AUTHIEUX SOUS RENOUARD



NOTES sur AUTHIEUX SOUS RENOUARD – Les AUTELS EN AUGE


Cliquez sur l’image pour l’agrandir.

AUTELS (Les) ou les Authieux-en-Auge, réunie le 25 décembre 1831 à à Saint-Bazile ou Saint-Bazile-sur-Monne, qui prend le nom de Les Autels Saint Basile, réunie pour le culte à Montpinçon. Altaria quoe sunt in Alge, super aquam Lemone, 1063 (pouillé de Lisieux, p.56).-,
Sanctus Georgius de Allaribus, XVI s° (ibid.).
Par. de Saint-Georges,
Saint-Georges-des-Autels.
Saint-Georges-des-Authieux.
Authieux-en-Auge
Les Authieux sous le Renouard

St Georgius de Altaribus
Masnile Rainouardi. Le Renouard ou les Autels-sous-le-Regnouard
Les AUTELS EN AUGE. Les Autels, comme les Autieux, viennent d’Altare qui, dans le moyen-âge, produisit les mots Autels, Autieux etc., pour signifier une chapelle et même une église.

Par. de Saint-Georges,
patr. l’abbé de Saint-Ouen de Rouen.
Dioc. de Lisieux,
doy. de Livarot.
Génér. d’Alençon,
élect. d’Argentan,
sergent. de Mortagne.

1 – Bibliographie.
2 – Pièces Justificatives.
3 – Archives ShL.

1 – Bibliographie:
Néant

2 – Pièces Justificatives:

Insinuations de :
Les Authieux sous Renouard
St Georges des Authieux
Authieux en Auge
Authieux

Recherche de 1666
François de Frébois, seigneur des Authieux, ancien noble Pierre Leprévost, seigneur des Ottieux, ancien noble.

Inventaire historique des actes transcrits aux insinuations ecclésiastiques de l’ancien Diocèse de Lisieux

370. – Le 22 juillet 1694, Me Pierre Patin, pbre, curé de la 1re portion du Mesnil-Germain, et à présent chanoine régulier de St- Augustin, demeurant au prieuré de Ste Barbe, donne sa procuration pour résigner lad. cure entre les mains de N.-S.-P. le pape en faveur de Me. Michel Morin, pbfê, curé des Authieux-Soubz-Regnouard.
Le 17 mai 1695, led. sr Morin, ayant obtenu en cour de Rome des provisions de lad. cure du Mesnil-Germain, donne sa procuration pour la résigner en faveur de Me Henry Fergant, pbrë; vicaire de lad. parr.
Le 17 juin 1695, led. sr Fergant obtient en cour de Rome des lettres de provision de ce bénéfice.
Le 22 août 1695, Mre François de Carbonnel de Canisy, vic. gl, donne son visa auxd. lettres de provision.
Le 4 sept. 1695, le St-Fergant prend possession de la cure de St. Jean-Baptiste du Mesnil-Germain, 1re portion, en présence de Me Jacques Lepetit, curé de la 2e portion, et autres témoins.

61. – Le 2 avril 1695, Me Gilles Louvet, diacre de la parr, des Authieux-en-Auge, est ordonné prêtre.

48. – Le 3 juin 1697, dispense de bans pour le mariage entre Charles de Morel, Esc., fils de Jean et de damlle Sansonne Guerpel, de la parr, de Crouttes, d’une part, et damlle Marie-Dorothée Fortin, fille de feu Charles Fortin, Esc., sr de Montgaroult, et de demll Marie-Madeleine de Gaultier, demeurant depuis environ dix-sept ans en la parr, de St.Georges-des-Authieux.

267. – Le 26 avril 1700, Gabriel Aubert, marchand, de la parr, de N-D-de-Courson, constitue 150 livres de rente en faveur de Me Michel Aubert, acolyte, son fils, afin qu’il puisse parvenir aux ordres sacrés.
Cette rente fut garantie par Me Michel Morin, pbrê, curé des Authieux-sous-Renouard. La lecture de cet acte fut faite, le 31 août suivant, à l’issue de la messe paroissiale de N.-D-de-Courson, en présence de Me Nicolas Bellière, pbrê de lad. parr.

148. – Le 2 avril 1706, René Gautier, fils de Jean-Baptiste et d’Anne Poullain, de la parr. de St-Georges des Authieux, reçoit la tonsure et les ordres mineurs.

312.- Le 10 avril 1707, Jean-Baptiste de Gaultier, Escr, sr de Mesnilval, demeurant en son manoir seigneurial de Lignières, parr, des ( Aultez en Auge » (les Authieux), constitue 150 livres de rente en faveur de son fils, Mre René-François de Gaultier, Esc’, acolyte, afin qu’il puisse parvenir aux ordres sacrés. Fait en présence de Me Michel Morin, pbrë, curé de lad. parr. des « Aultez en Auge »

345. — Le 22 avril 1707, Jean Louvet, fils de Gratien et de Catherine Ridel, do la parr. des Authieux-en-Auge, reçoit la tonsure et les ordres mineurs.

460. – Le 15 février 1708, vu l’attestation du sr de Droulin, curé de la Chapelle-Haute-Grue, et du sr Morin, curé de St-Georges-des-Authieux, dispense de bans pour le mariage entre Jacques de Gaultier, Escr, fils de Jean-Baptiste, Escr, et de noble dame Anne Poullain, de lad. parr. des Authieux, d’une part, et damlle Elisabeth Dufour, fils de Gratian, conse. du roy, et de feue dame Elisabeth de Margeot, de lad. parr, delà Chapelle-Haute-Grue.

618. – Le 21 juin 1708, Gratien Louvet, marchand, de la parr des Authieux-en-Auge, constitue 150 livres de rente en faveur de Me Jean Louvet, acolyte, son fils, afin qu’il puisse parvenir aux ordres sacrés. Fait en présence de Me Michel Morin, pbrë, curé des Authieux.

Curés. – Marie de Précarrey – G. Bassière.
Prêtre desservant. – N.-F. Morel du Butel.
Patron. – Le seigneur de la Varende. – G. Bouchard.
Seigneurs et notables. G. de Bouchard de la Varende – Jacques Hurel – P. Jehanne.

333. – Le 22 mars 1710, la nomination à la cure de la Chapelle-Haute-Grue appartenant au seigr de Caudemonne, Mesre Gratian Dufour, seigr et patron de lad. parr, et du fief et seigneurie de Caudemonne, nomme à lad. cure, vacante par la mort de Me Nicolas de Droullin, Escr, pbrê, dernier titulaire, décédé Le 2 févr. dernier, la personne de Me René-François Gautier, diacre de ce diocèse, (originaire des Authieux-en-Auge).
Le 22 mars 1710, Mre Pierre du Mesnil, vicaire général, donne aud. sr Gautier la collation dud. bénéfice.

300. – Le 22 juillet 1710, Mesre Réné-François Gautier, diacre, demeurant à St- Georges-des-Authieux, pourvu de la Chapelle-Haute-Grue, prend possession de ce bénéfice, en présence de Mesre Philippe Bertheaume, pbrê, curé de Réveillon, diocèse de Séez ; Me Marin Billon, pbfë, desservant lad. parr, de la Chapelle ; Gratian Gondouin, acolyte, et autres habitants dud. lieu.

Curés. -M. Morin – H. Fergant.
Clercs. – G. Louvet – Jean Louvet – R.-F de Gauthier – C. Lemarchand.
Seigneurs. – C. Fortin de Montgart – J.-B. de Gaultier de Mesnival – J. de Gaultier.

405- — Le 13 janv. 1711, Me. Jean Nicolle, pbfë du diocèse de Lx. demeurant en la parr, de Fauguernon, pourvu de la cure les Authieux-sous-Regnouard, vacante par la mort de Me. Michel .Morin, prend possession dud. bénéfice.

142. – Le 28 août 1714, la nomination à la cure ou vicairie perpétuelle de N.-D. des Vaux appartenant au chanoine de semaine et la présentation étant le droit du Chapitre, Mre Charles Le Bas, sous-diacre, chanoine prébende du Val-Rohais, se trouvant chanoine de semaine, nomme à lad. cure, vacante par la mort de Me Adrien Lepetit, décédé le 25 du présent mois, la personne de Me Jean Nicolle, pbrë, curé des Authieux-en-Auge.
Le 4 sept. 1714, les vicaires généraux du Chapitre donnent aud. sr Nicolle la collation dud. bénéfice.

158. — le 24 oct. 1714, Me. Jean Nicolle, pbrë, curé de St-Georges des Authieux-sous-le-Regnouard, pourvu de la cure de N.-D. des Vaux, donne sa procuration pour résigner lad. cure des Authieux entre les mains de N.-S.-P. le pape en faveur de Me. Pierre Mézières, pbrë, vicaire de N.-D. d’Auquainville.

208. – Le 14 nov. 1714, Me Pierre Mézières, pbrê, obtient en cour de Rome des lettres de provision de là cure de S’ Georges-des-Authieux, vacante par la démission faite en sa faveur par Me Jean Nicolle, pbrê, dernier titulaire.
Le 24 janvier 1715, les vicaires généraux du Chapitre donnent leur visa auxd. lettres de provision.
Le 26 janvier 1715, le sr Mézières prend possession de la cure des Authieux en présence de Me Aubin Leroy, archer de la prévôté d’Alençon, de la parr, du Regnouard, etc.

396. — Le 30 sept. 1715, vu l’attestation du sieur Mézières, curé de St-Georges-des-Authieux, et du Sr. Gautier, curé de St-Basile, dispense de bans pour le mariage entre Nicolas Leroy, fils Etienne, et Marie Leroy, fille de Jean Leroy.

265. — Le 17 sept. 1742, dispense de bans pour le mariage entre François-César Louvet, Sr.de Boismont, fils de feu Gilles et de feue Charlotte Belley, de la parr. des Authieux-sous-le-Renouard, d’une part, et Françoise Caplain, fillede François et de feue Françoise Paris, de la parr. de St-Jacques de Heurtevent.

319. – Le 5 juin 1746, la nomination à la cure de St- Georges-des-Authieux ou des Authieux-sous-le-Renouard , appartenant au seigr abbé de St- Ouen de Rouen, Mre François-Christophe Avisse, pbrë, docteur de Sorbonne, abbé de St-Victor-en-Caux, chanoine et grand archidiacre de Rouen et vicaire général de Mgr Charles de St- Albin, archevêque de Cambray et abbé de St- Ouen, nomme à lad. cure des Authieux, vacante par la mort de Me Pierre Mézière, dernier titulaire, la personne de Me Léonor Secard, pbrë du diocèse de Lx.
Le 6 juin 1746, le seigr évêque donne aud. sr Secard la collation dud. bénéfice.
Le 7 juillet 1746, le sr Secard prend possession de la cure des Authieux, en présence de Mesre Jacques-Adrien de Cordey, chevr, seigr de Cauvigny, demeurant au Mesnil-Imbert ; Mesre Charles de la Foye, chevr, seigr de Malou, demeurant à Norolles ; Mesre Pierre de Maquaire, pbrë, demeurant au prieuré de St.Hymer; Me Jean de St- Léger, pbrë, curé du Mesnil-Imbert, et autres témoins, de la parr, des Authieux.

Curé.- P. Mézière.
Patron. – L’abbé de Saint-Ouen de Rouen. – C. de St-Albin.
Seigneurs et notables. – J. de Gautier – G. Louvet – F.-C.Louvet.

279. — Le 11 mai 1756, Me Léonor Secanl, pbrë, curé de St-Georges des Autels ou des Authieux-en-Auge, donne sa procuration pour résigner lad. cure entre les mains de N.-S.-P. le pape en faveur de Me Christophe Bellenger, pbrë, vicaire de St-Michel-de-Crouttes. Fait et passé à Lx, parr. St-Germain, en la demeure de Me le président Mignot, en présence de Me Francis Gallot, pbrë, demeurant à Lx, parr. St-Germain, et de Me Robert Mignot, cons. du roy, maître ordinaire en sa cour des Comptes, Aides et Finances de Normandie, demeurant à Rouen, rue de l’Aumône, parr. St-Patrice.
Le 31 mai 1756, led. Sr. Bellenger obtient en cour de Rome des lettres de provisions dud. bénéfice.
Le 22 juill. 1756, le seig. évêque donne son visa auxd. lettres de provision.

189. – Le 10 févr. 1764, dispense de bans pour le mariage entre Mesre Jacques-François de Corday, Escr, sr d’Armont, fils de Mesre Jacques-Adrien de Corday, chevr, seigr de Launay-le-Richard, et de noble dame Mari e-Rénée-Adélaïde de Belleau, dame de la Motte, de la parr, du Mesnil-Imbert, d’une part, et noble damlle Charlotte-Marie-Jacqueline de Gautier, fille de Mesre Jacques de Gautier, chevr, seigr des Authieux et Mesnival, et de noble dame Marie-Aimée de Labbé, de lad. parr. des Authieux-sous-Regnouard (1).
(1) De ce mariage naquit Charlotte Corday qui débarrassa la France de la tyrannie de Marat. C’est à St- Saint-Saturnin-des-Lignerits, diocèse de Séez, qu’elle vint au monde le 27 juillet 1768, et qu’elle fut baptisée. Cette paroisse est aujourd’hui réunie à celle d’Ecorches. (Archives de la mairie d’Ecorches ; Registres des Lignerits).

Curés. – L. Secard – C. Bellenger.
Seigneurs. – J. de Gautier – Jq. N. de .Gautier, fils – J.-B.-A. de Gautier.

115. – Le 27 juin 1770 Me Pierre-Augustin Le Belhomme, pbrë, originaire de lad. parr. St- Désir et vicaire des Authieux-sous-le-Regnouard.

86. – Le 28 sept. 1772, la nomination à la cure de St- Georges des Authieux a ou des Autels-sous-le-Regnouard appartenant au seigr du lieu, Mesre Nicolas-Jacques de Gautier, chevr, seigr et patron des Authieux ou des Autels et de Garnetot, nomme à lad. cure, vacante par la mort de Me Christophe Bellenger, dernier titulaire, la personne de Me Pierre-Charles Le Roy, pbrë de la ville de Lx. Fait et passé au château de Garnetot, demeure dud. seigr présentateur, en présence de Mres Claude et Jean-Pierre Lambert, chevrs, seigrs de St-Mards et d’Herbigny, demeurant aux parr. de Tournay, diocèse de Séez, et de St-Pierre-des-Ifs, diocèse de Lx.
Le lendemain, le seigr évêque donne aud. sr Le Roy la collation dud. bénéfice.
Le 30 sept. 1772, le sr Le Roy prend possession de lad. cure des Authieux, en présence de plusieurs habitants du pays.

124. – Le 30 oct. 1772, la nomination à la cure de S’ Georges des Authieux appartenant au seigr abbé de St- Ouen de Rouen, Mgr Jean-François-Joseph, cardinal de Rochechouart, évoque et duc de Laon et abbé commendataire de St- Ouen, nomme à lad. cure, vacante par la mort de Me Christophe Bellenger, dernier titulaire, la personne de Me Jean-Antoine Rosey, pbrë du diocèse de Lx, curé de l’Hôtellerie. Donné au château d’Anisy. (In castello nostro aniciacensi).
Le 4 nov. 1772, le seigr évoque donne aud. sr Rosey la collation dud. bénéfice.
Le 25 févr. 1773, le sr Rosey prend possession de la cure de St- Georges des Authieux ou des Autels-sous-le-Regnouard, en présence de Me Michel-Jean Loutreuil, pbrë, desservant lad. parr. ; Mesre Jean-Maurice de Gautier, sr du Tertre, demeurant en icelle parr., et autres témoins.

277. – Le 21 juin 1773, Me Jean-Antoine Rosey, curé de l’Hôtellerie et, depuis, pourvu de la cure de St- Georges-des-Authieux ou des Autels-sous-le-Regnouard, dont il a pris possession et dont Me Pierre-Charles Le Roy a pris possession avant lui , remet purement et simplement lad. cure des Authieux entre les mains du seigr évêque de Lx, afin qu’il y soit pourvu par S. Em. Mgr le cardinal de Rochechouart, évêque de Laon, abbé commendataire de St-Ouen de Rouen, et, en cette dernière qualité, patron présentateur de ce bénéfice. Fait et passé au manoir presbytéral de l’Hôtellerie, en présence de Me Louis-François Asse, avocat au Grand Conseil, conser du roy, juge-gruyer, bailly vicomtal civil et criminel et seul juge de police au bailliage vicomtal de Cormeilles, et le sr Jean Dumoulin, fils Chrysosthome, maître de la poste aux chevaux, tous deux demeurant à l’Hôtellerie.
Le 7 juillet 1773, Mgr de Rochechouart nomme à lad. cure, ainsi vacante, la personne de M6 Louis-François Asse, pbrê du diocèse de Lx, (parr, de l’Hôtellerie).
Le 22 juillet 1773, Mr de Gruel, vic. gl, donne aud. sieur Asse la collation dud. bénéfice.
Le 27 juillet 1773, le sr Asse prend possession de là cure des Autels-sous- le-Regnouard, en présence de Me Jean-Baptiste Guerbette, pbrê, desservant lad. parr., et autres témoins « de différents sexes qui ont tous refusé de dire leurs noms et signer; de ces interpellés. »

133. — Le 31 janv. 1778, dispense de bans pour te mariage entre Mes. François-Claude de la Roque, fils de feu Mes. Claude—Jacques-Michel de La Roque et de noble dame Marie-Magdeleine de Launey de Cohardon, de la parr. du Sap, d’une part, et noble demll. Henriette de Gautier, fille de Mes. Jean-Maurice de Gautier et de feue noble dame Marie-Anne de la Houssaye, de la parr- des Autels-en-Auge.

279. – Le 6 oct. 1782, la nomination à 1a cure de St- Georges des Authieux, autrement dit des Autels-sous-le-Regnouard, appartenant au seigr abbé de St- Ouen de Rouen, Mgr Georges-Louis Phelipeaux, patriarche-archevêque de Bourges, primat d’Aquitaine, commandeur des Ordres du roy, supérieur de la Société de Navarre et abbé commendataire de l’abbaye de St-Ouen, nomme à lad. cure, vacante par la mort de Me Louis-François Asse, dernier titulaire, la personne de Me Louis-Pierre Philippes, pbrë du diocèse de Lx. Donné à Paris, en l’hôtel dud. seigr, rue de Grenelle, faubourg St-Germain.
Le 11 oct. 1782, le seigr évoque donne aud. sr Philippe la collation dud. bénéfice.
Le 13 oct. 1782, le sr Philippe (1) prend possession de la cure de St- Georges des Authieux, en présence de M. François-Jacques Louvet, pbrë, desservant lad. parr. ; M. Jean-Maurice de Gautier, Escr, sr du Tertre, seigr de Launey-Benard, demeurant aud. lieu, et autres témoins.

61. — Le 7 juin 1785, dispense de bans pour le mariage entre Mesr François-Louis Le Damoisel, Esc, fils de feu M.François-Etienne Le Demoisel, Esc, et de noble dame Louise Marie Goupil de Préfeln, demeurant à Trun, diocèse de Séez, d’une part, et noble demll Eléonore-Marie-Françoise de Gautier, fille de Me Jean-Baptiste-Alexis de Gautier et de noble demll Marie-Anne-Françoise-Marguerite-Charlotte de Mannoury, de la parr. des Authieux-sous-Regnouard.

Curés. – G. Bellenger – P.-C. Leroy.
277. – J-A. Rosey – L.F. Asse – L.-P. Philippes.
Vicaire – P.-A. Le Belhomme.
Prêtres desservants. – M.-Jn Loutreuil – J.-B. Guerbette – F.-J. Louvet.
Clerc. – J.-P. Delamare.
Patron – Prétentions du seigneur du lieu, N.-J. de Gautier – L’abbé de St Ouen de Rouen. – J n-F.J h de Rochechouart – G.-L. Phelippeaux.
Seigneurs. -J-M. de Gautier du Tertre – J.-B. A. de Gautier.

STATISTIQUE MONUMENTALE DU CALVADOS PAR ARCISSE DE CAUMONT (dans Saint-Basile).

Les Autels, Sanctus Georgius de âltaribus, Altaria in Alga.
L’église des Autels est en grande partie démolie : il ne reste plus qu’une partie du choeur, qui ne doit pas remonter au-delà de la fin du XVIe siècle, d’après le témoignage de M. de Saint-Basile.
Elle était sous l’invocation de Saint Georges. L’abbé de St-Ouen de Rouen nommait à la cure. Ce lieu avait été donné à St-Ouen par Stigaud, premier du nom , du temps de Richard II. Il est appelé Altaria quoe sunt in Alga super aquam LEMONE dans une charte de 1063. La rivière voisine porte toujours le même nom.
Cette paroisse est réunie, pour une partie, à celle de Montpinçon; le reste dépend de St-Basile et fait partie du canton de Livarot.

Mémoires de la Société des antiquaires de Normandie.
Extraits
– Gilles, de Bailleul, chevalier, donne, en 1256, au prieuré de Sainte Marguerite, deux gerbes de la dîme de son fief-laie du Mesnil-Renouard. (Le sceau brisé.) ?
– Geoffroy Le Vavasseur donne, en 1258, au prieuré de Vignats, diverses pièces de terre au Mesnil-Renouard, dans le fief de Gilles de Bailleul, lequel confirme cette donation par la même charte. (Les deux sceaux brises.)
— Nous avons mentionné l’église des Autels, en parlant de Montpinçon. La commune est réunie, pour le civil, à St-Basile et fait partie du canton de Livarot.
Il y avait dans cette paroisse un fief noble, dit le fief des Authieux, qui appartenait, au siècle dernier, à une branche de la famille Gaultier: M. de Gaultier de Hauteserre est encore possesseur du manoir des Autels. Cette famille a donné naissance à Marie-Charlotte-Antoinette de Gaultier des Authieux, mariée à Jacques-François Corday d’Armont et mère de la célèbre Charlotte Corday. C’est au manoir du Mesnil-Imbert, situe à une demi-lieue des Autels, dans le département de l’Orne, que la famille de Corday d’Armont faisait sa résidence et que l’héroïne a passé la plus grande partie de sa jeunesse (Notes manuscrites de M. le vicomte de Neuville). Son portrait authentique, sans analogie avec ceux qu’on a donnés au public, est conservé au château voisin de Garnetot, propriété de M. de Gaultier de Garnetot, neveu à la mode de Bretagne de Marie-Charlotte de Corday : connue dans le monde sous le nom de Marie, elle restera célèbre dans la postérité la plus reculée sous son second prénom.
Signalons encore aux Autels le manoir de Ménival, qui a servi de résidence à une autre branche de la famille: Gaultier, dite de Ménival.

DICTIONNAIRE TOPOGRAPHIQUE DU DEPARTEMENT DU CALVADOS – C. HIPPEAU
Extrait:
Ce qu’il y a de certain, c’est que, peu d’années auparavant, la paroisse des Autieux, qui, en 1063, s’appela les Authieux-en-Auge [Altaria que sunt in Alge), était encore signalée par Richard II comme appartenant à l’Hiémois [Ad clomus et Masnil qui dicitur Altaria in pago Oximensi).

3 – Archives ShL:

Carnets de Charles VASSEUR –
DOYENNE DE LIVAROT – 14.

Sous l’invocation de St Georges

Patronage:
14e..
16e et 18e : abbas S Andoeni Rothomagensis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *