LA CROUPTE – 14




NOTES sur LA CROUPTE – 14

Crupta – Coupta

1 – Bibliographie.
2 – Pièces Justificatives.
3 – Archives ShL.

1 – Bibliographie:

Voir :
Histoire du Val Richer p.57 – 191
Extraits de la Ste Historique de Lisieux 38.

Editions FLOHIC : Le patrimoine des communes du Calvados, page 1226.

CAUMONT Arcisse de : Statistique monumentale du Calvados, réédition FLOCH Tome III page 815

ROSENPLÄTER Johannès : Trois villages du Sud Pays d’Auge : (La Chapelle Yvon, La Cressonnière et La Croupte), étude démographique, sociale et économique. Mémoire de Maîtrise CAEN, 1999.
Archives SHL.

STATISTIQUE MONUMENTALE DU CALVADOS PAR ARCISSE DE CAUMONT
La Croupte, Crupta, Croupta.
L’église de la Croupte est dédiée à saint Martin. On sait que ce vocable remonte aux temps mérovingiens, et lorsqu’on a parcouru la gorge étroite, enserrée de coteaux sauvages et boisés, au milieu de laquelle elle s’élève, on est prédisposé à rencontrer un édifice d’une haute antiquité et d’un grand intérêt. La déception est grande : on se trouve en présence d une mauvaise bâtisse sillonnée de nombreuses lézardes, dont les parties les plus anciennes datent du dernier gothique: murs en grand appareil avec contreforts en retraite. Toutes les ouvertures ont été refaites au dernier siècle. Le clocher est en charpente, carré, avec pyramide octogone, recouverte d’essente. A l’intérieur, le choeur a subi une décoration complète en plâtre, dont la date est donnée par l’inscription suivante qui court sur la frise
DOMINE. DILEXI. DECOREM DOMUS TUAE. F. LE FRONT. CURÉ DE LA
CROUPTE. 1786.
On a néanmoins conservé le retable du maître-autel, qui remonte au règne de Louis XIV. Il est porté par deux petites colonnes torses, entourées de ceps de vigne. Au centre, un cadre à angles rentrants, représentant un miracle de saint Martin. Dans le fronton trapézoïdal, soutenu de cariatides, est une colombe sculptée en relief, sortant d’une guirlande de feuilles de chêne.
Les deux petits autels de la nef sont insignifiants. Rien à indiquer qu’une statue de saint Martin, qui peut remonter au moyen-âge.
La voûte de la nef est en merrain et date du XVe siècle.
Sur deux des poutres qui supportent le clocher sont des blasons, sculptés à plein bois, chargés de trois fasces ondées.
Ces pièces correspondent aux armoiries des Hautemer, seigneurs de Fervaques. En effet, la paroisse de la Croupte était comprise dans le plein-fief de haubert de Fervaques, membre lui-même de la baronnie de Ferrières.
La Croupte n’a donc jamais eu de seigneur particulier, et aucune Recherche de la noblesse ne mentionne de gentilhomme y résidant. Toutefois, le pouillé du XIVe siècle inscrit comme patron Petrus Coquaigne que je n’ai point vu figurer comme seigneur de Fervaques. Dans la suite, les possesseurs de la terre de Fervaques exercèrent les droits de patronage.
L’inscription de la cloche est intéressante, elle a été l’oeuvre d’un fondeur célèbre :
Msr AVGVSTE • DE BVLLION • MARQ • DE BONNELLES ET SEIGNr DE
FERVAQVES • LA CROVTTE ET AVTRES LIEVX – Me DE CAMP • DVN REGt. DB
DRAGONS • DE SON NOM • REpte PAR • NOBLE • PERSne • IEAN • BAPTISTE
• DE BONNE • CHOSE • CVRE • DE • CE • LIEV ET • PAR
NOBLE • DAME • MARIE • BARBE • BEGAVD • EPOVSE • DE • Me CHARLES
LEBAS • CONSer • DV ROY RECEVEVR • DES • TAILLES • A LISIEVX
ANT • BOVRG TRESORIER.
IEAN AUBERT.
Le cimetière est ombragé par un bel if.
La paroisse de la Croupte dépendait de l’élection de Lisieux, sergenterie d’Orbec. Sa population était de 425 habitants (85 feux) ; elle est réduite aujourd’hui à 210.

Voir le site: j.y.merienne.pagesperso Villes et villages du Calvados
2 – Pièces Justificatives:

Par devant Robert Prestot et Etienne Fromyn, tabellions au siège d’Auquainville, Pierre Leprévost, receveur de la paroisse et seigneur de La Croupte, vend et transporte à François Lescurey, de Tordouet, 1 écu 5 sols ts. de rente. Témoins: Claude Cudorge, bourgeois de Fervaques et Bonaventure Vastine, de Courson.
Arch. SHL, Parchemin.

1590, 28 octobre
Acquisition par haut et puissant seigneur Guillaume de Hautemer, chevalier de l’ordre du Roy, capitaine des cinquante homme d’armes de ses ordonnances comte de Grancey, baron de Sollonge, Villiers, Fervaques, le Fournet, la Crouptes et le Verger, absent, stipullé par Claude de Louvyères, escuier, sieur du Parc, d’une pièce de terre.
= A.D. 14. 74 F 22.

1590, 28 octobre
Acquisition par haut et puissant seigneur Guillaume de Hautemer, chevalier de l’ordre du Roy, capitaine des cinquante homme d’armes de ses ordonnances comte de Grancey, baron de Sollonge, Villiers, Fervaques, le Fournet, la Crouptes et le Verger, absent, stipullé par Claude de Louvyères, escuier, sieur du Parc, d’une pièce de terre.
= A.D. 14. 74 F 22.

1623
Aveu a Emar de Prye (Aymar de Prie), chevalier, marquis de Toussy, au droit de Louise de Haultemer, son époux, marquis de Plasne, seigneur de Fervaques, Prêtreville, Cheffreville, etc. par Guillaume de Resville, pour lui et Pierre son frère, pour terre paroisse de la Croupte, tenue de la seigneurie de Fervaques.
= AD. Calvados. Série H. Suppl. Hôpital de Honfleur 1867.- H. 149

1662 – La Croupte
Vente par Jean Le Proux, de La Croupte, à Jean Le Prévost, de ladite paroisse de terre audit lieu, tenue de la seigneurie de Fervaques.
= AD. Calvados – Série H. Suppl. Honfleur 1862, H. 144

1704 – Fervaques
Vente par Jean et Philippe Le Prévost, fils de jean, héritiers de Marie Doisnard (Douesnard), leur mère demeurant, ledit Jean, à la Croupte, et ledit Philippe à Villers-sur-Mer, à Pierre Le Marchand, marchand à La Croupte, de maison à Fervaques.
= AD. Calvados – Série H. Suppl. Honfleur 1862, H. 144

1709 – La Croupte
Inventaire, de la réquisition de Marie de Bonnenfant, veuve de Jean Le Prévost, sieur de La Daugerie, de Jean et Philippe, fils dudit défunt, ledit Philippe demeurant à Honfleur, à la Croupte, village de La Daugerie, en la maison dudit défunt, des meubles, effets, titres,, lettres et écritures; vente desdits meubles.
= AD. Calvados – Série H. Suppl. Honfleur 1862, H. 144

1723 – Cernay
Déclaration à Auguste-Léon de Bullion, chevalier, marquis de Bonnelles, colonel d’un régiment de dragons, seigneur de Fervaques, Prêtreville, Cheffreville, La Croupte, Saint-Aubin, etc., par Philippe Le Prévost, fils Jean, bourgeois de Honfleur en sa noble seigneurie des Castelets, de terres à Cernay, affermée devant Pierre Hébert, procureur fiscal en la haute-justice de Fauguernon, sénéchal, assisté de François Le Front, greffier.
= AD. Calvados – Série H. Suppl. Honfleur 1862, H. 144

Insinuations

Description de l’église du 28 août 1854.

Description de la cloche
1723 – Monseigneur Auguste, Léon de Bullion, marquis de Bonnelles et seigneur de Fervacques, la Croutte et autres lieux, Maréchal de Camp d’un Régiment de Dragons de son nom, représenté par Noble Personne Jean Baptiste de Bonnechose, curé de ce lieu et par Noble Dame Marie Barbe Bégard, épouse de Messire Charles Le Bas conseiller du Roy, receveur des tailles à Lisieux………bourg. Trésorier.
Jean Aubert

La paroisse de la Croutte était comprise dans le plein fief de haubert de Fervaques, membre de la baronnie de Ferrière (Voir Ferrière – Aveu de 1604)

Dans la recherche de 1524 aucun gentilhomme n’est mentionné comme habitant la paroisse de la Croutte.

3 – Archives ShL:

Carnets de Charles VASSEUR –
DOYENNE DE LIVAROT – 14.

Election de Lisieux, sergenterie d’Orbec 85 feux

Sous l’invocation de St Martin
Patronage:
14e Petrus Coquaigne
16e et 18e Dominus loci

Curé:
le Front 1756-1787.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *