REPENTIGNY




NOTES sur REPENTIGNY

1 – Bibliographie.
2 – Pièces Justificatives.
3 – Archives ShL.

1 – Bibliographie:

BODIN Pierre Docteur : Les litres seigneuriales du Calvados, supplément au BSHL n°54 ou Litres Calvados.Doc

CAUMONT Arcisse de : Statistique monumentale du Calvados, réédition Floch, tome IV, page 182.

Editions FLOHIC : Le Patrimoine des Communes du Calvados page 535.

BEZIERE, Monographies communales d’Ouilly-le-Vicomte; Rocques et Norolles, Ms. c. 1885, 12 p.,
= Arch. Départ. du Calvados, Br. 9457.

DAVOUST C., Etude de Repentigny, Ms. s.l.s.d. (c. 1987) dactyl.
= Arch. Départ. du Calvados, Br. 13797

Voir le site: j.y.merienne.pagesperso Villes et villages du Calvados

STATISTIQUE MONUMENTALE DU CALVADOS PAR ARCISSE DE CAUMONT

Repentigny, Repentigneium.
L’église de Repentigny offre un chevet garni, au centre, d’un contrefort du XIIIe. siècle assez remarquable en ce que la partie inférieure est au moins moitié plus forte que la partie moyenne et supérieure : ce sont deux contreforts superposés l’un à l’autre.
Le choeur est en retrait sur la nef. Toutes les fenêtres sont modernes et des parties de murs ont été refaites. Une chapelle
seigneuriale de la fin du XVIe. siècle est accolée au choeur et en communication avec lui, du côté de l’évangile.
La tour s’élève sur la première partie de la nef.
La porte occidentale est carrée, mais garnie de moulures qui annoncent le XVII. siècle.
J’ai remarqué, sur le mur extérieur, une litre portant les armoiries de la maison d’Harcourt.
A l’extrémité du cimetière se trouvent les tombeaux de plusieurs membres de la famille Thierry, de Caen, notamment celui de Mr. Thierry, professeur de chimie et doyen de la Faculté des sciences de Caen, l’ami et l’élève du célèbre chimiste Vauquelin (Nous devons un souvenir à la mémoire du professeur de chimie dont le cours a été suivi pendant vingt ans, à Caen, avec empressement, et où plus de soixante auditeurs recueillaient les paroles du maître. C’est là que nous avons puisé les notions de chimie que nous possédons.
M. Thierry savait donner à ses leçons autant d’intérêt que les plus habiles professeurs de Paris, dont il avait suivi les cours avant d’être lui-même nommé professeur à la Faculté de Caen
); celui de son épouse et celui de son fils, capitaine d’artillerie de marine, mort en juillet 1859.
L’église est sous l’invocation de saint Martin. L’abbaye de Belle-Étoile nommait à la cure.
On comptait 2 feux privilégiés et 25 feux taillables à Repentigny.

2 – Pièces Justificatives:

1673. Archives SHL : 1F640 : 1673 : Repentigny : sieurie de la rivière, vente par¬ Lepeltier.

3 – Archives ShL:

Carnets de Charles VASSEUR –
DOYENNE DE : BEUVRON

– Sous l’invocation de Saint Martin

Curés :
Le Coute (1764-1774)
Le Comte (1739-1787)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *