SAINT MACLOU la CAMPAGNE – 27




NOTES sur SAINT MACLOU la CAMPAGNE – 27

Maculus de Campania – in Campania

1 – Bibliographie.
2 – Pièces Justificatives.
3 – Archives ShL.

1 – Bibliographie:

Voir :
Le Neuve Lyre
Bulletin Monumental 1855 p.580
Recherche des Nobles de Lisieux p.122.
Bulletin Monumental 1855 p.580-581.

2 – Pièces Justificatives:

Insinuations

Saint Maclou
C’était ¼ de fief relevant de Tourville à charge de tenir une fois l’étrier du suzerain montant à cheval.
Fiefs du Mont et de la Neuville
Le Mont ¼ de fief 980 acres non fieffés et 133 fieffés, relevant de la terre d’Aubigny, membre de la baronnie d’Annebaut.
Vendu dans la 2e partie du XVI siècle par Suzanne Despine, femme de Messire Antoine d’Estournel, chevalier de l’Ordre du Roy, seigneur de Plainville, à François de la Haye écuyer, qui rendit aveu en 1579 à Jeanne de Segrestain, comtesse de Pont Audemer et baronne d’Annebaut.
1641 – aveu de François de la Haye, écuyer, à Bernard Pottier de Bletencourt (?), marquis d’Annebaut.
1693 – Laurent de la Haye, neveu de François.
1711 – Etienne d’Ivry, receveur ancien des tailles à Pont Audemer, achète le fief par 33 000 livres.
1736 – François d’Ivri le vend par 65 000 livres à Rémi François de Giverville, écuyer, seigneur de St Maclou.
1758 – Jacques Adrien Levavasseur, écuyer, Maître des Comptes, l’acquière par 81 200 livres
Pierre Adrien, conseiller au Parlement … seigneur. (A. Le Prevost)

Saint Maclou ¼ de fief de haubert relevant de Tourville, appartenait à la fin du XVIIIe siècle à M.M. de Giverville. Saint Maclou était encore le siège des fiefs du Mont et de la Neuville : le 1er appartenait au XVIIe siècle à des seigneurs nommés De la Haie. Peu de temps avant la Révolution la Neuville fut portée en dot par Agnès Baudry à Sébire de Bois. L’Abbé de Caillouet, représenté maintenant par Monsieur le Comte d’Houdebert, pair de France (A. de Caumont).

3 – Archives ShL:

Carnets de Charles VASSEUR –
DOYENNE DE PONT-AUDEMER – 27

Sous l’invocation de St Maclou

Patronage:
XIVe : dominus de Tourvilla
XVIe :
XVIIIe : le seigneur

En 1751:
patron François Remy de Giverville

Curé:
J Fronton
Cagnard 1760/1787.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *