GRANGUES – 14




NOTES sur Grangues – 14

Grenguez – de Grenchiis – – Gerenges – Gerengia

1 – Bibliographie.
2 – Pièces Justificatives.
3 – Archives ShL.

1 – Bibliographie:

Voir : Statistique Monumentale tome II p.437

BODIN Pierre Docteur : Les litres seigneuriales du Calvados, supplément au BSHL n°54 ou Litres Calvados.Doc

CAUMONT Arcisse de : Statistique monumentale du Calvados, réédition Floch, tome IV, page 90.

Editions FLOHIC : le patrimoine des Communes du Calvados page 730

FOURNIER Dominique : Quelques traces franciques, anglo-saxonnes et scandinaves dans la toponymie augeronne. BSHL N°55, Décembre 2003

PANNIER Arthème : voir Archives SHL, NE12, 1er carton.

Le Château de Grangues in La Normandie Monumentale et Pittoresque , Le Havre, Le Male et Cie., réédit. Corlet, t. II, pp. 237-238

2 – Pièces Justificatives:

– 1395, 7 juillet – Cormeilles
Information de Jean Le Lieur, vicomte de Pont-Authou et Pont-Audemer, sur l’assiette des terres et revenus de Richard de Cormeilles, désire transférer à son fils aîné Guillaume à l’occasion de son mariage: biens à Cormeilles, Saint-Pierre et Saint-Sylvestre de Cormeilles, Quetteville, et au Faulq; fief de Quetteville, fief de Grangues à Quetteville, fief de Norolles.
= Arch. nat. Dom Lenoir, 7, pp. 115.116.
+ IND. M. NORTIER, Cahiers L. Delisle, XVI, fasc. 1-2, 1967, p. 32.

Insinuations

Description de l’église par A.Pannier

Le Château de Grangues, bâti sur le penchant d’un coteau, date du siècle dernier. Du sommet de la colline on jouit d’une vue délicieuse sur une partie de la vallée d’Auge ; au midi on aperçoit le joli bourg de Dozulé et sa nouvelle église dont le clocher en pierre domine les maisons (A. Pannier)

Maistre Regnaud Maxiame ; curé de Grangues et principal du collège du Bois à Caen, en 1517, 1518 et 1519 et depuis chanoine au Sépulcre. (De Bras, 227).

Recherche des Nobles de l’Election de Lisieux

Thomas de Tilly a produit des lettres du Roi de janvier 1527 par lesquelles il avait légitimé et anobli Gabriel de Tilly son père.

Guillaume d’Annebaud, sieur de Bonnebosc et dudit lieu de Grengues a dit être descendu de Jean d’Annebaud et a produit plusieurs lettres desquelles la première est de l’an 1396 et la seconde de l’an 1402, fait mention de la damoiselle Colette de Quetteville, veuve de Jean d’Annebaud, écuyer.

(Gabriel de Tilly était bâtard de Jacques de Harcourt, baron de Beuvron qui lui donna le nom de son aïeule Jeanne de Tilly – Ce Guillaume d’Annebaud demeurait à Grengues. Il se dit fils de feu Nicolas, fils de feu Jean d’Annebaud, écuyer, seigneur de Bonnebosc, dans sa déclaration du fief de Bonnebosc du 15 septembre 1540.
Bulletin Monumental 1860 p.11

Monsieur Pierre de Grengues : d’azur à une bande d’or estaminée d’or. (Dumoulin)

Carnets de Charles Vasseur : voir « analyses et transcriptions … »
– EXTRAIT DE NOTES RECUEILLEES PAR MONSIEUR CATHERINE, INSTITUTEUR A GONNEVILLE SUR HONFLEUR. : Page 52
Noble Dame Marie Charlotte Cécile Ledoyen, dame et patronne des terres et seigneuries d’Ablon, Ableville, Esquainville, Fastouville-sur-la Mer, La Chapelle Saint-Clair, Saint-Laurent de Quetteville, aussi dame des nobles fiefs, terres, seigneuries de la Rûe, la Boulley, le Rozel, Dauboeuf, Manneville-au-Bouef, le Mesnil-Cordelier, Cormeilles, Lessard, Le Val-Richer, Les Gruaux, La Gohaigne, Chantereine, Laschyet autres terres et seigneuries, veuve de Messire Henry Eustache de Saint-Pierre, Marquis de Saint-Julien seigneur dudit lieu, Grangues, Mailloc, Heudreville et autres lieux, chevalier de l’Ordre militaire de Saint Louis
(archives de Thieuville)
Page 87 :
De par le Roy
Jacques Joseph de Vipart chevalier marquis de Silly, lieutenant général des armés du Roy, conseiller aux conseils du dedans du royaume, commandant les troupes en Normandie,
Robert Lambert, chevalier seigneur d’Herbigny, lieutenant colonel d’infanterie et Guillaume François Boistard, escuyer, sieur de Prémagny, seigneur de Vauville, du Quesne et de Grangues, correcteur des comptes de la Chambre de Normandie, commissaire du Roy en cette partie.

3 – Archives ShL:

Carnets de Charles VASSEUR –
DOYENNE DE BEAUMONT – 14

Election de Pont l’Evêque, sergenterie de Dives
1 feu privilégié, 75 feux taillables

Sous l’invocation de Notre-Dame

Patronage:
XIVe, XVI et XVIIIe siècle : dominus loci

Curé :
le Comte 1749/1787

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *