut p.29
Recherche de 1540 p.139 – Jean Lemure, seigneur de la Lecqueraye B-85
Congrès archéologique 1867 p.512
Bulletin monumental 1869 p.190
Journal de Lisieux 8 janvier 1870 – Auvray de la Lecqueraye

2 – Pièces Justificatives:

Insinuations

Les chanoines de Lisieux possédaient le fief de l’église ; Laudière, Bois-Lambert et Beaupotier (Bosc Pottier) étaient aussi des fiefs. (A.C)

Ricardus de Lescheria sacerdos
Henricus Louvet de Lalescheria
Henricus Louvet de Eslescreia (Echiquier de Normandie)
Robert de Lalesccreia – Robertus de Laschercia XIIe siècles

Le fief appelé aussi Beaufour était en 1376 à Jean Martel, chevalier seigneur de la Poterie Mathieu. Il reçoit hommage de Hue de Bettencourt, écuyer, pour 3/8 de fief. La Lecqueraie, le Mesnil et Lescrassonnière et en 1385 pour Manviel ½ fief à St Jean acheté par Hue de Jean de Montroty et de sa femme pour 200 livres.
Pierre Perre, écuyer, fait hommage à Jean Martel du Bosc-Louvet 1/8 de fief à St Jean.
En 1372 Jean Martel marie sa fille aînée à Jean Pouchin, écuyer, seigneur de Condé.
(A. Le Prevost)

Requête au Parlement par Louis Jacques Matthieu d’Irlande, écuyer, appelant en sentence rendue en baillage au Pont Audemer le 19 juillet 1746 ; défendeur de Lettres de relèvement et demande nouvelle, contre Messire Victor Alexandre Blin, seigneur de la Lecqueraye, bailli de St Philbert sur Risle, conseiller du Roi, élu en l’élection de Bernay, héritier de Messire Simon Pierre Blin, seigneur des Manoirs, son oncle, en son vivant bailli de St Philbert sur Risle, intimé appel et …..demandeur en lettres de Restitution et demande nouvelle
en présence de Dame Marie Madeleine Motte, veuve de feu Messire Simon Pierre Blin, seigneur des Manoirs, ajournés en la Cour. (48 pages 4° – Rouen Pierrre Seyer 1780)
communiqué par M. Pannier le 9 novembre 1869.

« Le Mont Roty est vue éminence de terre de près de lieue et demie où l’on monte de tous costez et sans vallée profonde des deux costez excepté du costé de St Jean de la Leucraye où il y a une gorge et une petite vallée … qui va se dégorger proche de Launey où est la fin de ce mont et ensuite dans la vallée ou gorge qui conduit à Livet.
….Quand on est sur l’éminence on voit fort loin de tous costez dans le pays de Caux même et dans le Roumois.
…. Cette éminence que l’on regarde dans le pays comme la place la plus élevée de toute la Normandie. Dans son élévation cette éminence est assez égale et il y a si peu de différence qu’elle ne vaut pas la marquer. Il y a pourtant un endroit un peu plus élevé où l’on observe encore d’anciens fondements soit d’un château soir plustost selon l’ancienne tradition d’un ancien temple dédié autrefois à Rote où les anciens idolâtres sacrifiaient très souvent et y allumaient tant de feux et de lumières qu’on en voyait la lueur ou splendeur de sur le coste de la Bonille. Ce sont d’anciennes traditions qui se communiquent dans le pays de père en fils. Ce Rot vient de Rotomagus, ancienne divinité. (Mémoire de M. Barbe le curé de St Etienne Laillier à Anville pour la carte du diocèse)
Papiers de d’Anville cédés par moi à la Ste Historique de Lisieux en 1872.

St Jean de la Lecqueraye – l’église est détruite : la cure valait 4000 livres de revenu en 1770.
(A. Carrel II p.341)

3 – Archives ShL:

Carnets de Charles VASSEUR –
DOYENNE DE CORMEILLES

Election de Pont Audemer, sergenterie de Montfort
2 feux privilégiés – 73 feux taillables.

Sous l’invocation de St Jean

Patronage:
XIVe
XVIe Archidiaconus de Lieuvino ecclesia lexovii
XVIIIe L’archidiacre du Lieuvin

Curés:
Rotoure 1764
Rotoure 1766/1787

En 1195 Ricardus de Leschereia sacerdos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *