SAINT AUBIN DE SCELLON – 27




NOTES sur SAINT AUBIN DE SCELLON – 27

1 – Bibliographie.
2 – Pièces Justificatives.
3 – Archives ShL.

1 – Bibliographie:

2 – Pièces Justificatives:

En 1251, Thomas Poitevin de Bernay avec le consentement de sa femme Pernelle donne à l’abbaye du Bec tout ce qu’il possédait à St Aubin de Scellon (Charte in extenso). Confirmation en 1272 par Henri d’ Auvillers , chevalier.

Le patronage fut donné au chapitre de Lisieux par Philippe le Bel en 1303. On trouve ailleurs que Guille d’Asnières, évêque de Lisieux, unit en 1298 tous les biens et revenus de la cure de St Aubin à la Mense capitulaire de Lisieux qui jouissait depuis longtemps du patronage.

En 1514, Jean d’Harcourt, sire d’Auvillers, avoue le fief de St Aubin de Scellon avec foire le 1er dimanche de septembre. Les tenants sont Jacques le Busquetier, écuyer, pour un 1/8 à St Aubin, Christophe Mahol, prêtre, ¼ à St Aubin, Costantin de Parville, écuyer, ¼ à Barville, Nicolas Escambour, écuyer, 1/8 à St Aubin, les hoirs Richard de Martainville ¼ à Folleville, les hoirs Robine de Bettencourt 1/8 à St Aubin,(archives de l’Empire p.280).

Le 13 mars 1550, Louis de Craiseries ( ?) baron de Lucé, fils de Charles, chevalier, et de Gabrielle d’Harcourt rend hommage d’un fief à St Aubin de Scellon.

Réville, auteur de poésies, était curé de St Aubin au 18e siècle .
(A.Leprévost)

Jean de Giverville, écuyer, seigneur de St Aubin de Scellon, et sa femme Françoise, Augustine Aimée de Chazot, mariés le 14 décembre 1770 ( Généalogie de Chazot tome IV p.231 et suivantes).

Présentation par Messire Frédéric François de Giverville, chevalier, seigneur et patron de Saint Maclou-la-Campagne, St Aubin de Scellon, Bonnebocq et autres lieux, de Messire Guille le Chartier, prêtre de Bayeux pour la cure de St Maclou, vacante par décès de Messire Marc Aureille Fleury, 25 avril 1696.

Le mardi 27 mars la tour de l’église de St Aubin de Scellon, qui depuis longtemps menaçait ruine, s’est écroulée et entraîné avec elle une partie de l’église. Cet accident a eu lieu à 6 heures du matin et on n’a eu aucun malheur à déplorer. (Normand de 1856)

L’église de St Aubin de Scellon vient d’être restaurée dans le style du 11e siècle, elle est maintenant très jolie, le chœur surtout est remarquable.
Le 2 février une cloche a été bénie par l’Evêque d’Evreux. Parrain : Monsieur Bénard, maire, Marraine : Mlle de Baglion. Elle est nommée Marie Alexandrine, Louise. ( Lexovien du 13 février 1864)

Recherches de 1666

Claude de Bigards, seigneur de St Aubin
Louis Osmont, seigneur de la Chapelle
Adrien Despentraux , ancien noble.

3 – Archives ShL:

Carnets de Charles VASSEUR –
DOYENNE DE MOYAUX.

Election de Lisieux, sergenterie de Folleville –244 feux

Patronage :
XIVe
XVIe Decamus et capitulum lexoviense
XVIIIe

Sous l’invocation de Saint Aubin

Insinuations

Curés :
Pequeult 1764
Reville 1774
Allain 1778/1787

Saint Aubin de Scellon sur la Calonne
Serlos Villa – Sellouis Villa.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *