SURVIE – 61




NOTES sur SURVIE – 61

Survie absorbe Belhôtel et Sainte-Croix-du-Mesnil-Gonfroy

Ancien fichier SURVIE.SPR

1 – Bibliographie.
2 – Pièces Justificatives.
3 – Archives ShL.

1 – Bibliographie:

CHOLLET A., « Aubri-le-Panthou, son Eglise, son Château et ses Seigneurs », BSHAO, IX, 1890, pp. 328-354

CHOLLET A., « Saint-Pierre-la-Rivière », BSHAO, XXXII, 1913, pp. 329-346 (famille de Rupierre: 338-343) le fief de Ratprune s’étendait sur cette paroisse)

DALLET A., « Notice historique, géographique, statistique et archéologique sur la commune de Canapville », BSHAO, XVIII, 1899, pp. 44-61 (famille Rupierre: 53-55)

CHOLLET A., « Survie », BSHAO, XXXVII, 1918, pp. 113-125

2 – Pièces Justificatives:

« Nous ignorons à quelle époque l’illustre famille de Rupières, qui portait pour armes: Pallé d’or et d’argent, avec devise: Superbia inanes, supports deux lions, entra en possession de la seigneurie de St-Denis-des-Ifs; mais nous savons que haut et puissant seigneur Philippe de Rupières, chevalier baron de Survie, seigneur de Ratprune, la Cressonnière, St-Denis-des-Ifs, St-Pierre-la-Rivière, etc. capitaine d’une compagnie de chevau-légers en était possesseur vers 1636.

« Philippe de Rupières se maria deux fois. Il eut de Françoise de Mailloc: 1° Françoise de Rupières, qui épousa le 24 décembre 1657, à St-Jean-d’Angély, Jean-Baptiste Goth d’Albert, marquis de Rouillac, dont elle eut un fils, mort à la Cressonnière, près Orbec, le 12 février 1861(sic); 2° Renée de Rupières, qui épousa le 12 février 1664, Charles-Alexandre-Albert de Melun, vicomte de Gand, dont elle eut cinq garçons et trois filles. Le premier, Alexandre, qui fut baron de Survie, avait épousé en 169O, Elisabeth de Rohan-Mont-Bazon.

« Françoise de Rupières étant morte vers 1661, sans laisser de postérité, sa soeur Renée, épouse du vicomte de Gand, se trouva seule héritière de la riche maison de Rupières. C’est ainsi que nous voyons son mari rendre aveu au roi, le 9 août 1673, de son plein fief de haubert de Survie et de ses autres fiefs de St-Denis-des-Ifs, de St-Pierre-la-Rivière, etc., lesquels fiefs étaient possédés par les prédécesseurs de sa femme. Nous avons puisé ces renseignements dans le Dictionnaire de Moréri, dans la Vie de nos pères en Basse-Normandie, de M. Victor Des Diguères, mais plus particulièrement dans les notes manuscrites de Couriol, mais ils ne concilient nullement comme date avec l’inscription que l’on voit sur la tombe de Renée de Rupières, placée dans l’église de la Cressonnière. Cette inscription que nous croyons erronée, est ainsi conçue (?)… Statistique monumentale du Calvados, par Arcisse de Caumont:

Cy Gist
Très haute et
Très puissante dame
Madame Renée de Rupierre
Veuve de très haut et très
Puissant seigneur Monseigneur
Charles de Melun et… de
…Seigneur des terres
Et Prairies de..omp..
Valiencourt Sarc..
La Cressonnière et autres lieux
Laquelle décéda
… 1751 âgée
De 53 ans
Priez Dieu
Pour son âme
Voir FONDS BOUDARD :
– 2FM297 : 1788 : La Pintrie, Baronnie de Survie : comptes de gestion.

1599 – Saint-Germain-de-Montgommery
Titres justificatifs du droit qu’ont les décimateurs de Survie de percevoir la dîme pour les terres converties de labour en herbe – Sentence de Jacques Hérembert, écuyer, licencié-ès-lois, sieur de la Rivière,lieutenant du bailli d’Alençon en la vicomté d’exmes et Argentan, sur un procès entre François Guyard, écuyer, curé de Saint-Germain-de-Montgommeri et noble homme Guillaume de Bassan, sieur de Flamanville, propriétaire de l’herbage du Parc-Bonnet, dont ledit curé voulait avoir les dîmes.
AD. 61 – H. 1756 –

1625 – Survie
Titres justificatifs du droit qu’ont les décimateurs de Survie de percevoir la dîme pour les terres converties de labour en herbe – Accord entre François Dellyer (de Lyée), chevalier, seigneur de Tonnencourt-le-Couldrey et Heurtevent, Saint-Jean-de-Livet et Saint-Martin-de-la-Lieue, et François Hardy, prêtre, curé de Tortisambert, doyen de Mesnil-Mauger, au sujet de trois pièces de terre ci-devant en labour et depuis converties en herbage
AD. 61 – H. 1756 –

3 – Archives ShL:

Carnets de Charles VASSEUR –
DOYENNE DE :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *