AUTHIEUX PAPION Les



NOTES sur AUTHIEUX PAPION Les – 14031.

Les Ostieux-Papion; 1585 ( papier. terrier de Falaise). Les Ostieux-Papion 1778 (dénombrement d’Alençon).
Authieux-Papion (Les), canton de mézidon –
Ecclesia de Altaribus Papionis, 1585 (pouillé de Lisieux, p. 46,).
Les Ostieux-Papion; 1585 (papier. terrier de Falaise).
Les Ostieux-Papion 1778 (dénombrement d’Alençon).
Par. de Saint-Philibert,
patr. le seigneur.
Dioc. de Lisieux,
doy. du Mesnil-Mauger.
Génér. d’Alençon,
élect. de Falaise,
sergent. de Saint-Pierre-sur-Dive.
Fief mouvant de la vicomté de Falaise.

HISTOIRE DE LISIEUX PAR M. LOUIS DU BOIS
AUTIEUX-PAPION (LES). Cette dénomination comme celle des Autels-Saint-Basile, vient du mot latin Altare ; le surnom de Papion était le nom d’un ancien seigneur du moyen-âge.

Archives Calvados:
Les Authieux-Papion (Calvados ; jusqu’en 2016)
Canton actuel : Mézidon-Canon
Arrondissement actuel :Lisieux
Histoire administrative :
Les Authieux-Papion forment avec Coupesarte, Crèvecoeur-en-Auge, Croissanville, Grandchamp-le-Château, Lécaude, Magny-la-Campagne,
Magny-le-Freule, Le Mesnil-Mauger, Mézidon-Canon, Monteille, Percy-en-
Auge, Saint-Julienle-Faucon et Vieux-Fumé.
La commune nouvelle de Mézidon-Vallée-d’Auge à partir du 1er janvier
2017 (chef-lieu dans l’ancienne commune de Mézidon-Canon), par l’arrêté préfectoral du 8 septembre 2016.

Hameaux des Authieux-Papion:
Cour-des-Ecluses (LA) h, Hulies (Les), maison isolée, Manoir (Le), Tuilerie (LA) h,

1 – Bibliographie.
2 – Pièces Justificatives.
3 – Archives ShL.

1 – Bibliographie:

BOUTOILLE-BLOIS Olivier, « Les Ecluses, une demeure à sauver (aux Authieux-Papion) », PAR, 35, N° 1, Janvier 1985, pp. 30-32, ill.

GUILMETH Auguste, Notices sur diverses localités du département du Calvados – Bourg de Mézidon, Rouen, Berdalle La Pommeraye, s.d.In8°, 48 p.
= M.C. Ex. E.D., provenant de la Bibl. de Guillemare. 48 p. imprimées comporte un cahier ms. de 16 p.; Incomplet. Les Authieux-Papion, p.52.

Editions FLOHIC : Le patrimoine des communes du Calvados, page 1141.

De CAUMONT Arcisse : Statistique monumentale du Calvados réédition FLOCH, tome III, page 503. Absent dans table des matières.

FOURNIER Dominique : les Noms de … Authieux Papion,
L’EXPLOITATION ANCIENNE DES ROCHES DANS LE CALVADOS : HISTOIRE ET ARCHEOLOGIE. Serv. dép. d’Archéologie. 1999 page 144.

PANNIER Arthème : voir Archives SHL, NE12, 1er carton.

STATISTIQUE MONUMENTALE DU CALVADOS PAR ARCISSE DE CAUMONT

LES AUTHIEUX-PAPION.
Les Âuthieux-Papion, Altaria Papion, Altaria Papionis.
L’église des Authieux se compose d’un choeur rectangulaire, en retrait sur la nef.
Les fenêtres ogives qui éclairent le choeur, au nombre de deux de chaque côté, sont peu caractérisées.Dans la nef, on remarque, à l’ouest, la porte d’entrée dont l’archivolte est ornée de petits fleurons crucifères qui, ordinairement, caractérisent le XIIIe siècle ; mais, en examinant les colonnettes grèles qui supportent cette archivolte, on est porté à l’attribuer plutôt au XIVe siècle. C’est donc à celle époque que l’on pourrait rapporter l’ensemble de l’édifice, abstraction faite des modifications qu’il a dû subir : ainsi, on remarque au nord une ouverture en accolade, évidemment postérieure, et des fenêtres en forme de meurtrière rectangulaire. Des portions considérables de murs ont été refaites.
La tour s’élève entre choeur et nef ; elle est en bois et appartient au type commun du pays, c’est un carré terminé par une pyramide couverte en essente.
Au dessus de la porte occidentale, le fronton triangulaire est percé de deux petites fenêtres ogivales qui éclairaient la nef, à la hauteur des lambris qui formaient la voûte.
Sous un enfeu creusé dans le mur du choeur, au nord, on lit l’inscription suivante en caractères gothiques :

Cy devant repose le corps de noble home Jehan de la Varende escuier en
son vivant seigneur dudit lieu de la Varendee et Sassie et Bonneville patron
de ceste eglise lequel eu la conduite et faictz de guerre dont a eu charge
continuelle en son vinant soubz nostre sire le Roy Charle septieme lequel
trespassa lan mil iiij cens lxiiii le Xme jour de juillet, Priez Dieu pour luy
pater nr ave maria.

Dans une des fenêtres, près de cette arcade, est un blason d’argent à la bande d’azur au chef du même.
Le maître -autel, avec parement d’étoffe et haut retable, date du règne de, Louis XIV. Mais dessous se trouve conservée l’ancienne table de pierre, posée sur trois piliers, probablement du XVe siècle. Elle n’était point adossée au mur du chevet.
L’if du cimetière a 2 mètres de circonférence dans sa partie moyenne.
Cette paroisse tire son surnom d’une famille normande. Dans une charte sans date, probablement de la fin du XIIe siècle, Hugues Papion donne à Ste-Barbe et à Grestain des terres de son domaine de Doux-Marais.
En 1463, Jean Le Bouteiller était seigneur des Authieux, et dans le cours du XVII, siècle, les Leprevost de Coupesarte comptèrent cette seigneurie au nombre de leurs possessions.
La paroisse des Authieux faisait partie de l’élection de Falaise, sergenterie de St-Pierre-sur-Dives, et comprenait, au XVIII, siècle, 69 feux, environ 340 habitants. La population a diminué de plus des deux tiers.

L’église des Authieux est sous l’invocation de saint Philbert.
Le pouillé de Lisieux indique les seigneurs de la Varende comme nommant à la cure au XIVe et au XVIII, siècle.

Manoir.
Près l’église.— Dans l’herbage situé au nord de l’église on voit les restes d’un manoir : le puits avec margelle cylindrique en bois,
couronné d’un toit conique, mériterait d’être dessiné, car chaque jour voit disparaître quelques-uns de ces accessoires de nos puits du XVI, et du XVII, siècle.

2 – Pièces Justificatives:

1424, 28 may – Ouilly-le-Vicomte, Authieux-Papion
Item ung vidimus, fait sous le seel de la vicomté de Rouen, l’an mil ccccxxiiije jour de may, faisans mencion que le Roy, nostre d. sire avoit donné temps aud. deffunt Pierre Surreau de bailler son denombremùent et faire son aveu des héritages qui furent aud. de la Varende, le Vicomte et Bouteiller, avec l’expedicion des seigneurs des comptes attachiée à icelles.
= FELIX J..- Inventaire de Pierre Sureau, p. 145.

1424, 10 juillet – Les Authieux-Papion
Item, unes lettres certificatoires de messrs des comptes du Roy, nostre sire, lors à Caen, données le xe jour de juillet mil cccxxxiiij, par lesquelles appert que iceulx srs certiffient que ilz ont fait chercer et quérir ès registres des chartes de restitucions et dons faiz par feu le, nostre sire et cellui qui à présent est, savoir se il y avoit aucunes restitucions faiz des héritaiges Roy qui furent à feue damoiselle Agnès de la Varende, Agnès de la Planque et à Marguerite de la Planque dont aucune chose n’avoit este trouvé.
= FELIX J..- Inventaire de Pierre Sureau, p. 144.

Inventaire historique des actes transcrits aux insinuations ecclésiastiques de l’ancien Diocèse de Lisieux

30. — Le 10 août 1860, Me. Jean-Baptiste Leclerc, pbrë, curé de St-Cyr de Coupesarte, devenu infirme, donne sa procuration pour résigner
sa cure entre les mains de N.-S.-P. le pape en faveur de Me. Philippe Lecherpin, pbrë, vicaire des Authieux-Papion. Il se réserve
toutefois une partie du presbytère et une pension viagère de 300 livres à prendre sur les revenus dud. bénéfice qu’il a desservi pendant 20 ans environ.

– 96. — Le 25 avril 1701, .M. Philippe Fouet, pbrê, curé de St-Philbert des Authieux-Papion et pourvu de la cure de N.-D. de Brevands,
diocèse de Coutances, remet purement et simplement lad. cure des Authieux entre les mains de .Mes. Jacques-Louis de Mallard, chev., seig. de la Varande, du Breuil et autres lieux, patron présentateur dud. bénéfice.
Séance tenante, M. seig. nomme à la cure des Authieux la personne de Me. Pierre-Jacques-François Desprez, pbfë, vicaire du Sap. Fait et passé à Lx, en l’auberge du Maure, parr. St-Jacques.

1175. — Le 14 janv. 1732, la nomination à la cure de St-Philbert des Authieux-Papion appartenant au seig. du lieu, Me. Léon Mallard,
chev., seig. de la Varende et de la Saussaye, seig. et patron de lad. pair, des Authieux, nomme à cette cure, vacante par la mort de Me. Pierre Leroy, dernier titulaire, la personne de Me. Joseph-Jean-Baptiste Mallard, pbrë du diocèse de Séez, demeurant à Alençon, pair. N.-D.
Le même jour, le Sr .Mallard, se trouvant présentement logé à Lx, à l’auberge où pend pour enseigne la Belle Fontaine, donne sa procuration
à Me. Pierre (ou Michel) Formage, pbrë, pour prendre possession en son nom.
Le 18 janv. 1732, le Sr. Mallard, représenté par led. Sr. Formage, prend possession de la cure des Authieux-Papion.

1616. — Le 20 sept. 1734, Me Joseph-Jean-Baptiste de Mallard Esc, pbrë, seig. de Malarville, curé des Authieux-Papion depuis le
14 janv. 1732, remet led. bénéfice entre les mains de Mes. Léon de Mallard, chev., seig. de la Varende et de la Saussaye, qui en est le
patron présentateur. Fait et passé à Alençon.
Le Ier oct. 1734, led. seig. de la Varende nomme à lad. cure des Authieux la personne de Me Philippe Fouet, pbrë du diocèse de Séez, curé de St-Victeur-sur-Arve, diocèse de Chartre.
Le 5 oct. 1734, le seig. évêque donne aud. Sr Fouet la collation dud. bénéfice.

815. — Le 5 janv. 1725, la nomination à la cure de St-Philbert des Authieux-Papion appartenant au seig. de la Varende, Me. Léon Mallard,
chev, seig. de la Varende, et patron des Authieux-Papion, nomme aud. bénéfice, vacant par la mort de Me. Gilles Bassières, pbrë, dernier
titulaire, la personne de Me. Pierre Leroy, sous-diacre de ce diocèse.

875. — Le 6 avril 1725, le seig. évêque donne à Me. Pierre Leroy, sous-diacre, la collation de la cure des Authieux-Papion.
Le 2 mai 1725, led. Sr. Leroy prend possession dud. bénéfice, en présence de Me. Pierre Quettier, pbrë, curé de Lessard ; Me. Jean
Lelasseur, pbrë, curé de la Gravelle ; Me. Guillaume Leroy, pbrë, desservant lad. parr., et autres témoins.

480. — Le 27 juin 1737, Me. Philippe Fleuriot, acolyte, natif de la parr. des Authieux-Papion,demeurant à présent faubourg St-Désir de
Lx, constitue en sa faveur 150 livres de rente. afin de parvenir aux ordres sacrés. Cette rente est garantie par Me. Jean Fleuriot, pbfë, curé de Grandchamp.

Me. Philippe Fouet, pbfë, curé des Authieux-Papion ;
Mesr Mallard, chev., seig. et patron des Authieux-Papion.

Bulletin de la Société des antiquaires de Normandie
Extraits :

Plusieurs communes du canton de Magny, Port-en-Bessin, Sommervieu, Saint-Ocnnain-de-la-Lierre, ont pour maire leur curé. A la Lande-Vaumont (canton de Vire), le procureur de la commune est le curé. Aux Aulhieux-Papion (canton de Saint-Julien-le-Faucon, district de Lisieux), on lit «le présent état a été rempli par M. le curé des Authieux-Papion et attesté véritable par nous, maire et officiers municipaux de la municipalité des Authieux-Papion. »

– Dans le cours de l’hiver de 1432 à 1433, un complot fut tramé pour remettre Lisieux au pouvoir du roi de France. Guillaume de Grantval, gentilhomme des environs, seigneur d’un des fiefs du Mesnil-Germain, était le chef ou un des principaux moteurs de cette entreprise qui échoua misérablement le 17 janvier, il fut mis à mort comme traître, en même temps que Jean Fouquet et Jean Basin, de Notre-Dame de Montvietle Jean Le Gucu, des Authieux-Papion, Fralin Le Doyen, de Notre-Dame-de-Livaye Pierre Jobé, de Lisores Jean Creuset, de Saint-Aubin de Tenney Andrieu de la Mare, de Soligny au Perche; Jean Gastines, de Brezolles, et Alain Housel, de Champeaux en Brie.

3 – Archives ShL:

Par. de Saint-Philibert.
Patr. le seigneur.
Dioc. de Lisiëux.
doy. du Mesnil-Mauger.
Génér. d’Alençon.
Elect. de Falaise
Sergent. de Saint Pierre-sùr-Dive.
Fief mouvant de la vicomté de Falaise.

Carnet de Charles Vasseur : « Doyenné de Mesnil-Mauger ».

LES AUTHIEUX PAPION (33)
33 Les Authieux Papion
LES AUTHIEUX-PAPION
Curés.— Marie de PrécarrEy, — G. Bassiere.
Prêtre desservant. — N.-F. Morel du Butel, VH.
Patron, — Le seigneur de la Varende. — G. Bouchard.
Seigneurs et notables. —— G. de Bouchard de la Varende — Jacques Hurél – P.Jehanne.

Voir :
Chevillar. 44
Election de Falaise, sergenterie de St Pierre sur Dives
69 feux

Sous l’invocation de St Philbert

Patronage:
XIVe : Johanes de Varengua
XVIe : Dominus loci
XVIIIe : le seigneur de la Varende

Curés :
Després 1761/1787
Marie Alexandre curé des Ostieux Papion ; d’argent à 3 coquilles de sable (d’Hozier 149)

Insinuations:

Description de l’église et du presbytère
Description de la cloche.
L’an 1833 j’ai été nommée Caroline par Monsieur Jean Louis Boilleau, notaire honoraire demeurant à Paris et par Dame Caroline Dupont née Tubeuf, épouse de Monsieur Tubeuf – Dubosquet prêtre demeurant à Vieux Pont. Bénite par Monsieur Jean Jacques Cauvet, curé M.M Jean Aumont, maire, Docage, adjoint et G. Scelles, trésorier de l’église des Authieux Papion
F. Bailly fondeur à Caen

Cette commune doit son nom à une noble famille qui vraisemblablement la possédait à une époque très reculée. Dans une charte, sans date, mais qui n’est pas postérieure au commencement du XIIIe siècle, on voit figurer Hugues Papion, donnant à Ste Barbe et à Ste Marie de Grestain une pièce de terre de son domaine de Doux Marais. (Voir Ste Barbe)
Cette terre était possédée en 1463 lors de la recherche de Montfaut, par Jean le Bourteiller.

En effet, Les Autels ou Autieux comme on l’a dit par corruption, étaient des églises inférieures, des espèces de succursales, comme les caractérise un capitulaire de Charles le Chauve. Suit une citation en latin
Or il paraît que ces Autels ne s’établissaient jamais isolément. Partout où le souvenir en est conservé, on a dit les Autels ou les Autieux mais jamais l’Autel. (A. Leprevost I p.144)

Recherche de 1666
Gilles Boichard, sieur de la Varande, ancien noble.

Voir le site: j.y.merienne.pagesperso Villes et villages du Calvados

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *