CLERMONT


Note sur CLERMONT

Cliquez sur l’image pour l’agrandir.

Réunie à BEUVRON par le décret du 13 août 1856.
Clermont (Calvados ; jusqu’en 1856)
Histoire administrative : Clermont est réunie à la commune de Beuvron par le décret du 13 août 1856.
TA Beuvron-en-Auge (Calvados)
EP Clermont-en-Auge (Calvados)

Bulletin annoté des lois, ordonnances, décrets, arrêtés, etc.- 1856
N° 1870. = 13 août-12 septembre 1836. =
DÉCRET IMPÉRIAL portant que la commune de Clermont-en-Auge, canton de Cambremer arrondissement de Pont-l’Evêque, département du Calvados, est réunie à la commune de Beuvron. même canton, et que les deux territoires ne formeront plus à l’avenir qu’une seule commune, dont le siège sera placé à Beuvron et qui en portera le nom. (XI, Bull. CDXXVI, n° 4004.)

Ecclesia DE CLAROMONTE, S.-Michel-de-Clermont,

22° Ecclesia DE STREZ, i’
Clarus Mons, 1198 (magni rotuli, p. 8o)
Clairmont, Saint-Michel de Clairmont, 1320 (rôles de la vie. d’Auge).

Par. de Saint-Michel
patr. le seigneur.
Dioc. de Lisieux,
doy. de Beuvron.
Génér. de. Rouen,
élect.de Pont-l’Evêque.
sergent. de Beuvron.

Histoire de l’ancien Evêché-Conté de Lisieux.
Dudit fief de Bourgeauville relève :
Le fief de Clairmont, 8e de fief, assis à Clermont, appartenant aux héritiers de
Jehan Lucas, écuyer.

Lieux-dits de: CLERMONT:
Forge (La),

Bulletin de la Société des antiquaires de Normandie.
On peut rappeler à ce propos le problème archéologique que posent les énormes levées de terre qui existent à Clermont-en-Auge, à cause de leur disposition rectiligne et non pas circulaire comme à Briquessart et ailleurs.

1 – Bibliographie.
2 – Références historiques
3 – Archives SHL.

1 – Bibliographie.

Pierre-Jean Pénault – Saint-Michel de Clermont… A la manière de Francis Jammes – Beuvron-en-Auge – 1988 – septembre

2 – Références historiques.

STATISTIQUE MONUMENTALE DU CALVADOS PAR ARCISSE DE CAUMONT
Clermont, Clarus Mons, ecclesia de Claro Monte in Algia.
L’église de Clermont, placée, comme celle de St.-Aubin, sur une éminence d’où l’on découvre la grande vallée, est éclairée par des fenêtres modernes du XVIII. siècle. Probablement la façade et la porte sont de cette date. Le choeur rectangulaire est très-petit et en retrait sur la nef. Les murs actuels paraissent modernes, surtout dans toute, la partie méridionale ; il reste, du côté du nord, un contrefort plat avec une étroite fenêtre cintrée qui a été bouchée à l’époque où l’on a percé des fenêtres modernes, et le mur nord du choeur présente des pierres noyées dans un épais mortier disposées en arêtes de poisson : ce sont les seules traces de l’époque romane que l’on puisse constater.
J’ai vu encore un modillon employé dans le mur occidental.
La tour est posée à plomb de la façade- occidentale et terminée par une pyramide recouverte d’ardoise.
Le choeur, extrêmement étroit et court, est voûté en bois.
La sacristie est en bois, accolée au choeur, du côté de l’évangile.
L’arcade cintrée en pierre, entre le choeur et la nef, doit être du XVII. siècle, peut-être même du XVIII.
L’église, qui n’est plus paroissiale, est entretenue avec soin ; elle est sous l’invocation de saint Michel.
Le seigneur nommait à la cure; c’était, au XIVe. siècle, Jeh. Pouchin, d’après le Pouillé de l’évêché de Lisieux.
Clermont fut longtemps possédé par la famille de Launoy, dont la branche aînée s’était établie à Cricqueville, comme on la vu à l’article consacré à cette commune . Lachesnaye des Bois a donné la généalogie de cette maison dans son Dictionnaire (t. VIII, p. 464).
Elle commence à Benoît de Launoy, qui, en 1466, épousa Marie de Parfouru. Ce Benoît était réellement le premier de sa maison, il fut anobli l’an 1467, moyennant 200 livres.
Jean de Launoy, troisième fils de Benoît, devint seigneur de Clermont par suite de son mariage avec Marguerite de Carbonnel, qui était héritière de cette terre. De ce mariage sortirent quatre fils, dont l’aîné, Henri, seigneur de Clermont après son père, épousa Blanche de Vieux, en 1503.
Cette famille possédait Encore Clermont sous le règne de Louis XIV. Elle avait pour blason : d’argent à l’aigle de sable (Notes manuscrites de M. Ch. Vasseur).
On comptait à Clermont 2 feux privilégiés et 9 feux taillables.

– Sous l’invocation de Saint Michel
– Description de l’église,

– Noms des curés :
LE COMTE (1764)
FARCY (1774)
LE SAGE (1779-1787)

Inventaire historique des actes transcrits aux insinuations ecclésiastiques de l’ancien Diocèse de Lisieux

41.- Le 29 oct. 1695, la nomination à la cure de St-Michel de Clermont appartenant au seigr du lieu, Mesr. Louis Lucas, Escr, seigr et patron de Clermont, représenté par Mesr. Rémy Le Boullenger, nomme à lad. cure, vacante par la mort de Mesr. Raphaël Le Grand, pbrë, dernier titulaire, la personne de Me. Gilles Le Grand, vicaire de Drubec.
Le 29 oct. 1695, Mesr. Audran, vic. gl, donne aud. sr Gilles Le Grand la collation dud. bénéfice.
Le 7 nov. 1695, le sieur Le Grand prend possession de la cure de Clermont, en présence dud. seigr. dicelle parr. de Me. François Duchemin desservant, et autres témoins.

451,- Le 6 décembre 1700, la nomination à la cure de St-Marcou de Clermont appartenant au seig. du lieu, Mesr. Nicolas-Marc-Antoine Le Pelley, Esc, sr de Bougy, seig. et patron de Clermont, nomme à lad. cure, vacante par la mort de Me. Gilles Le Grand, pbfë, dernier titulaire, la personne de Me. Jean Fouqueu, diacre du diocèse de Bayeux.
Le 28 décembre 1700, le sr. Fouqueu prend possession de la cure de Clermont, en présence de Mesr. Laurent Descalles, pbfë, curé de St-Jouin et autres témoins.

333. – Le 18 sept. 1704, Me. Jean Fouqu, pbrë, curé de St-Rémy de Douvres, diocèse de Bayeux, résigne sond. bénéfice entre les mains du seig. évêque de Bayeux en faveur de Me. Jean Fouqu, aussi pbrë, curé de St-Michel de Clermonl, diocèse de Lx ; et les curé de Clermont, du consentement de Nicolas-Marc-Antoine Le Pelley, Esc, sr de Bougy, seig. et patron de Clermont, résigne sond, bénéfice outre les mains du seig. évêque de Lx en faveur dud, sr. curé de Douvres.
Le 27 sept. 1704, le seig. évêque de Lx donne aud. s. Fouqu, curé de Douvres, la collation de la cure de Clermont.
Le sr. Fouqu, .représenté par noble homme Laurent Descalles, pbrë, curé de St-Jouin, prend possession de lad. cure de Clermont, présence de Jacques Foucqueu, demeurant à Etréham, et autres témoins.

CLERMONT (Saint Michel ou (Voir 451) Saint Marcou).
Curés. – R. Le Grand – G. Le Grand, III. 41 ; V.45L – J. Fouqueu ou Fouqu, lainé – J. Fouqu, le jeune.
Prêtre desservant.- F. Duchemin.
Patron,- Le seigneur du lieu.- L. Lucas, III. 41. – N. M.A. Le Pelley de Bougy.

556. – Le 21 nov. 1713, Me Jean Fouqu, pbfë du diocèse de Bayeux, curé- de Clermont, diocèse de Lx, et aussi pourvu de la cure de St- Rémy de Douvres, diocèse de Bayeux, dont il na pas pris possession, en ayant seulement requis la collation, le 7 avril dernier, logé en l’hostellerie où pend pour enseigne la Croix dOr, faubourg et parr. St-Désir de Lx, tienne sa procuration pour permuster tous les droits quil a sur lad. cure de Douvres, dépendant du Chapitre de Bayeux, avec Me. Guillaume Bayeux, pbfë du diocèse de Lx, vicaire de Pierrefite et titulaire de la chapelle de St-Jean-de-Gastines en la parr. de Bonneville-la-Louvet ; et led. Bayeux, logé en la même hostellerie, donne aussi sa procuration pour permuter avec te sr. Fouqu, sad. chapelle de Gastines, dépendant de Me. Jacques-Joseph de Vipart de Silly, maréchal des camps et armées du roy. Toutefois le sr. Bayeux devra servir la pension de 200 livres admise en cour de Rome en faveur de Me Jean Fouqu, dernier titulaire, lors de la résignation qu’il avait faite en faveur du sr. permutant. Fait en présence de Joseph Montault de Brassac, pbfë-curé de N.-D. de Dozulé, et de- Pierre Lefort, Me. de lad. hostellerie.

Curé. – J. Fouqueu ou Fouqu, le jeune
Seigneur. – N. M.A. Le Pelley.

444.- Le 7 janv. 1728, la nomination à la cure de Clermont appartenant au seig. du lieu, Mesr. Nicolas-Marc-Antoine Le Pelley, Escr., seigr. et patron de Clermont et autres lieux, nomme à lad. cure, vacante par la mort de Me. Jean Foucqueu, pbrë, dernier titulaire, La personne de Me. Jean Leconte, pbrë du diocèse de Séez. Fait à Lx, devant le notaire royal-apostolique.
Le lendemain, le seigr. évêque donne aud. sr. Leconte la collation de ce bénéfice.
Le 28 janv. 1728, le sr. Leconte prend possession de la cure de Clermont, en présence de Me. Jean-Jacques Lechevalier, pbrë, curé d’Auvillers et doyen de Beuvron; Me. Nicolas Herrier, pbrë, curé de St-Jouin ; Me. Noël Julienne, pbrë, et autres témoins.

231. – Le 9 juin 1736, dispense de bans pour le mariage entre Guillaume-Denis Poussin, cons. du roy, contrôleur des saisies réelles de Vire, St-Lô – St-Sylvain, fils de Denis Poussin et de dll. Marguerite Onfroy, de la parr. de St-Gilles de Caen, dune part, et damll. Marie-Anne Le Pelley de Baugy, fille de Mesr. Nicolas-Marc-Antoine Le Pelley de Baugy, Esc, seig. et patron de Clermont, doyenné de Beuvron, et de noble dame Anne Autoyère.

315. – Le 1er fév. 1737, dispense de bans pour le mariage entre Me. Jacques de Pelley de Baugy, fils de Mesr. Nicolas-Marc-Antoine le Pelley, Esc, seig. et patron de Clermont, et de noble dame Anne Autoyère, dune part, et damll. Angélique-Jacqueline Le Brun, fille de feu Me. Pierre le Brun, Esc, seig. et patron de Putot, et de feue noble dame Angélique-Simone Lhermitte, de la parr. de Putot.

394. – Le 22 juin 1737, dispense de bans pour le mariage entre Jacques-Henry Lucas, Esc, sr. de Clermont, fils de feu Louis Lucas, aussi Esc. et seig. de Clermont, et de noble dame Anne Duclos, de la parr. de St-Jean-de-Thenney, dune part, et Marie-Anne Deshoulles, fille de feu Marin, de la parr. de Querville.

135.- Le 24 janv. 1742, dispense de bans pour le mariage entre Mesr. Tanneguy-Augustin de ThoImer, Esc, sr. du Désert, fils de feu Mesr. François de Tholmer, Esc, sr. de la Montagne, et de feue noble dame Françoise Dandel, de la parr. de Danestal, dune part, et damll. Anne Le Pelley, fille de Mesr. Nicolas-Marc-Antoine Le Pelley, Esc, seig et patron de Clermont, le Traistrage et autres lieux, et de noble dame Anne dAutoyère, de lad. par. de Clermont.

304. – Le 22 juin 1737, dispense de bans pour le mariage entre Jacques-Henry Lucas, Esc, sr. de Clermont, fils de feu Louis Lucas, aussi Esc. et seig. de Clermont, et de noble dame Anne Duclos, de la parr. de St-Jean-de-Thenney, dune part, et Marie-Anne Deshoulles, fille de feu Marin, de la parr. de Querville.

135.- Le 24 janv. 1742, dispense de bans pour le mariage entre Mesr.Tanneguy-Augustin de Tholmer, Esc, sr. du Désert, fils de feu Mesr. François de Tholmer, Esc, sr. de la Montagne, et de feue noble dame Françoise Dandel, de la parr. de Danestal, dune part, et damll. Anne le Pelley, fille de Mesr. Nicolas Marc-Antoine le Pelley, Esc, seig et patron de Clermont, le Traistrage et autres lieux, et de noble dame Anne d’Autoyère, de lad. parr. de Clermont.

47. – LE 11 févr. 1745, dispense de bans pour le mariage entre Me. Jacques-Joseph Labbey, chev, seig. d’Heroussard, fils de feu Mes. François Labbey, chev, seig. dud. lieu, et de feue noble dame Marie-Marguerite Delafosse de la parr. de St-Léger-du-Bosc, et demeurant en celle de St-Jouin depuis temps de droit, dune part, et damll. Aime-Louise Le Pelley, fille de Mesr. Nicolas-Marc-Antoine Le Pelley de Baugy, seig. et patron de Clermont, le Haistré et autres lieux, et de noble dame Anne d’Authoyère, de la parr. de Clermont.

Curés. – J. Fouqueu ou Fouqu, le jeune – J. Lecomte.
Patron. – Le seigneur du lieu. N.-M.-A. Le Pelley.
Seigneurs. – N.-M.-A. Le Pelley – J. de Pelley – L. Lucas – G.D. Poussin.

310. – Le 3 juill. 1766, la nomination à la cure de St-Michel de Clermont appartenant au seig. du lieu, Mes. Nicolas-Marc-Antoine Le Pelley, chev, seig. et patron de Clermont, y demeurant, nomme à lad. cure, vacante par la mort de Me. Jean Lecomte, dernier titulaire, la personne de Me. Jean-Baptiste Farcy, pbrë du diocèse de Bayeux, vicaire de Beaufour et nommé à la cure de Dives. Fait et passé au manoir seigneurial de Clermont par devant Me. Guillaume Le Rat, notaire royal pur le siège de Beuvron. Le présent acte fut déposé le 7 juillet en l’étude du notaire apostolique de Lx. Me. Jacques Delivet, qui remplissait les fonctions de notaire apostolique à cause de la maladie de Me. Jean- Baptiste Delivet, protesta contre la conduite du notaire de Beuvron qui avait, sans aucun droit, reçu un acte de nomination à un bénéfice.
Le 7 juill. 1766, Me. Despaux, vic. gl. donne aud. sr. Farcy la collation dud. bénéfice.
Le 15 juill. 1766, le sr. Farcy prend possession de la cure de Clermont, en présence de Me. Jean-Nicolas Herrier, curé de St-Jouin et doyen de Beuvron ; Me. Jacques Lecomte, curé de Repentigny ; Me. Jean Vesque, vicaire de St-Jouin, et Me. Michel Galle, pbrë, desservant lad.
parr. de Clermont.

245. – Le 13 févr. 1770, dispense de bans pour le mariage entre Mes. Guillaume-Charles-Gabriel-Archange de Vauborel, chev, seig d’Auvillers, veuf de feue noble dame Françoise de la Cour-Grainville, fils de feu Mes Aimé-Charles de Vauborel et de feue noble dame Charlotte Ravenne Paster(?) d’une part, et noble dame Anne-Louise le Pelley le Baugy, Vve. de Mes Joseph Labbey, Esc, seig d’Heroussard, fille de feu Mes. Nicolas-Marc-Antoine Le Pelley, chev, seig. et patron de Clermont et autres lieux, et de dame Anne Autoyère, de la parr, de St-Jouin (et originaire de Clermont).

Curés.- J.Lecomte – J.-B.Farcy.
Prêtre desservant. – M.Galle.
Patron,- Le seigneur du lieu. – N.-M.-A. Le Pelley – J. de Pelley.
Seigneurs. – N.-M.-A. Le Pelley – J. de Pelley – N. J. de Pelley.

31. — Le 27 oct. I779, la nomination à la cure de St-Michel de Clermont appartenant au seig. du lieu, noble dame Marie-Arme Le Pelley de Baugy, dame et patronne de Clermont, épouse, séparée de biens, de M. Guillaume-Denis Poussin, capitaine des canoniers dans la division de Dives, nomme à lad. cure, vacante par la mort de M. Jean-Baptiste Farey, pbre, dernier titulaire, la personne de Me Jacques-Jean Lesage, pbre, originaire du bourg de Vimoutiers et desservant actuellement la parr. de Clermont. Donné à Caen, en la demeure de lad.dame, (Grande rue et parr. N.-D.
Le 1 nov. 1770, le seig. évêque donne aud. sr Lesage la collation dud. bénéfice.
Le 15 nov. 1779, le Sr.Lesage prend possession de la cure de Clermont, en présence du plusieurs habitants de la parr.

Curés. —J-B. Farcy – J.Ja. Lesage.
Prêtre desservant J.Ja. Lesage.
Patron.— Le seigneur du lieu M.-A. Le Pelley de Bougy
Seigneur. — G.-D. Poussin.

Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du XIXe siècle – par C. d’E.-A. [Chaix d’Est-Ange].
BOULLAYE de THEVRAY et d’ESMANVILLE (de la):
La descendance de l’aîné de ces fils, noble homme Richard de la Boullaye, Sgr et patron de Clermont-en-Auge, mari de Jeanne Poussin, dame de la Thillaye, parait s’être éteinte après quelques générations.

Labbey de La Roque, Pierre Élie Marie
Recherche faite en 1540, par les élus de Lisieux des nobles de leur élection…

CLERMONT.
262. Guillaume, Michel, Laurent et Thomas, dits de Lanoi, ont fourni avec les sieurs de Criqueville et de Bray, en la parroisse du dit lieu de Criqueville, n°. 229.
229. Charles de Lanoi, Sr. du lieu, a produit un anoblissement concédé en l’an 1467 à Benoist de Lanoi, son bisayeul, pour 200 liv. par lui payées,joûte la quittance ; duquel Benoit il a fourni être descendu ainsi que Robert de Lanoi, Sr. de Bray, et Laurent, Sr.de Clermont, ses cousins, par autres lettres et écritures, dont la copie est demeurée au greffe.

– 1765 12 juillet Henry Lucas, escuyer, sieur de Clermont

– 1768 8 août
Elie Jean Robert Le Terrier, escuyer, sieur de Ménetot, et Joseph Chrisostôme Le Terrier, escuyer, fils et héritiers de Maître François Charles le Terrier, escuyer, leur père, et de François Pierre le Terrier, leur oncle contre Gabriel Louis Pierre le Terrier de Clermont, escuyer.

DIVERS.
828. Jean Lucas l’aisné, sieur de Clermont, demeurant en la parroisse de Clermont, vicomté d’Auge, a obtenu l. d’an, du roy Henry 4e don. a Mantes en may 1593 en consequence dud. edit, ver. ch. le dernier juillet aud. an, a la charge de payer 153 L. d’indemnité a lad. parroisse, constituez par luy en 13 L., 10 s. de rente.

Nobiliaire universel de France, ou Recueil général des généalogies historiques des maisons nobles de ce royaume. – M. de Saint-Allais.
Noble homme Richard DE LA BOULLAYE, écuyer, seigneur de la Thillaye patron-présentateur de l’église de Saint-Germain de Nouars, seigneur de Serans, du Perreux, seigneur et patron de Clermont-en-Auge, épousa demoiselle Jeanne Poussin fille de Jean écuyer seigneur de la Thillaye. Il, fut faict plusieurs opprobres et pilleries de ses biens sieuries et terres, pour ce, que ses enfants tenoient le parti du roy de France leur souverain sieur.

Bulletin de la Société historique et archéologique de l’Orne.
GUILLAUME IV, seigneur de la Motte-Fouquet, Ballon et Montfaucon, fut chambellan de Charles VI, roi de France. Selon les notes jointes au chartrier, il avait épousé une fille de la maison de Harcourt.
Guillaume IV laissa 6 enfants dont:
3°Robine, mariée, par contrat du 6 octobre 1413, à Jean Poucin, chevalier, seigneur de Clermont-en-Auge, Borville-en-Caux et la Tillaye près Montfort, en présence de Jean Poucin, sieur de la Boullaye, écuyer, maislre Geffroy de la Motte, Turgis de la Motte, Lancelot le Queu, écuyer, et Jean Cochet, seigneur de Vallières.

3 – Archives SHL.

Enveloppe n° 63 PHOTOS DE PORCHES DES ÉGLISES DU PAYS D’AUGE – don de Mme DUSSAUGEY. Clermont (2)

FONDS Arthème PANNIER :
NE 12.1
1er carton «Communes» – Beuvron et Clermont.

Archives NEDELEC COMMUNES
Com.6.1. – 16 – Beuvron Eglise de Clermont, ancienne église St Thibault

FONDS « Imprimés :
II A 5 : Tableau du district de Pont-L’Evêque, réduit à 93 paroisses et deux succursales, avec la liste des paroisses supprimées, noms des fonctionnaires publics et autres ecclésiastiques qui ont déféré à la loi du serment et l’indication des remplacements à faire par l’ordre de suppression proposé. (Cantons de Pont-L’Evêque, Honfleur, Blangy le Château, Bonnebosq, Cambremer, Beuvron, Touques, Dives, Crévecoeur, Beaumont).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *