ABLEVILLE – 14



NOTES sur – ABLEVILLE 14

ABBLEVILLE
HABLOVILLA, 1277 (Catul.norm.n°905 P 219)
Alba Villa, XIV (pouillé de Lisieux, p 38)
Abbeville, 1589 (ibid. note 12)
Abbevilla, 1589 XVI° (ibid.)
Ablevilla
Cette paroisse est réunie à ABLON – 14 octobre 1809, l’église est entièrement détruite.

Saint-Sauveur-des-Vases chapelle sur le territoire d’Ableville. Capella Sancti Salvatoris de Vasiis, XIV° s° (pouillé de Lisieux, p. 85).

Archives Calvados:
Ableville (Calvados ; jusqu’en 1809)
Histoire administrative : Commune réunie à Ablon par le décret du
13 octobre 1809.

1 – Bibliographie.
2 – Pièces Justificatives.
3 – Archives ShL.

1 – Bibliographie:

Montres du bailliage d’Evreux n°37
Extrait de la Ste Historique de Lisieux 49

STATISTIQUE MONUMENTALE DU CALVADOS PAR ARCISSE DE CAUMONT
ABLEVILLE, Alba villa, Abbevilla, avait la sienne sous l’invocation de saint Martin. Le seigneur nommait à la cure :
c’était au XIVe. siècle Philippus Medici, d’après le Pouillé.
Jusqu’en 1589, dit M. Le Prevost dans une de ses notes, Ableville s’appelait Abbeville.
On y comptait 3 feux privilégiés et 44 feux taillables.

2 – Pièces Justificatives:

Inventaire historique des actes transcrits aux insinuations ecclésiastiques de l’ancien Diocèse de Lisieux

98. — Le 6 févr. 1696, la nomination à la cure de St-Martin d’Ableville appartenant au seigr du lieu, noble dame Charlotte de Fatouville, Vve de Mesr. Henry Le Doyen, vivant chevalier, seigr et patron d’Ablon, Ableville et Fatouville-sur-la-Mer, demeurant en son manoir seigneurial de la Rue, pair. d’Equainvillo, nomme, en sa qualité de douairière, à lad. cure d’Ableville, vacante par la mort de M. Nicolas Letertier, dernier titulaire, la personne rio 31′ » Pierre Lambert, pbrë du diocosode Rouen, habitué en l’Eglise majeure’Aa S’ Ouen rio Ponlaudomér. Fait et passé en présence do M » Robert Fossarri, pbrë, vicaire rie Conteville, et de Jean-Baptiste Le Bourgeois, Sr de Belloys, demeurant à Pontaudemer.
Le 11 févr. 1090, le seig. évêque donne aud Sr. Lambert la collation dud. bénéfice.
Le 13 févr. 1090, le Sr. Lambert prend possession de la euro d’Ableville, on présence de M. Michel de Queudeville, pbrë, curé de Manneville-la-Raoult; M. Robert Luisney, curé de N.-D,-riii-Proy rie Pontaurieiner et doyen riuri, Heu; 31″ Joseph Briet, pbrë rio Pontaudemer, et autres témoins.

93. — Le 2 juin 1714, vu l’attestation du Sr Thommeret, curé de Quetteville, et du Sr. Gallois, curé d’Ableville, dispense de bans pour le mariage entre Jacques Deschamps, Escr., Sr dee la Guérie, fils de Jacques Deschamps, Escr, Sr. de la Gruelle, et de noble Dame Marie Le Grip, de la parr. d’Ableville, d’une part, et dame Marie-Claire Orieult, fille de François Orieult, Escr., Sr de Grandmare, et de noble dame Marie Duquesne, de la parr. de Quetteville.

220. — Le 21 avril 1717, vu l’attestation du Sr. Jeulin, curé de Quetteville et du Sr. Lefebvre, vicaire de St-Etienne-Lallier, dispense de bans pour le mariage entre Francis Le Nantier, Esc., Sr. de St-Laurent, fils de Louis Le Nantier, Esc., Sr. de Quetteville, et de dame Marie de Nollent, de lad. parr, de Quetteville, d’une part, et damll. Catherine-Thérèse Deschamps, fille de feu Jacques Deschamps, Esc., Sr. de la Gruelle, et de dame Marie LeGrip, de la parr. d’Ableville, et demeurant présentement à St-Etienne-Lallier.

193. — Le 9 février 1720, vu l’attestation du Sr. Gallois, curé d’Ableville, et du Sr. Courcy, vicaire de Fourneville, dispense de ban pour le mariage entre François Lecornu et Marie Lemarié.

511. — Le 21 juillet 1721, dispense de bans pour le mariage entre François de Chéron, Escr., fils de feu François de Chéron, Escr., et de feu dame Marie Leloup, de la parr. de Crémanville, d’une part, et dame Françoise Pattin, fille de M. Thomas Pattin, cons. de Son Altesse Royale, et de dame Marie Aubert, de la parr. d’Ableville.

122. — Le 25 mai 1726, dispense de bans pour le mariage entre Gabriel Le Raistre, fils de feu Jacques et de dlle Catherine de Bonnechose, de la parr. d’Ableville, d’une part, et damlle Françoise-Placide Descorches, fille de feu Georges Descorches et de feue Madeleine de Brasdefer, de la parr. de Garnetot.

18O. — Le 29 janv. 1789, la nomination à la chapelle simple de St Sauveur-des-Vases, sise en la parr. d’Ableville, appartenant au seigr du lieu, Mes Léon-Jean-Baptiste de Brèvedent, chev, seig et patron des parr. d’Ablon, Ableville, Equainville, Fatouville, Crémanville, des chapelles de .St Clair et de St Sauveur-des-Vases, seigr des fiefs et seigneuries de Dauboeuf, Manneville-Dauboeuf, Le Rozel, La Houssaye, Le Bois, Les Mares et le Noyer, demeurant en son château d’Ablon, nomme à lad. chapelle de St-Sauveur, vacante par la mort de Mr Richard-Robert Delafosse, pbre, dernier titulaire, la personne de Me Pierre Vastel, pbre du diocèse de Lx, parr. de St André-d’Hébertot précepteur des enfants dud. seigr, demeurant à Ablon. Donné aud. château.
le lendemain, le seigr évêque donne aud. Sr Vastel la collation dud. bénéfice.
le 4 mars 1789, le Sr Vastel prend possession de la chapelle de St Sauveur, en présence de deux témoins.

363. — Le 23 oct. 1710, la nomination à ta cure de St-Martin d’Ableville appartenant au seig. du lieu, Mesr.Louis-François-Nicolas Le Doyen, seig. et patron d’Ablon, Ableville, Fatouville, Equainville, la chapelle St- Clair et autres lieux, demeurant à Rouen, nomme à lad. cure, vacante par la démission de Me Pierre Lambert, pbre, dernier titulaire, la personne de M. Guillaume Le Gallois, pbre, curé de Fiquefleur.
Le 21 nov. 1710, M. Pierre Du Mesnil, pbrë, vicaire général, donne la collation dud. bénéfice aud. Sr. Le Gallois qui y avait déjà été nommé par noble dame Charlotte de Fatouville.

128. — Le 12 juin 1726, dispense de bans pour le mariage entre André-Joseph de Brèvedent, Escr., Sr. de Valbrun, fils de Jean-Baptiste de Brèvedent, Escr., et de feu dame Magdeleine de Léguillon, de la parr. de N.-D. d’Honfleur, d’une part, et damll. Anne Halley, fille de Louis Halley, Escr., et de dame Françoise Patin, de la parr. d’Ableville.

1071. — Le 29 oct. 1730, Pierre-Francois-Paul de Maquaire, fils de Mre Pierre-Louis et de Marie-Madeleine-Thérèse Lagnel, de la parr. d’Ableville, reçoit la tonsure et les ordres mineurs.

1327. — Le 13 fév. 1733, dispense de bans pour le mariage entre Charles Le Grix, Escr, Sr. de Neuville, fils de feu Hercule-Bernard Le Grix, Escr, et de noble dame Françoise de Houel, de la parr., de Berville, d’une part, et damll. Elisabeth de Maquaire, fille de Pierre-Louis de Maquaire, Escr, seig. de Bailleul, et de noble dame Marie-Thérèse de Laignel, de la parr. d’Ableville.

2. — Le 30 septembre 1738, M.Michel Quesnel, pbfë, pourvu de la cure d’Ableville, prend possession dud. bénéfice, en présence de Mesr Abel-Toussaint de Thiville, chev, comte de Bapaume, seig. et patron de Manneville-la-Rault, Criqueboeuf et autres lieux, François Claude de Baignault de Bussy, Sr de la Motte, demeurant aud. Manneville, M. Guillaume le Gallois, pbfë, curé d’Equainville et précédemment curé d’Ableville et autres témoins.

43. — Le 16 juin 1741, la nomination à la cure d’Ableville appartenant au seig. du lieu, noble dame Marie-Charlotte-Cécile Le Doyen, dame et patronne d’Ablon, Fatouville, Equainville, Ableville, Quetteville, la chapelle St-Clair, Dauboeuf, Blanneville-la-Raoult, le Boulby, Chantereine, la Gohaigne, le Mesnil-Cordelier, épouse, nom commune en biens, de Mesr. Henry-Eustache de St-Pierre, marquis de St-Julien, seig. patron dud. St-Julien, Grengues, Heudreville, Mailloc et autres lieux, chevalier de l’ordre militaire de St-Louis, lad. dame, demeurant à Rouen, rue des Chatenailles, parr. Ste-Croix-des-Pelletiers et se trouvant maintenant en son château du Mesnil-Cordelier, parr. de Quetteville, nomme à lad. cure d’Ableville, vacante par la mort de M. Michel Quesnel, décédé le 28 décembre dernier, la personne de Me. Nicolas Cavelier, pbrë, vicaire de Morsan. Fait et passé aud. château, en présence
de M. Mathurin-Pascal Hue, pbrë, vicaire d’Equainville, et autres témoins.
Le 19 juin 1741, le seig. évêque donne aud. Sr. Cavelier la collation dud. bénéfice.
Le 5 juillet 1741, le Sr. Cavelier prend possession de la cure d’Ableville, par le ministère de M. Eustache Le Bas, notaire royal de Pontaudemer, y demeurant parr. St-Ouen, dûment autorisé à cause de la maladie du Sr. Duhamel, notaire royal-apostolique. Cette prise de possession eut lieu en présence de M. Jacques Le Comte, pbrë, demeurant à Beuzeville : Jacques Deschamps, Esc, s’de la Guerrie : M. Jacques Toustain, pbrë, desservant le bénéfice d’Ableville, et autres témoins.

141. — Le 4 mars 1744, Jacques Deschamps, Esc, Sr de la Guerrie, demeurant en sa terre, parr. d’Ableville, constitue 150 livres de rente en faveur de M. Jacques Langlois, acolyte, originaire de lad. parr., afin qu’il puisse parvenir aux ordres sacrés. Cette rente est garantie par Mesr. Jean-Baptiste de Brèvedent, Esc, seig. de St- Nicole, demeurant en sa terre, parr. d’Ableville, et André-Joseph de Brèvedent, Esc., seig. du Plessis, demeurant en sa terre, parr. de Genneville. Fait et passé au logis dud. seig. de St-Nicole, pair. d’Ableville.

101. — Le 4 mars 1780, François Hérault, bourgcois de Honfleur, y demeurant rue Bourdet, parr. St-Léonard, constitue 150 livres de rente en faveur de son fils, le Sr. Guillaume-Charles-Laurent Hérault, acolyte, afin qu’il puisse parvenir aux ordres sacrés. Cette rente est hypothéquée sur une ferme, appelée la ferme du Noyer, sise à Ableville, hameau du Noyer, et, de plus, elle est garantie par M. François-Marguerin Voizard, pbfë habitué en l’église St Léonard, demeurant en icelle parr., et autres cautions. Fait et passé à Honfleur, en l’étude de M. Guillaume-Noel Mallet, notaire royal.

147. — Le II oct. 1781, la nomination à la cure de St-Martin
d’Ableville appartenant au seig. du lieu, Mes. Jean-Baptiste-Esprit de Brèvedent d’Ablon, chev, seig et patron d’Ablon, Fatouville, Equainville,
Ablevillo et des chapelles St-Clair et St-Sauveur, seir. des fiefs de la Rue, du Boulley, du Bois, des Mares, du Noyer, de Dauboeuf, de Manneville, du Rosel et de la Houssaye, demeurant en son château d’Ablon, nomme à lad. cure d’Ableville, vacante par la mort de M. Nicolas Cavelier, pbrë, dernier titulaire, la personne de M. Jean-Jacques-Michel-Thomas Buret, pbr. du diocèse de Bayeux, originaire de la parr, de St-Sauveur de Caen et demeurant depuis plusieurs années en celle de St-Pierre-du-Chàtel. Donné aud château d’Ablon.
Le 16 oct. 1781, M. Despaux, Vic.Gl du seig. évêque, donne aud. Sr. Burot la collation dud. bénéfice.
Le lendemain, le Sr. Burot prend possession de la cure d’Ableville, en présence de M. Jean-Baptiste Pépin, pbfë, desservant lad. parr., et autres témoins.

180. — Le 29 janv. 1789, la nomination à la chapelle simple de St-Sauveur-des-Vases, sise en la parr. d’Ableville, appartenant au seig. du lieu, Mesr. Léon-Jean-Baptiste de Brèvedent, chev, seig. et patron des parr. d’Ablon, Ableville, Equainville, Fatouville, Crémanville, des chapelles de St- Clair et de St-Sauveur-des-Vases, seig. des fiefs et seigneuries de Dauboeuf, Manneville-Dauboeuf, Le Rozel, La Houssaye, Le Bois, Les Mares et Le Noyer, demeurant en son château d’Ablon, nomme à lad. chapelle de St-Sauveur, vacante par la mort de M. Richard-Robert Delafosse, pbfê, dernier titulaire, la personne de M. Pierre Vastel, pbfe du diocèse de Lx, parr. de St-André-d’Hébertot

Insinuations
Sur son territoire se trouve la chapelle de St Sauveur des Vases : ad praesentationem domini abbatis et conventus de Grastano ; elle valait 25 livres.
Monsieur de Caumont dans sa Statistique lui a consacré un article spécial comme si elle était paroisse, sous le titre de la Rivière St Sauveur.

Le 30 mars 1732, le Sr. Le Prévost prend possession de la chapelle St-Sauveur, en la parr. d’Ableville.

3 – Archives ShL:
Carnets de Charles VASSEUR –

Par. de Saint-Martin,
patr. le seigneur du lieu.
Dioc. de Lisieux,
doy. d’Honfleur.
Génér. de Rouen,
élect. de Pont-Audemer,
sergent, du Mesnil.
Fief relevant de la baronnie de Blangy,
Chapelle de Saint-Sauveur des Vases,

ABLEVILLE (Saint-Martin)
Curés.— P. Lambert.
Patron. —Le seigneur du lieu.— C. de Fatouville,
Le Doyen, Seigneurs et notables. — J. Deschamps,
Chapelle Saint-Sauveur-des-Vases.— CHAPELAINS. — G. de Giverville.

3 feux privilégiés et 44 feux taillables

Sous l’invocation de St Martin

Patronage:
14e Philippus Médici
16e Dominus temporalis loci
18e le Seigneur

Curés:
le Cavelier 1764/1774
Barot 1781/1787

Extraits du Journal de Honfleur des 15 mars, 22 mars et 29 mars 1865 sur la Rivière St Sauveur, signé Pannier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *