Periers – 14




NOTES sur Periers – 14

Piris – S.M de Piris

1 – Bibliographie.
2 – Pièces Justificatives.
3 – Archives ShL.

1 – Bibliographie:

CAUMONT Arcisse de : Statistique monumentale du Calvados, réédition FLOCH Tome IV, page 95.

Voir : Bulletin Monumental 1860 p.3

Editions Flohic : Le Patrimoine des communes du Calvados, page 738.

– Voir
Voir : Bulletin Monumental 1860 p.3
Bulletin Monumental 1986 p.4
La cloche de Heuland Annuaire Normand 1849 p.312
– Prieuré dépendant de l’Abbaye de Préaux

– Insinuations
– Le prieuré de Rouville est situé sur le territoire de la paroisse de Périers près du ruisseau qui va porter le tribut de ses eaux à la Dives.
Il n’en reste à peu près rien que des monceaux de décombres.
Suit une description des ruines de ce prieuré datée du 3 septembre 1856.

Géoportail Carte Cassini












2 – Pièces Justificatives:

Insinuations

– Le prieuré de Rouville est situé sur le territoire de la paroisse de Périers près du ruisseau qui va porter le tribut de ses eaux à la Dives.
Il n’en reste à peu près rien que des monceaux de décombres.
Suit une description des ruines de ce prieuré datée du 3 septembre 1856.

L’église de Périers est supprimée et la paroisse réunie à Grangues, mais les habitants sont en instance pour obtenir une réunion à Brucourt.

Description de l’église du 30 août 1856

Périers avait des salines pendant la domination normande (Annuaire Normand 1840 p.38)

Prieuré de Rouville – Prior de Rouvilla – Rothovilla – Rodovilla
Voir
Bulletin Monumental 1986 p.4
La cloche de Heuland – Annuaire Normand 1849 p.312

Prieuré dépendant de l’Abbaye de Préaux

3 – Archives ShL:

Carnets de Charles VASSEUR –
DOYENNE DE BEAUMONT- 14

Sous l’invocation de Notre-Dame

Patronage:
XIVe : Abbas de Fratellis
XVIe
XVIIIe : le seigneur

Curés:
le Magnen 1764
Daigremont 1774
Menard 1785/1787
Jehan le Barbier : curé de Periez
Guillaume Belamy voir Charité de Surville

Archives SHL : Achat du 11-02-2003. Lot n° 71
3) Perriers en Auge, 1340, parchemin, latin, Prieuré de Rouville, d’après Etienne Deville ; fait appel à l’évêque de Lisieux ; 1621, parchemin, aveu d’une pièce de terre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *