DONVILLE SUR DIVES



NOTES sur DONVILLE SUR DIVES

Réunie pour partie à Escures sur Favières et pour partie à Saint Pierre sur Dives – 27 mars 1858.
Donvilla, 1133 (ch. de Saint-Pierre-sur-Dive).

Par. de Saint-Martin, patr.
l’abbé de Saint-Pierre-sur-Dive.
Dioc. de Séez
doy. de Saint-Pierre-sur-Dive.
Génér. d’Alençon
élect. de Falaise,
sergent. de JumeL

1 – Bibliographie.
2 – Pièces Justificatives.
3 – Archives ShL.

1 – Bibliographie:

voir :
Histoire de St Pierre sur Dives par l’Abbé Denis p.172-180.

2 – Pièces Justificatives.

Insinuations:

La paroisse de Donville est supprimée ; elle n’a plus de curé ; mais en revanche elle figure sur le tableau de communes de l’arrondissement de Lisieux, bien que sa population ne soit pas considérable et qu’elle ne forme qu’une agglomération de maisons avec St Pierre sur Dives ; et sans la rivière qui forme le partage il serait impossible de trouver une limite. Les travaux du chemin de fer d’Argentan isolent complètement l’église qui subsiste encore au milieu de son cimetière où l’on enterre encore.
Suit une description de l’église du 5 novembre 1857.

Cloche de Donville – L’an 1681 Ste Catherine –
Jehan Aubert ma faicte
(cette cloche est l’une des quatre cloches de la tour centrale de l’abbaye de St Pierre sur Dives).

STATISTIQUE MONUMENTALE DU CALVADOS PAR ARCISSE DE CAUMONT

Donville, Donvilla, Douvilla.

L’église de Donville est moderne ; elle a été reconstruite à peu près en entier au siècle dernier. Le choeur, cependant, paraît plus ancien : il a conservé des contreforts qui le divisent en deux travées, et quoique les fenêtres arrondies et, le revêtement des murs annoncent le XVIIIe siècle, il est probable que l’on a conservé dans la reconstruction une partie des murs anciens. La nef n’a pas de contreforts et doit être entièrement moderne.
Une jolie tour de pierre, en forme de dôme, couronnée d’un lanternon à jour, surmonte l’extrémité occidentale de la nef.
On sait que ce type de tours a été souvent reproduit au XVIIIe siècle, dans les cantons du Calvados où la pierre de taille existe.
L’inscription de la cloche est ainsi conçue ; elle provient de la sonnerie de l’abbaye de St-Pierre :
L’AN 1681—Ste-CATHERINE.
JEAN AUBERT MA FAICTE.

Donville faisait partie du diocèse de Séez, de l’élection de Falaise, de la sergenterie de Jumel. On y comptait 51 feux.
Les registres de Donville remontent à l’année 1580.
M. Pépin en a fait le dépouillement.
Depuis quelque temps, Donville, qui était en quelque sorte un faubourg de St-Pierre et n’en était séparé que par la Dive, a été réuni à cette commune.
La gare de la station de St-Pierre est située près de l’église de Donville.

3 – Archives ShL.

Election de Falaise, sergenterie de Jumel
51 feux
Maintenant de l’arrondissement de Lisieux, canton de St Pierre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *