LE THEIL – 14




NOTES sur LE THEIL – 14
Le THEIL en AUGE

St Petrus de Tilia – Tillia

1 – Bibliographie.
2 – Pièces Justificatives.
3 – Archives ShL.

1 – Bibliographie:

CAUMONT Arcisse de : Statistique monumentale du Calvados réédition Floch, tome IV, page 336.

Editions FLOHIC : Le Patrimoine des communes du Calvados page 942.

STATISTIQUE MONUMENTALE DU CALVADOS PAR ARCISSE DE CAUMONT
Le Theil, Sancta Maria de Theil.
L’église du Theil se compose d’une nef et d’un choeur rectangulaires; le choeur, en retrait sur la nef, présentait deux travées, la nef trois. A une époque peu ancienne, la nef a été allongée d’une travée vers l’ouest, et une sacristie a été appliquée sur le chevet. L’église, telle qu’elle se présentait avant ces additions et telle qu’on la voit encore, car les parties modernes se détachent très nettement du reste ; l’église, dis je, paraît remonter au XIVe. siècle. C’est le côté sud qui a conservé le mieux son appareil ancien, en tuf taillé par pièces quadrangulaires de diverses dimensions formant des assises régulières. Les contreforts sont presque tous en place; la corniche, en quart de rond, règne d’un bout à l’autre de l’édifice.
Du côté nord, les murs ont été repris en grande partie entre les contreforts, soit quand on a refait des fenêtres, soit que ce côté ait été plus détérioré et qu’il ait fallu le reconstruire.
Les silex taillés qui forment des lignes régulières, dans les parties refaites, annoncent que ces reprises ont eu lieu au XVI. siècle.
Parmi les fenêtres, il y en a une seule, au sud, près de la
jonction de la nef au choeur, qui est de très-petite dimension; les autres, plus élevées, sont ou en forme d’ogive ou bien cintrées au sommet. Celles du choeur ont été percées à l’époque moderne, une des fenêtres de la nef, du côté du nord, est plus grande que les autres et subtrilobée au sommet.
A l’intérieur, l’église offre peu d’intérêt; elle a été blanchie.
Une voûte en plâtre paraît collée sous les charpentes et affecte la forme cintrée ou légèrement ogivale. Ce qui mérite le plus d’attention c’est un font baptismal en pierre, dont la coupe octogone est décorée d’une guirlande de feuillages, repose sur un pied de même forme et pourrait dater du XIVe. siècle.
L’autel du choeur et ceux qui sont placés obliquement de chaque côté de l’arc triomphal n’ont pas d’intérêt. Le retable du choeur, dans la forme usitée au siècle dernier, a pour tableau central le crucifiement ; des statues de saint Pierre et de saint Paul, occupant des niches, servent d’accompagnement à ce retable.
On remarque dans le choeur, du côté de l’épître, un tableau donné par le roi Louis-Philippe, en 1844, et qui représente la Sainte Vierge et l’Enfant-Jésus.
La statue de la Vierge qui surmonte le petit autel de la nef (côté gauche), est, dit-on, de M. Lefranc, d’Honfleur : elle paraît imitée du moyen-âge.
Les cloches ne sont pas curieuses : la plus grosse date de 1847 et la plus petite de 1830.
L’église du Theil est sous l’invocation de Notre-Dame.
Le seigneur nommait à la cure ; elle faisait partie du doyenné d’Honfleur.

Voir le site: j.y.merienne.pagesperso Villes et villages du Calvados

2 – Pièces Justificatives:

1221
Robert Bertran confirme à l’abbaye Saint-Ouen de Rouen les donations que Robert le Tort et Suzanne, femme de celui-ci, avaient faites pour doter le prieuré de Notre-Dame-de-Beaumont-en-Auge.
Dedi etiam duos vavassores eis Goscelinum et Osbernum. Et sciendum est quod capelle sancti Nicholai de Ronchevilla et sancti Renoberti de Fausguernon (Fauguernon), michi remanent. Concessi etiam priori et monachis sancte Marie de Bella Monte, quod singulis diebus habeant in haya meo de Tilio (La Haye du Theil, canton de Honfleur) duos equos ligna deferentes ad suum manerium ardere, ligna etiam ad edificia domus sancte Marie de Bello Monte, et ad Molendinum faciendum, ad plaustrum et ad aratrum; et insuper fagum unam ad Natalem Domini, unam ad Pascham, unam ad Assumptionem Beate Marie, unam ad festum Omnium Sanctorum, et preterea decimam de Bernoubeth, et decimam molendini tanereth de Brikebeth etc… (…. Biens dans la Manche). Et ut supradicta, sicut ad me concessa sunt, robur perpetue firmitatis obtineant, presentem paginam sigilli mei munimine dignum duxi roborare. Anno Domini gratie M°CC° vicesimo primo.
=¸ EDIT. Charles BREARD, Cartulaire de la baronnie de Bricquebec, n°19, pp. 205-207
+ IND. AD 76 14 H 797 (1680) A revoir !!!!!

1350 Terme de Pâque
Rôle des amendes des forêts de la vicomté d’Auge taxées par Regnault Le Prévost, lieutenant du verdier (forêt de Bonneville et hayes du Theil-en-Auge) et de Honfleur.
= B.N Fr. 25998, 5791 et 2
+ IND.: NORTIER Michel,  » Les Sources… Le fonds français du département des manuscrits « , Suppl. Ann. de Norm, Octobre 1962, n° 257

1407, 24 mars – Beuzeville
Information de Robert d’Escalles, lieutenant du bailli de Rouen, et de Jean Petit, vicomte de Pont-Authou et Pont-Audemer, sur la valeur des biens de Jean de la Vallée, écuyer, fils mineur de feu Guillaume de la Vallée et petit-fils de Jean de la Vallée: fief de Sainte-Marie au Theil-en-Auge, fief d’Heudreville, à Tourville, fief des Mottes, Maillot, du fauq (Faulq), et de Brèvedent à Bonneville-la-Louvet.
= Arch. nat. Dom Lenoir, 5, pp. 343-344.
+ IND. M. NORTIER, Cahiers L. Delisle, XVIII, fasc. 3-4, 1969, p. 19.

1464, 18 mai
Robert Violle, sergent en la forêt de Touques pour la garde de la Haye du Theil, donne quittance de 11 l. 12 s. 6 d. au vicomte d’Auge pour ses gages dus au terme de Pâques à raison de 15 d. par jour.
= Bibl. mun. de Rouen. Y 29, t. II, n° 2, signé
+ IND. M. NORTIER, Cahiers L. Delisle, XVI, 3-4, p. 14, n° 650.

1489, 22 octobre
Rôle des amendes et exploits de la forêt de Touques au terme de Saint-Michel 1489, taxés par Robin Gobin, verdier (gardes du Mont-Saint-Jean, de la Haye-du-Theil, Herier, de Jean de La Haye, du Breul et Helluin, de Dibdalle). Total: 334 l.t. 11 s. 7 d.
= Bibl. mun. de Rouen. Y 29, t. V, n° 155
+ IND. M. NORTIER, Cahiers L. Delisle, XVI, fasc. 3-4, 1967, p. 47, n° 850

1490, 13 juin – Troyes – Touques, La Haye du Theil
 » Charles, par la grâce de Dieu, roy de France au maistre des eaux et forests parch. mutilé… son lieutenant salut. humble supplication de notre bien amé Apparoc, escuyer, seigneur du fief de sainte Marie… avons recue contenant que à cause de son fief dont le manoir et principal hostel est situé et assis près de nostre forêt de Touque et Haye du Teil, il a droit de prendre et avoir certaines droictures, en lad. forest et Haye du Theil, et à cause de ce nous est redevable chacun an en dix sept sols de rente. Et combien que icelle rente ait esté toujours paiee par lui et ses predecessuers en encore continué chacun an a la recepte de la viconté d’Auge ce nonobastant pour ce que les propriétaires dudit fief cappables de ledit de Compiengne qui tenoient le party et obéissance de notre tres cher seigneur et ayeul le roy Charles que Dieu absoille durant le temps que les Angloys nos anciens ennemys occupoient notred. pais et duchié de Normandie avoient habandonné le pais et la joissance dud fief et droiz dicellui et depuis la reducion de notred pais et nont, sesd prédécesseurs, fait demeure ne residence aud. manoir jusques naguères que led. suppliant est venu à la joissance dud. fief par quoy lesd. droictures ont esté discontinuées et pource que ledit suppliant doubtoit que nos officiers vousistent faire aucune difficulté de lui souffrir la joissance de sesd. droictures pour le terme à venir soubz umbre de la discontinuité depuis aucun longtemps neantmoins et quil vouqs en face et paie a raion dicelle droicture lesd. xvij s. de rente…  » Le roi autorise le suppliant à user de ses droictures moyennant le paiement de la rente.= Arch. SHL 9FB – 3 Fonds Et. Deville – Copie, dossier Achats, échanges. Doc. vu par lui dans les Arch. du Manoir le Mire, à Canapville.

Insinuations.

Description de l’église dans le Journal de Honfleur du 30 novembre 1862 signé Pannier

Recherches des Nobles de Lisieux p.114, 127, 137. d’Hozier p.331

3 – Archives ShL:

Carnets de Charles VASSEUR –
DOYENNE DE HONFLEUR – 14

Sous l’invocation de St Pierre

Patronage:
14eDominus Rex
16e Rex Vel Dominus de Cleriaco
18e Le chapitre de Cléry

Chapelle Notre Dame sous le patronage au 18e du seigneur du lieu.

Curés:
Fils 1764/1774
Gornier 1779/1787.

Jehan Hesbert, chapelain de Notre Dame du Theil voir Charité de Surville.
Cette chapelle de Notre Dame à St Pierre du Theil est mentionnée dans les Vies des Saints Patrons

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *