FORMOVILLE – 27




NOTES sur FORMOVILLE – 27

Fourovilla – Foumanvilla

1 – Bibliographie.
2 – Pièces Justificatives.
3 – Archives ShL.

1 – Bibliographie:

Néant

2 – Pièces Justificatives:

Insinuations

1290 – Fournanville : acte constatant que le patronage appartient à l’évêque de Lisieux.

Fortmoville – forteresse qui existait encore en 1765 avec ses deux tours et ses profonds fossés.
Jean de Gaillon, possesseur du plein fief de haubert et chatellerie de Fortmoville en fut dépouillé par les Anglais. Son frère Roger, docteur en théologie, rentra en possession en 1449
Vers le milieu du XVIIe siècle elle appartenait à la famille Restout. Pierre de Brinon la possédait en 1690. Une fille de ce nom la porta en dot dans la deuxième moitié du siècle suivant à Monsieur de Bailleul, président à mortier au Parlement de Normandie.
Coligny : fief qui avait été réuni très anciennement à la seigneurie du lieu (A. de Caumont).

Fortmoville – Sur la Corbie et le ruisseau des Godeliers.
Les seigneurs de Fortmoville ont été longtemps sénéchaux (dapifer*) des seigneurs de Beaumont le Roger et des comtes de Meulan.
Robert de Fortmoville est cité comme témoin dans une charte de Robert II de Meulan et dans une autre charte de Galeran, père de Robert.
Robertin de Formoville, dapifer – 1142.
Willemus, dapifer de Formoville (charte de fondation de l’église de Beaumont le Roger)
Dans les chartes de la Noë, il est souvent question de Basilie de Glisolles, elle est nommée Basilia de Formoville et domina de Glisoliis.
Au commencement du XIIIe siècle, Jourdain, évêque de Lisieux, donna au chapitre de Gaillon les 2/3 de la dîme de Formoville et l’autre tiers au curé avec les mêmes dîmes. Les seigneurs de Formoville réclamèrent plusieurs fois.
En 1321 ils abandonnèrent leurs prétentions, mais en 1536 ils reprirent la question et obtinrent une transaction.
A Fortmoville était un fief qui relevait de Pont Audemer.
En 1673 le fief de Lannay (ou Launay) fut uni à celui de Formoville appartenant au seigneur de Brivon.
Ce lieu comme son nom l’indique, avait une forteresse assez importante qui existait encore à la fin du dernier siècle.
Dépendances – Le Fort. (Le Prevost)
(* Dapifer – au moyen-âge officier de la maison royale qui servait le souverain à table = sénéchal)

3 – Archives ShL:

Carnets de Charles VASSEUR –
DOYENNE DE PONT-AUDEMER – 27

Sous l’invocation de St Jean

Patronage:
XIVe ; Episcopus Lesoviensis
XVIe :
XVIIIe :

Curés:
Lambert 1764
Viquesnel 1765/1787.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *