FAVEROLLES – 27




NOTES sur FAVEROLLES – 27
de Faveroliis – de Faverolis

1 – Bibliographie.
2 – Pièces Justificatives.
3 – Archives ShL.

1 – Bibliographie:

Voir : MSS 13905 – f°115

2 – Pièces Justificatives:

Insinuations:

Du 5 octobre 1859
L’église de Faverolles est détruite et la paroisse est réunie pour le culte à Bournainville, localité voisine.

Diverses familles nobles ont habité cette paroisse
La recherche de 1666 donne les noms de :
Monseigneur Charles de Calf, curé de Faverolles, ancien noble
Louis de Mesières, seigneur de Bournainville

Dans un état des gentilshommes de l’élection de Bernay, classés par paroisse, document qui paraît du même siècle, on trouve à Faverolles :
Messire Adrien de Mesmes (peut être faut-il lire Mésières), prêtre, curé, seigneur et patron de ladite paroisse.
On trouve dans les Archives de l’hôpital :
Monsieur Louis Adrien Mezière, seigneur de Bournainville et Faverolles en 1777.

Adrien de Mezières, curé de Faverolles seigneur du lieu et de Bournainville : d’or au lion couronné de sable, armé et lampassé de gueules.
Louis du Bois-l’Evêque, seigneur de Faverolles et Catherine du Val de Beaumont, sa femme : accolés le 1e d’azur au chevron d’argent accompagné de 3 trèfles d’or, le 2e d’argent à la bande de gueules. (d’Hozier)

Faveroles les Mares – texte en latin

Monsieur d’Apot, dernier propriétaire de Faverolles, possédait cette terre par héritage de M.M de Mézières dont l’un était conseiller au Parlement et l’autre militaire.
En 1789, l’évêché de Lisieux avait des biens à Faverolles.
(A. Le Prevost)

Membres du Parlement exilés le 27 septembre 1771 :
de Bournainville, conseiller à Faverolles (Hippeau Gouvernement de Normandie V p.46)
Réintégré le 12 novembre 1774 (Hippeau Gouvernement de Normandie p.61).

3 – Archives ShL:

Carnets Charles Vasseur
Doyenné de BERNAY

Election et sergenterie de Bernay
45 feux

Sous l’invocation de Notre Dame

Patronage:
XIVe dominus de Boaville (sic)
XVIe dominus loci
XVIIIe

Curés:
Jacques Robinne 1751-1764-1774
Pivolle 1785/1787

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *