MAILLOC



NOTES  sur MAILLOC – 14

Concerne les quatre communes :

SAINT-DENIS-de-MAILLOC
SAINT-JULIEN-de-MAILLOC
SAINT-MARTIN-de-MAILLOC
SAINT-PIERRE-de-MAILLOC

Carnets de Ch. VASSEUR : extrait de « Doyenné d’Orbec » concernant ces 4 communes.

– BIBLIOGRAPHIE de la Vallée de l’Orbiquet

Pour l’étude des documents originaux, il est nécessaire de se reporter aux ouvrages suivants:

Armand BENET.- Inventaire sommaire des Archives départementales antérieures à 1790. Calvados. Archives ecclésiastiques. Série H Supplément. Tome deuxième. Hôpitaux de Honfleur, Orbec et Bois-Halbout, Caen, Valin, 1900, In-4°, XXVIII-341 p. table n.p.

Georges BESNIER.- Répertoire sommaire des documents antérieurs à 1800 conservés dans les archives communales, département du Calvados, Caen, Delesques, 1912, In-8°, XCIX-657 p.

Catalogue des Archives de la Société Historique de Lisieux. Manuscrits formant le fonds de la Société au 1er août 1885, Lisieux, Lerebour, 1885, in-8°, 99 p.

Catalogue des Archives de la Société Historique de Lisieux. Année 1889 – N° 9 – Imprimés formant le fonds de la Société au 31 janvier 1889, Lisieux, Lerebour, 1889, in-8°, 27 p.

CAUMONT Arcisse de : Statistique monumentale du Calvados, réédition Floch pages 817 à 834.
(Château de Mailloc page 820)

COLBERT-LAPLACE Auguste de : voir archives SHL, Dossier « Lieux M à Z »
20 bis – Mailloc : photocopie d’un ouvrage de M. Auguste de Colbert-Laplace.

Documentation sur le Château de Mailloc à Saint Julien de Mailloc – 2005 – Communiqué par M. Yves NEDELEC. Archives SHL NE 26

Editions FLOHIC : patrimoine des Communes du Calvados pages 1243 à 1251.

Jean LESQUIER.- « Les plus anciens textes de la Société Historique de Lisieux – 1208-1450″, BSHL., N° 22, 1914-1915, pp. 27-55 ; t. à p., Caen, Domin, 1915, In-8°, 31 p.
Orbec, Bienfaite, Tordouet, etc.

Auguste LONGNON.- Pouillés de la province de Rouen, Paris, Imprimerie nationale, 1903, In-4°, LXXV-
Pour l’histoire des familles, outre les recherches dans les Archives Municipales, recherches pour lesquelles on peut se reporter à l’ouvrage de BESNIER et au Guide des Archives départementales du Calvados, il est indispensable de consulter les bibliographies de portée nationale, d’ARNAUD et de G. SAFFROY et toutes les recherches de noblesse (Se renseigner auprès des Cercles de recherches généalogiques.). Pour les périodes modernes, il existe quelques ouvrages dans lesquels on trouve de nombreux renseignements:

BREQUIGNY.-  » Rôles Normands et français et autres pièces tirées des Archives de Londres par Bréquigny en 1764, 1765 et 1766 « , MSAN., XXIII, 1858, pp. VI-264

Léopold DELISLE.- « Magni Rotuli Scaccarii Normanniae (pars Secunda) », MSAN., XVI, 1852

Pierre-Elie-Marie LABBEY de LA ROQUE.- Recherche de Montfaut, Caen, Poisson, 1818, In-8°, 168 p.
Sur cette enquête, voir la note de La BROUSSE LA BROUSSE de et Jacques de LA BROUSSE.- Une charte des francs-fiefs au XVe siècle. La charte du 22 octobre 1471 octroyée par Louis XI, roi de France, en maintenue de noblesse à Thomas Tesson, écuyer, seigneur de la Guérinière en Saint-Médard-de-Celland, vicomte de Mortain, bailliage de Cotentin in Mélanges – Documents (publiés par la Société de l’Histoire de Normandie), 16e série, 1958, pp. 9-33

Pierre-Elie-Marie LABBEY de LA ROQUE.- Supplément à la Seconde édition de la Recherche de Montfaut, Caen, Poisson, 1824, In-8°, 30 p.

Pierre-Elie-Marie LABBEY de LA ROQUE.- Recherche faite en 1540, par les Elus de Lisieux des nobles de leur Election, Caen, Poisson, 1827, In-8°, 170 p.

André de LA CHESNAYE des BOIS.- Dictionnaire de la Noblesse, Paris, rééd. Paris 1863

P.-F. LEBEURIER.- Rôle des taxes de l’arrière-ban du bailliage d’Evreux en 1562 avec une Introduction sur l’histoire et l’organisation du ban et de l’arrière-ban, Evreux – Rouen, Huet – Lebrument, 1861, In-12, 167 p.

P.-F. LEBEURIER.- Recherche de la noblesse de l’Election d’Evreux en 1523 avant le dénombrement des élections de Conches et de Pont-de-L’Arche, Evreux, Huet, 1868, In-12, 72 p.

P.F. LEBEURIER.- Etat des anoblis normands de 1545 à 1661 avec un supplément de 1398 à 1687, Evreux, 1866, In-4°, XXV -231 p.

LECHAUDE d’ANISY et de SAINTE-MARIE.- Recherches sur le Domesday ou Liber Censualis d’Angleterre, t. I, seul paru, Caen, Lesaulnier, 1842, In-4, IV-284 p.

LECHAUDE-D’ANISY.- Extraits des Chartes et autres actes normands qui se trouvent dans les Archives du Calvados… accompagné d’un Atlas, 1834, 2 vol., In-4, et 1 atlas. t. VII et VIII des MSAN
Ce travail non remplacé à ce jour ne doit être utilisé qu’avec beaucoup de précautions, il s’y trouve de nombreuses erreurs de transcription.

LE COURT ( Cr Henry ).- Le Clergé de Lisieux et la Recherche de 1540 in Etudes d’histoire normande II., Lisieux, Lerebour, 1901 et BSHLx, n° 13

PREVOST ( G.-A. ).- Armorial général de France (Edit de Novembre 1696). Généralité de Caen publié d’après le manuscrit de la Bibliothèque nationale, avec Introduction, Notes et Tables, Rouen – Paris, Lestringant – Picard, 2 vol., 1913, In-8,

G.-A. PREVOST.- Armorial général de France (Edit de Novembre 1696). Généralité d’Alençon publié d’après le manuscrit de la Bibliothèque nationale, Rouen-Paris, Lestringant-Picard, 3 vol., 1922-1924, In-8°, X-325, 262 et 101 p.

Pour les recherches d’ordre familial ou religieux :

abbé PIEL.- Inventaire historique des actes transcrits aux insinuations ecclésiastiques de l’ancien diocèse de Lisieux analysés pour servir à l’histoire du personnel de l’évêché, de la cathédrale, des collégiales, des abbayes et prieurés des paroisses et chapelles ainsi que de toutes les Familles notables de ce Diocèse, LISIEUX, Piel, 1895, 5 vol., in-4°, pl. h.t.

Pour la connaissance des monuments et de leur histoire, voir :

Arcisse de CAUMONT.- Statistique monumentale du Calvados, Caen, Le Blanc-Hardel, 1846-1867, 5 vol. In-8
Canton d’Orbec : pp. 747-843
CAUMONT Arcisse de : Statistique monumentale du Calvados, réédition Floch, tome III pages 817 à 834.

Editions FLOHIC : patrimoine des Communes du Calvados pages 1243 à 1251.

Philippe DETERVILLE.- Grands et petits manoirs du Pays d’Auge, Condé-sur-Noireau, Corlet, 1982, 250 x 330, 312 p., ill. couv. ill.
Saint-Martin-de-Mailloc, Manoir des Samsons, p. 112-113 ; Cerqueux, Manoir de Cerqueux, p. 76-77 ; Courtonne-la-Meurdrac, Le Manoir d’Anfernel, p. 95-97 ; Friardel, Manoir de Douville, p. 71-73 ; Meulles, p. 64-67 ; Meulles, Manoir des Eteux, p. 68-70 ; Tordouet, Manoir de Tordouet, p. 76-78

Philippe DETERVILLE.- Le charme discret des manoirs du Pays d’Auge, Condé-sur-Noireau, Corlet, 1985, 250 x 330, 317 p.
Cernay, Manoir de Cernay, p. 74-75 ;

Philippe DETERVILLE.- Richesse des châteaux du Pays d’Auge, Condé-sur-Noireau, Corlet, 1989, 250 x 330, 301 p. ; pp. 71-74

Etienne DEVILLE.- « Excursion du 26 août (1926) « , AAN, 94, 1927, pp. 148-171
Saint-Martin-de-la-Lieue – Saint-Germain-de-Livet – Caudemone Fervaques – Auquainville, Brucourt – Saint-Cyr-de-Friardel – Orbec Charité La Vespière, Prisons – Saint-Germain-la-Campagne – Saint-Denis-de-Mailloc – Mesnil-Guillaume – Glos, église, abbaye de Cormeilles – Beuvillers, Dr Billon – Les Pavements

Roland ENGERAND.- En Pays d’Auge, ouvrage orné de 44 gravures, Tours, Arrault, 1937, In-8, 182 p. ; A Lisieux, bonne vie et belle vie – Au Val-Richer – François Guizot, ou la dictature du juste milieu – A Saint-Hymer – Port-Royal en Normandie – Sur les bords de la Touques, la Dame de Fervaques – Sur les bords de l’Orbec et de la Dives – Adieux au Pays d’Auge ( Tordouet ; Saint-Martin-de-Mailloc ; Saint-Pierre-de-Mailloc ; Saint-Pierre-sur-Dives ; Saint-Martin-de-Bienfaite ; la Cressonnière )

GUIBLAIS R..- Promenades dans le canton d’Orbec-en-Auge, 1973

Isabelle JOUAN, dir..- Pays d’Auge – Un terroir, un patrimoine – Guide des cantons de : Lisieux II, Saint-Pierre-sur-Dives, Livarot, Orbec, s.l.s.d. Pays d’Accueil Sud-Pays-d’Auge ( 1989 ), 110 x 210, 81 p. 6 cartes h.t.
Courtonne-la-Meurdrac (chambrette de Charité), La Croupte, La Foletière-Abenon, Saint-Denis-de-Mailloc, Saint-Jean-de-Livet, Saint-Julien-de-Mailloc, Saint-Martin-de-Bienfaite, Saint-Martin-de-Mailloc, Tordouet.

Pierre-François-Amédée TISSOT.- Chemin de fer de Lisieux à Orbec Chemin de fer de Lisieux à Orbec…avec une carte de la ligne. LISIEUX – ORBEC, 1873

Charles-Modeste-Victor VASSEUR.- Trois jours à travers champs, CAEN, Le Blanc-Hardel, 1866, In- 8°, 47 p.
Saint-Germain-la-Campagne; Margeot; d’Orbec; du Merle; de Bouquetot; Jehan de la Rivière sr. du Feugerey; vitrail offert par Jehan d’Orbec, chanoine de Coustances ? en 1511; Estienne Rabaste; piédestal gallo-romain (fig.); Chateaubriand, Saint-Jean-de-Thanney, Bauquemare; Beaufort; Planches; Bocquencey; Le Gorgelier; Bonnechose; Ferrières; de Monney; Gauville; Mailloc, fief de La Motte; Saint-Christophe-de-Mervilly; Heudey; Costard; Le Perré; carrières de Saint-Laurent-des-Grès; Notre-Dame-de-Grâce; Sainte-Barbe; Saint-Eutrope; Saint-Aubin-de-Thanney; La Chapelle-Gauthier, baron de Tuboeuf, baron d’Echauffour, Pierrecourt, Rocquenval, Beaulieu, Longchamp, gouverneur de Lisieux; trois oeufs de poule déposées en ex-voto Harillière; Cappelet; Thiesse, sr. de Montfort; Saint-Evroult fonde quinze couvents dont Montreuil-L’Argillé qui appartenait alors comme tout le pays d’Exmes à un riche seigneur de sang royal dont l’histoire ne nous a pas conservé le nom mais qui eut l’honneur de donner le jour à Saint-Chrodegand et à Sainte-Opportune (vie). Territoire donné à Helgon – Heugon, puis vint aux Giroie, Pierre, comte d’Alençon; Pierre Le Gris; Hugues de Beufville; Jean Newton et Thomas Barton; Gaspard Erard; Michel de Roncherolles; Cordier de Launay; Le Filleul; Masson de Plissey; Maison du Bailliage, description – cloche de La Villette, 1811; Le Houlme; Lusigneul; Pierre Vattier; Louis Boivin; La Goulafrière; Saint-Léger-de-Réville (fig.); La Trinité de Josselin; Pomponne du Buat, seigneur de Garnetot; Marie de Maurey; Saint-Vincent; Le Roy; Le Forestier.

Henri VUAGNEUX.- A travers le Pays d’Auge, Paris, Dentu, 1889, In-8°, 243 p.
Le château de Mailloc pp. 37-50 – Bienfaite – la Cressonnière – Mesnil-Guillaume – Glos – de Colbert-Chabannes.

Pour l’histoire générale, politique, ecclésiastique, économique ou institutionnelle, voir :

Colette CHARRIER.- La criminalité dans le bailliage d’Orbec (1715-1750), Mémoire pour l’obtention de la maîtrise d’histoire. Faculté des lettres et sc. humaine de Caen.

Henry de FORMEVILLE.- Histoire de l’ancien évêché-comté de Lisieux – comprend: Introduction à l’Histoire de l’Evêché-Comté de Lisieux. Les Mémoires de Noël Deshays. Les Huguenots et la Saint-Barthélemy à Lisieux. Quatre appendices comprenant la Table du Cartulaire de l’Evêché, les Rôles des Fiefs de la Vicomté d’Auge, de Pont-Authou et Pont-Audemer, d’Orbec, etc., Lisieux, E. Piel, 1873, 2 vol., In-4°, 11-dcliii et 419 p.

Henri de FRONDEVILLE.- « Documents concernant la cession de la vicomté d’Orbec, 1470-1476 », Bull. de la Soc. hist. d’Orbec, n° 5, 1934-1935, pp. 25-32

Henri de FRONDEVILLE.- Le Compte de la Vicomté d’Orbec pour la Saint-Michel 1444 – Jean Le Muet, Vicomte et receveur in Etudes lexoviennes, IV, 1936, pp. 117-318

Henri de FRONDEVILLE.- La Vicomté d’Orbec pendant l’occupation anglaise (1417-1449) – Compte de Jean Le Muet, vicomte d’Orbec, pour la Saint-Michel 1444. Préface de M. le Chanoine Simon in Etudes lexoviennes, t. IV, 1936, Gr. in-8°, XIV-328 p., carte.
Voir les c.r.: critiques de H. NAVEL in Normania, 1936, 1er trimestre, pp. 250-253 ; L. HALPHEN.- Comptes rendus de l’Académie des inscriptions et belles Lettres, 1937, pp. 152-154 ; Edouard PERROY in Revue historique, bulletin critique, 4e trim. 1938, pp. 394-396

Henri de FRONDEVILLE.- Recherches sur la vicomté d’Orbec au XIVe siècle, Bernay, Claudin ; Extr. du Bull. Soc. Hist. d’Orbec, II, 1938, p. 144

Henri de FRONDEVILLE.- « Le Comté de Beaumont-le-Roger apanage de Robert d’Artois (1310-1331) », BSAN, t. XLV, 1937 (1938), pp. 41-136, carte ; et t.à p. : Caen, 1938, 99 p. et carte h.t.
BSAN

Henri de FRONDEVILLE.-  » La région de la Basse Seine pendant la Guerre de Cent Ans « , Bulletin philologique et historique du Comité des travaux historiques et scientifiques, 1955-1956 (1958), pp. 319-357

C. HIPPEAU.- Dictionnaire topographique du Département du Calvados, Paris, Imp. Nationale, 1883,

Auguste GUILMETH.- Orbec, s.l., s.d., in-8°, 48 p.
= L’ex. de la Bibl. mun. de Caen : Res. F.N.B. 971 comporte 48 p. imprimées et 16 p. ms. ( écriture de Ch. Vasseur ? )

Paul LE CACHEUX.- Actes de la chancellerie d’Henri VI concernant la Normandie sous la domination anglaise (1422-1435), Rouen-Paris, Lestringant-Picard, 1907, 2 vol., In-8°.
Pierre Cauchon, I, 72-74, 347, 371, 377, 393, 405; II, 9, 91, 105, 164, 167, 171, 176, 185, 187, 190, 193, 203, 212, 214, 218, 230, 240, 245, 263, 276, 279; Colart Cauchon, II, 336 – Cerqueux, II, 351 – Champosoult, II, 374 – Courtonne, I, 81, 161, 326; II, 14, 201 – Familly, II, 53 – La Folletière, I, 77 ; II, 366 – La Halboudière (commune de Familly) I, 160; II, 54 – Jean de Mailloc, II, 233 – Henri Maillot, II, 318 – Mesnil-Guillaume, I, 15 – Orbec, II, 351, 3257 ; Guillaume d’Orbec, II, 372 – Tordouet, II, 301.

Gaston LE HARDY.- « Le dernier des ducs de Normandie. Etude critique sur Robert Courte-Heuse », BSAN, X, (1882), pp. 1-184
famille de Montfort, p. 85 – Hugues de Grentemesnil, p. 86 – cf. généalogie famille ducale, branche de Meulles, d’Orbec et du Sap, p. 67 –

Louis RIOULT de NEUVILLE.- « Les Barons d’Orbec », MSAN, XXX, p. 750 sq.

Louis RIOULT de NEUVILLE.- Le Château de Mailloc in La Normandie Monumentale et Pittoresque, Le Havre, Le Male et Cie. (réédit. Corlet, t. II, pp. 143-149

Louis RIOULT de NEUVILLE.- « De la résistance à l’occupation anglaise dans le pays de Lisieux de 1424 à 1444 », BSAN, t. XVI ; et t. à p. Caen, Delesques, 1893, in-4°, 48 p.

SAINTE-CHAPELLE.- Canalisation d’Orbec à Trouville par Lisieux et Pont-l’Evêque par… secrétaire du Mal de Saint-Cyr, Cambrai, 1839, J. Chanson, In-16, 31 p.
= A.D. Calvados – F. 5078. Papiers Le Court

Sur la Période révolutionnaire, il existe un grand nombre de documents originaux dans les Bibliothèques publiques et entre autres aux Archives départementales du Calvados, dans la série L, les documents suivants:

Les Registres des Comités de Surveillance des communes suivantes:

9 Courtonne an II
10 Mesnil-Guillaume 1793
Orbec an II – an III
15 Saint-Martin-de-Bienfaite 1793 – an II
Saint-Martin-de-Mailloc an II
Saint-Pierre-de-Mailloc an II
Tordouet an II
Vespière ( La ) 1793 – an II

On trouve également sur cette période, une multitude d’imprimés dont:

Etats des représentations des officiers du bailliage d’Orbec au Garde des Sceaux, s.l.s.n., In-8, 29 p.
= B.M. Pont-Audemer )

Additions analytiques aux itératives représentations du Bailliage d’Orbec – 1788, s.l.s.n., In-8, 43 p.
= B.M. Pont-Audemer )
= B.M. Lisieux F.N. 671.2.- B.

Très humbles et itératives représentations des officiers du bailliage d’Orbec au garde des Sceaux – Juillet 1788, s.l.s.n., In-8, 72 p.
= B.M. Pont-Audemer

Cahier des Délibérations de l’Ordre du Tiers-Etat, arrêtés à l’Assemblée générale du Bailliage d’Evreux, le 23 Mars 1789, remis à M. BUCHER DES NOES, Conseiller au Bailliage de Bernay, Bailliage de Bernay; LE MARECHAL, Négociant à Rugles, Bailliage de Bretheuil; BEAUPEREY, Propriétaire à la Chapelle Montgenouil, près Gacé, Bailliage d’Orbec; BUZOT, Avocat à Evreux, Bailliage d’ Evreux; élus Députés, pour être portés aux Etats-Généraux prochains, s.l.s.d., In-8, 36 p.

Claude FAUCHET.- Lettre de Claude Fauchet, évêque du Calvados aux citoyens d’Orbec, (2 janvier 1793), s.l.s.d., In-4°

Adresse des députés extraordinaires de Lisieux, Paris, s.n., s.d. = 1790 ), In-8, 8 p.
( A pour but de demander le placement à Lisieux du Tribunal du district qui devait siéger à Orbec, FRERE, I, 8 )

Réponse de l’Administration Municipale de Lisieux intra muros, Au Mémoire additionnel, présenté par les Délégués de l’Administration d’Orbec (les Citoyens Chausson, Juge de Paix & Lebugle, Assesseur) à leur Pétition du 8 Nivôse dernier, s.l. s.d (c. 27 germinal an 6), In-4°, 8 p. etc.

Quelques travaux ont été rédigés:

R. GOY.- « Les cahiers de doléances du Tiers Etat du bailliage d’Orbec pour les Etats Généraux de 1789 », PA, 26, 11-1976, pp. 21-27; 26, 12-1976, pp. 20-28

R. GOY.- « Les députés du bailliage secondaire d’Orbec et l’assemblée du bailliage principal d’Evreux », PA, 27, 2-1977, pp. 25-35

général BONNET de la TOUR.- « Le curé constitutionnel d’Orbec », PA, 19, 4-1969

Sur l’histoire au XIXe siècle, voir :

Droits sur les menus grains – Du 5 décembre 1833 ( Droits de place sur les menus grains 20 centimes par somme de 2 hectolitres sur l’Avoine, le seigle, l’Orge, le Sarrasin, le Chènevis, la graine de Trèfle, les Pois, les Vesces, les Lentilles et les Farines – les avoines sont également soumises à un droit d’octroi qu’elles ne payaient pas à Saint-Pierre-sur-Dives et à Orbec… – signé Leroy-Beaulieu, Maire, Louis Nasse, Sous-préfet), A Lisieux, Imprimerie de Veuve Tissot, in-4°, 4 p.

FOURNET.- Société d’émulation de Lisieux. Discours de M. Fournet Président au Concours agricole d’Orbec le 6 août 1865, LISIEUX, Piel, 1865, in 8°, 11 p.

Le Chemin de Fer

Chemin de fer de Lisieux à Orbec. Acte de concession et cahier des charges, Caen, Goussiaume, 1870, in 8°, 52 p.

Indicateur et Plan du Chemin de fer d’Orbec à Lisieux, Lisieux, Mack, 1873
= BM.Caen, FN, Br. 5017 –

Chemin de fer d’intérêt local de Lisieux à Orbec ( avec légende :) Chemin de fer d’Orbec à Lisieux – Chemin de fer de la Compagnie de l’Ouest – Filature de lin et de coton – Fabriques de draps et de toiles – Papeteries -Savonnerie – Moulins – Scierie – Gazomètre, Lith. de Mme. Lajoye – Tissot. Lisieux in TISSOT ( Amédée ).- Chemin de fer de Lisieux à Orbec… avec une carte de la ligne, Lisieux-Orbec, 1873

A. PAILLEUX.- « Du temps de la ‘Vallée d’Auge' », PA, 18, 7-1968

Max MAURIN.- « L’ancien réseau des chemins de fer du Calvados », Le Mois à Caen, n° 88, oct. 1970, pp. 6-16; 90, déc. 1970, pp. 9-17, ill

Max MAURIN.- « Ligne pittoresque en plein Pays d’Auge », PA, 22, 11-1972, pp. 23-26

Gare de Beuvron. Exposition Le Chemin de Fer, s.l.n.d. ( 1972 )

Jean BERGERET et Laurence BOITARD.- Aspects du chemin de fer dans le Calvados sous le Second Empire. Exposition. Catalogue, LISIEUX, Musée du Vieux-Lisieux, François Cottin, avril-juin 1979, 46 ff. multig.

DURAND.- Mémoire sur la maladie épizootique dite fièvre aphteuse, cocotte qui régna en Normandie en 1839 par….Vétérinaire à Orbec in Bulletin des travaux de la Société d’Emulation de Lisieux – 1er Volume, Lisieux, pp. 217-224

Philippe DUPRE.- « Evolution du patrimoine industriel de la vallée de l’Orbiquet », Ann. de Norm, 32, oct. 1982, pp. 208-235

6 – Charles VASSEUR : « doyenné d’Orbec ».

9- MAILLOC

C’est le nom de quatre paroisses de l’ancien Evêché de Lisieux: St Martin, St Pierre, St Julien et St Denis.
La famille des Seigneurs de Mailloc remonte à la plus haute antiquité et se perd dans la nuit des temps, elle a, avant de s’éteindre, fourni une infinité de branches répandues dans toute la Normandie.
Le plus ancien dont l’histoire fait mention est Jean de Mailloc, qui suivit le Duc Robert en Terre Sainte.
Il portait de gueules à 3 Maillots d’argent. On trouve à la même époque Guille de Mailloc.
Les rôles de l’Echiquier de Normandie relatent en l’année 1180 le nom de Roger de Mailloc.

Henry de Mailloc figure sur les listes des tenanciers de fiefs militaires du commencement du 13e siècle.
En 1204 vivait Guillaume de Mailloc mais il est impossible d’établir une filiation entre ces divers
personnages.
Depuis lors les documents sont muets jusqu’à la fin du 14e siècle.
Pierre du Tertre secrétaire du Roi de Navarre, Charles le Mauvais, était seigneur de Mailloc en 1378.
Jean de Mailloc suivit le même parti et fut l’un des 300 graciés par le Roi de France lorsqu’il se fut rendu maître de son fallacieux ennemi.
Colas de Mailloc était en 1408 lieutenant du Capitaine du Chastel et Ville de Caen.
En 1464 on trouve un Pierre de Mailloc. C’est probablement lui qui figure dans une transaction passée le 4 janvier 1476 entre Maître Antoine, évêque et comte de Lisieux d’une part, les sieurs Pierre de Mailloc et Foulques de Saint Denis d’autre part au sujet de la tenure du fief de St Denis réclamée simultanément par l’évêque et le seigneur de Mailloc, ainsi sur la Haquenée de l’Evêque au jour de son entrée, réclamée également par ce dernier.
D’après cet acte, l’Evêque abandonne au sieur de Mailloc, l’hommage du fief de St Denis ainsi que toutes les droitures seigneuriales qui pourraient en dépendre, et quant à la haquenée il est réglé que le sieur de Mailloc et ses hoirs en deviennent possesseurs le jour de sa première entrée dans son évêché, à charge par ledit seigneur d’être sujet au dîner le jour de son entrée et de celle de ses successeurs ainsi que d’y faire l’office de maître d’hôtel et de le servir en cette qualité au lieu où le dîner sera servi. Enfin cette transaction porte qu’il sera payé au sieur de Mailloc 18 livres tournois pour le prix de la haquenée sur laquelle l’Evêque était monté le jour de son entrée.
La Chesnaye-Desbois mentionne Pierre et Henry de Mailloc en 1506.
En 1540 les élus de Lisieux firent une recherche de la noblesse. Jean de Mailloc, seigneur de St Pierre du Tertre pour lui et ses frères puînés, bailla sa généalogie et extraction de noblesse ancienne et pour justifier ycelle il produisit plusieurs lettres et écritures commençantes en l’an 1432 sur le nom de Jehan de Mailloc, écuyer. Les élus n’y trouvèrent point à redire.
Les deux frères puînés du seigneur de Mailloc, Charles et Pierre dits de Mailloc habitaient la paroisse de St Denis du Val d’Orbec, qui porte maintenant le nom de St Denis de Mailloc. On trouve aussi à la même année un Louis de Mailloc de Sacquainville, chevalier de Malte
Il existe aux archives du Calvados, un aveu rendu le 29 août 1551 par Jehan de Mailloc au Cardinal d’Annebaut, évêque de Lisieux de sa terre de Mailloc, l’un des membres du Comté de Lisieux, ladite terre consistant en manoir, domaine, rentes, services, droit de présenter aux bénéfices cure de la paroisse et lui appartient la haquenée ou mule sur laquelle est monté ledit seigneur évêque le jour qu’il fait son entrée à Lisieux, en lui aidant à descendre près la Croix St Ursin, à la sujétion de lui servir ledit jour d’écuyer tranchant. Tenu ledit fief du comté de Lisieux à foy et hommage et relief avec 40 jours de garde à la porte d’Orbec audit Lisieux en temps de guerre.
Dans les guerres de Religion du 16e siècle le seigneur de Mailloc comme presque tous les gentilshommes normands se rangea du côté des Ligueurs. Dans le même temps en 1590, le seigneur de St Denis de Mailloc était gouverneur de la ville de Lisieux.
Nous avons vu à Marbeuf, Madeleine de Mailloc femme de Guy d’Aché vivante en 1583.
Quand la Ligue dite du Bon Public menaça la sûreté de l’Etat, le baron de Mailloc se rendit à Lisieux pour offrir ses services qui s’y trouvait alors en 1620. Ses services furent agrées et le baron de Mailloc fut tué au siège de Clairac. En l’an 1652 au mois de mars, il y eut une sédition dans les communes de la Chapelle-Yvon, Mailloc, St Pierre du Tertre, St Denis du Val d’Orbec, Le Sap-André, Thiberville, Jouveaux, Fontaine La Louvet, Canapville et autres lieux. Les paysans des quatre premières s’assemblèrent au château de Mailloc, d’où ils sortirent avec des gens armés et maltraitèrent les collecteurs. Il paraît que le baron de Mailloc avait favorisé les paysans dans cette révolte, mais il donna un désaveu par écrit.
L’affaire fut portée au Conseil du Roy, qui fut obligé de rendre un arrêt le 4 juin 1653.
Cette légère échauffourée n’empêcha pas l’érection de la terre en marquisat quelques années plus tard. Voilà ce qu’on trouve dans Waroquier, tome 7 «Mailloc en Normandie, diocèse et élection de Lisieux, 83 feux. La terre et baronnie de Mailloc tenue par un fief entier de la Vicomté d’Orbec, fut érigée en marquisat par lettre de 1693 en faveur de Gabriel René de Mailloc fils de Gabriel et de Renée de Crequy du chef de laquelle il eut en 1702 le comté de Clery par la mort de son oncle Alexandre de Créquy. Il mourut sans postérité le 11 octobre 1724 et sa veuve Claude Lydie d’Harcourt se fit adjuger le marquisat de Mailloc qui par sa mort arrivée en 1750 le 25 décembre, échut au Duc d’Harcourt, son frère.» Avant lui Lachesnaye-Desbois avait consigné les mêmes faits.
Le Duc d’Harcourt Anne Pierre d’Harcourt, gouverneur de Normandie mourut en 1783. François René, son fils, né en 1726, lui succéda dans sa charge comme dans ses terres. Il n’est décédé qu’en 1802.Il avait pour frère le Duc de Beuvron, mort en 1797 qui passa la période critique de la Révolution dans sa terre du Neubourg près d’Evreux, protégé par ses anciens vassaux qu’il avait comblés de bienfaits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *